Coronavirus

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

ricardeau
Messages : 361
Enregistré le : 21 juil. 2016, 11:39

Re: Coronavirus

Message par ricardeau »

Pour en revenir aux hôpitaux, j'y vais depuis 14 ans tous les mois durant quelques jours, et certaines infirmières ont des garrots fournis par des labos, car l'hôpital n'en à pas....
Pour les pansements, les bandes sont coupées en 2, pour économiser leur stock.

Ce ne sont que des exemples!!! :-|
L'argent ça va ça vient, mais quand ça vient....ça va ;)

___
Messages : 17860
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: Coronavirus

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 14:08
___ a écrit :
26 avr. 2020, 12:41
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 10:29
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:
L'Allemagne est sans doute plus privatisée, mais nettement moins libérale que nous. Les contre-pouvoirs au marché fou et aux capitalistes criminels sont ailleurs que dans l'État, mais ils sont là.

M'enfin, je serais assez content que tu sois rattrapé par quelque vicissitude. Un petit coup de réa ou de pauvreté subie violemment (je te souhaite ni séquelle, ni pire) te ferait peut-être perdre de ta superbe - et découvrir la profondeur du réel de non-premiers de cordée.
Mais je ne suis déjà en rien superbe. Tu me vois avec les yeux de l'amour.

L'Allemagne serait "moins libérale" parce qu'elle a des syndicat plus progressistes ? La logique m'échappe. L'Allemagne a moins de prélèvements obligatoires, moins de fonctionnaires, un marché du travail plus dérégulé, une protection sociale moins avantageuse, mais ce serait un pays "moins libérale" que la France ?

Je n'ai jamais compris la définition du "libéralisme" des "gauchistes" (désolé, je suis contraint d'employer ce terme car je me crois moi-même largement anti-libéral, donc il faut bien différencier).
Néo-libéral. J'oublie souvent le néo. Paradigme qui associe :
- une volonté sans faille de casser toute régulation de nature à limiter le profit lié à la possession du capital et la conservation sociale qu'elle induit
- une utilisation ciblée de l'Etat, si possible le plus fort possible...en ce qui concerne la capacité à supprimer les règles citées ci-dessus et à faire respecter (jusqu'à l'éborgnage de manifestants pacifiques) les-dites suppressions
- une prédilection très marquée pour le développement technologique, mais pas sous n'importe quel angle : moyen idéal pour récupérer le fric perdu pour les salaires, et maîtriser les comportements individuels
- une propagande mensongère, travestissant l'avidité égoïste comme "la défense des libertés", le renforcement autoritaire de l'Etat par "l'amélioration de l'action publique" et l'aliénation par la techno comme "le Progrès".

Michel-Ange
Messages : 4627
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: Coronavirus

Message par Michel-Ange »

___ a écrit :
27 avr. 2020, 11:03
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 14:08
___ a écrit :
26 avr. 2020, 12:41
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 10:29
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:
L'Allemagne est sans doute plus privatisée, mais nettement moins libérale que nous. Les contre-pouvoirs au marché fou et aux capitalistes criminels sont ailleurs que dans l'État, mais ils sont là.

M'enfin, je serais assez content que tu sois rattrapé par quelque vicissitude. Un petit coup de réa ou de pauvreté subie violemment (je te souhaite ni séquelle, ni pire) te ferait peut-être perdre de ta superbe - et découvrir la profondeur du réel de non-premiers de cordée.
Mais je ne suis déjà en rien superbe. Tu me vois avec les yeux de l'amour.

L'Allemagne serait "moins libérale" parce qu'elle a des syndicat plus progressistes ? La logique m'échappe. L'Allemagne a moins de prélèvements obligatoires, moins de fonctionnaires, un marché du travail plus dérégulé, une protection sociale moins avantageuse, mais ce serait un pays "moins libérale" que la France ?

