La politique de la chaise (co)vide

22/07 06:51
Image
 

Comme le rapporte aujourd'hui la Pravda, l'ASSE a décidé de neutraliser les 900 places qui lui avaient été seulement octroyées pour la finale de Coupe de France.

"Roland Romeyer a téléphoné hier à Noël Le Graët pour lui demander que ces places ne soient pas recommercialisées. En vain. L'ASSE a donc confirmé son bon de commande de 13 500 € à la FFF pour toutes les acheter afin de les neutraliser. Par ailleurs, le club attend l'autorisation de la FFF pour remettre avant la finale un chèque de 88 058 € récoltés lors de la vente virtuelle de places pour cette finale lors du confinement. Cette somme ira au CHU de Saint-Etienne dans le cadre de son programme de recherche européen Discovery dédié à la lutte contre le Covid-19."

Une petite chambrée pour recommencer (27)

22/07 06:40
Image
 

Comme il l'explique dans la Pravda du jour, Roro fera partie de la petite chambrée qui assistera à la finale de Coupe de France ce vendredi au Stade de France.

"J'avais dit que si la finale de la Coupe de France se disputait à huis clos, je serais solidaire de nos supporters en n'y allant pas. Mais là, ce ne sera pas un vrai huis clos mais un tout petit. Donc, j'irai, avec un coeur triste. Ce ne sera pas une finale comme les autres. Le Stade de France sonnera creux. Mais je respecte la décision de nos groupes de supporters de boycotter cette rencontre car je comprends qu'il est impossible de choisir 900 d'entre eux parmi des milliers pour occuper le secteur qui nous est réservé. Quand on connaît le poids de notre public, la situation nous handicape plus que Paris. En tout cas, une finale reste une finale. L'an passé, j'avais assisté à celle entre Rennes et le PSG. Les Parisiens menaient 2-0 au bout de 22 minutes et qui l'a finalement gagnée ? Rennes. Donc, on y croit."

On a eu Chicharo, on a Aouchiche (6)

22/07 00:42
Image
 

La Pravda de ce mardi revient sur la signature d'Adil Aouchiche à l'ASSE. Extraits.

"L'opération séduction a débuté il y a 18 mois quand David Wantier a été alerté par ses réseaux du potentiel de la pépite du PSG. Les Verts l'ont aussitôt supervisé en Youth League et en équipes de France de jeunes. Le premier contact direct n'aurait toutefois eu lieu que le 29 novembre, à son retour de la Coupe du Monde au Brésil. L'argumentaire pointu de Wantier aurait convaincu ses parents et ses agents de poursuivre les négociations.

Elles ont pris un tour décisif le 25 décembre, quand Wantier a revu l'un de ses trois représentants, dans la capitale. Ce dernier aurait alors donné son accord verbal. Les événements se sont ensuite accélérés. Claude Puel, nouveau manager général des Verts, a profité du quart de finale de la Coupe de la Ligue au Parc pour rencontrer Aouchiche l'après-midi de ce match, dans un hôtel situé à proximité de celui des Stéphanois.

S'il a signé libre, l'ASSE lui a versé une grosse prime à la signature, plus un salaire estimé à 100 000 euros brut mensuels. Au regard de l'article 261 de la charte du football, le club devra également payer une indemnité de formation au Paris-SG. S'il prolonge - ce qui devrait être le cas après six mois - elle pourrait dépasser les 3 M€. Plus 20 % de sa future indemnité de transfert prévus par la Charte."

Une petite chambrée pour recommencer (26)

22/07 00:23
Image
 

Dans la dernière édition du Parisien, Noël Le Graët évoque la petite chambrée qui assistera à la finale de Coupe de France ce vendredi soir.

"C'est important que le premier match officiel dans l'Hexagone, depuis mars, soit la finale de la Coupe de France. Cette rencontre a aussi, je l'avoue, un côté un peu paradoxal. Nos championnats ont été arrêtés définitivement depuis le 30 avril, mais on est pourtant le seul pays d'Europe de l'Ouest à accueillir, à nouveau, du public à l'occasion des finales des deux coupes nationales. On va jouer seulement devant 5000 personnes. Je le regrette un peu, mais c'est déjà un début.

Les supporters de Saint-Etienne ont décidé de boycotter la finale et les ultras du PSG n'iront pas, non plus, à Saint-Denis afin de ne pas avoir à choisir entre leurs adhérents. L'équation est complexe. On essaie de faire au mieux en respectant la jauge des 5000. On n'ira jamais à l'encontre des décisions du gouvernement. Je le répète, on aurait aimé avoir plus de monde. On donne un quota de billets aux clubs. A eux, ensuite, de s'organiser.

