[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

___
Messages : 17330
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

slash a écrit :
17 avr. 2020, 13:28
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 07:53
slash a écrit :
17 avr. 2020, 05:51
Évaluation du syndicat Solidaires.... Rien à ajouter :mrgreen:
Si ça compte comme dans une manif... on peut diviser par trois.
Et de fait, ces 80 milliards sont devenus un chiffre magique, quand on explique qu'il n'y a pas de problème budgétaire en France et qu'il suffit de prendre l'argent là où il est. Sous-entendu : dans la poche des fraudeurs.

Pas de réponse sur le lien suivant mais ce passage est intéressant : une part significative des redressements opérés dans le cadre de la lutte contre la fraude ne peut être effectivement recouvrée en raison de l'insolvabilité des contribuables, ce phénomène étant particulièrement marqué dans les cas de fraude les plus massifs, qui correspondent souvent à des entreprises dont l'existence même et la viabilité économique reposent sur le non-respect de leurs obligations fiscales et sociales.

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2350788

Bien évidemment cela ne signifie pas que nous n’ayons aucun intérêt à récupérer ces sommes même si le montant ne correspond pas à l’évaluation de ce syndicat et qu’il n’est pas récupérable en grande partie.

Alors que la Cour des comptes, missionnée l’an passé par le Premier ministre, n’avait pu produire une évaluation globale du montant de la fraude fiscale, Edouard Philippe a rappelé avoir demandé à l’Insee d’élaborer un instrument. « Je rendrai compte à l’automne de l’avancement de ces travaux », a-t-il précisé, tout en soulignant la difficulté de l’exercice.

https://www.google.fr/amp/s/m.20minutes ... /a/2720743
Un pseudo syndicat qui milite pour les 32 heures avec un SMIC à 1800 € net…Moi perso je ne gratte pas plus loin :mrgreen:
Tu connais Keynes, l'économiste le plus influent des années 30 aux années 70/80 ? C'est ce qu'il imaginait pour notre époque. Il était même plus radical, du genre 15 à 20h la semaine.

___
Messages : 17330
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.

Fourina
Messages : 2781
Enregistré le : 14 juin 2013, 03:52

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Fourina »

Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 14:12
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 13:39
baggio42 a écrit :
17 avr. 2020, 12:03
merlin a écrit :
17 avr. 2020, 11:37
baggio42 a écrit :
16 avr. 2020, 10:34
merlin a écrit :
16 avr. 2020, 09:18
osvaldopiazzolla a écrit :
16 avr. 2020, 04:27
osvaldopiazzolla a écrit :
15 avr. 2020, 21:45
merlin a écrit :
15 avr. 2020, 21:09
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 20:58
osvaldopiazzolla a écrit :
15 avr. 2020, 20:39
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 20:16

Système d’ailleurs perverti par le système puisqu’il est (était ?) de coutume d’augmenter le fonctionnaire au maximum sur ces derniers mois pour qu’il touche le Max en retraite. Forcément, quan dc’est la collectivité qui paye, c’est plus simple...
Hein ? on peut pas *augmenter* un fonctionnaire. son salaire, c'est la grille. Le seul truc kon peut faire c'est ralentir au max ses changements d'échelon si il est pas gentil. Moi par exemple je suis toujours professeur des universités de deuxième classe au bout de dix sept ans, alors qu'on passe première classe au bout de six ans max. ça fait plus de dix ans que mon salaire a pas augmenté d'un centime. (c'est pas bien grave, je mesure la chance de faire un métier où j'en fais qu'à ma tête.)
Bah si, le principe était de mettre le fonctionnaire au plus haut de sa catégorie, voire de le changer de catégorie.

Je connais plutôt bien le truc : c’est exactement ce qui est arrivé à mon père (et à tous ses collègues) à la ville de Sainté
Tu ne peux pas mettre un fonctionnaire au plus haut de son grade , par contre , tu peux le promouvoir au grade supérieur (C en B ou B en A) 1 an , voire 6 mois avant sa retraite , et celle-ci en sera bonifiée bien sûr...
Et çà , grâce à la liste d'aptitude , un vrai scandale ce truc là d'ailleurs...

Aaah je comprends. Donc ça ne concerne pas les fonctionnaires de catégorie A. Ben les fonctionnaires B ou C, heureusement qu'ils peuvent avoir droit à ça parce que leur grille, elle est encore plus ridicule que la nôtre
Nan, mais en fait j'y pense, c'est pas possible de changer de catégorie sans passer de concours, non ?
Si , c'est possible , ça s'appelle la liste d'aptitude , à la discrétion des directions donc ...
Parfois , ça peut récompenser un agent vraiment méritant (si si ça arrive) , et parfois , ça peut récompenser un agent qui a bien sucé (Manu Valls aime çà) ou qui a bien fait où on lui a dit de faire ou encore qui sait très bien se mettre en valeur ...
Je connais même des cas d'agents qui sont passés de la catégorie C à la catégorie A sans passer de concours.
Tu maîtrises le sujet 8|
Tu fais partie de la grande famille ? :diable:
N'ayant rien foutu à l'école , seule la fonction publique a bien voulu m'accueillir ... :diable:
8| c'est l'info de la semaine !
Merlin fonctionnaire !
Honnêtement j'étais loin de te voir là dedans.Pas une critique, hein, mais bon vu tes approches politiques ou sociétales :diable:
Putain même à droite, en plus décomplexée.
On est cerné les gaziers.
Florent au secours :mrgreen:
Fonctionnaire...

