[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

___
Messages : 17862
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Florent a écrit :
20 juil. 2020, 19:58
___ a écrit :
20 juil. 2020, 18:27
Akita a écrit :
20 juil. 2020, 18:25
On peut faire un parallèle avec ce que vivent les albinos en Afrique?
No sé.
Ignare.
A moitié seulement (seuls les présents savent).

ZDV
Messages : 1740
Enregistré le : 06 août 2009, 15:57

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ZDV »

Akita a écrit :
20 juil. 2020, 12:46
Michel-Ange a écrit :
20 juil. 2020, 12:13
Akita a écrit :
20 juil. 2020, 11:51

Je ne l'ai pas fini mais excellent reportage d'Arte encore une fois. A cause des discours à gauche et par aussi mon manque de culture, je pensais qu'essentiellement c'était les blancs qui avaient recours à des esclaves noirs mais en faite les arabes aussi ont eu recours aux esclaves et d'autres peuples également.
Les peuples d'Afrique noire se réduisaient également en esclavage entre eux. A certaines époques, des Africains faisaient des razzias en Europe et emmenaient femmes et enfants en tant qu'esclaves. C'est un phénomène vraiment universel.

Tant qu'on est dans les programmes d'Arte, je vous conseille la série des Enquêtes Archéologiques, un format court et très bien fait sur les dernières avancées archéologiques, souvent centré sur des civilisations méconnues chez nous. Vous pouvez infliger ça à vos enfants pendant les vacances. :mrgreen:
Merci pour ces précisions. Et d'ou vient l'esclavage? C'est que les pays ou sont issus les esclaves ne sont pas assez fort pour protéger leur population? C'est une relation de dominant/ dominés?
L'esclave est vieux comme la civilisation, et ça ressemble à ce que tu décris. C'est à la fois des enemis vaincus et déportés, hommes, femmes, enfants (esclavage externe), parfois des gens considérés inférieurs par le groupe (esclavage interne). C'est surtout l'esclavage externe, qui prend sa source dans le besoin de main d'oeuvre à partir de l'empire romain qui va se généraliser, jusqu'à ce que l'esclave deviennent un outil de production dont on fera commerce.

Après je suis pas puriste sur ce sujet là non plus. Le rapport dominant dominé lui a des racines plus lointaines encore, c'est un des aspects des coopérations. Dans le rapport à l'évolution, tu as deux stratégies, le coopération ou la lutte. La lutte on voit bien, mais la coopération est quelque chose de large et protéiforme, il y a souvent dans les coopérations des rapports de dominations, l'équilibre coopératif s'établissant pas toujours de manière égalitaire. Par exemple, le salariat est une forme de coopération pas toujours égalitaire tout du moins dans sa perception.

Junito
Messages : 1660
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

ZDV a écrit :
20 juil. 2020, 23:04
Akita a écrit :
20 juil. 2020, 12:46
Michel-Ange a écrit :
20 juil. 2020, 12:13
Akita a écrit :
20 juil. 2020, 11:51

Je ne l'ai pas fini mais excellent reportage d'Arte encore une fois. A cause des discours à gauche et par aussi mon manque de culture, je pensais qu'essentiellement c'était les blancs qui avaient recours à des esclaves noirs mais en faite les arabes aussi ont eu recours aux esclaves et d'autres peuples également.
Les peuples d'Afrique noire se réduisaient également en esclavage entre eux. A certaines époques, des Africains faisaient des razzias en Europe et emmenaient femmes et enfants en tant qu'esclaves. C'est un phénomène vraiment universel.

Tant qu'on est dans les programmes d'Arte, je vous conseille la série des Enquêtes Archéologiques, un format court et très bien fait sur les dernières avancées archéologiques, souvent centré sur des civilisations méconnues chez nous. Vous pouvez infliger ça à vos enfants pendant les vacances. :mrgreen:
Merci pour ces précisions. Et d'ou vient l'esclavage? C'est que les pays ou sont issus les esclaves ne sont pas assez fort pour protéger leur population? C'est une relation de dominant/ dominés?
L'esclave est vieux comme la civilisation, et ça ressemble à ce que tu décris. C'est à la fois des enemis vaincus et déportés, hommes, femmes, enfants (esclavage externe), parfois des gens considérés inférieurs par le groupe (esclavage interne). C'est surtout l'esclavage externe, qui prend sa source dans le besoin de main d'oeuvre à partir de l'empire romain qui va se généraliser, jusqu'à ce que l'esclave deviennent un outil de production dont on fera commerce.

Après je suis pas puriste sur ce sujet là non plus. Le rapport dominant dominé lui a des racines plus lointaines encore, c'est un des aspects des coopérations. Dans le rapport à l'évolution, tu as deux stratégies, le coopération ou la lutte. La lutte on voit bien, mais la coopération est quelque chose de large et protéiforme, il y a souvent dans les coopérations des rapports de dominations, l'équilibre coopératif s'établissant pas toujours de manière égalitaire. Par exemple, le salariat est une forme de coopération pas toujours égalitaire tout du moins dans sa perception.
C'est un euphémisme ... la notion de salariat juridiquement parlant se définit par un lien de subordination entre un employeur et un employé.
En d'autres termes, le salarié renonce à sa liberté contre une rémunération. C'est une forme atténuée d'esclavagisme.

Junito
Messages : 1660
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

ForeverGreen a écrit :
20 juil. 2020, 18:51
___ a écrit :
20 juil. 2020, 18:26
Junito a écrit :
20 juil. 2020, 10:59
Une partie de la gauche ne pense qu'à afficher des marqueurs idéologiques indélébiles visant à créer une véritable scission au sein de la société. Les bons d'un côté, les méchants de l'autre. L'islamo-gauchisme participe à cela.

Quand on lit que la première décision du nouveau maire de Lyon a été d'imposer l'écriture inclusive ou encore l'appel d'EELV a participer à ma marche pour Adama Traoré le week-end dernier, on se dit aussi que le noyautage de l'écologie progressiste par l'extrême gauche fonctionne à plein.
Je vois pas trop le rapport avec l'écriture inclusive (je la trouve illisible et sans intérêt ; soyons vraiment radicaux et permettons l'accord au féminin à la discrétion du locuteur). Quant à Adama Traoré, quel que soit son parcours, c'est une victime manifeste de policiers violents. Pourquoi lui plutôt qu'un autre est devenu symbole, je sais pas ; mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à exiger que la police ne tue pas par erreur, dans un contexte déjà ancien de durcissement des pratiques de certains représentants des forces de l'ordre.
Surtout que, si on va par là, il faudrait dénoncer le noyautage de Jacques Toubon par l'extrême-gauche. Ce qui n'a quand même pas beaucoup de sens :mrgreen:

Sinon, l'écriture inclusive, ce n'est pas que les points médians, hein. Genre "mesdames, messieurs", ou "madame la directrice" plutôt que "madame le directeur", c'est déjà de l'écriture inclusive. Et l'intérêt, c'est de donner une visibilité aux femmes, en fait, c'est assez simple, et pas très extrémiste, quand même.
L'écriture inclusive que nous connaissons depuis quelques années est malheureusement devenue avec cette absurdité de point médian une écriture exclusive puisqu'elle n'a été adoptée que par des militants de gauche plus au moins extrême et leur sert in fine à s'identifier entre eux.