Beaucoup de pays aimeraient rouvrir les stades, mais se disent pourtant prêts à prolonger le huis clos jusqu'à la fin de l'année. Nous, on est toujours en discussions pour qu'il y ait du monde pour la reprise de la Ligue 1. Combien de personnes ? Je ne sais pas. Nul ne peut vraiment prévoir. Il y a un mois, j'aurais tenu un discours un peu plus optimiste. Mais aujourd'hui, avec le léger rebond de l'épidémie constaté, on se pose davantage de questions."

On a eu Chicharo, on a Aouchiche (5)

21/07 23:26
Image
 

Dans Libération à paraître demain, le président du Stade de Reims Jean-Pierre Caillot commente la signature d'Adil Aouchiche à l'ASSE. Extraits. 

"Parmi la génération qui est allée chercher la médaille de bronze au Mondial des moins de 17 ans au Brésil, en 2019, Nathanaël Mbuku, qui est chez nous, est le seul de sa génération à avoir signé dans son club formateur à ce stade. Cet été, Isaac Lihadji a quitté l’OM pour Lille et Adil Aouchiche a préféré signer à Saint-Etienne plutôt qu’au Paris-SG. Mbuku était soulier d’argent du Mondial. Ça a été un sacré boulot : des mois et des mois de négociations.

En France, on m’explique souvent que le club a la main, à charge pour lui de construire un lien de confiance avec la famille d’un jeune joueur par exemple. Moi, je vous dis que les temps changent. Un agent mandaté  par  un  club  déboule  et  tout  est ­à refaire. Vous vous retrouvez parfois devant six, sept représentants pour un même joueur, la famille peut devenir folle parce que le gosse a trois sélections chez les Bleus en moins de 17...

Le foot a le beau rôle : celui de l’ascenseur social. Le gosse peut être un ange ; son père, lui, voit arriver une prime à la signature de 500 000 euros alors qu’au cours de sa vie, c’est tout le bout s’il a eu 500 euros sur son compte – et  il fera le  forcing  pour avoir 600 000. Aouchiche a signé à Saint-Etienne pour un salaire à six chiffres mensuels, avec une prime à la signature en millions d’euros, et on parle d’un gamin de 17 ans. Vous imaginez le poids qu’il supporte ?"

Les Vertes privées de montée ? (22)

21/07 23:07
Image
 

Roro évoque les Amazones dans la Pravda à paraître demain. Extraits.

"Les féminines ont terminé leur Championnat invaincues et elles sont interdites de monter en D1 à cause d'un match reporté qu'elles n'ont pas pu jouer à cause du confinement. Je ne conteste pas la clé du calcul qui a permis au Havre de monter à notre place mais les conditions du report de ce match caché derrière un arrêté municipal. La FFF n'a pas envoyé un délégué pour vérifier que le terrain était bien impraticable. Et comme Yzeure était un club partenaire, l'ASSE n'a pas porté réclamation. Je ne comprends pas pourquoi la FFF n'a pas respecté les règlements et je l'ai dit à Monsieur Le Graët. C'est honteux. L'ASSE, quatrième club le plus suivi en France chez les filles, subit une énorme injustice. On ne peut pas me parler de promotion du football féminin en agissant de la sorte. J'espère que le tribunal administratif nous donnera raison."

Fofana et Bouanga ne sont pas à vendre

21/07 22:58
Image
 

Roro le dit avec plus de fermeté dans la Pravda que dans Le Progrès.

"Le regret que nous avons, particulièrement avec Claude, c'est d'avoir vendu un jeune à fort potentiel, l'été dernier : Saliba. Donc, plus question de vendre nos meilleurs jeunes. Comme avant le 30 juin, avec tout ce que nous avons mis en place au niveau de la trésorerie, on n'y est pas obligés. Je n'ai reçu aucune offre officielle pour Wesley Fofana. Pareil pour Bouanga. Leur vente n'est pas du tout envisageable.

Notre objectif est de sortir des jeunes, de les faire jouer trois ou quatre ans et de former leurs remplaçants avant de les faire partir. Claude a toute notre confiance pour mener à bien la première phase de ce projet sur deux saisons, temps nécessaire pour reconstruire. Il n'est pas en partance. Il est bien, à Saint-Étienne, où on parle beaucoup du futur ensemble et dans une très bonne ambiance"

La DNCG donne son feu vert (2)

21/07 22:48
Image
 

Dans la dernière édition de la Pravda, Roro évoque le récent feu vert donné par la DNCG.

