Cardona a dit non (2)

02/02 21:28

Dans la dernière édition du quotidien Ouest-France, Irvin Cardona explique pourquoi il a dit non aux Verts et ja à Augsbourg (14e de Bundesliga).

"J’étais ouvert à toutes propositions et j’ai étudié les différentes offres. J’ai choisi Augsbourg car le projet sportif était intéressant. J’ai eu l’entraîneur au téléphone, il me parle beaucoup et me fait confiance. Et c’est ce qui me manquait à Brest ces derniers mois. Je n’avais plus de temps de jeu. Donc j’avais vraiment besoin de prendre mon envol, de partir sur un nouveau challenge.

La Bundesliga est un très bon championnat. Les équipes jouent au ballon, c’est un style box-to-box. Ici en Allemagne, lors de mon premier match contre Dortmund, les consignes étaient claires, dès qu’il y a une passe en arrière, il faut aller presser. Tout est basé sur l’attaque, défendre en avançant. C’est une autre culture footballistique. Il y a toujours beaucoup de buts dans les matches, c’est un football ouvert et j’apprécie ça. Je pense que ça va être bénéfique pour la suite de ma carrière."

Setigui s'est tiré au Portugal

02/02 21:07

Auteur de 5 apparitions en N3 la saison 2020-2021 sous la houlette de Razik Nedder après avoir joué deux matches de préparation (contre Rumilly Vallières et Nice) en équipe première sous les ordres de Claude Puel, Setigui Karamoko (23 ans) a été transféré le dernier jour du mercato hivernal du Paris FC à Feirense (L2 portugaise). Thierry Laurey l'aura fait jouer 9 matches (3 comme titulaire) cette saison.

Personne ne veut de Kolo

02/02 20:07

Ecarté depuis le début de l'année du groupe pro de Schalke 04 (lanterne rouge de Bundesliga avec 10 points et 41 buts encaissés en 18 journées), Timothée Kolodziejczak (31 ans) n'a pas quitté les Königsblauen en janvier. "S'entraînant avec la réserve, il continue de toucher son salaire car il est encore sous contrat jusqu'à cet été" a rappelé hier le site Schalketotale. "Dans certains pays comme la Suisse, l'Autriche ou la Turquie, les transferts sont encore possibles mais aucun club à ce jour ne s'est montré intéressé."

Mahdi, c'est abouti !

02/02 16:09

Prêté en août dernier au Stade Brestois, Mahdi Camara s'y est installé comme un titulaire indiscutable.

Aligné d'entrée de jeu pour la 1ère fois lors de la 7ème journée au Parc, il était en effet titulaire hier au Cochonou Stadium pour la 13ème fois de la saison à l'occasion de la 21ème journée (soit 13 titularisations lors des 15 dernières journées).

Il est allé chercher un bon point chez les Vilains avec un prestation qui lui a valu la note de 6,5 et des commentaires flatteurs de Ouest-France : "il fait le ménage au milieu et initie un sacré mouvement d'entrée puis dévisse une volée (6e). Très entreprenant en vrai box to box. Dommage qu'il ne cadre pas en contre sur un service d'Honorat (46è). Un match abouti."

Autre quotidien régional suivant les Finistériens, Le Télégramme abonde : "Auteur d'une belle percée en début de rencontre, Mahdi Camara a confirmé son très bon match face à Angers et sa montée en puissance."

L'ancien capitaine stéphanois se réjouit de la bonne dynamique de son équipe. "A Lyon, tout le monde s’est mis le cul par terre. Notre gardien a fait un super match et on a tous défendu ensemble. Ce n’est peut-être pas le plus beau match qu’on ait fait en termes de jeu, mais nos efforts sont récompensés, il n’y a pas de tricheurs dans ce groupe. On travaille dur. On veut maintenir le club, tout le monde s’est mis au diapason. c’est plus facile de prendre des points quand tu ne prends pas 3 ou 4 buts par match. On est plus confiant qu’à une certaine période, c’est cool."

Du caractère !

02/02 15:21

Après 21 journées, les Verts présentent les statistiques d'une équipe qui manque cruellement de caractère. Elle a déjà encaissé la bagatelle de 36 buts (soit 1,7 par match en moyenne) en utilisant pas moins de 17 joueurs défensifs (dont 5 gardiens) : Etienne Green, Noah Raveyre, Matthieu Dreyer, Boubacar Fall, Gautier Larsonneur, Anthony Briançon, Anas Namri, Yvann Maçon, Sergi Palencia, Dennis Appiah, Saidou Sow, Mickaël Nadé, Jimmy Giraudon, Aboulaye Bakayoko, Léo Petrot, Gabriel Silva et Niels Nkounkou.

Une équipe qui bricole et qui encaisse trop souvent le premier but. Sur 21 journées, les Verts n'ont marqué en premier qu'à 6 reprises : contre Bastia (5-0), à Pau (2-2), contre Bordeaux (2-0), à Amiens (0-1), contre Laval (1-0) et à Niort (0-1).

 

Un Petit nouveau contre Annecy

02/02 11:28

Aurélien Petit sera au sifflet ce samedi à 15h00 dans le Chaudron pour le match de la 22e journée de L2 qui opposera l'ASSE (19e avec 18 points) au FC Annecy (9e avec 28 points). Né à Villefranche-sur-Saône et ayant fait ses gammes sur les terrains de l'Ain, cet opticien de formation n'a jamais arbitré l'équipe première des Verts.