J’hesites entre la BAC et travailleur social
:diable:
:hehe:
Service (réé)immigration à la préfecture ? :mrgreen:

Platoche
Messages : 17251
Enregistré le : 30 août 2005, 10:28
Localisation : Dans le vignoble...

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Platoche »

Fourina a écrit :
17 avr. 2020, 14:39
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 14:12
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 13:39
baggio42 a écrit :
17 avr. 2020, 12:03
merlin a écrit :
17 avr. 2020, 11:37
baggio42 a écrit :
16 avr. 2020, 10:34
merlin a écrit :
16 avr. 2020, 09:18
osvaldopiazzolla a écrit :
16 avr. 2020, 04:27
osvaldopiazzolla a écrit :
15 avr. 2020, 21:45
merlin a écrit :
15 avr. 2020, 21:09
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 20:58
osvaldopiazzolla a écrit :
15 avr. 2020, 20:39
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 20:16

Système d’ailleurs perverti par le système puisqu’il est (était ?) de coutume d’augmenter le fonctionnaire au maximum sur ces derniers mois pour qu’il touche le Max en retraite. Forcément, quan dc’est la collectivité qui paye, c’est plus simple...
Hein ? on peut pas *augmenter* un fonctionnaire. son salaire, c'est la grille. Le seul truc kon peut faire c'est ralentir au max ses changements d'échelon si il est pas gentil. Moi par exemple je suis toujours professeur des universités de deuxième classe au bout de dix sept ans, alors qu'on passe première classe au bout de six ans max. ça fait plus de dix ans que mon salaire a pas augmenté d'un centime. (c'est pas bien grave, je mesure la chance de faire un métier où j'en fais qu'à ma tête.)
Bah si, le principe était de mettre le fonctionnaire au plus haut de sa catégorie, voire de le changer de catégorie.

Je connais plutôt bien le truc : c’est exactement ce qui est arrivé à mon père (et à tous ses collègues) à la ville de Sainté
Tu ne peux pas mettre un fonctionnaire au plus haut de son grade , par contre , tu peux le promouvoir au grade supérieur (C en B ou B en A) 1 an , voire 6 mois avant sa retraite , et celle-ci en sera bonifiée bien sûr...
Et çà , grâce à la liste d'aptitude , un vrai scandale ce truc là d'ailleurs...

Aaah je comprends. Donc ça ne concerne pas les fonctionnaires de catégorie A. Ben les fonctionnaires B ou C, heureusement qu'ils peuvent avoir droit à ça parce que leur grille, elle est encore plus ridicule que la nôtre
Nan, mais en fait j'y pense, c'est pas possible de changer de catégorie sans passer de concours, non ?
Si , c'est possible , ça s'appelle la liste d'aptitude , à la discrétion des directions donc ...
Parfois , ça peut récompenser un agent vraiment méritant (si si ça arrive) , et parfois , ça peut récompenser un agent qui a bien sucé (Manu Valls aime çà) ou qui a bien fait où on lui a dit de faire ou encore qui sait très bien se mettre en valeur ...
Je connais même des cas d'agents qui sont passés de la catégorie C à la catégorie A sans passer de concours.
Tu maîtrises le sujet 8|
Tu fais partie de la grande famille ? :diable:
N'ayant rien foutu à l'école , seule la fonction publique a bien voulu m'accueillir ... :diable:
8| c'est l'info de la semaine !
Merlin fonctionnaire !
Honnêtement j'étais loin de te voir là dedans.Pas une critique, hein, mais bon vu tes approches politiques ou sociétales :diable:
Putain même à droite, en plus décomplexée.
On est cerné les gaziers.
Florent au secours :mrgreen:
Fonctionnaire...

J’hesites entre la BAC et travailleur social
:diable:
:hehe:
Service (réé)immigration à la préfecture ? :mrgreen:
Voilà, il tampone les demandes de retour au pays :diable:
Image

Les verts toujours...

Florent
Messages : 6251
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent »

___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant

Michel-Ange
Messages : 3549
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).

___
Messages : 17330
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 15:46
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).
Entre oisiveté et otium, il y a tout un univers ; tout comme il y a un univers entre devoir accepter des boulots chiants à bac+3 pour payer des emprunts, et travailler sur ce que l'on veut comme on veut sans avoir peur en voyant arriver l'avis de loyer :frime:

Junito
Messages : 1438
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

___ a écrit :
17 avr. 2020, 16:55
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 15:46
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).
Entre oisiveté et otium, il y a tout un univers ; tout comme il y a un univers entre devoir accepter des boulots chiants à bac+3 pour payer des emprunts, et travailler sur ce que l'on veut comme on veut sans avoir peur en voyant arriver l'avis de loyer :frime:
Ca c'est le propre d'un entrepreneur "rentier" qui vit déjà d'un service ou produit vache à lait qui lui permet de se consacrer à d'autres projets ... Un Bill Gates avec sa fondation, Elon Musk avec ses fusées ... Ca ressemble aux grand capitalistes dont tu parlais, non ?

