Ravichak prêt à faire un gros chèque ? (6)

25/09 00:25

Bernard Lions avait affirmé avant-hier dans la Pravda que KPMG avait décidé d'ouvrir la data room à Norodom Ravichak. Dans la dernière édition du quotidien sportif, le même journaliste rétropédale. Extraits.

"KPMG ne lui a toujours pas transmis les précieux codes pour accéder à la data room. Il semble désormais peu probable que cela sera le cas au cours de ce week-end. Cela laisse à penser que le dossier du prince cambodgien ne se révèle pas aussi solide qu'espéré. Si KPMG n'obtient pas davantage de garanties, ce projet asiatique sera définitivement recalé.

Olivier Markarian serait entré dans la data room seulement ce vendredi. Cela permettra ainsi à l'homme d'affaires de Valence de combler une partie de son retard sur Terrapin Partners. Déjà candidat au rachat des Verts en 2018, le fonds d'investissement américain géré par Nathan David Leight se trouvait déjà dans la data room.

Soit dans les temps de passage souhaités par Caïazzo et Romeyer. Tous deux espèrent passer la main d'ici à la fin de cette année civile. Étant donné que l'étude de la data room nécessite un à deux mois, au moins, les Verts n'ont plus de temps à perdre. Pour le prince cambodgien et ses associés, il semble en revanche compté."

 

 

Nanard et Roro prêts à un nouveau prêt ?

24/09 18:52

La Pravda souligne ce soir que la mauvaise situation sportive des Verts ne va pas favoriser une cession rapide du club. Extraits.

"L'avant-dernière place des Verts à l'entame de cette 8e journée tombe au plus mal. Elle inquiète autant les acheteurs déjà identifiés qu'elle refroidit les éventuels nouveaux candidats. Quel serait l'intérêt, pour eux, d'acheter un club de Ligue 1, avec notamment les droits télé afférents, pour le retrouver en Ligue 2 en fin de saison ? Quelle garantie disposerait alors le nouveau propriétaire de voir les Verts effectuer ensuite l'ascenseur ?

Il serait tentant pour les repreneurs de se retirer et d'attendre la fin de saison pour reprendre un club formaté pour la L1, notamment au niveau de ses frais fixes, mais en L2. À bas prix, c'est-à-dire en rachetant seulement les dettes. Ce qui déplairait à ses actuels propriétaires. Ce scénario catastrophe, pour toutes les parties, n'a d'ailleurs pas été imaginé. À défaut d'être brillant, l'effectif dont dispose Puel est suffisant pour assurer la place de l'ASSE en L1.

Une première victoire rassurerait, un peu, les acheteurs. Dans l'attente, les vendeurs planchent sur un plan B. Dans l'hypothèse où ils ne pourraient pas passer la main avant la fin de l'année, Caïazzo et Romeyer pourraient contracter un prêt en se portant garants. Il permettrait aux Verts de se renforcer, enfin, au mercato d'hiver, en prévision aussi du départ de nombre de joueurs à la CAN (Bouanga, Khazri, Moukoudi, Neyou, Sow)."

Et Ricky surgit

24/09 18:45

Déjà buteur le week-end dernier, Ricky Van Wolfswinkel a récidivé hier dès la 1ère minute lors du match qui a opposé son équipe le FC Twente à AZ Alkmaar. Il a repris victorieusement un magnifique centre à retrait. Après 6 journées, le FC Twente pointe à la 6ème place du classement de la L1 néerlandaise. 

 

Pas vendu par le club, Khazri est loué par Puel

24/09 16:20

En conférence de presse ce midi, Claude Puel a confirmé les absences de Maçon, Moueffek et Green contre Nice samedi (17h). Il a par ailleurs pointé du doit les erreurs défensives répétées et tressé des lauriers à son meilleur buteur :

"Dans le jeu, on a eu 3 premiers matchs intéressants et cohérents, même si on aurait pu prendre plus de points. On a été insuffisant en première à Marseille et en deuxième à Montpellier. On devrait avoir capitalisé plus de points. Le match à Monaco était dans la lignée des précédents. Avec du caractère. Depuis le début du championnat on n'a pas réussi à garder nos cages inviolées. Il faut remédier à ça avec la haine de prendre un but. Sur nos derniers matchs, ce ne sont pas nos adversaires qui nous ont mis en difficulté, mais nos erreurs. On a pris des buts avec une défense à 4 et à 3. La particularité des buts encaissés, c'est d'être en position face à un adversaire en infériorité numérique sur la zone.

