[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

Faiseur de Tresses
Messages : 13649
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Faiseur de Tresses »

elstrid a écrit :
15 avr. 2020, 09:01
Je croyais que plus que le salaire c'étaient les conditions de travail (nombre d'élèves, public difficile) qui étaient un problème pour les profs
Bah ces conditions difficiles amènent une surcharge de travail, qui n'a jamais été compensée financièrement.
Image

Image

Couramiaud Poitevin
Messages : 2620
Enregistré le : 30 mai 2015, 17:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin »

Latornade a écrit :
15 avr. 2020, 12:35

Et toi prof d’EPS, j’ai bon ?
Moi, je suis devenu prof parce que je ne savais rien faire d'autre.

A la fac, tu acquiers des connaissances purement théoriques (tu fais des sciences, quoi), et ensuite ? Comme tu n'as aucun savoir technique, aucune compétences applicables, il te reste deux choix :

- soit tu continues à faire des sciences et tu deviens chercheur et enseignant universitaire
- soit tu peux apprendre aux autres les connaissances théoriques que tu as acquises : tu deviens prof

Je n'étais pas du tout au niveau pour devenir chercheur, donc je suis devenu prof.

Par contre, je suis prof de sciences physiques, pas prof de sport, j'ai toujours été nul en sport.
Image

Latornade
Messages : 6485
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade »

Faiseur de Tresses a écrit :
15 avr. 2020, 13:57
Latornade a écrit :
15 avr. 2020, 08:34
Vrais questions :
C’est quoi certifié stagiaire ? qu’elle est l’évolution logique salaire/durée ? Bref quels peuvent être les avantages (y a bien un truc qui fait pourquoi tu te tapes un doctorat ;))

Sinon pour situer et non pas pour polémiquer (je trouve que 1400 net avec ces études c’est pas énorme) Un médecin généraliste en net c’est la même chose (avec investissement personnel achat de patientelle, loyer,...), un avocat avec les mêmes problématiques d’installations c’est le smic assuré pendant plusieurs années,..,
Les deux avec des métiers sûrement passionnant (raison1) et la possibilité de crever les plafonds (raison2)
Alors certifié, ça veux dire que je suis titulaire du CAPES, et stagiaire c'est que c'est ma première année dans l'EN.

Tous mes collègues ne sont pas passé(e)s par la case doctorat ; je n'ai pas fait des études pour un boulot (c'est une horreur pour moi) mais parce qu'elles me plaisaient. Ensuite par contre, et puisqu'il y a plus de postes dans le supérieur, faut bien bouffer et enseigner c'est sympa comme boulot (mais difficile, très difficile).

Je connais pas par cœur la grille d'avancement d'un certifié, tu peux la trouver sur le net. Bien sûr plus tu avances et mieux tu es payé, mais c'est surtout en fin de carrière que les avantages se font sentir. Et un collègue qui a commencé dans les années 80 m'a dit, l'un des arguments à l'époque pour faire rentre des gens dans la profession c'était : "vous aurez pas une grosse paie sur l'essentiel de votre vie, par contre vous aurez une super retraite (calculée seulement sur les derniers mois)". Avec la réforme qui rend caduc cet avantage, ils ont véritablement l'impression d'être trahis.
Merci pour cette réponse.

A contrario des deux libéraux de mon exemple qui ont une retraite pas terrible mais peuvent avoir de gros revenus qui compenseraient alors cette perte.
Et voir de très gros qui ferait alors de cette comparaison un truc pas bien venu.

Faiseur de Tresses
Messages : 13649
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Faiseur de Tresses »

sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 13:46
Faiseur de Tresses a écrit :
15 avr. 2020, 13:41
sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 09:23
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 08:58
Moi ça fait 10 ans que j’enseigne et j’ai 2000 euros net
C'est ce que touche à peu près une infirmière après 30 ans de carrière
Et c'est tout aussi scandaleux.
Merci, ça change du discours corporatif et de l'opposition des professions
L'opposition c'est toi qui la créée en posant la question ; les profs et infirmiers sont main dans la main dans les manifs...
Image

Image

___
Messages : 17494
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Florent a écrit :
15 avr. 2020, 11:03
___ a écrit :
15 avr. 2020, 10:52
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 10:40
___ a écrit :
15 avr. 2020, 09:44
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 09:30
sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 09:23
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 08:58
Moi ça fait 10 ans que j’enseigne et j’ai 2000 euros net
C'est ce que touche à peu près une infirmière après 30 ans de carrière
On ne parle pas du même niveau de qualification.
Alors le coup d’opposer les profs aux infirmiers bien joué l’ami, mais je connais très bien cette profession et tout dépend où travaille l’infirmière: les infirmier libéraux ne sont pas à 2000 euros par mois.
Franchement maintenant pas de soucis moi je suis d’accord depuis 20 ans pour que les infirmiers soient mieux rémunérés. J’ai été marié à une infirmière et j’ai bien vu comment elles sont pressées et mal considérées.
Moi je ne suis pas là pour opposer deux professions aux importances vitales pour le pays.
A choisir, je préférerais qu'on paye les profs et les infirmières comme les publicitaires et les traders, et inversement.

Heureusement que le libre marché permet la meilleure allocation des ressources dans les théories économiques orthodoxes ; sinon, quel massacre...

ha ! toi aussi t'es pour la rémunération au mérite !
bah moi aussi.
aucune raison que le bon prof ne soit pas mieux payé que le mauvais prof.
content de te l'entendre lire
Je suis pas contre sur le principe, mais parce que je pense qu'il n'y a aucune méthode valable pour objectiver le mérite quand tu travailles sur de l'humain.
c'est bien pour ça qu'en plus de la rémunération au mérite, li faut instaurer des lignes managériales claires (management opérationnel ET hiérarchique).

