Sainté n'a pas su SCOrer

15/08 18:54
Image
 

L'ASSE a perdu 1-0 à Angers ce samedi face au SCO.

Sur des passes d'Yvan Neyou (9') et du revenant Zaydou Youssouf (13'), Denis Bouanga a eu deux occasions d'ouvrir le score mais le nouveau portier angevin Paul Bernardoni a été décisif. Le SCO a ouvert le score contre le cours du jeu sur une superbe frappe de 25 mètres de Baptiste Santamaria (20'). Cette première période a été marquée par les interventions impériales de Wesley Fofana et les incursions intéressantes mais hélas infructueuses de Romain Hamouma (capitaine) et d'Adil Aouchiche.

En seconde période, Paul Bernardoni a une nouvelle fois été intraitable sur les tentatives d'Arnaud Nordin (52') et Romain Hamouma (59'). Peu en réussite, Denis Bouanga a tué quelques oiseaux (66') et Yvann Maçon a pris une biscotte méritée pour un tacle non maîtrisé (71'). Jessy Moulin a empêché les locaux de faire le break (80') et Kévin Monnet-Paquet a remplacé un très timide Jean-Philippe Krasso, qui ne sera resté que vingt-cinq minutes sur le terrain...

La compo : Moulin - Moueffek, Fofana (Sow, 60'), Kolodziejczak, Maçon (Karamoko, 90')- Neyou (Diousse, 60'), Camara (Gourna-Douath), Youssouf (Nordin, 46'), Aouchiche (Krasso, 60' puis Monnet-Paquet, 85') - Bouanga (Rivera, 73'), Hamouma (Abi, 60').

Ruffier ne veut pas doubler (4)

15/08 17:51

Suite au communiqué transmis par l'avocate de Stéphane Ruffier à la Pravda, l'ASSE n'a pas tardé à réagir via le site officiel : 

"L’AS Saint-Étienne s’étonne de lire dans un communiqué, relayé par le journal L'Équipe, le contenu du courrier recommandé que Stéphane Ruffier et son avocate viennent par ailleurs de lui adresser. Les entretiens entre un entraîneur et ses joueurs, concernant de simples décisions sportives, devront-ils désormais être enregistrés ou se dérouler en présence d’un huissier pour éviter de telles démarches ?

Le club déplore que la parole de son manager général, dont l’honnêteté n’a jamais été prise en défaut en vingt ans de carrière, puisse être ainsi remise en cause et charge son conseil de répondre à ce communiqué par les voies de droit les plus appropriées. 

L’ASSE a déjà eu l’occasion de s’exprimer sur la situation de Stéphane Ruffier et entend se consacrer pleinement à la préparation de sa saison. Néanmoins, le club prend acte que le joueur est dorénavant prêt, suite à l'annonce de son avocate, à devenir numéro 2. Il appartient toujours au manager général de l'ASSE d'effectuer ses choix sportifs en décideur responsable."

Ruffier ne veut pas doubler (3)

15/08 13:02

Alors que Claude Puel avait évoqué le refus de Stéphane Ruffier d'être la doublure de Jessy Moulin à Infosport +, la Pravda relaie un extrait du communiqué transmis par l'avocate du Basque, maître Bisaccia-Bernstein, qui dément les propos tenus par l'entraîneur Stéphanois :

"Stéphane Ruffier a pris connaissance avec stupeur, par voie de presse, des déclarations de son entraîneur, Claude Puel, selon lesquelles il lui aurait fait part de son refus d'être la doublure de Jessy Moulin lors d'une conversation téléphonique du 17 juin dernier (...). Il ne lui a jamais été proposé d'être le gardien numéro 2 cette saison, il n'a donc jamais pu refuser d'être la doublure de Jessy Moulin."

 

 

 

Létang sollicité par Nanard

15/08 08:49
Image
 

"Ancien président du Stade Rennais, Olivier Létang a été sollicité par plusieurs dirigeants et notamment Bernard Caïazzo, le patron de Première Ligue, avec lequel il a déjeuné en juillet" rapporte la Pravda du jour. "Il devrait assister à Marseille - Saint-Etienne vendredi à l'occasion de la première journée de L1. Proche de Christophe Chenut (ancien directeur du groupe L'Equipe et ex-président du Stade Reims), ils pourraient former un ticket président-directeur général à la LFP."

