[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

dimi
Messages : 14451
Enregistré le : 30 juil. 2005, 10:19
Localisation : Banlieue

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par dimi »

Apparemment certains kebab de villeurbanne ont des dérogations pour pouvoir rester ouverts :diable:

rouge
Messages : 7514
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rouge »

civod42 a écrit :
16 mars 2020, 12:04
Le problème c'est l'^tre humain ne comprend pas naturellement la fonction exponentielle, d'autant plus que dans ce cas précis il existe un retard entre la réalité (contamination d'in individu) et l'observation de l'ordre d'une dizaine de jours.

Je vous pose une petite question à laquelle je répondrais en début d'après-midi :

Un nénuphar de 100 cm² (10cm x 10 cm) a comme propriété de doubler sa taille (surface) chaque jour. en combien de temps aura-t-il recouvert
la Méditerranée (2,5 millions de km²) ? La moitié ? Un millième ?
Vous avez 2 deux heures :mrgreen:
:amen: classique
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

Couramiaud Poitevin
Messages : 2596
Enregistré le : 30 mai 2015, 17:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin »

civod42 a écrit :
16 mars 2020, 12:04
Le problème c'est l'^tre humain ne comprend pas naturellement la fonction exponentielle, d'autant plus que dans ce cas précis il existe un retard entre la réalité (contamination d'in individu) et l'observation de l'ordre d'une dizaine de jours.
N'importe quoi. Quand un flic te demande de t'arrêter au bord de la route, tu le fais, même sans comprendre la deuxième loi de Newton. La population, elle fait ce qu'on lui dit, quand l'émetteur est le responsable, spécialiste, elle lui fait confiance. Maintenant, quand on te demandes d'aller bosser, qu'on organise des élections, après c'est difficile de faire passer un message disant que les gens ne doivent pas se rencontrer.

la vérité, c'est que le pouvoir a tergiversé, a hésité sur le niveaux des mesures à prendre et a été confus dans ses messages et ses intervenant : un coup c'est Blanquert, un coup c'est machin...
Dans les 4 gestes simples qu'on voit partout, il n'y en a pas un sur la promiscuité ! Si c'est important, il faut le dire ! C'est aps à la population de comprendre toute seule ! En vérité, le pouvoir a tergiversé : le conseil de sécurité n'a été réuni que jeudi ! N'importe quoi ! Et maintenant on dit que c'est la population qui est irresponsable ? Faut arrêter !
https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 69581.html

Alors arrêter de traiter les gens de cons sur ce topic ! Le comportement, c'est aux pouvoirs publics de l'obtenir : balance un message type "alerte enlèvement" avec une sirène bien flippante, et un contenu sur la promiscuité, et tu vas voir que les gens ils vont s'écarter vite fait !
Image

espacevert
Messages : 1063
Enregistré le : 04 mai 2013, 08:23
Localisation : SAINT ETIENNE

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par espacevert »

Couramiaud Poitevin a écrit :
16 mars 2020, 12:31
civod42 a écrit :
16 mars 2020, 12:04
Le problème c'est l'^tre humain ne comprend pas naturellement la fonction exponentielle, d'autant plus que dans ce cas précis il existe un retard entre la réalité (contamination d'in individu) et l'observation de l'ordre d'une dizaine de jours.
N'importe quoi. Quand un flic te demande de t'arrêter au bord de la route, tu le fais, même sans comprendre la deuxième loi de Newton. La population, elle fait ce qu'on lui dit, quand l'émetteur est le responsable, spécialiste, elle lui fait confiance. Maintenant, quand on te demandes d'aller bosser, qu'on organise des élections, après c'est difficile de faire passer un message disant que les gens ne doivent pas se rencontrer.

la vérité, c'est que le pouvoir a tergiversé, a hésité sur le niveaux des mesures à prendre et a été confus dans ses messages et ses intervenant : un coup c'est Blanquert, un coup c'est machin...
Dans les 4 gestes simples qu'on voit partout, il n'y en a pas un sur la promiscuité ? Le conseil de sécurité n'a été réuni que jeudi ! N'importe quoi !

Alors arrêter de traiter les gens de cons sur ce topic ! Le comportement, c'est aux pouvoirs publics de l'obtenir : balance un message type "alerte enlèvement" avec une sirène bien flippante, et un contenu sur la promiscuité, et tu vas voir que les gens ils vont s'écarter vite fait !
Toujours repousser la faute sur les autres, c'est lassant.
Un peu de bon sens, de civisme, c'est tellement difficile ?

Je ne suis pas fan de Macron, mais depuis jeudi, j'ai pris conscience que ça pouvait etre tres grave, et je respecte ce qu'on m'a dit de faire, pour le bien de tous, pas forcement que pour ma gueule.

Mic-Mic
Messages : 3183
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Mic-Mic »

Junito a écrit :
16 mars 2020, 11:46
didierlevert a écrit :
16 mars 2020, 10:58
___ a écrit :
15 mars 2020, 21:10
ChatVert a écrit :
15 mars 2020, 21:05
Mic-Mic a écrit :
15 mars 2020, 20:55
thesnakke a écrit :
15 mars 2020, 20:47
Pendant ce temps les gens sont pepouze...



