Chardonnet en manque de sifflets

12/08 10:31
Image
 

Le défenseur central Brendan Chardonnet, qui va prolonger son contrat avec le Stade Brestois jusqu'en 2023, se confie aujourd'hui dans Le Télégramme.

"Je suis devenu pus professionnel, plus focus sur le foot, même si la bascule dans ma tête a été faite il y a longtemps. C’est venu au fil du temps. C’est surtout l’atmosphère Ligue 1… Tu rentres dans les stades, tu te demandes ce que tu fous sur le banc. Je n’ai qu’une envie, être sur le terrain. À Saint-Etienne, à Marseille, tu es là, c’est bien, mais tu as envie de jouer, d’être sifflé, pas être assis."

Pour rappel, l'ASSE recevra Brest le week-end du 25 avril 2021 lors de la 34e journée de Ligue 1.

M'Vila ne le digère pas ?

12/08 10:06
Image
 

Faisant partie des cadres non retenus pour le stage à Dinard, Yann M'Vila a réagi à sa façon hier sur son compte Instagram dix ans pile-poil après sa première apparition en équipe de France (il avait été titularisé aux côtés d'un certain Stéphane Ruffier lors d'un match perdu 2-1 en Norvège).

 

C'est chouette pour Saadi !

12/08 09:47
Image
 

Idriss Saadi, qui avait marqué le but victorieux (2-1) de Strasbourg contre Montpellier le 28 juillet dernier, a claqué hier le troisième pion du succès (3-0) de son équipe contre Dijon. Pour rappel, l'ancien attaquant stéphanois n'avait scoré que 3 fois en 16 matches dont 9 titularisations la saison dernière en L1 belge lors de son prêt au Cercle Bruges.

 

Stephan attend les Stéphanois (3)

12/08 08:48
Image
 

Dans la dernière édition du quotidien Ouest-France, Julien Stéphan évoque le match amical qui opposera son équipe à l'ASSE aujourd'hui à 18h00 (match à suivre en direct sur TV Rennes et ASSE TV).

"Physiquement l’objectif est de monter en puissance. On sait aussi que l’enchaînement avec ces cinq matches en quinze jours peut laisser quelques traces mais on souhaitait mettre les joueurs dans un état de fatigue pour les préparer. Sur le plan mental il n’y a aucun souci. Je sens chez les joueurs une hâte de retrouver la compétition, parce que ça fait très longtemps et parce que la préparation cette année est longue. On a repris quelques repères au Roazhon Park en s’y entraînant lundi matin. On va le retrouver pour un match amical dans des conditions particulières, sans public. C’est complètement différent mais il va falloir s’y habituer. C’est une des raisons pour lesquelles on avait souhaité dans notre programme avoir un match à domicile.

Les Verts, on les a regardés, évidemment. Ils ont repris très tôt. Ils seront certainement en avance sur le plan athlétique parce qu’ils avaient un objectif avec la finale de la coupe de France. Sur ce match ils ont montré qu’ils étaient déjà très bien physiquement, très au point. Ils ont d’ailleurs fait une très bonne performance d’ensemble. Ils ont enchaîné ensuite d’autres matches amicaux derrière, ce qui est intéressant ce sera d’avoir un adversaire face à nous qui sera davantage prêt. Davantage prêt parce que Sainté a été programmé dès le début de sa préparation pour cette échéance de finale de coupe de France donc on pourra un peu s’évaluer par rapport à ça ce mercredi."

Une petite chambrée pour recommencer (33)

12/08 08:29
Image
 

La Pravda du jour évoque le Marseille-Sainté qui lancera la saison dans neuf jours.

"Pour la réception de Saint-Étienne, le 21 août, match inaugural de la saison 2020-2021 de L1, l'OM a fait une demande de dérogation à 20 000 spectateurs. Un cadre de l’OM précise : "Dans ce dossier, on explique bien que la configuration du Vélodrome permet d’isoler les quatre tribunes. Elles pourraient ainsi contenir chacune 5 000 spectateurs de manière bien distincte avec, à chaque fois, des entrées et des sorties séparées, permettant de respecter la distanciation sociale lors de l’accès dans les travées, ainsi que des gestes barrières." La décision de la préfecture sera communiquée dans les prochains jours, en sachant qu’elle a durci le ton récemment. Vendredi7 août, les services préfectoraux et la municipalité de Marseille ont ordonné le port du masque obligatoire en extérieur dans certaines zones touristiques de la cité : de 10 heures à 4 heures du matin au Vieux-Port, de 19 heures à 4 heures à la Plaine et à l’Escale Borély."

