Guérin guère impressionné par Aouchiche ?

01/08 07:46
Image
 

Entraîneur-adjoint des U19 du QSG, Vincent Guérin s'est exprimé sur France Bleu au sujet d'Adil Aouchiche, qui devrait faire ses débuts en vert aujourd'hui dans le Chaudron en amical contre Bordeaux (coup d'envoi à 18h00, match à suivre sur ASSE TV).

"Il ne m'a pas spécialement bluffé. On avait des joueurs de qualité au niveau des jeunes. Il a fait des très bons matchs et de très belles performances mais dans ces catégories d'âge là, ça demande à aller plus loin. Il dispose des deux pieds avec une prise d'information assez rapide. Il met ses partenaires dans le bon sens et dispose d'un bon volume de jeu.

Un joueur qui se déracine aussi tôt et aussi jeune, ce sont des risques importants pour lui et pour le club qui le prend aussi. Il va être attendu au tournant donc ça ne va pas être une partie facile. Il a des atouts mais c'est aussi un pari sur un jeune joueur qui n'a pas beaucoup évolué sur le haut niveau. Il y a un potentiel qui est là, c'est certain."

Villas-Boas attend les Verts (3)

01/08 07:29
Image
 

Après que son équipe a été nettement dominée par le Bayern Munich mais battue seulement 1-0 hier en amical,  l'entraînement marseillais André Villas-Boas a encore répété qu'il n'avait que les Verts en tête.

"C'est vrai que le Bayern a eu la possession du ballon mais pas trop de chance aussi. On est contents. Maintenant, on a Montpellier, Nîmes et Stuttgart pour se préparer pour Saint-Étienne. Peu importe qu'on perdre ou qu'on gagne ce genre de matches en présaison, l'objectif reste pour moi de battre Saint-Étienne le 21 août prochain en ouverture de la nouvelle saison de L1."

Roro rend grâce à Dieu

01/08 07:17
Image
 

Dans la dernière édition du Progrès, Roland Romeyer encense Loïc Perrin et évoque sa reconversion. Extraits.

"Loïc aura joué 23 ans pour le maillot vert, c'est exceptionnel. Il a eu, tout au long de sa carrière, un parcours exemplaire. Il a marqué l’histoire de l’ASSE. Il est resté le même, proche des gens, toujours d’humeur égale. Il a d’énormes qualités humaines et véhicule des valeurs qui correspondent parfaitement à celles de l’ASSE.

Retirer son numéro 24 ? On  n’en a pas encore parlé, cela peut être une idée. Je regrette qu’il n’ait pas pu finir la saison avec une fête à Geoffroy-Guichard contre Dijon pour le dernier match. Quand les conditions sanitaires le permettront, nous ferons quelque chose.

Loïc va continuer de faire briller le maillot vert à un autre poste au sein du club. Nous devons avoir un rendez-vous, avec son agent, pour évoquer sa reconversion. On va essayer de trouver le meilleur compromis. Loïc doit d’abord découvrir toutes les facettes du club pour trouver sa place, grandir et devenir quelqu’un d’important."

Rivière finit en trombe et évite les barrages

01/08 06:58
Image
 

Grâce à un nouveau doublé d'Emmanuel Rivière, qui aura claqué 13 pions cette saison, Cosenza a arraché son maintien en Série B grâce à sa victoire (3-1) d'hier soir contre Juve Stabia.

Loïc Capi, c'est grâce à lui !

01/08 00:27
Image
 

Laurent Roussey nous a livré ses impressions sur Loïc Perrin.

"On est tous d’accord pour dire que Loïc a fait la carrière qu’il méritait et qu’il aurait peut-être pu faire mieux encore s’il avait eu le désir d’aller voir ailleurs si l’herbe était plus verte. Dans ce monde de mondialisation du football, les gens sont plutôt attirés par les lumières et les gros moyens financiers. Mais Loïc est resté fidèle à son club. C’est chose très rare aujourd’hui. Loïc était un joueur d’une grande intelligence, il était très au-dessus de la moyenne. Il avait des capacités physiques énormes, il était très endurant et clairvoyant.