Je n'ai jamais compris la définition du "libéralisme" des "gauchistes" (désolé, je suis contraint d'employer ce terme car je me crois moi-même largement anti-libéral, donc il faut bien différencier).
Néo-libéral. J'oublie souvent le néo. Paradigme qui associe :
- une volonté sans faille de casser toute régulation de nature à limiter le profit lié à la possession du capital et la conservation sociale qu'elle induit
- une utilisation ciblée de l'Etat, si possible le plus fort possible...en ce qui concerne la capacité à supprimer les règles citées ci-dessus et à faire respecter (jusqu'à l'éborgnage de manifestants pacifiques) les-dites suppressions
- une prédilection très marquée pour le développement technologique, mais pas sous n'importe quel angle : moyen idéal pour récupérer le fric perdu pour les salaires, et maîtriser les comportements individuels
- une propagande mensongère, travestissant l'avidité égoïste comme "la défense des libertés", le renforcement autoritaire de l'Etat par "l'amélioration de l'action publique" et l'aliénation par la techno comme "le Progrès".
S'il y a un point sur lequel à peu près tout le monde s'accorde s'agissant de cette crise en France, c'est que son excès de règles (parfois ubuesque) a nuit à son efficacité à de nombreux niveaux.

baggio42
Messages : 10597
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: Coronavirus

Message par baggio42 »

ricardeau a écrit :
27 avr. 2020, 09:35
Pour en revenir aux hôpitaux, j'y vais depuis 14 ans tous les mois durant quelques jours, et certaines infirmières ont des garrots fournis par des labos, car l'hôpital n'en à pas....
Pour les pansements, les bandes sont coupées en 2, pour économiser leur stock.

Ce ne sont que des exemples!!! :-|
Quand je te lis, je me dis que le problème n'est pas le manque de moyens! Mais le fait que cela dure depuis 14 ans 8|
Les personnels ont dû remonter ces dysfonctionnements.
Que font les cadres de santé ?
Et les agences régionales de santé ?

baggio42
Messages : 10597
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: Coronavirus

Message par baggio42 »

Michel-Ange a écrit :
27 avr. 2020, 11:12
___ a écrit :
27 avr. 2020, 11:03
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 14:08
___ a écrit :
26 avr. 2020, 12:41
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 10:29
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:
L'Allemagne est sans doute plus privatisée, mais nettement moins libérale que nous. Les contre-pouvoirs au marché fou et aux capitalistes criminels sont ailleurs que dans l'État, mais ils sont là.

M'enfin, je serais assez content que tu sois rattrapé par quelque vicissitude. Un petit coup de réa ou de pauvreté subie violemment (je te souhaite ni séquelle, ni pire) te ferait peut-être perdre de ta superbe - et découvrir la profondeur du réel de non-premiers de cordée.
Mais je ne suis déjà en rien superbe. Tu me vois avec les yeux de l'amour.

L'Allemagne serait "moins libérale" parce qu'elle a des syndicat plus progressistes ? La logique m'échappe. L'Allemagne a moins de prélèvements obligatoires, moins de fonctionnaires, un marché du travail plus dérégulé, une protection sociale moins avantageuse, mais ce serait un pays "moins libérale" que la France ?

Je n'ai jamais compris la définition du "libéralisme" des "gauchistes" (désolé, je suis contraint d'employer ce terme car je me crois moi-même largement anti-libéral, donc il faut bien différencier).
Néo-libéral. J'oublie souvent le néo. Paradigme qui associe :
- une volonté sans faille de casser toute régulation de nature à limiter le profit lié à la possession du capital et la conservation sociale qu'elle induit
- une utilisation ciblée de l'Etat, si possible le plus fort possible...en ce qui concerne la capacité à supprimer les règles citées ci-dessus et à faire respecter (jusqu'à l'éborgnage de manifestants pacifiques) les-dites suppressions
- une prédilection très marquée pour le développement technologique, mais pas sous n'importe quel angle : moyen idéal pour récupérer le fric perdu pour les salaires, et maîtriser les comportements individuels
- une propagande mensongère, travestissant l'avidité égoïste comme "la défense des libertés", le renforcement autoritaire de l'Etat par "l'amélioration de l'action publique" et l'aliénation par la techno comme "le Progrès".
S'il y a un point sur lequel à peu près tout le monde s'accorde s'agissant de cette crise en France, c'est que son excès de règles (parfois ubuesque) a nuit à son efficacité à de nombreux niveaux.
Ca te surprend ?
On croule sous le mille feuille administratif.
Et comme en haut ils ne savent même pas comment ca se passe....j'espère que cette crise va faire sauter les barronies locales au profit d'emplois de terrain.
Une utopie....

___
Messages : 17860
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: Coronavirus

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
27 avr. 2020, 11:12
___ a écrit :
27 avr. 2020, 11:03
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 14:08
___ a écrit :
26 avr. 2020, 12:41
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 10:29
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:
L'Allemagne est sans doute plus privatisée, mais nettement moins libérale que nous. Les contre-pouvoirs au marché fou et aux capitalistes criminels sont ailleurs que dans l'État, mais ils sont là.

