Rennes cible Bouanga ? (2)

13/05 21:04
Image
 

Dans le quotidien gabonais L'Union, un membre de la cellule du recrutement du Stade Rennais confirme l'info de la Pravda selon laquelle son club cible Denis Bouanga.

"Depuis la saison la dernière, nous avons tout fait pour l'engager Denis Bouanga. Malheureusement, cela ne s'est pas fait. Ayant le même agent que Wahbi Khazri, il a finalement été recruté pas l'AS Saint-Etienne. Rennes étant engagé la saison prochaine en Ligue des champions, le profil du joueur gabonais est intéressant. Dans les tout prochains jours, nous allons faire une offre à Saint-Etienne, club avec lequel il est sous contrat jusqu'en 2023. Nous n'allons pas vous dévoiler nos plans d'attaque, encore moins le montant de l'offre, dans la mesure où Lille se trouve également être sur le même dossier."

Passe-Partout tacle Nanard et Roro

13/05 20:39
Image
 

Désormais consultant sur France Bleu Hérault et conseiller sportif de l'ES Pérols (R3) près de Montpellier, Geoffrey Dernis a glissé un nouveau petit tacle à Nanard et Roro ce soir sur 100% Ligue 1.

"Je pense que la double présidence est un vrai frein à l'évolution de Saint-Etienne. Caïazzo a plein de choses à faire sur Paris et Romeyer c'est l'enfant du pays, constamment là. Les deux veulent avoir la mainmise sur le club. Ils te disent que ce n'est pas vrai mais indirectement c'est le cas. Ils se tirent dans les pattes pour avoir le monopole et personne ne veut lâcher. Quand tu les vois au moment où tu vas signer, tout est beau, tout est rose. Tu te dis alors que ce qui est dit ou écrit les concernant n'est pas forcément vrai. Mais au bout de trois ans tu te rends compte que si, c'est vrai. Ils essayent de faire bonne figure mais à l'intérieur du club tu vois bien qu'il y a des mésententes, un des deux qui veut placer un mec mais si ça ne va pas c'est l'autre qui va placer un mec à lui et ainsi de suite, t'as pas vraiment de ligne conductrice. Apparemment les deux ont validé Puel, c'est peut-être une première !"

En avant Ntep ! (2)

13/05 20:17
Image
 

Guingamp a officialisé ce soir la signature pour an de Paul-Georges Ntep (27 ans), qui tentera donc de relancer sa carrière aux côtés de l'ancien réserviste stéphanois Jérémy Mellot dans un club où l'ex-Vert Mickaël Dumas entraîne toujours les gardiens du centre de formation.

Alonzo n'oublie pas Postiga

13/05 19:41
Image
 

Sur le site de la Pravda, Jérôme Alonzo est revenu sur le but que Helder Postiga lui avait marqué lors d'un match nul des Verts au Parc (2-2, le 4 février 2006).

"Le plus marquant dans l'évolution des ballons, c'est la trajectoire. J'ai vraiment senti la différence au début-milieu des années 2000, on s'est mis à les comparer à des ballons de volley. Un ballon de volley, c'est hyper léger, ça flotte quand les mecs servent. J'ai pris un but casquette à cause de ces "ballons de volley". Lors d'un PSG-Sainté, Helder Postiga fait un centre-tir. J'anticipe dans les six mètres, le ballon revient vers le but, je veux faire une claquette, me le fous sur mon pied et me le rentre tout seul... Un but vraiment con. À la fin du match, Jérémie Janot me dit : "Même de derrière, j'ai cru qu'elle partait au-dessus !"

Capelle nous le rappelle

13/05 18:41
Image
 

Titularisé 20 fois cette saison de L1, Pierrick Capelle considére aujourd'hui dans Le Courrier de l'Ouest que l'écrasante victoire du SCO contre l'ASSE (4-1) est son meilleur souvenir de 2019-2020. Le milieu offensif a marqué à cette occasion son unique pion en championnat...

"En première mi-temps, ça ne se goupille pas bien. Sainté menait à la pause mais on a trouvé les clés à la mi-temps. J’égalise rapidement et ensuite il faut aussi reconnaitre que Saint-Etienne a complètement lâché. Ce match a symbolisé notre efficacité offensive à ce moment de la saison. À cette période, ça marquait de partout : El Melali, Ninga, Bahoken, Alioui…"

Buisine en cuisine ! (2)

13/05 17:05
Image
 

Selon France Football, Jean-Luc Buisine (58 ans) s'est engagé avec l'ASSE où il occupera le poste de directeur de la cellule de recrutement.