C'est un marqueur idéologique qui sert à différencier ceux qui sont dans la ligne de ceux qui ne le sont pas. C'est ainsi une forme de totalitarisme intellectuel qui in fine dessert la cause initiale qu'elle était sensée. Et puis quand je vois la liste des récents élus d'EELV - en très grande majorité masculins - il est évident que ce féminisme est avant tout de facade.

Et pour ce qui est d'Adama Traoré, franchement, on veut en faire un Martin Luther King mais c'est un mec qui a essayé de se soustraire à un contrôle de police et ce qu'il est advenu lors de celui-ci n'est pas clair et ne le sera probablement jamais. En faire un héros me paraît complètement contre-productif. Ces militants EELV auraient fait un meilleur usage de leur temps en allant à la marche pour le chauffeur de bus bayonnais qui a payé de sa vie son rôle de faire respecter les règles essentielles de vivre ensemble en ces temps de pandémie.

Florent
Messages : 6474
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent »

___ a écrit :
20 juil. 2020, 21:57
Florent a écrit :
20 juil. 2020, 19:58
___ a écrit :
20 juil. 2020, 18:27
Akita a écrit :
20 juil. 2020, 18:25
On peut faire un parallèle avec ce que vivent les albinos en Afrique?
No sé.
Ignare.
A moitié seulement (seuls les présents savent).
:mrgreen:

ZDV
Messages : 1740
Enregistré le : 06 août 2009, 15:57

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ZDV »

Junito a écrit :
21 juil. 2020, 09:09
ZDV a écrit :
20 juil. 2020, 23:04
Akita a écrit :
20 juil. 2020, 12:46
Michel-Ange a écrit :
20 juil. 2020, 12:13
Akita a écrit :
20 juil. 2020, 11:51

Je ne l'ai pas fini mais excellent reportage d'Arte encore une fois. A cause des discours à gauche et par aussi mon manque de culture, je pensais qu'essentiellement c'était les blancs qui avaient recours à des esclaves noirs mais en faite les arabes aussi ont eu recours aux esclaves et d'autres peuples également.
Les peuples d'Afrique noire se réduisaient également en esclavage entre eux. A certaines époques, des Africains faisaient des razzias en Europe et emmenaient femmes et enfants en tant qu'esclaves. C'est un phénomène vraiment universel.

Tant qu'on est dans les programmes d'Arte, je vous conseille la série des Enquêtes Archéologiques, un format court et très bien fait sur les dernières avancées archéologiques, souvent centré sur des civilisations méconnues chez nous. Vous pouvez infliger ça à vos enfants pendant les vacances. :mrgreen:
Merci pour ces précisions. Et d'ou vient l'esclavage? C'est que les pays ou sont issus les esclaves ne sont pas assez fort pour protéger leur population? C'est une relation de dominant/ dominés?
L'esclave est vieux comme la civilisation, et ça ressemble à ce que tu décris. C'est à la fois des enemis vaincus et déportés, hommes, femmes, enfants (esclavage externe), parfois des gens considérés inférieurs par le groupe (esclavage interne). C'est surtout l'esclavage externe, qui prend sa source dans le besoin de main d'oeuvre à partir de l'empire romain qui va se généraliser, jusqu'à ce que l'esclave deviennent un outil de production dont on fera commerce.

Après je suis pas puriste sur ce sujet là non plus. Le rapport dominant dominé lui a des racines plus lointaines encore, c'est un des aspects des coopérations. Dans le rapport à l'évolution, tu as deux stratégies, le coopération ou la lutte. La lutte on voit bien, mais la coopération est quelque chose de large et protéiforme, il y a souvent dans les coopérations des rapports de dominations, l'équilibre coopératif s'établissant pas toujours de manière égalitaire. Par exemple, le salariat est une forme de coopération pas toujours égalitaire tout du moins dans sa perception.
C'est un euphémisme ... la notion de salariat juridiquement parlant se définit par un lien de subordination entre un employeur et un employé.
En d'autres termes, le salarié renonce à sa liberté contre une rémunération. C'est une forme atténuée d'esclavagisme.
Bine entendu :) simplement je voulais pas être trop provoc.

ForeverGreen
Messages : 13451
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

Junito a écrit :
21 juil. 2020, 09:31
ForeverGreen a écrit :
20 juil. 2020, 18:51
___ a écrit :
20 juil. 2020, 18:26
Junito a écrit :
20 juil. 2020, 10:59
Une partie de la gauche ne pense qu'à afficher des marqueurs idéologiques indélébiles visant à créer une véritable scission au sein de la société. Les bons d'un côté, les méchants de l'autre. L'islamo-gauchisme participe à cela.

Quand on lit que la première décision du nouveau maire de Lyon a été d'imposer l'écriture inclusive ou encore l'appel d'EELV a participer à ma marche pour Adama Traoré le week-end dernier, on se dit aussi que le noyautage de l'écologie progressiste par l'extrême gauche fonctionne à plein.
Je vois pas trop le rapport avec l'écriture inclusive (je la trouve illisible et sans intérêt ; soyons vraiment radicaux et permettons l'accord au féminin à la discrétion du locuteur). Quant à Adama Traoré, quel que soit son parcours, c'est une victime manifeste de policiers violents. Pourquoi lui plutôt qu'un autre est devenu symbole, je sais pas ; mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à exiger que la police ne tue pas par erreur, dans un contexte déjà ancien de durcissement des pratiques de certains représentants des forces de l'ordre.
Surtout que, si on va par là, il faudrait dénoncer le noyautage de Jacques Toubon par l'extrême-gauche. Ce qui n'a quand même pas beaucoup de sens :mrgreen:

Sinon, l'écriture inclusive, ce n'est pas que les points médians, hein. Genre "mesdames, messieurs", ou "madame la directrice" plutôt que "madame le directeur", c'est déjà de l'écriture inclusive. Et l'intérêt, c'est de donner une visibilité aux femmes, en fait, c'est assez simple, et pas très extrémiste, quand même.
L'écriture inclusive que nous connaissons depuis quelques années est malheureusement devenue avec cette absurdité de point médian une écriture exclusive puisqu'elle n'a été adoptée que par des militants de gauche plus au moins extrême et leur sert in fine à s'identifier entre eux.

C'est un marqueur idéologique qui sert à différencier ceux qui sont dans la ligne de ceux qui ne le sont pas. C'est ainsi une forme de totalitarisme intellectuel qui in fine dessert la cause initiale qu'elle était sensée. Et puis quand je vois la liste des récents élus d'EELV - en très grande majorité masculins - il est évident que ce féminisme est avant tout de facade.

