Jean-Louis et Ghislain chez les Girondins ? (3)

09/07 07:30
Image
 

La Pravda du jour met à la une le probable retour de Jean-Louis Gasset chez les Girondins. Extraits.

"Bordeaux aimerait attirer un entraîneur qui ferait consensus pour s'offrir un peu de répit dans le conflit qui l'oppose aux Ultras  depuis de nombreux mois. Après avoir sondé Laurent Blanc, dont les émoluments étaient hors d'atteinte, un nom aurait fait son chemin dans l'esprit de Longuépée : celui de Jean-Louis Gasset qui symbolise le glorieux passé des Girondins et avec lequel il avait déjà collaboré au PSG, quand l'entraîneur y était l'adjoint de Blanc.

Réceptif et abordable financièrement, il fait aujourd'hui figure de priorité et pourrait débarquer avec son adjoint chez les Verts, Ghislain Printant, qui s'est refusé hier à tout commentaire. Alors que les profils de Rémi Garde et Gaby Heinze ont aussi retenu l'attention et qu'une réflexion existe autour du profil de l'entraîneur d'Amiens Luka Elsner, Longuépée s'est personnellement impliqué dans les dossiers Blanc puis Gasset."

Veretout bat Hernani

09/07 07:01
Image
 

D'une puissante frappe du droit, Jordan Veretout a marqué hier soir le but de la victoire de la Roma contre le Parme de Hernani, lui aussi titulaire. Pour rappel, les deux milieux de terrain avaient claqué 4 pions sous le maillot vert (en 43 matches pour le premier, en 17 rencontres pour le second).

 

KMP espère rejouer

09/07 06:47
Image
 

Kévin Monnet-Paquet se confie dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"J'enchaîne les séance d'entraînement normalement. Il n’y a que pour les oppositions où je me mets dans le rôle du joker. Je ne suis pas encore dans tout ce qui est contacts… mais cela revient petit à petit. Je me sens super bien. Je suis sur le terrain, c’est cool. Je ne sais pas quand je vais pouvoir rejouer un match. C’est une récidive et c’est rare que cela se produise aussi rapidement [ndp2 : KMP s'est fait les croisés du genou gauche contre Paris le 17 février 2019 et à l'entraînement le 12 octobre 2019].

Le staff ne veut pas prendre de risques. J’aimerais bien commencer à faire des petites rentrées par-ci par-là dans les matchs de préparation mais ce n’est pas moi qui décide. Je fais tout pour être bien le plus rapidement possible sans pour autant brusquer les choses. Quand je tape dans le ballon, je frappe fort, sans appréhension. Je veux prouver que je peux rejouer au haut niveau et aider l’équipe à faire une meilleure saison.Si je reviens, je ne serai pas avec le frein à main. Je serai à fond comme tout le temps."

Le QSG puis les vilains en janvier à GG ?

08/07 22:46
Image
 

S'il confirme l'info du Parisien sur la première journée des Verts (le 23 août au Vélodrome) et la programmation de la première manche du derby (le 8 novembre en banlieue), Le Progrès indique que la réception des banlieusards aura lieu non pas le 28 février mais "courant janvier". D'après le quotidien régional ajouté, le QSG serait attendu dans le Chaudron le 6 janvier. Pour rappel, l'intégralité du calendrier de la L1 sera dévoilée par la Ligue qu'on adule ce jeudi 9 juillet en fin d'après-midi.

Aubame, en vingt !

08/07 16:17

Son 20ème pion de la saison en championnat n'aura pas suffi.
Aubame affole les compteurs, mais Arsenal, très occupé à empêcher Saliba de jouer sa finale, a encore laissé des points en route hier contre Leicester (1-1).
A quatre journée de la fin de la Premier League, les Cannoniers restent à 9pts de la 4ème place, la dernière qualificative pour la Ligue du pognon.
Quant à PEA, il reste 2è buteur du championnat derrière Vardy (22 buts) et est assuré pour la 5ème saison de suite de marquer plus de 20 buts dans un grand championnat (respectivement 25 et 31 buts avec Dortmund lors des saisons 2016 et 2017, 23 buts partagés entre Dortmund et Arsenal lors de la saison 2018, 22 buts avec Arsenal l'an dernier, et donc 20 buts cette saison à 4 journées de la fin).

Dis, quand reviendras-tu ?