2 fois qu'on est d'accord, le Gros et moi

elle est trop chouette la vie

:love1:
Pour rester sérieux, va évaluer objectivement le boulot d'une ASH, d'une aide-soignante, ou d'une infirmière : tu arrives sur des horreurs telles que le nombre de minutes pour nettoyer une chambre ou le nombre de soins administrés par heure, tu laisses de côté la relation humaine parce que tu peux pas faire d'objectifs SMART, et tu aboutis à une sorte d'horreur quasi-concentrationnaire...

sam42
Messages : 3220
Enregistré le : 17 mai 2010, 00:04

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par sam42 »

Faiseur de Tresses a écrit :
15 avr. 2020, 14:23
sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 13:46
Faiseur de Tresses a écrit :
15 avr. 2020, 13:41
sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 09:23
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 08:58
Moi ça fait 10 ans que j’enseigne et j’ai 2000 euros net
C'est ce que touche à peu près une infirmière après 30 ans de carrière
Et c'est tout aussi scandaleux.
Merci, ça change du discours corporatif et de l'opposition des professions
L'opposition c'est toi qui la créée en posant la question ; les profs et infirmiers sont main dans la main dans les manifs...
Contrairement à ce que tu dis, je ne pose pas de question. Mais bon, je me suis trompé, tu es aussi dans le corporatisme ;)

___
Messages : 17494
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 12:19
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 11:16
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 11:06
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 10:51
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 10:46
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 10:03

toujours selon l'OCDE, les profs français sont ceux passant le moins de temps en cours et en établissement.

tu illustres parfaitement le propos. 1450 € pour 22 heures de cours hebdomadaire que tu estimes à + de 40 heures au total.

et ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait une relation de cause à effet entre salaire bas / peu d'heures de cours.
en tout cas, c'est ce qui ressort de l'OCDE
Juste Florent les heures de cours ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Si le gouvernement me dit banco vous faites 35h en établissement, qu’il me fournit classe, matériel nécessaire et une vraie connexion internet qui marche bien et le matos scientifique ok je signe. Je ne ramène rien à faire chez moi... j’y serai largement gagnant.
Aujourd’hui la plupart des profs ne sont pas à 18h, mais déjà plus à 20h de cours.
1h de cours c’est entre 2h et 6h de préparation selon ton expérience et le renouvellement des cours.
Sans compter les tâches administratives qui sont de plus en plus chronophages, notamment quand tu es prof principal. L’orientation des élèves que tu dois maintenant gérer car les CIO sont de plus en plus débordés, les tâches annexes d’organisation qui demandent de plus en plus de paperasse, les réunions de plus en plus nombreuses. Tu rajoutes à cela les copies et les évaluations à préparer... on est largement au dessus des 40h hebdo.
Alors tu m’étonnes qu’ils ne veulent pas qu’on soit obligé de rester dans les établissements pour faire notre boulots, car ils seraient obligés de sortir l’argent pour les heures sup.
Et en passant les profs ont le statut de cadre. Ça les arrange car nous ne sommes pas payés à l’heure, c’est un forfait. Peu importe le temps qu’on y consacre. Et comme mes collègues sont plutôt dans l’ensemble consciencieux ils y passent plus de temps que de raison.
Alors quand on compare des métiers qui n’ont pas le même cadre et statut comme infirmier et prof je me dis que c’est une méconnaissance ou volontaire.
Comme nous en avions déjà convenu lors de la 44ème discussion sur ce sujet (voir pages 962 à 984), la présence en établissement (même pendant les vacances des élèves), c'est en effet la clef. Je ne crois pas qu'il y aura une évolution substantielle de la rémunération des enseignants sans évolutions sur ce point. Et, oui, cela suppose une réorganisation des établissements.
Le problème c'est que comme d'habitude le métier de prof tout le monde a son avis dessus, mais en réalité très peu de personne connaissent concrètement ce métier, son fonctionnement et comment s'organise le travail d'un prof.
Malheureusement concernant l'école tout le monde vient expliquer aux profs comment faire leur métier. Tout çà sous prétexte qu'on est tous passé sur les bancs de l'école. Mais je suis désolé je suis un usagé de l'hôpital, d'un supermarché, d'un garage et j'en passe et je ne prétend pas savoir mieux que les personnes qui font ces boulots en quoi il consiste, si effectivement ils font suffisamment d'heures et comment faire leur boulot. Pour l'école tout le monde veut expliquer aux profs comment bosser.
Oui, et de leur côté les profs vont aller expliquer aux traders et aux publicitaires que leur boulot c'est de la merde : c'est un travers assez humain, et dont on ne se débarrassera pas de sitôt, à mon avis, que de stigmatiser "les autres".
C'est clair. Un peu d'amour et de bienveillance, que diable !

Sinon, il n'y a pas de CPE sur P² ? Je pense qu'il en aurait de bonnes à raconter sur quelques enseignants...
Je ne suis pas prof, et oui, trader et publicitaire, c'est de la merde : le premier déséquilibre totalement la circulation monétaire et partant de l'économie, le deuxième encourage directement la surconsommation évitable et donc la destruction de la planète.