Un match inamical ?

15/08 08:26
Image
 

Sur le site Angers Info, Stéphane Moulin évoque le match que son équipe jouera ce samedi à 17h00 à domicile contre l'ASSE. Extraits.

"On a la chance de pouvoir jouer à la maison et de s’améliorer encore. L’objectif est de sortir de ce match avec une certaine confiance et de savoir où on en est. J’ai hâte que l’on reprenne la compétition, tout comme les joueurs j’imagine. On a de la chance de pouvoir se jauger et puis on est dans une période très particulière où l’on est passé de rien à pouvoir s’entraîner, puis de pouvoir jouer et bientôt de reprendre la compétition. Il n’y a pas d’enjeu mais ce match, c’est un match de préparation, on n’est pas amis avec les Stéphanois, ce n’est pas un match amical. 

Désormais, les clubs pourront effectuer 5 changements sur une fenêtre de 3 arrêts de jeu. C’est nouveau pour nous, ce match va permettre de se préparer à ces modifications de règlement. Faire 5 changements, c’est forcément un avantage et ça va changer les matchs où souvent, le 3e remplacement on le gardait pour prévenir d’une blessure, là ça va nous permettre d’en faire 4 avant. Les changements seront surement en 2-2-1. Après je dis ça et sur le moment venu on n’applique pas forcément cela…"

RIP Faivre

15/08 08:15
Image
 

La Pravda nous apprend que Jacques Faivre s'est éteint avant-hier à l'âge de 87 ans à Bourg-en-Bresse, sa ville natale.  Formé à Sochaux et passé à Nice et à Rennes, cet ancien ailier international (deux sélections) a marqué 20 buts en 51 matches disputés sous le maillot vert de 1961 à 1963.

Il avait eu le bon goût d'inscrire le premier d'entre eux lors d'un derby victorieux à GG et s'était aussi distingué en réalisant trois doublés : deux contre le Stade de Reims et un contre Vitoria Setubal, en 16e de finale retour de la Coupe des vainqueurs de Coupe.

La réserve enchaîne

15/08 08:01
Image
 

Après avoir battu Le Puy (2-0) le 1er août et Montpellier (3-2) le 7 août, l'équipe réserve de l'ASSE a remporté (3-1) son troisième match de préparation aux dépens de l'équipe B de Bourg-Péronnas.

Tenus en échec à la pause, les protégés de Razik Nedder ont concrétisé leur domination en seconde période. Bilal Benkhedim a ouvert le score d'une frappe en pleine lucarne à la 53e, Tyrone Tormin a inscrit le but du break à la 65e. Les visiteurs ont réduit le score à la 80e mais la recrue Karim Cissé a encore réussi son entrée en jeu en parachevant le succès stéphanois à la 88e.

La compo selon le site officiel : Bourbia - Bakayoko, Roubat, Llort (c)- Djile, Gabard (Cissé, 73e), Benkhedim (Lopes, 85e), Maïga (Aymar, 65e), Calodat - Ab. Sidibé, Tormin (Saban, 62e).

Tondut a été entendu

15/08 07:41
Image
 

Alors qu'un joueur professionnel de l'ASSE non retenu pour le stage à Dinard a été testé postif au Covid-19 hier, le SCO aura été épargné pour le plus grand bonheur de son entraîneur Stéphane Moulin.

"On a été testé neuf fois et toujours avec des résultats négatifs, ça ne donne pas de points mais ça donne le droit de terminer notre préparation. On a la chance de pouvoir jouer alors que plusieurs équipes ont dû annuler des matches. Les efforts qu’on fait, surtout les joueurs, nous donnent raison" se réjouit l'entraîneur angevin dans Ouest-France. C’est une belle satisfaction pour notre docteur Anthony Tondut (photo), qui propose et impose aussi parfois et ce n’est pas un rôle simple à jouer. Ça montre qu’il est entendu, écouté, mais je ne suis pas surpris car ce groupe-là écoute. On se donne le maximum de chance d’éviter les problèmes."

Des Verts peinards à Dinard

15/08 07:26
Image
 

Comme le rapporte la dernière édition du quotidien Ouest-France, les Verts auront passé un séjour tranquille à Dinard.