M'enfin, je serais assez content que tu sois rattrapé par quelque vicissitude. Un petit coup de réa ou de pauvreté subie violemment (je te souhaite ni séquelle, ni pire) te ferait peut-être perdre de ta superbe - et découvrir la profondeur du réel de non-premiers de cordée.
Mais je ne suis déjà en rien superbe. Tu me vois avec les yeux de l'amour.

L'Allemagne serait "moins libérale" parce qu'elle a des syndicat plus progressistes ? La logique m'échappe. L'Allemagne a moins de prélèvements obligatoires, moins de fonctionnaires, un marché du travail plus dérégulé, une protection sociale moins avantageuse, mais ce serait un pays "moins libérale" que la France ?

Je n'ai jamais compris la définition du "libéralisme" des "gauchistes" (désolé, je suis contraint d'employer ce terme car je me crois moi-même largement anti-libéral, donc il faut bien différencier).
Néo-libéral. J'oublie souvent le néo. Paradigme qui associe :
- une volonté sans faille de casser toute régulation de nature à limiter le profit lié à la possession du capital et la conservation sociale qu'elle induit
- une utilisation ciblée de l'Etat, si possible le plus fort possible...en ce qui concerne la capacité à supprimer les règles citées ci-dessus et à faire respecter (jusqu'à l'éborgnage de manifestants pacifiques) les-dites suppressions
- une prédilection très marquée pour le développement technologique, mais pas sous n'importe quel angle : moyen idéal pour récupérer le fric perdu pour les salaires, et maîtriser les comportements individuels
- une propagande mensongère, travestissant l'avidité égoïste comme "la défense des libertés", le renforcement autoritaire de l'Etat par "l'amélioration de l'action publique" et l'aliénation par la techno comme "le Progrès".
S'il y a un point sur lequel à peu près tout le monde s'accorde s'agissant de cette crise en France, c'est que son excès de règles (parfois ubuesque) a nuit à son efficacité à de nombreux niveaux.
On ne parle pas des mêmes règles, je crois. En tout cas, je distingue les règles liées au profit et à la régulation de l'activité économique, et celles qui encadrent la gestion des services publics. Il y a d'ailleurs une concomitance indéniable entre tournant néo-libéral, assouplissement des règles en matière économique, renforcement par l'absurde des règles liées à la gestion des services publics (dont les hôpitaux, mais pas que.)

De là à dire que cette ubuisation du service public est parfaitement délibérée, je franchis le pas allègrement : il s'agit d'inoculer la rage au chien pour pouvoir ensuite l'abattre avec l'assentiment des populations, l'objectif derrière étant de renforcer les espaces livrés sans règle au marché.

Je te vois venir avec les normes européennes : ne trouves-tu pas marrant que la quasi-totalité de ces normes a pour effet soit d'exclure les petits joueurs (seuls les gros étant en mesure de les appliquer), soit d'affaiblir les marges de manoeuvre des petits fournisseurs/distributeurs ?

___
Messages : 17860
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: Coronavirus

Message par ___ »

baggio42 a écrit :
27 avr. 2020, 11:18
Michel-Ange a écrit :
27 avr. 2020, 11:12
___ a écrit :
27 avr. 2020, 11:03
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 14:08
___ a écrit :
26 avr. 2020, 12:41
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 10:29
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:
L'Allemagne est sans doute plus privatisée, mais nettement moins libérale que nous. Les contre-pouvoirs au marché fou et aux capitalistes criminels sont ailleurs que dans l'État, mais ils sont là.

M'enfin, je serais assez content que tu sois rattrapé par quelque vicissitude. Un petit coup de réa ou de pauvreté subie violemment (je te souhaite ni séquelle, ni pire) te ferait peut-être perdre de ta superbe - et découvrir la profondeur du réel de non-premiers de cordée.
Mais je ne suis déjà en rien superbe. Tu me vois avec les yeux de l'amour.

L'Allemagne serait "moins libérale" parce qu'elle a des syndicat plus progressistes ? La logique m'échappe. L'Allemagne a moins de prélèvements obligatoires, moins de fonctionnaires, un marché du travail plus dérégulé, une protection sociale moins avantageuse, mais ce serait un pays "moins libérale" que la France ?