J’ai été le premier à le nommer capitaine, ça avait étonné beaucoup de gens, ils n’avaient pas bien compris la démarche que j’avais entreprise. Je pense que ça été un vecteur, un élément très important pour la suite de sa carrière. Loïc s’est affirmé et a pris confiance. Quand j’ai décidé de lui confier le brassard, il n’avait que 22 ans. Je souhaitais qu’il se voie comme un leader et non plus comme un jeune joueur à l’écoute de tout le monde. Je voulais que Loïc prenne des responsabilités, qu’il s’investisse.

Ceux qui à l’époque ne comprenaient pas ma décision et la voyaient d’un mauvais œil disent aujourd’hui que c’est le plus beau capitaine qu’ils aient eu. On va dire qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… Il y avait des noms dans l’équipe, des joueurs expérimentés. Il y avait du beau monde, beaucoup de joueurs auraient pu revendiquer ce capitanat. Mais je voulais vraiment aider Loïc à se transcender, à être sûr de lui et à exprimer tout le potentiel qu’il a développé par la suite.

Certains s’imaginent qu’un capitaine doit forcément être un joueur chevronné qui pousse des gueulantes. Mais ceux qui aboient à tort et à travers ne sont pas bien reconnus par l’ensemble du groupe. La retenue, l’intelligence, la réflexion de Loïc ont été appréciées par ses coéquipiers, ils l’ont tous reconnu comme un vrai capitaine. Tous les entraîneurs qui m’ont succédé l’ont conforté dans son statut de capitaine, ça montre bien qu’il avait toutes les qualités pour assumer cette fonction.

Je garderai de très bons souvenirs de ma collaboration avec Loïc. C’est à ce moment-là qu’il s’est imposé définitivement dans l’équipe. C’est vrai que Frédéric Antonetti l’a lancé dans le monde professionnel mais il est devenu un titulaire incontournable et indiscutable avec moi."

RIP Bibiche

31/07 20:36
Image
 

Comme le rapporte le journaliste sportif Bérenger Tournier sur son compte twitter, l'ancien milieu de terrain Dominique Aulanier est décédé aujourd'hui d'une crise cardiaque à lâge de 46 ans. Le natif de Saint-Chamond aura marqué 10 buts en 85 matches disputés en équipe première sous le maillot vert (de 1994 à 1997).

Travaillant désormais dans la cellule de recrutement des jeunes joueurs au SCO d'Angers, son ex-coéquipier stéphanois Christophe Lagrange n'a pas oublié celui qu'on appelait Bibiche à Sainté.

"Je suis sous le choc. C'était un garçon qui avait la joie de vivre. Je l'avais revu il y a quelques années du côté de Montpellier car il était installé vers Sète. C'était un super mec, toujours souriant. Je suis vraiment ému. C'est une bien triste nouvelle. Il était le premier à mettre l'ambiance dans le vestiaire. C'était un joueur très bon techniquement, avec beaucoup d'activité. Il se dépensait beaucoup, il était fougueux, il n'était jamais fatigué. Je ne comprenais pas comment il faisait pour courir autant. Il avait une telle énergie sur le terrain. Il avait un sacré abattage. C'était un bon gars, un bon vivant. Je pense qu'il était apprécié du public stéphanois. Le club n'était pas au mieux à l'époque, les résultats n'étaient pas terribles, mais il faisait partie des joueurs qui tiraient leur épingle du jeu."

Image
 

La rédaction de Poteaux Carrés présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches du joueur.

Ciao Sandro !

31/07 16:57

 

Sandro Bertolucci aurait dû arriver cet été au Centre de Formation de l'ASSE, en provenance de Gardia Club après avoir évolué à La Valette du Var. Mais cet attaquant axial, auteur de 27 buts en U15, va finalement faire les preuves de son talent naissant à l'AS Monaco. 

Hello Angelo !