Et pour ce qui est d'Adama Traoré, franchement, on veut en faire un Martin Luther King mais c'est un mec qui a essayé de se soustraire à un contrôle de police et ce qu'il est advenu lors de celui-ci n'est pas clair et ne le sera probablement jamais. En faire un héros me paraît complètement contre-productif. Ces militants EELV auraient fait un meilleur usage de leur temps en allant à la marche pour le chauffeur de bus bayonnais qui a payé de sa vie son rôle de faire respecter les règles essentielles de vivre ensemble en ces temps de pandémie.
Mdr, t'as jamais dû rencontrer de militant·e·s féministes pour nous sortir des âneries pareilles. Quant à parler de totalitarisme intellectuel, cela s'applique en vérité de manière tout aussi vraie à ceux qui refusent en bloc l'écriture inclusive. Donc, c'est parfaitement absurde.

Quant à Adama Traoré, à part quelques fanatiques, personne n'en fait un héros. Mais si pour toi, c'est normal de tuer quelqu'un qui ne présente pas/plus de danger parce que c'est un délinquant, go aller tuer François Fillon et Patrick Balkany.
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

osvaldopiazzolla
Messages : 20939
Enregistré le : 29 août 2005, 14:05

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par osvaldopiazzolla »

Junito a écrit :
21 juil. 2020, 09:31
ForeverGreen a écrit :
20 juil. 2020, 18:51
___ a écrit :
20 juil. 2020, 18:26
Junito a écrit :
20 juil. 2020, 10:59
Une partie de la gauche ne pense qu'à afficher des marqueurs idéologiques indélébiles visant à créer une véritable scission au sein de la société. Les bons d'un côté, les méchants de l'autre. L'islamo-gauchisme participe à cela.

Quand on lit que la première décision du nouveau maire de Lyon a été d'imposer l'écriture inclusive ou encore l'appel d'EELV a participer à ma marche pour Adama Traoré le week-end dernier, on se dit aussi que le noyautage de l'écologie progressiste par l'extrême gauche fonctionne à plein.
Je vois pas trop le rapport avec l'écriture inclusive (je la trouve illisible et sans intérêt ; soyons vraiment radicaux et permettons l'accord au féminin à la discrétion du locuteur). Quant à Adama Traoré, quel que soit son parcours, c'est une victime manifeste de policiers violents. Pourquoi lui plutôt qu'un autre est devenu symbole, je sais pas ; mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à exiger que la police ne tue pas par erreur, dans un contexte déjà ancien de durcissement des pratiques de certains représentants des forces de l'ordre.
Surtout que, si on va par là, il faudrait dénoncer le noyautage de Jacques Toubon par l'extrême-gauche. Ce qui n'a quand même pas beaucoup de sens :mrgreen:

Sinon, l'écriture inclusive, ce n'est pas que les points médians, hein. Genre "mesdames, messieurs", ou "madame la directrice" plutôt que "madame le directeur", c'est déjà de l'écriture inclusive. Et l'intérêt, c'est de donner une visibilité aux femmes, en fait, c'est assez simple, et pas très extrémiste, quand même.
L'écriture inclusive que nous connaissons depuis quelques années est malheureusement devenue avec cette absurdité de point médian une écriture exclusive puisqu'elle n'a été adoptée que par des militants de gauche plus au moins extrême et leur sert in fine à s'identifier entre eux.

C'est un marqueur idéologique qui sert à différencier ceux qui sont dans la ligne de ceux qui ne le sont pas. C'est ainsi une forme de totalitarisme intellectuel qui in fine dessert la cause initiale qu'elle était sensée. Et puis quand je vois la liste des récents élus d'EELV - en très grande majorité masculins - il est évident que ce féminisme est avant tout de facade.

Et pour ce qui est d'Adama Traoré, franchement, on veut en faire un Martin Luther King mais c'est un mec qui a essayé de se soustraire à un contrôle de police et ce qu'il est advenu lors de celui-ci n'est pas clair et ne le sera probablement jamais. En faire un héros me paraît complètement contre-productif. Ces militants EELV auraient fait un meilleur usage de leur temps en allant à la marche pour le chauffeur de bus bayonnais qui a payé de sa vie son rôle de faire respecter les règles essentielles de vivre ensemble en ces temps de pandémie.
extrême droite détecté.e
Jonathan, on t'aime, on t'adore, ne pars pas, tu es magique!

Junito
Messages : 1660
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 12:13
Junito a écrit :
21 juil. 2020, 09:31
ForeverGreen a écrit :
20 juil. 2020, 18:51
___ a écrit :
20 juil. 2020, 18:26
Junito a écrit :
20 juil. 2020, 10:59
Une partie de la gauche ne pense qu'à afficher des marqueurs idéologiques indélébiles visant à créer une véritable scission au sein de la société. Les bons d'un côté, les méchants de l'autre. L'islamo-gauchisme participe à cela.

Quand on lit que la première décision du nouveau maire de Lyon a été d'imposer l'écriture inclusive ou encore l'appel d'EELV a participer à ma marche pour Adama Traoré le week-end dernier, on se dit aussi que le noyautage de l'écologie progressiste par l'extrême gauche fonctionne à plein.
Je vois pas trop le rapport avec l'écriture inclusive (je la trouve illisible et sans intérêt ; soyons vraiment radicaux et permettons l'accord au féminin à la discrétion du locuteur). Quant à Adama Traoré, quel que soit son parcours, c'est une victime manifeste de policiers violents. Pourquoi lui plutôt qu'un autre est devenu symbole, je sais pas ; mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à exiger que la police ne tue pas par erreur, dans un contexte déjà ancien de durcissement des pratiques de certains représentants des forces de l'ordre.
Surtout que, si on va par là, il faudrait dénoncer le noyautage de Jacques Toubon par l'extrême-gauche. Ce qui n'a quand même pas beaucoup de sens :mrgreen:

Sinon, l'écriture inclusive, ce n'est pas que les points médians, hein. Genre "mesdames, messieurs", ou "madame la directrice" plutôt que "madame le directeur", c'est déjà de l'écriture inclusive. Et l'intérêt, c'est de donner une visibilité aux femmes, en fait, c'est assez simple, et pas très extrémiste, quand même.
L'écriture inclusive que nous connaissons depuis quelques années est malheureusement devenue avec cette absurdité de point médian une écriture exclusive puisqu'elle n'a été adoptée que par des militants de gauche plus au moins extrême et leur sert in fine à s'identifier entre eux.

C'est un marqueur idéologique qui sert à différencier ceux qui sont dans la ligne de ceux qui ne le sont pas. C'est ainsi une forme de totalitarisme intellectuel qui in fine dessert la cause initiale qu'elle était sensée. Et puis quand je vois la liste des récents élus d'EELV - en très grande majorité masculins - il est évident que ce féminisme est avant tout de facade.

Et pour ce qui est d'Adama Traoré, franchement, on veut en faire un Martin Luther King mais c'est un mec qui a essayé de se soustraire à un contrôle de police et ce qu'il est advenu lors de celui-ci n'est pas clair et ne le sera probablement jamais. En faire un héros me paraît complètement contre-productif. Ces militants EELV auraient fait un meilleur usage de leur temps en allant à la marche pour le chauffeur de bus bayonnais qui a payé de sa vie son rôle de faire respecter les règles essentielles de vivre ensemble en ces temps de pandémie.
Mdr, t'as jamais dû rencontrer de militant·e·s féministes pour nous sortir des âneries pareilles. Quant à parler de totalitarisme intellectuel, cela s'applique en vérité de manière tout aussi vraie à ceux qui refusent en bloc l'écriture inclusive. Donc, c'est parfaitement absurde.