La question sur la hiérarchie des gardiens n'est pas légitime. Je suis content de la saison d'Etienne Green. Je suis content de Bajic aussi qui a fait une bonne rentrée. Je suis satisfait de Wahbi Khazri. Je sens Wahbi investi, et cela s'est senti dans sa préparation. Il est revenu affûté et avec beaucoup d'envie. Cela s'est matérialisé physiquement. Il joue son rôle pour faire passer des message et même à son âge je trouve qu'il passe des paliers en conservant des ballons, ou en accélérant selon les situations."

Kasper jouera les fantômes

24/09 15:55

En conférence de presse ce midi, Galette a informé que comme Kluivert (blessé mercredi à Lorient), Dolberg (blessé le week end dernier) serait également absent demain (17h) dans le Chaudron. Les deux attaquants ont disputé 5 matchs cette saison et marqué respectivement 1 et 4 pions. Il a par ailleurs précisé que Boudaoui (blessé au dos à Lorient) ne serait pas non plus du voyage. Devenu indispensable, le milieu algérien a joué 7 matchs et marqué 2 buts cette saison.

En revanche, blessé de longue date et n'ayant pas joué une minute cette saison, Claude Maurice fait son retour dans le groupe.

 

Boudebouz rejoint Mekhloufi et talonne Ferhaoui

24/09 09:22

Ayant remplacé Wahbi Khazri à la 83e minute avant-hier à Monaco, Ryad Boudebouz compte désormais 341 matches de L1 au compteur. Comme le souligne le site Africa Foot United, il égale ainsi Rachid Mekhloufi et n'est plus qu'à deux unités du recordman algérien Kader Ferhaoui.

Galette et Oleksiak pas à Nice en touristes (4)

24/09 08:55

"Je suis un faux calme et Christophe Galtier est plus calme qu'on peut le penser" avait déclaré Thierry Oleksiak le 16 août dernier à France Bleu Azur. Nice-Matin donne aujourd'hui raison au fidèle adjoint de Galette. Extraits.

"Les Niçois doivent rebondir à Saint-Etienne après leur défaite à Lorient. Christophe Galtier a très peu de temps pour remobiliser ses troupes avant son retour demain à Saint-Etienne où l'attendent dans un piteux état les Verts de Claude Puel. Face aux médias, mais encore dans le vestiaire ou encore depuis son banc, le coach niçois n'a jamais eu un mot plus haute que l'autre. Il a fait preuve de beaucoup de calme et de lucidité au moment d'analyser ce qui n'avait pas permis à son équipe de ramener au moins un point du Moustoir.

Comme à Nantes et contre Monaco, le Gym a une fois encore énormément souffert en début de match. Il a été pris par le pressing haut des deux pistons bretons, mangé dans le duel et a donc trop subi pour espérer en sortir indemne. Pour ne rien arranger, il a fait preuve d'une naïveté rare à ce niveau sur le but encaissé. Certes, Nice était à dix après la sortie sur blessure de Kluivert mais cela ne peut excuser l'absence totale de joueurs à l'entrée de la surface.

Fou de rage, Thierry Oleksiak a pris un avertissement après la magnifique frappe de Monconduit, que Dante avait senti venir. "Il gueulait de faire attention au retrait"  nous a glissé un Merlu après le match. L'adjoint de Galtier s'est excusé auprès de l'arbitre mais il aurait préféré faire entrer Stengs quelques secondes plus tôt pour éviter d'être mené 1-0, ce qui n'était absolument pas volé."

Le onze probable du Gym à Saint-Etienne : Benitez - Lotomba, Daniluc, Dante, Bard - Stengs, Lemina, Rosario, Boudaoui - Dolberg, Gouiri.

 

Ravichak prêt à faire un gros chèque ? (5)

24/09 07:47

Dans sa dernière édition, Le Progrès contredit les récentes informations de la Pravda sur le projet de vente de l'ASSE. Extraits.

"Mercredi, à Monaco, c’est Jérôme de Bontin qui affirmait "n'avoir aucun lien avec l’Américain Terrapin Partners" et ce jeudi, via un communiqué envoyé par la société de Patrick Chêne, effectuait un démenti concernant un dossier dévoilé dans la presse. L’ASSE y précise : "Les actionnaires regrettent les rumeurs infondées mais savent qu’elles ne déstabiliseront jamais les salariés du club. Ceux-ci seront d’ailleurs, les premiers avertis en cas d’évolution du dossier comme le prévoit la loi et par respect pour leur travail et leur implication."

