Palencia enchaîne

26/10 10:35
Image
 

Mickaël Nadé, Lamine Ghezali, Assane Diousse et Alexandros Katranis n'ont pas pu jouer ce week-end (matches reportés à caude du Covid) mais le 5e joueur prêté cette saison par l'ASSE a gagné pour la troisième fois consécutive. Titulaire depuis quatre matches, Sergi Palencia a profité de son succès d'hier avec Leganés contre le Real Ovideo pour monter sur la troisième match du podium de la L2 espagnole, deux points derrière l'Espanyol et un point derrière le Sporting Gijon.

Blessés pour compte (2)

26/10 09:33
Image
 

Panagiotis Retsos s'est parfaitement adapté à son nouveau club en se blessant dès son deuxième match sous le maillot vert. "Pubis ou adducteur, je ne pense pas que ce soit une simple fatigue" craint Claude Puel cité par la Pravda du jour.

Selon le terrifiant décompte du potonaute Cheminem, c'est la 37e blessure stéphanoise en 14 mois !

2019:
11 Août: Fofana (douleur à un genou) - 6 semaines
16 Août: Saliba (pubalgie) - 6 semaines
02 Septembre: Aholou (lésion au long adducteur droit) - 7 semaines
02 Septembre: Palencia (entorse cheville) - 6 semaines
17 Septembre: Moulin (rupture d'un ligament du poignet droit) - 10 jours
26 Septembre: Ruffier (fracture de l'auriculaire) - 3 semaines
26 Septembre: Cabaye (délicatesse au genou gauche) - 5 semaines
14 Octobre: Monnet paquet (ligaments croisés d'un genou) - 11 mois
31 Octobre: Abi (fissure à l’os, sur le pied gauche) - 7 semaines
03 Novembre: Cabaye (délicatesse à une cheville) - 7 semaines
06 Novembre: M’Vila (phlébite du mollet) - 3 semaines
07 Novembre: Saliba (fissure du cinquième métatarse) - 10 semaines
09 Novembre: Fofana (tendon rotulien du genou) - 3 semaines
17 Novembre: Hamouma (douleur au tendon rotulien) - 3 semaines
22 Novembre: Khazri (fracture à la main droite) - 6 semaines
23 Novembre: Gabriel Silva (raison non connue) - 3 semaines
05 Décembre: Debuchy (entorse à la cheville du pied gauche) - 6 semaines
12 Décembre: Aholou (adducteurs) - 4 semaines
12 Décembre: Hamouma (claquage au mollet droit) - 6 semaines
19 Décembre: Correia (étirement du ligament interne d’un genou) - 4 semaines
19 Décembre: Boudebouz (étirement du ligament interne d'un genou) - 7 semaines
20 Décembre: Bouanga (trait de fracture de la base du 5ème métatarsien) - 5 semaines
20 Décembre: Gabriel Silva (douleur à une cuisse) - 4 semaines
21 Décembre: Youssouf (ligament latéral interne d'un genou) - 9 mois

2020:
15 Janvier: Boudebouz (déchirure soléaire du mollet) - 3 semaines
28 Janvier: Gabriel Silva (voûte plantaire) - indisponibilité non connue
30 Janvier: Nordin (coup) - 5 semaines
05 Février: Khazri (lésion musculaire à l'ischio-jambier de la cuisse gauche) - 5 semaines 
05 Février: Hamouma (lésion au niveau de l'adducteur de la cuisse gauche) - 5 semaines  
20 Février: Perrin (hanche) - indisponibilité non connue

18 Juillet: Gabriel Silva (cuisse) - indisponibilité en cours 
17 Septembre: Debuchy (ischio-jambiers) - indisponibilité en cours 
17 Septembre: Abi (ligament du genou) - indisponibilité en cours 
14 Octobre: Macon (ligaments croisés) - estimation à 6 mois
18 Octobre: Trauco (adducteurs gauche) - estimation à 4 semaines
18 Octobre: Nordin (fissure á l'orteil) - indisponibilité en cours
25 Octobre: Retsos (adducteurs) - indisponibilité en cours

Guendouz Usmiste (2)

26/10 07:55
Image
 

L'ancien gardien stéphanois Alexis Guendouz s'est présenté il y a trois jours sur la chaîne officielle de son nouveau club, l'USM Alger.

"Je suis un jeune papa de 24 ans. Je suis papa depuis deux mois. Je suis né à Saint-Etienne. J'ai d'abord pratiqué le foot dans mon club de quartier, à l'Olympique Saint-Etienne à l'âge de neuf ans jusqu'à mes quinze ans. Après j'ai rejoint l'A.S. Saint-Etienne où j'ai fait toutes mes classes jusqu'à signer pro. Je dois beaucoup à mon père, il ne m'a jamais lâché. Il m'a toujours suivi, il m'a emmené en déplacement, il me suivait aux entraînements, il venait me récupérer. J'ai beaucoup de rêves. D'abord beaucoup de titres avec l'USMA, et après Inch'Allah des sélections et des trophées internationaux. L'USMA est un club qui me parle, mon père m'en avait beaucoup parlé. Le projet est très intéressant et ambitieux, ça m'a tout de suite convaincu de rejoindre l'aventure."