Bande de gros cons
Je ne cautionne pas, mais c'est l'histoire de Pierre et le loup : les gens sont tellement habitués à ce que les gouvernements successifs mentent ou donnent des informations orientées que le jour où le gouvernement annonce que l'épidémie est grave et qu'il faut laisser une distance de sécurité de 1 mètre, les gens ne le croient pas non plus.
Je partage cet avis. Je rajouterai que ça fait 1 mois qu'on leur dit que c'est pas grave, que c'est juste une petite grippe, que le risque de contagion en France est nulle. A un moment, on récolte ce que l'on sème. Et aujourd'hui, c'est l'irresponsabilité de pas mal de monde à l'image de leur représentants politiques.
Mais n'importe quoi ! Depuis deux mois on se tape un compteur live du nombre de diagnostiqués et de mort, des confinements individuels, et une part d'audience du machin pas vue depuis les attentats. Y a des gens qui paniquent depuis janvier.

C'est juste que c'est le 2e jour de soleil de l'année à Paris et que tout le monde anticipe le confinement à domicile. Pour l'extrême majorité des parisiens, ça veut dire coincé dans moins de 50m2 et sans espace extérieur privé pour s'aérer. Ça donne envie de sortir tant que c'est possible.
Je ne suis pas convaincu que ces personnes prennent plus de risques que ceux qui sont restés de longs moments dans les bureaux de vote.
@Mic-Mic quand tu as un parti politique qui a comme valeur essentielle l'insoumission et qui fait tout pour péter le système alors il ne faut pas non plus s'étonner si les gens ne respectent plus rien.
C'est pas à moi qu'il faut l'expliquer ;-)
Mais attention, tu risques de te faire traiter d'idiot inutile.

Couramiaud Poitevin
Messages : 2596
Enregistré le : 30 mai 2015, 17:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin »

espacevert a écrit :
16 mars 2020, 12:38

Je ne suis pas fan de Macron, mais depuis jeudi, j'ai pris conscience que ça pouvait etre tres grave, et je respecte ce qu'on m'a dit de faire, pour le bien de tous, pas forcement que pour ma gueule.
Mais moi aussi, je respecte ce qu'on me dit de faire. Mais on me dit quoi ? D'aller voter, et ensuite on me dit qu'on est trop rapproché,
les profs il faut qu'ils soient dans les lycée ou pas ?
https://www.lci.fr/sante/coronavirus-co ... 47955.html

Moi, je respecte les consignes. J'attend les consignes. Es-tu capable de me trouver des consignes claires valables à l'heure actuelle, le 16/03 à 13 h ?
Un lien serait le bienvenu ?
Modifié en dernier par Couramiaud Poitevin le 16 mars 2020, 12:44, modifié 1 fois.
Image

Mic-Mic
Messages : 3183
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Mic-Mic »

espacevert a écrit :
16 mars 2020, 12:38
Couramiaud Poitevin a écrit :
16 mars 2020, 12:31
civod42 a écrit :
16 mars 2020, 12:04
Le problème c'est l'^tre humain ne comprend pas naturellement la fonction exponentielle, d'autant plus que dans ce cas précis il existe un retard entre la réalité (contamination d'in individu) et l'observation de l'ordre d'une dizaine de jours.
N'importe quoi. Quand un flic te demande de t'arrêter au bord de la route, tu le fais, même sans comprendre la deuxième loi de Newton. La population, elle fait ce qu'on lui dit, quand l'émetteur est le responsable, spécialiste, elle lui fait confiance. Maintenant, quand on te demandes d'aller bosser, qu'on organise des élections, après c'est difficile de faire passer un message disant que les gens ne doivent pas se rencontrer.

la vérité, c'est que le pouvoir a tergiversé, a hésité sur le niveaux des mesures à prendre et a été confus dans ses messages et ses intervenant : un coup c'est Blanquert, un coup c'est machin...
Dans les 4 gestes simples qu'on voit partout, il n'y en a pas un sur la promiscuité ? Le conseil de sécurité n'a été réuni que jeudi ! N'importe quoi !

Alors arrêter de traiter les gens de cons sur ce topic ! Le comportement, c'est aux pouvoirs publics de l'obtenir : balance un message type "alerte enlèvement" avec une sirène bien flippante, et un contenu sur la promiscuité, et tu vas voir que les gens ils vont s'écarter vite fait !
Toujours repousser la faute sur les autres, c'est lassant.
Un peu de bon sens, de civisme, c'est tellement difficile ?

Je ne suis pas fan de Macron, mais depuis jeudi, j'ai pris conscience que ça pouvait etre tres grave, et je respecte ce qu'on m'a dit de faire, pour le bien de tous, pas forcement que pour ma gueule.
Les gens aussi ont respecté : on leur a interdit d'aller dans les cafés, ils ont allés dans les espaces verts.
Si on voulait leur interdire aussi ceci, il fallait prendre des mesures de confinement. Et comme déjà demandé par un autre potonaute, est-on sûr qu'il y a plus de risques de contamination en plein air que en train d'attendre dans un supermarché ou dans un bureau de vote ?