Promu en L1 en 2020 mais redescendu en L2 dès l'année suivante, il connaît l'ASSE pour avoir été arbitre assistant lors d'un match de CFA ayant opposé à l'Etrat l'équipe réserve au Gazelec. Si Jean-Philippe Primard avait titularisé Sanogo, c'est un autre Boubacar (Mansaly) qui avait inscrit le seul but stéphanois d'une rencontre qui s'était soldée sur un match nul (1-1).

Abi, c'est fini

02/02 09:56

Placardisé depuis plusieurs semaines pour ses écarts de conduite au propre comme au figuré, Charles Abi va rebondir en Suisse selon la Pravda :

"L'attaquant Franco-Togolais doit passer sa visite médicale ce jeudi avec le Stade Lausanne Ouchy (Suisse), troisième de la deuxième division. Si tout se passe bien, le Français s'engagera ensuite avec le club."

En 51 matchs avec son club formateur, Charles aura inscrit 4 buts : le premier en Coupe de France contre le Paris FC puis 3 autres en L1 : deux fois face à Reims (lors d'une défaite 3-1 en Champagne en janvier 2021, et d'un nul 1-1 à la maison un mois plus tard) et à Nice pour une victoire importante en vue du maintien en janvier 2021. On retiendra aussi son but en finale de Coupe Gambardella 2019 qui a offert le titre à ses copains.

Les Chamois aux abois

02/02 08:23

Seule équipe à réussir l'exploit de compter moins de points que l'ASSE après 21 journées (17 contre 18), Niort n'en a pris qu'un lors de ses 5 derniers matches. Cette mauvaise série, auxquels les Verts auront contribué grâce à leur victoire à René-Gaillard, a été fatale à Rui Almeida, viré hier. Dylan Durivaux et ses coéquipiers tenteront de réagir demain soir chez le premier relégable dijonnais, lui aussi mal en points (le DFCO en a glané seulement 3 sur les 5 dernières journées).

Prévot s'en prévaut

02/02 08:04

Dans L'Est Républicain, le gardien sochalien Maxence Prévot évoque son récent et renversant succès dans le Chaudron.

"Après trois défaites, notre victoire à Saint-Etienne a ressoudé tout un groupe. Notre 4-0 de mardi contre Valenciennes, cest le match parfait. Maintenant le plus dur est de réitérer les performances, nous allons essayer de le faire dès vendredi à Rodez [actuellement 18e de L2 avec 2 petits points d'avance sur les Verts, ndp2]. Bien sûr, on l’a vu que nous étions seconds, maintenant il reste encore 17 journées, la route est très, très longue. À nous de faire les choses comme il faut."

 

Hamouma les a consolés

02/02 07:47

Comme d'habitude blessé au mollet, Romain Hamouma a assisté avant-hier à la 10e défaite de la saison verte comme le rapporte la dernière édition du Progrès. Extraits.

"Au pied du bus de joueurs stéphanois rentrés très tard – ou tôt, c’est selon – dans la nuit après que leur avion a atterri à Lyon au lieu d’Andrézieux-Bouthéon, l’attaquant de l’ACA a tenté de rebooster les troupes en ayant des mots pour chacun (...) « Il faut garder la confiance et aller chercher des points », dit Batlles. Il en va de la survie de l’ASSE mais aussi de la sienne. Son avenir a d’ailleurs sûrement été au moins évoqué lors des réunions qui se sont déroulées à L’Étrat, mercredi."

Seul Grenoble a fait pire

02/02 07:39

"Fort" de ses 18 points après 21 journées de L2, Sainté présente selon Opta le deuxième plus mauvais toyal à ce stade d'un exercice sous la poule unique pour un club relégué de L1 après Grenoble (17 points) en 2010-2011. Le GF38 avait terminé la saison relégué en National avec 33 points.

Chergui signe chez Souici

02/02 07:25

N'ayant pas réussi à transformer son récent essai au Progrès Nierderkorn (L1 luxembourgeoise), Kamel Chergui (29 ans), qui était sans club depuis sa relégation en N2 avec Créteil, s'est engagé hier avec Saint-Priest, antépénultième donc relégable de son groupe de N2. L'ancien capitaine de la réserve stéphanoise devrait évoluer dans l'entrejeu aux côtés de Rayan Souici (24 ans), sur le point de jouer après s'être fait les croisés en mai dernier.

Nordin claque enfin son 4e pion pailladin !

01/02 23:51

Après un été prometteur ponctué de trois buts contre les actuels relégables Ajaccio, Angers et Strasbourg, Arnaud Nordin avait joué 13 matches sans scorer. L'ancien attaquant stéphanois a enfin retrouvé le chemin des filets ce soir 6 minutes après son entrée en jeu d'une belle frappe enroulée du gauche, qui n'a pas empêché le QSG de s'imposer à la Mosson. Le numéro 7 du MHSC vient ainsi d'égaler son record de buts marqués sur une saison de L1 (il avait claqué 4 pions la saison 2020-2021 et la saison 2021-2022 sous le maillot vert).

 

 

Les Vertes de retour !