Ricky sauve l'honneur

11/08 23:21
Image

Bourreau des Verts dans cette compétition il y a quatre ans et demi, le FC Bâle n'a pas pesé lourd ce soir en quart de finale de l'Europa League. Grâce à son impressionnante cohorte de Brésiliens, le Shakthar Donetsk s'est facilement imposé 4-1 dans l'antre du Schalke 04. Entré en jeu 20 minutes plus tôt, l'ancien attaquant stéphanois Ricky Van Wolfswinkel a néanmoins sauvé l'honneur à la 92e minute.

Les U16 croquent les Crocos

11/08 21:19

 Simon Cateland (au centre) a inscrit le 3ème but sur penalty.

Pour les U16 de Sylvain Gibert, c'était le premier match amical en version compétition, puisque disputé en deux mi-temps de 45 minutes. Au Pouzin, les jeunes Stéphanois se sont imposés logiquement sur un score sans appel face aux Crocodiles nîmois, dont le Directeur du centre de formation n'est autre que Christophe Chaintreuil, un ancien Vert. 

Les Verts ont entamé ce match pied au plancher avec quatre frappes au but dans le premier quart d'heure à la suite de belles actions collectives. Cette domination allait se concrétiser juste avant la pause fraîcheur : sur un ballon récupéré, Kenzo Kies était lancé dans la profondeur. Excentré, il éliminait son vis-à-vis et centrait en retrait pour Abderraouf Guechi qui ouvrait la marque (ASSE - Nîmes : 1-0, 22ème). 
Ce sera le score au repos même si les Verts auraient pu doubler la mise avec un peu plus d'efficacité. Le deuxième acte recommençait avec la même domination : Ayman Aiki trouvait la barre à la suite d'un débordement de Darys Bentafar. Les Nîmois réagissaient sur un contre à la suite d'un ballon perdu par les Verts en milieu de terrain. Léo Gay sauvait le ballon sur la ligne et, dans la continuité, les Verts allaient doubler la mise : Jules Mouton alertait Ayman Aiki, d'un bon ballon par-dessus la défense adverse et ce dernier remportait son face-à-face avec le gardien adverse pour conclure d'un plat du pied gauche. (ASSE-Nîmes : 2-0, 67ème).
Peu après, une relance hasardeuse des Nîmois était interceptée par Jawad Bouderbane qui se faisait accrocher par un défenseur. Simon Cateland transformait le penalty en deux temps. (ASSE-Nîmes : 3-0, 70ème). 
Le match devenait alors plus hâché, avec moins d'occasions de but. La victoire stéphanoise n'était pas remise en cause.

La composition : Nunez - Bertrand, Tenniche, Lemb, Makhloufi - J.Mouton, Gaudry, Cateland - Germany, Guechi, Kies.
Sont entrés en jeu :
Lolic, Gay, Benramdane, Meyer, Bentafar, Aiki, Bouderbane

Buteurs : Guechi (22ème), Aiki (67ème), Cateland (70ème sp).  

 La réaction de Sylvain Gibert"C'était un bon premier match. Les garçons ont été très bien, présents par rapport aux objectifs que nous nous étions fixés pour cette première véritable rencontre. J'ai pu aligner un groupe de dix-huit joueurs (seize joueurs de champ et deux gardiens). Tout le monde a pu faire au moins quarante-cinq minutes. Nous avons bien attaqué le match, privant l'adversaire du ballon, l'empêchant de ressortir en pressant haut, nous créant quelques occasions avant l'ouverture du score en milieu de première période. On peut regretter un manque d'efficacité, sans lequel le score à la mi-temps aurait été plus large. Nous avons confirmé notre emprise après le repos, et c'est logiquement que nous avons fait le break avant de prendre le large trois minutes plus tard. Nous avons ensuite su rester sérieux jusqu'au bout pour l'emporter finalement sur un score qui aurait pu être encore plus lourd avec un zeste de réalisme supplémentaire." 

Une petite chambrée pour recommencer (32)

11/08 20:41
Image

 

Comme le rapporte Sud Radio, Bernard Caïazzo a livré sa réaction à l'AFP après que le Premier Ministre a prolongé jusqu'au 31 octobre l'interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes.

"On continue à regretter cette décision, on estime qu'une jauge de 5 000 par rapport à un stade de 6 000 places, ce n'est pas pareil qu'une jauge de 5 000 dans un stade de 80 000. Cela nous paraît tout à fait illogique. Bien sûr, il y a des dérogations possibles du préfet, mais cela aurait été tellement plus logique d'avoir un pourcentage de la capacité du stade ! On est de bons soldats, mais on a parfois du mal à comprendre. Ces manques à gagner en terme de billetterie représentent des préjudices économiques indiscutables."