"Comme le Stade Rennais, les Girondins de Bordeaux et le Stade Brestois, ils ont choisi la station balnéaire pour préparer leur saison. Ils ont pu s’entraîner sur les terrains du Cosec et ont séjourné à la Thalassa de Dinard, centre de thalassothérapie habitué à l’accueil des équipes de football. Après un match amical perdu 3-0 contre le Stade Rennais mercredi soir, les Verts se sont entraînés ce jeudi et ce vendredi à huis clos.

Des supporters, en vacances dans le coin sont tout de même venus à l’extérieur de l’enceinte pour apercevoir leur équipe s’entraîner. Ils partiront ce samedi pour jouer un match amical contre Angers. Comme les autres clubs de L1 ou encore le Pays de Galles lors de l’Euro 2016, les Stéphanois ont pu profiter de la tranquillité des lieux, de toutes les installations permettant de réaliser leur stage dans de bonnes conditions et de pouvoir s’assurer que toutes les précautions sanitaires sont prises."

Des news de Zaydou (2)

15/08 07:16
Image
 

Dans la dernière édition du Progrès, Claude Puel évoque le cas de Zaydou Youssouf, opéré il y a six mois d’une rupture du ligament croisé postérieur du genou gauche.

"Je veux qu’il redevienne compétitif, il a encore du travail. Il fait le joker dans les jeux, afin de ne pas le toucher. Il faut être patient pour reprendre du rythme, se lâcher, aller au contact. Petit à petit, il reviendra et sera important pour l’équipe. Il est bien physiquement mais on ne brûle pas les étapes."

Villas-Boas attend les Verts (5)...

14/08 21:57

... et comme ses protégés n'ont pas pu jouer leur dernier amical ce soir (à cause d'un cas de Covid-19 dans le groupe), on a analysé pour vous leur prestation lors du dernier match joué, contre Nîmes. Le 11 de départ aligné dimanche dernier ressemble à une équipe-type :
 
Mandanda - Sakai, Alvaro, Caleta-Car, Amavi - Rongier, Kamara, Sanson - Thauvin, Benedetto, Payet
 
Sans le ballon, Marseille propose un bloc en 4-1-4-1 très compact, à peine 20m séparant les deux lignes. Même s'il y a eu quelques moments avec du pressing haut, la plupart du temps ce n'est pas le cas. Les milieux attendent à hauteur de la ligne médiane et l'adversaire doit soit essayer des ballons dans le dos de la défense ou faire des appels pour faire reculer la défense et ainsi étirer le bloc. Nîmes a souvent eu du mal à destabiliser ce bloc - il faut dire que les Marseillais se couvrent très bien mutuellement : si un est éliminé, un autre est juste à côté pour combler.
 
Avec le ballon, la construction à partir de la défense n'est pas la responsabilité de Kamara, mais de Rongier. Si pour la plupart des équipes qui jouent dans ce système, c'est la sentinelle qui construit avec ses défenseurs centraux, le jeune Kamara ne le fait presque jamais. C'est l'ancien Nantais qui descend pour proposer une solution et remonter le ballon. Et s'il ne le fait pas ou il est pris, c'est l'autre relayeur, Sanson. Quant aux offensifs, les meneurs de jeu sont les deux ailiers. Le jeu passe souvent sur les côtés et la vraie attaque est déclenchée par une passe lobée dans le dos de la défense pour la projection d'un latéral ou d'un milieu relayeur. L'avant-centre ne participe pas trop à la construction, ne fait pas ce genre d'appel, se contentant d'occuper les défenseurs. Enfin, c'était le cas de Benedetto, qui a touché très peu de ballons avant de sortir à la 40e (gêne à un tendon) - il a laissé sa place au jeune Aké, qui a été plus remuant avant de s'éteindre progressivement en 2MT.
 
Le seul but de la partie a été marqué suite à un corner où la défense nîmoise a été absente, déjà une première fois sur le corner et une deuxième quand le ballon est revenu à Payet, qui a centré de nouveau et plusieurs coéquipiers étaient libres à la réception.
 
Bref, le vendredi prochain, en ouverture de la nouvelle saison de Ligue 1, les Verts affronteront un adversaire très solide. Il faut bien suivre et faire attention aux passes des ailiers pour les courses faites dans le dos de la défense, arme offensive principale. Parce qu'un but concédé sera difficile à remonter, le bloc marseillais étant vraiment pas évident à destabiliser.