Milla et Bell contre le noma

26/10 07:17
Image
 

Les deux meilleurs anciens Lions Indomptables des Verts ont expliqué hier à France 24 depuis Yaoundé pourquoi ils s'engageaient pour combattre le noma, maladie infantile méconnue qui fait des dizaines de milliers de victimes chaque année.

Fournier viré

26/10 07:02
Image
 

16 mois après son arrivée sur le banc de Poissy, l'ancien milieu de terrain stéphanois Laurent Fournier s'est fait virer hier à cause des résultats catastrophiques du club des Yvelines, lanterne rouge du groupe A de National 2 avec 2 petits points pris en 9 matches et déjà éliminé de la Coupe de France par un club de R1.

Lacroix free

25/10 23:05
Image
 

Ayant joué 38 matches en deux ans et demi passés à l'ASSE où il aura mangé 11 biscottes et pris 1 rouge (contre les banlieusards lors du plus vilain derby de l'histoire), Léo Lacroix (28 ans) est libre depuis que son contrat avec les Verts a pris fin le 30 juin dernier. Dans un entretien accordé à Foot Mercato, l'ancien défenseur stéphanois évoque son passage chez les Verts et explique pourquoi il n'a pas encore retrouvé de club. Extraits.

"L'année où Galtier est parti, il y a eu un changement total. L'après-Galtier a été compliqué lors des premiers mois. Quand Gasset est arrivé, il a été nommé à un moment entraîneur principal et des choses se sont mises en place. À partir du mois de janvier, il a fait venir des joueurs d'expérience, Saint-Étienne a acheté Subotic et je suis parti en prêt à Bâle, qui n'a pas levé mon option d'achat.

Je suis rentré à Saint-Étienne et au mois d'août, il y a eu des contacts avec des clubs turcs et ce challenge d'Hambourg, un grand club allemand qui évoluait pour la toute première fois en seconde division. Je garde un bon souvenir de cette expérience en Allemagne. Dans les journaux, on disait que c'était positif pour que je signe définitivement là-bas. Après l'entraîneur a été licencié comme le directeur sportif. Ils ont voulu reconstruire tout donc voilà j'ai dû repartir à Saint-Étienne.

J'avais été averti par le président. Pour eux c'était clair, il fallait que je trouve une solution. Je n'allais pas intégrer la préparation avec le groupe professionnel et j'allais me retrouver en réserve. J'ai fait ma préparation. Il y a des contacts, j'attendais de partir. Il y a eu des discussions, mais les opportunités que j'ai eues ne me convenaient pas. Il y a même eu un prêt en Ligue 2 sur la table.

Après, je ne me voyais pas y aller, car je pensais avoir un meilleur club pour qu'il me serve de vitrine afin de revenir en équipe nationale et jouer l'Euro. Tout du moins lutter pour y parvenir. Mais j'ai attendu et l'opportunité n'est pas venue, mais on n'a pas trouvé la solution. Après le mercato, ils ont dû me réintégrer dans le groupe. Printant a été licencié et avec Puel j'ai été intégré sans jouer. Je savais que ça allait être compliqué.

Puel avait un discours qui faisait que tout le monde pouvait se sentir concerné. Il n'a pas dit qu'il ne comptait pas sur moi. Ce discours-là m'a donné parfois de l'espoir de pouvoir changer les choses. Je me suis beaucoup entraîné pour essayer d'inverser les choses, mais j'ai vu que ça n'allait pas le faire. J'ai accepté la situation, je me suis entraîné jusqu'à l'arrivée du Covid-19.

Je remercie les gars, car malgré ces moments difficiles pour moi, ils ont toujours eu la bonne phrase, la bonne blague pour me donner le sourire. Aussi les coachs, Laurent Huard notamment. Ils ont été là pour me motiver comme le préparateur physique. Malgré la situation, j'ai pris ça avec positivité. Les coachs ont été professionnels jusqu'à la fin avec moi et m'ont contacté, il n'y a eu aucun problème.

Tu te dis que tu es libre et que tu vas pouvoir trouver quelque chose de bien, mais derrière il y a le virus qui arrive et les clubs ne prennent plus de risques. Le mercato a été repoussé. Tu te dis il va jusqu'à octobre, mais dans deux mois il y a un autre mercato donc il peut faire des rectifications. Donc tu espères, tu continues, tu as des opportunités hors Europe, mais ce n'est pas facile à choisir., peut-être en Amérique du Sud ou en Asie, donc ça te manque.