31/07 16:04

 

Il était passé à travers les radars de Poteaux Carrés, mais il sera bien vert dès cette saison 2020-2021. En effet Angelo Lemb (né en 2005) a posé ses valises au centre de formation de l'Etrat, en provenance du FC Montfermeil, le prolifique fournisseur de jeunes talents avérés ou en devenir. Après William Saliba, Mohamed-Amine Areg, Abdoulaye Sidibé, Yannis Lhéry, Sekou Fofana, Mehdi Tenniche, et avant Sacha Nedic et Maxime Lengue Lenou, ce défenseur central passé à l'US Villejuif des U7 aux U12, puis au CFFParis en U13 va donc intégrer, dans un premier temps, l'équipe U16, sous la direction de Sylvain Gibert

Loïc est emblématique et taquin

31/07 12:34
Image
 

Carl Medjani nous décrit Loïc Perrin, son ancien coéquipier de la très belle génération des 1985.

"Ce que je retiendrai de Loïc, comme je le lui ai dit, ce ne sera pas son dernier match. Je retiendrai qu’il était déjà au club quand je suis arrivé à Sainté en 1998. On en train de se parler en 2020 et il a toujours porté les mêmes couleurs. Ça, pour moi, c’est vraiment quelque chose de fabuleux, d'exceptionnel ! Il a représenté tout le peuple vert de la meilleure des façons tout au long de sa carrière. Loïc, c’est le capitaine emblématique de Saint-Etienne qui a su ramener un titre à l’ASSE et qui a su ramener le club en Coupe d’Europe. 

Au-delà de ses qualités de joueur qui en ont fait presqu’un international, tout le monde se souviendra que c'est un homme de valeurs. Loïc a reçu une très bonne éducation de la part de ses parents, il aura laissé une trace indélébile dans l’histoire de l’ASSE et j’espère qu’il pourra influencer de la meilleure manière possible la jeunesse de demain. Il y a de moins en moins de Loïc Perrin dans le football, ce serait bien qu’il y ait une espèce de dynastie qui perdure. J’espère que le club saura le respecter en lui proposant une digne reconversion par rapport à tout ce qu’il a apporté depuis son plus jeune âge. L’ASSE sera très attendue là-dessus, ils ont intérêt à bien faire les choses.

J’apprécie la personnalité de Loïc. C’est quelqu’un de très chambreur, il a beaucoup d’humour, il est très taquin. Il fait ça avec les personnes dont il se sent proche, avec lesquelles il a de vraies affinités. Loïc est bon public, toujours dans le respect, toujours dans la mesure, toujours avec beaucoup de diplomatie et d’éducation. C’est pour ça que je prendrai toujours Loïc comme un exemple. Comme je le lui ai dit, je ressens une grande fierté d’avoir été formé à ses côtés. On s’est revu il y a un mois et demi, la veille de la reprise des entraînements de l’ASSE. On s’est retrouvé avec quelques anciens du centre de formation. Il y avait notamment Loïc, Bafé et Romain Ponsard qui a une grosse entreprise de plastique à Monistrol-sur-Loire. On s’est vu à Monistrol et on s’est remémoré tous les bons souvenirs au centre de formation. Il y a quelque chose de très fort qui nous unit."

Loïc, c'est la classe !

31/07 11:27
Image Image
 

Stéphane Hernandez nous parle à son tour du jeune retraité Loïc Perrin.

"Je suis heureux d'avoir pu contribuer à lancer l'immense carrière de Loïc quand il m’a remplacé contre Lorient le 15 août 2003. Merci à mes adducteurs douloureux ! (rires) Trêve de plaisanterie, Loïc c'est la classe, tout simplement tant au niveau du football que dans sa vie privée. C'est un vrai bonhomme avec de vraies valeurs. L'ASSE et tout le peuple vert doivent être fiers d'avoir pu compter dans leurs rangs un homme de cette trempe. Merci à toi Captain ! Pour l'anecdote j'ai fêté ses 18 ans dans son garage à Villars et il a fêté mes 25 ans dans la salle de l'Olympique Saint-Etienne, en béquilles s'il vous plaît ! (rires) Que de bons souvenirs avec Loïc..."

Printant rend hommage à Perrin

31/07 06:40
Image
 

Dans la dernière édition du Progrès, Ghislain Printant rend hommage à Loïc Perrin.