Subotic, un maintien et puis s'en va

14/08 15:48
Image
 

"Le maintien de l'Union Berlin en Bundesliga équivaut à gagner le championnat d'Allemagne. Je suis heureux d'y avoir contribué" a déclaré l'ancien défenseur central stéphanois Neven Subotic (31 ans), qui a joué 23 matches en tant que titulaire cette saison dans l'élite du football allemand. "Grâce à son expérience, Neven nous a énormément aidés à nous maintenir et a répondu à nos attentes. Il recherche maintenant un nouvel objectif et nous le soutenons conformément à notre accord", a officiellement déclaré Oliver Ruhnert, directeur général de l'Union Berlin. "Neven Subotic est libéré du camp d'entraînement pour parler à d'autres clubs et continuera à se préparer pour la nouvelle saison en s'entraînant individuellement."

Jean-Louis et Ghislain chez les Girondins ! (3)

14/08 08:49
Image
 

Dans la dernière édition du quotidien Sud-Ouest, le très contesté  président des Girondins Frédéric Longuépée explique pourquoi il a choisi de nommer Jean-Louis Gasset pour succéder à Paulo Sousa.

"Les premiers contacts remontent à fin juin – début juillet. On a échangé avec plusieurs candidats et Jean-Louis était ma priorité. On se connaît pour avoir partagé des déplacements avec le Paris SG. Je pense depuis longtemps qu’il est l’homme de la situation. C’est un grand connaisseur du foot et surtout il sait tirer le meilleur des joueurs. Je n’ai aucun doute sur son investissement, son envie. Lors de notre premier entretien, il m’a avoué que s’il y a bien un club qui le ferait revenir, c’est Bordeaux.

Il sait faire la part des choses. J’ai été transparent sur la situation de l’environnement, sur le passage devant la DNCG, sur les enjeux des quatre ou cinq prochaines années, sur la nécessité de revenir à un effectif pro raisonnable et de miser sur des jeunes joueurs. Jean-Louis sait ce qu’on attend de lui : faire mieux que les saisons précédentes (12e et 14e ndp2). Je suis convaincu que l’effectif n’a rien à envier aux équipes qualifiées pour la Ligue Europa (Lille, Nice et Reims, ndp2). L’ambition est de rivaliser avec elles.

On présenté un budget prévisionnel 2020–2021 stable, entre 65 et 70 millions d’euros. Face au déficit structurel, le club s’est engagé à vendre des joueurs et diminuer la masse salariale. Je vais paraphraser ce que Jean-Louis  a dit au groupe : il y a beaucoup de qualité. Il y a une homogénéité entre les joueurs expérimentés et les jeunes. Il n’y aura pas de chamboulement. Le staff va se familiariser avec les joueurs et fera ses choix. Après, s’il y a des offres, on verra. Mais l’idée est de maintenir le niveau de qualité."

Rocheteau le Parisien

14/08 08:11
Image
 

A l'occasion du cinquantième anniversaire du PSG, l'Ange vert s'est confié au Parisien. Extraits.

"A Saint-Etienne, je ne pouvais pas trop sortir, la ville vivait avec le club. A Paris, ce n'était pas le cas. On était à Saint-Germain-en-Laye, dans une ambiance un peu feutrée. On allait au Parc, mais ça n'avait rien à voir. Je me sentais à l'aise. C'est Georges Peyroche qui avait eu l'idée de me recruter au PSG. C'était un club tout jeune avec beaucoup d'ambitions. Ce que j'aimais aussi, c'était jouer au Parc. Quand on venait avec Saint-Etienne, le stade était vert. Alors qu'en finale de Coupe, en 1982, on avait pas mal de supporters, puisqu'ils avaient envahi le terrain après mon égalisation.

Le titre de champion en 1986, c'était ma plus belle année au PSG, même si les deux Coupe de France (1982 et 1983) avaient été marquantes. À Saint-Etienne, on avait le sentiment d'être invincible chez nous, comme les gros clubs actuels sur leur pelouse, le Real Madrid, Barcelone… A Paris, cette année-là, c'était la même chose. On se sentait très forts, on marchait sur l'eau. Il y avait de l'assurance et en même temps, c'était Paris, on n'avait pas de pression. Contrairement à Saint-Etienne, au PSG, c'était nouveau, je ne ressentais pas cette pression. L'insouciance facilitait les choses."