Parfois le retour des clubs c'est que j'ai un bon CV, j'ai joué des matches de Ligue des Champions, d'Europa League, je suis international suisse, mais je n'ai pas joué depuis plus d'un an. Donc derrière ils ne savent pas si je cache une blessure, si ça s'est mal passé. Ils se posent beaucoup plus de questions qu'auparavant. C'est normal et c'est parfois difficile à entendre.

J'ai joué à Saint-Étienne, j'ai ce CV, un club va cependant préférer prendre un joueur de clubs moins réputés, mais avec 15/20 matches dans les jambes. Souvent c'est ça les retours que j'ai et je comprends tout à fait. Ce n'est cependant pas ça qui me fait désespérer. Il y a des discussions actuellement avec un club, mais c'est à un endroit où je dois réfléchir avec ma famille afin de me projeter."

Wesley gagne chez Aubame

25/10 22:27
Image
 

Leicester s'est imposé 1-0 ce soir sur le terrain d'Arsenal lors de la 6e journée de Premier League. A l'instar d'un Pierre-Aubameyang peu en vue, Wesley Fofana a joué l'intégralité de la rencontre malgré le taquet que le vilain Lacazette lui a mis en début de match. Averti pour avoir mis une semelle au jeune espoir anglais Bukayo Saka, l'ancien défenseur central stéphanois a réaisé une bonne prestation. Il n'a hélas pas pu se mesurer à son pote William Saliba, comme depuis le début de saison absent des feuilles du match du championnat anglais du fait de l'aveuglement de Mikel Arteta...

Bodmer tacle Bouanga

25/10 20:46
Image
 

Sur le plateau de la chaîne Téléfoot ce soir aux côtés de son ancien coéquipier stéphanois Loïc Perrin, Mathieu Bodmer a brièvement commenté la défaite des Verts chez les Grenats.

"Les Verts sont dans le dur actuellement, ils ont beaucoup de blessés. Il y a beaucoup de jeunesse, des erreurs, un but contre son camp. Sur l’ouverture du score, un joueur sort du mur, c’est un scandale."

Pajot régale Anto (3)

25/10 19:27
Image
 

En conférence de presse, Frédéric Antonetti a encore félicité Vincent Pajot, qui a contribué à la victoire des Grenats contre les Verts.

"La première période a été de bonne facture même si on aurait sans doute pu marquer un deuxième but. Peut-être, aussi, y avait-il penalty pour une faute sur Opa. Après, on a un peu reculé, on a un peu trop laissé l’initiative à Saint-Étienne au milieu du terrain sans, pour autant, être en danger. On a été très solide. Saint-Étienne ne nous a pas  inquiétés dans les vingt derniers mètres.

La confiance est là et, surtout, il y a un super état d’esprit. On voit que les efforts sont faits les uns pour les autres, même les joueurs à valeur technique comme Farid Boulaya ou Vagner, par exemple, l’ont montré par leurs courses, leur pressing. Je pense que le rôle de sentinelle plaît beaucoup à Vincent Pajot, il s’éclate. En plus, il a les qualités athlétiques et techniques pour le faire. C’est une bonne chose."

 

Crédit photo : Le Républicain Lorrain

A Metz la victoire, à Sainté les déboires

25/10 19:04
Image
 

Claude Puel a fêté son 40e match sur le banc des Verts par une 17e défaite, qu'il a commentée en conférence de presse.

"Metz mérite sa victoire. On fait un cadeau dès les premières minutes et ça nous fragilise. Ce sont des choses difficilement acceptables qui permettent à l'équipe adverse de prendre confiance. C'était pourtant important de bien commencer, de mettre une bonne intensité. On a mis du temps à refaire surface, on a été sur le reculoir et on n'a pas osé, on n'a pas tenté.

C'était mieux dans le dernier quart d'heure. En deuxième période on n'a pas su mettre assez d'intensité. On n'a pas concédé beaucoup d'occasions mais ce n'est pas satisfaisant car on n'a pas su se montrer conquérant. C'est une déception mais l'équipe est fragilisée par pas mal de déboires. Il faut faire le dos rond mais il ne faut pas accepter d'être en dedans sur l'agressivité. On peut excuser certains manques, mais il faut faire beaucoup plus. On doit retrouver ces vertus qui nous permettent d'être beaucoup plus conquérants."

Les U17 remportent le derby ligérien

25/10 17:48
Image
 

Pendant que les pros sombraient à Metz, les U17 nationaux se sont imposés 2-0 sur le terrain d'Andrézieux.

Auteur d'un excellent début de saison, Antoine Gauthier (photo), bien servi par Mehdi tenniche, a ouvert le score à cinq minutes de la mi-temps d'un bel enchaînement contrôle de la poitrine, frappe. Yassimi Moyo, qui l'a remplacé à la 80e, a inscrit le but du break à la 85e lors de ce derby engagé (trois cartons de chaque côté).

La compo : Raveyre - Haon, Abdellaoui, N'Gongar, Tenniche - N'Gongolo (Cateland, 76'), Watel, Sahraoui - Gauthier (Moyo, 80'), Seda Mfukumoko, Aiki (Merat, 58').