"L'intérim de Julien Cordonnier à la tête de la cellule recrutement de l'AS Saint-Etienne depuis le départ de David Wantier, le 18 février, a pris fin. Pressenti depuis plusieurs mois chez les Verts, Jean-Luc Buisine a signé son contrat. Il est attendu à Saint-Etienne la semaine prochaine pour rencontrer l'entraîneur, Claude Puel."
 
Les deux hommes se connaissent pour avoir collaboré à Lille. L'entraîneur des Verts pourra s'appuyer sur un directeur du recrutement très expérimenté pour avoir chapeauté les cellules du LOSC (de 2003 à 2011), de l'AS Monaco (de 2011 à 2013) et du Stade Rennais (de 2013 à 2019).

Jérémie a pris son pied mais pas assez

13/05 16:51
Image
 

Dans le dernier numéro de Dessous de Verts à écouter intégralement ici, Jérémie Janot a mis en exergue l'importance grandissante du jeu au pied des gardiens.

"Depuis tout petit je me suis conditionné à faire des arrêts. Sur les deux premiers tiers de ma carrière, j'étais dans le vrai avec cette philosophie. Mais au crépuscule, j'aurais dû évoluer. J'avais un bon jeu au pied, correct, on n'a jamais pris un but quand j'avais le ballon dans les pieds. Mais j'avais tendance à me dire "plus le ballon est loin de mon but, moins je suis en danger." Ce n'est pas forcément vrai. Parfois je ne cherchais pas à casser des lignes, à éliminer des adversaires. Ce que j'arrivais à faire à la main, sur une relance rapide, je n'avais pas cette philosophie d'être le onzième joueur. Je ne sais pas si ça m'aurait fait franchir un palier, mais ça m'aurait fait durer un peu plus, j'aurais pu faire quelques années en plus.

Maintenant que je suis de l'autre côté de la barrière, je me rends compte que tous les clubs même en Ligue 2 cherchent ce type de gardiens. A Valenciennes on a pris Jérôme Prior, personnellement il m'a bluffé par son jeu au pied exceptionnel. Il a des statistiques énormes en termes d'arrêts, 85% c'est fauleux, c'est le gardien qui a pris le moins de buts en Ligue 2. Mais moi, là où vraiment j'adore son jeu, c'est qu'au pied il trouve les solutions, il arrive à nous sortir de situations complexes, il trouve des joueurs à l'opposé, dans l'interligne. C'est hyper important. Quand t'es sur le banc et que tu vois ça, ça change ta philosophie.

Le jeu au pied est devenu primordial pour un gardien. Quand t'as un pressing adverse, trois attaquants face à trois défenseurs, que tu joues avec le gardien et qu'il trouve un partenaire en éliminant trois attaquants, de suite les mecs en face avec le gardien ils ne sont plus que huit. Le décalage est fait rien qu'en partant du gardien. Après, quand tu regardes au très haut niveau, Ederson à City, Ter Stegen au Barça, Alisson Becker chez les Reds. C'est très fort dans ce domaine. Oblak à l'Atlético, j'adore ce gardien, il est fantastique mais il n'a pas ce jeu au pied. Il est top sur sa ligne, dans un bloc bas, dans une équipe qui défend beaucoup. J'attends de voir ce qu'il va donner dans une équipe qui va solliciter davantage son jeu au pied.

Si sur les phases offensives, ton gardien se transforme en onzième joueur et que l'autre gardien ne le fait, ben t'es à onze contre dix ! Moi j'étais complètement réfractaire à ça quand j'étais joueur, mais ce qui m'a ouvert les yeux, c'est quand j'étais coach à onze pour passer mes diplômes à Villars et à Firminy. Je me suis rendu compte - et j'en ai eu confirmation après en pro dans le staff de Francis Gillot à l'AJA et cette saison à Valenciennes - que le jeu au pied est primordial. Parfois ça paraît anodin, mais le gardien trouve un décalage et ça crée un temps fort pour son équipe. Tous les recruteurs avec qui je discute cherchent ce profil, un bon gardien sur les phases défensives qui sait être aussi un onzième joueur sur les phases offensives."

Merci Robert Herbin

13/05 16:06
Image
 

Avec une semaine de retard, la mairie de Saint-Etienne a affiché une bâche géante en l'honneur du Sphinx ce mercredi sur la façade de l'Hôtel de Ville, comme l'atteste cette photo publiée par le site de Radio Scoop.

 

En Avant Ntep ?

13/05 14:21
Image
 

Trois mois après avoir résilié son contrat avec Wolfsbourg, Paul-Georges Ntep est sur le point de s'engager avec Guingamp selon la Pravda et Ouest-France. Depuis son passage raté à l'ASSE lors du premier semestre 2018 (1 pion en 13 matches), l'international camerounais n'a joué que 3 matches avec la réserve des Loups et 6 matches avec Kayserispor (Turquie).

Il y a du Roro en Nanard ?

13/05 13:33
Image
 

Ancien président de l'OM et actuel maire de Tours, Christophe Bouchet commente sur News Tank Football l'agitation de Nanard dans les instances.

"Bernard Caïazzo est-il la personne idéale pour aller négocier ? Bernard Caïazzo est quelqu’un de touchant, sensible et intelligent, mais il agit tellement comme celui qui ne veut pas se retirer, comme un supporter, comme un aficionado, alors que toute industrie qui charrie de l’émotion doit être dirigée par ceux qui ont la tête la plus froide."

Nanard ennemi intime d'Aulas

13/05 11:03
Image
 

Dans sa dernière édition, Le Parisien souligne que Bernard Caïazzo fait partie des dirigeants qui ont oeuvré pour que les vilains ne finissent pas européens en Ligue 1. Extraits.

"Le 30 avril dernier, le bureau puis le conseil d'administration de la Ligue de football professionnel ont mis fin à la saison 2019-2020 et validé un classement. Quelques jours auparavant, Nasser Al-Khelaïfi (PSG), Jacques-Henri Eyraud (OM), Jean-Pierre Rivère (Nice), Frédéric Longuepée (Bordeaux), Nicolas Holveck (Rennes), Loïc Féry (Lorient) et Bernard Caïazzo (Saint-Etienne) qui partagent tous un groupe WhatsApp commun — avaient arrêté la J28 au quotient. Outre que ce classement final servait leur intérêt individuel (Paris et Lorient champions, OM et Rennes en Ligue des champions, Nice européen, Saint-Etienne maintenu), il avait un autre mérite : écarter Lyon d'une place européenne car ils n'en peuvent plus de Jean-Michel Aulas.

Ils l'ont lâché, épuisés par ses volte-face successives et l'érosion de son influence. L'agacement, l'irritation parfois la haine suscitée par le médiatique dirigeant rhodanien a ainsi achevé de convaincre les présidents de retenir la J28 avec quotient. Tous lui en veulent pour des raisons précises. Les combats des dernières semaines d'Aulas l'ont desservi. Al-Khelaïfi en a assez des propos d'Aulas sur le modèle du PSG, détenu par le Qatar. Caïazzo est un ennemi intime, tout comme Eyraud, qui le déteste de toutes ses forces. Quant à Rivère, qui cherche toujours à se mettre dans les pas du président du PSG par courtisanerie, il a foncé dans cette fronde avec le seul classement disponible qui lui permettait d'accéder à l'Europa Ligue sous conditions."

Seydoux tacle Nanard

13/05 10:38
Image
 

Ancien président du LOSC, Michel Seydoux glisse un petit tacle à Nanard dans la dernière édition de La Voix du Nord.

"L'arrêt définitif de la saison de L1, c’est une décision qui a été prise trop hâtivement. Je partage l’opinion d'Aulas parce que Lyon, Lille, Amiens et d’autres sont particulièrement lésés dans cette affaire. La Ligue s’est prise pour un gendarme. Quand je vois Caïazzo dire que la messe est finie, je ne suis pas d’accord. Parce que lui il aurait peut-être pu descendre en deuxième division. C’est ça qui fait le suspense. La messe est dite pour ceux que ça arrange mais elle n’est pas honnête. C’est une messe qui est truquée. Si l’UEFA ne demande pas l’arrêt du championnat, il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas faire machine arrière. Mais c’est très compliqué. On sent que les instances n’ont pas géré la crise.

On prend des décisions parce que le Premier ministre a prononcé une phrase qui est probablement un peu maladroite. Mais je suis certain qu’il n’a jamais entendu dire qu’on bloquait le championnat avec tel ou tel calcul pour le positionnement des places. Parce que c’est ça qui est injuste. La solution que je trouve la plus intelligente, c’est de revenir au football calendaire. On termine tranquillement les coupes européennes et les championnats au quatrième trimestre et l’année prochaine on redémarre un championnat. Mais pourquoi ne veulent-ils pas de ça ? Parce qu’ils attendent les milliards de Mediapro."

Nedder a enrichi Janot

13/05 10:15
Image
 

Dans le dernier numéro de Dessous de Verts, l'entraîneur des gardiens du VAFC a souligné l'expérience du coach de la réserve de l'ASSE.

"Quand tu deviens entraîneur, ta carrière de joueur te permet d'être légitime les quinze premiers jours. Mais si après t'es bidon, tu ne sais pas faire un entraînement et tu ne sais pas manager, ça ne te sert plus à rien. Il faut savoir apprendre. Ce que j'ai aimé dans la formation, c'est que j'ai beaucoup échangé avec des entraîneurs amateurs qui avaient dix ou quinze ans d'entraînements derrière eux. Ils ont vécu des trucs que toi t'as pas vécu. Razik Nedder, qui a aujourd'hui 31 ou 32 ans [33 ans en fait, 34 le 8 octobre prochain, ndp2], entraîne depuis l'âge de 18 ou 19 ans. Il a déjà je ne sais combien de matches derrière lui. Il a dû concevoir et préparer je ne sais combien de séances d'entraînement. Quand tu parles avec quelqu'un comme ça, il a forcément de l'avance sur toi, donc tu t'enrichis à ses côtés. Moi je faisais partie des mecs qui disaient à la fin de ma carrière de joueur : "on devrait ne pas avoir à passer les diplômes". Mais moi je dis maintenant : "à la fin de ta carrière, c'est une obligation de passer tes diplômes." Ce n'est pas parce que t'as été un bon joueur que t'es un bon entraîneur."

Un nouveau bail pour Cabaye ? (2)

13/05 08:50
Image
 

Dans la dernière édition du Progrès, Claude Puel évoque le cas Baye, abordé par la Pravda il y a quatre jours.

"On doit se reparler. Tout va dépendre de l’évolution de l’effectif et des possibilités financières du club. Je suis obligé de me situer dans cette réflexion. Yohan a su élever son intensité de jeu et exploiter à nouveau son potentiel, mais la poursuite de notre collaboration est liée à beaucoup de facteurs."

Loïc prêt à jouer la prolongation ? (8)

13/05 08:33
Image
 

Dans Le Progrès du jour, Claude Puel évoque à nouveau le cas de Loïc Perrin.

"Nous sommes tous sur la même longueur d’onde, il n’y a pas de double discours de la part de chacun. On avait commencé des discussions, des échanges avec Loïc Perrin sur sa reconversion. Et puis, Loïc m’a présenté sa frustration de terminer sur cette situation. C’est une donnée nouvelle pour nous et nous devons la traiter, je l’ai prise en considération. On a pris acte de son désir, tous ensemble."

Moulin parti pour rester numéro un ! (2)

13/05 08:23
Image
 

Claude Puel confirme dans Le Progrès du jour l'info donnée par la Pravda le 27 avril dernier.

"J’ai eu une discussion avec Stéphane pour lui dire que Jessy démarrera la saison. J’avais prévu de faire souffler Stéphane un match ou deux. Et puis il y a eu une situation qui a débordé, des choses extra-sportives qui se sont passées. À l’époque, j’avais envie de voir Jessy se positionner autrement que dans une position d’intérimaire. Il a eu une opportunité donnée et Jessy a su la saisir. Stéphane possède encore un an de contrat et je respecterai sa décision. On étudiera, s’il le souhaite, toute possibilité qui peut se présenter."

Huard rend hommage à Redon

13/05 08:11
Image
 

Laurent Huard, qui a collaboré avec l'ancien attaquant stéphanois Philippe Redon au Stade Rennais, lui rend hommage sur le site de So Foot.

"C'était un précurseur. Il était intellectuellement au-dessus de la moyenne, il avait toujours une réflexion sur le jeu. Pour lui, ce qui était important, c'était le développement de son équipe, de la tactique et il était extrêmement pointilleux là-dessus. Pour moi, c'était un chercheur. Je me souviens de lui quand il avait presque soixante ans, il était encore comme un jeune athlète. Il faisait tellement attention à son corps, à son hygiène de vie. Le voir partir si tôt, à 69 ans, ça sonne comme une forme d'injustice au-delà de la tristesse."