Bodhyfan
Messages : 441
Enregistré le : 22 janv. 2006, 17:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Bodhyfan »

Pour Couramiaud : message du ministre au rectorat hier, transmis en suivant aux syndicats et chefs d'établissements hier soir :

Le 15 mars 2020

Mesdames et messieurs les recteurs,

Hier soir, dans sa déclaration, le Premier ministre a indiqué combien la santé des Français est la priorité du gouvernement. Face à l’accélération de la diffusion du virus, Edouard Philippe a annoncé une série de mesures strictes pour les semaines qui viennent.

Selon ses propres mots, il s’agit de « limiter les déplacements, les réunions, les contacts. Cela doit évidemment s’appliquer dans les entreprises et les administrations qui doivent dès lundi engager une action massive d’organisation du télétravail pour permettre à tous de rester à domicile ».

Au ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, en tant qu’employeur, notre priorité est de garantir la sécurité et la santé des personnels. Les consignes sont donc claires :

les déplacements, les réunions, les contacts doivent être limités ;
le télétravail doit être prioritairement utilisé, partout où cela est possible et sous réserve bien entendu du maintien de la continuité des fonctions essentielles dans chaque service ;
pour les personnels les plus fragiles face au virus, le travail ne doit plus être exercé en présentiel conformément aux consignes qui vous ont déjà été diffusées. Si le télétravail n’est pas possible en raison de la nature des fonctions de l’agent, une autorisation exceptionnelle d’absence doit être accordée. La liste des personnes les plus exposées est disponible sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Ces consignes valent pour l’ensemble de vos services académiques.

Elles s’appliquent aussi à l’ensemble des écoles et des établissements. Elles doivent s’articuler avec deux impératifs :
la continuité administrative et pédagogique ; l’accueil exceptionnel des enfants des personnels soignants sans autre solution de garde.

Dans les écoles et les établissements, seuls les personnels absolument nécessaires seront présents et seules les réunions indispensables pourront avoir lieu. Les autres réunions doivent être reportées ou réalisées par audio ou visio-conférence. Il s’agit notamment des conseils de classe, des conseils d’administration, des conseils d’école ainsi que les réunions nécessaires à l’organisation de la continuité pédagogique.La continuité pédagogique est assurée uniquement à distance, via le bouquet d’outils numériques sécurisés (Cned, ENT, logiciels de vie scolaire) et sous format papier si les familles ne disposent pas d’un matériel informatique adéquat.

L’ensemble de ces consignes seront transmises dès aujourd’hui aux chefs d’établissement, aux inspecteurs de l’éducation nationale et aux directeurs d’école. Les organisations syndicales doivent recevoir les mêmes informations.

Lundi, les seuls personnels présents dans les établissements seront donc ceux dont la présence est indispensable notamment pour l’ouverture et la sécurité des locaux, l’information des familles et des élèves et pour l’accueil des enfants des personnels soignants ne disposant pas d’autres moyens de garde.

Ce service d’accueil, destiné exclusivement aux enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, est un dispositif exceptionnel. Pour organiser cet accueil, seuls les personnels volontaires devront dans la mesure du possible être mobilisés. Les personnels fragiles face au virus ne peuvent pas participer à cet accueil. Cet accueil doit être réalisé dans le strict respect des gestes barrières et des recommandations sanitaires, à savoir :

le nettoyage approfondi des locaux préalablement à l’ouverture des écoles et des établissements, notamment ceux mobilisés comme lieux de vote ce dimanche et ceux qui étaient fermés dans les clusters ;
la présence de savon en quantité suffisante pour les enfants et de gel hydroalcoolique pour les personnels ;
l’accueil pour des groupes de 8 à 10 élèves maximum au sein d’une même salle.

Les consignes du Premier ministre nous conduisent également à revoir notre position sur les concours et les examens. Pour tenir compte des difficultés de transports et d’hébergement dans le constant souci de ne pas léser les candidats, avec Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, nous avons décidé du report des examens nationaux et des concours pour ces trois prochaines semaines. Leur reprogrammation se fera dans les délais les plus courts possibles en fonction de l’évolution de la situation. Le calendrier de Parcoursup reste inchangé à ce stade.

Ils sont reportés jusqu’à nouvel ordre, y compris pour ceux qui devaient avoir lieu demain lundi.

Je vous remercie pour le travail que vous accomplissez au service des Français. Les cellules d’appels et d’écoute que vous mettez en place dans toutes vos académies sont importantes pour accompagner les familles. D’une manière générale, le lien entre l’École et les familles doit être maintenu par téléphone ou voie électronique.

Dans la situation que nous traversons, il est important de redoubler de solidarité et de bienveillance.

Il est essentiel d’adapter nos organisations, nos gestes professionnels et nos comportements en adoptant systématiquement les gestes barrières. Je sais que je peux compter sur votre engagement pour assurer la protection de nos personnels et la continuité pédagogique, garantie d’un retour serein à un fonctionnement plus ordinaire, dès l’issue de cette crise sanitaire.