"Pour l’avoir connu de l’intérieur, j’ai vu à la fois un joueur formidable, un joueur de club à la mentalité exemplaire. L’homme m’a beaucoup plu, c’est quelqu’un de très simple, très à l’écoute et toujours disponible pour le collectif. C’est une belle personne. C’est une grande fierté de l’avoir entraîné. Il n’était peut-être pas très expansif mais c’était quelqu’un de très écouté et un relais. Avec son expérience, il a emmagasiné une culture tactique qui lui a permis de durer."

Cap au sud pour les U17 !

31/07 06:23
Image
 

Les U17 de l'ASSE, qui n'avaient plus joué dans le Sud depuis leur titre de champion de France en 2013 remporté sous la houlette de la doublette Gilles Rodriguez - Lionel Vaillant, auront à nouveau l'occasion de bronzer cette nouvelle saison. Les protégés de Patrick Moreau démarreront par deux déplacements à Marseille, le premier programmé le dimanche 6 septembre à 15h00 sur le terrain du SC Air Bel, ancien club d'un certain Wesley Fofana...

J1 - 06/09/2020 : Air Bel - ASSE

J2 - 13/09/2020 : OM - ASSE

J3 - 20/09/2020 : ASSE – GFC Ajaccio

J4 - 27/09/2020 : Toulon - ASSE

J5 - 04/10/2020 : ASSE – Saint-Priest

J6 - 11/10/2020 : SC Lyon - ASSE

J7 - 18/10/2020 : ASSE - AC Ajaccio

J8 - 25/10/2020 : Andrézieux - ASSE

J9 - 08/11/2020 : ASSE - Clermont

J10 - 15/11/2020 : Valence - ASSE

J11- 22/11/2020 : ASSE - Castelnau Le Crès

J12 - 29/11/2020 : Nice - ASSE

J13 - 06/12/2020 : ASSE - Monaco

 

J14 – 17/01/2021 : ASSE - OM

J15 – 24/01/2021 : GFC Ajaccio - ASSE

J16 – 31/01/2021 : ASSE - Toulon

J17 – 07/02/2021 : Saint-Priest - ASSE

J18 – 14/02/2021 : ASSE - SC Lyon

J19 – 07/03/2021 : AC Ajaccio - ASSE

J20 – 14/03/2021 : ASSE - Andrézieux

J21 – 21/03/2021 : Clermont - ASSE

J22 – 28/03/2021 : ASSE - Valence

J23 – 04/04/2021 : Castelnau Le Crès - ASSE

J24 – 11/04/2021 : ASSE - Nice

J25 – 25/04/2021 : Monaco - ASSE

J26 – 02/05/2021 : ASSE – Air Bel

Loïc président ? (2)

31/07 06:04
Image
 

"Un club a besoin d’hommes comme Loïc Perrin. Pour moi, il a la plus belle carrière des vingt dernières années du football français. Il associe les valeurs du foot et de la vie. Il ne doit pas griller les étapes et on va l’accompagner comme un père avec son fils pour l’aider à devenir l’un des meilleurs dirigeants du pays" déclare Nanard dans la dernière édition du Progrès. "Il est patient, tenace et possède des capacités d’écoute et d’intelligence pour devenir important dans le management. Mon rêve absolu est de le voir un jour président de l’ASSE."

Son dernier mois n'aura pas coûté cher

31/07 05:52
Image
 

"Loïc Perrin avait accepté de prolonger son contrat, à 5 000 € brut le mois de juillet, pour revenir au Stade de France. C'est là, dans l'enceinte de Saint-Denis, qu'il avait connu sa plus grande émotion de footballeur. Il y a sept ans, en soulevant la première Coupe de la Ligue de la riche histoire des Verts" souligne aujourd'hui la Pravda.

Capi, c'est fini !

30/07 19:14
Image
 

Dieu a officialisé ce jeudi la fin de sa carrière de joueur. Merci pour tout Loïc !

Image
 

Chedli toujours vert (2)

30/07 16:57
Image
 

Onze Mondial a publié aujourd'hui une interview de l'ancen milieu offensif stéphanois Adel Chedli. Extraits.

