Page 30 sur 97

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 09:55
par ___
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 10:28
par tituzio
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Ah le court-terme des néo libéraux... :erk:

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 10:29
par Michel-Ange
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 12:41
par ___
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 10:29
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:
L'Allemagne est sans doute plus privatisée, mais nettement moins libérale que nous. Les contre-pouvoirs au marché fou et aux capitalistes criminels sont ailleurs que dans l'État, mais ils sont là.

M'enfin, je serais assez content que tu sois rattrapé par quelque vicissitude. Un petit coup de réa ou de pauvreté subie violemment (je te souhaite ni séquelle, ni pire) te ferait peut-être perdre de ta superbe - et découvrir la profondeur du réel de non-premiers de cordée.

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 14:08
par Michel-Ange
___ a écrit :
26 avr. 2020, 12:41
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 10:29
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:
L'Allemagne est sans doute plus privatisée, mais nettement moins libérale que nous. Les contre-pouvoirs au marché fou et aux capitalistes criminels sont ailleurs que dans l'État, mais ils sont là.

M'enfin, je serais assez content que tu sois rattrapé par quelque vicissitude. Un petit coup de réa ou de pauvreté subie violemment (je te souhaite ni séquelle, ni pire) te ferait peut-être perdre de ta superbe - et découvrir la profondeur du réel de non-premiers de cordée.
Mais je ne suis déjà en rien superbe. Tu me vois avec les yeux de l'amour.

L'Allemagne serait "moins libérale" parce qu'elle a des syndicat plus progressistes ? La logique m'échappe. L'Allemagne a moins de prélèvements obligatoires, moins de fonctionnaires, un marché du travail plus dérégulé, une protection sociale moins avantageuse, mais ce serait un pays "moins libérale" que la France ?

Je n'ai jamais compris la définition du "libéralisme" des "gauchistes" (désolé, je suis contraint d'employer ce terme car je me crois moi-même largement anti-libéral, donc il faut bien différencier).

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 15:21
par la buse
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 15:25
par rouge
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 14:08
___ a écrit :
26 avr. 2020, 12:41
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 10:29
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Le système de santé allemand est beaucoup plus privatisé qu'en France.
Il semble que c'est plus un excès d'administration qui entrave l'efficacité dans le système hospitalier français (qui reste néanmoins l'un des meilleurs du monde), plutôt qu'un défaut.
Donc, il faudrait plus de libéralisme, en fait ?

L'économie s'en remettra ne t'inquiète pas. :mrgreen:
L'Allemagne est sans doute plus privatisée, mais nettement moins libérale que nous. Les contre-pouvoirs au marché fou et aux capitalistes criminels sont ailleurs que dans l'État, mais ils sont là.

M'enfin, je serais assez content que tu sois rattrapé par quelque vicissitude. Un petit coup de réa ou de pauvreté subie violemment (je te souhaite ni séquelle, ni pire) te ferait peut-être perdre de ta superbe - et découvrir la profondeur du réel de non-premiers de cordée.
Mais je ne suis déjà en rien superbe. Tu me vois avec les yeux de l'amour.

L'Allemagne serait "moins libérale" parce qu'elle a des syndicat plus progressistes ? La logique m'échappe. L'Allemagne a moins de prélèvements obligatoires, moins de fonctionnaires, un marché du travail plus dérégulé, une protection sociale moins avantageuse, mais ce serait un pays "moins libérale" que la France ?

Je n'ai jamais compris la définition du "libéralisme" des "gauchistes" (désolé, je suis contraint d'employer ce terme car je me crois moi-même largement anti-libéral, donc il faut bien différencier).
Terme passe partout dont se servent à tout va les médias et autres et dont ils ignorent l’origine

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 15:45
par tu as raison
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Connaissant les hôpitaux, ce qui ne marche pas, c'est qu'il n'y a aucun management. Pas de chef pour les infirmiers (encore moins pour les médecins). L'infirmier-chef ne peut rarement se compter comme un leader... Ca fait que quand tu vas à l'hôpital, tu peux te trouver avec 6 infirmiers qui n'ont rien à faire et pas de médecin (alors que tu voulais le médecin). Ou voire les infirmiers qui contredisent le médecin... Ou d'autres choses inimaginables... ce qui ne se passe pas en entreprise.