Avec toute ma confiance.

Jean-Michel BLANQUER

Cela répond à ta question.

Couramiaud Poitevin
Messages : 2596
Enregistré le : 30 mai 2015, 17:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin »

Bodhyfan a écrit :
16 mars 2020, 13:00
Pour Couramiaud : message du ministre au rectorat hier, transmis en suivant aux syndicats et chefs d'établissements hier soir :
Merci, voilà une information claire
Image

civod42
Messages : 2257
Enregistré le : 30 mai 2011, 21:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par civod42 »

Couramiaud Poitevin a écrit :
16 mars 2020, 12:31
civod42 a écrit :
16 mars 2020, 12:04
Le problème c'est l'^tre humain ne comprend pas naturellement la fonction exponentielle, d'autant plus que dans ce cas précis il existe un retard entre la réalité (contamination d'in individu) et l'observation de l'ordre d'une dizaine de jours.
N'importe quoi. Quand un flic te demande de t'arrêter au bord de la route, tu le fais, même sans comprendre la deuxième loi de Newton. La population, elle fait ce qu'on lui dit, quand l'émetteur est le responsable, spécialiste, elle lui fait confiance. Maintenant, quand on te demandes d'aller bosser, qu'on organise des élections, après c'est difficile de faire passer un message disant que les gens ne doivent pas se rencontrer.

la vérité, c'est que le pouvoir a tergiversé, a hésité sur le niveaux des mesures à prendre et a été confus dans ses messages et ses intervenant : un coup c'est Blanquert, un coup c'est machin...
Dans les 4 gestes simples qu'on voit partout, il n'y en a pas un sur la promiscuité ! Si c'est important, il faut le dire ! C'est aps à la population de comprendre toute seule ! En vérité, le pouvoir a tergiversé : le conseil de sécurité n'a été réuni que jeudi ! N'importe quoi ! Et maintenant on dit que c'est la population qui est irresponsable ? Faut arrêter !
https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 69581.html

Alors arrêter de traiter les gens de cons sur ce topic ! Le comportement, c'est aux pouvoirs publics de l'obtenir : balance un message type "alerte enlèvement" avec une sirène bien flippante, et un contenu sur la promiscuité, et tu vas voir que les gens ils vont s'écarter vite fait !
Ce que je dis vaut complètement pour les hommes politiques, et pour d'autres sujets comme les problèmes environnementaux d'ailleurs. Quand il n' y aura plus de phosphore ou de métaux rares pour fabriquer des appareils médicaux (par exemple des respirateurs ...) ce sera déjà trop tard.
Les politiques ont tardés à réagir aussi parce qu'ils craignaient une impopularité (ce n'est pas une excuse pour autant). Combien ici trouvaient que l'on en faisait trop pour 3000 morts en Chine ?
God save the greens

civod42
Messages : 2257
Enregistré le : 30 mai 2011, 21:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par civod42 »

Bon sinon les réponses sont :

49 jours, 48 jours (la veille) et 39 jours.

ET surtout ne t'énerves pas Couramiaud
God save the greens

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade »

dimi a écrit :
16 mars 2020, 12:23
Apparemment certains kebab de villeurbanne ont des dérogations pour pouvoir rester ouverts :diable:
Les ventes à emporter et la livraison restent possibles.

Par contre ils font intervenir la police à Avignon pour des bistrots et cafés.

martien
Messages : 4034
Enregistré le : 26 nov. 2012, 23:47

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par martien »

Bon, sortez les pierres. Je vais faire un aveu : je ne comprends rien à leur logique et à leurs mesures. Concrètement, si j'ai bien saisi, il y a une population à risque qui est très minoritaire, et un taux de mortalité faible (2% c'est quand même léger). Pour la grande majorité de la population, ce virus n'est apparemment pas plus dangereux qu'une grippe.

Du coup, j'aimerais juste qu'on m'explique pourquoi prendre le risque de bloquer l'ensemble d'une société avec les conséquences dramatiques que ça peut avoir pour énormément de gens (licenciements, faillites, etc), au lieu de prendre des mesures de précaution limitées aux personnes à risque. Toute personne faisant partie d'une catégorie à risque devrait être appelée au confinement temporaire et à la distanciation avec ses proches, avec responsabilisation de ces derniers également ("si vous avez une personne à risque dans votre entourage, voilà ce qu'il faut faire"). Des services gratuits pourraient leur être exclusivement réservés (livraisons de courses, infirmiers ou aides à domicile surveillés médicalement, etc). Un grand système de solidarité devrait être destiné à tous ces gens potentiellement en danger, cela va de soi.

Mais tous les autres, la grande majorité, pour qui le coronavirus équivaut à une simple grippe... Ils n'ont même pas besoin d'être soignés à l'hôpital s'ils sont infectés (pourquoi alors parler de système sanitaire submergé pour justifier ces mesures ?). Pourquoi ils devraient arrêter de vivre ? Ne plus travailler ? Fermer leurs commerces, qui les vont vivre eux et leurs familles ? Pourquoi il faudrait risquer une effondrement économique, dont les premières victimes seront les "petites gens", pour une épidémie qui tue si peu ?