"On laissait entendre que le club était financièrement à l'agonie. C'est faux. On a même passé les ventes de Honorat et de Vagner sur le prochain exercice. Quand on a présenté les comptes à la DNCG, je n'ai pas intégré le plan de relance du secteur du tourisme permettant une exonération totale des charges patronales de février à mai. C'est pour cela qu'on n'a pas présenté des comptes à l'équilibre, comme depuis neuf ans, mais déficitaires de 2 M€. Et si la DNCG a mis sa décision en délibéré, c'était dans l'attente de documents du pool bancaire qui nous suit depuis 2010 et d'un autre organisme de prêt. Ce ne sont d'ailleurs pas Bernard et moi qui sommes repassés devant elle mais notre directeur administratif et financier."

Roro évoque Ruffier

21/07 22:42
Image
 

Dans la Pravda à paraître demain, Roland Romeyer évoque le cas de Stéphane Ruffier.

"Le directeur général du club le recevra ce mercredi après-midi. Il ne faut pas oublier qu'à l'origine du problème, c'est un simple choix sportif. Personne n'est au-dessus du club et personne ne peut se prévaloir d'un statut de titulaire. Claude décide et manage son équipe comme il le souhaite. Pas un entraîneur ne peut dire que je suis intervenu dans le domaine sportif. Jamais, jamais. Bon, une fois, pour imposer un joueur (Aubameyang) car on s'était mis d'accord avant.

La procédure engagée la semaine dernière est appropriée au regard du comportement de Stéphane Ruffier. Il ne faut pas que le football devienne le plus individualiste des sports collectifs. Je suis peut-être un vieux con, dépassé par le monde d'aujourd'hui dans lequel je ne me retrouve plus, mais il faut de la discipline et du respect. C'est comme dans une armée : on suit la décision du général. C'est une question d'intelligence et de bon sens."

Casa espère un match ouvert

21/07 22:33
Image
 

Ancien gardien du PSG et de l'ASSE, Dominique Casagrande s'est confié à nous avant la finale de Coupe de France.

"Franchement, je n’ai pas de préférence entre Paris et Sainté pour la finale de vendredi. J’aime bien les deux clubs, j’y ai passé des bons et des moins bons moments. En fait mon cœur bat peut-être plus pour Nantes parce que j’ai fait des débuts de rêve là-bas mais je me suis régalé partout.

Quand j’étais à Paris, ce n’était pas encore le club que c’est devenu aujourd’hui, mais c’était déjà un gros club, qui faisait partie des clubs qui ont une importance en France. Pas par son histoire car celle des Verts et des Canaris est plus longue et plus importante mais parce que ça reste le club de la capitale.

Saint-Etienne, ça représentait beaucoup pour moi et c’est toujours fort. La première fois où la chanson des Verts résonne dans le Chaudron... C'est resté en moi ! T’as des émotions et des moments qui restent gravés, celui-là en fait partie. Sainté, ça te marque.

L'ASSE a vécu une saison compliquée, avec des gros changements. Leur saison n'a pas été un long fleuve tranquille. C’est certainement une étape forte pour le club. Je pense qu’il y a une fin de cycle de joueurs, du renouveau avec l’arrivée d’un coach qui construit sur le long terme.

Je connais bien Claude, c’est quelqu’un d’exigeant avec lui-même, avec les autres. C’est un bâtisseur qui travaille minutieusement et ne laisse rien au hasard. Il fait des choix et les assume, il avance. Il demande beaucoup mais donne aussi beaucoup pour le club.

Christophe Galtier a marqué le club, je pense que Claude peut le marquer aussi, pas de la même manière mais sur la mise en route de tous ces jeunes prometteurs, dont plusieurs ont remporté la Coupe Gambardella la saison dernière. Il n'hésite pas à faire confiance aux jeunes.

Paris a repris très fort, a enchaîné de larges succès lors de sa préparation. Sur certaines séquences ils ont été impressionnants mais je ne sais pas si on peut en tirer beaucoup d'enseignements. La Coupe, c'est à part et sur un match les Stéphanois ont un coup à jouer. Ils vont tout donner sur 90 minutes voire 120.

Toutes les cartes vont être rebattues. Le contexte très particulier de cette année avec cet arrêt de plusieurs mois dû à la crise sanitaire, ça peut je pense un peu niveler les valeurs sur un match comme ça. Ce sera le premier match officiel en France depuis plus de quatre mois, ce n’est pas rien !