01/02 21:42

 

Deux semaines après avoir renversé Marseille, les Vertes vont commencer la phase retour du championnat de D2 avec un déplacement chez le voisin clermontois.

Fortes de ses 5 points d'avance, les Amazones vont tenter de décrocher leur 12ème victoire consécutive chez l'actuel avant dernier du classement. Pour rappel, le match aller s'était soldé par une écrasante victoire 6-0 de l'ASSE.

Les clermontoises fêtent pour l'occasion leur 200ème match officiel de l'équipe féminine depuis 2014.  Un petit triplé de Laury Jesus pour gâcher la fête ?

 

Clermont- ASSE

Samedi 4 Fevrier - 16h 

Annexe du stade Gabriel Montpied

 

Bosetti fait une fixette sur les Verts

01/02 20:27

Bourreau des Verts en 2012 en finale de Coupe Gamberdella, l'attaquant annécien Alexy Bosetti (29 ans) s'est confié au Dauphiné Libéré. Extraits.

"Contre Amiens, l'arbitre a avait oublié d’expulser Nicholas Opoku, déjà averti, pour un tacle terrible sur Alexandre Phliponeau à l’heure de jeu. Contre Le Havre, il a cette fois averti une seconde fois et expulsé Maxime Bastian pour une faute fantôme sur Josué Casimir. Ces décisions sont intervenues à 0-0 et on a perdu ces deux matches. On est vu comme un petit club et, on ne va pas se mentir, les arbitres nous voient comme ça aussi. Un penalty non sifflé à Annecy ou à Saint-Etienne, ce n’est pas pareil."

J’étais déçu de ne pas être titulaire contre les Verts le 26 décembre, je vis pour ces matches sous tension. J'ai traîné des pieds, j’avais moins le sourire les jours suivants. L’occasion que je rate le match d'après contre Nîmes, c’est ce qui arrive quand on n’est pas respectueux du foot. Celle-là, c’est avant le match que je la rate. C’est bien fait pour moi. Ce n’est pas tous les jours facile d'être sur le banc. Il il y a 6 ou 7 ans, je me serais braqué et je me serais même déjà cassé. Mais l’objectif est plus grand que moi. Le maintien est crucial pour le club.

Titulaire hier contre Caen, l'ancien Ponot pourrait retrouver le banc samedi à Geoffroy-Guichard, un stade où il a déjà joué trois fois. La dernière, le 6 avril 2014, il avait été titularisé par Claude Puel aux côtés de Timothée Kolodziejczak, Mathieu Bodmer, Valentin Eysseric et Eric Bauthéac. Mais l'actuel coéquipier de Vincent Pajot avait dû quitter le Chaudron sur une civière au bout d'une grosse demi-heure de jeu suite à un tacle de Fabien Lemoine.

 

Mateo Pavlovic vu par ForeverGreen

01/02 17:26

Journaliste au média picard Gazette Sports et suiveur de l'Amiens SC depuis plusieurs années, le potonaute ForeverGreen (Morgan Chaumier) a vu la plupart des matches de Mateo Pavlovic la saison dernière. De quoi avoir un avis éclairé sur le joueur prêté hier sans option d'achat par le HNK Rijeka (Croatie) à l'ASSE jusqu'à la fin de saison.

"Pour le coup, j'ai peu de réserves à formuler sur Mateo Pavlovic. Peut-être un léger manque de mobilité, mais à part ça, c'est un excellent défenseur, bon dans le duel et intelligent dans sa lecture du jeu. Ça n'empêche évidemment quelques petites erreurs par ci par là, mais pour la Ligue 2, c'est clairement le haut du panier.

À Amiens il a essentiellement joué dans l'axe d'une défense à 3, mais il a aussi évolué, en début de saison, axe gauche d'une défense à 4, avec un peu moins de succès sur le plan collectif, il est vrai.

En plus d'être un bon joueur, c'est un vrai leader, il a rapidement pris le brassard de capitaine à Arnaud Lusamba et il dégage une vraie aura. Et si, au regard des échanges avec lui en zone mixte, pas certain que ce soit un grand bavard en dehors du terrain, Matthéo Xantippe, le piston amiénois a récemment admis que le départ de Pavlovic avait été préjudiciable du point de vue de la communication au sein de la défense sur le terrain. Je cite : "Il mettait beaucoup plus de voix."

Et en termes d'état d'esprit, c'est aussi un vrai guerrier, un lâche-rien qui n'hésite pas à aller au charbon. Dans une mission maintien, ce qui était un peu le cas à Amiens, encore 17ème après 21 journées la saison dernière, il me semble que c'est typiquement le genre de joueur qui ne prend pas l'eau, qui garde le cap. Ça me semble un atout essentiel dans une équipe qui doute.

Ce qui lui a régulièrement été reproché, à Amiens, par pas mal d'observateurs, c'est sa relance, jugée soit trop prudente, soit pas assez précise. Je trouve, pour ma part, que c'est largement exagéré. Ce n'est certes pas sa qualité première, mais les supporters stéphanois ont vu bien pire ces derniers mois...

Je ne reviendrai pas sur ses qualités offensives. Je suis sûr que les fans de Sainté se souviennent que Pavlovic a ouvert le score deux fois à Geoffroy quand il défendait les couleurs d'Angers: en janvier 2017, il avait été aligné d'entrée au poste d'avant-centre et il avait trompé de la tête Jessy Moulin. En novembre 2018, il avait trompé Stéphane Ruffier. La saison dernière, il a marqué deux buts pour Amiens contre Pau. Au match aller, il avait d'ailleurs marqué de la tête sur un corner tiré par un certain Kader Bamba.

NB : Pour info, la saison dernière à Amiens, c'est 21 buts encaissés lors des 24 matchs où il est titulaire, 20 buts encaissés lors des 14 matchs où il n'était pas présent. Ce n'est pas toujours parlant ce genre de stats, mais en l'occurrence, je crois que c'est assez significatif de son apport sur le terrain, cela correspond en tout cas assez bien à la perception que j'en ai eu."

Une Amazone à Koh Lanta

01/02 14:18

Stéphanoise entre 2012 et 2015, Julie Debever va désormais participer à la nouvelle édition de Koh Lanta comme elle l'annonce sur Twitter.

 

A Sainté, l'aventurière avait disputé la finale de la Coupe de France 2013 avant de participer à la Coupe du Monde 2019 avec les Bleues. Désormais joueuse de Fleury (D1), elle sera visible à l'antenne dès le 21 février.

Bilan de l'hiver

01/02 11:27

Avec beaucoup de mouvements dans les deux sens, le mercato hivernal n'a pas été simple à suivre pour les supporters des Verts, on vous propose un récap :

7 Arrivées
4 Transferts :
Gaëtan Charbonnier (Auxerre)
Denis Appiah (Nantes)
Gautier Larsonneur (Brest)
Lamine Fomba (Nîmes)
3 Prêts :
Niels Nkounkou (Everton, poa)
Kader Bamba (Nantes, psoa)
Mateo Pavlović (Rijeka, psoa)

4 Départs
2 Prêts :
Yvann Maçon (Paris FC, psoa)
Abdoulaye Bakayoko (Le Puy, psoa)
2 Résiliations de contrat :
Gabriel Silva
Sergi Palencia

3 Premiers contrats professionnels
Antoine Gauthier (2025)
Beres Owusu (2025)
Jebryl Sahraoui (2025)

1 Prolongation de contrat
Louis Mouton (2025)

Effectif au 01/02/2023
En gras, les joueurs prêtés à l'ASSE
En italique, les joueurs prêtés par l'ASSE

4 Gardiens
Matthieu Dreyer (2024), au club depuis 2022
Boubacar Fall (2025), au club depuis 2021
Etienne Green (2025), formé au club
Gautier Larsonneur (2025), au club depuis 2023

14 Défenseurs
Lucas Calodat (2023), formé au club
Anas Namri (2023), au club depuis 2022
Niels Nkounkou (2023), au club depuis 2023 (prêté avec OA par Everton)
Mateo Pavlović (2023), au club depuis 2023 (prêté sans OA par Rijeka)
Abdoulaye Bakayoko (2024), formé au club (prêté sans OA au Puy)
Bryan Djile Nokoue (2024), formé au club
Jimmy Giraudon (2024), au club depuis 2022
Mickaël Nadé (2024), formé au club
Denis Appiah (2025), au club depuis 2023
Anthony Briançon (2025), au club depuis 2022
Yvann Maçon (2025), au club depuis 2020 (prêté sans OA au Paris FC)
Beres Owusu (2025), formé au club
Léo Petrot (2025), formé au club
Saïdou Sow (2026), formé au club

16 Milieux de terrain
Mathieu Cafaro (2023), au club depuis 2022 (prêté avec OA par le Standard de Liège)
Baptiste Gabard (2023), formé au club
Koimizo Maïga (2023), formé au club
Mathys Saban (2023), formé au club
Mahdi Camara (2024), formé au club (prêté avec OA à Brest)
Dylan Chambost (2024), formé au club
Victor Lobry (2024), au club depuis 2022
Aïmen Moueffek (2024), formé au club
Yvan Neyou (2024), au club depuis 2020 (prêté sans OA à Leganes)
Ahmed Sidibé (2024), formé au club
Benjamin Bouchouari (2025), au club depuis 2022
Lamine Fomba (2025), au club depuis 2023
Antoine Gauthier (2025), formé au club
Thomas Monconduit (2025), au club depuis 2022
Louis Mouton (2025), formé au club
Jebryl Sahraoui (2025), formé au club

11 Attaquants
Kader Bamba (2023), au club depuis 2023 (prêté sans OA par Nantes)
Gaëtan Charbonnier (2023), au club depuis 2022
Edmilson Indjai Correia (2023), au club depuis 2019
Jean-Philippe Krasso (2023), au club depuis 2020
Abdoulaye Sidibé (2023), formé au club
Charles Abi (2024), formé au club
El Hadji Dieye (2024), au club depuis 2021
Lenny Pintor (2024), au club depuis 2022
Maxence Rivera (2024), formé au club (prêté sans OA au Puy)
Ayman Aiki (2025), formé au club
Ibrahima Wadji (2025), au club depuis 2022

45 contrats pro dont 5 joueurs partis en prêt et 4 joueurs prêtés à l'ASSE
22 joueurs formés à l'ASSE

Coach : Laurent Batlles (2024)
Adjoint : Emmanuel Da Costa

:!: :!: 13 Fins de contrat en juin 2023 :!: :!:
Kader Bamba (prêté par Nantes)
Mathieu Cafaro (prêté par le Standard)
Lucas Calodat
Gaëtan Charbonnier
Baptiste Gabard
Koimizo Maïga
Anas Namri
Niels Nkounkou (prêté par Everton)
Edmilson Indjai Correia
Jean-Philippe Krasso
Mateo Pavlović (prêté par Rijeka)
Mathys Saban
Abdoulaye Sidibé

Gradel enfonce Ferhat

01/02 09:02

Max Gradel (35 ans) a délivré hier sa 6e passe décisive de la saison avant de claquer son 8e pion qui a permis de sceller le net succès (3-0) de Sivasspor sur le terrain d'Alanyaspor où Zinedine Ferhat, convoité vainement par Sainté, a encore déçu. Depuis qu'il a rejoint la Turquie, l'ancien milieu offensif des Crocos n'a marqué qu'un seul but (en Coupe contre une équipe de D2) en 18 matches.

 

Annecy en joie avant de venir à Geoffroy

01/02 08:29

Malgré un budget près de quatre fois supérieur à celui du promu haut-savoyard, l'ASSE (19e) compte désormais 10 points de retard sur le FC Annecy (9e), invaincu depuis 12 matches toutes compétitions confondues avant de venir dans le Chaudron ce samedi après-midi en ouverture de la 22e journée de L2. Dans la dernière édition du Dauphiné Libéré, l'entraîneur annécien et deux de ses attaquants expriment leur joie de jouer à Geoffroy.

Laurent Guyot : "Je suis très, très content de cette victoire contre Caen. Petit à petit, on a usé cette très bonne équipe. On a un état d’esprit remarquable, il faut continuer, c’est ce qui nous permet d’avancer au classement de prendre encore des points d’avance sur le premier relégable. On avance c’est bien, bravo aux joueurs. Il faut maintenant bien se préparer pour être compétitif et à la hauteur de l’évènement pour aller à Geoffroy-Guichard car c’est fantastique pour nous."

Kevin Testud : "On est sur une belle série où l’on ne perd pas que l’on ne veut pas arrêter. Ca fait du bien dans la tête. On est fort, on a pris la mesure du niveau de la L2 après avoir mal commencé. Maintenant, on va aller à Saint-Etienne. Jouer dans un stade comme ça qu’on voit qu’à la télé, c’est que du bonheur. Ça valide un peu tout le parcours qu’on a eu, nous les joueurs issus du monde amateur. Ce match, c’est le premier que j’ai coché dans la saison. Ça fait plaisir de ramener la famille dans des stades comme ça mais s’il faut gagner là-bas, on ne va pas s’en priver. On y va pour ça."

Clément Billemaz : "On ne veut pas arrêter notre série d’invincibilité. Elle est assez surprenante car ça fait beaucoup mais d’un autre côté, c’est plutôt mérité même s’il y a encore des petites imperfections. On va tout faire pour la continuer au maximum et faire en sorte qu’elle ne s’arrête pas samedi à Saint-Etienne. Neuvième au classement, ce n’est pas rien. Après, on veut surtout être en L2 l’an prochain. On sait qu’en gagnant des matchs, on s’en rapproche."

Le chant du cygne pour Etienne Green

01/02 07:59

"Barré et désireux de trouver un nouveau challenge, Etienne Green a longtemps cru pouvoir traverser la Manche. Malgré l’aval de Saint-Etienne pour qu’il rejoigne Swansea (Championship) en prêt, le jeune portier a vu les discussions stoppées hier en fin d’après-midi" nous apprend aujourd'hui Le Progrès. "Pisté par des clubs de Ligue 2, Thomas Monconduit est lui aussi toujours dans la Loire. Pour le moment car dans plusieurs pays, le mercato est encore ouvert."

Anto et Jean-Mimi ont rendu hommage à Papi

01/02 07:47

Si les Verts actuels nous font honte, deux personnalités ayant fait la fierté de Sainté étaient présentes hier à Furiani pour rendre hommage au meilleur joueur corse de l'histoire Claude Papi, mort à 33 ans d'une rupture d'anévrisme lors d'une partie de tennis à Miomo, au nord de l'Ile de Beauté.

Jean-Michel Larqué "Je suis très heureux d’être là car je suis socio du Sporting [ndp2 : le mythique capitaine de l'épopée des Verts n’a pas souhaité rejoindre le collectif des Socios Verts, qui vient d'atteindre péniblement les 280 000 euros de promesses de contributions]. Claude Papi était absolument remarquable sur un plan technique. Il y a les bons joueurs et ceux qui sont un cran au-dessus, les artistes. Les bons joueurs récitent le football tel qu’on leur a appris dans les écoles de football mais qui vous ne surprennent pas. Claude avait autre chose. Dans certaines situations, il inventait des gestes que les autres ne connaissaient pas.