Comme je n'arrive pas à comprendre cette panique généralisée et que j'ai l'impression d'être face à une épidémie de peste bubonique, ce que les chiffres contredisent pourtant clairement, il doit y avoir un aspect essentiel qui m'échappe dans toute cette histoire. Merci d'avance à tous ceux qui prendront la peine de l'expliquer à l'ignorant que je suis ! :super:

Bucky
Messages : 3422
Enregistré le : 14 déc. 2015, 20:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Bucky »

Couramiaud Poitevin a écrit :
16 mars 2020, 13:03
Bodhyfan a écrit :
16 mars 2020, 13:00
Pour Couramiaud : message du ministre au rectorat hier, transmis en suivant aux syndicats et chefs d'établissements hier soir :
Merci, voilà une information claire
Ce soir ça sera plus clair, plus ferme...

Couramiaud Poitevin
Messages : 2596
Enregistré le : 30 mai 2015, 17:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin »

Bucky a écrit :
16 mars 2020, 13:27
Couramiaud Poitevin a écrit :
16 mars 2020, 13:03
Bodhyfan a écrit :
16 mars 2020, 13:00
Pour Couramiaud : message du ministre au rectorat hier, transmis en suivant aux syndicats et chefs d'établissements hier soir :
Merci, voilà une information claire
Ce soir ça sera plus clair, plus ferme...
Si c'est comme tu dis, ce sera tant mieux. C'est ce qu'il faut dans ce genre de situation : des consignes claires.
Image

Bodhyfan
Messages : 441
Enregistré le : 22 janv. 2006, 17:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Bodhyfan »

Deux éléments de réponse, Martien :

- La santé à court terme prévaudra toujours sur la santé à long terme. On privilégie de sauver quelques vies aujourd'hui, même si cela doit rendre le quotidien plus difficile demain. C'est l'adage "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras".

- Il existe toujours la possibilité que le virus mute à un instant T dans une version plus agressive et létale, et ce dans n'importe quel pays, et pour n'importe quel individu. Aussi, tous les moyens de limitation de contact ont pour objectif d'anticiper cette hypothèse qui pourrait être, elle, totalement désastreuse en terme de pertes humaines.

- Enfin, le graphique ci-après est plus parlant que tout :

Image

Espérant t'avoir apporté des premiers éléments de réponse.

civod42
Messages : 2257
Enregistré le : 30 mai 2011, 21:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par civod42 »

martien a écrit :
16 mars 2020, 13:24
Bon, sortez les pierres. Je vais faire un aveu : je ne comprends rien à leur logique et à leurs mesures. Concrètement, si j'ai bien saisi, il y a une population à risque qui est très minoritaire, et un taux de mortalité faible (2% c'est quand même léger). Pour la grande majorité de la population, ce virus n'est apparemment pas plus dangereux qu'une grippe.

Du coup, j'aimerais juste qu'on m'explique pourquoi prendre le risque de bloquer l'ensemble d'une société avec les conséquences dramatiques que ça peut avoir pour énormément de gens (licenciements, faillites, etc), au lieu de prendre des mesures de précaution limitées aux personnes à risque. Toute personne faisant partie d'une catégorie à risque devrait être appelée au confinement temporaire et à la distanciation avec ses proches, avec responsabilisation de ces derniers également ("si vous avez une personne à risque dans votre entourage, voilà ce qu'il faut faire"). Des services gratuits pourraient leur être exclusivement réservés (livraisons de courses, infirmiers ou aides à domicile surveillés médicalement, etc). Un grand système de solidarité devrait être destiné à tous ces gens potentiellement en danger, cela va de soi.

Mais tous les autres, la grande majorité, pour qui le coronavirus équivaut à une simple grippe... Ils n'ont même pas besoin d'être soignés à l'hôpital s'ils sont infectés (pourquoi alors parler de système sanitaire submergé pour justifier ces mesures ?). Pourquoi ils devraient arrêter de vivre ? Ne plus travailler ? Fermer leurs commerces, qui les vont vivre eux et leurs familles ? Pourquoi il faudrait risquer une effondrement économique, dont les premières victimes seront les "petites gens", pour une épidémie qui tue si peu ?

Comme je n'arrive pas à comprendre cette panique généralisée et que j'ai l'impression d'être face à une épidémie de peste bubonique, ce que les chiffres contredisent pourtant clairement, il doit y avoir un aspect essentiel qui m'échappe dans toute cette histoire. Merci d'avance à tous ceux qui prendront la peine de l'expliquer à l'ignorant que je suis ! :super:
Pour l'instant ce que l'on sait (ou croyons savoir) en gros (ces chiffres sont des estimations):

85 % des contaminés sont asymptomatiques ou ont une "grippe"
10 % des cas sont sévères et nécessitent un suivi médical
5% sont graves et nécessitent d'être en réanimation pendant longtemps (20 jours a priori)

Il y a en France 5000 lits de réanimation pouvant être doublés avec des mesures particulières (annulation d'opération non urgente pour récupérer les lits de salle de réveil par exemple).
Après c'est une règle de 3 ::
6 millions de contaminés (nombre de cas de grippes chaque année AVEC une population sensible assez vaccinée) => 30000 personnes en réanimation pour 5 à 10 000 lits.

