RoRo taille sec Hasek

08/01 18:48
Sous le coup de la colère après l'élimination des Verts en coupe de France, Roland Romeyer s'est lâché aujourd'hui dans "Le Dauphiné Libéré". Déçu par le comportement général de son équipe, le coprésident de l'ASSE critique notamment la prestation de ses attaquants : "Contre Sochaux, je n'ai pas vu Ilan. Piquionne, lui, avait déjà certainement la tête à Lyon". Roland Romeyer critique également les choix de l'entraîneur : "Pourquoi n'avoir pas fait appel à Heinz plus tôt ? (...) Déjà à Bordeaux, je n'ai pas compris qu'on fasse entrer Piatti en fin de match au lieu de faire appel à la grosse artillerie." RoRo a prévu de s'adresser au groupe demain à l'Etrat : "je vais leur dire les choses en interne, droit dans les yeux."

Ces Verts là sont qualifiés ! (2)

08/01 18:17
Ils sont nés en 1986, ils ont fait les beaux jours de l'équipe des 18 ans à l'ASSE, ils n'ont pas réussi à s'imposer en CFA, ils n'ont pas été conservés par le club à l'intersaison mais ils ont su rebondir en championnat amateur : Alexandre Barthe (Rodez, CFA), Jean-Christophe Maras (Lyon La Duchère, CFA2) et Akim Orinel (Orléans, CFA) se sont qualifiés pour les seixièmes de finale de la coupe de France.

Tout sauf nul

08/01 17:11
Debarrassés de ces visiblement trop encombrantes coupes les Verts vont pouvoir se concentrer sur le championnat avec le 11ème match de la saison à Geoffroy Guichard dimanche contre Monaco. Jusqu'ici les Verts n'y ont fait aucun match nul puisqu'ils affichent un joli bilan de 8 victoires pour 2 défaites (face à Sochaux et Auxerre). L'an dernier, en 19 rencontres, ils avaient partagé 8 fois les points sous l'ère "Bauporifique". Dans l'ère moderne stéphanoise (i.e depuis la première descente en d2 en 1984), le record du plus petit nombre de nuls à la maison date de la belle saison 1987/1988 avec 3 nuls (pour 13 victoires et 3 défaites). Les Verts de 2007 marcheront ils sur les traces de leur prédécesseurs qui avaient alors décroché une jolie 4ème place en championnat ?? Acceptons-en l'augure en rappelant toutefois que cette année là, El Haddaoui, Tibeuf, Garande and co avaient également gagné 5 fois à l'exterieur...

Ces Verts là sont qualifiés !

07/01 17:18
Pendant que les Stéphanois perpétuaient leur triste coutume d'élimination précoce en Coupe de France, les Verts de Libourne-Saint-Seurin se sont brillamment qualifiés sur la banquise girondine : entraînés par Didier Tholot, les Pingouins (13èmes de Ligue 2) ont battu Troyes 4 buts à 2. Lilian Astier a disputé l'intégralité de la rencontre. Pour l'anecdote, le défenseur libournais a marqué le seul but de sa période stéphanoise lors de la saison 1997-1998 contre... Troyes !

Les Verts trinquent d'entrée

07/01 12:15
Les années se suivent et se ressemblent hélas : les Verts sont déjà éliminés de la coupe de France. Les Sochaliens se sont logiquement imposés hier à Geoffroy-Guichard sur le score de 3 buts à 1. Le dernier but doubiste a été marqué dans les arrêts de jeu par Anthony Le Tallec. Il est assez rare qu'un ancien Vert marque contre Saint-Etienne. Pareille mésaventure n'était plus arrivée depuis le 26 octobre 2002 : ce soir-là, Marc Zanotti avait marqué pour Caen...mais les Verts avaient gagné 2-1 !

Allez Popote, remets ton Marcel d'Or !

06/01 11:50
Ce soir, on veut revoir ça : http://www.koreus.com/media/marcel-or-potillon-richert.html

Popotin carré

05/01 19:24
Lionel Potillon fait partie du groupe des 16 joueurs sochaliens retenus par Alain Perrin pour le déplacement à Saint-Etienne. Reste à savoir si Popote posera son séant sur le banc ou s'il sera titularisé. Le groupe sochalien : Richert, Gavanon - N'Daw, Tosic, Pichot, Afolabi, Potillon - Leroy, Ziani, Sène, Isabey, Mézague, Pitau - Alvaro, Quercia, Le Tallec.