La réaction de Patrick Moreau : "C'était un derby engagé, il y a eu pas mal de duels. On a su faire preuve de réalisme, les garçons ont été solidaires, ont bien lutté pour l'emporter. Les garçons se sont bien battus et ils ont su aussi mettre le ballon au sol pour produire du jeu. On remonte à la quatrième place mais le classement n'est pas le plus important. C'est la progression des garçons qui m'importe, leur volonté de s'améliorer. "

Un nouveau chemin de croix en Lorraine

25/10 16:53
Image
 

Les Verts ont concédé leur quatrième défaite consécutive cet après-midi sous la pluie de Saint-Symphorien.

Les Grenats ont ouvert le score dès la 5e minute sur un coup franc concédé par Panagiotis Retsos et transformé par Farid Boulaya, bien aidé par un Denis Bouanga qui s'est détaché du mur.

 

Hormis une tête non cadrée de Marvin Tshibuabua, entré en jeu à la 48e minute à la place de Retsos (touché aux adducteurs), les Stéphanois ont encore été cruellement inoffensifs. Sous la pression de Vagner, Nelson Sissoko a marqué contre son camp à la 78e minute suite à un centre de Habib Maïga.

 

La débandade de la Paillade

25/10 16:10
Image
 

A l'instar de Vitorino Hilton, Damien Le Tallec a vu rouge dès la première mi-temps cet après-midi à la Mosson lors de la débandade de la Paillade face au Stade de Reims de David Guion. Le petit frère d'Anthony sera donc privé de Chaudron dimanche prochain, comme le vétéran brésilien, Téji Savanier et Arnaud Souquet.

Vitorino vite aux vestiaires

25/10 15:34
Image
 

Expulsé dès la 7e minute de jeu cet après-midi contre Reims, le doyen montpelliérain Vitorino Hilton (43 ans) sera comme Téji Savanier et Arnaud Souquet suspendu pour le match programmé dimanche prochain à 13h00 dans le Chaudron.

Mahaya a vu rouge contre les Verts

25/10 14:36
Image
 

Après Razik Nedder et Jérémy Clément, l'ancien meneur de jeu stéphanois Jessim Mahaya revient pour nous sur le match nul concédé hier par son équipe contre la réserve stéphanoise.

"Vu la physionomie du match, on va dire que c'est deux points de perdus. En première mi-temps, on avait la mainmise complète sur le jeu. On menait 3-0 et mon expulsion a changé la physionomie du match. Je pense qu'en restant à onze on aurait pu garder la maîtrise du match et marquer encore. Hélas on s'est retrouvé à dix par ma faute juste avant la mi-temps. Ce fait de jeu a complètement relancé le match, ça a mis un petit coup à mon équipe et ça a galvanisé les jeunes Verts.

C'est la première fois que je prends un rouge depuis que je joue au foot. Je n'avais jamais connu ça lors de mes six années à l'ASSE et dans mes autres clubs, que ce soit à La Duchère, à Bruxelles, à Arba, à Saint-Priest ou à Bourgoin. Je ne savais même pas que cette couleur existait ! (rires) Sur la tête de Roubat, je pensais que la tête allait venir un peu moins vite, elle a un peu fusé du coup je n'ai pas eu le temps de mettre ma poitrine. Malheureusement j'ai fait le vieux réflexe qu'il ne fallait pas.

Le ballon ne touche pas ma main directement, il touche mon bras qui n'est pas trop décollé mais c'est vrai que sans mon geste il y a but. Je comprends parfaitement que l'arbitre siffle penalty. Après, je trouve que l'expulsion est quand même un peu sévère. Comme j'ai dit à l'arbitre à la fin du match, c'est la 45e, il y a 3-0 pour nous, ce n'est pas le but qui m'emmerde, c'est le carton rouge. Si on finit le match à onze, le penalty est sans conséquence car je pense qu'on peut quand même gagner le match.

L'arbitre m'a expliqué qu'il n'a fait qu'appliquer le règlement en mettant le rouge en plus du péno. Je pensais que la double sanction n'existait plus. Mais si apparemment, je l'ai appris à mes dépens. J'ai suivi la deuxième seconde période depuis les tribunes, c'était long et frustrant. Je pense qu'on aurait pu mieux gérer cette infériorité stéphanoise face à cette équipe stéphanoise qui était vraiment jeune. On a fait le choix de jouer plus bas et gérer au mieux les peu de contres qu'on allait avoir.

Au final, on a vu que les Stéphanois, quand ils avaient le ballon, qu'ils soient jeunes ou pas, ils savaient l'utiliser même face à un bloc bas. Ils ont eu trois ou quatre situations avant de marquer ces deux buts en fin de match. Ils ont eu de la réussite sur ces actions car il s'agit de deux frappes contrées. Le tir de Calodat partait bien mais s'il n'avait pas été dévié je ne pense pas qu'il aurait fini au fond. On est vraiment malheureux sur l'égalisation en marquant contre notre camp mais on n'est jamais à l'abri d'un tel coup du sort dans le foot.