Jean-Louis et Ghislain chez les Girondins ? (2)

08/07 13:32
Image
 

Le Parisien confirme aujourd'hui l'info divulguée hier par la radio ARL : le binôme Gasset-Printant est en passe de se reconstituer à Bordeaux. Extraits.

"Jean-Louis Gasset se retrouve en pole position pour entraîner Bordeaux cette saison. L'issue positive est actée "à 90%", selon une source proche. Jean-Louis Gasset a fait part à ses proches de son envie de retrouver un banc. Il a expliqué à Laurent Blanc qu'il ne le suivrait pas à l'étranger, quel que soit le poste que trouverait l'ancien sélectionneur de l'équipe de France. Jean-Louis Gasset arriverait en Gironde avec Ghislain Printant, son adjoint à Saint-Etienne dont le passage comme numéro un sur le banc stéphanois avait vite tourné court."

Jean-Louis et Ghislain chez les Girondins ?

08/07 07:43
Image
 

"Jean-Louis Gasset et Ghislain Printant ont échangé avec les dirigeants girondins. Ils sont même tout en haut de la short-list" a révélé hier la chaîne Aquitaine Radio Live. "Bien évidemment, leur arrivée commune dépendra du verdict de la DNCG, et de la solution trouvée pour Paulo Sousa."

Avec William en finale ? (6)

08/07 07:26
Image
 

Comme le rapporte Metro, l'entraîneur des Gunners Mikel Arteta a confirmé hier soir en conférence de presse qu'Arsenal et l'ASSE avaient repris les discussions au sujet de la participation de William Saliba à la finale de Coupe de France.

"Les deux clubs discutent de sa situation. Vous savez ce qui s'est passé dans ce dossier ces derniers jours, je préfère rester un peu à l'écart de ça. J'espère qu'ils pourront trouver un bon accord et finaliser la décision dans de bonnes conditions, aider le joueur également, faire en sorte d'être confiant et positif."

On a eu Ceccarelli, on a Biancarelli ! (2)

08/07 07:04
Image
 

L'ancien portier monégasque Flavio Roma se souvient du nouvel entraîneur des gardiens stéphanois André Biancarelli dans la dernière édition du Progrès.

"Il a besoin de travailler, de transmettre. Il m’a beaucoup aidé. C’est une énorme personne. Comme coéquipier, il était toujours présent pour me glisser des petits mots. Comme entraîneur, c’était pareil. Il connaissait mes défauts et il a été capable de tout de suite se mettre dans son nouveau rôle. André, c’est un Corse, il a du caractère, même si celui de Stéphane Ruffier, le Basque, est un peu particulier. Il arrivera à gérer la situation. Il aime tellement son rôle qu’il veut tout bien faire. Il est attentif à tout. Il est très exigeant avec lui-même et avec les autres. Dès fois je lui dis : "Tranquille". Dédé me parlait souvent de Claude Puel, il l’estime beaucoup."

Un Sainté sauce Grbic ? (5)

08/07 06:49
Image
 

Confirmant l'info donnée hier par Ouest-France, la Pravda du jour assure que le buteur autrichien de Clermont Adrian Grbic va s'engager ce mercredi avec le FC Lorient de Fabien Lemoine.

"Tout s'est accéléré durant le week-end. Le Stade Brestois a un temps semblé tenir la corde, au point de laisser se répandre les rumeurs d'une officialisation imminente. Une tactique qui visait aussi à déstabiliser ses concurrents. Lens distancé, Saint-Etienne a tenté une approche puis s'est rétracté, refroidi par les sommes qu'étaient prêts à miser Brest et Lorient. Après avoir rejoint le Morbihan hier soir, l'attaquant paraphera un contrat de cinq ans avec les Merlus. Le transfert dépasserait légèrement 10 M€, bonus compris."

Une petite chambrée pour recommencer ? (16)

08/07 00:20
Image
 

La Pravda de ce mercredi évoque l'incertitude sur le nombre de billets qui seront attribués aux supporters pour la finale de Coupe de France du vendredi 24 juillet. Extraits.

"Le scénario le plus probable est celui d'une restriction du nombre de spectateurs à 5 000 pour ce match. Chaque club se verrait alors attribuer entre 1 200 et 1 500 places, le reste revenant aux accrédités (joueurs, staffs, stadiers, journalistes...), aux Ligues ou encore aux partenaires des compétitions. Mais toutes n'iraient pas aux supporters. "Le club va inviter les VIP, les salariés, les familles de joueurs et les partenaires, donc on ne sait pas combien il restera de places pour nous, souffle Jean-Guy Riou, président de l'Union des supporters stéphanois. Pour la finale de Coupe de la Ligue en 2013, les supporters n'avaient eu le droit qu'à 8 700 places sur environ 20 000 allouées au club."

Notre groupe a actuellement 350 demandes, contre près de 1 400 au 12 mars », à la veille du confinement, souligne Riou. Le quota risque tout de même de rester insuffisant pour satisfaire tout le monde. Les groupes attendent une réunion avec le club prévue ce mercredi soir avant de prendre une décision. L'USS envisage de laisser ses places aux personnels soignants. Les autorités n'excluent pas que les ultras des Green Angels et des Magic Fans boycottent la rencontre.

Tous les acteurs s'accordent sur un point : il sera difficile de faire respecter les gestes barrières (port du masque obligatoire, distanciation d'un mètre) chez les supporters les plus actifs. Les autorités ont également identifié un risque sécuritaire. "On pense que les ultras stéphanois vont boycotter si la jauge reste à 5 000, mais ils risquent de monter à Paris pour mettre le bordel à l'extérieur du stade", redoute une source au ministère de l'Intérieur.

Le Milan AC veut Wesley ? (2)

07/07 23:38
Image
 

Le 28 décembre dernier, le site Pianeta Milan avait indiqué que le Milan AC s'intéressait à Wesley Fofana. Selon Mohamed Toubache-Ter, les dirigeants rossoneri viennent de faire une offre de 18M€ pour s'attacher les services du numéro 3 des Verts, actuellement sous contrat avec l'ASSE jusqu'en 2024. Sainté, qui a décliné cette proposition, exigerait 30 M€ pour lâcher le joueur. L'ancien club italien de Pierre-Emerick Aubameyang est provisoirement remonté ce soir à la 5e place de la Série A après avoir fait chuter le leader turinois malgré l'entrée en jeu de Blaise Matuidi.

Des Zèbres à l'Etrat

07/07 17:57
Image
 

L'ASSE a annoncé que les Verts joueront leur troisième match de préparation - encore à huis clos - contre le Sporting de Charleroi au Centre Sportif Robert Herbin le mercredi 15 juillet à 17h30.

Les Zèbres, qui ont fini troisièmes du dernier championnat belge derrière Bruges et La Gantoise, ont compté deux anciens flops stéphanois dans leurs rangs : Lynel Kitambala (0 but en 17 matches sous la houlette de Galette) et le milieu de terrain Adrian Adam (1 but en 11 matches de National 3 sous les ordres de Laurent Batlles).

Un Sainté sauce Grbic ? (4)

07/07 15:01
Image
 

Le FC Lorient, qui avait perdu son duel avec le Stade Brestois pour enrôler Franck Honorat, est sur le point de prendre sa revanche avec le buteur clermontois Adrian Grbic, qui intéressait aussi Sainté.

"Le joueur nous avait donné sa parole, ses agents aussi, elle n’a pas été respectée. Samedi, le joueur nous a appelés pour nous dire qu’il venait à Brest, il a appelé le coach aussi et a même demandé si le numéro 7 ou le numéro 9 étaient disponibles. Il désirait l’un des deux. Moi quand je donne ma parole, je ne reviens pas dessus, Je ne m’attendais pas à ça. L’offre de Lorient au joueur était sûrement plus élevée que la nôtre, on ne pouvait pas surenchérir" déplore Grégory Lorenzi cet après-midi sur le site du quotidien Ouest-France.

Ronny chez Francky

07/07 10:29
Image
 

Annoncé successivement par France Football, Ouest-France et Le Télégramme, le prêt de Ronaël Pierre-Gabriel de Mayence au Stade Brestois pour un an (avec une année supplémentaire en option) a été officialisé ce matin par les deux clubs. L'ancien défenseur stéphanois jouera donc aux côtés de Franck Honorat.

 

Ajorque nous voit jouer l'Europe

07/07 09:20
Image
 

S'il a marqué contre les Verts et fini huit points devant eux cette saison, l'attaquant strasbourgeois Ludovic Ajorque explique dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace que le club de Thierry Laurey ne boxe pas dans la même catégorie que l'ASSE.

"Après deux saisons honorables, est-ce que le Racing a un bon coup à jouer en 2020-2021 ? Attention, nous sommes à Strasbourg, pas à Lyon ou Saint-Etienne. Il faut donc se maintenir rapidement. Il y a de gros clubs pour jouer l’Europe. Le nôtre doit se battre tous les ans pour se sauver le plus vite possible. L’objectif principal reste le maintien. Mais si, comme la saison passée, nous nous retrouvons dans le haut du classement, nous ne nous priverons pas."

Une petite chambrée pour recommencer ? (15)

07/07 07:19
Image
 

La Pravda du jour évoque les incertitudes sur le nombre des spectateurs qui seront autorisés à assister à la finale de Coupe de France programmée le vendredi 24 juillet au Stade de France. Extraits.

"Le gouvernement doit préciser, à la fin de la se-maine, son intention pour les "grands rassemblements" (matches en plein air, concerts...). Du côté de la Fédération et de la Ligue, on ne sait toujours pas si ce maximum de 5 000 spectateurs (actuellement prévu jusqu’au 31 août) sera maintenu, voire prolongé, ou si une plus grande capacité d’accueil sera finalement autorisée. En attendant, les deux instances se préparent à deux scénarios.

Le premier et le plus probable, avec seulement 5 000 spectateurs au Stade de France, est le plus restrictif. Seul le premier niveau (le plus bas) de l’enceinte serait ouvert. Il y aurait 1 500 places réservées aux "accrédités" (joueurs, staffs, stadiers, personnel d’organisation, production télévisée, journalistes...). Il resterait alors 3 500 places possibles. Sur ce total, 1 200 billets seraient attribués à chacun des deux finalistes. Il resterait alors 1 100 places pour la "famille football" (présidents de ligues, de districts, de clubs professionnels...) et les partenaires.

La seconde option, celle évidemment souhaitée mais qui a moins de chances de se réaliser, est de pouvoir utiliser 30% de la capacité du Stade de France, soit autour de 25 000 personnes (les deux premiers niveaux seraient ouverts). La règle serait la même, avec environ 70 % de places réservées aux clubs finalistes. Il y aurait alors un peu plus de stadiers et toujours le même nombre de places pour les accrédités,les dirigeants du football françaiset les sponsors. Le prix des tickets serait autour de 15 euros, avec la possibilité de se regrouper à trois ou quatre "entre amis".

Mais il faudra obligatoirement un siège vide entre des groupes différents. Les supporters des finalistes devraient être positionnés chacun derrière un but, les seuls endroits où ils peuvent être physiquement séparés et avoir des accès différenciés. L autre solution serait de les placer en face de la tribune présidentielle. Ce serait sans doute mieux pour la réalisation télévisée, mais moins pour la sécurité. À l’issue de la rencontre, la cérémonie se fera sur la pelousepour éviter aux joueurs de monter dans la tribune présidentielle."

La meilleure équipe de l'histoire des Verts

07/07 06:58
Image
 

Dans la dernière édition du Progrès, Philippe Gastal revient sur la magnifique saison 1969-1970.

"Tous les anciens le disent, et moi aussi en tant qu’historien du club : c’est certainement la meilleure équipe stéphanoise de tous les temps, la plus brillante, la plus talentueuse. Il lui manquait le mental et une préparation athlétique plus poussée. C’est ce qu’a apporté Robert Herbin en 1972 et qui allait nous mener vers l’épopée.

L’ASSE est meilleure attaque (88 buts), meilleure défense (30), possède le meilleur buteur avec Hervé Revelli à 28 buts, Salif Keita à 21 et Georges Bereta à 9. Il y a Jacquet, Bosquier, Durkovic, Herbin au sommet de sa forme, Carnus le gardien de l’équipe de France dans les buts…

Parmi ces brillantes individualités, il y avait Salif Keita. Il était exceptionnel : un des meilleurs joueurs du monde. L’ASSE gagne la finale de la Coupe de France avec le plus grand écart en finale à ce jour, 5-0, face à Nantes. Le chef d'oeuvre de la saison, c'est surtout le 3-0 face au Bayern, un exploit retentissant."

On rappellera également que cette saison-là les Verts avaient fessé les vilains 7-1 en banlieue et 6-0 à Geoffroy-Guichard.

Avec William en finale ? (5)

06/07 21:55
Image
 

Selon le site de la Pravda, Saint-Étienne et Arsenal ont repris des discussions pour permettre à William Saliba de disputer la finale de la Coupe de France face au Paris Saint-Germain, le 24 juillet, précisant que "les négociations sont en très bonne voie" :

"Même si certains points restent encore à régler, ce dossier devrait se conclure positivement. Et la silhouette de Saliba devrait faire son retour sur les terrains d'entraînement de l'Étrat avant vendredi et la fermeture de la première fenêtre du mercato. Arsenal s'est ouvert à cette possibilité face au spleen affiché par le joueur depuis son arrivée à Londres et provoqué par la perspective de manquer ce rendez-vous historique avec son club formateur. En contrepartie, Saint-Étienne devrait renoncer à à un bonus de 2,5 M€ prévu pour la dix-septième titularisation de Saliba cette saison. Celle-ci pourrait justement intervenir à l'occasion de la finale de la Coupe de France..."

Deux Berjalliens sur le terrain

06/07 21:44
ImageImage
 

Comme l'a rappelé aujourd'hui France Bleu Isère, deux anciens joueurs natifs de Bourgoin-Jallieu et pré-formés au FCBJ s'affronteront ce vendredi à 18h00 dans le Chaudron : Maxence Rivera (18 ans) et l'ancien vilain et nouvel Aiglon Amine Gouiri (20 ans).

Pour rappel, Kévin Monnet-Paquet et Naïs Djouahra (Real Sociedad) ont eux aussi joué sous le maillot ciel et grenat du club de leur ville natale dont l'équipe fanion, désormais entraînée par Jérémy Clément, compte actuellement deux anciens réservistes stéphanois dans ses rangs : Cyril Martin-Pichon et Jessim Mahaya.

Söderlund a marqué contre Hammarby

06/07 20:45
Image
 

Alexander Söderlund a marqué hier le deuxième but de la victoire (3-0) de Häcken contre Hammarby lors de la 6e journée du championnat suédois.

Un Ange passe sur Actufoot

06/07 20:00
Image
 

Actufoot a publié aujourd'hui une longue interview de l'Ange Vert. Extraits.

"J’ai pris ma retraite il y a quelques temps, même si j’étais encore à Saint-Etienne dans le directoire, mais depuis le confinement je n’ai plus d’activité au club. C’était programmé comme ça. Je suis retourné aux sources, je suis revenu dans ma région à Royan. Cette expérience de dix ans comme directeur sportif de l'ASSE a été un grand plaisir. Il ya eu des relations humaines, ce qui est très important à mes yeux, avec Christophe Galtier, Jean-Louis Gasset, Roland Romeyer, Bernard Caiazzo et d’autres.

Il y a eu beaucoup de résultats quand même, car on a été européen : ce n’est pas évident avec la concurrence ! On a été régulièrement qualifié avec de belles rencontres en Europa League. Ma relation a été forte avec les supporteurs stéphanois, j’ai vécu de grands moments ! Des tensions entre Roland et Bernard ? Non, car je suis quelqu’un de rassembleur, je n’aime pas le conflit et on peut parfois me le reprocher. J’ai essayé de mettre en place un état d’esprit positif.

On a longtemps joué le top 5, mais il y a eu le départ de Jean-Louis après une belle saison. Il y a eu une petite déception au niveau du club, des joueurs… Ça n’a pas été facile pour Ghislain de reprendre derrière. Pour réussir, il faut travailler dans le temps. Cela a été un nouveau départ, mais les résultats n’ont pas été au rendez-vous. Claude est arrivé avec une autre philosophie. C’est une année compliquée, mais peut-être une année dans la reconstruction. Claude est un entraîneur qui aime faire confiance aux jeunes. Saint-Etienne va avoir une équipe renouvelée et rajeunie. Il faudra donc du temps pour avoir des résultats.

J’étais plus buteur à Paris qu’à Saint-Etienne où je jouais ailier droit dans un 4-3-3. Je ne me suis jamais considéré comme un avant-centre type, mais plus comme un attaquant libre. Le buteur est important dans une équipe et doit marquer. Dans ma période de dirigeant, il y a eu Pierre-Emerick Aubameyang. Il s’est affirmé à l’ASSE. Max-Alain Gradel a eu une très bonne période aussi. Après on a fait venir plusieurs attaquants qui n’ont pas eu forcément de réussite comme Robert Beric. Si on a un buteur qui marque 15-20 buts dans une saison, c’est un gros plus. Ces dernières années, on n’a pas eu ce buteur ! Mais ce n’est pas facile à trouver ou sinon c’est très cher.

Au cours de quel match j'ai connu une communion totale avec les supporteurs ?À Geoffroy-Guichard en Coupe d’Europe bien sûr : le public nous portait, il était le 12ème homme. On a fait des retournements de situation, et même avec Paris. Ce sont de grands souvenirs aussi avec les finales de Coupe de France à « domicile » aux Parc des Princes avec le public parisien. Lors de la première victoire en finale de Coupe de France, le terrain a été envahi par les supporteurs, un grand souvenir !"

Puel a puni Dufy

06/07 19:46
Image
 

Dans un dossier "P'tits secrets de journalistes", à paraître demain dans France Football, Margot Dumont (beIN Sports) rèvèle que Romain Hamouma fait partie de ses amis et Guillaume Dufy (Pravda) raconte une anecdote sur Claude Puel. "Quand il était entraîneur du LOSC, il m'avait convoqué dans la salle de presse pour me dire que j'étais un tordu, vicieux, manipulateur, et que j'essayais de monter les joueurs contre lui. Il m'a donc lâché qu'il ne répondrait plus jamais à une de mes questions. J'allais donc au point presse et quand j'avais un sujet, je demandais à un collègue de la poser pour moi."

Une petite chambrée pour recommencer ? (14)

06/07 18:43

Comme le redoutait Le Parisien il y a trois jours, la Pravda indique que le juge des référés du Conseil d'État a confirmé aujourd'hui l'interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes. De ce fait, on ne devrait donc pas revoir le Stade de France vêtu de vert le vendredi 24 juillet pour la finale de Coupe de France.

En avant Durivaux ! (2)

06/07 14:52
Image
 

Entraîneur de l'équipe réserve guingampaise (N2), Jean-Baptiste Le Bescond se réjouit dans Ouest-France de compter dans son effectif l'ancien défenseur stéphanois Dylan Durivaux.

"C'est un latéral droit qui peut jouer à gauche, ça faisait déjà 18 mois qu’il jouait en N2 à Saint-Etienne. Très explosif, international U19. Il avait six ou sept clubs sur lui et il a choisi notre projet, c’est intéressant."

L'ancien protégé de Laurent Batlles et Razik Nedder était coutisé par Rennes, Nice, Lorient, Nîmes, Troyes, Amiens et Niort.

Rustem se démène

06/07 14:04
Image
 

Directeur Général Adjoint de l’ASSE en charge des activités sportives, Samuel Rustem s'est confié à Ecofoot. Extraits.

"Les associations de supporters occupent une place très importante. Ils incarnent l’identité et les valeurs du club. Les relations sont aujourd’hui pilotées par le Service des opérations, l’un des trois services que j’anime. Sur le plan opérationnel, ce service s’appuie notamment sur un responsable des opérations, un directeur de la sûreté et de la sécurité et un référent supporters  qui se charge plus spécialement, et au quotidien, des relations avec nos cinq groupes officiels de supporters. Tous les sujets sont abordés en toute transparence. Certes, nous n’avons pas forcément la même vision que nos supporters sur certains sujets. Mais, malgré nos divergences, la relation reste saine et respectueuse. C’est aussi un objectif important pour nous.

En 2013, à mon arrivée, le président Roland Romeyer m’avait notamment confié pour mission de créer cette relation de confiance, de loyauté et de franchise : trois valeurs humaines qui lui tiennent à cœur et qu’il souhaitait transmettre. Aujourd’hui, nous veillons à ce que nos rapports avec les supporters s’inscrivent toujours dans ce cadre. Ce mode de fonctionnement a été instauré avec les "anciens" des différents groupes il y a sept ans et doit survivre à d’éventuels changements d’hommes et d’organisation.

Depuis plusieurs saisons maintenant, je suis membre de plusieurs commissions de la LFP. Les échanges sont constructifs et utiles. Ils permettent de faire le lien entre la théorie, représentée par les professionnels des instances et la pratique que nous représentons à travers nos différentes missions au sein des clubs. Ce fut le cas notamment lors de la mise en place des Référents Supporters via l’Instance Nationale du Supportérisme sous l’impulsion du Ministère des Sports. Concernant la LFP, depuis quelques saisons maintenant, les différentes commissions collaborent et travaillent pour faire avancer ces sujets, en lien avec les groupes de supporters en France. Le dialogue semble permanent entre les représentants de la LFP et les représentants des groupes de supporters."

Un beau souvenir en SOM !

06/07 13:29
Image
 

On l'a encore vu le week-end dernier dans les déclarations enjouées de Fatsah Amghar et Louis Beccu, affronter les Verts est toujours un moment fort pour des amateurs. Dans la dernière édition du Maine-Libre, plusieurs anciens joueurs du SOM (Stade Olympique du Maine) se remémorent leur 32e de finale de Coupe de France perdu avec les honneurs le 2 février 1975 à Laval (2-0, buts de Dominique Bathenay et Gérard Janvion).

Philippe Ferrand : "Je me souviens de la dimension particulière de ce rendez-vous, en raison de la présence des grands patrons des Mutuelles du Mans tout au long des 24 heures précédant la rencontre en Mayenne. L’ébullition autour de cette rencontre avait duré trois semaines. Les Revelli, Lopez, Piazza et consorts ont été remarquables. Ils ont fait preuve d’une grande humilité. Il est évident que nous avions la crainte de prendre une valise, mais ils ont joué à leur main, sans jamais en rajouter. Tout s’est fait dans la normalité."

Marcel Gouin : "Dans une carrière c’est la cerise sur le gâteau. Jouer les Verts de l’époque auxquels il ne manquait que Larqué (blessé) et Curkovic, est inoubliable. Nous n’avons pas ménagé notre peine dans l’entrejeu, face à Bathenay, Repellini et Santini. Afin de ne pas perdre nos repères, nous n’avions rien changé dans notre approche tactique. Sur quelques mouvements intéressants, on est parvenu à les mettre en danger. Lorsque j’ai appris le tirage, j’étais heureux comme un gamin. J’ai d’ailleurs toujours conservé le maillot de ce match, que le président Rocher avait fait déposer dans notre vestiaire."

Philippe Lemarchand : "Dans ce genre de rencontre, le gardien peut souvent se mettre en évidence en effectuant quelques parades décisives. Assez bizarrement, je n’ai pas eu beaucoup de travail. Par contre, sur les deux buts que nous encaissons, je me fais prendre sur mon point fort, les sorties dans les pieds. Je n’hésitais pas à aller au-devant des attaquants mais à chaque fois la vivacité du geste de Janvion a été plus prompte que mon intervention. Nous avons raté la montée en D3, en raison de ce match qui nous a pas mal fait gamberger et donc perdre des points sur nos principaux rivaux."

 

Crédit photo : Le Maine Libre, Denis Lambert

Bajic parti pour rester ?

06/07 12:04
Image
 

Préféré à Stéphane Ruffier pour remplacer Jessy Moulin après la pause du match amical remporté avant-hier contre Rumilly Vallières, Stefan Bajic a été approché par Cholet (National 1) dans le cadre d'un prêt selon Loïc Tanzi. Mais le journaliste de RMC indique que Claude Puel bloque le départ du jeune gardien des Verts.

Thalamy en banlieue

06/07 07:36
Image
 

Le FC Lyon a annoncé hier la signature de Florian Thalamy (26 ans). Né comme Rayan Souici à Pierre-Bénite (dans la banlieue de la banlieue), ce défenseur de la belle génération 1994 (finaliste de la Coupe Gambardella 2012) a porté le maillot vert de 2009 à 2014 avant de jouer à Mlada Boleslav (République tchèque), Châtellerault, Andrézieux, Paulhan Pézenas et Saint-Nazaire.

Platini planait

06/07 07:18
Image
 

Le Parisien du jour revient sur le fameux triplé réalisé par Platoche contre les Yougoslaves lors de son retour dans le Chaudron à l'Euro 1984.

 

"Libérés, les Yougoslaves mènent 1-0 à la pause. "Dans les vestiaires de Geoffroy-Guichard,  Michel n’était pas inquiet, se souvient Bruno Bellone. Il m’a dit : Si j’ai un coup franc exploitable, tu verras, ce sera but !" Ce soir-là, Platini va faire mieux que tenir sa prophétie. A lui seul, d’un coup du chapeau, il va tout renverser. Marquant encore du pied gauche, de la tête puis du pied droit (le fameux coup franc annoncé). "Trente-six ans après, je crois que c’est son match le plus abouti, se rappelle Jean-Marc Ferreri. Il volait littéralement."

 

Partager