Et puis ça reste la Coupe, et la Coupe, c’est génial ! Ce sont des moments supers à vivre. Le point noir, c’est l’absence des supporters. C’est dur pour le peuple vert qui attendait une finale de Coupe de France depuis très longtemps. Ce sera difficile pour les joueurs stéphanois de jouer sans leur fans réputés pour mettre une grosse ambiance dans tous les stades. 

La finale de Coupe de France est une fête qu’on aime vivre avec ses supporters, mais bon, c’est comme ça, il faudra faire avec. Enfin, non, il faudra faire sans justement ! Les Parisiens sont les grandissimes favoris, 95% des gens les voient gagner. Je pense aussi que Paris va s’imposer mais j’espère que ce sera un match ouvert."

Pas de finale pour Gaby !

21/07 21:16
Image
 

Sorti sur blessure samedi dernier contre Anderlecht, Gabriel Silva ratera la finale de la Coupe de France selon la Pravda.

"Touché au niveau de la cuisse gauche, le latéral gauche passera une IRM ce mercredi. Au regard de sa lésion musculaire, l'indisponibilité du latéral gauche brésilien est d'ores et déjà estimée à un mois."

Opération dégraissage (3)

21/07 20:55
Image
 

Sur le site du Progrès, Roro explique que l'opération dégraissage lancée par les départs de Franck Honorat (Brest) et Vagner Dias (Metz) est loin d'être terminée.

"Notre premier objectif est d’avoir moins de joueurs sous contrat. Il est difficile de gérer un groupe surdimensionné et financièrement, ça coûte cher. Nous sommes en train de changer de modèle sportif car nous n’avons pas les moyens de payer au prix fort des joueurs de premier plan. Nous voulons davantage nous appuyer sur notre centre de formation mais aussi détecter des jeunes à fort potentiel.

Nous nous sommes engagés à baisser notre masse salariale pour réduire notre budget d’une dizaine de millions. Cette année, notre budget sera entre 90 et 95 millions d’euros. Nous avons le potentiel financier pour garder Wesley Fofana et Denis Bouanga. À l’heure actuelle, il n’est pas prévu qu’ils s’en aillent. Ce sont des joueurs qui font partie de notre projet sportif."

On a eu Chicharo, on a Aouchiche ! (4)

21/07 20:24
Image
 

Ancien formateur d'Adil Aaouchiche au FC Tremblay, Salim Bouadla parle du nouveau numéro 17 des Verts dans 20 Minutes.

"Il a toujours été beau à voir jouer. On avait une superbe génération 2002 à Tremblay mais il est celui qui a avancé le plus vite. Je ne suis pas surpris par son parcours car il avait déjà la technique, la vision du jeu et les prises de balle. Il a toujours su quand donner sa balle, et ne pas se mettre à dribbler trois joueurs quand le jeu ne réclamait pas ça. Avant de rejoindre le PSG, il a vait passé des tests à Bordeaux et surtout à l’OL. Adil est très bien entouré, c’est un bon petit qui sait ce qu’il veut, qui ne court pas après l’argent au moment de faire un choix. Là, il cherchait des garanties de temps jeu supérieures à ce qu’il pouvait avoir à Paris."

Sandjak a dit

21/07 19:17
Image
 

Ancien attaquant du PSG et de l'ASSE, Liazid Sandjak nous a livré ses impressions à trois jours de la finale de Coupe de France qui opposera ses deux anciens clubs.

"J’ai passé plus de temps au PSG qu’à l’ASSE, à la base je suis neutre mais j’aurai tendance à être avec les plus petits pour ce match de vendredi. Ce serait super pour les Verts d’arriver à maîtriser l’armada du PSG. C’est pas gagné car on sent que Paris a faim. C’est bon dans toutes les lignes, ça attaque et ça défend ensemble.

Puel est capable de mettre en place un gros bloc défensif, très dur. On ne sait pas vraiment où en sont les équipes physiquement. Paris a impressionné lors de ses deux premiers matches de préparation mais c’était contre des petites équipes qui n’ont pas mis énormément d’impact dans les duels.

Produire du jeu contre Paris, c’est compliqué, surtout sur la durée d’un match. Maintenant, Sainté à des joueurs offensifs intéressants capable de mettre en danger Paris comme Ryad Boudebouz et surtout Denis Bouanga, qui m’a fait une belle impression cette saison. Il est performant, il sent bien les coups, il a le sens du but.