Quant à Adama Traoré, à part quelques fanatiques, personne n'en fait un héros. Mais si pour toi, c'est normal de tuer quelqu'un qui ne présente pas/plus de danger parce que c'est un délinquant, go aller tuer François Fillon et Patrick Balkany.
Rien à ajouter. Tes propos illustrent parfaitement ce que je disais.

En utilisant le point milieu tu t'es volontairement identifié à cette mouvance, pour ensuite calomnier ce que je dis sans apporter la moindre contre-argumentation sur le fond.

Tu affirmes qu'Adama Traoré a été tué par la police, mais c'est absolument pas démontré. Il y a quand même une justice qui enquête et aucune des 3 expertises commanditées par la justice n'a démontré que les gendarmes étaient à l'origine de sa mort. Ton discours n'a pour but que de répandre une idée fausse.

Et tu ne me réponds absolument pas sur le chauffeur de bus bayonnais. Cette omission volontaire est très significative de l'incapacité de la gauche populaire à se saisir du besoin fondamental de sécurité qu'expriment les français, quelques soient leur couleur ou leur origine sociale. Tu verras que la thématique de l'ensauvagement de la société va aller crescendo d'ici la présidentielle et tous les espoirs portés par les écologistes iront se briser sur cette réalité si ils ne prennent pas conscience que le combat premier, le réchauffement planétaire, ne peut et ne doit être subordonné aux idéaux groupusculaires de militants d'extrême gauche. Notre planète vaut mieux que ça.

Junito
Messages : 1660
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

osvaldopiazzolla a écrit :
21 juil. 2020, 14:04
Junito a écrit :
21 juil. 2020, 09:31
ForeverGreen a écrit :
20 juil. 2020, 18:51
___ a écrit :
20 juil. 2020, 18:26
Junito a écrit :
20 juil. 2020, 10:59
Une partie de la gauche ne pense qu'à afficher des marqueurs idéologiques indélébiles visant à créer une véritable scission au sein de la société. Les bons d'un côté, les méchants de l'autre. L'islamo-gauchisme participe à cela.

Quand on lit que la première décision du nouveau maire de Lyon a été d'imposer l'écriture inclusive ou encore l'appel d'EELV a participer à ma marche pour Adama Traoré le week-end dernier, on se dit aussi que le noyautage de l'écologie progressiste par l'extrême gauche fonctionne à plein.
Je vois pas trop le rapport avec l'écriture inclusive (je la trouve illisible et sans intérêt ; soyons vraiment radicaux et permettons l'accord au féminin à la discrétion du locuteur). Quant à Adama Traoré, quel que soit son parcours, c'est une victime manifeste de policiers violents. Pourquoi lui plutôt qu'un autre est devenu symbole, je sais pas ; mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à exiger que la police ne tue pas par erreur, dans un contexte déjà ancien de durcissement des pratiques de certains représentants des forces de l'ordre.
Surtout que, si on va par là, il faudrait dénoncer le noyautage de Jacques Toubon par l'extrême-gauche. Ce qui n'a quand même pas beaucoup de sens :mrgreen:

Sinon, l'écriture inclusive, ce n'est pas que les points médians, hein. Genre "mesdames, messieurs", ou "madame la directrice" plutôt que "madame le directeur", c'est déjà de l'écriture inclusive. Et l'intérêt, c'est de donner une visibilité aux femmes, en fait, c'est assez simple, et pas très extrémiste, quand même.
L'écriture inclusive que nous connaissons depuis quelques années est malheureusement devenue avec cette absurdité de point médian une écriture exclusive puisqu'elle n'a été adoptée que par des militants de gauche plus au moins extrême et leur sert in fine à s'identifier entre eux.

C'est un marqueur idéologique qui sert à différencier ceux qui sont dans la ligne de ceux qui ne le sont pas. C'est ainsi une forme de totalitarisme intellectuel qui in fine dessert la cause initiale qu'elle était sensée. Et puis quand je vois la liste des récents élus d'EELV - en très grande majorité masculins - il est évident que ce féminisme est avant tout de facade.

Et pour ce qui est d'Adama Traoré, franchement, on veut en faire un Martin Luther King mais c'est un mec qui a essayé de se soustraire à un contrôle de police et ce qu'il est advenu lors de celui-ci n'est pas clair et ne le sera probablement jamais. En faire un héros me paraît complètement contre-productif. Ces militants EELV auraient fait un meilleur usage de leur temps en allant à la marche pour le chauffeur de bus bayonnais qui a payé de sa vie son rôle de faire respecter les règles essentielles de vivre ensemble en ces temps de pandémie.
extrême droite détecté.e
Encore un bel exemple de totalitarisme de la pensée : traiter systématiquement d'extrême droite les propos de ceux qui ne sont pas dans la ligne

ForeverGreen
Messages : 13451
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

Junito a écrit :
21 juil. 2020, 14:07
ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 12:13
Junito a écrit :
21 juil. 2020, 09:31
ForeverGreen a écrit :
20 juil. 2020, 18:51
___ a écrit :
20 juil. 2020, 18:26
Junito a écrit :
20 juil. 2020, 10:59
Une partie de la gauche ne pense qu'à afficher des marqueurs idéologiques indélébiles visant à créer une véritable scission au sein de la société. Les bons d'un côté, les méchants de l'autre. L'islamo-gauchisme participe à cela.

Quand on lit que la première décision du nouveau maire de Lyon a été d'imposer l'écriture inclusive ou encore l'appel d'EELV a participer à ma marche pour Adama Traoré le week-end dernier, on se dit aussi que le noyautage de l'écologie progressiste par l'extrême gauche fonctionne à plein.
Je vois pas trop le rapport avec l'écriture inclusive (je la trouve illisible et sans intérêt ; soyons vraiment radicaux et permettons l'accord au féminin à la discrétion du locuteur). Quant à Adama Traoré, quel que soit son parcours, c'est une victime manifeste de policiers violents. Pourquoi lui plutôt qu'un autre est devenu symbole, je sais pas ; mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à exiger que la police ne tue pas par erreur, dans un contexte déjà ancien de durcissement des pratiques de certains représentants des forces de l'ordre.
Surtout que, si on va par là, il faudrait dénoncer le noyautage de Jacques Toubon par l'extrême-gauche. Ce qui n'a quand même pas beaucoup de sens :mrgreen:

Sinon, l'écriture inclusive, ce n'est pas que les points médians, hein. Genre "mesdames, messieurs", ou "madame la directrice" plutôt que "madame le directeur", c'est déjà de l'écriture inclusive. Et l'intérêt, c'est de donner une visibilité aux femmes, en fait, c'est assez simple, et pas très extrémiste, quand même.
L'écriture inclusive que nous connaissons depuis quelques années est malheureusement devenue avec cette absurdité de point médian une écriture exclusive puisqu'elle n'a été adoptée que par des militants de gauche plus au moins extrême et leur sert in fine à s'identifier entre eux.