Michel-Ange
Messages : 3549
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

___ a écrit :
17 avr. 2020, 16:55
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 15:46
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).
Entre oisiveté et otium, il y a tout un univers ; tout comme il y a un univers entre devoir accepter des boulots chiants à bac+3 pour payer des emprunts, et travailler sur ce que l'on veut comme on veut sans avoir peur en voyant arriver l'avis de loyer :frime:
Une société où chacun pourrait choisir ce sur quoi il veut travailler et comment n'est pas viable (d'ailleurs on le voit bien dans cette période où l'on met en avant des boulots essentiels mais pénibles) : ça a toujours été le privilège de quelques uns et cela le sera probablement toujours (c'est d'ailleurs un important facteur d'inégalité entre les individus, souvent négligé par une trop forte focalisation sur les seules richesses matérielles).

Michel-Ange
Messages : 3549
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Junito a écrit :
17 avr. 2020, 17:05
___ a écrit :
17 avr. 2020, 16:55
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 15:46
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).
Entre oisiveté et otium, il y a tout un univers ; tout comme il y a un univers entre devoir accepter des boulots chiants à bac+3 pour payer des emprunts, et travailler sur ce que l'on veut comme on veut sans avoir peur en voyant arriver l'avis de loyer :frime:
Ca c'est le propre d'un entrepreneur "rentier" qui vit déjà d'un service ou produit vache à lait qui lui permet de se consacrer à d'autres projets ... Un Bill Gates avec sa fondation, Elon Musk avec ses fusées ... Ca ressemble aux grand capitalistes dont tu parlais, non ?
C'est aussi le cas depuis la nuit des temps de beaucoup d'artistes.
Pendant très longtemps, les romanciers étaient pour une immense majorité des bourgeois rentiers (maintenant, il y a des profs en plus ! :mrgreen: ).

___
Messages : 17330
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Junito a écrit :
17 avr. 2020, 17:05
___ a écrit :
17 avr. 2020, 16:55
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 15:46
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).
Entre oisiveté et otium, il y a tout un univers ; tout comme il y a un univers entre devoir accepter des boulots chiants à bac+3 pour payer des emprunts, et travailler sur ce que l'on veut comme on veut sans avoir peur en voyant arriver l'avis de loyer :frime:
Ca c'est le propre d'un entrepreneur "rentier" qui vit déjà d'un service ou produit vache à lait qui lui permet de se consacrer à d'autres projets ... Un Bill Gates avec sa fondation, Elon Musk avec ses fusées ... Ca ressemble aux grand capitalistes dont tu parlais, non ?
Ils sont pas totalement cons dans l'utilisation de leur fric, ces gens-là. Comme leurs ancêtres avant eux : Marcel Proust, s'il avait dû se taper les 3-8 pour payer son loyer, m'est avis qu'il aurait pas produit grand chose côté littérature. Mais en tant que fils à papa, il avait tout le temps nécessaire pour partir à sa recherche...

Le capitalisme, ça n'a jamais été que ça, pour ceux qui en profitent vraiment : utiliser le travail des autres pour se faire de la rente, et employer son temps de manière libre (ce qui ne veut pas dire inactivité...) - comme tout système de domination.

Ma proposition, c'est de tous se partager le boulot ingrat et absolument nécessaire (et ne pas le laisser qu'aux pauvres, aux femmes et aux migrants, la fameuse "première ligne" du moment), de profiter de notre avancée technologique hallucinante pour le faire avec le moins d'heures de travail possible (et ce sera d'autant plus facile quand on aura supprimé les traders et remis la publicité à sa juste place, entre autres :diable: ), et de laisser aux gens (qui ne sont ni des cons, ni des incapables) la possibilité de faire ce qu'ils veulent faire - et ça peut consister en des créations d'entreprise, si ça leur chante.

Les Romains avaient les esclaves ; nous on a les machines. Pourquoi pas essayer ?
Modifié en dernier par ___ le 17 avr. 2020, 17:54, modifié 2 fois.

___
Messages : 17330
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 17:07
___ a écrit :
17 avr. 2020, 16:55
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 15:46
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).
Entre oisiveté et otium, il y a tout un univers ; tout comme il y a un univers entre devoir accepter des boulots chiants à bac+3 pour payer des emprunts, et travailler sur ce que l'on veut comme on veut sans avoir peur en voyant arriver l'avis de loyer :frime:
Une société où chacun pourrait choisir ce sur quoi il veut travailler et comment n'est pas viable (d'ailleurs on le voit bien dans cette période où l'on met en avant des boulots essentiels mais pénibles) : ça a toujours été le privilège de quelques uns et cela le sera probablement toujours (c'est d'ailleurs un important facteur d'inégalité entre les individus, souvent négligé par une trop forte focalisation sur les seules richesses matérielles).
Revenu universel en échange d'un quota de corvées pour tous, y compris les petits enfants Bettencourt (les enfants ayant sans doute atteint l'âge de la retraite.)