Rennes cible Bouanga ?

13/05 00:46
Image
 

"Avec la perspective de la Ligue des Champions, le Stade Rennais espère conserver son ossature et vise un attaquant excentré percutant. Il songerait notamment à Boulaye Dia (Reims), Denis Bouanga (Saint-Etienne) ou Jérémie Boga (Sassuolo)" rapporte la Pravda du jour.

Mais Claude Puel ne compte pas laisser partir son meilleur attaquant, comme il l'explique dans une intervew accordée au quotidien sportif. "C'est avec ce type de joueurs que le club peut continuer à se projeter dans le futur. On fera donc tout pour garder nos meilleurs joueurs."

Claude parle de Wesley et Charles

13/05 00:27
Image  Image
 

Dans la dernière édition de la Pravda, l'entraîneur des Verts commente la récente prolongation des contrats professionnels de deux vainqueurs de la Coupe Gambardella (qui resteront tenants du titre une année de plus du fait de la crise sanitaire).

"J'ai beaucoup insisté pour prolonger Wesley Fofana car il me paraît primordial de le voir encore quelques saisons avec son club formateur. Après, je ne suis pas naïf. La durée de vie d'un jeune dans un club français n'est pas très importante. Le modèle ne doit plus être celui qui consiste à faire signer des jeunes pour encadrer la réserve. On doit les former pour jouer en équipe première. Le joueur doit rester au centre du jeu. Ça m'embête que Charles Abi ait été formé ailier gauche alors qu'il a les qualités pour devenir l'avant-centre du futur. On l'a prolongé car on croit en lui mais il a pris du retard"

Buisine en cuisine !

13/05 00:09
Image
 

"Claude Puel a fait un certain ménage dans la cellule de recrutement, il a gardé très peu de personnes. Il souhaiterait mettre une autre personne dans le trend en tant que directeur ou superviseur du recrutement. Il y a des discussions avec Jean-Luc Buisine, qui a chapeauté le recrutement à Monaco et à Rennes et a travaillé avec Thuilot et Puel à Lille" a affirmé ce mardi Manu Lonjon sur sa chaîne twitch.

Champion d'Europe Espoirs en 1988 aux côtés de Pascal Deyspeyroux, Laurent Blanc, Bertrand Reuzeau, Christophe Galtier et Jean-Luc Dogon, le natif de Caudebec-en-Caux (Seine-Maritime) va-t-il nous concocter un recrutement aux petits (vincent) oignons en devenant chef d'une brigade actuellement composée de Julien Cordonnier, Romain Barq et Anthony Gillot ?

"La cellule de recrutement est susceptible d'évoluer. L'arrivée de Jean-Luc Buisine ? Je ne la confirme pas" déclare l'entraîneur des Verts dans la Pravda de ce mercredi.

 

 

Puel fait passer un message à Roro

12/05 22:34
Image
 

Dans la Pravda à paraître ce mercredi, Claude Puel évoque les récentes tensions avec Roro.

"Comme dans toute famille, il peut y avoir des disputes et des éclats. Nous ne sommes pas là pour prendre mais pour donner au club, lui offrir un futur et le faire briller. Roland est un passionné. Il aime, vit le club, et il est le club. Père de famille, père Fouettard, il est tout ce que l'on veut. Xavier Thuilot, très compétent, honnête et bosseur, est une valeur ajoutée, pas un concurrent. Il doit trouver sa place dans un club ultra dominé dans le fonctionnel par Roland, qui doit aussi accepter de lui donner une place. L'ASSE est une institution. Ce n'est pas un vain mot. Le décès de Robert Herbin vient de nous le rappeler. Là, on est presque obligés de beaucoup plus se parler. Ce mode de fonctionnement et cette fluidité doivent perdurer pour le club et son devenir."

Kolo définitivement là ! (2)

12/05 22:22
Image
 

Dans la Pravda à paraître demain, Claude Puel évoque l'onéreux achat de Timothée Kolodziejczak.