Claude Papi avait des gestes qui désarçonnaient l’adversaire. Il nous a désarçonnés une fois à Saint-Etienne. Le Sporting menait 2-0 à Geoffroy-Guichard à la 75e minute. C’était la grande équipe de Saint-Etienne. Il y a eu une panne de courant. Georges Franceschetti, qui était au marquage d’Osvaldo Piazza sur un corner, s’est retrouvé quasiment au fond des filets avant que ballon n’arrive. Il croyait que c’était quelqu’un d’autre qui l’avait poussé mais c’était bien Osvaldo. Le Sporting est reparti malheureux car nous avons gagné 3-2. Mais les matches entre Saint-Etienne et Bastia, que ce soit à domicile ou à l’extérieur, étaient frappés de la qualité de cette équipe et du talent de Claude Papi.

Avec Claude nous avions un point commun : nous prenions énormément soin de la personne qui s’occupaient des équipements. Que ce soit lui ou que ce soit moi, le short qui nous servait la journée précédente, on pouvait l’utiliser la journée suivante. Claude et moi, on ne taclait pas. Je crois que je n’ai taclé qu’une fois dans ma carrière. Claude était l’image du footballeur toujours debout, jamais battu. Il ne taclait jamais. Les shorts de Claude Papi faisait plusieurs saisons comme les miens à Saint-Etienne.

Frédéric Antonetti : "Mes premiers souvenirs de football datent de la saison 1971-1972. Je me suis intéressé au Sporting à ce moment-là, j’ai signé ma première licence en pupille. Bien sûr je me suis identifié à Claude Papi. Il marquait un but tous les trois matches. Il a marqué 134 buts. Pour un numéro 10, ça en dit long sur le joueur qu’il était. Il aimait répéter les efforts, il avait un super jeu de tête, il coupait souvent les ballons au premier poteau. Il faisait jouer les autres. C’était le numéro 10 dans toute sa splendeur. Sa carrière aurait sûrement été tout autre s’il avait joué sur le continent. S’il avait joué à Saint-Etienne ou à Nantes qui étaient les deux grands clubs français de l’époque… Il avait tout, techniquement il était très fort et surtout il voyait tout avant tout le monde. C’est ce qui s’appelle un grand joueur."

Mangés dans tous les duels (2)

01/02 07:27

A l'instar de son entraîneur, Jean-Philippe Krasso a déploré que les Verts ont été trop tendres face aux Corses hier soir à Furiani, comme le rapporte la dernière édition du Progrès.

"On n’a pas su répondre au défi physique. Il aurait fallu faire plus. Bastia nous a mangés dans l’agressivité. C’est là que le match s’est joué, on n’a pas eu de répondant. Tout le monde est conscient de l’urgence de la situation. On veut s’en sortir. Le coach ? On est derrière lui, ce n’est pas le moment de le lâcher. Ce n’est pas lui qui n’est pas allé au duel. Chacun à sa part de responsabilité mais ce n’est pas le coach qui est sur le terrain."

Sadiq, il y a eu un hic !

01/02 00:33

Le Progrès confirme qu'Ibrahim Sadiq, ailier de Häcken (ex-club suédois d'Alexander Söderlund), n'a finalement pas signé à l'ASSE en cette toute fin de mercato. "Au dernier moment, ce mardi soir, de nouvelles demandes inadmissibles provenant de l’entourage du joueur ont obligé le club à renoncer à ce transfert », explique-t-on en interne".

Il aurait pu devenir le 3e joueur ghanéen de l'histoire du club après Lawrence Quaye et Ibrahim Razak. Abedi Pelé aurait dû être le premier si l'ASSE n'avait pas déconné, comme l'a raconté le potonaute ange vert (Thierry Clémenceau) sur son excellent blog Sur la route des Verts.

"Au mois de mai 1986, c’est à Saint-Etienne que le Black Star débarque sur les conseils et encouragements de Gérard Dreyfus, le correspondant à RFI en Afrique. Cette fois, pas de taxi comme un certain Salif Keita en 1967 mais le TGV qui relie la gare de Lyon à celle de Châteaucreux. Le grand Salif était arrivé seul, Abedi, lui, est accompagné de Christian Duraincie, un manager parisien. Pierre Garonnaire l’accueille à son arrivée dans le Forez. Dès le lendemain, il dispute un match avec l’équipe réserve. Il inscrit deux buts. Lors des séances d’entraînement, il démontre l’étendue de son talent. Il côtoie des joueurs comme Castaneda, Kurbos ou Milla.

S’il convainc les dirigeants stéphanois durant son essai, ces derniers devront débourser la modique somme de 50 000 F. pour s’attacher ses services. Henrik Kasperczak entend bien voir à l’oeuvre en Coupe de la Ligue celui qui enchante par ses « dribbles et gris-gris » à l’entraînement. S’il ne participe pas au premier match contre Le Puy, en revanche, il est titulaire contre Grenoble au stade Lesdiguières. Sa prestation ne passe pas inaperçue.

Le week-end suivant, c’est jour de derby à Saint-Etienne. Les Verts reçoivent leur voisin lyonnais. Canal Plus retransmet le match en direct. Pelé, de nouveau titulaire au milieu, entend bien briller devant les caméras de la chaîne cryptée et montrer l’étendue de son talent au public stéphanois. Un derby revêt toujours un parfum particulier. Les Verts s’imposent 2-0 et se qualifient pour le deuxième tour de cette compétition. Durant les 72 minutes qu’il passe sur le terrain, Pelé l’altruiste, fait l’étalage de ses qualités et dompte la balle. Visiblement, l’ASSE tient là un véritable artiste. Suffisant, pour signer un contrat chez les Verts ?