Le dossier de Norodom Ravichak n’est pas aussi avancé qu’on le prétend. Il n’a pas encore fourni le fameux "ticket d’entrée" à 100 millions d’euros. L’accès à la "Data Room" ne semble pas encore d’actualité. La situation sportive du club constitue également une pierre d’achoppement. On n’achètera pas au même tarif un club de L1, s’il est relégué en L2. Il sera sans doute plus aisé pour les investisseurs de racheter l’ASSE en Ligue 2 car l’image sportive et financière sera sérieusement dégradée."

Green pourra jouer le derby

23/09 22:41

Expulsé hier à Monaco, Etienne Green a écopé ce soir de deux matches de suspension dont un avec sursis. S'il ne pourra pas voler dans les plumes des Aiglons ce samedi, le gardien remplaçant de l'équipe d'Angleterre Espoirs pourra bien jouer le derby le 3 octobre.

Dembélé forfait

23/09 22:25

Bourreau des Verts le 20 janvier 2019 (but à la 95e dans le Chaudron) et le 1er mars 2020 (doublé au Cochonou Stadium), Moussa Dembélé est forfait pour le derby du 3 octobre qui clôturera la 9e journée de L1. Le site officiel de son vilain club a en effet annoncé que l'actuel co-leader du classement des buteurs de l'élite (4 pions) s'était fissuré le péroné hier lors de la victoire des banlieusards contre Troyes.

Galette l'a en travers

23/09 22:06

Dans la dernière édition de Nice-Matin, Christophe Galtier a du mal à digérer la première défaite de la saison de son équipe concédée hier au Moustoir.

"Cette défaite me reste en travers de la gorge. On a subi les vingt premières minutes, on jouait très bas dans notre camp. Les Lorientais ont évolué avec un jeu direct au début. On n’a pas concédé beaucoup d’occasions, mais on prend ce but sur un coup de pied arrêté. L’équipe a montré du caractère pour réagir, on s’est créé beaucoup de situations offensives, mais on n’a pas eu de réussite, la faute aussi à leur gardien. Il y a cette déception-là, car mon équipe aurait pu mettre en danger l’adversaire, mais on a failli sur le plan offensif. C'est un match qui me laisse amer car ce sont des points qui s'évaporent. Est-ce un coup d'arrêt ? C'est l'avenir qui nous le dira."

Début de réponse dès ce samedi en fin d'après-midi dans le Chaudron !

Pas de vilains dans les gradins de Geoffroy Guichard

23/09 22:04

Cette décision n'est pas vraiment une surprise au vu des incidents récurrents dans les tribunes et autour des stades lors des dernières journée du championnat : la préfecture de la Loire interdit le déplacement de nos voisins d'outre A47 pour le prochain derby du 3 octobre. Elle estime, comme d'habitude, que « les velléités d'affrontement sont toujours très fortes avec des risques majeurs de trouble à l'ordre public en cas de contacts entre supporters des deux équipes. »

Kluivert rate les Verts

23/09 15:41

Privé de Dolberg hier à Lorient, Galette fera sans doute sans un autre attaquant samedi (17h) à Geoffroy : Justin Kuivert (5 titularisations cette saison), sorti en 1ère mi-temps souffre en effet d'une lésion musculaire.
Il espère en revanche pouvoir récupérer son attaquant danois ainsi que Todibo sorti hier en 2ème période ("On lui a marché sur le pied ou il a pris un coup. C’était douloureux, je le voyais en difficulté sur ses appuis. Ça ne paraît pas trop grave. On a très peu de temps pour récupérer, on va voir d’ici samedi").
Par ailleurs, Claude Maurice et Bambu (blessés de longue date et n'ayant joué aucun match cette saison) ne devraient pas non plus être de la partie dans le Chaudron.

Saint-Etienne sélectionne La Passion

23/09 12:36

Paru aux éditions En Exergue, le récit du cofondateur de Poteaux Carrés Chistophe Verneyre La Passion selon Saint-Etienne fait partie des 6 livres sélectionnés par la Ville de Saint-Etienne pour le Prix Lucien Neuwirth.

Le jury composé de libraires et de l’équipe de la Fête du Livre de Saint-Etienne accorde chaque année cette distinction à "une œuvre originale dont le message humaniste et empathique" célèbre la mémoire de l'ancien résistant stéphanois dont le nom reste accolé à la loi ayant autorisé la contraception en 1967.