Le Malien veut vaincre le signe indien

05/01 17:00
Le groupe qui affrontera Sochaux est privé de Diatta, Camara, Hautcoeur et Feindouno. On devrait donc voir Perquis, Diawara et Heinz d'entrée de jeu. Pour Fouss, c'est un clin d'oeil du destin. C'est en effet lors de la 1ère journée contre Sochaux (1-2) qu'il avait commis une erreur lui valant de perdre sa place et de gagner une impitoyable bronca. Gageons que demain face à notre revanchard Malien, Ziani and co feront moins les malins.

Au nom du père

05/01 14:12
Une minute de silence sera respectée avant le coup d’envoi du match ASSE-Sochaux. Un moment qui s'annonce d'autant plus émouvant que chaque camp est endeuillé : comme Zoumana Camara, l'entraîneur sochalien Alain Perrin vient de perdre son père.

Jeudi noir

04/01 19:15
Nous venons d'apprendre le décès du père de Zoumana Camara. Papus, on pense très fort à toi.

Born to be alive

04/01 13:16
Hernandez a connu une fin d'année 2006 difficile : il s'est d'abord fait choper avec 1,8 g au volant de son véhicule début octobre puis il a dû passer sur le billard fin novembre pour se faire opérer le ménisque droit. Comme Loïc Perrin, le défenseur d'Amiens est passé entre les mains expertes du professeur Imbert, à Saint-Raphaël. Après avoir passé les fêtes de fin d'année en famille à Sainté et à Grenoble, Stéphane Hernandez termine actuellement sa rééducation et sera opérationnel dans une dizaine de jours.

Proverbes à la con

04/01 11:05
Jamais 2 sans 3, voilà un proverbe bien naze non ? Oui. Les 2 derniers passages de Sochaux à GG dans le cadre d'une coupe se sont soldés par 2 qualifs des Doubistes en 1998 aux pénals (1/16e de finale de la coupe du pognon), et en 2004 (1/2 finale de la même coupe) selon un scénar que personne n'a pu oublier. Il est donc temps d'en finir avec ces adages d'un autre âge, samedi, on bouffe du lionceau !

Good vibrations

04/01 07:25
D’une intensité exceptionnelle, le dernier match de coupe entre Sainté et Sochaux avait inspiré les Green Angels. On a tous en mémoire ce cœur palpitant en kop sud au dessus de la banderole "faites le vibrer jusqu’à Paris". Trois ans plus tard, le contexte est différent, la perspective d’une finale, beaucoup plus lointaine. Mais au moment de lever une coupe de champagne et de faire des vœux pour 2007, quel supporter stéphanois n’a pas rêvé de voir son équipe brandir une autre coupe dans quatre mois ? Cette année, le 12 mai ne tombe pas un mercredi… Débarrassés d’Oruma, les pitch boys stéphanois éprouveront-ils les "Good vibrations" des frères Wilson ? Surferont-ils enfin de succès en succès jusqu’au Stade de France ? Aux Verts de nous faire vibrer… et à France 3 de se concentrer sur le jeu en nous épargnant les effets spéciaux bidons sur les battements de cœur des joueurs !

Record d'affluence battu samedi ?

03/01 13:57
Si France 3 continue de carburer à Lauclair (Daniel), c'est bien possible ! On rappellera que le journaliste-humoriste de la chaîne publique avait annoncée 45.000 spectateurs dans le Chaudron lors du match contre Marseille du 25 octobre dernier ! Un véritable exploit car la capacité actuelle de Geoffroy-Guichard est de 35.616 places. Le record d'affluence à Geoffroy-Guichard date du 11 mai 1985 : 47.717 spectateurs avaient assisté au match Sainté-Lille comptant pour les quarts de finale de la coupe de France.

Satellite of love

03/01 13:44
Toute info permettant de faire un clin d'oeil au roi Lou Reed est bonne à prendre non ? Alors pour revenir au sujet, France Télévision a confirmé la diffusion en direct ce samedi soir à 21h00 du match Sainté-Chocho sur France 3 Rhône Alpes Auvergne et France Comté et en Fil rouge sur l'Ile de France, Alsace et Sud (ainsi que sur le satellite). Moralité la diaspora verte peut dire merci à Kourou et au Satellite !