L’ASSE sort d’une saison très compliquée en championnat mais il y a quand même de la qualité dans cette équipe. Je crois les Verts capables de sortir un gros match. L’an dernier Rennes a battu Paris en finale mais Rennes était vraiment costaud. J’étais au match, je me souviens que Hatem Ben Arfa avait été précieux car il avait réussi à faire souffler son équipe, à garder des ballons.

Face à une équipe de très haut niveau qui joue à 2000 à l’heure comme Paris, quand t’as un mec qui arrive à garder les ballons, à obtenir des coups francs, à remonter les mecs, ça change la donne. Je ne sais pas si l’ASSE dispose d’un tel joueur dans son effectif. Les Verts vont devoir défendre à onze, intelligemment, se défoncer les uns pour les autres et jouer à fond les coups offensifs.

Je ne vois pas le PSG se faire remonter deux buts d’écart comme l’an dernier. Si Paris prend rapidement deux buts d’avance, je pense que c’est mort pour Sainté. Mais je pense que cette équipe stéphanoise est toute neuve dans sa tête, sera bien préparée par Claude Puel avec un vrai bloc. Je sens que les Verts ont envie de faire un coup. C’est pour ça que je pronostique un 1-1, j’espère pour les Verts que la séance de tirs au but finira mieux qu’en 1982 !"

En Anjou pour le dernier

21/07 18:51
Image
 

Après l'annulation de leur dernier match amical à la Baule contre Nantes, les Verts se sont rabattus sur un nouvel adversaire. Ils iront défier le SCO d'Angers sur la pelouse du stade Raymond Kopa.

Le coup d'envoi aura lieu à 18h le 15 août.

Nadé prêt pour la Normandie !

21/07 18:46

Confirmant au passage qu'il est sous contrat avec le Verts jusqu'en 2022, le site officiel du club nous apprend aujourd'hui le prêt, évoqué hier par Paris-Normandie, pour un an et sans option d'achat, de Mickaël Nadé à Quevilly. Le défenseur central formé à l'ASSE évoluera donc en N1 la saison prochaine

RPG agressé

21/07 18:35

Alors que son prêt à Brest pour deux saisons a été officialisé il y a quelques jours, le latéral formé à l'ASSE Ronaël Pierre-Gabriel, a été victime d'une agression comme le rapporte le Stade Brestois :

"Hier soir, dans un quartier de Brest, un joueur du SB29, Ronaël Pierre-Gabriel, a été victime d’une agression et subi des coups et blessures avant que sa voiture ne soit incendiée et totalement détruite. Le Stade Brestois 29 condamne vivement cet événement et apporte tout son soutien à Ronaël. Dans une ville où ces faits divers ne sont pas légion, il est regrettable de voir que des incidents de ce genre ont pu se produire à l’encontre d’un garçon qui n’est arrivé que depuis deux semaines dans le Finistère et n’avait d’histoires avec personne. Cette communication officielle sera la seule du Stade Brestois dans cette affaire, le club laissant maintenant les autorités travailler pour faire toute la lumière sur cette affaire."

L'ASSE a réagi sur Twitter

La formation talonne les vilains

21/07 17:51

Complètement largué il y a à peine 2 ans, à une médiocre 20ème place, le centre de formation de l'ASSE est désormais une seule position derrière l'OL dans le classement des centres de formation publié par la FFF. Il se retrouve en effet au 4ème rang, seulement devancé par le leader parisien, club formateur d'Adil Aouchiche, Rennes et nos vilains voisins, donc. C'est une hausse de 4 places par rapport à la saison dernière qui nous avait vu déjà remonter au 8ème rang.

1. Paris SG
2. Rennes
3. Vilains
4. ASSE
5. Monaco
6. Sochaux
7. Caen
8. Toulouse
9. Nantes
10. Lens
11. Nice
12. Valenciennes
13. Marseille
14. Le Havre
15. Bordeaux
16. Auxerre
17. Nancy
18. Reims
19. Montpellier
20. Lorient
21. Nîmes
22. Châteauroux
23. Metz
24. Lille
25. Troyes
26. Niort
27. Guingamp
28. Angers
29. Brest
30. Dijon
31. AC Ajaccio
32. Amiens
33. Strasbourg
34. Clermont
35. Paris FC
36. Orléans

Pour rappel, les 5 critères entrant dans la composition du classement sont :

  • nombre de contrats professionnels signés par les joueurs formés au club ; 
  • nombre de matches joués en équipe première par les joueurs formés au club ;
  • nombre de matches joués en sélections nationales par les joueurs formés au club ; 
  • nombre de diplômes scolaires obtenus par les joueurs formés au club ; 
  • contrats d’entraîneurs.