Les autres auteurs en lice pour ce Prix :

Baptiste Deyrail, Le pas de la Manu, Éditions Actes Sud
Eric Viou, Photographies MAM, Stemp Éditions
Marie Devois, Crosse Mortelle, Éditions Cohen & Cohen
Pierre Grasset, STAS 140 ans, Stas éditions
Danièle Meaux, Saint-Étienne Grammaire des formes, Éditions Filigranes

 

 

Bajic rêve d'une clean sheet

23/09 11:09

S'il a été plus rassurant hier que lors de son précédent match (la saison dernière contre la même équipe à Geoffroy-Guichard), Stefan Bajic a concédé sa 4e défaite en 4 matches officiels en équipe première. Après avoir pris 6 buts face à Monaco, 1 face à Metz et 1 face à Sochaux, le gardien remplaçant de l'équipe de France Espoirs aura a coeur de réussir une clean sheet après-demain à Geoffroy-Guichard contre une équipe niçoise qui vient de concéder à Lorient sa première défaite de la saison. Il devra être bien mieux aidé par sa défense pour y parvenir !

3 points après 7 journées, on est mal barrés...

23/09 10:50

Le potonaute SiempreVerde s'est intéressé au classement des 20 dernières années après 7 journées. Il a recensé les équipes qui avaient 3 points comme les Verts actuellement à ce stade de la saison, et quand il n'y en avait pas, a mis les plus proches en nombre de points.

Voilà le détail :

2020 : Strasbourg 3 pts (18ème) : maintenu
2019 : Dijon 2 pts (20ème) : maintenu (Saison Covid)
2018 : Nantes 5 pts (19ème) Guingamp 1 pts (20ème) : Guingamp relégué et Nantes maintenu
2017 : Metz 3 pts (20ème) : relégué
2016 : Lille 4 pts (20ème) : maintenu
2015 : Troyes 3 pts (18ème) : relégué
2014 : Evian 4 pts (20ème) : relégué
2013 : Valenciennes 3 pts (19ème) : relégué
2012 : Troyes 2 pts (20ème) Nancy 4pts (19ème) : les 2 clubs relégués
2011 : Nancy 4 pts (20ème) : maintenu
2010 : Lens 5 pts (19ème) Arles-Avignon 0 pts : Arles et Lens relégués,
2009 : Nice 5 pts (19ème) Grenoble 0 pts : Grenoble relégué, Nice maintenu
2008 : Sochaux 3 pts (20ème) : maintenu
2007 : Auxerre 3 pts (19ème) : maintenu
2006 : Nice, Monaco et Sedan 4pts (20èmes) : Sedan relégué
2005 : Metz, Strasbourg et Nancy 4pts (20èmes) : Metz et Strabourg relégués
2004 : Istres 3 pts (20ème) : relégué
2003 : Le Mans 2 pts (20ème) Guingamp 4 pts (19ème) : les 2 clubs relégués
2002 : Rennes 2 pts (20ème) Lille 6 pts (19ème) : les 2 clubs maintenus
2001 : Nantes 2 pts (20ème) Marseille 4 pts (19ème) : les 2 clubs maintenus
2000 : Strabourg 3 pts (20ème) : relégué

On remarque que le cas d'équipes ayant 3 points après 7 journées s'est produit 8 fois sur les 20 dernières saisons. 3 équipes se sont maintenues et 5 ont été reléguées. Ça laisse des espoirs aux Verts même si 6 équipes qui comptaient une unité de plus à ce stade de la saison ont été réléguées...

Ravichak prêt à faire un gros chèque ? (4)

23/09 10:30

Dans sa dernière édition, Ouest-France brosse le portrait de Norodom Ravichak, candidat à la reprise de l'ASSE. Extraits.

"Le roi Norodom Sihanouk, grand-père de Norodom Ravichak et proche du Général de Gaulle, n’a cessé, jusqu’à sa mort en 2012, d’entretenir d’excellentes relations avec la France. L’un de ses faits d’armes : être le père fondateur de la Francophonie institutionnelle avec Léopold Sédar Senghor, Habib Bourguiba ou encore Hamani Diori. Né en Chine à Canton en 1974, le Cambodgien est un homme d’affaires qui sait s’entourer comme le révèle France 24.

Au fil des années, il a réussi à développer un réseau d’affaires en Europe, au Moyen Orient et aussi en Chine. Il s’est constitué de nombreux contacts avec des entreprises d’États mais aussi des fonds d’investissements. En France, à Paris, il dirige un cabinet de conseils financiers dans le XIIIe, nous apprend le média international. À RFI, il confiait ces derniers jours ne pas venir pour réaliser une opération financière ​tout en amenant de solides partenaires qu’il présentera le moment venu​.