C'est un marqueur idéologique qui sert à différencier ceux qui sont dans la ligne de ceux qui ne le sont pas. C'est ainsi une forme de totalitarisme intellectuel qui in fine dessert la cause initiale qu'elle était sensée. Et puis quand je vois la liste des récents élus d'EELV - en très grande majorité masculins - il est évident que ce féminisme est avant tout de facade.

Et pour ce qui est d'Adama Traoré, franchement, on veut en faire un Martin Luther King mais c'est un mec qui a essayé de se soustraire à un contrôle de police et ce qu'il est advenu lors de celui-ci n'est pas clair et ne le sera probablement jamais. En faire un héros me paraît complètement contre-productif. Ces militants EELV auraient fait un meilleur usage de leur temps en allant à la marche pour le chauffeur de bus bayonnais qui a payé de sa vie son rôle de faire respecter les règles essentielles de vivre ensemble en ces temps de pandémie.
Mdr, t'as jamais dû rencontrer de militant·e·s féministes pour nous sortir des âneries pareilles. Quant à parler de totalitarisme intellectuel, cela s'applique en vérité de manière tout aussi vraie à ceux qui refusent en bloc l'écriture inclusive. Donc, c'est parfaitement absurde.

Quant à Adama Traoré, à part quelques fanatiques, personne n'en fait un héros. Mais si pour toi, c'est normal de tuer quelqu'un qui ne présente pas/plus de danger parce que c'est un délinquant, go aller tuer François Fillon et Patrick Balkany.
Rien à ajouter. Tes propos illustrent parfaitement ce que je disais.

En utilisant le point milieu tu t'es volontairement identifié à cette mouvance, pour ensuite calomnier ce que je dis sans apporter la moindre contre-argumentation sur le fond.

Tu affirmes qu'Adama Traoré a été tué par la police, mais c'est absolument pas démontré. Il y a quand même une justice qui enquête et aucune des 3 expertises commanditées par la justice n'a démontré que les gendarmes étaient à l'origine de sa mort. Ton discours n'a pour but que de répandre une idée fausse.

Et tu ne me réponds absolument pas sur le chauffeur de bus bayonnais. Cette omission volontaire est très significative de l'incapacité de la gauche populaire à se saisir du besoin fondamental de sécurité qu'expriment les français, quelques soient leur couleur ou leur origine sociale. Tu verras que la thématique de l'ensauvagement de la société va aller crescendo d'ici la présidentielle et tous les espoirs portés par les écologistes iront se briser sur cette réalité si ils ne prennent pas conscience que le combat premier, le réchauffement planétaire, ne peut et ne doit être subordonné aux idéaux groupusculaires de militants d'extrême gauche. Notre planète vaut mieux que ça.
Non, en utilisant le point médian, j'ai volontairement rendu ma phrase moins lourde ("des militants et des militantes", perso, ça me saoule de l'écrire à tout bout de champ, idem pour la lecture) et moins absurde ("des militants" en parlant de moi, mais du coup, j'occulte toutes les militantes alors qu'elles sont nettement majoritaires). Par ailleurs, je ne calomnie rien du tout et il ne peut exister de contre-argumentaire quand il n'y a pas d'argumentaire auquel répondre. Tu décris les féministes n'importe comment (dans mon propos, il est même induit, parce que je te laisse le bénéfice du doute, que c'est par méconnaissance et non par malhonnêteté), qu'est-ce que tu veux que je te dise de plus ?

Par ailleurs, tu sembles oublier que plusieurs expertises conduisent à mettre en cause les gendarmes dans la mort d'Adama Traoré, ta vérité ne l'est donc pas plus que la mienne. Par ailleurs, quand je vois que la défense des gendarmes se fonde sur des soucis de santé d'Adama Traoré, même si c'est le cas, quand quelqu'un étouffe son ton poids, même si on part de l'hypothèse (très discutée) que ça ne devrait pas arriver en temps normal avec quelqu'un d'une constitution parfaitement saine, ce n'est pas exactement une excuse pour le laisser crever.

Pour le dernier point, j'ai effectivement merdé, dans l'agacement, j'ai répondu à ton message sans en lire la fin, te laissant une ouverture pour m'attaquer. C'est d'autant plus dommage que la réponse était simple : EELV a bien relayé l'appel à participer à la marche blanche pour Philippe Monguillot, ainsi que les hommages après son décès. Je ne crois pas que la gauche oublie la question de la sécurité (à l'exception de quelques gauchistes agités du bocal qui font des grands moulinets sur twitter), juste qu'elle en a une vision foncièrement différente de la droite, et plus encore de l'extrême-droite. La demande du rétablissement d'une police de proximité, non-armée, dans des villes et des quartiers sensibles (dans lesquel·le·s, ils et elles sont aux affaires, le plus souvent) pour rétablir le lien entre l'Etat et la population, par les élu·e·s du PCF en étant un indice supplémentaire. Par exemple, même si on sera sûrement en désaccord sur la question du port d'arme, dans le cas présent, il est anormal que ce soit à un chauffeur de bus, seul, de faire la police. Et donc de potentiellement faire face à des comportements hostiles voire violents.
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

la buse
Messages : 19244
Enregistré le : 01 août 2005, 16:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par la buse »

Junito a écrit :
21 juil. 2020, 14:19
osvaldopiazzolla a écrit :
21 juil. 2020, 14:04
Junito a écrit :
21 juil. 2020, 09:31
ForeverGreen a écrit :
20 juil. 2020, 18:51
___ a écrit :
20 juil. 2020, 18:26
Junito a écrit :
20 juil. 2020, 10:59
Une partie de la gauche ne pense qu'à afficher des marqueurs idéologiques indélébiles visant à créer une véritable scission au sein de la société. Les bons d'un côté, les méchants de l'autre. L'islamo-gauchisme participe à cela.

Quand on lit que la première décision du nouveau maire de Lyon a été d'imposer l'écriture inclusive ou encore l'appel d'EELV a participer à ma marche pour Adama Traoré le week-end dernier, on se dit aussi que le noyautage de l'écologie progressiste par l'extrême gauche fonctionne à plein.
Je vois pas trop le rapport avec l'écriture inclusive (je la trouve illisible et sans intérêt ; soyons vraiment radicaux et permettons l'accord au féminin à la discrétion du locuteur). Quant à Adama Traoré, quel que soit son parcours, c'est une victime manifeste de policiers violents. Pourquoi lui plutôt qu'un autre est devenu symbole, je sais pas ; mais je ne vois pas ce qu'il y a de mal à exiger que la police ne tue pas par erreur, dans un contexte déjà ancien de durcissement des pratiques de certains représentants des forces de l'ordre.
Surtout que, si on va par là, il faudrait dénoncer le noyautage de Jacques Toubon par l'extrême-gauche. Ce qui n'a quand même pas beaucoup de sens :mrgreen:

Sinon, l'écriture inclusive, ce n'est pas que les points médians, hein. Genre "mesdames, messieurs", ou "madame la directrice" plutôt que "madame le directeur", c'est déjà de l'écriture inclusive. Et l'intérêt, c'est de donner une visibilité aux femmes, en fait, c'est assez simple, et pas très extrémiste, quand même.
L'écriture inclusive que nous connaissons depuis quelques années est malheureusement devenue avec cette absurdité de point médian une écriture exclusive puisqu'elle n'a été adoptée que par des militants de gauche plus au moins extrême et leur sert in fine à s'identifier entre eux.