Je n'ai jamais compris la définition du "libéralisme" des "gauchistes" (désolé, je suis contraint d'employer ce terme car je me crois moi-même largement anti-libéral, donc il faut bien différencier).
Néo-libéral. J'oublie souvent le néo. Paradigme qui associe :
- une volonté sans faille de casser toute régulation de nature à limiter le profit lié à la possession du capital et la conservation sociale qu'elle induit
- une utilisation ciblée de l'Etat, si possible le plus fort possible...en ce qui concerne la capacité à supprimer les règles citées ci-dessus et à faire respecter (jusqu'à l'éborgnage de manifestants pacifiques) les-dites suppressions
- une prédilection très marquée pour le développement technologique, mais pas sous n'importe quel angle : moyen idéal pour récupérer le fric perdu pour les salaires, et maîtriser les comportements individuels
- une propagande mensongère, travestissant l'avidité égoïste comme "la défense des libertés", le renforcement autoritaire de l'Etat par "l'amélioration de l'action publique" et l'aliénation par la techno comme "le Progrès".
S'il y a un point sur lequel à peu près tout le monde s'accorde s'agissant de cette crise en France, c'est que son excès de règles (parfois ubuesque) a nuit à son efficacité à de nombreux niveaux.
Ca te surprend ?
On croule sous le mille feuille administratif.
Et comme en haut ils ne savent même pas comment ca se passe....j'espère que cette crise va faire sauter les barronies locales au profit d'emplois de terrain.
Une utopie....
Mais tu rêves ! L'inefficacité du service public, c'est l'un des principaux objectifs réels des réformes menées depuis au moins 30 ans, ils ne vont pas revenir là-dessus alors que ça marche à mort ! Et encore moins faire sauter des baronnies, quelles qu'elles soient, alors qu'elles sont le meilleur moyen de maîtriser ce qui se passe !

___
Messages : 17860
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: Coronavirus

Message par ___ »

baggio42 a écrit :
27 avr. 2020, 11:14
ricardeau a écrit :
27 avr. 2020, 09:35
Pour en revenir aux hôpitaux, j'y vais depuis 14 ans tous les mois durant quelques jours, et certaines infirmières ont des garrots fournis par des labos, car l'hôpital n'en à pas....
Pour les pansements, les bandes sont coupées en 2, pour économiser leur stock.

Ce ne sont que des exemples!!! :-|
Quand je te lis, je me dis que le problème n'est pas le manque de moyens! Mais le fait que cela dure depuis 14 ans 8|
Les personnels ont dû remonter ces dysfonctionnements.
Que font les cadres de santé ?
Et les agences régionales de santé ?
Ecoute ça, tout y est : https://www.franceculture.fr/emissions/ ... avril-2020

Ca date de 2009. Et sur la vie des idées en première page, tu trouves des articles qui remontent jusqu'à 2012 (le site devait pas vraiment exister avant) :
https://laviedesidees.fr/L-hopital-mis- ... ar-le.html
https://laviedesidees.fr/La-reforme-de- ... ublic.html
https://laviedesidees.fr/Pourquoi-l-hop ... prise.html

Les problèmes sont connus, diagnostiqués et analysés. On est face à un projet politique partagé par tous les gouvernements ou à peu près depuis 30 ans.

___
Messages : 17860
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: Coronavirus

Message par ___ »

Faiseur de Tresses a écrit :
26 avr. 2020, 18:41
tu as raison a écrit :
26 avr. 2020, 15:45
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Connaissant les hôpitaux, ce qui ne marche pas, c'est qu'il n'y a aucun management. Pas de chef pour les infirmiers (encore moins pour les médecins). L'infirmier-chef ne peut rarement se compter comme un leader... Ca fait que quand tu vas à l'hôpital, tu peux te trouver avec 6 infirmiers qui n'ont rien à faire et pas de médecin (alors que tu voulais le médecin). Ou voire les infirmiers qui contredisent le médecin... Ou d'autres choses inimaginables... ce qui ne se passe pas en entreprise.

Je pense que le gros problème, c'est la façon dont sont gérés les infirmiers et c'est le cas depuis des années (+ de 30 ans minimum ?).

Ce qui est bien, sur facebook, c'est que je connais un infirmier (qui publie des vidéos foutage de gueule de ses patients) et un médecin qui soutenait Raoult (photo de son profil) et qui confirment, je le suppose, ce que je pense. Par contre, j'ai jamais vu de plaintes pour les flux tendus, l'épuisement ou la paupérisation (?).