"J'ai commencé ma carrière à l’AS Saint-Etienne, mon club formateur. C’était une période très difficile pour nous. D’ailleurs on est presque tous partis en 1997. Parce que certaines personnes qui étaient arrivées au club ne voulaient pas des jeunes donc on était un petit peu forcés à partir. Heureusement, étant arrivé en 1994, j’ai eu la chance de côtoyer des grands joueurs, des grands entraîneurs, ça m’a forgé quand même, être dans la difficulté dès le départ m’a servi. Dans ma tête, je voulais finir ma carrière à Saint-Etienne.

Je n’avais que Sainté dans ma tête comme les Marseillais n’ont que l’OM dans leur tête ou les Lensois n’ont que Lens dans leur tête. Lens et Saint-Etienne sont deux clubs qui se ressemblent un petit peu. Les stades sont quasiment identiques. Les ambiances sont exceptionnelles, les valeurs sont les mêmes. On a ces valeurs. Moi j’avais vraiment celles stéphanoises. Je ne jouais pas pour l’argent. Mais voilà des personnes sont arrivées, ont fait le ménage, sans même savoir qui on était, ce qu’on avait fait alors qu’on avait l’amour du maillot. C’est ce qui m’a un petit peu chagriné. Mais derrière ça m’a boosté et j’ai prouvé à ces gens-là qu’ils se sont trompés sur nous.

Saint-Etienne est le club qui m’a donné ma chance étant très jeune. Dès l’âge de quinze ans et demi, je m’entraînais déjà avec les pros alors que trois mois avant je m’entraînais dans la terre dans la banlieue. Donc je ne peux pas oublier Saint-Etienne. J’ai des contacts avec le président. Après oui, je suis un peu déçu de Sainté mais j’en reste le premier supporter. Certaines personnes n’ont pas tenu leur parole vis-à-vis de moi. Néanmoins, j’en reste le premier fan. Dès que je vais au centre, on m’ouvre les portes. J’y amène mon fils, on me respecte. Mais certaines personnes au club n’ont pas été correctes avec moi donc ça m’a fait mal.

Je n'ai pas de rancoeur envers le club, mais envers une personne au club qui n’a pas tenu ses paroles, ses promesses [ndp2 : dans une interview accordée au Progrès en novembre 2018, Chedli avait évoqué une promesse faite par Roro en 2015]. Mais voilà, ça te fait avancer. Ce qui ne tue pas te rend plus fort. Mon objectif c’est de revenir à Saint-Etienne un jour. Parce que moi je le dis je veux rendre ce qu’on m’a donné. J’ai mon neveu qui joue là-bas. C’est un grand espoir du club. Et ce n’est pas parce qu’il y a eu cette personne qui n’a pas tenu ses promesses que je vais enlever mon neveu de là-bas. C’est un grand club avec un bon centre de formation et je suis toujours un supporter de Sainté, c’est indéniable. J'ai mes diplômes d'entraîneur. J’étais même prêt à entraîner au centre de formation les équipes de jeunes de Saint-Etienne gratuitement parce que je sais que le club traverse une période financière compliquée."

Bien dit, Luis !

30/07 08:29
Image
 

Luis Fernandez évoque la récente finale de Coupe de France dans la dernière édition rhodanienne du Progrès.

"Je dois dire que les Stéphanois ont été très bons dans le jeu, dans l’état d’esprit. À dix, ils auraient mérité d’égaliser. C’est plus l’état d’esprit qui compte que le dispositif tactique. Sainté a fait du 4-4-2 ou 4-4-1-1 et a eu des possibilités. Le PSG a souffert devant l’ASSE."

La réserve contre Le Puy

30/07 08:17
Image
 

Alors qu'Andrézieux avait été initialement annoncé, c'est finalement Le Puy que l'équipe réserve de l'ASSE affrontera en amical ce samedi à 10h30 et à huis-clos au centre sportif Robert-Herbin de L'Etrat, comme l'a annoncé la nuit dernière sur sa page facebook le club altiligérien relégué en National 2. Les Ponots ont perdu hier 3-0 à Massot contre l'Estac de Laurent Batlles, qui a fait jouer en deuxième mi-temps Ryan Bouallak, Dylan Chambost et Dylan Saint-Louis.