C'est un marqueur idéologique qui sert à différencier ceux qui sont dans la ligne de ceux qui ne le sont pas. C'est ainsi une forme de totalitarisme intellectuel qui in fine dessert la cause initiale qu'elle était sensée. Et puis quand je vois la liste des récents élus d'EELV - en très grande majorité masculins - il est évident que ce féminisme est avant tout de facade.

Et pour ce qui est d'Adama Traoré, franchement, on veut en faire un Martin Luther King mais c'est un mec qui a essayé de se soustraire à un contrôle de police et ce qu'il est advenu lors de celui-ci n'est pas clair et ne le sera probablement jamais. En faire un héros me paraît complètement contre-productif. Ces militants EELV auraient fait un meilleur usage de leur temps en allant à la marche pour le chauffeur de bus bayonnais qui a payé de sa vie son rôle de faire respecter les règles essentielles de vivre ensemble en ces temps de pandémie.
extrême droite détecté.e
Encore un bel exemple de totalitarisme de la pensée : traiter systématiquement d'extrême droite les propos de ceux qui ne sont pas dans la ligne
Tu l'as pourtant bien cherché en exploitant minablement le lâche meurtre de Bayonne.
On est rarement d'accord mais niveau argument tu nous avais habitué à mieux.

Concernant l'affaire Traoré les mensonges des gendarmes m'incitent à penser qu'ils sont très loin d'être blancs dans cette affaire (on verra comment ça finira niveau enquête). Par contre je ne partage pas l'hystérie raciale qui en résulte. Pas besoin d'être noir ou arabe malheureusement pour se faire éclater par les forces de l'ordre dans le beau pays de droits de l'Homme, de l'incompétent notoire Castaner alias bougredane et de son bras armé le très paponesque préfet de Paris.

ForeverGreen
Messages : 13451
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

la buse a écrit :
21 juil. 2020, 15:22
Concernant l'affaire Traoré les mensonges des gendarmes m'incitent à penser qu'ils sont très loin d'être blancs dans cette affaire (on verra comment ça finira niveau enquête). Par contre je ne partage pas l'hystérie raciale qui en résulte. Pas besoin d'être noir ou arabe malheureusement pour se faire éclater par les forces de l'ordre dans le beau pays de droits de l'Homme, de l'incompétent notoire Castaner alias bougredane et de son bras armé le très paponesque préfet de Paris.
C'est vrai. Pour autant, quand le très gauchiste Toubon ( :mrgreen: ) lui-même dénonce les discriminations dans le fonctionnement de la police, c'est tout de même bien qu'il y a aussi un problème de ce côté-là (cf. le podcast Arte "Gardiens de la Paix", également). Donc, qu'on se serve de cette affaire pour mettre cela en lumière, même si c'est clairement de la récupération, même si cette mort-là ne résulte peut-être que de la violence dans institution police et pas de son racisme, ça ne me choque pas.
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

Akita
Messages : 747
Enregistré le : 09 août 2019, 15:28

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Akita »

Je ne sais pas si vous avez vu, les médias en parlent assez peu, la jeune fille à Lyon trainée sur 800m par une voiture et décèdée suite à ceci.

Michel-Ange
Messages : 4637
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 15:30
la buse a écrit :
21 juil. 2020, 15:22
Concernant l'affaire Traoré les mensonges des gendarmes m'incitent à penser qu'ils sont très loin d'être blancs dans cette affaire (on verra comment ça finira niveau enquête). Par contre je ne partage pas l'hystérie raciale qui en résulte. Pas besoin d'être noir ou arabe malheureusement pour se faire éclater par les forces de l'ordre dans le beau pays de droits de l'Homme, de l'incompétent notoire Castaner alias bougredane et de son bras armé le très paponesque préfet de Paris.
C'est vrai. Pour autant, quand le très gauchiste Toubon ( :mrgreen: ) lui-même dénonce les discriminations dans le fonctionnement de la police, c'est tout de même bien qu'il y a aussi un problème de ce côté-là (cf. le podcast Arte "Gardiens de la Paix", également). Donc, qu'on se serve de cette affaire pour mettre cela en lumière, même si c'est clairement de la récupération, même si cette mort-là ne résulte peut-être que de la violence dans institution police et pas de son racisme, ça ne me choque pas.
En réalité, le Défenseur des Droits, un institution que je connais bien, est à la fois noyauté (au même titre que l'Observatoire de la laïcité) et pâtit du fameux "biais de mission" que j'évoquais par ailleurs. Ce qui est amusant, c'est que les caciques décoloniaux trépignaient avant la sortie du dernier rapport de l'ère Toubon (qui est par ailleurs un gars parfaitement répugnant à bien des points de vue) car ils savaient très bien ce qu'il y avait dedans, l'ayant largement alimenté.

Après, qu'il y ait des policiers ou des militaires d'extrême-droite, j'espère que vous ne considérez pas ça comme une grande découverte qui va changer la face du monde, ou alors vous avez encore plein de choses à découvrir sur la vie. :mrgreen:

ForeverGreen
Messages : 13451
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

Michel-Ange a écrit :
21 juil. 2020, 16:17
ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 15:30
la buse a écrit :
21 juil. 2020, 15:22
Concernant l'affaire Traoré les mensonges des gendarmes m'incitent à penser qu'ils sont très loin d'être blancs dans cette affaire (on verra comment ça finira niveau enquête). Par contre je ne partage pas l'hystérie raciale qui en résulte. Pas besoin d'être noir ou arabe malheureusement pour se faire éclater par les forces de l'ordre dans le beau pays de droits de l'Homme, de l'incompétent notoire Castaner alias bougredane et de son bras armé le très paponesque préfet de Paris.
C'est vrai. Pour autant, quand le très gauchiste Toubon ( :mrgreen: ) lui-même dénonce les discriminations dans le fonctionnement de la police, c'est tout de même bien qu'il y a aussi un problème de ce côté-là (cf. le podcast Arte "Gardiens de la Paix", également). Donc, qu'on se serve de cette affaire pour mettre cela en lumière, même si c'est clairement de la récupération, même si cette mort-là ne résulte peut-être que de la violence dans institution police et pas de son racisme, ça ne me choque pas.
En réalité, le Défenseur des Droits, un institution que je connais bien, est à la fois noyauté (au même titre que l'Observatoire de la laïcité) et pâtit du fameux "biais de mission" que j'évoquais par ailleurs. Ce qui est amusant, c'est que les caciques décoloniaux trépignaient avant la sortie du dernier rapport de l'ère Toubon (qui est par ailleurs un gars parfaitement répugnant à bien des points de vue) car il savait très bien ce qu'il y avait dedans, l'ayant largement alimenté.