Je ne suppose pas que ce soit à cause d'une influence trop de droite le problème... Je suppose que c'est un problème de personnes (comme dans tout, il y a des bons et des plus mauvais).
C'est pas contre toi, mais avec Olaf on a la moitié de notre famille dans l'hospitalier ; on connait ça un peu mieux que par Facebook...
Peu importe : ce que dis tu as raison n'est pas du tout incompatible avec ce que je dis, au contraire : c'est un résultat concret et très opérationnel de ce que cette politique de merde (et meurtrière) produit.

Et ce n'est pas une histoire de droite ou de gauche comme on les entend habituellement : on avait un hôpital public de très haut niveau sous de Gaulle, et Hollande a participé de sa casse.

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: Coronavirus

Message par Latornade »

Ça vous embête de continuer sur le thread politique ? :rouge:

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: Coronavirus

Message par Latornade »

"Un laboratoire met au point le premier test mesurant le degré d'immunité au coronavirus" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/un-la ... s-20200427

Michel-Ange
Messages : 4627
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: Coronavirus

Message par Michel-Ange »

Latornade a écrit :
27 avr. 2020, 12:41
"Un laboratoire met au point le premier test mesurant le degré d'immunité au coronavirus" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/un-la ... s-20200427
Intéressant;

ça, aussi :
https://www.aphp.fr/contenu/tocilizumab ... e-covid-19

usson42
Messages : 362
Enregistré le : 27 févr. 2008, 12:41
Localisation : Picardie :(

Re: Coronavirus

Message par usson42 »

Pourquoi les services dits « technocratiques «  sont toujours accusés de tous les maux depuis 30 ans ... ils n’ont pas de droit de réponses malgré une baisse drastique de moyens. Non, ce n’est pas pour servir de fusibles faciles à nos chers politiciens, pensez donc 😢

Florent
Messages : 6474
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: Coronavirus

Message par Florent »

Tom Bombadil a écrit :
27 avr. 2020, 09:05
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 22:06

Pour un citoyen lambda, la CFDT apparaît être un syndicat avec force de proposition.
Alors bien sûr, sur ce thread, t'as l'impression que la CGT c'est Fillon :diable: Alors la CFDT :mrgreen:
J'ai énormément œuvré dans mon entreprise en réunion paritaires ces 10 dernières années, je peux vous confirmer que durant les négociations avec représentants patronaux ou gouvernementaux, la seule proposition de la CFDT peut se résumer à se pencher pour ramasser la savonnette tombée dans la douche...
paritaires au niveau de l'entreprise ou au niveau national ?

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: Coronavirus

Message par Latornade »

Michel-Ange a écrit :
27 avr. 2020, 13:56
Latornade a écrit :
27 avr. 2020, 12:41
"Un laboratoire met au point le premier test mesurant le degré d'immunité au coronavirus" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/un-la ... s-20200427
Intéressant;

ça, aussi :
https://www.aphp.fr/contenu/tocilizumab ... e-covid-19
Très peu d'informations pour nous lecteurs (des données et une prudence à l'opposée de l'IHU) mais une recherche interessante puisque visant les malades à l'aube du fameux 14 ème jour.

Tom Bombadil
Messages : 944
Enregistré le : 28 juin 2015, 09:31

Re: Coronavirus

Message par Tom Bombadil »

Florent a écrit :
27 avr. 2020, 15:16
Tom Bombadil a écrit :
27 avr. 2020, 09:05
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 22:06

Pour un citoyen lambda, la CFDT apparaît être un syndicat avec force de proposition.
Alors bien sûr, sur ce thread, t'as l'impression que la CGT c'est Fillon :diable: Alors la CFDT :mrgreen:
J'ai énormément œuvré dans mon entreprise en réunion paritaires ces 10 dernières années, je peux vous confirmer que durant les négociations avec représentants patronaux ou gouvernementaux, la seule proposition de la CFDT peut se résumer à se pencher pour ramasser la savonnette tombée dans la douche...
paritaires au niveau de l'entreprise ou au niveau national ?
Dernier hs pour répondre à Florent : paritaires locales, pour info je n'étais pas encarté et dans une entreprise où les seuls syndicats étaient CFDT et UNSA. Au national c'était pire et il était de notoriété publique que les leaders nationaux faisaient tout pour garder leur place et aller bouffer avec les représentants des patrons après les commissions.