Couramiaud Poitevin
Messages : 2620
Enregistré le : 30 mai 2015, 17:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin »

___ a écrit :
15 avr. 2020, 14:39
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 11:03

c'est bien pour ça qu'en plus de la rémunération au mérite, li faut instaurer des lignes managériales claires (management opérationnel ET hiérarchique).
2 fois qu'on est d'accord, le Gros et moi
elle est trop chouette la vie

:love1:
Pour rester sérieux, va évaluer objectivement le boulot d'une ASH, d'une aide-soignante, ou d'une infirmière : tu arrives sur des horreurs telles que le nombre de minutes pour nettoyer une chambre ou le nombre de soins administrés par heure, tu laisses de côté la relation humaine parce que tu peux pas faire d'objectifs SMART, et tu aboutis à une sorte d'horreur quasi-concentrationnaire...
C'est justement ce choix d'appliquer les méthodes managériales de l'entreprise aux services de santé qui a mené à la catastrophe. Et pourquoi ? Parce que les objectifs d'une entreprise et d'un hôpital ne sont pas les mêmes, donc le mode de gestion ne peut pas être le même.
Si tu ne tiens pas compte de ça
___ a écrit :
15 avr. 2020, 14:39
tu aboutis à une sorte d'horreur quasi-concentrationnaire...
Exactement
On a donné la priorité à la gestion comptable depuis des années sur la gestion sanitaire, cela nous mène au désastre, les soignants l'ont dit 1000 fois,.., voir cette intervention hyper connue d'une cheffe de service en janvier...

Modifié en dernier par Couramiaud Poitevin le 15 avr. 2020, 14:58, modifié 1 fois.
Image

rouge
Messages : 7523
Enregistré le : 30 août 2005, 07:02

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par rouge »

Je fus et reste prof oui ma retraite est correcte pour l’instant
Je n’ai jamais compris l’utilité sociale du métier de trader :nonon: quand à publicitaire quand on voit le nivo de certaines pubs :mdr1:
Il faut allier le pessimisme de l'intelligence à l'optimisme de la volonté :(Gramsci)

Machiavel
Messages : 3741
Enregistré le : 11 févr. 2008, 14:43

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Machiavel »

sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 13:01

Je ne vais pas revenir que tu es le seul de nous 2 à faire la comparaison. Tu n'as pas de chance, je connais beaucoup de prof. Je connais plus le milieu que tu ne le crois.
Oui je nous sens attaqué car nous le sommes en permanence. Et ce ne sont pas quelques brebis galeuses qui doivent pourrir le boulot fait par l’ensemble des collègues.
J’ai aussi choisi ce boulot pour justement pas me bouffer le nez avec mes collègues. Car je ne suis pas là pour dire que je suis le meilleur et je mérite mieux.
Le corporatisme cessera quand la population française prendra conscience que les profs ne sont pas ce que le pouvoir décrit depuis Sarkozy: des fainéants bossant 18h, avec 6 mois de vacances et réutilisant chaque année le même cours...

Tu as fait une comparaison avec justement le revenu des infirmiers. Désolé ce n’est pas une pirouette mais un fait.
Yoda est stéphanois! Que la force verte soit avec nous!

Machiavel
Messages : 3741
Enregistré le : 11 févr. 2008, 14:43

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Machiavel »

Faiseur de Tresses a écrit :
15 avr. 2020, 14:23
sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 13:46
Faiseur de Tresses a écrit :
15 avr. 2020, 13:41
sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 09:23
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 08:58
Moi ça fait 10 ans que j’enseigne et j’ai 2000 euros net
C'est ce que touche à peu près une infirmière après 30 ans de carrière
Et c'est tout aussi scandaleux.
Merci, ça change du discours corporatif et de l'opposition des professions
L'opposition c'est toi qui la créée en posant la question ; les profs et infirmiers sont main dans la main dans les manifs...
Merci ! Je n’ai jamais vu profs et infirmiers se prendre la tête et se reprocher leurs revenus.
Et oui nos traitements sont en ligne et ayant fait faire des recherche de métiers aux élèves certains gamins sont effarés par les paies de nos métiers et des soignants. Certains me disent mais Monsieur faut avoir la foi pour faire ce que vous faites en réalité. Ça c’est une belle récompense quand ils en prennent conscience
Ils ne comprennent pas. Leur indicateur d’utilité sociale a eux c’est la paie !!! Et ils le disent ils ne font pas les discours et les faux semblant en parlant des vacances et des heures de cours.
Yoda est stéphanois! Que la force verte soit avec nous!

Johnnyrepinpeace
Messages : 34
Enregistré le : 31 janv. 2020, 13:51

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Johnnyrepinpeace »

Florent a écrit :
15 avr. 2020, 11:03
___ a écrit :
15 avr. 2020, 10:52
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 10:40
___ a écrit :
15 avr. 2020, 09:44
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 09:30
sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 09:23
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 08:58
Moi ça fait 10 ans que j’enseigne et j’ai 2000 euros net
C'est ce que touche à peu près une infirmière après 30 ans de carrière
On ne parle pas du même niveau de qualification.
Alors le coup d’opposer les profs aux infirmiers bien joué l’ami, mais je connais très bien cette profession et tout dépend où travaille l’infirmière: les infirmier libéraux ne sont pas à 2000 euros par mois.
Franchement maintenant pas de soucis moi je suis d’accord depuis 20 ans pour que les infirmiers soient mieux rémunérés. J’ai été marié à une infirmière et j’ai bien vu comment elles sont pressées et mal considérées.
Moi je ne suis pas là pour opposer deux professions aux importances vitales pour le pays.
La vieille lune du mérite...
- Avoir des gens qui soient à la fois flics et mouchards dans les pattes pour te dire comment bosser.
- être caporalisés et infantilisés.
- Payer des gens à ça (comme les fameux bed manager, soit du fric pour des parasites, je croyais qu'il y avait consensus là-dessus : investir sur les opérationnels.)