Une petite chambrée pour recommencer ? (31)

11/08 20:32

Alors que le Premier ministre vient d'annoncer la prolongation jusqu’au 30 octobre de l’interdiction des évènements de plus de 5 000 personnes, France Football indique que la Ligue qu'on adule (sic) espère obtenir des dérogations grâce à son protocole d'accueil du public qui prévoit "le port du masque obligatoire à l'intérieur du stade, le respect des gestes barrières et la distanciation ainsi que les dispositifs d'hygiène individuelle et collective".

La Bretagne, ça nous gagne ! (6)

11/08 20:23

Les tests Covid-19 passés par les Verts s'étant avérés tous négatifs, Claude Puel a convoqué un groupe de vingt-quatre joueurs pour le stage du 12 au 15 août à Dinard. Stéphane Ruffier, Harold Moukoudi, Alpha Sissoko, Gabriel Silva, Sergi Palencia, Miguel Trauco, Yann M'Vila, Ryad Boudebouz, Wahbi Khazri, Bilal Benkhedim et Loïs Diony n'en font pas partie.

Une petite chambrée pour recommencer ? (30)

11/08 20:12

Alors que l'Olympique de Marseille avait formulé une demande de dérogation auprès de la préfecture des Bouches-du-Rhône pour étendre la capacité d'accueil du Velodrome à 20 000 places pour la réception des Verts lors du match d'ouverture de la saison 2020-2021, le Premier ministre vient d'annoncer la prolongation jusqu’au 30 octobre de l’interdiction des évènements de plus de 5 000 personnes. Jean Castex a également précisé que les préfets auront la "possibilité d’y déroger avec la vérification du strict respect des consignes sanitaires".

Laurey veut limiter la casse

11/08 09:24
Image
 

Actuellement privé de 13 joueurs (9 en quatorzaine et 4 blessés dont 2 out pour de longs mois, le gardien Matz Selz et l'attaquant Lebo Mothiba), l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey positive aujourd'hui dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace à un mois de son retour dans le Chaudron programmé dans un mois lors de la 3e journée de L1. Extraits.

"On va déjà fonctionner avec les garçons qui sont aptes. On verra dans les prochaines semaines s’il faut recruter ou pas, sans se précipiter. Dans ce milieu, il faut savoir s’adapter, sans quoi tu peux changer de métier. Les gars n’ont pas non plus organisé une rave party sauvage. Vos enfants font-ils toujours ce que vous leur demandez ? Ceux qui en ont savent bien que non ! Il n’y a aucune raison d’ouvrir le parapluie. On va essayer de faire le meilleur travail possible. Le corps médical fait le maximum.

Les préparateurs physiques abattent un boulot énorme, sans oublier mes adjoints, qui se coltinent depuis l’irruption du Covid quatre séances de suite dans la matinée, avec quatre groupes différents en répétant les mêmes exercices. Il faut être sacrément passionnés ! Ce sont eux qui maintiennent l’équipe à flot. Il est important que tout le monde se sente investi d’une mission pour limiter la casse à la reprise. Notre chance, c’est de ne pas avoir trop modifié le groupe à l’intersaison. 

On ne part pas de zéro. Les joueurs aptes ont continué à s’entraîner. J’ai confiance parce que j’ai une formation avec du caractère. Il faut parfois le gérer, mais on a ce qu’il faut en termes de volonté. Il n’y a pas trop de doutes à avoir là-dessus. Ce n’est pas un petit égarement qui doit changer la perception de l’équipe. Sur et en dehors du terrain, les garçons étaient très bien jusque-là."

Jussiê fan de Gasset

11/08 08:28
Image
 

Ancien attaquant brésilien des Girondins, Jussiê valide le retour de Jean-Louis Gasset à Bordeaux dans la dernière édition du quotidien Sud-Ouest.

"Je n’ai que des bons souvenirs de Jean-Louis ! Adjoint de Laurent Blanc, il s’occupait de tout ce qui avait un rapport avec le terrain. Il avait un vrai rôle dans les secteurs techniques et tactiques. Il avait un discours très clair. Quand on entrait sur le terrain, on savait exactement ce qu’on avait à faire. Il était capable de nous dire avant un match: "vous  vous  foutez  de  ma  gueule, vous n’allez pas perdre contre cette équipe de bras cassés". J'imagine qu’il n’a pas changé de philosophie de jeu depuis son dernier passage au Haillan : jeu au sol, toujours vers l’avant, basé sur la technique."