Junito
Messages : 1438
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

___ a écrit :
17 avr. 2020, 17:50
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 17:07
___ a écrit :
17 avr. 2020, 16:55
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 15:46
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).
Entre oisiveté et otium, il y a tout un univers ; tout comme il y a un univers entre devoir accepter des boulots chiants à bac+3 pour payer des emprunts, et travailler sur ce que l'on veut comme on veut sans avoir peur en voyant arriver l'avis de loyer :frime:
Une société où chacun pourrait choisir ce sur quoi il veut travailler et comment n'est pas viable (d'ailleurs on le voit bien dans cette période où l'on met en avant des boulots essentiels mais pénibles) : ça a toujours été le privilège de quelques uns et cela le sera probablement toujours (c'est d'ailleurs un important facteur d'inégalité entre les individus, souvent négligé par une trop forte focalisation sur les seules richesses matérielles).
Revenu universel en échange d'un quota de corvées pour tous, y compris les petits enfants Bettencourt (les enfants ayant sans doute atteint l'âge de la retraite.)
Tu les forces les petits enfants de Bettencourt si ils veulent pas faire leurs corvées, comment tu fais ?

dimi
Messages : 14361
Enregistré le : 30 juil. 2005, 10:19
Localisation : Banlieue

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par dimi »

Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant

"Sapiens "

Excellent bouquin

osvaldopiazzolla
Messages : 20273
Enregistré le : 29 août 2005, 14:05

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par osvaldopiazzolla »

Junito a écrit :
17 avr. 2020, 18:03
___ a écrit :
17 avr. 2020, 17:50
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 17:07
___ a écrit :
17 avr. 2020, 16:55
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 15:46
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).
Entre oisiveté et otium, il y a tout un univers ; tout comme il y a un univers entre devoir accepter des boulots chiants à bac+3 pour payer des emprunts, et travailler sur ce que l'on veut comme on veut sans avoir peur en voyant arriver l'avis de loyer :frime:
Une société où chacun pourrait choisir ce sur quoi il veut travailler et comment n'est pas viable (d'ailleurs on le voit bien dans cette période où l'on met en avant des boulots essentiels mais pénibles) : ça a toujours été le privilège de quelques uns et cela le sera probablement toujours (c'est d'ailleurs un important facteur d'inégalité entre les individus, souvent négligé par une trop forte focalisation sur les seules richesses matérielles).
Revenu universel en échange d'un quota de corvées pour tous, y compris les petits enfants Bettencourt (les enfants ayant sans doute atteint l'âge de la retraite.)
Tu les forces les petits enfants de Bettencourt si ils veulent pas faire leurs corvées, comment tu fais ?
bah au goulag !
Jonathan, on t'aime, on t'adore, ne pars pas, tu es magique!

___
Messages : 17330
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Junito a écrit :
17 avr. 2020, 18:03
___ a écrit :
17 avr. 2020, 17:50
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 17:07
___ a écrit :
17 avr. 2020, 16:55
Michel-Ange a écrit :
17 avr. 2020, 15:46
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant
Je n'ai jamais vraiment cru à ce genre de thèse.
L'oisiveté s'accompagne très souvent de mal-être partout où on la trouve.
Il y a bien d'autres moteurs au progrès technologique (la compétition, la recherche de confort, la curiosité…).
Entre oisiveté et otium, il y a tout un univers ; tout comme il y a un univers entre devoir accepter des boulots chiants à bac+3 pour payer des emprunts, et travailler sur ce que l'on veut comme on veut sans avoir peur en voyant arriver l'avis de loyer :frime:
Une société où chacun pourrait choisir ce sur quoi il veut travailler et comment n'est pas viable (d'ailleurs on le voit bien dans cette période où l'on met en avant des boulots essentiels mais pénibles) : ça a toujours été le privilège de quelques uns et cela le sera probablement toujours (c'est d'ailleurs un important facteur d'inégalité entre les individus, souvent négligé par une trop forte focalisation sur les seules richesses matérielles).
Revenu universel en échange d'un quota de corvées pour tous, y compris les petits enfants Bettencourt (les enfants ayant sans doute atteint l'âge de la retraite.)
Tu les forces les petits enfants de Bettencourt si ils veulent pas faire leurs corvées, comment tu fais ?
Interdiction de territoire et déchéance de droits. Veulent pas faire partie de la communauté, libre à eux d'aller brouter un autre gazon.

Ah oui et pis on récupère l'argent (c'est la richesse nationale après tout), sauf ce qu'il faut pour les laisser s'installer dignement aux Îles Caïmans. On est humains, après tout.

aissopic
Messages : 5532
Enregistré le : 24 nov. 2010, 18:43
Localisation : MRS PRG

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par aissopic »

Bucky a écrit :
10 avr. 2020, 20:09
Chacun peut se prendre en main et réfléchir. L'accès à la culture n'a jamais été aussi simple (Internet) et gratuit (les médiathèques) ! Et ce n'est pas une question de capacité mais de volonté.
oui mais c'est sans compter sur l'instinct grégaire de beaucoup d'humains, plus habitués à être guidés plutôt que d'utiliser une boussole ;)
"Il faut regarder le Ciel mais la réponse se trouve à Terre" Moi

"Le politique c'est pour les pantins" E-Corp CEO - Mr Robot (S2)

Florent
Messages : 6251
Enregistré le : 18 janv. 2006, 10:34

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Florent »

dimi a écrit :
17 avr. 2020, 18:13
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant

"Sapiens "

Excellent bouquin
:super:

verttoujours
Messages : 1362
Enregistré le : 20 août 2019, 17:50
Localisation : loire

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par verttoujours »

slash a écrit :
17 avr. 2020, 13:28
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 07:53
slash a écrit :
17 avr. 2020, 05:51
Évaluation du syndicat Solidaires.... Rien à ajouter :mrgreen:
Si ça compte comme dans une manif... on peut diviser par trois.
Et de fait, ces 80 milliards sont devenus un chiffre magique, quand on explique qu'il n'y a pas de problème budgétaire en France et qu'il suffit de prendre l'argent là où il est. Sous-entendu : dans la poche des fraudeurs.

Pas de réponse sur le lien suivant mais ce passage est intéressant : une part significative des redressements opérés dans le cadre de la lutte contre la fraude ne peut être effectivement recouvrée en raison de l'insolvabilité des contribuables, ce phénomène étant particulièrement marqué dans les cas de fraude les plus massifs, qui correspondent souvent à des entreprises dont l'existence même et la viabilité économique reposent sur le non-respect de leurs obligations fiscales et sociales.

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2350788

Bien évidemment cela ne signifie pas que nous n’ayons aucun intérêt à récupérer ces sommes même si le montant ne correspond pas à l’évaluation de ce syndicat et qu’il n’est pas récupérable en grande partie.

Alors que la Cour des comptes, missionnée l’an passé par le Premier ministre, n’avait pu produire une évaluation globale du montant de la fraude fiscale, Edouard Philippe a rappelé avoir demandé à l’Insee d’élaborer un instrument. « Je rendrai compte à l’automne de l’avancement de ces travaux », a-t-il précisé, tout en soulignant la difficulté de l’exercice.

https://www.google.fr/amp/s/m.20minutes ... /a/2720743
Un pseudo syndicat qui milite pour les 32 heures avec un SMIC à 1800 € net…Moi perso je ne gratte pas plus loin :mrgreen:
ce pseudo syndicat comme tu dis est le premier syndicat au ministère des finances et de loin aux finances publiques (qui est d'ailleurs une administration où le taux de syndicalisation est encore important)
un syndicat, ce qui ne plait d'ailleurs pas à Bercy qui, au delà de la défense des agents des finances, ne s'interdit pas de reflechir sur la fiscalité.
D'ailleurs qui de mieux placé pour réfléchir sur le sujet que des gens qui maitrisent le sujet !!!

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade »

verttoujours a écrit :
17 avr. 2020, 21:29
slash a écrit :
17 avr. 2020, 13:28
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 07:53
slash a écrit :
17 avr. 2020, 05:51
Évaluation du syndicat Solidaires.... Rien à ajouter :mrgreen:
Si ça compte comme dans une manif... on peut diviser par trois.
Et de fait, ces 80 milliards sont devenus un chiffre magique, quand on explique qu'il n'y a pas de problème budgétaire en France et qu'il suffit de prendre l'argent là où il est. Sous-entendu : dans la poche des fraudeurs.

Pas de réponse sur le lien suivant mais ce passage est intéressant : une part significative des redressements opérés dans le cadre de la lutte contre la fraude ne peut être effectivement recouvrée en raison de l'insolvabilité des contribuables, ce phénomène étant particulièrement marqué dans les cas de fraude les plus massifs, qui correspondent souvent à des entreprises dont l'existence même et la viabilité économique reposent sur le non-respect de leurs obligations fiscales et sociales.

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2350788

Bien évidemment cela ne signifie pas que nous n’ayons aucun intérêt à récupérer ces sommes même si le montant ne correspond pas à l’évaluation de ce syndicat et qu’il n’est pas récupérable en grande partie.

Alors que la Cour des comptes, missionnée l’an passé par le Premier ministre, n’avait pu produire une évaluation globale du montant de la fraude fiscale, Edouard Philippe a rappelé avoir demandé à l’Insee d’élaborer un instrument. « Je rendrai compte à l’automne de l’avancement de ces travaux », a-t-il précisé, tout en soulignant la difficulté de l’exercice.

https://www.google.fr/amp/s/m.20minutes ... /a/2720743
Un pseudo syndicat qui milite pour les 32 heures avec un SMIC à 1800 € net…Moi perso je ne gratte pas plus loin :mrgreen:
ce pseudo syndicat comme tu dis est le premier syndicat au ministère des finances et de loin aux finances publiques (qui est d'ailleurs une administration où le taux de syndicalisation est encore important)
un syndicat, ce qui ne plait d'ailleurs pas à Bercy qui, au delà de la défense des agents des finances, ne s'interdit pas de reflechir sur la fiscalité.
D'ailleurs qui de mieux placé pour réfléchir sur le sujet que des gens qui maitrisent le sujet !!!
Qui de mieux placé ? Ben un peu tous les autres qui auraient plus d’indépendance politique et syndicale sachant faire des stats.

mononoké
Messages : 2596
Enregistré le : 18 avr. 2015, 07:12
Localisation : 42000

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par mononoké »

Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 21:43
verttoujours a écrit :
17 avr. 2020, 21:29
slash a écrit :
17 avr. 2020, 13:28
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 07:53
slash a écrit :
17 avr. 2020, 05:51
Évaluation du syndicat Solidaires.... Rien à ajouter :mrgreen:
Si ça compte comme dans une manif... on peut diviser par trois.
Et de fait, ces 80 milliards sont devenus un chiffre magique, quand on explique qu'il n'y a pas de problème budgétaire en France et qu'il suffit de prendre l'argent là où il est. Sous-entendu : dans la poche des fraudeurs.

Pas de réponse sur le lien suivant mais ce passage est intéressant : une part significative des redressements opérés dans le cadre de la lutte contre la fraude ne peut être effectivement recouvrée en raison de l'insolvabilité des contribuables, ce phénomène étant particulièrement marqué dans les cas de fraude les plus massifs, qui correspondent souvent à des entreprises dont l'existence même et la viabilité économique reposent sur le non-respect de leurs obligations fiscales et sociales.

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2350788

Bien évidemment cela ne signifie pas que nous n’ayons aucun intérêt à récupérer ces sommes même si le montant ne correspond pas à l’évaluation de ce syndicat et qu’il n’est pas récupérable en grande partie.

Alors que la Cour des comptes, missionnée l’an passé par le Premier ministre, n’avait pu produire une évaluation globale du montant de la fraude fiscale, Edouard Philippe a rappelé avoir demandé à l’Insee d’élaborer un instrument. « Je rendrai compte à l’automne de l’avancement de ces travaux », a-t-il précisé, tout en soulignant la difficulté de l’exercice.

https://www.google.fr/amp/s/m.20minutes ... /a/2720743
Un pseudo syndicat qui milite pour les 32 heures avec un SMIC à 1800 € net…Moi perso je ne gratte pas plus loin :mrgreen:
ce pseudo syndicat comme tu dis est le premier syndicat au ministère des finances et de loin aux finances publiques (qui est d'ailleurs une administration où le taux de syndicalisation est encore important)
un syndicat, ce qui ne plait d'ailleurs pas à Bercy qui, au delà de la défense des agents des finances, ne s'interdit pas de reflechir sur la fiscalité.
D'ailleurs qui de mieux placé pour réfléchir sur le sujet que des gens qui maitrisent le sujet !!!
Qui de mieux placé ? Ben un peu tous les autres qui auraient plus d’indépendance politique et syndicale sachant faire des stats.
c'est vrai après tout, les mieux placés pour parler du boulot des autres, ben c'est toujours les autres...
ce forum c'est devenu les "experts", étonnez vous pas si vous vous retrouvez "entre vous", entre gars du télétravaille, en fait.
ah ouais, je suis con, c'était un peu le but. vous y arrivez peu à peu d'ailleurs.
et ça va chez vous ? pas trop dur, le taf ?

_-_
Messages : 6205
Enregistré le : 28 juil. 2005, 16:29

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par _-_ »

Florent a écrit :
17 avr. 2020, 21:27
dimi a écrit :
17 avr. 2020, 18:13
Florent a écrit :
17 avr. 2020, 15:41
___ a écrit :
17 avr. 2020, 14:26
Après faut dire qu'il venait d'une génération où certains pensaient que le progrès technique et la croissance serviraient à permettre aux hommes de ne plus avoir à travailler (au sens obligatoire) que le strict nécessaire, pour pouvoir s'épanouir autrement.

Malheureusement, ils avaient sous-estimé la volonté de domination et l'appât du fric chez les grands capitalistes.
Depuis ses origines, l homme a toujours pensé que le progrès technique lui permettrait de ne plus avoir à travailler
C’est une course vaine, voire même l inverse qui se produit.

Noah en parle longuement dans son best seller « homo sapiens » et c’est assez intéressant

"Sapiens "

Excellent bouquin
:super:
A noter, sa "suite" : Homo deus: Une brève histoire du futur.

Je n'ai cependant lu ni l'un ni l'autre. A priori, dans le premier, quelques erreurs historiques et beaucoup de commentaires personnels, ce qui me refroidit un peu.

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade »

mononoké a écrit :
17 avr. 2020, 22:04
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 21:43
verttoujours a écrit :
17 avr. 2020, 21:29
slash a écrit :
17 avr. 2020, 13:28
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 07:53
slash a écrit :
17 avr. 2020, 05:51
Évaluation du syndicat Solidaires.... Rien à ajouter :mrgreen:
Si ça compte comme dans une manif... on peut diviser par trois.
Et de fait, ces 80 milliards sont devenus un chiffre magique, quand on explique qu'il n'y a pas de problème budgétaire en France et qu'il suffit de prendre l'argent là où il est. Sous-entendu : dans la poche des fraudeurs.

Pas de réponse sur le lien suivant mais ce passage est intéressant : une part significative des redressements opérés dans le cadre de la lutte contre la fraude ne peut être effectivement recouvrée en raison de l'insolvabilité des contribuables, ce phénomène étant particulièrement marqué dans les cas de fraude les plus massifs, qui correspondent souvent à des entreprises dont l'existence même et la viabilité économique reposent sur le non-respect de leurs obligations fiscales et sociales.

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2350788

Bien évidemment cela ne signifie pas que nous n’ayons aucun intérêt à récupérer ces sommes même si le montant ne correspond pas à l’évaluation de ce syndicat et qu’il n’est pas récupérable en grande partie.

Alors que la Cour des comptes, missionnée l’an passé par le Premier ministre, n’avait pu produire une évaluation globale du montant de la fraude fiscale, Edouard Philippe a rappelé avoir demandé à l’Insee d’élaborer un instrument. « Je rendrai compte à l’automne de l’avancement de ces travaux », a-t-il précisé, tout en soulignant la difficulté de l’exercice.

https://www.google.fr/amp/s/m.20minutes ... /a/2720743
Un pseudo syndicat qui milite pour les 32 heures avec un SMIC à 1800 € net…Moi perso je ne gratte pas plus loin :mrgreen:
ce pseudo syndicat comme tu dis est le premier syndicat au ministère des finances et de loin aux finances publiques (qui est d'ailleurs une administration où le taux de syndicalisation est encore important)
un syndicat, ce qui ne plait d'ailleurs pas à Bercy qui, au delà de la défense des agents des finances, ne s'interdit pas de reflechir sur la fiscalité.
D'ailleurs qui de mieux placé pour réfléchir sur le sujet que des gens qui maitrisent le sujet !!!
Qui de mieux placé ? Ben un peu tous les autres qui auraient plus d’indépendance politique et syndicale sachant faire des stats.
c'est vrai après tout, les mieux placés pour parler du boulot des autres, ben c'est toujours les autres...
ce forum c'est devenu les "experts", étonnez vous pas si vous vous retrouvez "entre vous", entre gars du télétravaille, en fait.
ah ouais, je suis con, c'était un peu le but. vous y arrivez peu à peu d'ailleurs.
et ça va chez vous ? pas trop dur, le taf ?
On ne parle pas de nous et apprend à parler la France le syndicaliste. Les mecs comme toi qui faisaient la gueule quand je rentrais avant la cloche au taf j’en ai trop soupé pour me laisser emmerder.

Sinon quoi de mieux que l’igpn (des policiers) pour avoir un avis sur des policiers. Hein ! Franchement...

mononoké
Messages : 2596
Enregistré le : 18 avr. 2015, 07:12
Localisation : 42000

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par mononoké »

Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 22:15
mononoké a écrit :
17 avr. 2020, 22:04
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 21:43
verttoujours a écrit :
17 avr. 2020, 21:29
slash a écrit :
17 avr. 2020, 13:28
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 07:53
slash a écrit :
17 avr. 2020, 05:51
Évaluation du syndicat Solidaires.... Rien à ajouter :mrgreen:
Si ça compte comme dans une manif... on peut diviser par trois.
Et de fait, ces 80 milliards sont devenus un chiffre magique, quand on explique qu'il n'y a pas de problème budgétaire en France et qu'il suffit de prendre l'argent là où il est. Sous-entendu : dans la poche des fraudeurs.

Pas de réponse sur le lien suivant mais ce passage est intéressant : une part significative des redressements opérés dans le cadre de la lutte contre la fraude ne peut être effectivement recouvrée en raison de l'insolvabilité des contribuables, ce phénomène étant particulièrement marqué dans les cas de fraude les plus massifs, qui correspondent souvent à des entreprises dont l'existence même et la viabilité économique reposent sur le non-respect de leurs obligations fiscales et sociales.

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2350788

Bien évidemment cela ne signifie pas que nous n’ayons aucun intérêt à récupérer ces sommes même si le montant ne correspond pas à l’évaluation de ce syndicat et qu’il n’est pas récupérable en grande partie.

Alors que la Cour des comptes, missionnée l’an passé par le Premier ministre, n’avait pu produire une évaluation globale du montant de la fraude fiscale, Edouard Philippe a rappelé avoir demandé à l’Insee d’élaborer un instrument. « Je rendrai compte à l’automne de l’avancement de ces travaux », a-t-il précisé, tout en soulignant la difficulté de l’exercice.

https://www.google.fr/amp/s/m.20minutes ... /a/2720743
Un pseudo syndicat qui milite pour les 32 heures avec un SMIC à 1800 € net…Moi perso je ne gratte pas plus loin :mrgreen:
ce pseudo syndicat comme tu dis est le premier syndicat au ministère des finances et de loin aux finances publiques (qui est d'ailleurs une administration où le taux de syndicalisation est encore important)
un syndicat, ce qui ne plait d'ailleurs pas à Bercy qui, au delà de la défense des agents des finances, ne s'interdit pas de reflechir sur la fiscalité.
D'ailleurs qui de mieux placé pour réfléchir sur le sujet que des gens qui maitrisent le sujet !!!
Qui de mieux placé ? Ben un peu tous les autres qui auraient plus d’indépendance politique et syndicale sachant faire des stats.
c'est vrai après tout, les mieux placés pour parler du boulot des autres, ben c'est toujours les autres...
ce forum c'est devenu les "experts", étonnez vous pas si vous vous retrouvez "entre vous", entre gars du télétravaille, en fait.
ah ouais, je suis con, c'était un peu le but. vous y arrivez peu à peu d'ailleurs.
et ça va chez vous ? pas trop dur, le taf ?
On ne parle pas de nous et apprend à parler la France le syndicaliste. Les mecs comme toi qi faisaient la gueule quand je rentrais avant la cloche au taf j’en ai trop soupé pour me laisser emmerder.

Sinon quoi de mieux que l’igpn (des policiers) pour avoir un avis sur des policiers. Hein ! Franchement...
oui, voilà, à demain pour 72 posts, hein !
à part ça j'ai rien compris à ce que tu disais mais si en plus faut connaître ta vie, ça devient compliqué: bref comme d'hab', vaut mieux vous laissez deviser entre vous, entre gens qui savent,mieux que les autres, j'aurais encore la surprise sans doute, en vous lisant de savoir que je travaille pas mais que je touche mon salaire :hehe:
alors que vous... :mdr1:

verttoujours
Messages : 1362
Enregistré le : 20 août 2019, 17:50
Localisation : loire

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par verttoujours »

Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 22:15
mononoké a écrit :
17 avr. 2020, 22:04
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 21:43
verttoujours a écrit :
17 avr. 2020, 21:29
slash a écrit :
17 avr. 2020, 13:28
Latornade a écrit :
17 avr. 2020, 07:53
slash a écrit :
17 avr. 2020, 05:51
Évaluation du syndicat Solidaires.... Rien à ajouter :mrgreen:
Si ça compte comme dans une manif... on peut diviser par trois.
Et de fait, ces 80 milliards sont devenus un chiffre magique, quand on explique qu'il n'y a pas de problème budgétaire en France et qu'il suffit de prendre l'argent là où il est. Sous-entendu : dans la poche des fraudeurs.

Pas de réponse sur le lien suivant mais ce passage est intéressant : une part significative des redressements opérés dans le cadre de la lutte contre la fraude ne peut être effectivement recouvrée en raison de l'insolvabilité des contribuables, ce phénomène étant particulièrement marqué dans les cas de fraude les plus massifs, qui correspondent souvent à des entreprises dont l'existence même et la viabilité économique reposent sur le non-respect de leurs obligations fiscales et sociales.

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2350788

Bien évidemment cela ne signifie pas que nous n’ayons aucun intérêt à récupérer ces sommes même si le montant ne correspond pas à l’évaluation de ce syndicat et qu’il n’est pas récupérable en grande partie.

Alors que la Cour des comptes, missionnée l’an passé par le Premier ministre, n’avait pu produire une évaluation globale du montant de la fraude fiscale, Edouard Philippe a rappelé avoir demandé à l’Insee d’élaborer un instrument. « Je rendrai compte à l’automne de l’avancement de ces travaux », a-t-il précisé, tout en soulignant la difficulté de l’exercice.

https://www.google.fr/amp/s/m.20minutes ... /a/2720743
Un pseudo syndicat qui milite pour les 32 heures avec un SMIC à 1800 € net…Moi perso je ne gratte pas plus loin :mrgreen:
ce pseudo syndicat comme tu dis est le premier syndicat au ministère des finances et de loin aux finances publiques (qui est d'ailleurs une administration où le taux de syndicalisation est encore important)
un syndicat, ce qui ne plait d'ailleurs pas à Bercy qui, au delà de la défense des agents des finances, ne s'interdit pas de reflechir sur la fiscalité.
D'ailleurs qui de mieux placé pour réfléchir sur le sujet que des gens qui maitrisent le sujet !!!
Qui de mieux placé ? Ben un peu tous les autres qui auraient plus d’indépendance politique et syndicale sachant faire des stats.
c'est vrai après tout, les mieux placés pour parler du boulot des autres, ben c'est toujours les autres...
ce forum c'est devenu les "experts", étonnez vous pas si vous vous retrouvez "entre vous", entre gars du télétravaille, en fait.
ah ouais, je suis con, c'était un peu le but. vous y arrivez peu à peu d'ailleurs.
et ça va chez vous ? pas trop dur, le taf ?
On ne parle pas de nous et apprend à parler la France le syndicaliste. Les mecs comme toi qui faisaient la gueule quand je rentrais avant la cloche au taf j’en ai trop soupé pour me laisser emmerder.

Sinon quoi de mieux que l’igpn (des policiers) pour avoir un avis sur des policiers. Hein ! Franchement...
comparer l'igpn et un syndicat, c'est un peu comparer les torchons et les serviettes !!!

Répondre