Un bien beau projet social.
Et la difficulté à évaluer certaines activités.

A choisir, je préférerais qu'on paye les profs et les infirmières comme les publicitaires et les traders, et inversement.

Heureusement que le libre marché permet la meilleure allocation des ressources dans les théories économiques orthodoxes ; sinon, quel massacre...

ha ! toi aussi t'es pour la rémunération au mérite !
bah moi aussi.
aucune raison que le bon prof ne soit pas mieux payé que le mauvais prof.
content de te l'entendre lire
Je suis pas contre sur le principe, mais parce que je pense qu'il n'y a aucune méthode valable pour objectiver le mérite quand tu travailles sur de l'humain.
c'est bien pour ça qu'en plus de la rémunération au mérite, li faut instaurer des lignes managériales claires (management opérationnel ET hiérarchique).

2 fois qu'on est d'accord, le Gros et moi

elle est trop chouette la vie

:love1:
Il faut avouer qu'après des débuts quasi-parfaits, la com gouvernementale devient un peu plus cacophonique.

Bucky
Messages : 3435
Enregistré le : 14 déc. 2015, 20:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Bucky »

___ a écrit :
15 avr. 2020, 14:45
Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 12:19
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 11:16
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 11:06
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 10:51
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 10:46
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 10:03

toujours selon l'OCDE, les profs français sont ceux passant le moins de temps en cours et en établissement.

tu illustres parfaitement le propos. 1450 € pour 22 heures de cours hebdomadaire que tu estimes à + de 40 heures au total.

et ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait une relation de cause à effet entre salaire bas / peu d'heures de cours.
en tout cas, c'est ce qui ressort de l'OCDE
Juste Florent les heures de cours ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Si le gouvernement me dit banco vous faites 35h en établissement, qu’il me fournit classe, matériel nécessaire et une vraie connexion internet qui marche bien et le matos scientifique ok je signe. Je ne ramène rien à faire chez moi... j’y serai largement gagnant.
Aujourd’hui la plupart des profs ne sont pas à 18h, mais déjà plus à 20h de cours.
1h de cours c’est entre 2h et 6h de préparation selon ton expérience et le renouvellement des cours.
Sans compter les tâches administratives qui sont de plus en plus chronophages, notamment quand tu es prof principal. L’orientation des élèves que tu dois maintenant gérer car les CIO sont de plus en plus débordés, les tâches annexes d’organisation qui demandent de plus en plus de paperasse, les réunions de plus en plus nombreuses. Tu rajoutes à cela les copies et les évaluations à préparer... on est largement au dessus des 40h hebdo.
Alors tu m’étonnes qu’ils ne veulent pas qu’on soit obligé de rester dans les établissements pour faire notre boulots, car ils seraient obligés de sortir l’argent pour les heures sup.
Et en passant les profs ont le statut de cadre. Ça les arrange car nous ne sommes pas payés à l’heure, c’est un forfait. Peu importe le temps qu’on y consacre. Et comme mes collègues sont plutôt dans l’ensemble consciencieux ils y passent plus de temps que de raison.
Alors quand on compare des métiers qui n’ont pas le même cadre et statut comme infirmier et prof je me dis que c’est une méconnaissance ou volontaire.
Comme nous en avions déjà convenu lors de la 44ème discussion sur ce sujet (voir pages 962 à 984), la présence en établissement (même pendant les vacances des élèves), c'est en effet la clef. Je ne crois pas qu'il y aura une évolution substantielle de la rémunération des enseignants sans évolutions sur ce point. Et, oui, cela suppose une réorganisation des établissements.
Le problème c'est que comme d'habitude le métier de prof tout le monde a son avis dessus, mais en réalité très peu de personne connaissent concrètement ce métier, son fonctionnement et comment s'organise le travail d'un prof.
Malheureusement concernant l'école tout le monde vient expliquer aux profs comment faire leur métier. Tout çà sous prétexte qu'on est tous passé sur les bancs de l'école. Mais je suis désolé je suis un usagé de l'hôpital, d'un supermarché, d'un garage et j'en passe et je ne prétend pas savoir mieux que les personnes qui font ces boulots en quoi il consiste, si effectivement ils font suffisamment d'heures et comment faire leur boulot. Pour l'école tout le monde veut expliquer aux profs comment bosser.
Oui, et de leur côté les profs vont aller expliquer aux traders et aux publicitaires que leur boulot c'est de la merde : c'est un travers assez humain, et dont on ne se débarrassera pas de sitôt, à mon avis, que de stigmatiser "les autres".
C'est clair. Un peu d'amour et de bienveillance, que diable !

Sinon, il n'y a pas de CPE sur P² ? Je pense qu'il en aurait de bonnes à raconter sur quelques enseignants...
Je ne suis pas prof, et oui, trader et publicitaire, c'est de la merde : le premier déséquilibre totalement la circulation monétaire et partant de l'économie, le deuxième encourage directement la surconsommation évitable et donc la destruction de la planète.
Ton sens de la mesure t'honore.

Alors, pour ta gouverne, la publicité a pour fonction d'aider des producteurs / distributeurs / prestataires de services à se faire connaitre, à développer leur business.

Cette vision manichéenne doit être bien confortable mais elle est erronée.

thesnakke
Messages : 5960
Enregistré le : 11 juil. 2011, 23:36

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par thesnakke »

Couramiaud Poitevin a écrit :
15 avr. 2020, 14:11
Latornade a écrit :
15 avr. 2020, 12:35

Et toi prof d’EPS, j’ai bon ?
Moi, je suis devenu prof parce que je ne savais rien faire d'autre.

A la fac, tu acquiers des connaissances purement théoriques (tu fais des sciences, quoi), et ensuite ? Comme tu n'as aucun savoir technique, aucune compétences applicables, il te reste deux choix :

- soit tu continues à faire des sciences et tu deviens chercheur et enseignant universitaire
- soit tu peux apprendre aux autres les connaissances théoriques que tu as acquises : tu deviens prof

Je n'étais pas du tout au niveau pour devenir chercheur, donc je suis devenu prof.

Par contre, je suis prof de sciences physiques, pas prof de sport, j'ai toujours été nul en sport.
C'est très sincèrement le lot d'à peu près toutes les études supérieures, y'a pas que ces deux voies là hein.
Tu sors d'école d'ingé ou de commerce, de BTS ou de DUT, ou de la fac, tu n'as que des connaissances théoriques c'est pas un pauvre stage de 6 mois qui fera de toi un expert de quoique ce soit, la pratiques ca s'applique en bossant dans une entreprise, donc si tu as fini prof alors que ce n'était pas une vocation c'est juste par paresse et manque d'ambition. J'ai plein de potes qui sortent de la fac et qui bossent dans des boites ou qui sont entrepreneurs.
Je crois que je me suis coupé la gencive avec un grumeau cuit. C'est possible ou pas ?

Michel-Ange
Messages : 3752
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 15:29
___ a écrit :
15 avr. 2020, 14:45
Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 12:19
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 11:16
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 11:06
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 10:51
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 10:46
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 10:03

toujours selon l'OCDE, les profs français sont ceux passant le moins de temps en cours et en établissement.

tu illustres parfaitement le propos. 1450 € pour 22 heures de cours hebdomadaire que tu estimes à + de 40 heures au total.

et ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait une relation de cause à effet entre salaire bas / peu d'heures de cours.
en tout cas, c'est ce qui ressort de l'OCDE
Juste Florent les heures de cours ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Si le gouvernement me dit banco vous faites 35h en établissement, qu’il me fournit classe, matériel nécessaire et une vraie connexion internet qui marche bien et le matos scientifique ok je signe. Je ne ramène rien à faire chez moi... j’y serai largement gagnant.
Aujourd’hui la plupart des profs ne sont pas à 18h, mais déjà plus à 20h de cours.
1h de cours c’est entre 2h et 6h de préparation selon ton expérience et le renouvellement des cours.
Sans compter les tâches administratives qui sont de plus en plus chronophages, notamment quand tu es prof principal. L’orientation des élèves que tu dois maintenant gérer car les CIO sont de plus en plus débordés, les tâches annexes d’organisation qui demandent de plus en plus de paperasse, les réunions de plus en plus nombreuses. Tu rajoutes à cela les copies et les évaluations à préparer... on est largement au dessus des 40h hebdo.
Alors tu m’étonnes qu’ils ne veulent pas qu’on soit obligé de rester dans les établissements pour faire notre boulots, car ils seraient obligés de sortir l’argent pour les heures sup.
Et en passant les profs ont le statut de cadre. Ça les arrange car nous ne sommes pas payés à l’heure, c’est un forfait. Peu importe le temps qu’on y consacre. Et comme mes collègues sont plutôt dans l’ensemble consciencieux ils y passent plus de temps que de raison.
Alors quand on compare des métiers qui n’ont pas le même cadre et statut comme infirmier et prof je me dis que c’est une méconnaissance ou volontaire.
Comme nous en avions déjà convenu lors de la 44ème discussion sur ce sujet (voir pages 962 à 984), la présence en établissement (même pendant les vacances des élèves), c'est en effet la clef. Je ne crois pas qu'il y aura une évolution substantielle de la rémunération des enseignants sans évolutions sur ce point. Et, oui, cela suppose une réorganisation des établissements.
Le problème c'est que comme d'habitude le métier de prof tout le monde a son avis dessus, mais en réalité très peu de personne connaissent concrètement ce métier, son fonctionnement et comment s'organise le travail d'un prof.
Malheureusement concernant l'école tout le monde vient expliquer aux profs comment faire leur métier. Tout çà sous prétexte qu'on est tous passé sur les bancs de l'école. Mais je suis désolé je suis un usagé de l'hôpital, d'un supermarché, d'un garage et j'en passe et je ne prétend pas savoir mieux que les personnes qui font ces boulots en quoi il consiste, si effectivement ils font suffisamment d'heures et comment faire leur boulot. Pour l'école tout le monde veut expliquer aux profs comment bosser.
Oui, et de leur côté les profs vont aller expliquer aux traders et aux publicitaires que leur boulot c'est de la merde : c'est un travers assez humain, et dont on ne se débarrassera pas de sitôt, à mon avis, que de stigmatiser "les autres".
C'est clair. Un peu d'amour et de bienveillance, que diable !

Sinon, il n'y a pas de CPE sur P² ? Je pense qu'il en aurait de bonnes à raconter sur quelques enseignants...
Je ne suis pas prof, et oui, trader et publicitaire, c'est de la merde : le premier déséquilibre totalement la circulation monétaire et partant de l'économie, le deuxième encourage directement la surconsommation évitable et donc la destruction de la planète.
Ton sens de la mesure t'honore.

Alors, pour ta gouverne, la publicité a pour fonction d'aider des producteurs / distributeurs / prestataires de services à se faire connaitre, à développer leur business.

Cette vision manichéenne doit être bien confortable mais elle est erronée.
On voit bien ici (et ailleurs) quelles sont les professions réellement largement méprisées par l'opinion publique.

baggio42
Messages : 9917
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 »

Couramiaud Poitevin a écrit :
15 avr. 2020, 01:17
baggio42 a écrit :
14 avr. 2020, 19:34
C'est bon, t'es plus calme, moins stressé. Apéro GJ :alcool1: :mrgreen:
Qu'est ce que tu es pénible des fois :langue2: ;) :mrgreen:
Dénoncer oui.Matraquer non.
Matraquer ? C'est la police de Macron qui matraque, pas moi ! Je suis beaucoup mois violent que toi, je te signale. Il t'arrive de partir des des tirades d'une violence inouïe sur certaines catégories de personnes (fonctionnaires, postiers), d'une violence qui n'est même pas acceptable. Surtout qu'elle est dirigée contre des catégories de Français qui n'ont pas a subir ça. tu pratiques la stigmatisation, tu cherches des boucs émissaires à cette crise en faisant ça. Ce n'est pas l'attitude à avoir.
baggio42 a écrit :
14 avr. 2020, 19:34
Tiens je vais apporter de l'eau à ton moulin.
Pourquoi on ne requisitionne pas les hôtels pour mettre les citoyens porteurs du virus, au lieu qu'ils restent chez eux, au contact de leurs proches.Sur cet item précis, le gouvernement n'est pas bon!
Tu as peut être raison, sur les hôtels, mais peut être que non. Avant de discuter de la méthode de confinement, il faut déjà qu'on nous l'expose, ce qui a été choisi !
Or, ça n'a pas été fait ! Tout est confus ! D'abord que le chef de l'état nous fasse un point sur la situation et nous explique les choix techniques qui ont été opérés ! Qu'on arrête de prendre les Français pour des cons ! Qu'on nous dise ou sont sont les problèmes sans se cacher, et les solutions !

Mais on nous ment depuis le début, alors maintenant, c'est difficile. Et la parole est essentielle, dans ces situations : c'est la parole du chef de l'état qui oriente, qui galvanise, qui fait régner la confiance.

De Gaulle, c'est d'abord un discours : c'est un homme qui quitte la France et qui déclare continuer le combat. En fait, il n'est pas en mesure de continuer, il n'a pas armé, il n'a que son verbe pour lui, et il fait continuer la France par la force des mots. Mais attention, les mots et l'attitude concorde, ce n'est pas un rôle qu'il joue, comme Macron. De Gaulle, le 18 juin il était son discours, comme la reine dimanche. Macron, il n'est rien, il est creux, donc il ne peut pas avoir un discours qui galvanise la France.

Macron n'est pas à la hauteur. On le savait avant, mais là, on le voit tous les jours. Et même toi, tu le sais. La preuve, tu viens me parler.
Tu l'as soutenu Macron, parce que tu pensais qu'il défendais tes intérêts, et maintenant, tu n'as plus confiance. Tu as peur pour ta santé, celle de ta famille, tes revenus sont menacés, ton travail. Tout ce qui fait ta vie (famille, travail, santé) est en péril.

Et entre les mains de qui elle est, ton existence ? d'un médiocre narcisse, Macron, et d'une bande de bras cassés au services des puissances d'argent. Et maintenant, tu viens discuter des solutions à trouver avec des gens comme moi, tu vois que la solution, c'est pas Macron qui va la construire, mais des Français comme moi, et même d'autres GJ, et oui !

Maintenant, tu comprends que Macron et Cie ne défendent pas tes intérêts, mais ceux de personnes bien plus riche. Les GJ le disent depuis le début, mais pour toi, ils étaient ce que tu n'es pas, des pauvres, des perdants.

Maintenant, on n'a pas le choix, il faut faire avec Macron, mais c'est important de réfléchir et montrer quand on n'est pas d'accord, parce que ça infléchit le pouvoir, même si on n'est pas dans la rue pour gueuler.

La première chose qu'on doit demander au pouvoir en place, c'est pas des hôtels, ce sont des précisions sur les choix décidés par le gouvernement : qu'on nous dise clairement ou on en est, quels choix sont opérés et pour quelle raison. C'est un préalable indispensable. Après, on peut se prononcer sur les choix.
Il y a un léger progrès : Macron a plus ou moins reconnu la pénurie de matériel : il ne nous ment plus, c'est déjà ça, mais il ne nous explique pas les choix opéré, et c'est ce qu'il devait faire. Encore un rendez-vous de raté, un de plus.

Et oui, on est dans une crise monstrueuse et on a un minus au pouvoir, et c'est impossible de changer maintenant. On va faire avec, on va essayer de l'aider, on va essayer de passer cette crise ensembles, solidaires.