Pour rappel, l'homme à la casquette retrouvera les Verts le week-end du 16 décembre en Gironde et le week-end du 11 avril dans le Chaudron.

Matuidi à Miami ?

11/08 08:06
Image
 

Alors que la Juventus vient de nommer Andrea Pirlo au poste d'entraîneur, l'ancien milieu de terrain stéphanois Blaise Matuidi pourrait faire ses valises cet été selon la dernière édition de la Pravda.

"À un an de la fin de son contrat, le milieu international français (33 ans, 84 sélections) fait l'objet d'une offre de l'Inter Miami, la nouvelle franchise MLS de David Beckham. Selon nos informations, aucun accord n'a néanmoins encore été trouvé entre l'Inter Miami et le champion du monde 2018, qui a disputé 45 matches toutes compétitions confondues avec les Bianconeri cette saison. Matuidi défend les couleurs du club turinois depuis 2017."

En achetant Papus, il était Crésus

11/08 07:56
Image
 

Ancien président du PSG (de 2006 à 2008), Alain Cayzac se remémore le transfert de Zoumana Camara dans la dernière édition du Parisien.

"J'aurais dû être plus offensif envers mon actionnaire pour lui demander davantage de moyens. Je me suis laissé berner par ceux qui pensaient qu'il fallait des jeunes du cru. C'est vrai un peu, mais il faut aussi des stars. J'ai surestimé l'effectif. Si c'était à refaire, j'aurais demandé une rallonge budgétaire et j'aurais acheté un grand avant-centre. J'ai certainement manqué d'ambition à ce niveau-là. J'ai signé mon plus gros transfert en achetant Papus Camara à Saint-Etienne pour 6 millions d'euros. J'étais Crésus (rires) ! Aujourd'hui, ce sont des tarifs qui font rigoler."

Jean-Louis et Ghislain chez les Girondins ! (2)

11/08 00:26
Image
 

La Pravda de ce mardi revient sur la reconstitution du binôme Gasset-Printant à Bordeaux.

"Pour rappel, Gasset avait quitté Saint-Étienne en 2019 avec la volonté de s'occuper de sa famille. Il devra composer avec un timing serré : il lui reste quatre jours dans les Landes et un dernier match amical à Auxerre, samedi, pour se familiariser avec son groupe et préparer la reprise du Championnat contre Nantes, le samedi 22 août. Lundi, il a dirigé sa première séance accompagné de deux de ses anciens collaborateurs chez les Verts, Ghislain Printant (adjoint) et Fabrice Grange (préparateur des gardiens). Jaroslav Plasil, l'habituel entraîneur adjoint de la réserve, et Éric Bédouet, qui devrait reprendre ses habits de préparateur physique, étaient également présents.

La séance a été principalement animée par Printant. Gasset, lui, est resté en retrait. Il s'était entretenu auparavant avec son groupe pour une première prise de contact. Elle a été suffisamment longue pour que la séance soit décalée d'une heure et quart. Quel message a-t-il adressé aux joueurs ? « Des choses banales pour un entraîneur qui arrive, souffle un témoin. Il a parlé de lui, de sa retraite après Saint-Étienne, de sa carrière... » Et de Bordeaux ? Les prochains jours en diront plus sur les principes de jeu qu'il souhaite mettre en place. Dans une ambiance bon enfant, Gasset et son staff ont été rejoints en cours de séance par le nouveau directeur sportif du club, Alain Roche."

Pastore à travers (15)

10/08 22:19
Image
 

Lors d'un live accordé lundi dernier à AS Foot, Jérémie Janot a évoqué le cas Javier Pastore. Alors que son ratage avait été pointé du doigt publiquement à plusieurs reprises par Nanard, Osvaldo Piazza et Omar Da Fonseca, l'actuel entraîneur des gardiens du VAFC dédouane les techniciens [ndp2 : Ivan Hasek, Laurent Roussey, Gérard Fernandez, Luc Bruder, Jean-Philippe Primard] qui n'avaient pas été convaincus par l'essai de l'artiste argentin.

"L’essai de Pastore à Sainté ? Franchement, moi j’étais là. Il faisait froid, il pleuvait des cordes. Honnêtement, Pastore c’est Pastore. Mais celui qui signe Pastore avec l’essai qu’il a fait, ben je le respecte ! Franchement, je ne savais même pas qui c’était. Aujourd’hui je pourrais dire « j’avais vu que c’était un bon joueur », mais je n’ai rien vu du tout. Le mec il n’a rien montré. Attention, respect, c’est un phénomène, y’a pas de souci ! J’étais là quand Pastore a fait son essai, il y avait des techniciens de qualité, il y avait des coaches de qualité et personne n’a vu. Peut-être qu’on voyait mal, mais je ne sais même pas s’il avait mis un but ou quoi que ce soit. Sur l’essai qu’il a fait, pour moi il n’y avait rien de transcendant. Je n’aurais jamais pu me douter qu’il allait être vendu 42 M€ deux ou trois ans après !"