Sainté a eu beaucoup de réussite mais l'a aussi provoquée. Même à 3-0 je n'ai pas senti les Verts lâcher, au contraire. Ils étaient là, ils s'évertuaient à jouer. C'est bien pour eux, ça montre une belle mentalité dès le plus jeune âge. Sicnèrement, à onze contre onze, on se doutait que les Verts allaient jouer pour ne pas se prendre une valise. Mais mon expulsion leur a donné un coup de fouet. Ils s'en foutaient d'en prendre un quatrième ou un cinquième, ils ont tout fait pour revenir et ils ont fini par y arriver.

Il faut féliciter les Verts, ils n'ont pas lâché et ont su faire preuve de beaucoup de combativité, de beaucoup de mental. C'est d'autant plus méritoire que leur équipe était vraient jeune, en particulier leurs deux attaquants qui n'ont pas pu beaucoup peser. J'ai eu l'impression qu'ils étaient un peu timorés mais ce n'est pas évident de jouer contre des seniors devant mille personnes. Au milieu, j'ai bien aimé Baptiste Gabard. C'était l'un des plus âgés de cette équipe même s'il n'a que 20 ans. Il a pris le jeu à son compte, il ne s'est pas caché. Il a joué juste. J'ai apprécié aussi le style de jeu de Victor Petit.

En ce qui me concerne, je suis bien sûr déçu, pour l'équipe déjà car c'est rageant de partager les points alors qu'on menait 3-0. Mon expulsion est vraiment embêtante, elle va me faire rater le match de Coupe de France contre Annecy alors que c'est ce genre de matches que tu as particulièrement envie de jouer. J'espère que je ne vais pas écoper d'un autre match de suspension sinon je ne vais plus pouvoir jouer pendant plusieurs semaines. J'espère qu'on va tenir compte de mon comportement car ma faute n'est pas méchante et que j'ai toujours été respectueux des arbitres.

Malgré ce nul concédé sur le fil face à Sainté, on fait un bon début de saison et je me sens bien à Bourgoin. Il y a bon groupe. Au tout début c'était un peu dur physiquement mais depuis quelques matches je me sens bien intégré. En plus il y a a pas mal d'anciens Stéphanois donc on se rappelle un petit peu des souvenirs. Le courant passe bien avec le coach Jérémy Clément. J'ai retrouvé Elian Tack, il y a aussi Slimane Boumali. J'ai découvert également Cyril Martin-Pichon. On s'entend super bien, on a l'impression de se connaître depuis 20 ans. Hier encore, on a bien combiné, je lui ai donné le ballon sur l'ouverture du score comme sur le péno du 3-0. J'espère vraiment que Cyril jouera plus haut. Il le mérite car il a beaucoup de qualités, tant sur un plan sportif que sur un plan humain."

N3 : Revenus du diable vauvert, les Verts accrochent le leader ! (2)

25/10 10:14
Image
 

Le Sport Dauphinois nous propose un résumé vidéo du match nul arraché hier à Bourgoin par des réservistes stéphanois qui ont remonté un handicap de trois buts. L'occasion de découvrir le péno de Victor Petit (photo), le pion de Lucas Calodat et le csc égalisateur provoqué par Louka Aymar.

 

Enragés à Rajon

25/10 09:44
Image
 

Dans la dernière édition du Dauphiné Libéré, deux joueurs berjalliens reviennent sur le match nul qu'ils ont concédé hier au stade Pierre-Rajon alors qu'ils menaient 3-0 contre les protégés de Razik Nedder.

Anthony Sejallon : "C’est rageant, quand tu mènes 3 à 0 face à la réserve de Saint-Etienne et qu’au final tu ne prends qu’un point. Il y a le rouge de Jessim Mahaya, c’est sévère, une double punition. On méritait mieux et, je le répète, quand tu fais un match comme on l’a fait, c’est rageant."

Cyril Martin-Pichon : "On est tous très déçus, car on avait fait une super première mi-temps. Après il y a ce carton rouge et ce penalty… On fait la deuxième mi-temps à 10, on arrive à bien défendre mais on prend deux buts sur deux frappes contrées. Il faut que ça nous serve d’apprentissage pour la suite."

Gourna titulaire contre les Grenats ?

25/10 09:04
Image
 

Selon la dernière édition du Progrès, Lucas Gourna-Douath sera dans le onze de départ cet après-midi à Saint-Symphorien. Pour rappel, le plus jeune joueur de l'effectif professionnel stéphanois (17 ans et 2 mois) a déjà fait 5 apparitions en L1 cette saison (contre Marseille, Strasbourg, Nantes, Lens et Nice).