Pour finir, j'ai parlé de De Gaulle, mais il n'y avait pas que lui. Il ne faut pas oublier le le rôle qu'à joué Georges Mandel, de son vrai nom Louis Rothschild, né le 5 juin 1885 et assassiné le 7 juillet 1944 des miliciens, homme politique de droite. Mandel a été en partie à l'origine de la détermination du général de Gaulle, le 14 juin 1940, d'aller à Londres représenter la France libre. Cet épisode est évoqué par le Général dans ses Mémoires de guerre. C'est ainsi que dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 juin 1940, à la préfecture de Tours16, en pleine débâcle de la France, Mandel lui dit : "Vous avez de grands devoirs à accomplir, général, mais avec l'avantage d'être au milieu de nous tous un homme intact... Ne pensez qu'à ce qui doit être fait pour la France, et songez que, le cas échéant, votre fonction actuelle pourra vous faciliter les choses."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Mandel

Ce sont des hommes comme ça qui ont fait la France. Macron n'en est pas, mais nous, on doit essayer de marcher dans les pas de ces hommes, et de faire au mieux pour traverser cette crise. Un page de l'humanité se tourne, plus rien ne sera comme avant, et c'est à nous de construire le futur, en essayant d'être à la hauteur, comme d'autres ont su l'être à d'autres moments terribles de notre Histoire.
Que répondre à cet amoncellement de contre vérités.
En fait tu es le digne représentant du francais d'aujourd'hui. Impatient, qui veut tout savoir, tout contrôler. Le problème, vois-tu est que nous sommes face à , les historiens me diront le contraire avec plaisir, un événement jamais vécu sur la planète entière. De plus un événement qui a la même origine , les mêmes causes et qui aura les mêmes conséquences.

Alors, oui c'est difficile d'anticiper car pour anticiper, il faut savoir ce qui va se passer. A l'approche de l'hiver tu mets du fioul ou tu rentres du bois.
A l'approche de l'été tu prévois tes vacances, si tu en a les moyens. Là, rien, nada.Tu ne sais rien CP, et c'est cela qui t'insupporte, toi représentant de la génération des 30 glorieuses. Tu veux tout savoir, tout contrôler et surtout qu'on explique l'inexplicable..

En fait ce virus est comme les jeunes d'aujourd'hui, generation Y ? Me semble t'il ? Ces jeunes à qui on propose un job en CDi, mais qui te répondent, non merci, je parts en Nouvelle-Zélande tondre des moutons!

Eh bien le virus c'est pareil, tu crois qu'il est là , qu'il se soigne comme cela ? Eh bien non ...
Le seul remède pour nous, c'est la patience et surtout ne rien prévoir.

___
Messages : 17494
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 15:29
___ a écrit :
15 avr. 2020, 14:45
Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 12:19
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 11:16
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 11:06
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 10:51
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 10:46
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 10:03

toujours selon l'OCDE, les profs français sont ceux passant le moins de temps en cours et en établissement.

tu illustres parfaitement le propos. 1450 € pour 22 heures de cours hebdomadaire que tu estimes à + de 40 heures au total.

et ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait une relation de cause à effet entre salaire bas / peu d'heures de cours.
en tout cas, c'est ce qui ressort de l'OCDE
Juste Florent les heures de cours ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Si le gouvernement me dit banco vous faites 35h en établissement, qu’il me fournit classe, matériel nécessaire et une vraie connexion internet qui marche bien et le matos scientifique ok je signe. Je ne ramène rien à faire chez moi... j’y serai largement gagnant.
Aujourd’hui la plupart des profs ne sont pas à 18h, mais déjà plus à 20h de cours.
1h de cours c’est entre 2h et 6h de préparation selon ton expérience et le renouvellement des cours.
Sans compter les tâches administratives qui sont de plus en plus chronophages, notamment quand tu es prof principal. L’orientation des élèves que tu dois maintenant gérer car les CIO sont de plus en plus débordés, les tâches annexes d’organisation qui demandent de plus en plus de paperasse, les réunions de plus en plus nombreuses. Tu rajoutes à cela les copies et les évaluations à préparer... on est largement au dessus des 40h hebdo.
Alors tu m’étonnes qu’ils ne veulent pas qu’on soit obligé de rester dans les établissements pour faire notre boulots, car ils seraient obligés de sortir l’argent pour les heures sup.
Et en passant les profs ont le statut de cadre. Ça les arrange car nous ne sommes pas payés à l’heure, c’est un forfait. Peu importe le temps qu’on y consacre. Et comme mes collègues sont plutôt dans l’ensemble consciencieux ils y passent plus de temps que de raison.
Alors quand on compare des métiers qui n’ont pas le même cadre et statut comme infirmier et prof je me dis que c’est une méconnaissance ou volontaire.
Comme nous en avions déjà convenu lors de la 44ème discussion sur ce sujet (voir pages 962 à 984), la présence en établissement (même pendant les vacances des élèves), c'est en effet la clef. Je ne crois pas qu'il y aura une évolution substantielle de la rémunération des enseignants sans évolutions sur ce point. Et, oui, cela suppose une réorganisation des établissements.
Le problème c'est que comme d'habitude le métier de prof tout le monde a son avis dessus, mais en réalité très peu de personne connaissent concrètement ce métier, son fonctionnement et comment s'organise le travail d'un prof.
Malheureusement concernant l'école tout le monde vient expliquer aux profs comment faire leur métier. Tout çà sous prétexte qu'on est tous passé sur les bancs de l'école. Mais je suis désolé je suis un usagé de l'hôpital, d'un supermarché, d'un garage et j'en passe et je ne prétend pas savoir mieux que les personnes qui font ces boulots en quoi il consiste, si effectivement ils font suffisamment d'heures et comment faire leur boulot. Pour l'école tout le monde veut expliquer aux profs comment bosser.
Oui, et de leur côté les profs vont aller expliquer aux traders et aux publicitaires que leur boulot c'est de la merde : c'est un travers assez humain, et dont on ne se débarrassera pas de sitôt, à mon avis, que de stigmatiser "les autres".
C'est clair. Un peu d'amour et de bienveillance, que diable !