L’un de ses partenaires ne serait autre qu’Ahmed Bessedik, ami proche de Nasser Al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain. Mais il y a aussi Abdelkader Bessedik, le frère. C’est autre associé de Norodom Ravichak, était en effet l’un des actionnaires de la société qatarie Golden Home Real Estate qui avait fait l’acquisition d’une luxueuse villa de la Costa Smeralda, en Sardaigne, laquelle devait causer ensuite bien des préoccupations à l’un des autres principaux actionnaires : Nasser el-Khelaïfi​, expose Eurosport.

Le football cambodgien part de très, très loin, croire que Norodom Ravichak investirait en France pour des raisons diplomatiques me paraît très prématuré. Le foot au Cambodge n’est pas une priorité​, ajoute Kévin Veyssières.

Pour autant, dans l’entretien accordé à RFI, Norodom Ravichak souhaiterait (re)donner à l’AS Saint-Étienne une dimension internationale ​tout en développant des académies au Cambodge et en Asie​, comme a pu le faire son voisin chinois James Zhou avec l’AJ Auxerre. Une manière de développer habillement la puissance du pays asiatique grâce au rayonnement de la Ligue 1.

 

 

Kolo en sursis comme Romain, Denis et Wahbi

23/09 09:54

Timothée Kolodziejczak, qui avait déjà été averti lors de la première journée contre Lorient, a mangé hier une biscotte pour sa stupide main ayant permis à Monaco de reprendre l'avantage.

A l'instar de Romain Hamouma, Denis Bouanga et Wahbi Khazri, Kolo ratera le déplacement à Strasbourg du 17 octobre s'il prend un nouveau carton jaune ce samedi face à son ancien club, comme l'atteste l'incontouranble tableau des cartons du potonaute ozzy.

quelques petites explications:
- en jaune avec un J, les cartons qui comptent toujours dans la période de 10 rencontres de compétition officielle pour une éventuelle suspension
- en jaune seulement, les cartons qui ne comptent plus
- en gris avec un S, la journée où le joueur purge sa suspension
- le S+ correspond à un match ferme assorti d'un match avec sursis
- en pointillé, les journées où le joueur est sous la menace d'une suspension en cas de carton jaune
- en gris, la journée où le joueur serait suspendu en cas de carton jaune lors du prochain match
- les joueurs libellés en rouge sont insuffisamment prêts ou indisponibles pour blessure

Amaury l'arbitre !

23/09 09:37

Assisté de Stéphanie Frappart et Romain Delpech à la vidéo, Amaury Delerue sera au sifflet ce samedi à 17h00 pour le match qui opposera l'ASSE (19e, 3 points) à l'OGC Nice (7e, 10 points avec un match en moins). Le natif de Luzy (Nièvre) a déjà dirigé deux confrontations entre les Verts et les Aiglons et le Gym l'avait emporté les deux fois. La première à l'Allianz Riviera lors de la dernière saison stéphanoise de Christophe Galtier sur une frappe puissante de Wylan Cyprien imparable pour Jessy Moulin. La deuxième la saison passée dans le Chaudron malgré la réduction du score d'Adil Aouchiche.

 

Les Verts en ouverture de la 11e journée

23/09 09:07

L'ASSE recevra le SCO (actuellement 3e avec 9 points d'avance sur les Verts) le vendredi 22 octobre à 21h00 en ouverture de la 11e journée de L1.

Alexandre en rêve

23/09 08:39

Comme nous l'avions fait il y a quatre mois, Didier Bigard a questionné Alain Bompard au sujet de son fils Alexandre dans la dernière édition de But ! Sainté. Extraits.

"Mon fils est né à Saint-Etienne et a toujours été un fondu des Verts. À chaque fois que je voulais le récompenser pour des résultats scolaires, il me disait : « Emmène-moi voir les Verts. » Quand j’arrive à Saint-Etienne, il vient de réussir brillamment l’ENA et je me dis que dans quelques semaines, il va m’expliquer la vie, mais que si je réussis dans ce club, je vais prolonger un peu le rapport père-fils en lui faisant comprendre que le papa n’est pas encore mort. C’est en grande partie cela qui m’a poussé à prendre la présidence de l’ASSE.