Je pense que le gros problème, c'est la façon dont sont gérés les infirmiers et c'est le cas depuis des années (+ de 30 ans minimum ?).

Ce qui est bien, sur facebook, c'est que je connais un infirmier (qui publie des vidéos foutage de gueule de ses patients) et un médecin qui soutenait Raoult (photo de son profil) et qui confirment, je le suppose, ce que je pense. Par contre, j'ai jamais vu de plaintes pour les flux tendus, l'épuisement ou la paupérisation (?).

Je ne suppose pas que ce soit à cause d'une influence trop de droite le problème... Je suppose que c'est un problème de personnes (comme dans tout, il y a des bons et des plus mauvais).

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 17:06
par Latornade
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 17:09
par Michel-Ange
Latornade a écrit :
26 avr. 2020, 17:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.
En France, toute la gauche radicale crache sur la CFDT. :hehe:

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 18:41
par Faiseur de Tresses
tu as raison a écrit :
26 avr. 2020, 15:45
___ a écrit :
26 avr. 2020, 09:55
A la radio, surréalisme en direct : j'écoute une interview, je ne sais pas qui c'est, à propos de la situation de l'hôpital public. Le discours est très clair, convaincant, et pertinent.

Pour ceux qui n'ont pas compris pourquoi notre hôpital public est autant en déshérence, tout est expliqué, simplement et précisément : la politique délibérée de réduction du nombre de médecins et d'infirmières dans les années 90, la mauvaise application des 35h dans un secteur déjà en pénurie de main d'œuvre, la tarification à l'acte imposée sous Sarkozy pour assécher le public pour favoriser le privé (sachant que les patients vraiment mal sont renvoyés en public, sans dédommagement...)

Et encore, ça continue, et c'est horrifiant.

Résultats : flux tendus, épuisement, paupérisation, etc.

L'interview date de 2009.

Je hais les néo-liberaux. C'est à cause d'eux qu'aujourd'hui les gens meurent et que l'économie va s'effondrer à cause d'un stupide virus.
Connaissant les hôpitaux, ce qui ne marche pas, c'est qu'il n'y a aucun management. Pas de chef pour les infirmiers (encore moins pour les médecins). L'infirmier-chef ne peut rarement se compter comme un leader... Ca fait que quand tu vas à l'hôpital, tu peux te trouver avec 6 infirmiers qui n'ont rien à faire et pas de médecin (alors que tu voulais le médecin). Ou voire les infirmiers qui contredisent le médecin... Ou d'autres choses inimaginables... ce qui ne se passe pas en entreprise.

Je pense que le gros problème, c'est la façon dont sont gérés les infirmiers et c'est le cas depuis des années (+ de 30 ans minimum ?).

Ce qui est bien, sur facebook, c'est que je connais un infirmier (qui publie des vidéos foutage de gueule de ses patients) et un médecin qui soutenait Raoult (photo de son profil) et qui confirment, je le suppose, ce que je pense. Par contre, j'ai jamais vu de plaintes pour les flux tendus, l'épuisement ou la paupérisation (?).

Je ne suppose pas que ce soit à cause d'une influence trop de droite le problème... Je suppose que c'est un problème de personnes (comme dans tout, il y a des bons et des plus mauvais).
C'est pas contre toi, mais avec Olaf on a la moitié de notre famille dans l'hospitalier ; on connait ça un peu mieux que par Facebook...

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 19:03
par Grizzli
Dans le jeu comparatif des systèmes hospitaliers français d'un côté et allemand de l'autre, on pourrait avoir des chiffres offs ? des sources ?
parce que là, manque plus que le pastis et les chips et on va pouvoir inviter René, Bébert et Nanard à refaire le monde au comptoir ;)

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 19:24
par aissopic
Latornade a écrit :
19 avr. 2020, 10:01
Sur l’échelle de la démocratie, tu places la Russie où ?
En gros entre l'europe de l'ouest et la chine

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 19:57
par la buse
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 17:09
Latornade a écrit :
26 avr. 2020, 17:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.
En France, toute la gauche radicale crache sur la CFDT. :hehe:
La CFDT n'a besoin de personne pour se ridiculiser.
Un mépris poli suffit amplement.