Un air de captain' Kader

21/07 11:35

Le club et LCS ont enfin dévoilé les maillots de la saison prochaine ! Heureuse surprise, avec un retour à un classicisme et une sobriété qui ne sont pas sans rappeler la glorieuse saison 1998/1999. On croise les doigts pour que la liesse de mai 2021 soit du niveau de celle de mai 1999 ... A noter que le maillot extérieur est blanc tandis que le troisième maillot est noir. 

 

Huard numéro un, ce n'est pas pour demain

21/07 09:00
Image
 

Ancien entraîneur d'Adil Aouchiche en U17 à Paris et actuel adjoint de Claude Puel à Sainté, Laurent Huard s'est brièvement confié à Ouest-France. Extraits.

"J’ai une casquette de formateur reconnu en France. Je souhaitais poursuivre avec cette expérience d’adjoint. C’est vrai que j’ai mes diplômes pour devenir coach principal en Ligue 1 mais je n’aime pas élaborer de plan de carrière. Dans le foot, tout va très vite. D’ailleurs, on voit aujourd’hui le nombre d’entraîneurs sur le carreau. Il faut rester humble et prendre les choses étape par étape."

Pas de Baule !

21/07 07:28
Image
 

"Le match amical entre Nantes et Saint-Etienne initialement prévu le samedi 15 Août à La Baule est annulé pour des raisons sanitaires" a annoncé hier l'US La Baule Le Pouliguen sur son compte facebook. Selon les informations de 20 Minutes, "l’ASSE aurait préféré jouer à la Beaujoire, mais cela n’était pas possible."

Jacques a dit comment contrarier Paris

21/07 07:14
Image
 

Dans la dernière édition de France Football, Jacques Santini donne quelques pistes pour contrarier le QSG dans trois jours au Stade de France.

"Parfois, dans certaines associations, on a l’espoir que les deux joueurs ne jouent pas la même partition. Mais là, ce n’est pas du tout le cas. Neymar et Mbappé ont envie de jouer l’un avec l’autre et ils sont très complémentaires. Neymar est un créateur génial, capable de faire des passes incroyables même en position arrêtée, donc il peut vraiment déclencher n’importe quand. Et Mbappé a un tel pouvoir d’accélération, une telle capacité à prendre l’espace, surtout quand il est servi aussi bien que par le Brésilien, que ça devient terriblement compliqué.

On ne peut pas priver Paris du ballon, Neymar non plus car c’est un joueur qui demande en permanence. Mais on sait que Mbappé et lui aiment venir sur leur côté gauche pour combiner. Donc il faut se préparer à réduire au maximum les espaces dans cette zone. Et essayer qu’ils ne reçoivent pas le ballon face au jeu ou de trois quarts face au but mais plutôt dos au jeu ou vers l ’extérieur, car s’ils rentrent intérieur ils deviennent vite insaisissables. Cela implique d’être au contact avant qu’ils reçoivent le ballon pour les empêcher de se retourner, et aussi que les partenaires soient très proches car la priorité des priorités, c’est qu’ils ne prennent pas de vitesse sinon ça devient indéfendable.

Densifier le système en mettant cinq défenseurs, c’est un peu risqué car Saint-Étienne n’aura que très peu de solutions de relances à la récupération du ballon. Sur un match, ça sera difficilement tenable. En revanche, on peut densifier par de la présence. Par exemple, latéralement resserrer le bloc vers la gauche, quitte à libérer le couloir droit de l’attaque parisienne, d’autant que Meunier n’est plus là et que Di Maria rentre à l’intérieur.

Si on ne peut pas couper toute l’alimentation, il faut cibler une certaine alimentation. Je pense à Verratti, dont le dribble est davantage un dribble de conservation pour résister au pressing adverse. S’il est pressé, il a moins la capacité que Neymar à éliminer et trouver une passe en profondeur, il a besoin de davantage de confort, surtout si on ferme son pied droit. Idem pour Di Maria, il faut fermer son pied gauche. C’est très difficile mais il va falloir que chaque Vert, dans la zone de ces deux joueurs, garde en tête ce genre de détails pour retirer un peu de confort aux passeurs parisiens."