Je ne dirais pas que je suis inquiet pour l’avenir, tout peut aller très vite. L’équipe est jeune et peut trouver le rythme, Puel les solutions et les discours. Ce qui me gêne, c’est que je ne trouve pas une identité à cette équipe. J’en ressentais une avec l’équipe de Galtier et avec la nôtre, même en deuxième division. Les 30 000 supporters qui venaient au stade connaissaient tous Sablé, Potillon, Guillou, avant même les Brésiliens. Je faisais très attention à ça et jamais je n’aurais fermé les portes des entraînements par exemple.

Avoir de l’argent pour racheter l’ASSE ne suffit pas, il faut s’investir totalement, aimer le club et être bon. La personnalité du repreneur est importante et il faut investir 50 M€ si on veut avoir une équipe capable de finir entre la 4e et la 6e place. Plus haut, il faudrait d’énormes moyens, mais l’ASSE ne doit pas se situer plus bas. Un bon président, c’est comme un bon entraîneur. Lorsqu’Alain Perrin a été remercié, Philippe Masseguin m’avait dit que son adjoint était meilleur. Christophe Galtier est en effet un type au-dessus de la moyenne, un grand entraîneur.

Si un repreneur me demande conseil et que j’éprouve de la sympathie pour lui, je lui donnerai les codes qu’il faut bien connaître à Saint-Etienne. Si c’était un proche qui voulait reprendre l’ASSE, je lui dirais « oui, fonce ! » Moi j’avais marqué un temps d’hésitation et c’est Platini qui m’avait poussé en me disant, un jour en prenant un café dans un petit village, après les funérailles d’un ami : « Vas-y, tu vas vivre les plus belles années de ta vie. Saint-Etienne, c’est unique ! »

Alexandre en rêve, serait tellement fier de prendre la suite de son père mais il a d’énormes responsabilités qu’on ne quitte pas du jour au lendemain. Je ne dis pas qu’il ira jamais, car je n’en suis pas sûr. Plus tard peut-être, quand il aura assis sa situation… Il serait capable de trouver un partenaire, des investisseurs et d’en être le leader. Mais aujourd’hui, il est dans une autre spirale, celle des affaires, de l’économie. Ce qui n’est pas discutable, c’est qu’il aime la ville. »

Ravichak prêt à faire un gros chèque ? (3)

23/09 00:53

La Pravda de ce jeudi fait un point sur l'avancement du projet de vente de l'ASSE. Extraits.

"Mandaté par l'AS Saint-Étienne pour étudier les offres de rachat, KPMG a décidé d'ouvrir dans la semaine la data room à Olivier Markarian et à Norodom Ravichak. Le dossier Terrapin semble avoir du plomb dans l'aile et d'autres clients ne se bousculeraient pas à la porte. Confronté à la défiance de Bernard Caïazzo, Markarian a réussi à fournir les garanties bancaires au buzzer. Ravichak aurait, lui, répondu à cette exigence incontournable, vendredi. 

Après avoir fixé une mise à prix à 60 M€, Caïazzo et Romeyer se contenteraient désormais de 40 M€, soit 20 M€ chacun. Plus la garantie de leur successeur d'investir 60 M€ dans le club sur les prochaines saisons. Le montant proposé pour le rachat des parts sociales pourrait venir en déduction des éventuelles dettes du club. Son entourage affirme que le prince serait disposé à en offrir 55 M€. Plus 45 M€ injectables dans le club. Et tout de suite. C'est-à-dire d'ici à demain. Information non confirmée par le club mercredi soir.

S'il a bien reçu la lettre de confort bancaire du prince cambodgien, ainsi que l'assurance qu'il serait épaulé par des particuliers chinois déjà bien implantés en Europe, KPMG s'interrogerait sur le pouvoir de décision de SAR Ravichak sur le fonds familial, estimé à 250 M€ et logé en Suisse."

Les Verts prennent deux fois plus de buts qu'ils n'en marquent !

22/09 23:28

Grâce à sa différence de buts (-7), l'ASSE a conservé in extremis son avant-dernière place à l'issue de cette 7e journée, le QSG ayant arraché la victoire à la 95e minute contre la lanterne rouge grenat d'un Frédéric Antonetti qui a vu rouge dans le temps additionnel après l'expulsion de son capitaine Dylan Bronn.

Malgré le pion de Denis Bouanga, l'ASSE a désormais la plus mauvaise attaque de l'élite (7 buts marqués), ex aequo avec Reims, Troyes et Metz.  Ayant encaissé 14 pions, les Verts ont l'antépénultième défense. Seuls les Girondins (16) et les Messins (15) sont encore plus perméables que l'équipe de Claude Puel.