Larqué tacle le QSG

30/07 07:51
Image
 

Jean-Michel Larqué glisse un petit tacle au récent vainqueur de la Coupe de France dans la dernière édition rhodanienne du Progrès.

"Je n’ai pas été bouleversé par PSG-ASSE. C’était un petit PSG… Chaque fois que le PSG joue, j’entends dire que ça joue viril. Mais oh, c’est du foot, on s’engage ! J’entends dire que le PSG pourrait se préserver vendredi. C’est hallucinant ! Le PSG est dans le top 8 européen, fait une finale de Coupe de la Ligue et va calculer ? C’est une catastrophe. Le foot français est tombé bas."

Jean-Louis et Ghislain chez les Girondins ? (5)

30/07 07:41
Image
 

Alors que Jean-Louis Gasset était pressenti pour succéder à Paulo Sousa sur le banc girondin en emmenant Ghislain Printant dans ses bagages, le technicien portugais est toujours en poste à Bordeaux, comme le souligne aujourd'hui la Pravda. Extraits.

"Alors que le dossier semblait clos pour cet été, Bordeaux n'aurait pas abandonné l'idée de trouver un compromis avec son entraîneur portugais pour mettre fin à ses deux dernières années de contrat. Le temps presse : l'échéance fixée par son successeur potentiel, Jean-Louis Gasset, est censée expirer vendredi soir. Alors qu'il lui avait été demandé d'être patient en attendant que le cas Sousa soit réglé, l'ancien entraîneur de Saint-Étienne a beaucoup trop d'expérience pour ignorer qu'une saison ne se prépare pas en un claquement de doigts. Dans l'idéal, il aurait aimé se familiariser avec le groupe bordelais dès le stage à Dinard, la semaine passée. Gasset s'impatiente, tandis que Sousa est réapparu sur les réseaux sociaux du club."

Saint-Étienne un peu plus Green (5)

30/07 07:23
Image
 

Dans la dernière édition du Progrès, Marlène et Richard Green commentent la signature du premier contrat pro de leur fils Etienne.

"C’est un long parcours avec des hauts, des bas et beaucoup de sacrifices. Le foot a priorité sur tout. Il faut se résoudre à manquer des fêtes de famille parce qu’il y a un match, à quitter plus tôt des soirées avec des amis parce que le lendemain il y a entraînement, à s’entraîner quotidiennement quel que soit le temps, à renoncer aux vacances avec les copains parce que la saison reprend, etc. Etienne travaille dur et a toujours été bien encadré par ses coachs de gardiens : Vincent Leto, Mickaël Dumas, Jérémie Janot, Jean-François Bédénik, Fabrice Grange et maintenant André Biancarelli. S’il a signé un contrat pro, c’est aussi grâce à eux. Etienne réalise son rêve d’enfant."

Un dernier Tango à Sainté (2)

30/07 07:03
Image
 

Ancien entraîneur d'Yvan Neyou au Stade Lavallois, Manu Pires nous avait donné son avis sur le nouveau numéro 19 des Verts il y a deux semaines. Le directeur du centre de formation des Aiglons en remet une couche aujourd'hui dans Le Progrès

"Yvan est un passionné de ballon et tous les passionnés s’accrochent à leur petite étoile.  Il est assez déroutant dans tout ce qu’il fait. C’est un esthète du football et un créateur dans l’entrejeu. C'est un garçon respectueux, travailleur, ambitieux, attachant. À l’époque de Laval, son profil ne correspondait pas trop au National sur le plan défensif. On dit que, parfois, la Ligue 1 est plus facile pour certains joueurs.

Quand on a des mecs autour de soi qui sont intelligents et qui trouvent les bonnes passes au bon moment, c’est plus facile de s’exprimer qu’en National où on voit moins le ballon et où on ne peut pas faire ce que l’on veut quand on l’a. S’il veut franchir des paliers, Yvan doit se durcir, forcer sa nature sur le plan athlétique. Dans tous les championnats européens, on ne peut plus éviter les duels."