L'inconnu c'est le facteur Cas réels / Cas avérés s'il est de 6 comme estimé c'est donc la grosse grosse merde (refais le calcul avec 70 % de al popualtion pour atteindre l'imunisation collective) = > confinement

Plus ce facteur est élevée moins cette épidémie sera dangereuse.

J'espère avoir été clair et surtout juste (car je ne suis ni médecin ni épidémiologue)
God save the greens

Couramiaud Poitevin
Messages : 2596
Enregistré le : 30 mai 2015, 17:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin »

martien a écrit :
16 mars 2020, 13:24

Comme je n'arrive pas à comprendre cette panique généralisée et que j'ai l'impression d'être face à une épidémie de peste bubonique, ce que les chiffres contredisent pourtant clairement, il doit y avoir un aspect essentiel qui m'échappe dans toute cette histoire. Merci d'avance à tous ceux qui prendront la peine de l'expliquer à l'ignorant que je suis ! :super:
- Le coronavirus tue beaucoup plus que la grippe

- la grippe tue essentiellement des personnes très âgées ou fragile, ce n'est pas le cas du coronavirus. Le coronavirus tue aussi des personnes sans pathologie grave à partir de 30 ans (on ne sait pas pourquoi certains développent une forme grave et pas les autres). Seuls les plus jeunes (- de 25 ans) ne développent pas la maladie sous une forme grave.
15% des personnes atteintes vont développer une forme de la maladie nécessitant des soins importants ou sinon ils meurent (les poumons ne fonctionnant plus)

- Les personnes qui développent une forme grave de la maladie nécessitent des soins difficile et longs et du matériel spécifique (intubation), et les soignants peuvent facilement être contaminés.

- si on laisse la maladie se développer, les hôpitaux seront submergés par les cas graves, avec des soignants malades et ils ne seront pas en capacité de les soigner tous, et la mortalité va exploser (cas de l'italie), surtout que les personnes ayant une forme bénigne ne sont pas forcément conscient qu'ils sont vecteurs.

- si on limite les contacts, la maladie va se répandre plus lentement, les hôpitaux seront en mesure de traiter les malades au fur et à mesure, et la mortalité sera limitée.

https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 64791.html
Modifié en dernier par Couramiaud Poitevin le 16 mars 2020, 13:43, modifié 1 fois.
Image

civod42
Messages : 2257
Enregistré le : 30 mai 2011, 21:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par civod42 »

Bon Couramiaud tu me rassures, on dit la même chose !
God save the greens

Niklos Molnar
Messages : 1205
Enregistré le : 01 août 2005, 07:47
Localisation : Retour à Sainté

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Niklos Molnar »

Autre façon de voir les choses, sans même parler de la saturation des hôpitaux :
40 millions de français qui le chopent, à 3% de mortalité, cela donne 1,2 millions de morts.
Ca donne pas trop envie hein?
Alors s'il vous plaît, ceux qui pensent encore que c'est une petite / grosse grippe... arrêtez de diffuser vos idées sur le net.

Pitchouno
Messages : 67
Enregistré le : 27 mai 2015, 20:45

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Pitchouno »

martien a écrit :
16 mars 2020, 13:24
Bon, sortez les pierres. Je vais faire un aveu : je ne comprends rien à leur logique et à leurs mesures. Concrètement, si j'ai bien saisi, il y a une population à risque qui est très minoritaire, et un taux de mortalité faible (2% c'est quand même léger). Pour la grande majorité de la population, ce virus n'est apparemment pas plus dangereux qu'une grippe.

Du coup, j'aimerais juste qu'on m'explique pourquoi prendre le risque de bloquer l'ensemble d'une société avec les conséquences dramatiques que ça peut avoir pour énormément de gens (licenciements, faillites, etc), au lieu de prendre des mesures de précaution limitées aux personnes à risque. Toute personne faisant partie d'une catégorie à risque devrait être appelée au confinement temporaire et à la distanciation avec ses proches, avec responsabilisation de ces derniers également ("si vous avez une personne à risque dans votre entourage, voilà ce qu'il faut faire"). Des services gratuits pourraient leur être exclusivement réservés (livraisons de courses, infirmiers ou aides à domicile surveillés médicalement, etc). Un grand système de solidarité devrait être destiné à tous ces gens potentiellement en danger, cela va de soi.