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 21:41
par baggio42
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 19:57
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 17:09
Latornade a écrit :
26 avr. 2020, 17:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.
En France, toute la gauche radicale crache sur la CFDT. :hehe:
La CFDT n'a besoin de personne pour se ridiculiser.
Un mépris poli suffit amplement.
1er syndicat de France privé /public depuis 2018.

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 21:58
par la buse
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 21:41
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 19:57
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 17:09
Latornade a écrit :
26 avr. 2020, 17:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.
En France, toute la gauche radicale crache sur la CFDT. :hehe:
La CFDT n'a besoin de personne pour se ridiculiser.
Un mépris poli suffit amplement.
1er syndicat de France privé /public depuis 2018.
1er mais isolé et discrédité.
Même la CGC a combattu la réforme des retraites.

Re: Coronavirus

Posté : 26 avr. 2020, 22:06
par baggio42
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 21:58
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 21:41
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 19:57
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 17:09
Latornade a écrit :
26 avr. 2020, 17:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.
En France, toute la gauche radicale crache sur la CFDT. :hehe:
La CFDT n'a besoin de personne pour se ridiculiser.
Un mépris poli suffit amplement.
1er syndicat de France privé /public depuis 2018.
1er mais isolé et discrédité.
Même la CGC a combattu la réforme des retraites.
La finalité du syndicalisme est de proposer avant de combattre.
Tu faisais allusion à l'Allemagne. Leurs philosophies sont à des années lumières des syndicats français.
Ces derniers sont d'un autre temps. Incapables de vivre avec leurs epoques.Si il y a aussi peu de salariés syndiqués en France, il y a bien des raisons, non ?!

Pour un citoyen lambda, la CFDT apparaît être un syndicat avec force de proposition.
Alors bien sûr, sur ce thread, t'as l'impression que la CGT c'est Fillon :diable: Alors la CFDT :mrgreen:

Re: Coronavirus

Posté : 27 avr. 2020, 06:50
par Grizzli
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 22:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 21:58
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 21:41
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 19:57
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 17:09
Latornade a écrit :
26 avr. 2020, 17:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.
En France, toute la gauche radicale crache sur la CFDT. :hehe:
La CFDT n'a besoin de personne pour se ridiculiser.
Un mépris poli suffit amplement.
1er syndicat de France privé /public depuis 2018.
1er mais isolé et discrédité.
Même la CGC a combattu la réforme des retraites.
La finalité du syndicalisme est de proposer avant de combattre.
Tu faisais allusion à l'Allemagne. Leurs philosophies sont à des années lumières des syndicats français.
Ces derniers sont d'un autre temps. Incapables de vivre avec leurs epoques.Si il y a aussi peu de salariés syndiqués en France, il y a bien des raisons, non ?!

Pour un citoyen lambda, la CFDT apparaît être un syndicat avec force de proposition.
Alors bien sûr, sur ce thread, t'as l'impression que la CGT c'est Fillon :diable: Alors la CFDT :mrgreen:
Sans doute mais la philosophie d'un mouvement politique est toujours lié à son histoire. En France c'est la lutte par la force qui a fait bougé les choses sans doute aussi parce que les patrons des grands groupes français n'avaient, eux non plus, pas DU TOUT la mentalité des grands patrons allemands. Aujourd'hui, la stratégie des syndicats français est aussi complètement liée à leur "minorité" représentative (même si la loi française leur donne évidemment légitimement le pouvoir de leur représentation relative) précisément et à une certaine fragilité de leur impact dans les négociations. Quand t'es pas en position de force, à terme, tu n'as que la lutte et la résistance.
Mais on s'éloigne du sujet du thread, là ...

Re: Coronavirus

Posté : 27 avr. 2020, 07:17
par Dr.Makaveli
Au déconfinement, il va y'avoir un p'tit pic c'est obligé.

C'est là que le médical va encore être solliciter ... Gros soutien à eux parce qu'après tout ça j'espère qu'ils pourront enfin bosser dignement. (Sans parler salaires)

Entre nous, la FRANCE qui en est à demander que dis-je quémander ... des Masques - ! - c'est très très grave et je dis masques comme j'aurais pu dire le manque de lits, le manque de "respirateurs", de matériel médical, voir de personnel même c'est plus qu'alarmant.

