[OFFICIEL] Le club n'est plus à vendre ?

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

ricardeau
Messages : 346
Enregistré le : 21 juil. 2016, 11:39

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par ricardeau »

Couramiaud Poitevin a écrit :
epicentre a écrit :
vertoujourssss a écrit :
maurice75 a écrit :
vertoujourssss a écrit :l'ASSE pourra difficilement emprunter plus de 12 millions d'euros puisqu'un ratio endettement financier / fonds propres supérieur à 1 commence à être considéré comme dangereux par les prêteurs.
Or je ne pense pas du tout que 12 millions d'euros puissent permettre de franchir un palier.
d'où tiens-tu ton chiffre de 12 millions?
Connais-tu les actifs réels de l'ASSE et à combien sera valorisée la marque?
Après, 12 millions d'euros, plus je suppose ce qui est déjà budgétisé pour la saison (mercato + quotidien), plus les ventes de joueurs (même pas cher, cela ne sera pas 0), cela suffit peut-être (je n'en sais rien) à maintenir l'effectif actuel (ou équivalent) et pourquoi pas de le renforcer quelque peu.
12 millions c'est le niveau des fonds propres comptables et c'est là dessus que se basent les banques pour établir la probabilité de défaut d'un emprunteur.
Après il y a la possibilité de donner des garanties à l'établissement financier et surtout la garantie reine : l'hypothèque. Pb: on a peu d'actif immobilier à part le centre d'entraînement et ça ne m'étonnerait pas qu'on ait pas encore totalement remboursé l'emprunt contracté.
Et sinon on peut donner en nantissement le fond de commerce c'est à dire les incorporels mais on sait très bien que quand une société tombe en liquidation le fond ne vaut quasiment rien donc les banquiers n'aiment pas ces garanties.
Totalement en ligne. L'endettement, sauf à ce qu'il se fasse via des obligations convertibles en actions (impossible sauf à faire un sorte de pré-vente avec un fond assez sophistiqué - impossible donc) permettra pas de lever plus de 12/15 millions vu notre bilan.
C'est le truc qui m'épate avec P2. A fois qu'il y a un sujet qui pointe son nez, il y a des Poteaux spécialistes qui peuvent apporter un éclairage bienvenu. ça, c'est la force du collectif !
Le jour ou on apprendra que Caiazzo souffre d'un ulcère de Dieulafoy, c'est sur qu'il y aura un médecin Poteau pour nous faire un topo !

Merci à vous, les Poteaux !

Maintenant, il va y avoir un spécialiste de Football Manager qui va nous expliquer ce qu'on va pouvoir bâtir comme effectif avec 12 M en plus.
Alors là tu vas en avoir un sacré paquet :]
L'argent ça va ça vient, mais quand ça vient....ça va ;)

Rob420
Messages : 23519
Enregistré le : 02 août 2005, 23:50

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par Rob420 »

buffy a écrit :
Calx a écrit :
epicentre a écrit :
vertoujourssss a écrit :
maurice75 a écrit :
vertoujourssss a écrit :l'ASSE pourra difficilement emprunter plus de 12 millions d'euros puisqu'un ratio endettement financier / fonds propres supérieur à 1 commence à être considéré comme dangereux par les prêteurs.
Or je ne pense pas du tout que 12 millions d'euros puissent permettre de franchir un palier.
d'où tiens-tu ton chiffre de 12 millions?
Connais-tu les actifs réels de l'ASSE et à combien sera valorisée la marque?
Après, 12 millions d'euros, plus je suppose ce qui est déjà budgétisé pour la saison (mercato + quotidien), plus les ventes de joueurs (même pas cher, cela ne sera pas 0), cela suffit peut-être (je n'en sais rien) à maintenir l'effectif actuel (ou équivalent) et pourquoi pas de le renforcer quelque peu.
12 millions c'est le niveau des fonds propres comptables et c'est là dessus que se basent les banques pour établir la probabilité de défaut d'un emprunteur.
Après il y a la possibilité de donner des garanties à l'établissement financier et surtout la garantie reine : l'hypothèque. Pb: on a peu d'actif immobilier à part le centre d'entraînement et ça ne m'étonnerait pas qu'on ait pas encore totalement remboursé l'emprunt contracté.
Et sinon on peut donner en nantissement le fond de commerce c'est à dire les incorporels mais on sait très bien que quand une société tombe en liquidation le fond ne vaut quasiment rien donc les banquiers n'aiment pas ces garanties.
Totalement en ligne. L'endettement, sauf à ce qu'il se fasse via des obligations convertibles en actions (impossible sauf à faire un sorte de pré-vente avec un fond assez sophistiqué - impossible donc) permettra pas de lever plus de 12/15 millions vu notre bilan.

pourtant Lille a bien emprunté 80 M€ pour ses transferts
Pour quel résultat... Sans compter le passage devant la DNCG...
ça, c'est un autre débat.

epicentre
Messages : 795
Enregistré le : 27 déc. 2011, 14:29

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par epicentre »