Les Verts sont dans le Var

02/01 19:33
Depuis hier soir et jusqu'à vendredi, les Stéphanois sont en stage dans le Var. Une véritable imposture ce département quand on y pense : il porte le nom d'un fleuve qui ne le traverse même pas ! Enfin bon, passons... Les Verts séjournent à Sainte-Maxime, là où Pierre Repellini a fini sa carrière de joueur. L'actuel vice-président délégué de l'UNFP est d'ailleurs né à Hyères, comme un certain Lilian Compan. Les Stéphanois auront sans doute la visite amicale de Mickaël Pontal, qui joue depuis l'été dernier à Saint-Raphaël, là où vit un glorieux ancien Vert, Gérard Farison. C'est dans cette commune varoise que Loïc Perrin (vainqueur du tournoi de... Toulon avec l'équipe de France Espoirs en 2005) a été opéré avec succès fin juillet 2006 suite à sa rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. Ce stage à Sainte-Maxime donnera également l'occasion à Bafé Gomis de se rapprocher de son lieu de naissance : l'attaquant stéphanois est né à La Seyne-sur-Mer, comme Marc Zanotti. Et si les Verts en ont marre du ballon, ils pourront jouer aux boules avec Guy Modeste, qui est devenu un as du karcher au service propreté de la ville de Fréjus. Modeste, le Guy, mais quand même sacré champion départemental de pétanque en tête à tête en 1991. Respect !

Putain 6 ans !

02/01 15:16
Et oui, contre Sochaux ce samedi, les Verts essayeront de passer le difficile cap (que dis-je le roc, la péninsule !) des 32èmes de finale de la Coupe de France, ce qu'ils n'ont plus fait depuis 2001 et une victoire contre Ajaccio. Ils s'étaient fait sortir en 16èmes aux tirs au but par ... pff enfin bref on n'était pas allé plus loin. Louhans Cuiseaux, Aurillac, Dijon, Nîmes et Lille ont été nos bourreaux les années suivantes. Et si on avait la bonne idée d'interrompre cette série noire et de démarrer une série verte ?

Cinq maximes pour Sainte-Maxime

01/01 19:20
Le site officiel nous apprend que les Verts se sont entraînés aujourd'hui à L'Etrat avant de mettre le cap vers Sainte-Maxime. Entre deux vannes de Geoffrey Dernis, les Stéphanois profiteront sans doute de ce stage dans le Var pour marteler leurs cinq plus belles maximes de 2006 : "Le mal est profond mais le contenu est bon." (Julien Sablé) "Pour réussir un exploit, il faut le tenter." (Jérémie Janot) "Aujourd’hui, nous pouvons garder la tête haute mais rester le nez bas." (Ivan Hasek) "C'est l'football." (Pascal Feindouno) "Le talent individuel sans le collectif n'est que de l'or qui deviendra plomb." (Nanard et RoRo)

Faut pas pousser Mémé vers la sortie !

01/01 18:54
Atteint par la limite d'âge (il a fêté ses 65 ans le 27 novembre dernier), Aimé Jacquet a quitté hier son poste de Directeur Technique National après huit ans de bons et loyaux services. Vêtu de probité candide et de lin vert et blanc, Mémé a joué treize saisons à l'ASSE au poste de milieu défensif. Comptant deux sélections en équipe de France, Jacquet a gagné cinq titres de champions (1964, 1967, 1968, 1969, 1970) et deux coupes de France (1968, 1970). Mémé a mal commencé sa carrière d'entraîneur (il a en effet dirigé l'OL pendant quatre ans) mais il l'a terminée en apothéose, un soir béni de juillet 1998. Le natif de Sail-sous-Couzan (Loire) a permis à la France d'atteindre l'inaccessible étoile. Sans avoir rien que la force d'Aimé, nous avons eu en nos mains, amis, le monde entier. Consulté par les dirigeants stéphanois pour les aider à choisir le successeur d'Elie Baup, Jacquet a le coeur toujours vert. Cet honnête homme a bien fait son travail. Aimé, ne nous quitte pas !

Sakho-lait plus avec Ivan ?