C'était chacun pour sa gueule selon Yann Synaeghel

25/10 08:48
Image
 

Ayant disputé 14 matches en équipe première à l'ASSE et bossant désormais dans l'immobiler en région parisienne, Yann Synaeghel (fils de Christian) revient sur ses vertes années dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"Je rentre dans l’équipe en mars 1996, on descend en D2. L’année d’après, on se sauve au dernier match. Et l’année d’après aussi. Il n’y a jamais eu pire dans l’histoire de l’ASSE. Ce n’était pas facile. On n’arrêtait pas de me dire qu’à côté de mon père, je n’étais qu’un cancre… Franchement, c’était pesant.

Lors de mon premier entraînement avec les pros, Salem Harchèche me tacle par derrière et me défonce le genou. C’est le regard qu’il m’a lancé au sol qui voulait dire “Écoute mec, tu ne me prendras pas ma place” qui m’a le plus dégoûté. Je suis parti alors que c’était chacun pour sa gueule. Les dix derniers matches de la saison 98, beaucoup de cadres étaient soi-disant blessés, de peur de descendre. Moi, ça m’arrangeait parce que j’ai joué mais franchement c’était scandaleux.

J'ai un bon souvenir, j’ai mis un but contre Louhans de 25 mètres [ndp2 : le 18 avril 1998, match nul 2-2 lors de la 38e journée]. C’était chouette. Je me dis que c’est bien d’avoir mis un seul but. Un but à Geoffroy-Guichard lors du seul match où il y avait 30 000 personnes."

 

 

Beric, number nine !

25/10 08:20
Image
 

A l'occasion de son 19e match de MLS, Robert Beric a claqué la nuit dernière son 9e pion de la saison lors du match nul du Chicago Fire FC contre les Red Bulls de New-York.

KMP arrière gauche ?

25/10 00:26
Image
 

Dans sa dernière édition, la Pravda annonce la titularisation de KMP au poste d'arrière gauche ce dimanche après-midi à Metz :

Moulin - Sissoko, Sow, Retsos, Monnet-Paquet - Neyou, Camara - Rivera, Aouchiche, Bouanga - Hamouma.

Nordin prêt à jouer la prolongation ?

25/10 00:18
Image
 

La Pravda de ce dimanche évoque le cas de deux attaquants de l'ASSE.

"Mardi, accompagné de Jean-Luc Buisine son nouveau directeur de la cellule de recrutement, Roland Romeyer a reçu à déjeuner les quatre représentants de deux de ses attaquants, Romain Hamouma (33 ans) et Arnaud Nordin (22 ans). Au menu : leur prolongation de contrat. Actuel meilleur buteur du club avec 3 buts, Hamouma, libre en fin de saison, avait perdu sa place de titulaire après avoir ouvert ces négociations. Il l'a récupérée depuis, raflant au passage le brassard de capitaine à Jessy Moulin. Quant à Nordin, actuellement blessé à un orteil, il plaît à bon nombre de clubs. L'ASSE veut bétonner le contrat, qui court jusqu'au 30 juin 2022, de l'un de ses plus sûrs actifs. Les discussions avec l'international Espoirs français (4 sélections et 1 but), comme avec Hamouma, continuent."

Jérémy clément avec son équipe

24/10 22:48
Image
 

Entraîneur du FC Bourgoin-Jallieu, Jérémy Clément nous a livré sa réaction après le match nul concédé à domicile par son équipe face à la réserve de l'ASSE.

"Je suis frustré bien sûr car on menait 3-0 à la 44e. On prend une double sanction penalty carton rouge à la 45e. Ça a donné un regain de hargne et de motivation aux Verts. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs, en infériorité numérique pendant toute une mi-temps on a bien défendu. On a été compact et on a concédé peu de situations. Sainté a certes eu le monopole du ballon après la pause mais sans se montrer très dangereux. C’est frustrant de concéder coup sur coup ces deux buts en fin de match mais ça fait partie du jeu. On prend deux buts sur deux frappes contrées, c’est comme ça… On est déçu.

Je pense que pour Sainté au contraire c’est une petite victoire car c’est rare dans le foot de remonter un handicap de trois buts. La réduction du score à un moment-clé, juste avant la mi-temps, a reboosté les Verts. Ils ont eu le mérite d’y croire. De mon point de vue, on méritait quand même de gagner. Cette équipe stéphanoise était jeune, elle ne nous a pas mis en difficulté et a au contraire eu des difficultés. Mais elle a montré beaucoup d’abnégation. J’ai la défaite un peu amère, est-ce que je suis objectif dans le constat ? En tout cas d’un point de vue mental ce que les Verts ont fait, c’est très bien. Ils n’ont rien lâché."

Les Grenats avec Vagner contre les Verts

24/10 22:11
Image
 

Enfin remis de la grave blessure qu'il avait contractée avec Nancy le 29 novembre dernier, Vagner fait partie comme Vincent Pajot et Habib Maïga des 20 Grenats retenus par Frédéric Antonetti pour défier les Verts ce dimanche à Saint-Symphorien :

Caillard, Oukidja - Boye, Bronn, Centonze, Delaine, Kouyaté, Udol - Angban, Boulaya, Fofana, Maïga, Maziz, Pajot, Sarr, Tchimbembé - Nguette, Gueye, Vagner, Yade.