Calx a écrit :
epicentre a écrit :
vertoujourssss a écrit :
maurice75 a écrit :
vertoujourssss a écrit :l'ASSE pourra difficilement emprunter plus de 12 millions d'euros puisqu'un ratio endettement financier / fonds propres supérieur à 1 commence à être considéré comme dangereux par les prêteurs.
Or je ne pense pas du tout que 12 millions d'euros puissent permettre de franchir un palier.
d'où tiens-tu ton chiffre de 12 millions?
Connais-tu les actifs réels de l'ASSE et à combien sera valorisée la marque?
Après, 12 millions d'euros, plus je suppose ce qui est déjà budgétisé pour la saison (mercato + quotidien), plus les ventes de joueurs (même pas cher, cela ne sera pas 0), cela suffit peut-être (je n'en sais rien) à maintenir l'effectif actuel (ou équivalent) et pourquoi pas de le renforcer quelque peu.
12 millions c'est le niveau des fonds propres comptables et c'est là dessus que se basent les banques pour établir la probabilité de défaut d'un emprunteur.
Après il y a la possibilité de donner des garanties à l'établissement financier et surtout la garantie reine : l'hypothèque. Pb: on a peu d'actif immobilier à part le centre d'entraînement et ça ne m'étonnerait pas qu'on ait pas encore totalement remboursé l'emprunt contracté.
Et sinon on peut donner en nantissement le fond de commerce c'est à dire les incorporels mais on sait très bien que quand une société tombe en liquidation le fond ne vaut quasiment rien donc les banquiers n'aiment pas ces garanties.
Totalement en ligne. L'endettement, sauf à ce qu'il se fasse via des obligations convertibles en actions (impossible sauf à faire un sorte de pré-vente avec un fond assez sophistiqué - impossible donc) permettra pas de lever plus de 12/15 millions vu notre bilan.

pourtant Lille a bien emprunté 80 M€ pour ses transferts
Regarde le passage en gras ;)

Et non je suis pas un spécialiste de la finance et du capital-investissement (mais j'y bosse indirectement parfois), mais on est pas non plus en train d'analyser la restructuration financière d'Air France et Verttoujours apporte un éclairage très censé.

oblooblo2000
Messages : 600
Enregistré le : 18 mai 2006, 14:48

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par oblooblo2000 »

"On est toujours en contrat avec la banque Lazard en charge de nous trouver un investisseur. On cherche toujours des actionnaires, afin d'avoir une surface financière plus importante. On est toujours sur la même longueur d'ondes. C'est la banque Lazard qui gère le dossier", a-t-il expliqué.
Ca y est le discourt semble doucement changer. Ca passe de on veut passer la main, a on cherche des actionnaires/investisseur. Chose totalement différentes. Je vous le dit, on est pas près de plus entendre parler d'eux.

maurice75
Messages : 84
Enregistré le : 04 juin 2017, 18:02

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par maurice75 »

ricardeau a écrit :
Couramiaud Poitevin a écrit :
epicentre a écrit :
vertoujourssss a écrit :
maurice75 a écrit :
vertoujourssss a écrit :l'ASSE pourra difficilement emprunter plus de 12 millions d'euros puisqu'un ratio endettement financier / fonds propres supérieur à 1 commence à être considéré comme dangereux par les prêteurs.
Or je ne pense pas du tout que 12 millions d'euros puissent permettre de franchir un palier.
d'où tiens-tu ton chiffre de 12 millions?
Connais-tu les actifs réels de l'ASSE et à combien sera valorisée la marque?
Après, 12 millions d'euros, plus je suppose ce qui est déjà budgétisé pour la saison (mercato + quotidien), plus les ventes de joueurs (même pas cher, cela ne sera pas 0), cela suffit peut-être (je n'en sais rien) à maintenir l'effectif actuel (ou équivalent) et pourquoi pas de le renforcer quelque peu.
12 millions c'est le niveau des fonds propres comptables et c'est là dessus que se basent les banques pour établir la probabilité de défaut d'un emprunteur.
Après il y a la possibilité de donner des garanties à l'établissement financier et surtout la garantie reine : l'hypothèque. Pb: on a peu d'actif immobilier à part le centre d'entraînement et ça ne m'étonnerait pas qu'on ait pas encore totalement remboursé l'emprunt contracté.
Et sinon on peut donner en nantissement le fond de commerce c'est à dire les incorporels mais on sait très bien que quand une société tombe en liquidation le fond ne vaut quasiment rien donc les banquiers n'aiment pas ces garanties.
Totalement en ligne. L'endettement, sauf à ce qu'il se fasse via des obligations convertibles en actions (impossible sauf à faire un sorte de pré-vente avec un fond assez sophistiqué - impossible donc) permettra pas de lever plus de 12/15 millions vu notre bilan.
C'est le truc qui m'épate avec P2. A fois qu'il y a un sujet qui pointe son nez, il y a des Poteaux spécialistes qui peuvent apporter un éclairage bienvenu. ça, c'est la force du collectif !
Le jour ou on apprendra que Caiazzo souffre d'un ulcère de Dieulafoy, c'est sur qu'il y aura un médecin Poteau pour nous faire un topo !

Merci à vous, les Poteaux !