01/01 14:18
Dans la Pravda du jour (attention, risque de remplissage éhonté pour cause d'actu pauvre pendant la trêve), un long article est consacré à Sakho "si fort, si faible". Est évoquée une déclaration de Domenech à l'époque où il le coachait chez les Espoirs "c'est un futur très grand attaquant. Il a un fonds de jeu extraordinaire, il est très attentif, il met en application tout ce que je lui dis. Il a le pied gauche, le droit, la tête, il provoque...Le problème : si lui n'y croit pas, on ne peut rien y faire ! s'il pense qu'il faut demander la permission pour être bon, il se trompe." On y lit des déclarations d'E.Mendy (son ex-conseiller), Alain Perrin (son ex-entraineur qui évoque des "qualités incroyables de vitesse et du talent dans les pieds") ou Roger Boli (son ex-partenaire à Lens) qui corroborent l'analyse du gars Raymond. Ultra doué, Sakho souffrirait d'un vrai déficit de confiance, de gnac, de personnalité. A noter que selon le journaliste, en dehors de ses absences répétées à l'entrainement, la faute grave ayant justifié le licenciement serait "un sérieux accrochage verbal" avec Hasek.

Sonko is Reading... and scoring !

31/12 17:12
Le défenseur central sénégalais Ibrahima Sonko a marqué hier à Old Trafford son premier but en Premiership. Mais son équipe Reading s'est finalement inclinée 3 buts à 2 face à Manchester United, solide leader du championnat anglais. Ibrahima Sonko, qui fêtera le 22 janvier prochain ses 26 ans, a un parcours atypique. Arrivé à Saint-Etienne en 1997, il a joué un seul match avec l'équipe de CFA en 1999(victoire des Verts à Montélimar 1-0, but de Ponsard)avant de partir jouer trois saisons assez médiocres à Grenoble. Sonko a ensuite rejoint la perfide Albion (à Bretford, en D4 anglaise). On se dit alors que ce beau bébé d'un mètre quatre-vingt-dix et quatre-vingt trois kilos était perdu pour le foot de haut niveau. Mais en 2004, il a signé à Reading, qui jouait à l'époque en D2. Intraitable, l'ancien pensionnaire du centre de formation de l'ASSE a été l'un des grands artisans de la montée et contribue au bon parcours actuel du promu (après 21 journées, Reading est classé 9ème, juste derrière le Tottenham de Zokora). Surnommé "Superman" par ses supporters, Ibrahima Sonko est le seul finaliste stéphanois de la coupe Gambardella 1999 évoluant actuellement en première division !* *Composition de l'équipe ayant échoué aux tirs au but face à l'AJ Auxerre des Mexès, Mathis et Cissé : Florent Perraud - Simon Carmignani, Ibrahima Sonko, Emilien Ruiz, Alexandre Chaux - Allassane N'Dour, Emmanuel Dubicki, Victor Masengo, Baptiste Lafleuriel (Mickaël Parente, 63e) - Pape Thiaw, Frédéric Mendy (Eric Obinna-Chukwunyeli, 55e).

Minuit, l'heure du crime ?

31/12 16:40
C'est à Minuit que vous ferez exploser les réseaux des opérateurs en distribuant via sms des tonnes de "bonne année, et bonne santé, c'est important la santé..." mais c'est aussi à la même heure que s'ouvre le Mercato. Tout devrait donc s'emballer concernant Piniok, la reprise ayant lieu dès demain. Pour rappel, en 2005 nous avions "profité" du mercato pour recruter Sakho, et en 2006, Postiga. Espérons simplement qu'en 2007 nous n'ayions pas besoin d'enrôler un attaquant...

Gare à Karim Ziani, le Fennec plus ultra !

30/12 21:33
Le milieu de terrain du FC Sochaux Karim Ziani a été sacré avant-hier ballon d'or algérien. Comptant 23 sélections avec les Fennecs (équipe nationale algérienne), Ziani avait déjà été élu par ses pairs meilleur joueur de Ligue 2 à la fin de la saison dernière. Le week-end prochain, l'ancien Merlu devenu Lionceau retrouvera le Chaudron dans l'espoir de rééditer sa performance de la première journée du championnat : marquer le but de la victoire. A la mi-saison, Karim Ziani a marqué sept buts, comme Ilan et Pascal Feindouno.