Absents : Ambrose, Niane, Lacroix, N’Doram (blessés), B. Traoré (reprise), Cabit (rééducation), Ba, Delecroix, Peugnet, Poblete, Robin (choix de l’entraîneur).

Sans Moukoudi, ça fait beaucoup, dis !

24/10 21:52
Image
 

Convaincant cette saison à défaut d'avoir vaincu en club (un nul et trois défaites) comme en sélection du Cameroun (un nul contre le Japon), Harod Moukoudi avait multiplié les interviews ces derniers jours (Le Journal du Cameroun, But !, France Bleu), répétant à l'envi qu'il était en pleine forme et heureux d'enchaîner les matches. Mais il a hélas été testé au positif au Covid-19 et placé à l'isolement.

L'international camerounais se rajoute donc à la longue liste des joueurs stéphanois indisponibles (Debuchy, Gabriel Silva, Maçon, Trauco, Kolodziejczak, Nordin, Abi) pour le match de ce dimanche après-midi à Metz.

Les 22 Verts retenus pour ce déplacement en Lorraine : Moulin, Bajic, Green - Moueffek, Sissoko, Retsos, Souici, Sow, Tshibuabua - Camara, Gourna, Youssouf, Neyou, Aouchiche, Benkhedim - Hamouma, Bouanga, Khazri, Rivera, Krasso, Monnet-Paquet, Tormin.

Les U18 n'ont pas perdu le nord contre Ain sud

24/10 21:04



Terry Germany, auteur du 2ème but.

 

Pour le compte de la 3ème journée, les U18, exceptionnellement coachés aujourd'hui par Jean-Luc Dogon qui remplaçait Sylvain Gibert, recevaient sur le stade Aimé Jacquet de l'Etrat, leurs homologues d'Ain sud. Ils ont continué sur leur dynamique de victoire en s'imposant le plus logiquement sur le score de 2 à 0, s'installant ainsi dans le fauteuil de leader.

En fait, le match s'est décanté en seconde période. la mi-temps avait été atteinte sur un 0-0 qui ne reflétait pas vraiment l'emprise des Verts sur le match. Dès la reprise, les Aindinois se voyaient contraints d'opérer à dix, un des leurs ayant été exclu par l'arbitre vers la 49ème minute. Le premier but allait être inscrit par Karim Cissé à l'heure de jeu. Récupérant un ballon assez haut, il driblait plusieurs joueurs dans la surface avant de conclure. (ASSE - Ain sud : 1-0, 60ème).
Dix minutes plus tard, après un joli mouvement entre Abderraouf Guechi et Terry Germany, ce dernier doublait la mise après avoir éliminé le gardien. (ASSE - Ain sud : 2-0, 70ème).   

La composition : Ouennas - Gay, Boli, Lemb, Alpha N'Gongar - Cerutti (Guechi, 61ème), J.Mouton, K.Cissé - Hilaire (Bertrand, 45ème), Bile (Germany, 45ème), Kies. 

La réaction de Jean-Luc Dogon"Ce n'a pas été un match facile. Sylvain m'avait prévenu que nous allions tomber sur une équipe athlétique et cela s'est confirmé. Les joueurs ont été sérieux et l'équipe a été très peu mise en danger. C'est une victoire logique. Même si nous sommes arrivés sur un score nul (0-0) à la mi-temps, nous nous étions créé des situations intéressantes. Nous avons concrétisé nos occasions après le repos. Je pense cependant qu'il y avait moyen de faire un petit peu mieux offensivement en étant plus précis et surtout plus patient. Mais il y a quand même eu des choses très intéressantes et de jolis mouvements."

N3 : Revenus du diable vauvert, les Verts accrochent le leader !

24/10 18:49
Image
 

Les (très jeunes) Verts de Razik Nedder ont réussi l'exploit de remonter un handicap de trois buts cet après-midi pour arracher le nul à Bourgoin.

Sur une passe de Jessim Mahaya, Cyril Martin-Pichon a ouvert le score à la 20e minute de jeu. Après avoir fait le break deux minutes plus tard, les Berjalliens ont enfoncé le clou à la 38e minute sur un penalty obtenu par Cyril Martin-Pichon sur une faute évitable de Setigui Karamoko. Le tournant de la rencontre a eu lieu juste avant la pause : suite à un main de Jessim Mahaya (expulsé pour cette faute) sur une tête de Clément Roubat consécutif à un corner de Louis Mouton, Victor Petit a réduit le score sur penalty. Malgré les efforts défensifs de Slimane Boumali et l'entrée en jeu d'Elian Tack à la 60e, les Verts ont profité de leur supériorité numérique pour réduire le score à la 88e sur un pétard de Lucas Calodat avant d'égaliser à la 90e grâce à un csc faisant suite à un tir de Louka Aymar.