Dieu futur DS ? (6)

10/08 21:00
Image
 

Loïc Perrin a évoqué sa reconversion ce soir sur RMC.

"Ma reconversion au club est prévue depuis de longues années, c’est ce qui m’a aussi aidé à arrêter car ça m’a permis de me projeter sur la suite. Savoir que je restais dans mon club a été une chose importante. Cette reconversion, ça fait un moment qu’on en parle car j’avais prévenu le club en février que c’était ma dernière saison. Moi, ce que j’ai toujours voulu faire, c’est apprendre un nouveau métier. Quand on est joueur, on connaît le terrain mais quand on passe de l’autre côté, il faut apprendre un nouveau métier. J’arrive avec aucune prétention, j’ai demandé de découvrir un peu tous les services du club pour voir ce qui va me plaire et moins me plaire. Je resterai forcément proche du sportif car je pense que c’est ce qui me correspond le mieux, c’est ce que je connais le mieux. Mais j’ai envie de découvrir toutes les composantes du club.

Je sais ce que je ne veux pas faire. Pour l’instant, ça ne m’intéresse pas d’être entraîneur, d’être sur le terrain. D’ailleurs je n’ai pas forcément passé de diplôme dans ce domaine jusqu’à présent. Je me vois plus dans la direction sportive. Roland a évoqué la possibilité que je puisse un jour être président du club, j’ai lu ça. On partage les mêmes valeurs. Roland est stéphanois, il est là depuis des années. C’est dans ce sens-là qu’il a évoqué ça mais je n’ai pas envie d’être président de Saint-Etienne, ou peut-être dans plusieurs, plusieurs, plusieurs années. D’ici-là j’ai plein de choses à apprendre, je dois découvrir un autre milieu et voir si ce que je veux va me plaire. J’ai déjà passé le DUGOS, je l’ai validé dans cette optique-là, j’avais anticipé. L’objectif c’est de faire Limoges mais la prochaine session n’est qu’en 2021."

Jean-Louis et Ghislain chez les Girondins !

10/08 18:00

Fortement pressentie, l'arrivée de notre ancien coach sur le banc des Girondins de Bordeaux est actée. Jean-Louis Gasset succède à Paulo Sousa. Il devrait être accompagné de Ghislain Printant.

La négociation concernant le reste du staff est en cours précise Sud-Ouest. Eric Blondel, ancien team manager des Verts, est pressenti ainsi que l'ancien entraîneur des gardiens, Fabrice Grange.

Par ailleurs, selon 20 Minutes, plusieurs joueurs de l'ASSE auraient déjà contacté Jean-Louis Gasset pour lui proposer leurs services :

 "Si son CV et sa réputation parlent pour lui, Jean-Louis Gasset va devoir faire avec ce contexte au départ. Il a également sûrement ses idées. Bref, l’effectif pourrait vite bouger. Selon les informations de 20 Minutes, certains Stéphanois écartés par Claude Puel auraient déjà fait savoir à Gasset qu’ils aimeraient bien le rejoindre en Gironde. C’est le cas de Yann M’Vila. Problème, son salaire est totalement hors de portée pour Bordeaux."

Julie Gayet évoque ses vertes années

10/08 16:03
Image
 

Productrice du film Les Joueuses qui sortira en salles le 9 septembre prochain, Julie Gayet s'est confié à So Foot. Extraits.

"On cherchait un moyen de faire un documentaire avec la réalisatrice Stéphanie Gillard, et c’est là qu’est née l’idée de l’OL. Stéphanie avait envie de mettre en avant une structure où il y avait des avancées dans le foot féminin. L’OL, c’est un club où il y a une volonté très ancienne de Jean-Michel Aulas de développer cette catégorie, de donner des contrats, d’avoir un rayonnement qui permet d’attirer les sponsors, de mettre à leur disposition des préparateurs physiques...

Je jouais beaucoup au foot à l'époque collège-lycée. Quand je jouais au lycée, je jouais à l’arrière, capitaine. J’avais cette âme de celle qui fédère, qui parle beaucoup sur le terrain. Insupportable. Cette passion du football est certainement familiale car mon père regardait le foot et je me souviens de la grande équipe de Saint-Étienne. J’ai eu la chance d’être en âge de suivre Éric Cantona, L’équipe du Dimanche, le football italien et anglais...