A croire que non. Christian Duraincie, l’homme dépêché par Garonnaire, est chargé d’annoncer la mauvaise nouvelle au Ghanéen. Saint-Etienne veut réussir son retour en Division 1. Pour cela, son recrutement s’est porté sur deux joueurs étrangers expérimentés et au talent reconnu : les Bulgares Georgi Dimitrov (capitaine de sa sélection) et Georgi Slavkov (ancien Soulier d’Or). Garonnaire pense que les deux joueurs de l’Est constituent une sécurité pour le club. Abedi Pelé peut rester dans le Forez mais il commencera la saison en Division 3. Très déçu, il refuse poliment la proposition et reprend le TGV à destination de Paris en compagnie de Duraincie.

En 1988, l'ASSE pense à nouveau à le recruter suite au départ de Mustapha El-Haddaoui. Dans L'Equipe du 16 août, Herbin consent : « On parle depuis quelques jours de contacts avec le Marseillais Pelé. Il a des qualités intéressantes méritant examen. Celui-ci sera fait dès que le programme sera fait. » Le 20 août, les Verts s’inclinent une nouvelle fois devant Monaco à domicile. Le président André Laurent fait une mise au point : "Ce ne sera probablement pas Pelé parce que nous avons déjà deux étrangers et un dossier de naturalisation en souffrance avec Chaouch."

Sept à la maison

31/01 23:55

Septième et dernière recrue du mercato stéphanois, l'ancien angevin Mateo Pavlovic s'est engagé en prêt sans option d'achat jusqu'à la fin de saison :

"Visage bien connu des suiveurs du football français, Mateo Pavlović vient pallier la blessure du capitaine Anthony Briançon et renforcer la charnière centrale stéphanoise. Le défenseur de métier, âgé de 32 ans, retrouve la France après un retour en Croatie, au HNK Rijeka, pensionnaire de SuperSport HNL où il a disputé 13 rencontres cette saison depuis son arrivée cet été."

Mateo Pavlović : "Je suis très content d’être là. Je suis prêt à tout donner pour l'équipe et les supporters. L’ASSE est un grand club qui possède une belle histoire. L’ambiance ici est magnifique. Je vais apporter mon expérience et mon professionnalisme à l’équipe."

 

Mangés dans tous les duels

31/01 23:39

Sur beIN Sports, Laurent Batlles a commenté sa 10e défaite de la saison.

"On est tombé sur une équipe de Bastia qui nous a mangés dans tous les duels. A partir du moment où on joue le maintien, on doit être au même niveau qu'eux, noatamment là-dedans. On doit prendre consience malgré tout qu'il faut essayer d'être beaucoup plus performant là-dedans pour pouvoir se sauver. Parce que ça ne passera pas que par du beau jeu, ça passera aussi par des matches où il faudra aller chercher autre chose, un supplément d'âme que ce soir malgré tout je n'ai pas vu.

Il faut se projeter sur le match de samedi contre Annecy. On a deux matches à domicile qui arrivent devant notre public, il faudra montrer beaucoup plus de choses que ce que l'on a montré sur les derniers matches, notamment dans l'agressivité et dans le gain des duels. Ce soir, on a manqué de réussiste et d'efficacité devant, à un moment donné ça n'a pas tourné pour nous. Mais on ne peut pas se contenter dans notre situation de faire des matches comme ça.

J'ai tenté des réajustements pour essayer de changer tactiquement. Malheureusement on a pris un but venu d'ailleurs. C'est les équipes qui sont en haut et les équipes qui sont en bas. il y a un but sur un corner au moment où on était passé un peu dans un système pour se claquer sur eux, pour essayer des leur amener une autre façon de voir la chose. Je pense qu'à un  moment donné ils ont reculé un peu, ça n'a pas trop mal marché mais on n'a pas eu la réussite pour marquer ce soir.

Enormément de joueurs sont arrivés cet été, beaucoup sont arrivés cet hiver, ce n’est pas évident de trouver quelque chose plus ou moins de légitime et de cohérent. Il faut un petit peu de travail. Maintenant on sait que dans ce milieu on n’en a pas, il faut des résultats pour avoir du temps. J’espère qu’on va pouvoir faire nos matches contre Annecy et Dijon de façon cohérente pour essayer de… On a un mois de février très important car après ces deux matches à domicile on va à Nîmes et on reçoit Pau. Il faudra faire des points, faire autre chose que ce que l’on a fait ce soir au niveau de l’intensité."