(Ps : J'parle pas de la gestion d'un cas pareil, qui doit bien évidemment être hors du commun et "unique".
Personne normalement est prêt pour ça - quoi - que - On peut pas tout mettre dessus non plus car c'est du "soudain" - quoi que - et la conséquence d'un passif ; mais là avec ce qu'il se passe et comment ça y gère au final ... Hmmm)


Bref, Très grosse claque niveau sanitaire pour un pays soit disant de notre "standing".

Que ça serve de leçons à tous les étages.
De la politique et ceux qui gèrent ce domaine à nous citoyens.

Re: Coronavirus

Posté : 27 avr. 2020, 07:21
par Latornade
Grizzli a en partie raison. Mais je répète que les syndicats allemands représentent une branche et l’ensemble des salariés de celle-ci. Même si dans certaines branches on trouve quelques exceptions, le syndicat d’une branche, par exemple le commerce, va négocier avec le patronnât en représentant tous les salariés et non pas une catégorie du personnel : il agit donc sur la gouvernance d’après une vision globale du secteur.

Re: Coronavirus

Posté : 27 avr. 2020, 07:32
par Latornade
Dr.Makaveli a écrit :
27 avr. 2020, 07:17
Au déconfinement, il va y'avoir un p'tit pic c'est obligé.

C'est là que le médical va encore être solliciter ... Gros soutien à eux parce qu'après tout ça j'espère qu'ils pourront enfin bosser dignement. (Sans parler salaires)

Entre nous, la FRANCE qui en est à demander que dis-je quémander ... des Masques - ! - c'est très très grave et je dis masques comme j'aurais pu dire le manque de lits, le manque de "respirateurs", de matériel médical, voir de personnel même c'est plus qu'alarmant.

(Ps : J'parle pas de la gestion d'un cas pareil, qui doit bien évidemment être hors du commun et "unique".
Personne normalement est prêt pour ça - quoi - que - On peut pas tout mettre dessus non plus car c'est du "soudain" - quoi que - et la conséquence d'un passif ; mais là avec ce qu'il se passe et comment ça y gère au final ... Hmmm)


Bref, Très grosse claque niveau sanitaire pour un pays soit disant de notre "standing".

Que ça serve de leçons à tous les étages.
De la politique et ceux qui gèrent ce domaine à nous citoyens.
Le manque de stockage de masques fut une erreur. Je pense que nous serons mieux préparé sur ce sujet, mais également sur les respirateurs, médicaments,... à l’avenir.

Pour ce qui est de la gestion de ceux ci pendant cette pandémie, je signale juste, et les comptes ne manqueront pas d’etre fait, qu’au moment où nous en commandions auprès de nos fournisseurs, les médecins chinois pleuraient le manque de matériel et notamment de protection.
Tu ne trouveras pas un pays durement touché qui n’ait pas eu un problème d’approvisionnement dont le fabricant mondial lui-même.
De quoi relativiser un peu.

Re: Coronavirus

Posté : 27 avr. 2020, 07:54
par Dr.Makaveli
Exact et c'est important d'le faire dans son ensemble ; pour ça aussi que je sous entends que, même "formés" personne - quasiment - n'est/n'a été préparé pour ça. (Dans la gestion, anticipation, stocks, etc)

Les masques et les commandes d'accord mais la vraie réalité c'est aussi que la France donc, n'a pas de quoi faire tout cela de chez elle.
Ou si, elle demande ... Pour une Super Puissance ça fait tâche un peu. (Blouses et matos médical idem)

Si on enlève les dons de particuliers, si on enlève les gens qui ont donné, mis à disposition, approvisionné ou même fabriqué d'eux même du matos ça serait affligeant ...
C'est là que la Solidarité vient, l'entraide, etc, certes et je l'enlève pas, au contraire ça rassure de voir des sentiments comme ceux-ci de par l'époque.
Mais à cet échelon j'trouve ça incompétent clairement que la Nation dans des situations comme ça puisse plus compter sur son citoyen - ou autre - que l'inverse.
On manque un peu de personnel aussi oui, dû un passif comme j'l'ai dis, mais le manque de moyens réduit drastiquement le champ d'action.