Maintenant, il va y avoir un spécialiste de Football Manager qui va nous expliquer ce qu'on va pouvoir bâtir comme effectif avec 12 M en plus.
Alors là tu vas en avoir un sacré paquet :]
Pour ne parler que de l'immobilier, je ne sais pas combien vaut l'Etrat, le café et peut-être d'autres choses.
Après une marque est valorisable, valorisée et prise en compte par un banquier.
De même que les bilans et comptes de résultats.
Et également les revenus garantis ou quasi g1rantis (minimum droits tv et entrées au stade,, prime de participation àx compétitions, merchandising, sponsors...)
Visiblement ces derniers sont plutôt bons.
Maintenant, cela n'augure en rien de la possibilité de prêt.
Car pour cela il faudrait avoir tous les chiffres, et encore car d'une banque à l'autre les réponses ne sont pas les mêmes devant des documents identique. De plus la somme empruntable dépendra également des termes de ce prêt (échéances, %...).

ManuVert
Messages : 1896
Enregistré le : 12 mai 2013, 20:17

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par ManuVert »

Calx a écrit :
buffy a écrit :
Calx a écrit :
pourtant Lille a bien emprunté 80 M€ pour ses transferts
Pour quel résultat... Sans compter le passage devant la DNCG...
ça, c'est un autre débat.
Ne pas oublier que Lille a été financé par des fonds vautours dont le redoutable fond Eliot. Énorme risque pris par le prêteur donc énorme coût pour l'emprunteur et si il ne peut pas rembourser le fond vautour saigne la bête. Cela ne me semble pas être une alternative crédible.

ManuVert
Messages : 1896
Enregistré le : 12 mai 2013, 20:17

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par ManuVert »

maurice75 a écrit :
ricardeau a écrit :
Couramiaud Poitevin a écrit :
epicentre a écrit :
vertoujourssss a écrit :
maurice75 a écrit :
vertoujourssss a écrit :l'ASSE pourra difficilement emprunter plus de 12 millions d'euros puisqu'un ratio endettement financier / fonds propres supérieur à 1 commence à être considéré comme dangereux par les prêteurs.
Or je ne pense pas du tout que 12 millions d'euros puissent permettre de franchir un palier.
d'où tiens-tu ton chiffre de 12 millions?
Connais-tu les actifs réels de l'ASSE et à combien sera valorisée la marque?
Après, 12 millions d'euros, plus je suppose ce qui est déjà budgétisé pour la saison (mercato + quotidien), plus les ventes de joueurs (même pas cher, cela ne sera pas 0), cela suffit peut-être (je n'en sais rien) à maintenir l'effectif actuel (ou équivalent) et pourquoi pas de le renforcer quelque peu.
12 millions c'est le niveau des fonds propres comptables et c'est là dessus que se basent les banques pour établir la probabilité de défaut d'un emprunteur.
Après il y a la possibilité de donner des garanties à l'établissement financier et surtout la garantie reine : l'hypothèque. Pb: on a peu d'actif immobilier à part le centre d'entraînement et ça ne m'étonnerait pas qu'on ait pas encore totalement remboursé l'emprunt contracté.
Et sinon on peut donner en nantissement le fond de commerce c'est à dire les incorporels mais on sait très bien que quand une société tombe en liquidation le fond ne vaut quasiment rien donc les banquiers n'aiment pas ces garanties.
Totalement en ligne. L'endettement, sauf à ce qu'il se fasse via des obligations convertibles en actions (impossible sauf à faire un sorte de pré-vente avec un fond assez sophistiqué - impossible donc) permettra pas de lever plus de 12/15 millions vu notre bilan.
C'est le truc qui m'épate avec P2. A fois qu'il y a un sujet qui pointe son nez, il y a des Poteaux spécialistes qui peuvent apporter un éclairage bienvenu. ça, c'est la force du collectif !
Le jour ou on apprendra que Caiazzo souffre d'un ulcère de Dieulafoy, c'est sur qu'il y aura un médecin Poteau pour nous faire un topo !

Merci à vous, les Poteaux !

Maintenant, il va y avoir un spécialiste de Football Manager qui va nous expliquer ce qu'on va pouvoir bâtir comme effectif avec 12 M en plus.
Alors là tu vas en avoir un sacré paquet :]
Pour ne parler que de l'immobilier, je ne sais pas combien vaut l'Etrat, le café et peut-être d'autres choses.
Après une marque est valorisable, valorisée et prise en compte par un banquier.
De même que les bilans et comptes de résultats.
Et également les revenus garantis ou quasi g1rantis (minimum droits tv et entrées au stade,, prime de participation àx compétitions, merchandising, sponsors...)
Visiblement ces derniers sont plutôt bons.
Maintenant, cela n'augure en rien de la possibilité de prêt.
Car pour cela il faudrait avoir tous les chiffres, et encore car d'une banque à l'autre les réponses ne sont pas les mêmes devant des documents identique. De plus la somme empruntable dépendra également des termes de ce prêt (échéances, %...).
La marque Asse ne vaut rien si le club fait faillite et d'ailleurs même pas sûr que le club en soit propriétaire. Je pense que c'est plus l'association.

maurice75
Messages : 84
Enregistré le : 04 juin 2017, 18:02

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par maurice75 »

En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
ricardeau a écrit :
Couramiaud Poitevin a écrit :
epicentre a écrit :
vertoujourssss a écrit :
maurice75 a écrit :
vertoujourssss a écrit :l'ASSE pourra difficilement emprunter plus de 12 millions d'euros puisqu'un ratio endettement financier / fonds propres supérieur à 1 commence à être considéré comme dangereux par les prêteurs.
Or je ne pense pas du tout que 12 millions d'euros puissent permettre de franchir un palier.
d'où tiens-tu ton chiffre de 12 millions?
Connais-tu les actifs réels de l'ASSE et à combien sera valorisée la marque?
Après, 12 millions d'euros, plus je suppose ce qui est déjà budgétisé pour la saison (mercato + quotidien), plus les ventes de joueurs (même pas cher, cela ne sera pas 0), cela suffit peut-être (je n'en sais rien) à maintenir l'effectif actuel (ou équivalent) et pourquoi pas de le renforcer quelque peu.
12 millions c'est le niveau des fonds propres comptables et c'est là dessus que se basent les banques pour établir la probabilité de défaut d'un emprunteur.
Après il y a la possibilité de donner des garanties à l'établissement financier et surtout la garantie reine : l'hypothèque. Pb: on a peu d'actif immobilier à part le centre d'entraînement et ça ne m'étonnerait pas qu'on ait pas encore totalement remboursé l'emprunt contracté.
Et sinon on peut donner en nantissement le fond de commerce c'est à dire les incorporels mais on sait très bien que quand une société tombe en liquidation le fond ne vaut quasiment rien donc les banquiers n'aiment pas ces garanties.
Totalement en ligne. L'endettement, sauf à ce qu'il se fasse via des obligations convertibles en actions (impossible sauf à faire un sorte de pré-vente avec un fond assez sophistiqué - impossible donc) permettra pas de lever plus de 12/15 millions vu notre bilan.
C'est le truc qui m'épate avec P2. A fois qu'il y a un sujet qui pointe son nez, il y a des Poteaux spécialistes qui peuvent apporter un éclairage bienvenu. ça, c'est la force du collectif !
Le jour ou on apprendra que Caiazzo souffre d'un ulcère de Dieulafoy, c'est sur qu'il y aura un médecin Poteau pour nous faire un topo !

Merci à vous, les Poteaux !

Maintenant, il va y avoir un spécialiste de Football Manager qui va nous expliquer ce qu'on va pouvoir bâtir comme effectif avec 12 M en plus.
Alors là tu vas en avoir un sacré paquet :]
Pour ne parler que de l'immobilier, je ne sais pas combien vaut l'Etrat, le café et peut-être d'autres choses.
Après une marque est valorisable, valorisée et prise en compte par un banquier.
De même que les bilans et comptes de résultats.
Et également les revenus garantis ou quasi g1rantis (minimum droits tv et entrées au stade,, prime de participation àx compétitions, merchandising, sponsors...)
Visiblement ces derniers sont plutôt bons.
Maintenant, cela n'augure en rien de la possibilité de prêt.
Car pour cela il faudrait avoir tous les chiffres, et encore car d'une banque à l'autre les réponses ne sont pas les mêmes devant des documents identique. De plus la somme empruntable dépendra également des termes de ce prêt (échéances, %...).
La marque Asse ne vaut rien si le club fait faillite et d'ailleurs même pas sûr que le club en soit propriétaire. Je pense que c'est plus l'association.
Je dis que la marque comme dans toute entreprise est valorisée, et l'association, à supposer qu'elle soit propriétaire de la marque, ce qui est l9in d'être sûr fait partie intégrante du club.

ManuVert
Messages : 1896
Enregistré le : 12 mai 2013, 20:17

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par ManuVert »

maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
La marque Asse ne vaut rien si le club fait faillite et d'ailleurs même pas sûr que le club en soit propriétaire. Je pense que c'est plus l'association.
Je dis que la marque comme dans toute entreprise est valorisée, et l'association, à supposer qu'elle soit propriétaire de la marque, ce qui est l9in d'être sûr fait partie intégrante du club.
Pour un créancier un actif est une sûreté :
- si en cas de non remboursement il peut juridiquement saisir l'actif
- s'il peut revendre cet actif pour un montant équivalent à l'emprunt qu'il permet de financer donc s'il a une valeur très élevé pour un montant emprunté très élevé.

Si l'entité juridique qui emprunte est la SASP mais si la marque est détenue par l'association, autre entité juridique, la banque ne pourra pas saisir la marque en cas de faillite du club (sauf si l'association se porte caution)

Même en cas de saisie, et même si la marque Asse à une valeur, qu'elle est cette valeur ? Sûrement pas grand chose en cas de faillite du club. On n'est pas dans un business où le nom commercial permet de générer des bénéfices colossaux.

maurice75
Messages : 84
Enregistré le : 04 juin 2017, 18:02

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par maurice75 »

En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
La marque Asse ne vaut rien si le club fait faillite et d'ailleurs même pas sûr que le club en soit propriétaire. Je pense que c'est plus l'association.
Je dis que la marque comme dans toute entreprise est valorisée, et l'association, à supposer qu'elle soit propriétaire de la marque, ce qui est l9in d'être sûr fait partie intégrante du club.
Pour un créancier un actif est une sûreté :
- si en cas de non remboursement il peut juridiquement saisir l'actif
- s'il peut revendre cet actif pour un montant équivalent à l'emprunt qu'il permet de financer donc s'il a une valeur très élevé pour un montant emprunté très élevé.

Si l'entité juridique qui emprunte est la SASP mais si la marque est détenue par l'association, autre entité juridique, la banque ne pourra pas saisir la marque en cas de faillite du club (sauf si l'association se porte caution)

Même en cas de saisie, et même si la marque Asse à une valeur, qu'elle est cette valeur ? Sûrement pas grand chose en cas de faillite du club. On n'est pas dans un business où le nom commercial permet de générer des bénéfices colossaux.
Je te remercie pour cette leçon de comtabilité, je suis comptable :mdr1:
Pour le reste, la marque appartient vraisemblablement au club , dont l'association est actionnaire.
La marque ASSE a une valeur, et si aujourd'hui économiquement le football est un business.
La marque ASSE vaut autant que la marque Coca-cola, je parle bien du principe pas du niveau de valorisation des 2 marques.

ManuVert
Messages : 1896
Enregistré le : 12 mai 2013, 20:17

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par ManuVert »

maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
La marque Asse ne vaut rien si le club fait faillite et d'ailleurs même pas sûr que le club en soit propriétaire. Je pense que c'est plus l'association.
Je dis que la marque comme dans toute entreprise est valorisée, et l'association, à supposer qu'elle soit propriétaire de la marque, ce qui est l9in d'être sûr fait partie intégrante du club.
Pour un créancier un actif est une sûreté :
- si en cas de non remboursement il peut juridiquement saisir l'actif
- s'il peut revendre cet actif pour un montant équivalent à l'emprunt qu'il permet de financer donc s'il a une valeur très élevé pour un montant emprunté très élevé.

Si l'entité juridique qui emprunte est la SASP mais si la marque est détenue par l'association, autre entité juridique, la banque ne pourra pas saisir la marque en cas de faillite du club (sauf si l'association se porte caution)

Même en cas de saisie, et même si la marque Asse à une valeur, qu'elle est cette valeur ? Sûrement pas grand chose en cas de faillite du club. On n'est pas dans un business où le nom commercial permet de générer des bénéfices colossaux.
Je te remercie pour cette leçon de comtabilité, je suis comptable :mdr1:
Pour le reste, la marque appartient vraisemblablement au club , dont l'association est actionnaire.
La marque ASSE a une valeur, et si aujourd'hui économiquement le football est un business.
La marque ASSE vaut autant que la marque Coca-cola, je parle bien du principe pas du niveau de valorisation des 2 marques.
Ok alors question, le club fait faillite, il repart en National 2. Tu penses que la banque qui a saisi la marque asse va la vendre combien ? Peut-être pas un euro symbolique mais pas loin.

maurice75
Messages : 84
Enregistré le : 04 juin 2017, 18:02

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par maurice75 »

En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
La marque Asse ne vaut rien si le club fait faillite et d'ailleurs même pas sûr que le club en soit propriétaire. Je pense que c'est plus l'association.
Je dis que la marque comme dans toute entreprise est valorisée, et l'association, à supposer qu'elle soit propriétaire de la marque, ce qui est l9in d'être sûr fait partie intégrante du club.
Pour un créancier un actif est une sûreté :
- si en cas de non remboursement il peut juridiquement saisir l'actif
- s'il peut revendre cet actif pour un montant équivalent à l'emprunt qu'il permet de financer donc s'il a une valeur très élevé pour un montant emprunté très élevé.

Si l'entité juridique qui emprunte est la SASP mais si la marque est détenue par l'association, autre entité juridique, la banque ne pourra pas saisir la marque en cas de faillite du club (sauf si l'association se porte caution)

Même en cas de saisie, et même si la marque Asse à une valeur, qu'elle est cette valeur ? Sûrement pas grand chose en cas de faillite du club. On n'est pas dans un business où le nom commercial permet de générer des bénéfices colossaux.
Je te remercie pour cette leçon de comtabilité, je suis comptable :mdr1:
Pour le reste, la marque appartient vraisemblablement au club , dont l'association est actionnaire.
La marque ASSE a une valeur, et si aujourd'hui économiquement le football est un business.
La marque ASSE vaut autant que la marque Coca-cola, je parle bien du principe pas du niveau de valorisation des 2 marques.
Ok alors question, le club fait faillite, il repart en National 2. Tu penses que la banque qui a saisi la marque asse va la vendre combien ? Peut-être pas un euro symbolique mais pas loin.
Aujourd'hui, il ne me semble pas que l'ASSE soit en faillite.
Et je suppose que l'emprunt demandé et en tout cas accordé sera raisonnable.
Et dans e cas, la marque fait partie de la valorisation globale.

vertdu84
Messages : 2038
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:54

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par vertdu84 »

On ne peut pas comparer une marque commerciale avec une marque sportive qui est lié à l'exposition médiatique en fonction de ses résultats. Ex le grand Milan des années 90 et aujourd'hui. Le Reims des années 50.

Robin_Herbert
Messages : 291
Enregistré le : 01 sept. 2013, 11:49

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par Robin_Herbert »

Je crois que j'ai compris ce que souhaitent Romeyer et Caiazzo.
Ils veulent vendre en viager.

maurice75
Messages : 84
Enregistré le : 04 juin 2017, 18:02

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par maurice75 »

vertdu84 a écrit :On ne peut pas comparer une marque commerciale avec une marque sportive qui est lié à l'exposition médiatique en fonction de ses résultats. Ex le grand Milan des années 90 et aujourd'hui. Le Reims des années 50.
J'ai que la marque est valorisable, je n'ai donné aucun montant.
Et il est évident que la marque ASSE valait proportionnellement plus cher en 76 qu'aujourd'hui.
Mais ce n'est pas parce-qu'elle a baissé que sa valeur est de 0.

vertdu84
Messages : 2038
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:54

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par vertdu84 »

Ou en time-share

vertdu84
Messages : 2038
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:54

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par vertdu84 »

maurice75 a écrit :
vertdu84 a écrit :On ne peut pas comparer une marque commerciale avec une marque sportive qui est lié à l'exposition médiatique en fonction de ses résultats. Ex le grand Milan des années 90 et aujourd'hui. Le Reims des années 50.
J'ai que la marque est valorisable, je n'ai donné aucun montant.
Et il est évident que la marque ASSE valait proportionnellement plus cher en 76 qu'aujourd'hui.
Mais ce n'est pas parce-qu'elle a baissé que sa valeur est de 0.
J'ai pas dit ça. De plus en ayant un bail longue durée sur GG il y a de grosses possibilités en dehors du sportif pour promouvoir la marque ASSE

Punky
Messages : 16978
Enregistré le : 30 juil. 2005, 11:50
Localisation : Saint-Priest Manissieux

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par Punky »

Robin_Herbert a écrit :Je crois que j'ai compris ce que souhaitent Romeyer et Caiazzo.
Ils veulent vendre en viager.
:mrgreen: :mrgreen:
Agent immobilier sur la région lyonnaise.

ManuVert
Messages : 1896
Enregistré le : 12 mai 2013, 20:17

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par ManuVert »

maurice75 a écrit :
vertdu84 a écrit :On ne peut pas comparer une marque commerciale avec une marque sportive qui est lié à l'exposition médiatique en fonction de ses résultats. Ex le grand Milan des années 90 et aujourd'hui. Le Reims des années 50.
J'ai que la marque est valorisable, je n'ai donné aucun montant.
Et il est évident que la marque ASSE valait proportionnellement plus cher en 76 qu'aujourd'hui.
Mais ce n'est pas parce-qu'elle a baissé que sa valeur est de 0.
Tout actif à une valeur et la marque est un actif donc dire que la marque à une valeur je pense que tout le monde sera ok. Mais on n'est pas d'accord sur la valeur.

Et il y a un biais dans ton raisonnement, tu dis que le club ne fera pas faillite et donc que la marque ne perdra pas de valeur. Mais toute entreprise peut faire faillite. Et la banque regarde justement la probabilité de faillite et regarde ce qu'elle pourra récupérer dans ce cas avec les actifs corporels ou incorporels. Et je maintiens justement que dans ce worst case scenario la banque ne récupèrera pas grand chose sur la marque.
En fait tu confonds un peu la situation d'un actionnaire qui établi un scénario moyen entre ce qu'il peut perdre et ce qu'il peut gagner (qui est incertain par nature). À l'inverse la banque sait ce qu'elle pourra gagner (le taux d'intérêt contractuel) et elle se focalise donc entièrement sur le pire des scénarios : le défaut de l'emprunteur, c'est à dire la faillite.

maurice75
Messages : 84
Enregistré le : 04 juin 2017, 18:02

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par maurice75 »

En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
vertdu84 a écrit :On ne peut pas comparer une marque commerciale avec une marque sportive qui est lié à l'exposition médiatique en fonction de ses résultats. Ex le grand Milan des années 90 et aujourd'hui. Le Reims des années 50.
J'ai que la marque est valorisable, je n'ai donné aucun montant.
Et il est évident que la marque ASSE valait proportionnellement plus cher en 76 qu'aujourd'hui.
Mais ce n'est pas parce-qu'elle a baissé que sa valeur est de 0.
Tout actif à une valeur et la marque est un actif donc dire que la marque à une valeur je pense que tout le monde sera ok. Mais on n'est pas d'accord sur la valeur.

Et il y a un biais dans ton raisonnement, tu dis que le club ne fera pas faillite et donc que la marque ne perdra pas de valeur. Mais toute entreprise peut faire faillite. Et la banque regarde justement la probabilité de faillite et regarde ce qu'elle pourra récupérer dans ce cas avec les actifs corporels ou incorporels. Et je maintiens justement que dans ce worst case scenario la banque ne récupèrera pas grand chose sur la marque.
En fait tu confonds un peu la situation d'un actionnaire qui établi un scénario moyen entre ce qu'il peut perdre et ce qu'il peut gagner (qui est incertain par nature). À l'inverse la banque sait ce qu'elle pourra gagner (le taux d'intérêt contractuel) et elle se focalise donc entièrement sur le pire des scénarios : le défaut de l'emprunteur, c'est à dire la faillite.
Je ne dis pas que la faillite est impossible, comme pour tout entreprise.
Je dis que l'établissement financier valorisera la marque à un montant qu'il jugera raisonnable, et qu'il ne prêtera pas une somme qu'il pensera que le club ne pourra pas rembourser.
Une fois ce dernier élément de fixé, le risque de faillite, même s'il n'est pas écarté par le prêteur, il devient loin d'être un risque considérable.
D'autant que l'on sait que le ckub est sain et non criblé de dettes.

ManuVert
Messages : 1896
Enregistré le : 12 mai 2013, 20:17

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par ManuVert »

maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
vertdu84 a écrit :On ne peut pas comparer une marque commerciale avec une marque sportive qui est lié à l'exposition médiatique en fonction de ses résultats. Ex le grand Milan des années 90 et aujourd'hui. Le Reims des années 50.
J'ai que la marque est valorisable, je n'ai donné aucun montant.
Et il est évident que la marque ASSE valait proportionnellement plus cher en 76 qu'aujourd'hui.
Mais ce n'est pas parce-qu'elle a baissé que sa valeur est de 0.
Tout actif à une valeur et la marque est un actif donc dire que la marque à une valeur je pense que tout le monde sera ok. Mais on n'est pas d'accord sur la valeur.

Et il y a un biais dans ton raisonnement, tu dis que le club ne fera pas faillite et donc que la marque ne perdra pas de valeur. Mais toute entreprise peut faire faillite. Et la banque regarde justement la probabilité de faillite et regarde ce qu'elle pourra récupérer dans ce cas avec les actifs corporels ou incorporels. Et je maintiens justement que dans ce worst case scenario la banque ne récupèrera pas grand chose sur la marque.
En fait tu confonds un peu la situation d'un actionnaire qui établi un scénario moyen entre ce qu'il peut perdre et ce qu'il peut gagner (qui est incertain par nature). À l'inverse la banque sait ce qu'elle pourra gagner (le taux d'intérêt contractuel) et elle se focalise donc entièrement sur le pire des scénarios : le défaut de l'emprunteur, c'est à dire la faillite.
Je ne dis pas que la faillite est impossible, comme pour tout entreprise.
Je dis que l'établissement financier valorisera la marque à un montant qu'il jugera raisonnable, et qu'il ne prêtera pas une somme qu'il pensera que le club ne pourra pas rembourser.
Une fois ce dernier élément de fixé, le risque de faillite, même s'il n'est pas écarté par le prêteur, il devient loin d'être un risque considérable.
D'autant que l'on sait que le ckub est sain et non criblé de dettes.
En fait on est d'accord tout dépend du montant emprunté :hehe: . Moi je pense qu'on ira difficilement à plus de 12 millions. Mais l'avenir nous le dira.

mononoké
Messages : 2701
Enregistré le : 18 avr. 2015, 07:12
Localisation : 42000

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par mononoké »

Robin_Herbert a écrit :Je crois que j'ai compris ce que souhaitent Romeyer et Caiazzo.
Ils veulent vendre en viager.
:hehe:

maurice75
Messages : 84
Enregistré le : 04 juin 2017, 18:02

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par maurice75 »

En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
vertdu84 a écrit :On ne peut pas comparer une marque commerciale avec une marque sportive qui est lié à l'exposition médiatique en fonction de ses résultats. Ex le grand Milan des années 90 et aujourd'hui. Le Reims des années 50.
J'ai que la marque est valorisable, je n'ai donné aucun montant.
Et il est évident que la marque ASSE valait proportionnellement plus cher en 76 qu'aujourd'hui.
Mais ce n'est pas parce-qu'elle a baissé que sa valeur est de 0.
Tout actif à une valeur et la marque est un actif donc dire que la marque à une valeur je pense que tout le monde sera ok. Mais on n'est pas d'accord sur la valeur.

Et il y a un biais dans ton raisonnement, tu dis que le club ne fera pas faillite et donc que la marque ne perdra pas de valeur. Mais toute entreprise peut faire faillite. Et la banque regarde justement la probabilité de faillite et regarde ce qu'elle pourra récupérer dans ce cas avec les actifs corporels ou incorporels. Et je maintiens justement que dans ce worst case scenario la banque ne récupèrera pas grand chose sur la marque.
En fait tu confonds un peu la situation d'un actionnaire qui établi un scénario moyen entre ce qu'il peut perdre et ce qu'il peut gagner (qui est incertain par nature). À l'inverse la banque sait ce qu'elle pourra gagner (le taux d'intérêt contractuel) et elle se focalise donc entièrement sur le pire des scénarios : le défaut de l'emprunteur, c'est à dire la faillite.
Je ne dis pas que la faillite est impossible, comme pour tout entreprise.
Je dis que l'établissement financier valorisera la marque à un montant qu'il jugera raisonnable, et qu'il ne prêtera pas une somme qu'il pensera que le club ne pourra pas rembourser.
Une fois ce dernier élément de fixé, le risque de faillite, même s'il n'est pas écarté par le prêteur, il devient loin d'être un risque considérable.
D'autant que l'on sait que le ckub est sain et non criblé de dettes.
En fait on est d'accord tout dépend du montant emprunté :hehe: . Moi je pense qu'on ira difficilement à plus de 12 millions. Mais l'avenir nous le dira.
Comme je le disais plus haut, je n'ai aucune idée du montant qui sera demandé et que l'établissement acceptera de débloquer.
Je ne suis pas certain qu'on le sache précisément, car normalement, j'ai bien dit normalement, c'est confidentiel.

old_side
Messages : 8843
Enregistré le : 17 nov. 2006, 11:41

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par old_side »

maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
vertdu84 a écrit :On ne peut pas comparer une marque commerciale avec une marque sportive qui est lié à l'exposition médiatique en fonction de ses résultats. Ex le grand Milan des années 90 et aujourd'hui. Le Reims des années 50.
J'ai que la marque est valorisable, je n'ai donné aucun montant.
Et il est évident que la marque ASSE valait proportionnellement plus cher en 76 qu'aujourd'hui.
Mais ce n'est pas parce-qu'elle a baissé que sa valeur est de 0.
Tout actif à une valeur et la marque est un actif donc dire que la marque à une valeur je pense que tout le monde sera ok. Mais on n'est pas d'accord sur la valeur.

Et il y a un biais dans ton raisonnement, tu dis que le club ne fera pas faillite et donc que la marque ne perdra pas de valeur. Mais toute entreprise peut faire faillite. Et la banque regarde justement la probabilité de faillite et regarde ce qu'elle pourra récupérer dans ce cas avec les actifs corporels ou incorporels. Et je maintiens justement que dans ce worst case scenario la banque ne récupèrera pas grand chose sur la marque.
En fait tu confonds un peu la situation d'un actionnaire qui établi un scénario moyen entre ce qu'il peut perdre et ce qu'il peut gagner (qui est incertain par nature). À l'inverse la banque sait ce qu'elle pourra gagner (le taux d'intérêt contractuel) et elle se focalise donc entièrement sur le pire des scénarios : le défaut de l'emprunteur, c'est à dire la faillite.
Je ne dis pas que la faillite est impossible, comme pour tout entreprise.
Je dis que l'établissement financier valorisera la marque à un montant qu'il jugera raisonnable, et qu'il ne prêtera pas une somme qu'il pensera que le club ne pourra pas rembourser.
Une fois ce dernier élément de fixé, le risque de faillite, même s'il n'est pas écarté par le prêteur, il devient loin d'être un risque considérable.
D'autant que l'on sait que le ckub est sain et non criblé de dettes.
En fait on est d'accord tout dépend du montant emprunté :hehe: . Moi je pense qu'on ira difficilement à plus de 12 millions. Mais l'avenir nous le dira.
Comme je le disais plus haut, je n'ai aucune idée du montant qui sera demandé et que l'établissement acceptera de débloquer.
Je ne suis pas certain qu'on le sache précisément, car normalement, j'ai bien dit normalement, c'est confidentiel.
Caiazzo a déjà dit que les taux étaient élevés. Dans une semaine il donnera le montant. Vu que y'a Romeyer dans le coup, prenez le montant max et divisez par quatre

maurice75
Messages : 84
Enregistré le : 04 juin 2017, 18:02

Re: [OFFICIEL] Peak6 trompe le monde

Message par maurice75 »

:mdr1:
old_side a écrit :
maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
En marche En vert a écrit :
maurice75 a écrit :
vertdu84 a écrit :On ne peut pas comparer une marque commerciale avec une marque sportive qui est lié à l'exposition médiatique en fonction de ses résultats. Ex le grand Milan des années 90 et aujourd'hui. Le Reims des années 50.
J'ai que la marque est valorisable, je n'ai donné aucun montant.
Et il est évident que la marque ASSE valait proportionnellement plus cher en 76 qu'aujourd'hui.
Mais ce n'est pas parce-qu'elle a baissé que sa valeur est de 0.
Tout actif à une valeur et la marque est un actif donc dire que la marque à une valeur je pense que tout le monde sera ok. Mais on n'est pas d'accord sur la valeur.

Et il y a un biais dans ton raisonnement, tu dis que le club ne fera pas faillite et donc que la marque ne perdra pas de valeur. Mais toute entreprise peut faire faillite. Et la banque regarde justement la probabilité de faillite et regarde ce qu'elle pourra récupérer dans ce cas avec les actifs corporels ou incorporels. Et je maintiens justement que dans ce worst case scenario la banque ne récupèrera pas grand chose sur la marque.
En fait tu confonds un peu la situation d'un actionnaire qui établi un scénario moyen entre ce qu'il peut perdre et ce qu'il peut gagner (qui est incertain par nature). À l'inverse la banque sait ce qu'elle pourra gagner (le taux d'intérêt contractuel) et elle se focalise donc entièrement sur le pire des scénarios : le défaut de l'emprunteur, c'est à dire la faillite.
Je ne dis pas que la faillite est impossible, comme pour tout entreprise.
Je dis que l'établissement financier valorisera la marque à un montant qu'il jugera raisonnable, et qu'il ne prêtera pas une somme qu'il pensera que le club ne pourra pas rembourser.
Une fois ce dernier élément de fixé, le risque de faillite, même s'il n'est pas écarté par le prêteur, il devient loin d'être un risque considérable.
D'autant que l'on sait que le ckub est sain et non criblé de dettes.
En fait on est d'accord tout dépend du montant emprunté :hehe: . Moi je pense qu'on ira difficilement à plus de 12 millions. Mais l'avenir nous le dira.
Comme je le disais plus haut, je n'ai aucune idée du montant qui sera demandé et que l'établissement acceptera de débloquer.
Je ne suis pas certain qu'on le sache précisément, car normalement, j'ai bien dit normalement, c'est confidentiel.
Caiazzo a déjà dit que les taux étaient élevés. Dans une semaine il donnera le montant. Vu que y'a Romeyer dans le coup, prenez le montant max et divisez par quatre

Répondre