On a eu Chicharo, on a Aouchiche (3)

21/07 06:42
Image
 

Ancien entraîneur parisien d'Adil Aouchiche en U15, Saïd Aïgoun ne tarit pas d'éloges sur la jeune recrue stéphanoise Adil Aouchiche dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"Il devra parfaire sa formation, qui va être accélérée dans ce contexte stéphanois s’il bénéficie de temps de jeu comme on peut le penser. Il allie ses qualités techniques à ses aptitudes physiques mais il a surtout cette volonté d’attaquer les espaces, en avant. Il a toujours eu une attitude professionnelle sur son temps de football. C'rst agréable et c'est la clé de la réussite.

Adil n’avait pas été épargné par les blessures liées à la croissance. Mais c'est remarquable ce qu’il a fait pour inverser la tendance. Il n’a pas manqué un entraînement, hormis lorsqu’il allait en sélection. De septembre à décembre 2016, il marque à tous les matches et la suite est tout aussi excellente. Avec Laurent Huard en U17 et Thiago Motta  en U19, il a su répondre présent à chaque étape, confirmer son talent, se créer un rôle dans chacune des équipes

Sur ces matches en pro avec le PSG, il a peut-être été un peu trop prudent mais c’est normal. Il jouait avec l’équipe première du club qui l’a formé. C’est un peu un rêve. Il ne faut pas que cette pression l’inhibe mais j’ai confiance pour la suite. J'ai gardé une relation de proximité et de confiance avec ses parents. Ce sont des gens avec des valeurs qui lui ont donné une bonne éducation. Il est très respectueux."

Dieu soit loué !

20/07 23:50
Image
 

France Football à paraître ce mardi met à l'honneur Loïc Perrin. Extraits.

Jessy Moulin : "Ça fait maintenant 22 ans que je le connais ! On était à l’école ensemble àTezenas-du-Montcel. Avec les horaires hyper aménagés de la préformation. Il est plus rigolo qu’on ne le pense. Loïc a très bien compris l’importance de son image comme capitaine, c’est quelqu’un de sérieux en toute circonstance pour le club. Mais, en dehors, il n’est pas le même, heureusement. Il a beaucoup d’humour et n’est pas le dernier à déconner. Avec lui, je n’ai pas droit à l’erreur. Il est toujours là pour me dire une ânerie si je fais quelque chose de mal sur le terrain ou à table. On peut avoir des fous rires interminables."

Kévin Monnet-Paquet : "Les cheveux gris, ça plaît ! Cela fait des années qu’on le chambre avec ça. Il le prend bien. Bon, il y a des trucs qu’on ne peut pas dire, mais c’est un bon vivant, il aime déconner, on se chambre souvent. Je n’ai jamais vu quelqu’un s’embrouiller avec lui. C’est son vécu, son expérience et sa gentillesse qui veulent ça. Je préfère quelqu’un de trop gentil à un fouteur de merde. Dans le groupe, il est comme une boussole, sur le terrain et en dehors. Très simple, très humble, c’est une belle personne."

Jérémie Janot : "Lolo, c'est le gendre idéal. J'avais fait chambre commune avec lui quand il est arrivé dans le groupe pro. Au début, il me vouvoyait pour me demander s’il pouvaitc hanger la chaîne de la télé. Après, c’est moi qui lu demandais d’éteindre ! Mais attention, il chambre aussi. On l’avait taquiné une fois parce qu’il avait été élu deuxième joueur le plus sexy de la saison derrière Adil Rami par le magazine Têtu. Logique, c’est un beau gosse, un play-boy. Il est très dur à déstabiliser car il atoujours ce côté imperturbable qui, du coup, déstabilise les autres. Mais, sous ses airs de séducteur et de gentil garçon, c’est une terreur sur le terrain. Il a fait son premier match professionnel avec moi ontre Lorient, en Ligue 2. C’est Fred Antonetti qui l’avait lancé."

Fabien Lemoine : C’est quelqu’un de très apprécié. Je venais de signer et on avait joué contre Nancy et gagné à la dernière minute. Après le match, il m’a dit: “Fab, avec quelques joueurs on va manger quelque part,ça te dit?” Il faisait en sorte que les nouveaux soient bien intégrés. Enfant du pays, il connaissait par cœur la région. On m’avait dit beaucoup de choses négatives sur Saint-Étienne, mais les gens sont accueillants, hyper sympas. Comme Lolo."