Avec François, on regarde tout le temps des matches ensemble. J’ai quelques regrets : c’est de ne pas l’avoir pas accompagné sur certains matches car je n’avais pas voulu être du côté officiel durant son mandat. Est-ce qu'on a des débats passionnés sur un match ? Mais c’est ça le football, non ? Je dois avouer que je suis plus démonstrative que lui. Je peux exploser, je me lève, je vibre... J’ai un petit côté Salma Hayek ! (rires)"

Les U16 ont repris

10/08 15:56

Après quatre mois et demi d'arrêt, les U16 (nés en 2005) ont repris, lundi 20 juillet, le chemin de l'entraînement toujours sous la houlette de Sylvain Gibert. Cette équipe va opérer dans le championnat U18 Régional 2 de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes. Les jeunes U16 de l'ASSE vont donc se confronter régulièrement à des U18, mais l'expérience de l'année passée ayant été concluante au niveau de la progression, elle a été reconduite. 

Le groupe de cette année comprend 22 joueurs : 12 issus des des U15 de l'an dernier, auwquels il faut ajouter 10 venus d'autres Ligues. 

Gardiens : Alexandre Nunez (Etoile Bleue St-Cyr/Loire) 
Défenseurs : Noah Benramdane, Léo Gay, Albion Jetishi, Maedine Makhloufi, Angelo Lemb (FC Montfermeil), Mehdi Tenniche (FC Montfermeil)
Milieux : Simon Cateland, Kenzo Kies, Tom Meyer, Lules Mouton, Lorenzo Cerutti (RC Toulon), Jebryl Sahraoui (FC Burel), Maxime Gaudry (Paris SG)
Attaquants : Lorenzo Beertrand, Jawad Bouderbane, Abderraouf Guechi, Louis Pama, Darys Bentafar (AS Lyon Duchère), Darnell Bile (ACBB), Ayman Aïki (RC Joinville), Terry Germany (AS Savigneux-Monbrison)
Ce groupe étant pariculièrement fourni, plusieurs de ces joueurs auront sûrement l'occasion d'intégrer le groupe des U17 Nationaux en cours de saison. 

L'entraînement a donc repris le 20 juillet, au rythme d'une séance quotidienne sauf le dimanche. A partir du 27 juillet, il y a eu une montée en puissance avec deux jours de la semaine avec 2 séances quotidiennes. 
Des rencontres amicales ont d'ores et déjà été conclues
Samedi 8 août : match contre les U17 Nationaux d'Andrézieux en 3X30 minutes qui a permis de faire évoluer 30 joueurs de champ, parmi lesquels seulement 9 U17 et 21 U16. Le match s'est soldé par une défaite 2-1, le but stéphanois ayant été inscrit par Antoine Gauthier.  
Mardi 11 août : Au Pouzin : à 16 h : ASSE - Nîmes (double confrontation : une pour les U16, une pour les U17) 
Dimanche 16 août : A Paray le Monial ; 15 h, match U17 : ASSE - Sochaux et à 17 h, match U16 : ASSE - Clermont

La poule C Régionale 2 sera composée de 13 équipes. 
Le calendrier :
Dimanche 27/09/20 : ASSE - Villefranche FC (retour le dimanche 07/03/21)
Dimanche 11/10/20 : Miserieux Trevoux AS - ASSE (retour dimanche 14/03/21)
Dimanche 01/11/20 : ASSE - Ain Sud Foot (retour dimanche  21/03/21)
Dimanche 08/11/20 : Grenoble Foot 38 - ASSE (retour dimanche 28/03/21)
Dimanche 15/11/20 : ASSE - Viriat CS (retour samedi 03/04/21)
Samedi 21/11/20 : Domtac FC - ASSE (retour dimanche 11/04/21)
Dimanche 06/12/20 : ASSE - O St Genis Laval (retour dimanche 25/04/21)
Dimanche 13/12/20 : St Chamond Foot - ASSE (retour dimanche 02/05/21)
Dimanche 06/12/20 : Chambéry Savoie Foot - ASSE (retour dimanche 09/05/21)
Dimanche 24/01/21 : ASSE - Vaulx en Velin (retour dimanche 16/05/21)
Dimanche 21/02/21 : ASSE - Limonest FC (retour dimanche 30/05/21)
Dimanche 28/02/21 : Veauche ES - ASSE (retour dimanche 06/06/21)

Janot n'oublie pas Jeannot (2)

10/08 12:31
Image
 

Lors d'un live accordé lundi dernier à AS Foot, Jérémie Janot a rendu un bel hommage à Jeannot Dées. Extraits.