Tout est contraire en ce moment

22/09 22:22

Claude Puel a commenté ce soir en conférence de presse sa 34e défaite stéphanoise (la 4e de la saison).

"Il n’y a pas que ce match contre Monaco qui est sévère en termes de résultat. Il a été dans la lignée de celui de Bordeaux. C’est d’autant plus frustrant. On a pourtant mis les ingrédients pour faire un bon match. On a été solides et joueurs d'entrée. On touche deux fois le poteau avant la première occasion de Monaco. Sur notre première perte de balle, on subit l’ouverture du score. On passe en infériorité numérique, on égalise, on a la balle du 2-1, on retouche le poteau... Je considère que Djibril Sidibé doit prendre un deuxième carton jaune. Tout est contraire en ce moment.

J'ai bien aimé le visage de mon équipe. Elle a affiché du caractère. On n'a vraiment pas de réussite, on paye cash la moindre de nos erreurs. Il faut faire tourner cette réussite. C’est une situation très difficile pour nous mais ça me plaît de voir mon équipe se battre. Ça ne suffit pas encore, c'est vrai, mais ce manque de réussite, il faut le faire tourner. C’est en affichant ce visage, avec un groupe très soudé, qu’on va y arriver. C’est tous ensemble, avec les supporters, le staff, le club, qu’on inversera cette situation. 

Il faut être proche des joueurs et être juste dans notre analyse. On fait de petites ou de grandes fautes qui nous pénalisent. Il faut les corriger. On va vite enchaîner, face à Nice, à domicile. Les organismes ont beaucoup donné ce soir en infériorité numérique. L’accent va être mis sur la récupération. On enchaîne les matches. Jean-Philippe Krasso fait de très bons entraînements et il a fait de bonnes entrées dernièrement. Ce soir encore, il a fait de bonnes choses sur le terrain. On sait qu’il a du talent et il a fait de gros progrès. Il faut qu’il continue comme ça."

Bouanga rejoint Wohlfarth et Erding

22/09 22:10

Denis Bouanga a marqué ce soir son 21e but sous le maillot vert. Il est désormais 72e au classement des meilleurs scoreurs de l'histoire du club, ex aequo avec Albert Polge, Victor Gomez, Jean-Claude Baulu (décédés), Roland Wohlfarth et Mevlut Erding.

Lâchés par les poteaux et plombés par Kolo

22/09 21:48

Les Verts se sont inclinés 3-1 ce soir à Monaco dans l'ambiance feutrée d'un stade Louis-II une fois encore copieusement dégarni. Alors qu'ils ont touché le poteau coup sur coup à la 11e minute (sur un tir de Wahbi Khazri frôlé par Jean-Philippe Krasso puis sur une frappe de Denis Bouanga), Kévin Volland a profité des largesses de l'arrière-garde stéphanoise pour ouvrir le score un quart d'heure plus tard.

Sauvé par sa barre transversale à la 31e, Etienne Green s'est fait expulser à la 33e en tentant de rattraper une nouvelle erreur de placement de sa défense. Malgré leur infériorité numérique, les Verts ont eu le mérite d'égaliser à la 41e sur un cadeau de Benoît Badiashile exploité par Denis Bouanga sur un centre de Jean-Philippe Krasso.

Averti à la 22e pour avoir fait faute sur ce dernier, Djibil Sidibé aurait dû se faire expulser juste avant la pause pour son tacle irrégulier sur Wahbi Khazri. Conscient que son joueur a échappé de peu à la correctionnelle, Niko Kovac l'a remplacé dès le retour des vestiaires par l'ancien réserviste stéphanois Ruben Aguilar.

Sur une nouvellle boulette de Benoît Badiashile, Denis Bouanga a eu la malchance de tirer pour la seconde fois de la partie sur le poteau à la 51e. A l'heure de jeu, Timothée Kolodziejczak a concédé bêtement un pénalty en mettant la main au dessus de sa tête sur un corner sortant. Dès son entrée en jeu, Wissam Ben Yedder a exécuté la sentence en prenant à contre-pied Stefan Bajic, qu'il a trompé une seconde fois à la 86e minute en reprenant un centre de Kévin Volland.