Mais tous les autres, la grande majorité, pour qui le coronavirus équivaut à une simple grippe... Ils n'ont même pas besoin d'être soignés à l'hôpital s'ils sont infectés (pourquoi alors parler de système sanitaire submergé pour justifier ces mesures ?). Pourquoi ils devraient arrêter de vivre ? Ne plus travailler ? Fermer leurs commerces, qui les vont vivre eux et leurs familles ? Pourquoi il faudrait risquer une effondrement économique, dont les premières victimes seront les "petites gens", pour une épidémie qui tue si peu ?

Comme je n'arrive pas à comprendre cette panique généralisée et que j'ai l'impression d'être face à une épidémie de peste bubonique, ce que les chiffres contredisent pourtant clairement, il doit y avoir un aspect essentiel qui m'échappe dans toute cette histoire. Merci d'avance à tous ceux qui prendront la peine de l'expliquer à l'ignorant que je suis ! :super:
Pour l'instant en Italie, on se rapproche de + en + des 10% de mortalités (7% à hier il me semble...)

Un pays comme la Chine a limité les dégâts en se confinant de manière extrême et a pu se sortir de la pandémie en 3/4 mois avec des mesures drastiques.
En Europe, on est de manière générale plus long à mettre en place des mesures, et encore + a les appliquer à la règle, difficile d'imaginer comment on peut s'en sortir dans les mêmes délais que la Chine.
Surtout que le virus est loin d'être maîtrisé, pourquoi est-il aussi mortel chez nous et l'est-il moins en Chine ?
Est-ce qu'il a muté, est-ce que le climat lui est + favorable ?

Franchement on avance à l'aveugle, je suis pas de nature inquiète concernant ma santé, mais je n'ai absolument aucune envie de choper cette merde, et surtout encore moins la refiler à mon entourage, alors je limite mes sorties au minimum...

Dagostino
Messages : 9258
Enregistré le : 19 juin 2006, 20:28
Localisation : Saint etienne

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Dagostino »

Couramiaud Poitevin a écrit :
16 mars 2020, 13:42
martien a écrit :
16 mars 2020, 13:24

Comme je n'arrive pas à comprendre cette panique généralisée et que j'ai l'impression d'être face à une épidémie de peste bubonique, ce que les chiffres contredisent pourtant clairement, il doit y avoir un aspect essentiel qui m'échappe dans toute cette histoire. Merci d'avance à tous ceux qui prendront la peine de l'expliquer à l'ignorant que je suis ! :super:
- Le coronavirus tue beaucoup plus que la grippe

- la grippe tue essentiellement des personnes très âgées ou fragile, ce n'est pas le cas du coronavirus. Le coronavirus tue aussi des personnes sans pathologie grave à partir de 30 ans (on ne sait pas pourquoi certains développent une forme grave et pas les autres). Seuls les plus jeunes (- de 25 ans) ne développent pas la maladie sous une forme grave.
15% des personnes atteintes vont développer une forme de la maladie nécessitant des soins importants ou sinon ils meurent (les poumons ne fonctionnant plus)

- Les personnes qui développent une forme grave de la maladie nécessitent des soins difficile et longs et du matériel spécifique (intubation), et les soignants peuvent facilement être contaminés.

- si on laisse la maladie se développer, les hôpitaux seront submergés par les cas graves, avec des soignants malades et ils ne seront pas en capacité de les soigner tous, et la mortalité va exploser (cas de l'italie), surtout que les personnes ayant une forme bénigne ne sont pas forcément conscient qu'ils sont vecteurs.

- si on limite les contacts, la maladie va se répandre plus lentement, les hôpitaux seront en mesure de traiter les malades au fur et à mesure, et la mortalité sera limitée.

https://www.francetvinfo.fr/sante/malad ... 64791.html
déjà avec les chiffres officiels on est pas au 15% de cas graves mais alors si tu prends les vrais chiffres du nombre d'infectés on doit en être très loin.
Et pour les cas jeunes, ce serait surtout à cause de prise d'anti inflammatoire.

biboutitou
Messages : 1927
Enregistré le : 29 sept. 2014, 13:48

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par biboutitou »

Sinon, on dit:
- the D-day
- le jour J
- l'heure H
- le temps T
- l'instant .......I ( !!!!)
Je vous laisse continuer à jouer avec le moment, la minute etc,etc,etc...
;-)

Dagostino
Messages : 9258
Enregistré le : 19 juin 2006, 20:28
Localisation : Saint etienne

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Dagostino »

Pitchouno a écrit :
16 mars 2020, 14:03
martien a écrit :
16 mars 2020, 13:24
Bon, sortez les pierres. Je vais faire un aveu : je ne comprends rien à leur logique et à leurs mesures. Concrètement, si j'ai bien saisi, il y a une population à risque qui est très minoritaire, et un taux de mortalité faible (2% c'est quand même léger). Pour la grande majorité de la population, ce virus n'est apparemment pas plus dangereux qu'une grippe.