La compo : Bourbia - Petit (Bakayoko, 78'), Karamoko, Roubat - Djile (Mukanya, 84'), Aymar, Mouton, Gabard, Calodat - Lhery (Ouroui, 89'), Bladi.

Indalecio rejoint Saint-Maximin

24/10 15:29
Image
 

Viré du centre de formation de l'ASSE pour indiscipline en 2011 après avoir joué quelques matches avec les U15 entraînés à l'époque par Philippe Guillemet, Florent Indalecio a transformé cette semaine l'essai de six semaines qu'il a effectué à Newcastle grâce à son pote Allan Saint-Maximin. Comme l'a rapporté avant-hier The Evening Chronicle, il s'est engagé jusqu'à la fin de la saison avec les Magpies, où il devrait jouer en équipe réserve.

Dans une interview accordée en mars dernier au site Actufoot, le milieu offensif de 23 ans a détaillé ses pérégrinations depuis son départ de Sainté : Andrézieux, Côte Chaude, L'Etrat, à nouveau Andézieux, essais à Miami, entraînement avec les U19 du Red Star, nouveaux essais en Floride, Saint-Chamond, Hauts Lyonnais, essais en Australie, où il a joué en D5 tout en travaillant dans le bâtiment !

Un Bourgoin très vert

24/10 12:19
Image
 

Leaders de la poule AURA de National 3 et toujours en lice en Coupe de France (ils affronteront Annecy, club de N1 où évoluent Maxence Chapuis et Anthony Le Tallec), les anciens Verts de Bourgoin se sont confiés au Dauphiné Libéré avant de recevoir la réserve de l'ASSE ce samedi à 16h00. Extraits.

Jérémy Clément : "C’est sympa de jouer contre l’ASSE, c’est surtout important de jouer cette affiche en l’abordant en tant que leader. En plus du prestige de jouer une réserve pro, il y a l’aspect comptable en vue du classement, cela fait doublement une affiche attrayante."

Jessim Mahaya : "A l'ASSE on était entre copains, j’ai vécu des moments difficiles mais j’ai rencontré de bonnes personnes qui ont su m’aider. Je n’en ai tiré que du positif. Les Verts représentent une belle vitrine et affronter la réserve est un grand moment pour moi, en espérant bien faire."

Elian Tack : "L'ASSE, ce sont de bons et de mauvais souvenirs aussi. Mais c’était une formation très vive humainement ou sur le plan football. On apprend la rigueur, le goût du travail, une formation qui forge le caractère."

Slimane Boumali : "Au centre de formation de l'ASSE, on se sent appartenir à une grande école. C’était excitant de découvrir ce milieu où on côtoyait de près le monde professionnel. Que de bons souvenirs et une belle expérience."

Cyril Martin-Pichon : "C’est sûr que ça n’a pas toujours été facile à l'ASSE, mentalement il fallait être costaud, mais les moments de joie sont les plus importants."

Maïga attend les Stéphanois

24/10 09:44
Image
 

Habib Maïga évoque ses imminentes retrouvailles avec les Verts dans la dernière édition du Républicain Lorrain. Extraits.

"J’ai hâte de reprendre le championnat. Je n’étais pas forcément content d’être suspendu à Angers. J’aurais aimé pouvoir aider l’équipe. Mais bon, j’en ai profité pour me reposer et me préparer pour ce match contre Saint-Étienne. Lors de mes années stéphanoises, il y a eu des bonnes choses, des moins bonnes et des pas bonnes du tout ! Mais je ne retiens que les bonnes choses. Je m’appuie dessus pour avancer. Je n’oublie pas que j’y ai signé mon premier contrat professionnel, j’y ai disputé mon premier match en Ligue 1.

Je ne suis pas le seul ancien Vert du vestiaire grenat… On n’est pas mal, on a piqué beaucoup de Stéphanois (rires). Vincent Pajot, Vagner et même le coach Frédéric Antonetti. On a en parlé vite fait, en passant. Mais c’est vrai qu’on a tous envie de jouer face à Saint-Étienne. Avec Vagner, ça fait très longtemps qu’on se connaît. On s’est connu à Saint-Étienne. On a presque habité ensemble même. C’est une relation un peu fraternelle qui nous lie. Face à Saint-Étienne, je pense qu’il a envie de montrer quelque chose de bien.

La préparation de cette rencontre s'est plutôt bien passée, malgré les bobos des uns et des autres. J'ai le sentiment que cette équipe messine grandit au fil des matches. Même aux entraînements, ça se sent. L’équipe est plus mature bien qu’elle soit encore très jeune. C’est le résultat d’un long travail depuis la Ligue 2. Cette année, on n’a pas peur de jouer et on est capable de poser beaucoup de problèmes aux équipes adverses."

Partager