la buse
Messages : 19230
Enregistré le : 01 août 2005, 16:33

Re: Coronavirus

Message par la buse »

baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 22:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 21:58
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 21:41
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 19:57
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 17:09
Latornade a écrit :
26 avr. 2020, 17:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.
En France, toute la gauche radicale crache sur la CFDT. :hehe:
La CFDT n'a besoin de personne pour se ridiculiser.
Un mépris poli suffit amplement.
1er syndicat de France privé /public depuis 2018.
1er mais isolé et discrédité.
Même la CGC a combattu la réforme des retraites.
La finalité du syndicalisme est de proposer avant de combattre.
Tu faisais allusion à l'Allemagne. Leurs philosophies sont à des années lumières des syndicats français.
Ces derniers sont d'un autre temps. Incapables de vivre avec leurs epoques.Si il y a aussi peu de salariés syndiqués en France, il y a bien des raisons, non ?!

Pour un citoyen lambda, la CFDT apparaît être un syndicat avec force de proposition.
Alors bien sûr, sur ce thread, t'as l'impression que la CGT c'est Fillon :diable: Alors la CFDT :mrgreen:
La faute en revient-elle aux syndicats, aux politiques ou aux mouvements patronaux ?
Chacun a son idée mais aujourd'hui, un mec comme Blanquer fait aujourd'hui tous les jours dans son froc car il doit se rabibocher avec les profs faute de les avoir un minimum écoutés.
Que dire du MEDEF, caricature d'un patronat corrompu, négrier et collabo ? Encore heureux que ceux-là ne représentent pas l'ensemble des patrons. Par contre les gouvernements leur donnent toujours raison au final, sans doute en raison de leur immense modernité, hein ?
La CFDT propose mais n'est pas écoutée, pas plus que les autres, c'est un leurre, ils se sont encore faire roulés dans la farine avec la réforme des retraites, ils se sont ridiculisés et je pense qu'un bon nombre ont du rendre leurs cartes.
La CGT aussi est force de proposition, ils ne sont pas écoutés non plus, c'est clair mais ils ils proposent même plus que la CFDT. Par contre ils ne pactisent pas avec l'ennemi. A juste titre car sinon ils se font niquer. C'est comme ça. Au delà des idées, je préfère leur logique plutôt que celle de la traîtrise, de l'hypocrisie et de la soumission.

Si nous étions dans un rapport de force plus égal, si tout le monde était syndiqué (j'estime que ce devrait être obligatoire), si chacun jouait son rôle de force intermédiaire dans un but d'intérêt général alors oui les syndicats réformistes auraient une immense carte à jouer et seraient largement majoritaires.
Mais comme ce n'est pas le cas, leur pseudo-rôle pivot n'est qu'une vaste blague, une compromission permanente au bénéfice des ultra-libéraux.

Perso, je ne me leurre pas, si on entretient un rapport de force, je regarde vers qui cela favorise pour en deviner l'origine.

masb42
Messages : 2263
Enregistré le : 17 sept. 2016, 13:17

Re: Coronavirus

Message par masb42 »

plus de 400 décès encore aujourd'hui en france................et encore le chiffre :pascontent2:
en étant confiner depuis mi mars, ca ne baisse toujours pas
on est dans une moyenne de 400-500 décès depuis 1 mois
donc on va etre déconfiné le 11 mai :triste1: ..........ok :taistoi:

dimi
Messages : 15102
Enregistré le : 30 juil. 2005, 10:19
Localisation : Banlieue

Re: Coronavirus

Message par dimi »

masb42 a écrit :
27 avr. 2020, 20:14
plus de 400 décès encore aujourd'hui en france................et encore le chiffre :pascontent2:
en étant confiner depuis mi mars, ca ne baisse toujours pas
on est dans une moyenne de 400-500 décès depuis 1 mois
donc on va etre déconfiné le 11 mai :triste1: ..........ok :taistoi:
Ouais c est clairement flippant ces chiffres qui ne baissent pratiquement pas

sam42
Messages : 3359
Enregistré le : 17 mai 2010, 00:04

Re: Coronavirus

Message par sam42 »

dimi a écrit :
27 avr. 2020, 21:14
masb42 a écrit :
27 avr. 2020, 20:14
plus de 400 décès encore aujourd'hui en france................et encore le chiffre :pascontent2:
en étant confiner depuis mi mars, ca ne baisse toujours pas
on est dans une moyenne de 400-500 décès depuis 1 mois
donc on va etre déconfiné le 11 mai :triste1: ..........ok :taistoi:
Ouais c est clairement flippant ces chiffres qui ne baissent pratiquement pas
Les chiffres ont bien baissé avant ce n'était que les décès hospitaliers qui étaient entre 400 et 600. Maintenant c'est avec les Ehpad...