"Ma plus belle rencontre dans le football ? J’en ai plein. Zoumana Camara, qui est mon frère. Loïc Perrin, Julien Sablé. Razik Nedder, le coach aujourd’hui. Olivier Guégan, Francis Gillot, Francis Graille… Roland Romeyer, que je connais depuis très longtemps, qui a été mon tuteur à la fac et qui m’a récemment envoyé le nouveau maillot des Verts. Patrick Guillou… J’ai eu de la chance de rencontre des gens comme lui, qui ont été importants sur le terrain mais aussi dans ma vie. Patrick m’a aidé à des moments-clés de ma vie où je n’étais pas bien, je lui ai rendu la pareille.

La plus belle des rencontres, c’est Jeannot Déès, l’entraîneur des gardiens. Il m’a pris, j’étais un poussin. En fait j’étais un chaton, et il a fait de moi un tigre. Tous les jours, tous les jours, il m’a fait travailler, travailler. Je l’ai rencontré en 1994, j’ai été son témoin de mariage. Il s’est marié le 23 juin comme moi. C’est quelqu’un… c’est vraiment une rencontre de fou ! Des belles rencontres, j’en ai fait tout plein, mais si je ne devais en citer qu’une ce serait Jeannot Dées."

Villas-Boas attend les Verts (4)

10/08 09:33
Image
 

A l'issue de la courte victoire de son équipe hier soir contre Nîmes (1-0, but de Duje Caleta-Car sur une passe décisive de Dimitri Payet), André Villas-Boas a une nouvelle fois évoqué le match qui ouvrira la nouvelle saison de L1 le 21 août prochain au Vélodrome.

"Nîmes a proposé une haute intensité, c'est une bonne chose dans un match de préparation. On n'a pas réussi à inscrire un deuxième but et c'est sur ce plan-là qu'on doit progresser cette saison. Il faut qu'on soit davantage tueurs devant le but adverse afin de se mettre à l'abri et trouver davantage de finesse technique pour finir les actions et être réalistes. On doit travailler sur la construction du jeu à partir de notre gardien. L'équipe a répondu à mes attentes dans les efforts physiques. Maintenant, on se prépare pour la venue de Stuttgart. Mais le plus important, c'est d'être prêt pour le match contre Saint-Etienne et de battre les Verts pour lancer notre saison. Benedetto est sorti, c'est toujours son tendon qui le faisait déjà souffrir la saison dernière. On met tout en oeuvre pour qu'il puisse récupérer au mieux. On met tout en oeuvre pour qu'il puisse récupérer au mieux et soit présent face à Stuttgart."

Jean-Louis et Ghislain chez les Girondins ? (7)

10/08 08:46
Image
 

Selon la dernière édition de la Pravda, le duo Gasset-Printant est en passe de se reformer pour officier en Gironde.

"Paulo Sousa devrait être libéré de ses deux dernières années de contrat. Pressé par le temps et par Jean-Louis Gasset, qui devrait lui succéder ce lundi matin, Bordeaux s'est finalement résigné à lui verser des indemnités. Sousa ne s'est jamais adapté à un effectif qui n'était pas taillé pour évoluer dans un système à trois défenseurs et deux pistons sur les côtés. "Il n'a pas tiré le meilleur de cet effectif", pense une source proche du club. L'avenir dira si son successeur probable, Jean-Louis Gasset, parvient à faire mieux. Le futur entraîneur bordelais pourrait - si le scénario se déroule sans accroc - rejoindre le groupe pro directement à Saint-Paul-lès-Dax. Il lui reste moins de deux semaines pour préparer la reprise du Championnat."

Les abonnements ? Pas d'affolement ! (3)

10/08 08:34
Image
 

Comme le souligne aujourd'hui la Pravda, l'ASSE fait partie des 5 clubs de L1 qui n'ont toujours pas lancé leur campagne d'abonnement (avec l'OM, le MHSC, le Nîmes Olympique et les vilains). De nombreux clubs ayant lancé leur campagne (Nice, Lille, Metz, Reims, Nantes) ont décidé d'adopter la méthode du prélèvement a posteriori, qui permet de ne faire payer les abonnés qu'après les matches auxquels ils ont effectivement assisté. D'autres clubs comme le RC Lens ont prévu des dédommagements si les supporters n'ont pas pu assister à des matches pour lesquels ils ont payé.

Des news de Zaydou

10/08 08:17
Image
 

La dernière édition du Progrès donne des nouvelles du numéro 28 des Verts. Extraits.