Le tout sans parler de la gestion de tout cela.

(Et on sort tire pas trop mal pour le mal avec le comparatif cas/décès, pour relativiser également un peu)

Re: Coronavirus

Posté : 27 avr. 2020, 08:02
par Dr.Makaveli
Sur ce j'vais me coucher, le confinement aidant :taistoi: :-| :mrgreen:

Re: Coronavirus

Posté : 27 avr. 2020, 09:05
par Tom Bombadil
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 22:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 21:58
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 21:41
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 19:57
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 17:09
Latornade a écrit :
26 avr. 2020, 17:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.
En France, toute la gauche radicale crache sur la CFDT. :hehe:
La CFDT n'a besoin de personne pour se ridiculiser.
Un mépris poli suffit amplement.
1er syndicat de France privé /public depuis 2018.
1er mais isolé et discrédité.
Même la CGC a combattu la réforme des retraites.
La finalité du syndicalisme est de proposer avant de combattre.
Tu faisais allusion à l'Allemagne. Leurs philosophies sont à des années lumières des syndicats français.
Ces derniers sont d'un autre temps. Incapables de vivre avec leurs epoques.Si il y a aussi peu de salariés syndiqués en France, il y a bien des raisons, non ?!

Pour un citoyen lambda, la CFDT apparaît être un syndicat avec force de proposition.
Alors bien sûr, sur ce thread, t'as l'impression que la CGT c'est Fillon :diable: Alors la CFDT :mrgreen:
J'ai énormément œuvré dans mon entreprise en réunion paritaires ces 10 dernières années, je peux vous confirmer que durant les négociations avec représentants patronaux ou gouvernementaux, la seule proposition de la CFDT peut se résumer à se pencher pour ramasser la savonnette tombée dans la douche...

Re: Coronavirus

Posté : 27 avr. 2020, 09:27
par Michel-Ange
Tom Bombadil a écrit :
27 avr. 2020, 09:05
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 22:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 21:58
baggio42 a écrit :
26 avr. 2020, 21:41
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 19:57
Michel-Ange a écrit :
26 avr. 2020, 17:09
Latornade a écrit :
26 avr. 2020, 17:06
la buse a écrit :
26 avr. 2020, 15:21
L'Allemagne bénéficie de syndicats forts et écoutés. Le dialogue social y existe réellement et il aurait été impossible d'y conduire des lois antisociales comme en France avec l'opposition de 90 % de ceux-ci. Et puis aussi c'est un état décentralisé, la gestion de la crise s'y fait sur le terrain et non dans des bureaux déconnectés du pays.
Tu as raison. Après va savoir si les syndicats auraient été opposés à l’ensemble des propositions. Ils participent activement a la defense des intérêts collectifs de l’ensemble d’une branche et de l’ensemble des salariés, non pas d’une catégorie et ne mènent pas de lutte idéologique. Le contraire des syndicats français.
En France, toute la gauche radicale crache sur la CFDT. :hehe:
La CFDT n'a besoin de personne pour se ridiculiser.
Un mépris poli suffit amplement.
1er syndicat de France privé /public depuis 2018.
1er mais isolé et discrédité.
Même la CGC a combattu la réforme des retraites.
La finalité du syndicalisme est de proposer avant de combattre.
Tu faisais allusion à l'Allemagne. Leurs philosophies sont à des années lumières des syndicats français.
Ces derniers sont d'un autre temps. Incapables de vivre avec leurs epoques.Si il y a aussi peu de salariés syndiqués en France, il y a bien des raisons, non ?!

Pour un citoyen lambda, la CFDT apparaît être un syndicat avec force de proposition.
Alors bien sûr, sur ce thread, t'as l'impression que la CGT c'est Fillon :diable: Alors la CFDT :mrgreen:
J'ai énormément œuvré dans mon entreprise en réunion paritaires ces 10 dernières années, je peux vous confirmer que durant les négociations avec représentants patronaux ou gouvernementaux, la seule proposition de la CFDT peut se résumer à se pencher pour ramasser la savonnette tombée dans la douche...
Vous n'êtes vraiment pas prêts pour les syndicats allemands ! :hehe: