Pas de nouveau Bruno à gauche ?

29/07 12:30
Image
 

Après avoir compté dans ses rangs le Portugais Basto, l'ASSE a tout récemment tenté de faire venir un autre latéral gauche prénommé Bruno selon Uno. Comme le rapporte ce quotidien de Santa Fe, San Lorenzo a repoussé une offre stéphanoise de 2 M$ (soit, 1,7 M€) pour Pitton, auteur de 7 buts cette saison en 21 matches de L1 argentine. L'ancien club argentin de Bergessio réclamerait 5 M$ (soit 4,3 M€) pour lâcher son offensif défenseur de 27 ans. Une somme trop élevée pour les Verts. Il n'entendra jamais Monty, Pitton !

U19 : à Béziers pour commencer

29/07 08:31
Image
 

La FFF a dévoilé hier le calendrier des U19 nationaux. Les protégés de Jean-Luc Dogon débuteront leur saison à Béziers le dimanche 30 août à 15h00.

 

J1 - 30/08/2020 : Béziers - ASSE

J2 - 06/09/2020 : Ajaccio - ASSE

J3 - 13/09/2020 : ASSE - OM

J4 - 20/09/2020 : Nîmes - ASSE

J5 - 27/09/2020 : ASSE - Cannes

J6 - 04/10/2020 : Toulon - ASSE

J7 - 11/10/2020 : ASSE - Pieve Di Lota

J8 - 18/10/2020 : Colomiers - ASSE

J9 - 25/10/2020 : ASSE - Toulouse

J10 - 08/11/2020 : Monaco - ASSE

J11 - 15/11/2020 : ASSE - Montpellier

J12 - 22/11/2020 : Nice - ASSE

J13 - 29/11/2020 : ASSE - Istres

 

J14 - 06/12/2020 : ASSE - Ajaccio

J15 - 17/01/2021 : OM - ASSE

J16 - 24/01/2021 : ASSE - Nîmes

J17 - 07/02/2021 : Cannes - ASSE

J18 - 14/02/2021 : ASSE - Toulon

J19 - 07/03/2021 : Pieve Di Lota - ASSE

J20 - 21/03/2021 : ASSE - Colomiers

J21 - 28/03/2021 : Toulouse - ASSE

J22 - 11/04/2021 : ASSE - Monaco

J23 - 18/04/2021 - Montpellier - ASSE

J24 - 02/05/2021 - ASSE - Nice

J25 - 09/05/2021 - Istres - ASSE

J26 - 16/05/2021 - ASSE - Béziers

Saadi, ça baigne !

29/07 07:57
Image
 

A la 71e minute, Idriss Saadi a marqué hier de belle manière le but victorieux (2-1) de Strasbourg contre Montpellier à Divonne-les-Bains (Ain).

 

Crédit photo : Cédric Joubert, DNA

Les Verts donnent des idées aux vilains (2)

29/07 07:33
Image
 

Avant de défier à son tour le QSG au Stade de France après-demain en finale de Coupe de la Ligue, le vilain défenseur Marcelo s'est confié au Progrès.

"J’ai vu un bout de la finale de Coupe de France. Saint-Etienne ne jouait pas mal du tout, bien ensemble. Il est important de jouer dur, d’être rigoureux, et surtout aussi de jouer ensemble. Il faut mettre de l’engagement en jouant de manière honnête. On doit toujours essayer de toucher le ballon.

Mbappé ne va pas jouer, c'est un avantage car avec lui, le rythme va plus vite encore. Il fait beaucoup d’appels, et libère des espaces qui profitent à Neymar et Icardi. S’il n’est pas là, c’est mieux, mais on ne souhaite jamais la blessure d’un joueur. C’est peut-être le match le plus important de la saison pour nous. Et on va donner 200 %."

 

Crédit photo : Romain Lafabrègue, AFP

Grégory fan de Jessy

29/07 07:20
Image
 

Nouvel entraîneur des gardiens du DFCO, Grégory Coupet ne tarit pas d'éloges sur Jessy Moulin dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"Je suis juste fan de sa technique ! Durant la finale il a réalisé un nombre impressionnant de parades dans des situations totalement différentes. Il a la vitesse d’exécution, il est en pleine maturité et puis c’est un gardien qui se trouve dans la force de l’âge. S’il continue sur ces bases, il peut jouer encore trois ou quatre ans à haut niveau sans problème.

Le mental est très important. Il se trouve dans la plénitude. Il maîtrise avec brio les à-côtés, c’est un maître zen. Son bagage technique est celui d’un goal de haut niveau qui aurait facilement pu être un numéro un dans un autre club. Ce qu’il a produit vendredi, c’est une partition de haute volée. Je lui tire encore mon chapeau."

Randal et les Verts

28/07 21:42
Image
 

Comptant s'imposer chez les Canaris après son prêt bénéfique d'une saison à Boulogne, l'attaquant nantais Randal Kolo Muani se remémore ses débuts en pro dans la dernière édition du quotidien Ouest-France.

"C’était à Saint-Etienne, le 30 novembre 2018. J'avais remplacé Majeed Waris à 25 minutes de la fin. J’étais sous le choc, tellement surpris de rentrer, je ne m’y attendais pas. L’image qui me revient, c’est le bruit dans le Chaudron, incroyable ! Impossible d’entendre les coéquipiers. C’était dur de rester concentré."

N3 : Démarrez du bon pied à Montpied !

28/07 21:26
Image
 

La FFF a dévoilé ce mardi le calendrier du groupe Rhône-Alpes Auvergne de National 3.

Les protégés de Razik Nedder démarreront leur saison le dimanche 30 août à 15H00 contre Clermont Foot sur le terrain annexe du Stade Gabriel-Montpied.

 

J1   30/08/2020 : Clermont - ASSE

J2   05/09/2020 : Chambéry  - ASSE

J3   12/09/2020 : ASSE - Montluçon

J4   26/09/2020 : SC Lyon - ASSE

J5   10/10/2020 : ASSE - Velay

J6   24/10/2020 : Bourgoin-Jallieu - ASSE

J7   07/11/2020 : ASSE - Limonest

J8   14/11/2020 : Thonon Évian - ASSE

J9   28/11/2020 : ASSE - Ain Sud

J10 05/12/2020 : Hauts Lyonnais - ASSE

J11 12/12/2020 : ASSE - Aurillac

J12 30/01/2021 : Vaulx-en-Velin - ASSE

J13 06/02/2021 : ASSE - Moulins

 

J14 20/02/2021 : ASSE - Chambéry

J15 27/02/2021 : Montluçon - ASSE

J16 06/03/2021 : ASSE - SC Lyon

J17 20/03/2021 : Velay  - ASSE

J18 27/03/2021 : ASSE - Bougoin-Jallieu

J19 10/04/2021 : Limonest - ASSE

J20 17/04/2021 : ASSE - Thonon Évian

J21 24/04/2021 : Ain Sud - ASSE

J22 01/05/2021 : ASSE - Hauts Lyonnais

J23 08/05/2021 : Aurillac  - ASSE

J24 15/05/2021 : ASSE - Vaulx-en-Velin

J25 29/05/2021 : Moulins - ASSE

J26 05/06/2021 : ASSE - Clermont

Yvan y a toujours cru

28/07 20:10
Image
 

Auteur de débuts officiels très remarqués sous le maillot vert en finale de Coupe de France, Yvan Neyou a toujours cru en lui, comme il l'avait expliqué dans une interview parue en avril 2017 dans Le Mag du Stade Lavallois. Extraits.

"J’ai commencé le foot en club plus tard que la plupart des joueurs. Dans le quartier, à Brunoy (Essonne), à l’école je jouais tout le temps et je ne m’intéressais qu’au foot. Les gens disaient à ma famille : Yvan, il est bon, il faudrait qu’il rentre dans un club. Ma mère était seule pour nous élever et n’avait pas trop le temps de penser à ça. J’ai commencé en club quand je suis arrivé en CE 2. J’ai fait deux ans en poussins à Brunoy. Après je suis parti dans un club réputé en Ile-de-France, le Centre de formation de Football de Paris qui est basé à Orly et d’où beaucoup de jeunes sortent pour aller dans les clubs pros [les U19 Abdoulaye Bakayoko et Ahmed Sidibé et le U17 Darling Bladi sont passés par le CFFP,  qui a compté dans ses rangs Alaeddine Yahia, Franck Tabanou, Ismaël Diomandé, ndp2].

J’y suis d’abord allé faire un entraînement en cachette de ma mère, j’ai pris le bus, le train... Le coach m’a dit : "on te veut, il faut faire les papiers". Ma mère n’était pas contente... je lui ai montré la feuille et là, c’était bon. Je suis resté trois ans, puis j’ai signé en même temps à l’INF Clairefontaine et à Auxerre. J’ai fait deux ans de "préfo" à l’INF avant de rejoindre le centre de formation de l’AJ Auxerre pour trois ans. À Auxerre, j’étais dans un confort, avec mes potes, on était toujours ensemble, à quinze ans on avait tout, jacuzzi, piscine... Le confort, cela peut endormir, mais je savais ce que je voulais. Quand j’ai senti qu’ils ne comptaient pas sur moi, je suis parti. Je me suis retrouvé chez moi sans club. L’agent qui devait me trouver quelque chose n’a plus donné signe de vie. J’ai appelé des potes pour avoir les numéros de certains recruteurs et un de mes oncles a appelé plusieurs clubs pour moi, notamment Laval. C’est comme ça que je suis arrivé à Sedan, j’ai fait un match, deux matchs, le coach a dit qu’il voulait que je reste.

J’étais avec les U19, on s’entraînait à 18h00, je ne faisais rien de la journée mais j’étais déterminé. J’ai dit à un copain qui jouait au club que je venais pour m’imposer : trois mois plus tard, je m’entraînais avec le groupe de National. La première fois que Roger Lemerre m’appelle pour participer à l’entraînement du National, j’étais à Valenciennes pour un essai. La semaine d’après, j’étais à Paris. La troisième fois, je suis venu et j’ai fait un bon entraînement. Je lui ai demandé : "je prends mes affaires et je repars avec les U19 ?" Il m’a dit : "tu restes avec nous". Il m’a toujours mis en confiance, me disant que cela allait bien se passer. À la fin de l’année, il m’a dit : "continue à bosser et même si tu ne restes pas à Sedan, des clubs en France, il y en a d’autres".

À aucun moment de ma vie, j’ai pensé que je n’arriverai pas à être footballeur. À Sedan, je me suis dit : "même si ça doit prendre plusieurs années, je deviendrai footballeur". Pour d’autres, comme des amis avec qui j’étais à l’INF Clairefontaine, cela s’est toujours bien passé [Allan Saint-Maximin en fait partie, ndp2]. J’en ai connu beaucoup pour qui cela n’a pas marché. C’est aussi une question de chance. Si j’avais été dans un club qui m’avait donné toute sa confiance pendant ma formation, peut-être que je serais plus haut. Peut-être aussi que je jouerais en CFA ou en DH..."

Ruffier réintégré

28/07 18:18
Image
 

Confirmant l'info donnée hier soir par la Pravda, l'ASSE va réintégrer Stéphane Ruffier comme l'atteste ce communiqué publié ce mardi sur le site officiel :

"Après avoir reçu Stéphane Ruffier dans le cadre d'un entretien qui s'est tenu le 22 juillet dernier, l'AS Saint-Étienne lui a signifié, par lettre recommandée expédiée hier après-midi, la notification de sa sanction. Au terme de la procédure conforme aux dispositions de la Charte du Football Professionnel, le joueur a été sanctionné d'une mise à pied disciplinaire de six jours consécutive à un acte d'insubordination. Dès ce mercredi, Stéphane Ruffier reprendra l'entraînement."

Guy Roux hurle avec les loups

28/07 17:38
Image
 

Dans la dernière édition de L'Yonne Républicaine, Guy Roux revient sur la finale de la Coupe de France.

"PSG-Saint-Etienne, quelle triste soirée ! Cette rencontre commença de manière honteuse par une agression sur Neymar, heureusement sans conséquence, et une agression du capitaine des Verts Loïc Perrin sur Mbappé, qui a peut-être mis fin à la saison 2019-2020 du meilleur joueur du PSG. On ne va pas jusqu’à invoquer deux agressions préméditées sur les meilleurs joueurs opérant en France parce que nous sommes dans le pays de la présomption d’innocence. Cette finale fut un mauvais match, ou pourtant Saint-Étienne réduit à dix osa attaquer mais sans marquer."

Bien loti, l'Athlético reprend Gigliotti

28/07 16:45
Image
 

Rétrogradé initialement et adminitrativement en Régional 2 mais finalement repêché en National 2 par la DNCG en appel, l'Athlético Marseille a fêté ça en recrutant David Gigliotti (35 ans) selon La Provence. L'ancien attaquant stéphanois connaît bien ce club (anciennement dénommé Marseille Consolat) pour y avoir joué plus de quatre ans (de janvier 2014 à septembre 2016 puis de janvier 2017 à novembre 2018). Le natif de Matigues évoluait depuis deux saisons à Istres, où il aura claqué 18 pions en 28 matches de National 3. Pour rappel, l'ex-joueur de Monaco et de Troyes n'avait trouvé que 5 fois le chemin des filets en 39 rencontres disputées sous le maillot vert.

Une petite chambrée pour recommencer ? (28)

28/07 14:49
Image
 

Comme le rapporte Le Figaro, le gouvernement a annoncé ce matin qu'il maintenait la jauge de limitation des spectateurs dans les stades à 5000 personnes tout en ouvrant la porte à un assouplissement de ces mesures restrictives. A partir du 15 août, un nombre plus conséquent de spectateurs sera autorisé sous conditions. 

"A compter du 15 août 2020, le préfet de département peut accorder à titre exceptionnel des dérogations, après analyse des facteurs de risques et notamment : "1-. De la situation sanitaire générale et de celle des territoires concernés ; "2- Des mesures mises en œuvre par l’organisateur afin de garantir le respect des dispositions de l’article 1er ; "3- Des dispositions spécifiquement prises par l’organisateur afin de prévenir les risques de propagation du virus propres à l’événement concerné au-delà de 5 000 personnes", peut-on lire dans le Journal Officiel

"Les dérogations peuvent porter sur un type ou une série d’événements lorsqu’ils se déroulent dans un même lieu, sous la responsabilité d’un même organisateur et dans le respect des mêmes mesures et dispositions sanitaires. Il peut y être mis fin à tout moment lorsque les conditions de leur octroi ne sont plus réunies", précise le gouvernement. 

Dans un communiqué du ministère chargé des Sports, Roxana Maracineanu a précisé certaines de ces règles barrières indispensables : les spectateurs devront être assis, porter un masque et une distance minimale d’un siège entre groupe de 10 personnes maximum venant ensemble ou ayant réservé ensemble sera obligatoire. La ministre déléguée aux Sports réunira cette semaine les représentants des différentes fédérations sportives et ligues professionnelles afin de discuter des dispositifs.

On espère que ces dérogations seront accordées pour permettre à un maximum de spectateurs d'assister le vendredi 21 août à l'exploit des Verts au Vélodrome et le dimanche 30 août au grand retour de Papy Lemoine dans le Chaudron !

La crevette a crevé l'écran

28/07 13:08
Image
 

Désormais responsable des relations avec la Chine, des clubs partenaires et du développement sportif de l'AJA, Bernard David nous parle d'Yvan Neyou et de la bonne santé de la formation stéphanoise.

"Yvan n'avait pas été gardé à Clairefontaine, ce qui me fait un peu penser à Allan Saint-Maximin qui est de la même génération que lui. A l'époque où je dirigeais le centre de formation de l'AJA, on avait récupéré Yvan en cours de route il y a une dizaine d'années. Il était en famille d'accueil. Je l'ai côtoyé deux ans avant de quitter Auxerre pour Sainté. je garde un bon souvenir de lui. A l'époque c'était une crevette, il était très fin. Je garde le souvenir d'un jeune joueur très technique et endurant. Je sais qu'après mon départ il a joué avec les U17 nationaux de l'AJA.

Il a fait des conneries de son âge à l'époque, je crois que c'est pour ça qu'il n'a pas été gardé à Auxerre. Je l'avais un peu perdu de vue même si j'ai su qu'ensuite il a joué à Sedan, à Laval et au Portugal. Ça me fait plaisir de l'avoir vu à ce niveau en finale de Coupe de France. Il a été très bon contre Paris, il a crevé l'écran. C'est une recrue qui vient un peu de nulle part, c'est une surprise agréable. Yvan a muri depuis l'époque où je l'ai connu. Il a maintenant 23 ans, il a bourlingué, il arrive à maturité.

Sainté a recruté des joueurs assez jeunes comme lui et s'appuie par ailleurs sur les joueurs formés au club. J'ai noté que l'ASSE était montée à la quatrième place au classement des centres de formation. Le club récolte les fruits de longues années de travail. J'y ai d'ailleurs pris part pour avoir dirigé le centre de formation de 2012 à 2017. Qui a recruté les Nordin, Camara, Saliba et Abi ? C'est moi. Fofana c'est pareil, ça a été compliqué de le recruter, il faisait des conneries à Vitrolles. On a bagarré pour avoir ces garçons et on a réussi. D'ailleurs on aurait sans doute gagné la Gambardella à l'AJA s'ils n'avaient pas été là. On menait 3-1 à quelques minutes de la fin, Sainté a gagné aux tirs au but.

Je ne suis pas surpris que ces jeunes s'imposent aujourd'hui en équipe première, on savait qu'il y avait une génération qui arrivait. Tous les formateurs stéphanois ont su les faire progresser. Mais je pense que l'on peut féliciter Claude Puel. C'est magnifique quand ton équipe première compte autant de bons joueurs issus du centre de formation. Quand t'es directeur de centre de formation, t'es souvent critiqué, on te reproche de ne pas sortir assez de jeunes. Mais il faut avoir la chance d'avoir un entraîneur qui leur fasse confiance chez les pros. C'est ce qui se passe avec Claude Puel. C'est un coach qui fait jouer des jeunes, parfois contre vents et marées."

Arrêt Ostende pour Gueye

28/07 12:07

Prêté la saison passée à Nancy (23 matchs, 7 buts), Makhtar Gueye ne reviendra pas à Saint-Etienne. L'attaquant sénégalais s'est engagé aujourd'hui pour quatre ans avec le club belge du KV Ostende selon le site officiel.

On retiendra de Makhtar son entrée en jeu à Strasbourg en août 2018. Il avait égalisé en fin de match quelques minutes après son entrée en jeu. Chez les Verts, il s'agit de son seul but en 5 rencontres.

Cosenza sort la tête de l'eau grâce à Rivière

28/07 07:57
Image
 

Auteur d'un doublé et d'une passe décisive hier soir lors de l'avant-dernière journée de Série B, Emmanuel Rivière a permis à Cosenza de sortir de la zone rouge en s'imposant 5-1 sur le terrain d'Empoli, ancien club d'Assane Diousse. Ayant claqué 11 pions cette saison en L2 italienne, l'ancien attaquant stéphanois a battu son record de buts marqués en championnat sur une saison (10 en 2013-2014 avec Monaco).

Les Verts donnent des idées aux vilains

28/07 07:12
Image
 

"On est persuadés qu’on peut le faire. Evidemment, c’est le PSG, on connaît sa valeur. Mais on a tous vu leur match contre Saint-Etienne. Sainté a réussi à exister, à se créer des situations, ça donne des idées" déclare aujourd'hui dans Le Parisien un vilain joueur tenant à garder l'anonymat à trois jours de la finale de la Coupe de la Ligue.

Dans la dernière édition rhodanienne du Progrès, Sydney Govou espère que les banlieusards vont s'inspirer des Stéphanois.

"Après avoir vu le match de Paris contre l’ASSE, je pense que c’est plus que jouable. Les Parisiens auront l’objectif de ne pas hypothéquer leurs chances en Ligue des Champions et donc de ne pas se blesser. Si Lyon met beaucoup d’agressivité dans ce match, Paris aura inconsciemment tendance à déjouer. Et l’absence de MBappé va forcément les affaiblir. Saint-Etienne a mis la barre très haut en termes d’agressivité et aurait dû mener au score. Il faut s’inspirer de ce qu’ils ont fait les 20 premières minutes."

La bible ne plaint pas Dieu

27/07 23:05
Image
 

Autoproclamée "bible du football", France Football à paraître demain revient brièvement sur la finale de la Coupe de France.

"Un petit match terminé sur un petit score, un petit vainqueur qui a joué au petit trot, quelques petites éclaircies comme les passes de Neymar ou les sauvetages de Jessy Moulin, la sortie par la petite porte de Loïc Perrin, le tout en petit comité, mais ça c’était prévu. Il est paradoxal de constater que le scénario de la probable fin de carrière du défenseur stéphanois a suscité presque autant de commentaires éplorés que la blessure de Kylian Mbappé. On veut bien qu’il ne soit pas le capitaine Fracasse de vendredi dernier et que l’ensemble de son parcours mérite le respect, mais enfin, le plus à plaindre des deux est tout de même celui qui a quitté le Stade de France en béquilles.

Dans le même ordre d’idées, il ne faudrait pas que la vitesse de l’attaquant parisien serve de justification à des interventions aussi dangereuses. «Mappé va trop vite», a avancé Claude Puel, dans le rôle de l’avocat de la défense, après la rencontre. C’est une évidence, il va souvent trop vite pour ses adversaires, mais ce n’est pas une raison pour employer des moyens illicites. La manière dont il a géré les premières heures de son indisponibilité, en s’associant à la joie de ses partenaires puis en répondant sur Twitter au message de sympathie de l’AS Saint-Étienne sans afficher la moindre amertume, est assez éloquente. Jusque dans la douleur, il fait preuve de maturité."

Ruffier réintégré ?

27/07 21:18

Image

Selon la Pravda, Stéphane Ruffier n'a pas reçu de lettre de licenciement et devrait être réintégré.

"Si le club ne s'est pas empressé de la lui envoyer, c'est qu'il ne compte pas aller jusqu'à le licencier. Outre une retenue sur salaire, le Basque pourrait recevoir une sanction disciplinaire, sous la forme d'un nouvel avertissement ou d'un blâme. Bien que la dernière année de contrat de son gardien s'élève à 2,8 M€ bruts, Roland Romeyer ne serait pas très favorable à un licenciement. Il ne serait pas le seul en interne. Au regard des deux principaux griefs reprochés à Ruffier, - un retard à l'entraînement et un refus de participer à une opposition à sept contre sept avec les jeunes - les Verts auraient peu de chance de l'emporter lors d'un inévitable procès devant les prud'hommes.

Ruffier devrait effectuer son retour au centre sportif Robert-Herbin de l'Étrat, où l'accès lui reste interdit jusqu'à nouvel ordre. Dès ce jeudi, date de la reprise de l'entraînement ? Ce délai apparaît un peu court. Mais il s'agit, là aussi, d'une possibilité à ne pas écarter. Si cette tendance se confirme, Ruffier reviendra dans le groupe, avec le statut de doublure de son ancienne doublure et dans une position affaiblie au sortir de la bonne prestation de Jessy Moulin au Stade de France. Ses relations avec ce dernier, mais aussi avec Claude Puel, manager général de l'ASSE, seront scrutées de près. Cela ajoutera un épisode au feuilleton Ruffier."

Neyou vu par Usaï

27/07 20:12
Image
 

Après Anthony Correia, Manu Pires, Allan Saint-Maximin et Colbert Marlot, c'est au tour de l'actuel coach de la Berri (L2) Nicolas Usaï d'évoquer sa brève collaboration avec le nouveau numéro 19 des Verts.

"Je n'ai côtoyé Yvan que deux mois à Sedan en National 1. J'avais été nommé entraîneur à la mi-novembre 2016 et il est parti à Laval fin janvier 2017. Il avait des problèmes à la cheville à l'époque donc il n'a dû jouer que quatre ou cinq matches avec moi. Quand je suis arrivé à Sedan, plusieurs clubs pros s'intéressaient à Yvan. A la base mon objectif était de le garder au mercato hivernal mais je me suis pas opposé à son départ. Le joueur souhaitait partir, il avait l'occasion de signer pro. Yvan a une très bonne mentalité. Il est bosseur, intelligent et c'est un passionné de football.

Son parcours montre bien qu'il ne suffit pas de prendre des chemins tout tracés pour réussir. Parfois il faut prendre des chemins de traverse pour y arriver. Il éclot plus tard que d'autres. Je trouve que son cas est un très bon exemple pour des jeunes qui se retrouvent aujourd'hui en échec en centre de formation, qui vont passer par le National ou le CFA pour pouvoir rebondir. De très bons joueurs ont connu le National ou le CFA. Le Marseillais que je suis pense par exemple à deux joueurs qui ont réussi à l'OM : Franck Ribéry, qui avait joué à Boulogne et à Brest, et Mathieu Valbuena qui est passé par Libourne-Saint-Seurin.

Mais je ne pense pas qu'Yvan a lui tout seul pourra vaincre la malédiction des Verts au Vélodrome. Vous n'avez plus gagné là-bas depuis 1979. J'espère que les Verts arrivront à vaincre cette malédiction le plus tard possible, on va dire dans cinquante ans. Ce n'est parce que mon numéro de téléphone finit par 42 que je suis Stéphanois ! (rires) Je reste Marseillais mais j'adore Saint-Etienne, c'est un club mythique. J'ai un très bon ami, Richard Goyet, qui est adjoint à Nîmes aujourd'hui, il m'a fait connaître le Chaudron. Pour revenir à Yvan, ce qui m'avait frappé, c'est sa qualité de première touche, sur le contrôle et la passe. C'est un garçon qui s'oriente très bien, ce qui lui permet de se mettre automatiquement dans le sens du jeu et de voir peut-être plus rapidement que les autres."

Les Verts voient rouge contre Paris

27/07 11:21
Image
 

Comme l'a souligné notre fidèle potonaute Dissident, les Verts auront joué 211 minutes à 10 cette saison, avec 5 cartons rouges.

Sur ces 211 minutes, 181, soit 86% (!), l'auront été contre Paris, avec les expulsions précoces de Jean-Eudes Aholou en championnat, Wesley Fofana en Coupe de la Ligue, et donc Loïc Perrin en Coupe de France.

Pour le reste, c'est dérisoire : 15 minutes contre Nîmes suite à l'expulsion de Romain Hamouma aux Costières, et 15 minutes contre Bordeaux pour le dernier match pré-Covid, suite au rouge de Mahdi Camara.

Bouanga, Vert et fier !

27/07 10:44

C'est en deux mots le résumé du magnifique message de Denis Bouanga posté le lendemain de la finale :

"La déception est forte, la fierté est immense. Fier de ce groupe qui ne lâche rien, vraiment fier de ce qu'on a produit. Fier de notre match, des valeurs retrouvées.

Honte de rien !

J'en profite pour saluer et faire part de ma fierté d'avoir joué et cotoyé tous les jours un grand Monsieur, l'âme de ce club, Loïc Perrin.

Cette finale est maintenant derrière nous mais comptez sur nous pour ne rien lâcher et continuer sur cette lancée...que l'on espère tous positive !"

Tchimbembé ne rejoindra pas Tshibuabua

27/07 08:35
Image
 

Révélation de la seconde partie de saison de l'Estac entraînée par Laurent Batlles, Warren Tchimbembé s'est engagé la semaine dernière pour 4 ans avec le FC Metz de Vincent Hognon. Dans la dernière édition de L'Est-Eclair, son agent révèle que l'ASSE pistait le milieu de terrain de 22 ans. "Metz suivait le joueur depuis longtemps, ça a été le club le plus insistant. Saint-Etienne et des clubs étrangers se sont intéressés à lui, mais c’est avec Metz que Warren avait le plus de certitudes."

Veretout sans pitié pour la Viola

27/07 08:11
Image
 

Sans pitié pour son ancien club, Jordan Veretout a marqué hier (sur penalty) les deux buts de la victoire de la Roma contre la Fiorentina.

Lui aussi titulaire et victorieux (contre la Sampdoria), Blaise Matuidi a été sacré champion d'Italie avec la Juve. On compte maintenant sur lui pour bouter les vilains hors de la Ligue des Champions le 7 août...

Déjà condamnée à la relégation, la SPAL a arraché le nul contre le Torino grâce à une passe décisive d'un autre ancien milieu de terrain stéphanois, Bryan Dabo. Selon Mohamed Toubache-Ter, ce dernier intéressé le promu lensois.

Les Vertes privées de montée ? (24)

27/07 07:48
Image
 

L'entraîneur des Amazones Jérôme Bonnet s'exprime aujourd'hui dans Le Progrès. Extraits.

"J'ai prolongé d'un an mon contrat avec l'ASSE, on s’est dit avec le président qu’on n’avait pas terminé ce qu’on avait commencé. On était en train de vivre une belle saison et il y a un goût amer qui reste en bouche. On savait que les recours allaient prendre du temps. La première des choses était de savoir quelles joueuses voulaient repartir sur le projet. Il était important de construire une équipe qui, quel que soit le niveau où on va être, si c’est en D2, soit très compétitive, et si c’est en D1, soit proche d’être compétitive et qu’il faudra consolider après malgré tout. Si par bonheur on monte en D1, il faudra que je complète l’effectif avec quatre joueuses d’un niveau supérieur à ce que l’on peut avoir à l’heure actuelle."

Pour rappel, c'est seulement le 12 août que les Vertes seront fixées sur leur sort.

 

 

 

Merci Grégory !

26/07 23:33
Image
 

Après sa belle interview de Romain Hamouma parue avant-hier, Grégory Schneider a tenu à prendre la défense de Loïc Perrin sur twitter contre la meute des bas du front qui ont qualifié le capitaine stéphanois de boucher. Dans Libération à paraître demain, le journaliste revient avec justesse sur la finale. Extraits.

"Le PSG a remporté vendredi son 17e titre de l’ère qatarie comme on écarte une branche d’arbre lors d’une balade en forêt, avant d’écarter la suivante vendredi contre l’OL, puis encore une, puis... Les matchs amicaux disputés par le club depuis deux semaines, négociés tout en plaisir du jeu et sur des scores de jeux vidéo (9-0  contre Le Havre, 7-0 contre Waasland-Beveren...) étaient en vérité des parodies quasi scénarisées, honteuses du strict point de vue éthique, où l’adversaire était discrètement invité avant le coup d’envoi à «ne pas mettre d’impact» comme l’avait souligné, amusé pour ne pas dire plus, un défenseur stéphanois une dizaine de jours avant la finale. Il ne fallait surtout pas confondre.

Lors de cette finale de Coupe de France, les téléspectateurs auront été embringués par la grâce d’une réalisation tout en plans serrés dans un renversement de situation digne des meilleures fictions hollywoodiennes : dimensionnée par l’engagement physique et l’agressivité du Saint-Etienne entraîné par Claude Puel, la finale de vendredi aura été d’une intensité sportive exceptionnelle, donnant à voir des qualités de combat, de solidarité et de courage. Qui, jusqu’à preuve du contraire, font spectacle, au même titre que la virtuosité technique de Neymar ou la vitesse de Mbappé sur ses premiers appuis et au-delà.

Il y a deux matchs de football en filigrane de chaque rencontre. Celui que veut jouer l’une des deux équipes (contrôle du ballon et vitesse dans le cas des Parisiens vendredi, pour faire parler les capacités techniques et athlétiques des joueurs) et celui que compte disputer son adversaire – et c’est celui de l’ASSE que l’on a vu à Saint-Denis, pas l’autre, ou par éclairs. L’un d’eux a suffi pour faire tomber la Coupe de France dans les bras de Marquinos et consorts. Mais Puel avait compris : depuis le redimensionnement du club parisien durant l’été 2017 et l’arrivée des Mbappé et de Neymar pour quelque 400 millions sans même parler du premier euro de salaire, il manque quelque chose à ce PSG-là dans le combat et dans son approche de la geste collective.

Après la blessure de Mbappé, Neymar s’est prudemment retiré des débats, donnant l’impression de donner rendez-vous pour plus tard : il aurait été tout aussi simple de le remplacer, d’autant que le nombre de changements autorisés est passé de trois à cinq, mais ça, Tuchel ne peut pas le faire, ce qui souligne la préhension (proverbiale, dans le cas du Paris-SG) des stars parisiennes sur le club. De l’engagement stéphanois à la psyché du Brésilien, le foot post-coronavirus déroule le même fil que celui d’avant. Il n’a pas basculé dans le chaos. Il résiste."

22, v'là Aubame !

26/07 19:33
Image
 

Auteur d'un doublé (un péno puis un retourné) et d'une passe décisive, Pierre-Emerick Aubameyang a été le principal artisan de la victoire (3-2) d'Arsenal contre Watford ce dimanche lors de la dernière journée de Premier League. Comme la saison passée, l'ancien attaquant stéphanois aura claqué 22 pions cette saison dans le championnat.

Ce total lui avait permis de finir meilleur buteur il y a un an, ex aequo avec les Reds Sadio Mané et Mohamed Salah. Cette fois PEA termine deuxième derrière Jamie Vardy, l'ancien joueur de Claude Puel et Jacky Bonnevay ayant marqué 23 buts pour Leicester.

Pour rappel, PEA défiera son ancien coéquipier stéphanois Kurt Zouma (Chelsea) en finale de la Cup le samedi 1er août pendant que les Verts affronteront Bordeaux en amical dans le Chaudron.

C'est reparti pour Selnaes !

26/07 17:34
Image
 

Relégué en L2 chinoise il y a huit mois, Ole Selnaes était rentré en Norvège pendant le confinement et envisageait de quitter le Shenzhen FC. Mais ce club né en 1994 quelques mois avant lui a finalement été maintenu en Super League suite au dépôt de bilan d'un de ses concurrents. Retourné dans l'Empire du milieu, l'ancien numéro 17 des Verts a mieux démarré la nouvelle saison qu'il n'avait achevé la dernière. Titulaire et vainqueur 3-0 aujourd'hui contre Guangzhou R&F, l'international norvégien est le premier leader du groupe A de Super League (L1 chinoise).

Le cancre est devenu le boss

26/07 15:06
Image
 

Ancien directeur sportif des Verts et nouveau président des Violets, Damien Comolli se confie aujourd'hui dans La Dépêche du Midi. Extraits.

"Très tôt j'ai compris qu’il ne suffisait pas de regarder un joueur pour apprécier ses performances et qu'il fallait utiliser les statistiques pour optimiser le recrutement. Aucun joueur ne peut faire mentir la data. Mais un attaquant peut être chanceux sur une saison et marquer des buts qu’il ne devrait pas marquer. Ma plus grande fierté est d’avoir recruté les deux directeurs sportifs de Liverpool et Tottenham qui étaient l’année dernière en finale de la Champion’s League.

Au TFC on va recréer une culture de la gagne. Je suis heureux de travailler avec Pantxi Sirieix et content que Jeff Soucasse soit là. Je veux sortir le club du "foot cassoulet", j'envisage d’embaucher un "chief business officer", un responsable data et un responsable "stratégie et culture". C’est une de mes obsessions : il faut que tout le monde travaille dans la même direction.

Ma vie c’est le foot… et aussi Bruce Springsteen. J'étais un très, très mauvais élève. Je le regrette. Quand j’ai commencé comme directeur sportif, je considérais que les études étaient secondaires. J’ai tardivement compris qu’il fallait développer l’homme avant le joueur. Je me frapperais aujourd’hui pour avoir prononcé certains discours à Saint-Etienne. Un joueur qui fait des études possède une vraie intelligence émotionnelle."

Ricky régale avec Bâle à Saint-Gall

26/07 14:39
Image
 

Entré en jeu à l'entame du dernier quart d'heure alors que son équipe menait 3-0, Ricky Van Wolfswinkel (31 ans) a contribué mercredi à l'écrasant succès (5-0) du FC Bâle sur le terrain de Saint-Gall. L'ancien attaquant a délivré une passe décisive avant de claquer le dernier pion de cette recnontre de la 33e journée du championnat suisse.

Gourna la tête sur les épaules

26/07 13:40
Image
 

Le très prometteur milieu de terrain stéphanois Lucas Gourna-Douath, qui fêtera ses 17 ans le 5 août, est mis à l'honneur par son agent aujourd'hui sur Foot Mercato.

"Vaut mieux avoir un petit chez soi qu’un grand chez les autres. Nous avons reçu des propositions importantes mais le meilleur projet était celui de l'ASSE. Pour nous l’étranger c'était prématuré, car il faut que le joueur ait des fondations solides et un bagage scolaire pour y réussir. Nous voulions que le premier contrat de Lucas soit signé dans son club formateur.

On sait que le club promeut et propulse les jeunes très rapidement. C’est dans son ADN. Donc on sait que si Lucas Gourna passe pro, à un moment donné il aura sa chance. Il a été mis dans les meilleures dispositions, il a repris avec les pros, maintenant c’est à lui d’aller chercher ses garanties. Il y a la vérité du terrain et c’est à lui de démontrer ses qualités.

Lucas est un garçon très organisé. Il a une certaine maturité au sujet de tout ce qui gravite autour de sa profession. Il est très consciencieux. Il fait attention à son hygiène de vie, à ce qu’il fait sur et en dehors du terrain, à ses relations."

Partager