L'OM annule son dernier match amical

13/08 23:38
Image
 

Premier adversaire de la nouvelle saison des Verts (le vendredi 21 août au Vélodrome à 19h00), l'OM a annoncé ce soir sur son site officiel l'annulation de son dernier match de préparation qui était programmé demain à Fos-su-Mer contre VfB Stuttgart.

"Depuis plusieurs semaines, les joueurs du club sont testés plusieurs fois par semaine. Les derniers tests réalisés ont révélé une suspicion d’un cas positif au COVID-19 au sein de l’effectif. Après s’être réuni ce jeudi soir, l’état major du club a souhaité ne prendre aucun risque et a décidé ne pas jouer cette rencontre."

Le joueur concerné est Jordan Amavi selon RMC.

Lolo voulait Polo

13/08 22:53
Image
 

L'ASSE n'est pas le seul club à un chercher un latéral gauche, c'est aussi le cas de L'Estac. Entraînant déjà trois anciens joueurs formés à Sainté (Ryan Bouallak, Dylan Chambost et Dylan Saint-Louis), Laurent Batlles a tenté d'attirer Pierre-Yves Polomat, qui a joué 19 matches cette saison dans le championnat turc. Mais L'Est-Eclair nous informe que Gençlerbirligi SK a refusé de libérer son défenseur de 26 ans, actuellement sous contrat jusqu'en 2021.

Le petit poulet n'est plus violet

13/08 22:30
Image
 

Alors qu'il lui restait encore un an de contrat avec les Violets, l'ancien attaquant stéphanois Max Gradel (32 ans) a été libéré aujourd'hui par le TFC. Désormais présidé par Damien Comolli et entraîné par Patrice Garande, le club haut-garonnais a tenu à rendre hommage au petit poulet d'Abidjan sur son site officiel.

"Trois saisons durant, il a été l’arme offensive principale du TFC. Le brassard vissé sur son avant-bras gauche, Max’ a multiplié les coups de brio sous la tunique téféciste. Redoutable tireur de coups-francs, le vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations 2015 a disputé 96 rencontres toutes compétitions confondues, pour 28 réalisations.

Parmi ses performances notables, on se souvient notamment, en août 2017, d’une première reprise parfaite au Parc des Princes, le tout pour ses premières minutes en violet. Nous vient également en mémoire une lucarne trouvée du côté de l’Allianz Riviera, offrant une victoire alors quasi inespérée mais ô combien bienvenue aux Violets.

Capitaine par les actes, le meneur des Éléphants l’était aussi par la parole, n’hésitant pas à conseiller les jeunes générations violettes, de Manu Koné à Janis Antiste. Un leadership naturel apprécié de tous, des joueurs aux coachs. Aujourd’hui, après trois saisons disputées pour le club de la Ville rose, l’ancien joueur des Verts a souhaité poursuivre sa carrière au coeur d’un nouveau projet, hors de France."

Une petite chambrée pour recommencer (34)

13/08 20:43
Image
 

Selon France Bleu, l'ASSE a déposé une demande de dérogation auprès de la préfecture de la Loire pour autoriser la venue d'un peu moins de 20 000 personnes au stade Geoffroy-Guichard le 30 août prochain pour la réception du FC Lorient de Papy Lemoine programmée lors de la 2e journée de L1.

Nicollin ambitieux mais vigilant

13/08 18:13
Image
 

Président d'un club qui a fini la dernière saison à la 8e place avec 12 points de plus que le 17e Sainté, Laurent Nicollin a évoqué aujourd'hui la nouvelle saison sur la chaîne Youtube du MHSC.

"Si on arrive à conserver cette équipe, sans départ préjudiciable et avec peut-être un ajustement à un poste possible, on a un équipe compétitive pour au moins être dans les huit premiers. Mais je ne pense pas que Saint-Étienne, Monaco ou Bordeaux feront la même saison que l’année dernière où ils étaient derrière nous. Il faut être vigilant, conscient de nos capacités. On a une équipe compétitive mais il faut aussi de l’humilité pour ne pas se rétamer la gueule. Je suis le garant de cela et de leur dire : si vous le voulez, vous le pouvez.

Après, c’est toujours pareil, s’ils ont envie de se bouger le cul tous ensemble, ils sont capables de faire des choses magnifiques comme depuis trois saisons. Le challenge, ce serait de faire une phase de poule d’Europa League. C’est quelque chose que je souhaite ardemment. Est-ce que l’on a les capacités financières pour le faire ? Je ne sais pas. Est que l’on a les structures ? Avec notre stade, je ne pense pas. Quand on peut le faire, on le fait mais tout cela ne sera que plus d’ambitions quand on aura, si on l’a, notre nouveau stade."

Le club héraultais, dont le directeur sportif est toujours l'ancien Vert Bruno Carotti, est attendu dans le Chaudron le week-end de la Toussaint lors de la 9e journée.

Matuidi à Miami

13/08 17:45
Image
 

La Pravda avait évoqué ce transfert avant-hier, il est désormais officiel : après avoir fait hier ses adieux à la Juventus, Blaise Matuidi (33 ans) s'est engagé aujourd'hui pour trois ans avec l'Inter Miami, club américain dirigé par son ancien coéquipier David Beckham.

L'ancien milieu de terrain stéphanois a expliqué son choix lors d'un long entretien accordé à Bros Stories et relayé par Yahoo Sport.

"Aujourd'hui, cette décision peut avoir un impact sur ma carrière internationale, j'en ai discuté bien sûr avec le sélectionneur. Je suis prêt à tout entendre. Il pourra toujours compter sur moi si besoin. L'équipe de France, c'est ma vie, c'est tout, j'ai toujours pensé à l'équipe de France en priorité. J'ai été et je suis l'un des soldats de l'équipe de France. Aujourd’hui, si on m'appelle pour jouer arrière gauche, défenseur central ou même gardien de but, je répondrai présent si elle a besoin de moi.

Je pourrais jouer à l'infini en Bleu, c'est ce que je pense vraiment, mais je sais aussi être réaliste. Le sélectionneur sait ce que je pense, moi aussi. On a une bonne relation. Ce n'est pas le moment de se fermer complètement cette porte-là. J'ai toujours eu l'habitude d'en surprendre plus d'un, on va continuer. Bien sûr, tu réfléchis, tu prends ça en considération. Mais en même temps, tu te dis pourquoi pas. Ça peut faire jaser, mais après tout, faire jaser, je n'ai fait que ça durant ma carrière..."

Blanc content pour Gasset

13/08 10:36
Image
 

S'il n'a toujours pas retrouvé de banc depuis son très lucratif licenciement de juin 2016 (22 M€ d'indemnités versées par le QSG), Laurent Blanc se réjouit dans Sud-Ouest que son ancen adjoint Jean-Louis Gasset ait rerouvé un poste à Bordeaux. Extraits.

"Je ne pense que du bien du retour de Jean-Louis à Bordeaux. J’étais un peu au courant, j’ai mangé avec lui il y a une dizaine de jours et on en avait discuté car c’était déjà dans les tuyaux même s’il était assez pessimiste sur la faisabilité. Ce qui l'a motivé à revenir à Bordeaux, c'est le foot, tout simplement ! Ce qui motive avant tout Jean-Louis, c’est le foot, le foot et le foot !

Il a répondu très vite positivement aux Girondins. Nous avons passé de très bons moments durant nos trois ans à Bordeaux, avec des gens très sympas et des résultats très bons. Même si les choses ont bien changé en dix ans, et si ce ne sont plus les mêmes dirigeants, cela reste le club de Bordeaux, qui représente toujours beaucoup pour lui, comme pour moi d’ailleurs. On est forcément plus attentifs à ce qu’il s’y passe.

Jean-Louis a été numéro un avant d’être mon adjoint, les gens ont tendance à l’oublier. Jean-Louis avait aussi été numéro 2 de Luis, il a dirigé un centre de formation, il possède une palette incroyable. On en parle souvent, je l’écoute beaucoup, il a connu une multitude de situations, ce qui me confirme que ce sont des rôles bien différents même si on parle toujours du rectangle vert."

Les Rennais satisfaits mais mesurés

13/08 10:15
Image
 

Si son équipe a logiquement et nettement battu les Verts hier à Rennes, Julien Stéphan a refusé de s'enflammer hier en conférence de presse.