Alain Blachon : "Même si j’ai pris ma retraite, on a toujours des contacts, on se voit et pourtant, je n’ai pas l’habitude de fréquenter les joueurs. C’est quelqu’un de très fidèle à ses copains, à commencer par ceux qu’il fréquentait à ses débuts à la formation, et à sa région. Loïc, c’est un sage qui organise, qui aime la convivialité. Dans le vestiaire, il regarde les autres, il relie les gars entre eux. Un super mec."

Ghislain Printant : "Il possède de belles valeurs.Tous les entraîneur ont pris du plaisir à travailler avec lui et à s’appuyer sur lui. Il a l’esprit club. Sa carrière le prouve. Il se met à la disposition des nouveaux et c’est un relais parfait avec la direction et le staff. Quand j’ai été viré, il s’est très bien comporté."

Une petite chambrée pour recommencer ? (25)

20/07 23:17

L'ensemble des groupes de supporters stéphanois ayant décidé de ne pas assister à la finale de Coupe de France qui aura lieu vendredi soir, les Magic Fans ont déposé une banderole sur les grilles du centre sportif Robert Herbin à l'occasion de leur anniversaire : "Première finale de CDF depuis 38 ans au goût amer mais comme nous le faisons depuis maintenant 29 ans : allez les verts !". On espère tous qu'ils auront un cadeau d'anniversaire à la hauteur de leur ferveur pour le maillot vert, mais également la possibilité de souffler prochainement la vingt-neuvième bougie en Kop Nord !

Crédit photo : ASSE.

Nadé prêt pour la Normandie ?

20/07 23:01

Selon le quotidien Paris-NormandieMickaël Nadé (21 ans, sous contrat jusqu'en 2022) va être prêté au club de Quevilly qui évolue en National. Nabil Djellit (journaliste France Football) a également relayé cette information via twitter : "Le joueur de l'AS Saint-Etienne, Mickael Nade va être prêté à Quevilly Rouen Métropole en National. Le défenseur central de 21 ans va évoluer sous les ordres de Bruno Irles. A suivre."

 

On a eu Chicharo, on a Aouchiche (2)

20/07 22:39
Image

France Football à paraître demain revient sur la signature d'Adil Aouchiche à l'ASSE. Extraits.

"Fans de la formation française et du profil d’Aouchiche, les grosses écuries étrangères (Leicester, FC Barcelone ou le Bayer Leverkusen) se sont manifestées lors des derniers mois avec des propositions financières supérieures à celles évoquées pour les clubs de L1. Mais elles se sont heurtées à la volonté de la famille et des représentants du joueur qui ont estimé que la L1 était la meilleure étape intermédiaire. En France, trois clubs ont réellement travaillé sur le dossier: Rennes, Lille et... Saint-Étienne. Le rôle de Claude Puel a été décisif tout comme l’intervention de Roland Romeyer pour rappeler l’aura de l’ASSE ainsi que son récent passé avec les jeunes talents (Ghoulam, Zouma, Aubameyang, Payet, Saliba...)."

On a eu Chicharo, on a Aouchiche

20/07 16:43

L'ASSE vient d'officialiser via son compte twitter puis sur le site officiel l'arrivée au club d'Adil Aouchiche. Le jeune milieu de terrain de 18 ans s'est engagé pour trois ans avec Sainté. Le nouveau numéro 17 des Verts a exprimé sa fierté d'avoir signé dans le Forez : "Je suis très heureux. C'est une immense fierté pour moi de signer à l'AS Saint-Étienne. Je rejoins un grand club de Ligue 1 porté par une incroyable ferveur populaire. Les supporters sont magiques. La ville respire le football. J'ai fait le bon choix. Cette passion donne beaucoup de force. Je donnerai le meilleur de moi-même." 

Crédit photo : ASSE.

On a eu Chicharo, on aura Aouchiche ? (32)

20/07 16:23

Convoité par Sainté depuis plusieurs mois, Adil Aouchiche a été vu aujourd'hui au centre sportif Robert Herbin de l'Étrat comme le révèle une photo publiée et reprise sur les réseaux sociaux. Depuis, une autre photo d'Adil Aouchiche et de Roland Romeyer a également été publiée et partagée. Il ne reste plus qu'à attendre l'officialisation du club pour souhaiter la bienvenue au jeune milieu de terrain de 18 ans à l'ASSE !

La DNCG donne enfin son feu vert !

20/07 16:04

Le Progrès nous apprend que la Direction nationale du contrôle de gestion n'a prise aucune mesure à l’encontre de l’ASSE après les éléments complémentaires transmis par la direction stéphanoise à la demande du gendarme financier le 9 juillet dernier.

 

Partager