Du coup, j'aimerais juste qu'on m'explique pourquoi prendre le risque de bloquer l'ensemble d'une société avec les conséquences dramatiques que ça peut avoir pour énormément de gens (licenciements, faillites, etc), au lieu de prendre des mesures de précaution limitées aux personnes à risque. Toute personne faisant partie d'une catégorie à risque devrait être appelée au confinement temporaire et à la distanciation avec ses proches, avec responsabilisation de ces derniers également ("si vous avez une personne à risque dans votre entourage, voilà ce qu'il faut faire"). Des services gratuits pourraient leur être exclusivement réservés (livraisons de courses, infirmiers ou aides à domicile surveillés médicalement, etc). Un grand système de solidarité devrait être destiné à tous ces gens potentiellement en danger, cela va de soi.

Mais tous les autres, la grande majorité, pour qui le coronavirus équivaut à une simple grippe... Ils n'ont même pas besoin d'être soignés à l'hôpital s'ils sont infectés (pourquoi alors parler de système sanitaire submergé pour justifier ces mesures ?). Pourquoi ils devraient arrêter de vivre ? Ne plus travailler ? Fermer leurs commerces, qui les vont vivre eux et leurs familles ? Pourquoi il faudrait risquer une effondrement économique, dont les premières victimes seront les "petites gens", pour une épidémie qui tue si peu ?

Comme je n'arrive pas à comprendre cette panique généralisée et que j'ai l'impression d'être face à une épidémie de peste bubonique, ce que les chiffres contredisent pourtant clairement, il doit y avoir un aspect essentiel qui m'échappe dans toute cette histoire. Merci d'avance à tous ceux qui prendront la peine de l'expliquer à l'ignorant que je suis ! :super:
Pour l'instant en Italie, on se rapproche de + en + des 10% de mortalités (7% à hier il me semble...)

Un pays comme la Chine a limité les dégâts en se confinant de manière extrême et a pu se sortir de la pandémie en 3/4 mois avec des mesures drastiques.
En Europe, on est de manière générale plus long à mettre en place des mesures, et encore + a les appliquer à la règle, difficile d'imaginer comment on peut s'en sortir dans les mêmes délais que la Chine.
Surtout que le virus est loin d'être maîtrisé, pourquoi est-il aussi mortel chez nous et l'est-il moins en Chine ?
Est-ce qu'il a muté, est-ce que le climat lui est + favorable ?

Franchement on avance à l'aveugle, je suis pas de nature inquiète concernant ma santé, mais je n'ai absolument aucune envie de choper cette merde, et surtout encore moins la refiler à mon entourage, alors je limite mes sorties au minimum...
C'est pareil, le taux de mortalité en italie il vient surtout du fait que les hôpitaux sont engorgés et qu'ils doivent choisir qui soigner...En espérant qu'on en arrive pas là, mais c'est pour ça que le taux est si élevé là bas.

martien
Messages : 4034
Enregistré le : 26 nov. 2012, 23:47

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par martien »

Bodhyfan a écrit :
16 mars 2020, 13:31
Deux éléments de réponse, Martien :

- La santé à court terme prévaudra toujours sur la santé à long terme. On privilégie de sauver quelques vies aujourd'hui, même si cela doit rendre le quotidien plus difficile demain. C'est l'adage "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras".

- Il existe toujours la possibilité que le virus mute à un instant T dans une version plus agressive et létale, et ce dans n'importe quel pays, et pour n'importe quel individu. Aussi, tous les moyens de limitation de contact ont pour objectif d'anticiper cette hypothèse qui pourrait être, elle, totalement désastreuse en terme de pertes humaines.

- Enfin, le graphique ci-après est plus parlant que tout :

Image

Espérant t'avoir apporté des premiers éléments de réponse.
Merci pour ta réponse.

- Selon cette logique, il faudrait aussi prendre ce genre de mesures avec d'autres épidémies, comme la grippe qui tue 10000 personnes chaque année en France. Et pourtant tout le monde s'en fout. La santé à court terme est évidemment importante, mais tout est une question de proportion. Je pense qu'on sous estime la gravité des conséquences de ces mesures prises pour "sauver quelques vies"...

- J'entends bien cet argument, mais là on est dans la science fiction, et ça me semble un peu léger pour prendre de telles mesures. J'ai peut-être une approche trop fataliste de la maladie et de la mort : je considère que ce sont des choses inévitables, et qu'on n'empêchera de toute façon jamais que des graves épidémies puissent faire des dégâts. C'est arrivé souvent, ça arrivera encore, et l'humanité y survivra. Alors oui on peut toujours essayer de limiter la casse et c'est très bien, mais encore une fois, bloquer toute une société jusqu'à nouvel ordre par peur d'une simple hypothèse parmi mille, ça me semble trop. Apparemment je suis le seul à le penser dont acte, c'est vous qui avez gagné, et de toute façon j'ai l'habitude d'être en décalage avec l'esprit de l'époque... :mrgreen:

- Oui j'avais vu ce graphique. Mais pourquoi les hôpitaux risquent d'être submergés ? Parce qu'on crée un état de panique qui fait que même un mec de 30 ans bien portant va paniquer et aller à l'hôpital à la moindre toux. Si on disait qu'il n'y a aucun danger pour la grande majorité, et qu'on confinait la minorité à risque, pourquoi il y aura saturation des hôpitaux ?

Répondre