"Près de six mois après son opération d’une rupture du ligament croisé postérieur du genou gauche, Zaydou Youssouf n’est plus très loin d’un retour. Il ne fera toutefois pas partie du voyage en Bretagne cette semaine et devrait reprendre l’entraînement avec ses coéquipiers en début de semaine prochaine. Il ne sera sans doute pas du voyage à Marseille en ouverture de la Ligue 1. L’objectif est qu’il participe au prochain match amical de l’équipe de National 3, en fonction de ses sensations et de l’avis médical. "Ce serait l’idéal mais il ne faut pas précipiter sa reprise, commente son entourage. Zaydou se sent bien. Il veut reprendre et attend le feu vert."

Pour rappel, le Z a joué 23 matches donc 15 en tant que titulaire la saison dernière. Sa dernière rencontre date du 2 février (défaite 3-1 à Metz).

Hognon fan de Vagner

10/08 08:00
Image
 

Dans la Pravda du jour, l'entraîneur des Grenats se réjouit d'avoir acheté Vagner à Saint-Etienne.

"On l'a pris blessé, donc on croit beaucoup en lui. Il se remet de sa grave blessure à la cheville et au péroné gauche contractée avec Nancy contre le Paris FC fin novembre dernier. Il espère être prêt mi-septembre. C'est un mec tranchant, il a un profil qui nous manquait. Il est capable de faire de grosses différences dans diverses zones. Je l'attends avec impatience, je sens qu'il vva nous apporter un vrai plus."

Grâce à Cabella, Krasnodar démarre en fanfare !

09/08 21:17
Image
 

Vainqueur 3-0 ce dimanche sur le terrain de UFA grâce à un joli doublé de Rémy Cabella, Krasnodar est le premier leader de la nouvelle saison de L1 russe.

Pas de mercenaires chez les Verts ?

09/08 15:16
Image
 

"Coronavirus: les footballeurs français, les plus égoïstes d'Europe ?" titre la dernière édition de l'hebdomadaire économique Challenges. Extraits.

"Totalement insensibles à la crise économique mondiale engendrée par la pandémie, les footballeurs de Ligue 1 ? En dépit de la situation financière très dégradée de nombreux clubs – ils ont perdu 240 millions d'euros de droits TV, compte tenu de la fin prématurée de la saison –, rares sont les joueurs prêts à accepter une baisse de salaires contrairement à ce qui s'est passé à l'étranger. En Espagne, les joueurs du FC Barcelone ont renoncé à 70 % de leur salaire. La Ligue italienne a annoncé la diminution d'un sixième de la rémunération brute annuelle de tous les clubs. En Allemagne, de nombreux joueurs ont renoncé spontanément à une partie de leurs revenus…"

" On est dans un secteur où on n'a plus aucune rentrée d'argent et des grosses sorties tous les mois, peste un acteur d'un grand club de Ligue 1. Les joueurs vont être payés à 100 % alors qu'ils n'ont joué que 73 % des matchs de championnat. " La tension est palpable. " Ce n'est pourtant pas compliqué, si le club est en difficulté financière, on se réunit tous autour d'une table et on trouve une solution, argumente Laurent Nicollin, président du club de Montpellier. Quand tu gagnes 400 000 euros par mois, tu peux bien en lâcher 100 000 pour les gens qui gagnent le smic en vendant des maillots par exemple. "

Le président de l'AS Saint-Etienne, Bernard Caïazzo, tente de calmer le jeu. " Nos joueurs ne sont pas des mercenaires et participent à des actions caritatives. Il ne faut pas fantasmer sur les footballeurs égoïstes. La moyenne des salaires en Ligue 1 est de 50 000 euros par mois. " Reste que l'image du footballeur trop payé, vivant dans un cocon doré, en a pris un coup. Ainsi, le meneur de jeu de l'Olympique de Marseille, Dimitri Payet, a récolté des moqueries acerbes sur les réseaux suite à ses déclarations dans le Journal de la Réunion. " Mon rôle est de défendre mes intérêts et ma famille sans pour autant mettre en péril le club ", expliquait-il, avançant " des crédits importants à honorer, des engagements à tenir. "

Le club le plus aimé du football

09/08 09:16
Image
 

"Ma plus belle émotion avec le PSG, c'est la Coupe de France 1982. Le premier titre, face au club le plus aimé du football" déclare Luis Fernandez dans Le Journal du Dimanche.  "L'égalisation à la 120e minute. L'envahissement du terrain, tellement bon enfant. Borelli qui embrasse la pelouse. La fête au Pavillon Gabriel."

Partager