Le chaudron émerveille Demont

22/09 16:00

Speaker à Geoffroy, Emmanuel Demont s'est confié sur son rôle auprès de France Bleu dans le cadre des 90 ans du stade : "Le rôle du speaker est vraiment différent d'ailleurs. A Sainté le speaker doit rester à sa place. Laisser faire les supporters. On a des poumons qui sont énormes : nos deux kops, ça pousse vraiment.
Il faut juste là pour être le relai des supporters, faire passer les messages et juste, à peine allumer l'allumette pour que ça s'embrase. Pas besoin d'en faire trop pour que l'ambiance soit énorme.
L'année 82 est la plus belle année pour moi dans mes souvenirs de gamin, avec Platini. Que des souvenirs qui sont énormes ! J'ai connu la d1, la d2, les bons moments de coupe d'europe. Ce chaudron, même vide, il vibre tout le temps. Même quand on passe devant sur l'autoroute, on a l'impression que les supporters sont toujours là. Ce n'est pas du flan de dire ça. C'est un stade habité."

Samy se confie

22/09 15:06

Samy Baghdadi, qui opère désormais sous les couleurs du Fortuna Sittard (L1 néerlandaise) s'était confié à Poteaux Carrés le mois dernier. Aujourd'hui, c'est au site Actufoot qu'il a donné ses impressions sur son début de saison. Extraits.

Franchement, tout se passe super bien. J'ai super bien été accueilli par mes nouveaux coéquipiers, les infrastructures sont super et je suis plutôt satisfait du début de saison. J'ai été titulaire lors des deux premiers matchs et j'ai inscrit mon premier but. donc c'est vraiment une expérience unique. Là, j'ai été sur le banc lors des deux dernières rencontres et je suis rentré en jeu une vingtaine de minutes. La vie est vraiment cool aux Pays-Bas, les gens ne se prennent pas la tête. 

C'est un championnat très offensif et je trouve que ça me correspond bien. Ca joue bien au ballon, et c'est quand même un pays réputé pour avoir de grandes équipes. Quand on voit Feyenoord, le PSV et l'Ajax c'est du très très lourd. Il y a des clubs qui font partie du paysage européen sans compter les outsiders comme Utrecht et Hereenveen. 

je ressens beaucoup d'excitation et d'envie (avant le choc contre l'Ajax). On parle quand même de l'un des plus grands clubs européens de l'histoire et le plus grand des Pays-Bas. C'est un peu comme si tu affrontais le PSG, donc j'attends le match avec impatience. Après, sur le papier, on affronte le leader du championnat qui n'a toujours pas perdu après conq journées. On va essayer de réaliser un exploit même si je sais que ce sera un match très difficile où on risque de beaucoup courir (rires). 

Les Pays-Bas, c'était une chance unique pour moi et je ne pouvais pas la laisser passer....Grasse comptait sur moi et je me souviendrai toute ma vie de la chance que ce club m'a accordée. Il m'a permis de me relancer après mon passage chez les Verts et je leur en serai éternellement reconnaissant. 

La saison passée le Fortuna Sittard a fini à 8 points de la place qualificative pour l'Europa Conference League donc ça reste plutôt intéressant. On a le plus petit budget du championnat, donc on ne va pas s'enflammer non plus. L'objectif est de se maintenir rapidement pour être plus serein ensuite. 

Il est parti (Os)car ça ne lui a pas plu !

22/09 10:58

Dans une interview donnée à So Foot, Oscar Garcia revient brièvement sur sa courte expérience à Sainté et sur son dernier match de sinistre mémoire, avant de rappeler qu'il est parti pour d'autres raisons : "Cette défaite (ndp² : dans le derby) reste marquante. Jusque-là, nous restions effectivement sur des résultats honorables, mais cette déroute a un peu précipité les choses. Je me retrouve dans le match le plus important de la saison, obligé d'aligner des joueurs qui n'avaient pratiquement pas joué de la saison. On se retrouve à dix juste après la pause et puis on encaisse tous ces buts... Je tiens néanmoins à souligner que ce derby n’a pas été la raison principale de mon départ. Dans le vestiaire, ça se passait même assez bien. Disons que cela a été le résultat de quelques dysfonctionnements en interne, qui ne m’ont pas du tout plu. J'étais surtout gêné vis-à-vis des supporters."

 

Une équipe difficile à analyser

22/09 07:14

Dans la dernière édition de Nice-Matin, l'entraîneur monégasque Niko Kovac évoque la réception des Verts, programmée ce soir à 19h00.

"Saint-Etienne est une équipe difficile à analyser, qui a souvent changé de système depuis le début de saison. On s'attend à un match dur, à rencontrer une équipe disciplinée. Tous les matches de L1 sont compliqués à gagner mais la solution dépend de nous. On doit commencer une série maintenant, c'est notre objectif."

Partager