Une nouvelle Amazone ! (3)

29/07 23:34

Déjà évoqué par le potonaute franck42, l'ASSE vient d'officialiser l'arrivée de Joanna Viollaz, gardienne de 25 ans, en provenance de Montauban (D2). Dans la foulée, le club a également confirmé l'arrivée définitive de Manon Uffren (photo), milieu de terrain de 23 ans, prêtée cet hiver à Sainté, qui a été libérée de son contrat par le club de la Paillade.

Séguin évince Richard

29/07 23:16

Annoncé ce matin par François Massardier (fondateur de Calif, société de conseil en communication institutionnelle et d'influence) via son compte twitter, France Bleu confirme la nomination de Catherine Séguin (fille de Philippe Séguin et préfète du Gers depuis décembre 2017) à la tête de la préfecture de la Loire et le départ d'Evence Richard dans le Var. Bon vent Evence, les délinquants ne te regretteront pas ! 

Accusé Claude Puel... esclaffez-vous !

29/07 15:28
Image
 

Principal média américain consacré au football, Soccer America est revenu hier sur la finale de Coupe de France. Mieux vaut en rire...

"Lors de la finale de l'Euro 2016 entre la France et le Portugal, Dimitri Payet avait délibérément et tardivement tamponné au genou Cristiano Ronaldo, qui avait tenté à deux reprises de reprendre le jeu avant de devoir céder sa place sur blessure à la 25e minute. Il serait extrêmement surprenant que Payet n'ait pas agi sur les instructions de Didier Deschamps. "Allez y franco sur le premier duel avec lui, et voyez si ça peut le calmer pour le reste de la partie". L'arbitre anglais Mark Clattenburg aurait dû expulser Payet. Il y avait de quoi être furieux de constater qu'une tentative aussi cynique et réussie de blesser l'un des deux joueurs les plus excitants de la planète soit presque passée sous silence par les médias.

Vendredi soir, il y a eu un incident similaire en finale de Coupe de France. Le rugueux défenseur de Saint-Etienne Loïc Perrin a décidé de marquer la fin de sa carrière en mettant out Kylian Mbappé moins d'une demi-heure après le début du match. Cette fois-ci l'arbitre Amaury Delerue n'a pas laissé passer cette faute vicieuse et a expulsé le capitaine des Verts. Comme l'a déclaré Thomas Tuchel à l'issue de la rencontre, c'est la troisième fois de la saison que Saint-Etienne s'est retrouvé à dix contre Paris dès la première demi-heure de jeu. L'ASSE avait perdu 4-0 en championnat et 6-1 en Coupe de la Ligue. Alors que cette tactique d'intimidation et de violence n'avait pas fonctionné, Claude Puel l'a employée une troisième fois mais n'a concédé cette fois qu'une courte défaite 1-0.

On peut se demander ce qu'une équipe financièrement limitée comme Saint-Étienne peut faire contre un favori soutenu par les oligarques et rempli de stars comme le PSG. Le seul moyen de faire un résultat est de combiner défense solide, but chanceux, jeu physique et espoir que Paris soit dans un jour "sans".  Cela ne veut certainement pas dire recourir à un jeu déloyal et brutal comme l'a fait Saint-Etienne. Non seulement ça ne marche pas, même avec un arbitre désespérément indulgent, mais c'est aussi moralement mauvais.

Les entraîneurs qui dictent de telles tactiques sont susceptibles de recevoir les éloges d'experts autoproclamés qui jugeront ça "intelligent" et diront que le travail d'un coach est de gagner des trophées, pas de faire pratiquer un joli jeu. Mais de tels entraîneurs devraient être traînés devant un jury disciplinaire pour s'expliquer. De préférence en public. Ils auraient à répondre aux deux questions suivantes : pourquoi détestez-vous le football ? Pourquoi essayez-vous de détruire le jeu ?"

Papy à l'heure du digeo

29/07 14:31
Image
 

On connaissait la date (dimanche 30 août), on est désormais fixé sur l'horaire (15h00) : c'est donc à l'heure du digeo que la Ligue qu'on adule a programmé la réception des promus merlus lors de la deuxième journée de L1. Reste à savoir maintenant si plus de 5 000 spectateurs pourront assister au grand retour de Papy Lemoine dans le Chaudron...