Les anciens Verts en Ligue 2 (J21)

31/01 23:09


Vincent Pajot, victorieux avec Annecy va retrouver les Verts

Encore une journée qui a vu les Verts mis au supplice à Bastia par des Corses revanchards qui se sont imposés par 2 à 0. Heureusement, pourrait-on dire, Niort avec Dylan Durivaux a été battu à domicile par Amiens (1-3) et reste lanterne rouge. Mais Rodez, qui a obtenu un nul méritoire à Metz où Habib Maïga était titulaire (1-1) prend un peu le large et compte désormais deux points d'avance. Dijon, battu (1-0) à Laval (sans Pierrick Cros), garde trois longueurs d'avance. Nîmes, surprenant vainqueur à Guingamp (1-2), se donne de l'air et devance les Verts de quatre unités.
En tête du classement, dans le match au sommet, les Bordelais de David Guion ont été battus à domicile par le leader havrais (du directeur sportif Mathieu Bodmer) qui file vers la L1. Sochaux surfe sur son succès de samedi à Geoffroy Guichard et n'a fait qu'une bouchée de Valenciennes en plantant quatre buts à Stefan Bajic, le nouveau gardien nordiste. 
Annecy, le futur adversaire de l'ASSE, avec Vincent Pajot comme capitaine, continue sur sa lancée et s'st imposé (2-0) contre Caen. Les Palois de Didier Tholot, avec Henri Saivet titulaire, l'ont emporté à Charléty contre le Paris FC de Thierry Laurey qui n'avait titularisé aucun ancien Vert, mais qui a fait entrer  Morgan Guilavogui et Yvann Maçon en fin de rencontre. Enfin, les Grenoblois de Vincent Hognon ont renoué avec la victoire en battant Quevilly Rouen où Alpha Nelson Sissoko est l'inamovible titulaire du poste de latéral droit.

Charbonnier n'est pas inquiet

31/01 23:00

L'ASSE a concédé ce soir à Furiani sa 10e défaite de la saison et reste avant-dernière avec désormais 4 points de retard sur le premier non relégable (Nîmes, qui a arraché la victoire à la 93e à Guingamp). Promu capitaine en l'absence d'Anthony Briançon, Gaëtan Charbonnier a btièvement livré sa réaction sur beIN Sports.

"On en a mis moins en deuxième mi-temps qu'en première. On savait que leur côté droit était leur côté fort, et voilà, leur première action de la deuxième mi-temps, ça part à droite et on se fait sanctionner. On n'est pas prêt à reprendre le match en deuxième mi-temps et on se fait punir, c'est comme ça. C'est le foot. Je ne suis pas inquiet pour la suite car malgré tout sur la première mi-temps il y a de bonnes choses, les matches d'avant il y avait de bonnes choses. On vient de concéder deux défaites mais maintenant on a deux matches à domicile, il faut faire le plein."

Pour rappel, l'ASSE va recevoir samedi après-midi le FC Annecy (invaincu depuis 12 matches toutes compétitions confondues) et une semaine plus tard le DFCO (premier relégable avec 3 points d'avance sur les Verts).

Hideux sur l'Ile de Beauté

31/01 22:47

Nouvelle défaite pour l'ASSE, la deuxième en l'espace de quatre jours. Les hommes de Laurent Batlles se sont assez logiquement inclinés à Bastia 2 buts à 0.

Alignés dans leur traditionnel 4-4-2 à plat, les Stéphanois ont subi une première période où ils n'ont su placer des offensives que par intermittence en contre. Mais c'est bien Bastia qui dominait et trouvait même le poteau avant le repos par Van den Kerkhof.

Au retour des vestiaires, les Verts ont coulé. Sur un débordement côté gauche, Van den Kerkhof élimine Cafaro puis Pétrot avant d'être découpé par Saidou Sow en pleine surface. Le Bastiais se fait justice lui-même malgré le bon plongeon de Larsonneur (1-0, 51e). Un but qui a eu le mérite de réveiller les Verts. Sur un corner, ils touchaient le poteau par l'intermédiaire d'un défenseur bastiais. Un début de révolte qui n'allait pas payer. A la 65e minute, sur un ballon dégagé sur un corner, Ducrocq déclenchait une volée les yeux fermés qui s'envolait dans la lucarne de Larsonneur (2-0, 65e)

La messe était dite mais les Stéphanois n'allaient pas abdiquer pour autant. Ils se procurèrent de nombreuses occasions par la suite. Krasso sur un centre de Nkounkou touchait le poteau, avant que Wadji ne perde son duel face à Placide. 

Au classement, les Verts sont toujours 19eme et sont à 4 points de Nîmes, premier non relégable grâce à sa victoire à la dernière seconde à Guingamp. 

Feu vert pour Sadiq, Pavlovic dans l'attente

31/01 16:09

La Pravda revient sur les deux derniers transferts en attente à l'ASSE :

"Ibrahim Sadiq (22 ans) arrive en provenance du club suédois du BK Häcken. L'AS Saint-Étienne devrait débourser 2 M€ pour s'attacher les services de l'ailier droit ghanéen. La durée de son contrat devrait être de trois ans et demi.

Le géant croate Mateo Pavlovic (32 ans, 1,98 m) pourrait également arriver sous la forme d'un prêt sec, d'ici à ce mardi soir. L'ancien défenseur central d'Angers et d'Amiens viendrait pour pallier la blessure d'Anthony Briançon, également blessé (au tibia) lors de la venue de Sochaux et dont l'absence est estimée entre quinze et vingt jours. L'officialisation du prêt du géant croate (1,92 m) jusqu'à la fin de cette saison par son club du HNK Rijeka (D1 croate) reste conditionnée à sa visite médicale.

À noter que plusieurs joueurs sont encore susceptibles de partir d'ici à ce mardi soir et la fermeture de ce mercato d'hiver. Il pourrait en aller ainsi du gardien Etienne Green, si une porte de sortie lui est trouvée, notamment en Championship (D2 anglaise)."

Partager