Après, qu'il y ait des policiers ou des militaires d'extrême-droite, j'espère que vous ne considérez pas ça comme une grande découverte qui va changer la face du monde, ou alors vous avez encore plein de choses à découvrir sur la vie. :mrgreen:
Ah bah pour nous, c'est pas une découverte. Par contre, pour tous ceux, à droite, qui nous répètent qu'il n'y a pas de racisme dans les forces de l'ordre, il serait peut-être temps qu'ils réalisent, du coup. (Au passage, tu pourrais peut-être nous aider, généralement, ils ne veulent pas nous croire parce que "ouin ouin les gauchistes", ils devraient avoir plus de mal à te faire ce reproche :mrgreen: )
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

Michel-Ange
Messages : 4637
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 16:22
Michel-Ange a écrit :
21 juil. 2020, 16:17
ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 15:30
la buse a écrit :
21 juil. 2020, 15:22
Concernant l'affaire Traoré les mensonges des gendarmes m'incitent à penser qu'ils sont très loin d'être blancs dans cette affaire (on verra comment ça finira niveau enquête). Par contre je ne partage pas l'hystérie raciale qui en résulte. Pas besoin d'être noir ou arabe malheureusement pour se faire éclater par les forces de l'ordre dans le beau pays de droits de l'Homme, de l'incompétent notoire Castaner alias bougredane et de son bras armé le très paponesque préfet de Paris.
C'est vrai. Pour autant, quand le très gauchiste Toubon ( :mrgreen: ) lui-même dénonce les discriminations dans le fonctionnement de la police, c'est tout de même bien qu'il y a aussi un problème de ce côté-là (cf. le podcast Arte "Gardiens de la Paix", également). Donc, qu'on se serve de cette affaire pour mettre cela en lumière, même si c'est clairement de la récupération, même si cette mort-là ne résulte peut-être que de la violence dans institution police et pas de son racisme, ça ne me choque pas.
En réalité, le Défenseur des Droits, un institution que je connais bien, est à la fois noyauté (au même titre que l'Observatoire de la laïcité) et pâtit du fameux "biais de mission" que j'évoquais par ailleurs. Ce qui est amusant, c'est que les caciques décoloniaux trépignaient avant la sortie du dernier rapport de l'ère Toubon (qui est par ailleurs un gars parfaitement répugnant à bien des points de vue) car il savait très bien ce qu'il y avait dedans, l'ayant largement alimenté.

Après, qu'il y ait des policiers ou des militaires d'extrême-droite, j'espère que vous ne considérez pas ça comme une grande découverte qui va changer la face du monde, ou alors vous avez encore plein de choses à découvrir sur la vie. :mrgreen:
Ah bah pour nous, c'est pas une découverte. Par contre, pour tous ceux, à droite, qui nous répètent qu'il n'y a pas de racisme dans les forces de l'ordre, il serait peut-être temps qu'ils réalisent, du coup. (Au passage, tu pourrais peut-être nous aider, généralement, ils ne veulent pas nous croire parce que "ouin ouin les gauchistes", ils devraient avoir plus de mal à te faire ce reproche :mrgreen: )
Il y a une grosse différence entre dire "il y a des racistes dans la police" (ils ne sont pas si nombreux et certainement pas une majorité) et "la police française est raciste" (elle ne l'est pas).
Après, tout le monde sait que ce sont des professions qui attirent particulièrement des individus proches de l'extrême-droite. De la même manière que l'enseignement ou la magistrature, par exemple, attirent particulièrement des individus proches de l'extrême-gauche. Bien sûr, cela pose certains problèmes mais il est difficile d'éviter de les recruter a priori (ce serait de la discrimination). Tout ce qu'on peut faire, c'est contrôler leur action a posteriori et leur laisser le moins de latitude possible pour exprimer leurs idées extrémistes. C'est le genre de problèmes complexes qu'on doit piloter finement quand on gère les affaire publiques. De manière générale, on s'en tire pas trop mal.

___
Messages : 17862
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 14:45
La demande du rétablissement d'une police de proximité, non-armée, dans des villes et des quartiers sensibles (dans lesquel·le·s, ils et elles sont aux affaires, le plus souvent) pour rétablir le lien entre l'Etat et la population, par les élu·e·s du PCF en étant un indice supplémentaire. Par exemple, même si on sera sûrement en désaccord sur la question du port d'arme, dans le cas présent, il est anormal que ce soit à un chauffeur de bus, seul, de faire la police. Et donc de potentiellement faire face à des comportements hostiles voire violents.
Rappelons que la droite sarkozienne est responsable du démantèlement de la police de proximité (et globalement de beaucoup de dispositifs qui permettaient au moins d'assurer la paix sociale dans les quartiers), démantèlement dont les résultats se sont sans doute aussi fait sentir en 2015.

Les clichés sans fondement sur les approches sécuritaires ont quand même la vie dure.

Michel-Ange
Messages : 4637
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

___ a écrit :
21 juil. 2020, 16:38
ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 14:45
La demande du rétablissement d'une police de proximité, non-armée, dans des villes et des quartiers sensibles (dans lesquel·le·s, ils et elles sont aux affaires, le plus souvent) pour rétablir le lien entre l'Etat et la population, par les élu·e·s du PCF en étant un indice supplémentaire. Par exemple, même si on sera sûrement en désaccord sur la question du port d'arme, dans le cas présent, il est anormal que ce soit à un chauffeur de bus, seul, de faire la police. Et donc de potentiellement faire face à des comportements hostiles voire violents.
Rappelons que la droite sarkozienne est responsable du démantèlement de la police de proximité (et globalement de beaucoup de dispositifs qui permettaient au moins d'assurer la paix sociale dans les quartiers), démantèlement dont les résultats se sont sans doute aussi fait sentir en 2015.

Les clichés sans fondement sur les approches sécuritaires ont quand même la vie dure.
La "police de proximité" a aussi d'autres défauts qui sautent aux yeux quand on a un peu étudié les questions de police.
En règle général, un policier ne doit jamais resté au même poste trop longtemps pour éviter les dérives liées à une trop grande familiarité avec son périmètre d'intervention.

___
Messages : 17862
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
21 juil. 2020, 16:43
___ a écrit :
21 juil. 2020, 16:38
ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 14:45
La demande du rétablissement d'une police de proximité, non-armée, dans des villes et des quartiers sensibles (dans lesquel·le·s, ils et elles sont aux affaires, le plus souvent) pour rétablir le lien entre l'Etat et la population, par les élu·e·s du PCF en étant un indice supplémentaire. Par exemple, même si on sera sûrement en désaccord sur la question du port d'arme, dans le cas présent, il est anormal que ce soit à un chauffeur de bus, seul, de faire la police. Et donc de potentiellement faire face à des comportements hostiles voire violents.
Rappelons que la droite sarkozienne est responsable du démantèlement de la police de proximité (et globalement de beaucoup de dispositifs qui permettaient au moins d'assurer la paix sociale dans les quartiers), démantèlement dont les résultats se sont sans doute aussi fait sentir en 2015.