"On a été un peu timorés pendant une quinzaine de minutes au départ, puis on a pris l'ascendant dans le jeu. On a été intéressants dans le pressing. Il y a eu beaucoup de mouvement et de situations devant le but. Si on veut être exigeant, on peut regretter le fait de ne pas marquer davantage. Cela reste un match de préparation. Je ne sais pas dans quel état est Saint-Etienne aujourd'hui, il faut rester mesuré. À partir du moment où le match est abouti collectivement, il y a beaucoup de satisfaction. Dans les autres matches aussi, il y en avait. Mais là, les temps forts ont duré plus longtemps. L'ascendant sur l'adversaire a duré beaucoup plus longtemps. Tout le monde a son rôle à jouer et tout le monde l'a joué."

Constructif et pas définitif

13/08 10:05
Image
 

Claude Puel a livré a commenté la défaite de ses protégés à Rennes hier en conférence de presse.

"Les consignes étaient d'essayer de jouer au ballon, d'être présent avec ou sans ballon. On a fait une entame pas trop mauvaise. Pendant 20 minutes, c'était intéressant, mais il nous a manqué un peu de jus pour nous imposer physiquement. On a manqué aussi de rythme, dans les petits détails et de simplicité pour aller de l'avant malgré de bonnes situations. C'était constructif quand même. On revient bien en deuxième mi-temps, avec du jeu, de la qualité et une bonne organisation.

À la fin, il y a eu beaucoup de changement avec des jeunes qui se font les dents. Parfois, c'est sans trop de dégâts, là, on a payé cash nos erreurs. Ça fait partie de leur apprentissage. Ce sera bénéfique pour plus tard. L'absence des cadres ? On verra la suite en temps voulu. Yann M'Vila avait un problème de cheville, on verra quand il pourra reprendre l'entraînement. On a pas mal de jeunes joueurs avec des qualités. Il n'y a jamais rien de définitif."

Quand Hognon cite Bonnevay

13/08 09:16
Image
 

Anciens Verts et aujourd'hui Grenats, deux Vincent se sont confiés à l'AFP.

Hognon : "C'était moi l'entraîneur et c'est toujours moi l'entraîneur, le départ de Jean-Marie de Zerbi ne change rien. Si on garde cette volonté d'avancer et cette humilité de se dire qu'on doit optimiser nos qualités, oui, on pourra confirmer. Sinon, ce sera difficile. Le groupe avance, c'est ce qu'on veut. Jacky Bonnevay, l'adjoint de Claude Puel, dit souvent: "Celui qui renonce à progresser cesse déjà d'être bon". Il a raison, il faut toujours progresser, tout en gardant l'humilité."

Pajot : "On a un coach jeune qui commence à bien découvrir la L1. Par rapport aux entraîneurs que j'ai connus, Vincent Hognon est un entraîneur plus jeune, plus dynamique, avec plus de fraîcheur. Je pense qu'il est convaincu par ses choix, ses convictions du football et qu'il essaie de les mettre en place. Il est bien entouré pour l'aider à être guidé. C'est une nouvelle génération d'entraîneurs, très présents sur le terrain et aussi dans la vie du groupe pour que tout se passe bien et que tout le monde soit à sa place et concentré dans son travail."

Il est là, Saidou !

13/08 08:57
Image
 

Titularisé hier dans la charnière centrale aux côtés de Kolo suite au forfait pour blessure de Harold Moukoudi (victime d'une fracture d'une côte flottante), Saidou Sow "s'en est plutôt bien sorti" comme l'a déclaré hier Claude Puel lors d'une conférence de presse relayée dans Le Progrès. Agé de 18 ans et n'ayant joué qu'avec les U19 la saison dernière, celui qu'on surnommait "le petit Thiago Silva" quand il jouait à Neuilly-sur-Marne s'était engagé avec l'ASSE dès 2015 sur les conseils de Kévin Théophile-Catherine.

La Bretagne, ça nous perd (2)

13/08 08:38
Image
 

Sur sa chaîne Youtube, l'ASSE a publié cette nuit le résumé vidéo de la lourde défaite des Verts à Rennes hier au Roazhon Park.

La Bretagne ça nous perd

12/08 21:56

 

 
Douche froide pour les Verts lors du premier jour passé en Bretagne, où ils se sont inclinés lourdement, 3-0, sur la pelouse du Roazhon Park. Le staff stéphanois a procédé à une large revue d'effectif, seulement deux joueurs parmi les 24 emmenés en stage n'ont pas foulé la pelouse, le troisième gardien Green et Youssouf, qui vient à peine de reprendre l'entraînement collectif.
 