"Le club reste solide. Mais il doit essayer de diminuer la masse salariale. Les transferts à 4 ou 5 M€ ne seront plus possibles. Le premier acté avant ma venue, celui de Kolodziejczak, sera sûrement le dernier de cette ampleur cette saison. J'accepte cette contrainte économique car je sais où en est le club. Le précédent projet a impacté les possibilités de passer vite à un autre. Ce n'est pas parce qu'on n'a pas de moyens qu'on ne doit pas être ambitieux. Le court terme est important mais je veux me projeter plus loin et aider ce grand club à se remettre sur de bons rails. Je table sur des jeunes qui ne vont pas représenter un investissement lourd. Yvann Maçon, par exemple, a un potentiel qui peut l'amener à un très haut niveau."

Loïc prêt à jouer la prlongation ? (7)

12/05 22:16
Image
 

Dans la Pravda à paraître ce mercredi, Claude Puel évoque le cas de Loïc Perrin.

"J'ai discuté avec lui. Il m'a fait part de sa frustration de terminer dans ces conditions. Je rajoute : pas comme il le méritait. Je prends acte de son désir de continuer et on va l'étudier. Je le comprends car je l'ai vécu à Monaco. Le club avait annoncé mon arrêt sans me consulter. J'ai fini ma carrière en queue de poisson alors que je me sentais très bien sur le plan physique. Il faut voir avec Loïc dans les semaines à venir."

Puel ne veut pas laisser tomber la Coupe

12/05 22:12
Image
 

Dans la Pravda à paraître demain, Claude Puel évoque la finale de la Coupe de France contre le QSG. Extraits.

"Il y a le coeur et la raison. Le coeur, c'est Roland qui parle. On est d'accord avec lui. Ça paraît impossible d'envisager un match de football ou Roland-Garros en étant privés de ces notions de spectacle, de partage et de communion. Après, comment on fait ? On est dans une situation où ce n'est pas seulement le sport qui est pénalisé. C'est la nation. On est obligés de porter des masques. On ne reconnaît plus nos voisins. On change de trottoir, on ne se fait plus la bise.

Et on ne vit plus ? Non, il faut quand même avancer. Je ne suis pas d'accord quand on dit que le sport passe après tout le reste. Il n'y a pas de sous-métiers. Tous sont importants et tout le monde a le devoir d'apporter sa pierre à l'édifice pour remettre la nation en marche. On n'a donc pas le droit de laisser tomber la Coupe de France.

S'il n'y a pas de vainqueur, elle n'a pas de représentant en Coupe d'Europe ? Et on va le décerner à un club de Ligue 1 ? En vertu de quel texte ? Ça m'interpelle. Si elle ne se joue pas, Saint-Étienne doit donc être qualifié en Coupe d'Europe ? Et pourquoi ce ne serait pas le cas ? L'UEFA a juste fait une préconisation mais chaque pays devra choisir. J'ouvre la réflexion et on se pliera à la décision."

M'Vila a déjà marqué en vert !

12/05 21:34
Image
 

En 89 matches officiels (dont 87 titularisations) avec l'ASSE, Yann M'Vila n'a toujours pas trouvé le chemin des filets (il avait même raté son tir au but aux Costières la saison dernière). Mais notre numéro 6 a déjà marqué en vert ! C'est en effet avec un maillot de cette couleur que le natif d'Amiens a claqué contre Aston Vila son seul pion (joli coup franc à la Dimitri Payet) en 40 matches avec les Black Cats, comme l'atteste cette vidéo postée hier par Sunderland hier sur son compte twitter.

 

Philippe Redon s'en est allé

12/05 15:14

Le site du Stade Rennais nous apprend aujourd'hui la disparition de Philippe Redon à l'âge de 69 ans.

Cet ancien attaquant au petit gabarit arrivé à 34 ans en provenance de Rouen n'aura passé qu'une saison à Saint-Etienne, le temps de contribuer à la remontée en D1 en 1986. Il aura disputé seulement 5 matchs sous le maillot vert, barré par le duo Kurbos-Milla, mais marquant néanmoins 2 buts importants lors d'un match remporté 3-1 à Montceau-les-Mines.

Après sa riche carrière de joueur (débutée à Rennes), il a entrepris une carrière d'entraineur qui le mena à Créteil, Lens puis au Cameroun comme sélectionneur en 1991. Il a également occupé le poste d'instructeur à la FIFA.

Le regret de Morel

12/05 11:16
Image
 

Sur le site Actu Caen, l'ancien attaquant caennais Benjamin Morel revient sur la victoire du Stade Malherbe contre Sainté du 5 mars 2011.