Le clin d'oeil des rejetons Hasek

29/12 19:28
Pavel (23 ans) et Ivan (19 ans) fils de notre discret chauve jouent tous les 2 sous les couleurs (vertes) des Bohemians de Prague, notre dernier adversaire de coupe d'europe (en 1982). Tous deux jouent milieux comme Papa, mais tous deux sont encore bien garnis nivo tifs (pas comme papa).

Si tu vas à Rio, n'oublie pas de voir Luiz Alberto !

29/12 12:56
Après Alex, Luiz Alberto est la nouvelle recrue de Fluminense. Ce solide défenseur de 29 ans avait joué plusieurs saisons à Flamengo, le grand rival du "Flu", avant de jouer quelques mois à l'ASSE lors de la terrible saison 2000-2001. Luiz Alberto avait fait sa première apparition en Vert à cinq minutes de la fin d'un match gagné contre Metz. Il avait remplacé un certain Alex...

Par Jupiter, Bénabar est l'agent de Citony !

28/12 20:52
Mickaël Citony a signé hier un contrat de six mois (avec une option pour une année supplémentaire) au FC Brussels, l'actuel antépénultième de la Jupiter League (D1 belge). La reprise des négociations a donc porté ses fruits : "Je n'avais pas de cadeau pour t'offrir à Noël, j'en voulais un très beau, j'ai pensé à Bruxelles." Et si Bénabar était l'agent de l'ancien milieu de terrain stéphanois, aujourd'hui âgé de 26 ans ? Reste à savoir Citony plantera des buts ou des choux à Bruxelles...

Cécile a des idées et puis des idylles

27/12 18:30
Dans le journal "Libération" du 25 décembre dernier, on apprend que le club de Troyes partage une préparatrice mentale avec Saint-Etienne. Ronan Le Crom : "Oui, c'est original. En fait, cette démarche me fait penser à quelque chose que tous les joueurs constatent quand ils apprennent le métier : dans les centres de formation, ce ne sont pas les plus doués qui passent, mais les plus forts mentalement. C'est la première chose que l'on comprend. A Troyes, le travail mental porte sur les points de vue. Il faut savoir en changer pour éclairer une situation d'un jour favorable. Je rate une sortie au sol, j'ai une appréhension ? Non, je dois me dire : "C'est derrière toi et il faut vivre l'instant." Cette préparatice s'appelle Cécile Traverse. Docteur en psychologie, cette jeune femme gironde (et girondine d'origine) a des idées mais aussi des idylles. Après avoir mis en émoi quelques habitués de l'Etrat, elle partage désormais la vie de Jean-Marc Furlan, l'entraîneur de l'ESTAC.

Trève des cons frimeurs

26/12 18:19
Outre A47, on ne s'arrête jamais et on ne respecte rien, pas même la trève des confiseurs. Ainsi dans une interview au Progrès de Lyon, l'ennemi public n°1 a entre autres déclaré au sujet de l'attitude de nos présidents concernant Piquionne : "Fermer la porte sans voir plus loin n'a pas de sens (...) Certains clubs ne voient vraiment pas les choses comme nous. S'il a anticipé, un club doit accepter de se séparer d'un ou deux bons joueurs". Pour conclure il a ajouté qu'un président de club ne devait "pas raisonner uniquement sur l'instant présent. Dans la vie d'un club, il y a des tournants qu'il ne faut pas rater." Dans la vie c'est toujours bien d'avoir quelqu'un qui t'explique comment faire...

En janvier ce sera Chaud-chaud...

21/12 12:39
...Et Sochaux. En effet quelques jours après le Sainté-Sochaux en 32e de coupe de France prévu le 6, nos juniors recevront leurs homologues sochaliens le 14 en 64e de coupe Gambardella. Le seul, le vrai Olympique, celui de Saint-Etienne jouera contre Saint Priest.

Sainté doublement représenté en Gambardella

20/12 14:38
Demain jeudi a lieu le tirage au sort des 64emes de finale de la coupe Gambardella. Outre l'ASSE, l'Olympique de Saint-Etienne sera présent puisque il a dominé 2-0 Neuville sur Saone au tour précédent. Andrézieux n'a en revanche pas passé ce tour, battu 3-1 par Croix de Savoie.

Partager