Thiodet dégage

29/07 13:51
Image
 

Les Ultramarines auront fini par avoir eu gain de cause : ancien directeur marketing de l'ASSE (de décembre 1990 à février 1994), Antony Thiodet vient de quitter son poste de directeur de la Stratégie Commerciale Stade et Réseau des Girondins de Bordeaux qu'il occupait depuis 18 mois selon Sud-Ouest

"Plusieurs épisodes l’ont mis en difficulté publiquement. L’affaire de la billetterie en septembre (des places non accessibles à la vente au sein du virage sud) l’avait mis en première ligne. Les partenariats avec les clubs de la région, le Cercle Nouvelle Aquitaine et des formules payantes, avaient aussi divisé.

Enfin, il y eut les "Girondins Leaks" les écoutes divulguées par les Ultramarines sur les réseaux sociaux. Le passage sur le chômage partiel pendant le confinement qui n’aurait pas vraiment été respecté par ses équipes l'avait obligé à s’expliquer fin mai sur BFM TV et l’inspection du travail était même venue fin juin au Haillan pendant une semaine pour enquêter."

Pas de nouveau Bruno à gauche ?

29/07 12:30
Image
 

Après avoir compté dans ses rangs le Portugais Basto, l'ASSE a tout récemment tenté de faire venir un autre latéral gauche prénommé Bruno selon Uno. Comme le rapporte ce quotidien de Santa Fe, San Lorenzo a repoussé une offre stéphanoise de 2 M$ (soit, 1,7 M€) pour Pitton, auteur de 7 buts cette saison en 21 matches de L1 argentine. L'ancien club argentin de Bergessio réclamerait 5 M$ (soit 4,3 M€) pour lâcher son offensif défenseur de 27 ans. Une somme trop élevée pour les Verts. Il n'entendra jamais Monty, Pitton !

U19 : à Béziers pour commencer

29/07 08:31
Image
 

La FFF a dévoilé hier le calendrier des U19 nationaux. Les protégés de Jean-Luc Dogon débuteront leur saison à Béziers le dimanche 30 août à 15h00.

 

J1 - 30/08/2020 : Béziers - ASSE

J2 - 06/09/2020 : Ajaccio - ASSE

J3 - 13/09/2020 : ASSE - OM

J4 - 20/09/2020 : Nîmes - ASSE

J5 - 27/09/2020 : ASSE - Cannes

J6 - 04/10/2020 : Toulon - ASSE

J7 - 11/10/2020 : ASSE - Pieve Di Lota

J8 - 18/10/2020 : Colomiers - ASSE

J9 - 25/10/2020 : ASSE - Toulouse

J10 - 08/11/2020 : Monaco - ASSE

J11 - 15/11/2020 : ASSE - Montpellier

J12 - 22/11/2020 : Nice - ASSE

J13 - 29/11/2020 : ASSE - Istres

 

J14 - 06/12/2020 : ASSE - Ajaccio

J15 - 17/01/2021 : OM - ASSE

J16 - 24/01/2021 : ASSE - Nîmes

J17 - 07/02/2021 : Cannes - ASSE

J18 - 14/02/2021 : ASSE - Toulon

J19 - 07/03/2021 : Pieve Di Lota - ASSE

J20 - 21/03/2021 : ASSE - Colomiers

J21 - 28/03/2021 : Toulouse - ASSE

J22 - 11/04/2021 : ASSE - Monaco

J23 - 18/04/2021 - Montpellier - ASSE

J24 - 02/05/2021 - ASSE - Nice

J25 - 09/05/2021 - Istres - ASSE

J26 - 16/05/2021 - ASSE - Béziers

Saadi, ça baigne !

29/07 07:57
Image
 

A la 71e minute, Idriss Saadi a marqué hier de belle manière le but victorieux (2-1) de Strasbourg contre Montpellier à Divonne-les-Bains (Ain).

 

Crédit photo : Cédric Joubert, DNA

Partager