"Au niveau pro, c'est l'un des deux matches où je me suis senti le plus fort sur le terrain. C'était ma première titularisation en Ligue 1 avec Caen contre Saint-Étienne. Ce jour-là, j’aurais dû être stressé, tendu, mais c’était tout l’inverse. J’avais quasiment réussi tout ce que j’avais entrepris. Mon seul regret sur ce match-là, ma reprise de volée à l’angle des 18 mètres du pied gauche qui frôle la lucarne opposé."

Pour rappel, les Verts s'étaient inclinés dans le temps additionnel sur une passe décisive d'un certain Yohan Mollo...

Sujet à quotient

12/05 08:46
Image

 

Comme en 2009 et en 2010, l'ASSE a donc fini la saison de L1 à une piteuse 17e place mais avec un quotient de points par match très légèrement supérieur qu'à l'époque, comme l'atteste ce petit récapitulatif.

 

Nombre de points par match depuis la remontée des Verts dans l'élite

2004-2005 : 1,39

2005-2006 : 1,24

2006-2007 : 1,29

2007-2008 : 1,53

2008-2009 : 1,05

2009-2010 : 1,05

2010-2011 : 1,29

2011-2012 : 1,50

2012-2013 : 1,66

2013-2014 : 1,82

2014-2015 : 1,82

2015-2016 : 1,53

2016-2017 : 1,32

2017-2018 : 1,45

2018-2019 : 1,74

2019-2020 : 1,07

Fontbonne déçu pour Allaf

12/05 08:10
Image
 

A l'origine de la venue de Bafé Gomis, Yohan Benalouane, Nabil El Zhar, Eric Bauthéac et Josuha Guilavogui lors de ses vertes années (1999-2008), l'actuel responsable du recrutement de Neuchâtel Xamax Sébastien Fontbonne déplore dans Le Progrès que l'ASSE n'ait pas conservé le scout chevronné qui a su attirer Wesley Fofana, Mahdi Camara et Bilal Benkhedim. Extraits.

"Il faut déjà croire au joueur, de préférence avant les autres. Le relationnel est important. J’ai vu le père de Kurt Zouma cinq ou six fois à Vaulx-en-Velin, à Givors. J’ai trouvé la formule pour le faire signer à Sainté. Rafik Allaf et moi, on s’occupait du sud de la France. On proposait mais ce n’est pas nous qui décidions. Sur notre liste, il y avait Valbuena, Ribéry qui évoluait à Alès, Fanni à Martigues… Il s’agissait de joueurs de National, donc ce n’était jamais assez bon à leurs yeux...

L’ASSE doit être dans le top 3 de la formation en France. Puel est fait pour valoriser les joueurs. Il a des équipes solides, avec du caractère. J’aime bien. Sa venue est une bonne chose. Maintenant, il faut le laisser bosser. Rafik Allaf est l’un des meilleurs recruteurs en France. Dans l’observation des joueurs, il est top. Ils auraient même pu l’utiliser pour les pros. J’ai été déçu que l’ASSE ne le garde pas en mai dernier.

Quand j’ai commencé le recrutement, j’étais l’un des plus jeunes en France. Cela fait 23 ans que je fais ça. Je vois qu’ils cherchent des directeurs sportifs, des responsables à l’ASSE. Peut-être que dans cinq ou dix ans, il y aura un changement de direction et que je reviendrai à Saint-Etienne. C’est ici que je suis né."

Nul, vierge... et rare !

12/05 07:38
Image

Selon la dernière lettre hebdomadaire de l'Observatoire du football du CIES (Centre International d'Etude du Sport), l'ASSE a concédé seulement 6,8% de matches nuls et vierges depuis 2015. Seuls le QSG (4,2%), Rennes (4,2%) et les vilains (5,3%) ont connu moins de 0-0 sur cette période là où le TFC et les Girondins atteigent la barre des 10% et Angers la dépasse (12%).

Le pourcentage le plus élevé dans le monde a été observé pour Gambia Ports Authority FC (29,8%). À l’opposé, aucun des 167 matchs disputés par les Nord-Irlandais de Warrenpoint Town durant la période prise en compte ne s’est terminé sans buts.

Pour rappel, les Verts n'ont connu que deux 0-0 cette saison mais ils les ont enchaînés à la maison en l'espace de quatre jours (réceptions de Montpellier en L1 et de La Gantoise en Europa League).

Partager