dimi
Messages : 15102
Enregistré le : 30 juil. 2005, 10:19
Localisation : Banlieue

Re: Coronavirus

Message par dimi »

Oui c est vrai
Par contre on a encore beaucoup de monde en rea

Thomi
Messages : 7316
Enregistré le : 06 juin 2011, 18:22
Localisation : Vanosc (07) et Dunières (43)

Re: Coronavirus

Message par Thomi »

dimi a écrit :
27 avr. 2020, 22:02
Oui c est vrai
Par contre on a encore beaucoup de monde en rea
Oui + de 4600 pour le Covid +
Et en additionnant les autres admissions en REA non Covid on est proches des 7500. Donc oui les REA sont encore bien pleines. Avant l'épidémie, le nombre de places maxi en REA était de 5000 places.

old_side
Messages : 8978
Enregistré le : 17 nov. 2006, 11:41

Re: Coronavirus

Message par old_side »

___ a écrit :
27 avr. 2020, 11:03
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 14:08
___ a écrit :
26 avr. 2020, 12:41
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 10:29
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:
L'Allemagne est sans doute plus privatisée, mais nettement moins libérale que nous. Les contre-pouvoirs au marché fou et aux capitalistes criminels sont ailleurs que dans l'État, mais ils sont là.

M'enfin, je serais assez content que tu sois rattrapé par quelque vicissitude. Un petit coup de réa ou de pauvreté subie violemment (je te souhaite ni séquelle, ni pire) te ferait peut-être perdre de ta superbe - et découvrir la profondeur du réel de non-premiers de cordée.
Mais je ne suis déjà en rien superbe. Tu me vois avec les yeux de l'amour.

L'Allemagne serait "moins libérale" parce qu'elle a des syndicat plus progressistes ? La logique m'échappe. L'Allemagne a moins de prélèvements obligatoires, moins de fonctionnaires, un marché du travail plus dérégulé, une protection sociale moins avantageuse, mais ce serait un pays "moins libérale" que la France ?

Je n'ai jamais compris la définition du "libéralisme" des "gauchistes" (désolé, je suis contraint d'employer ce terme car je me crois moi-même largement anti-libéral, donc il faut bien différencier).
Néo-libéral. J'oublie souvent le néo. Paradigme qui associe :
- une volonté sans faille de casser toute régulation de nature à limiter le profit lié à la possession du capital et la conservation sociale qu'elle induit
- une utilisation ciblée de l'Etat, si possible le plus fort possible...en ce qui concerne la capacité à supprimer les règles citées ci-dessus et à faire respecter (jusqu'à l'éborgnage de manifestants pacifiques) les-dites suppressions
- une prédilection très marquée pour le développement technologique, mais pas sous n'importe quel angle : moyen idéal pour récupérer le fric perdu pour les salaires, et maîtriser les comportements individuels
- une propagande mensongère, travestissant l'avidité égoïste comme "la défense des libertés", le renforcement autoritaire de l'Etat par "l'amélioration de l'action publique" et l'aliénation par la techno comme "le Progrès".
Neo libéralisme avec une dépense publique à 56% du PIB :hehe:

sam42
Messages : 3359
Enregistré le : 17 mai 2010, 00:04

Re: Coronavirus

Message par sam42 »

Il ne faut pas oublié qu'on est monté à 7148 personnes en réa au maximum. Plus de 2500 malades en moins en réa, les nouveaux cas sont de moins en moins nombreux, c'est encourageant.

sebi
Messages : 4477
Enregistré le : 16 juil. 2011, 20:09
Localisation : On n'est pas d'un pays

Re: Coronavirus

Message par sebi »

sam42 a écrit :
27 avr. 2020, 22:12
Il ne faut pas oublié qu'on est monté à 7148 personnes en réa au maximum. Plus de 2500 malades en moins en réa, les nouveaux cas sont de moins en moins nombreux, c'est encourageant.
Ou pas. Un article du Monde parle d'un taux de mortalité de 40% pour les covid+ en réa, sans parler des vieux dans les EHPAD...

Répondre