Les clichés sans fondement sur les approches sécuritaires ont quand même la vie dure.
La "police de proximité" a aussi d'autres défauts qui sautent aux yeux quand on a un peu étudié les questions de police.
En règle général, un policier ne doit jamais resté au même poste trop longtemps pour éviter les dérives liées à une trop grande familiarité avec son périmètre d'intervention.
Ça OK. Mais entre le statu quo et la table rase, y avait un champ des possibles assez ouvert que des gens supposés compétents par principe en matière de sécurité auraient pu investir intelligemment.

merlin
Messages : 12547
Enregistré le : 10 août 2007, 22:28

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par merlin »

___ a écrit :
21 juil. 2020, 16:38
ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 14:45
La demande du rétablissement d'une police de proximité, non-armée, dans des villes et des quartiers sensibles (dans lesquel·le·s, ils et elles sont aux affaires, le plus souvent) pour rétablir le lien entre l'Etat et la population, par les élu·e·s du PCF en étant un indice supplémentaire. Par exemple, même si on sera sûrement en désaccord sur la question du port d'arme, dans le cas présent, il est anormal que ce soit à un chauffeur de bus, seul, de faire la police. Et donc de potentiellement faire face à des comportements hostiles voire violents.
Y a un truc qui me choque dans ta première phrase , j'arrive pas à mettre le doigt dessus ...
Ah oui , c'est l'association "police non armée" "quartiers sensibles" : tu veux vraiment envoyer les policiers (même de proximité) à l'abattoir ?

merlin
Messages : 12547
Enregistré le : 10 août 2007, 22:28

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par merlin »

Akita a écrit :
21 juil. 2020, 16:07
Je ne sais pas si vous avez vu, les médias en parlent assez peu, la jeune fille à Lyon trainée sur 800m par une voiture et décèdée suite à ceci.
Extrême droite détecté.e

Michel-Ange
Messages : 4637
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

___ a écrit :
21 juil. 2020, 16:57
Michel-Ange a écrit :
21 juil. 2020, 16:43
___ a écrit :
21 juil. 2020, 16:38
ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 14:45
La demande du rétablissement d'une police de proximité, non-armée, dans des villes et des quartiers sensibles (dans lesquel·le·s, ils et elles sont aux affaires, le plus souvent) pour rétablir le lien entre l'Etat et la population, par les élu·e·s du PCF en étant un indice supplémentaire. Par exemple, même si on sera sûrement en désaccord sur la question du port d'arme, dans le cas présent, il est anormal que ce soit à un chauffeur de bus, seul, de faire la police. Et donc de potentiellement faire face à des comportements hostiles voire violents.
Rappelons que la droite sarkozienne est responsable du démantèlement de la police de proximité (et globalement de beaucoup de dispositifs qui permettaient au moins d'assurer la paix sociale dans les quartiers), démantèlement dont les résultats se sont sans doute aussi fait sentir en 2015.

Les clichés sans fondement sur les approches sécuritaires ont quand même la vie dure.
La "police de proximité" a aussi d'autres défauts qui sautent aux yeux quand on a un peu étudié les questions de police.
En règle général, un policier ne doit jamais resté au même poste trop longtemps pour éviter les dérives liées à une trop grande familiarité avec son périmètre d'intervention.
Ça OK. Mais entre le statu quo et la table rase, y avait un champ des possibles assez ouvert que des gens supposés compétents par principe en matière de sécurité auraient pu investir intelligemment.
C'est toujours en réflexion. Il n'y a pas de solution-miracle.

___
Messages : 17862
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
21 juil. 2020, 17:07
___ a écrit :
21 juil. 2020, 16:57
Michel-Ange a écrit :
21 juil. 2020, 16:43
___ a écrit :
21 juil. 2020, 16:38
ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 14:45
La demande du rétablissement d'une police de proximité, non-armée, dans des villes et des quartiers sensibles (dans lesquel·le·s, ils et elles sont aux affaires, le plus souvent) pour rétablir le lien entre l'Etat et la population, par les élu·e·s du PCF en étant un indice supplémentaire. Par exemple, même si on sera sûrement en désaccord sur la question du port d'arme, dans le cas présent, il est anormal que ce soit à un chauffeur de bus, seul, de faire la police. Et donc de potentiellement faire face à des comportements hostiles voire violents.
Rappelons que la droite sarkozienne est responsable du démantèlement de la police de proximité (et globalement de beaucoup de dispositifs qui permettaient au moins d'assurer la paix sociale dans les quartiers), démantèlement dont les résultats se sont sans doute aussi fait sentir en 2015.

Les clichés sans fondement sur les approches sécuritaires ont quand même la vie dure.
La "police de proximité" a aussi d'autres défauts qui sautent aux yeux quand on a un peu étudié les questions de police.
En règle général, un policier ne doit jamais resté au même poste trop longtemps pour éviter les dérives liées à une trop grande familiarité avec son périmètre d'intervention.
Ça OK. Mais entre le statu quo et la table rase, y avait un champ des possibles assez ouvert que des gens supposés compétents par principe en matière de sécurité auraient pu investir intelligemment.
C'est toujours en réflexion. Il n'y a pas de solution-miracle.
Sauf qu'au lieu de capitaliser sur les retours d'expérience, on a perdu environ 10 ans, si ce n'est plus vu la dégradation de certaines situations, grâce aux génies sécuritaires de la droite décomplexée.

ForeverGreen
Messages : 13451
Enregistré le : 14 févr. 2016, 15:12

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ForeverGreen »

merlin a écrit :
21 juil. 2020, 17:04
___ a écrit :
21 juil. 2020, 16:38
ForeverGreen a écrit :
21 juil. 2020, 14:45
La demande du rétablissement d'une police de proximité, non-armée, dans des villes et des quartiers sensibles (dans lesquel·le·s, ils et elles sont aux affaires, le plus souvent) pour rétablir le lien entre l'Etat et la population, par les élu·e·s du PCF en étant un indice supplémentaire. Par exemple, même si on sera sûrement en désaccord sur la question du port d'arme, dans le cas présent, il est anormal que ce soit à un chauffeur de bus, seul, de faire la police. Et donc de potentiellement faire face à des comportements hostiles voire violents.
Y a un truc qui me choque dans ta première phrase , j'arrive pas à mettre le doigt dessus ...
Ah oui , c'est l'association "police non armée" "quartiers sensibles" : tu veux vraiment envoyer les policiers (même de proximité) à l'abattoir ?
Au contraire, je veux éviter la boucherie. Et qu'une population défiante vis-à-vis de l’État en général et de la police en particulier la voit débarquer armée, c'est le meilleur moyen pour que ça dégénère en moins de deux. Cela collerait sûrement super bien avec l'agenda médiatique de ton camp politique, mais perso, c'est une idée qui me branche moyen.
Dédicace à rouge :

"Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" Antonio Gramsci

Répondre