Pour les titulaires, Kolo a retrouvé sa place en défense centrale (à côté du jeune Saïdou Sow - photo) et Maçon a dû dépanner à gauche, comme contre Anderlecht :
 
Moulin - Debuchy, Sow, Kolo, Maçon - Neyou, Camara - Nordin, Aouchiche, Bouanga - Abi
 
Les Verts ont défendu plus qu'ils ont attaqué et ont commencé à prendre l'eau après la sortie sur blessure de Debuchy (seulement une béquille, selon Puel). Dioussé est entré à gauche, Maçon est repassé latéral droit et les Stéphanois se sont montrés incapables de tenir le ballon ou de construire, rentrant aux vestiaires menés logiquement 1 à 0 (tête de Niang sur un centre de Traoré). Leur seule occasion a été un coup franc direct d'Aouchiche repoussé en corner par le goal adverse...
 
La 2MT a vu beaucoup de changements, et ça a eu un impact sur qualité du jeu. Gourna-Douath, Hamouma, Krasso et ... Monnet-Paquet (!) sont entrés en jeu dès le retour des vestiaires, poste pour poste respectivement pour Neyou, Aouchiche, Abi et Nordin. Les Verts ont mis plus d'impact, se sont montrés plus entreprenants, mais ils n'ont pas réussi à vraiment créer un déséquilibre dans le bloc adverse. A la 60e, les entrées de Bajic (Moulin), Moueffek (Camara) et Rivera (Bouanga) n'ont pas changé le dispositif tactique. Par contre, celle de Fofana à la place de Maçon a décalé Sow en latéral droit...
 
... mais pour longtemps. Suite aux entrées de Tshibuabua et Karamoko (pour Sow et Kolo), les Stéphanois sont passés en 3-4-3, avec KMP et Dioussé en pistons. Des nombreux pertes de balle se sont transformées en occasions pour Rennes, dont un but annulé par le VAR (!) avant deux autres pions parfaitement valides claqués dans les 10 dernières minutes par deux anciens vilains (frappe enroulée de Terrier et lob de Del Castillo). Rivera a trouvé le poteau en tout fin de match, pour la seule vraie occasion des Verts après la pause.

Les Vertes privées de montée ? (25)

12/08 21:33
Image
 

La Pravda a évoqué ce soir le cas des Amazones. Extraits.

"Lors d'une audience en référé au tribunal administratif de Paris, l'ASSE a demandé l'annulation de la décision de la FFF, qui a désigné le club du Havre comme vainqueur du groupe B de la Deuxième Division féminine pour la saison 2019-2020. Elle a aussi demandé à la justice d'enjoindre à la FFF d'intégrer le club stéphanois en D1 pour la saison 2020-2021, qui doit débuter lors du week-end des 5 et 6 septembre. La décision du tribunal est attendue en début de semaine prochaine au plus tard, selon une source judiciaire.

À l'issue de la 15e journée de Championnat, l'AS Saint-Etienne figurait à la première place de son groupe, en ayant le même nombre de points que le club du Havre. Mais le club d'Yzeure (Allier) avait ensuite refusé de disputer le match prévu le 1er mars 2020 entre les deux équipes, dans le cadre de la 16e journée de Championnat. L'ASSE reproche notamment à la FFF de « ne pas avoir sanctionné Yzeure [...] pour avoir illégalement prétexté que le terrain était impraticable », a indiqué à l'AFP Me Charles Bringand, qui représente le club stéphanois."

Strasbourg le samedi soir à Geoffroy-Guichard

12/08 14:44
Image
 

La Ligue qu'on adule a programmé aujourd'hui la 3e journée de L1. L'ASSE recevra la bande à Thierry Laurey le samedi 12 septembre à 21h00. Cette rencontre sera diffusée sur Canal Plus et Téléfoot.

Déconne pas Manufrance !

12/08 14:34
Image
 

Photo à l'appui, l'agence de publicité audovisuelle Mp2 a indiqué aujourd'hui sur son compte twitter que Laurent Paganelli a récemment remis à Renaud au restaurant Hot & Cold de L'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) le mythique maillot Manufrance de 76 dédicacé par toute l’équipe de l'épopée des Verts ! 

Partager