Sinon, il n'y a pas de CPE sur P² ? Je pense qu'il en aurait de bonnes à raconter sur quelques enseignants...
Je ne suis pas prof, et oui, trader et publicitaire, c'est de la merde : le premier déséquilibre totalement la circulation monétaire et partant de l'économie, le deuxième encourage directement la surconsommation évitable et donc la destruction de la planète.
Ton sens de la mesure t'honore.

Alors, pour ta gouverne, la publicité a pour fonction d'aider des producteurs / distributeurs / prestataires de services à se faire connaitre, à développer leur business.

Cette vision manichéenne doit être bien confortable mais elle est erronée.
Rooh, ça va. Tes collègues qui s'appuient sur la psychologie cognitive pour convaincre les abrutis comme moi qu'ils ont besoin de trucs inutiles, en bout de course sont les principaux lieutenants de la destruction planétaire et suicidaire à laquelle nous nous livrons.

La pub, ça a complètement dérivé dans l'hubris.

___
Messages : 17494
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 15:34
Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 15:29
___ a écrit :
15 avr. 2020, 14:45
Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 12:19
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 11:16
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 11:06
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 10:51
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 10:46
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 10:03

toujours selon l'OCDE, les profs français sont ceux passant le moins de temps en cours et en établissement.

tu illustres parfaitement le propos. 1450 € pour 22 heures de cours hebdomadaire que tu estimes à + de 40 heures au total.

et ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait une relation de cause à effet entre salaire bas / peu d'heures de cours.
en tout cas, c'est ce qui ressort de l'OCDE
Juste Florent les heures de cours ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Si le gouvernement me dit banco vous faites 35h en établissement, qu’il me fournit classe, matériel nécessaire et une vraie connexion internet qui marche bien et le matos scientifique ok je signe. Je ne ramène rien à faire chez moi... j’y serai largement gagnant.
Aujourd’hui la plupart des profs ne sont pas à 18h, mais déjà plus à 20h de cours.
1h de cours c’est entre 2h et 6h de préparation selon ton expérience et le renouvellement des cours.
Sans compter les tâches administratives qui sont de plus en plus chronophages, notamment quand tu es prof principal. L’orientation des élèves que tu dois maintenant gérer car les CIO sont de plus en plus débordés, les tâches annexes d’organisation qui demandent de plus en plus de paperasse, les réunions de plus en plus nombreuses. Tu rajoutes à cela les copies et les évaluations à préparer... on est largement au dessus des 40h hebdo.
Alors tu m’étonnes qu’ils ne veulent pas qu’on soit obligé de rester dans les établissements pour faire notre boulots, car ils seraient obligés de sortir l’argent pour les heures sup.
Et en passant les profs ont le statut de cadre. Ça les arrange car nous ne sommes pas payés à l’heure, c’est un forfait. Peu importe le temps qu’on y consacre. Et comme mes collègues sont plutôt dans l’ensemble consciencieux ils y passent plus de temps que de raison.
Alors quand on compare des métiers qui n’ont pas le même cadre et statut comme infirmier et prof je me dis que c’est une méconnaissance ou volontaire.
Comme nous en avions déjà convenu lors de la 44ème discussion sur ce sujet (voir pages 962 à 984), la présence en établissement (même pendant les vacances des élèves), c'est en effet la clef. Je ne crois pas qu'il y aura une évolution substantielle de la rémunération des enseignants sans évolutions sur ce point. Et, oui, cela suppose une réorganisation des établissements.
Le problème c'est que comme d'habitude le métier de prof tout le monde a son avis dessus, mais en réalité très peu de personne connaissent concrètement ce métier, son fonctionnement et comment s'organise le travail d'un prof.
Malheureusement concernant l'école tout le monde vient expliquer aux profs comment faire leur métier. Tout çà sous prétexte qu'on est tous passé sur les bancs de l'école. Mais je suis désolé je suis un usagé de l'hôpital, d'un supermarché, d'un garage et j'en passe et je ne prétend pas savoir mieux que les personnes qui font ces boulots en quoi il consiste, si effectivement ils font suffisamment d'heures et comment faire leur boulot. Pour l'école tout le monde veut expliquer aux profs comment bosser.
Oui, et de leur côté les profs vont aller expliquer aux traders et aux publicitaires que leur boulot c'est de la merde : c'est un travers assez humain, et dont on ne se débarrassera pas de sitôt, à mon avis, que de stigmatiser "les autres".
C'est clair. Un peu d'amour et de bienveillance, que diable !

Sinon, il n'y a pas de CPE sur P² ? Je pense qu'il en aurait de bonnes à raconter sur quelques enseignants...
Je ne suis pas prof, et oui, trader et publicitaire, c'est de la merde : le premier déséquilibre totalement la circulation monétaire et partant de l'économie, le deuxième encourage directement la surconsommation évitable et donc la destruction de la planète.
Ton sens de la mesure t'honore.

Alors, pour ta gouverne, la publicité a pour fonction d'aider des producteurs / distributeurs / prestataires de services à se faire connaitre, à développer leur business.

Cette vision manichéenne doit être bien confortable mais elle est erronée.
On voit bien ici (et ailleurs) quelles sont les professions réellement largement méprisées par l'opinion publique.
Tu crois à une fiction comme l'opinion publique, toi ? Je te croyais plus intelligent que ça.

Bucky
Messages : 3435
Enregistré le : 14 déc. 2015, 20:08

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Bucky »

___ a écrit :
15 avr. 2020, 15:52
Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 15:29
___ a écrit :
15 avr. 2020, 14:45
Bucky a écrit :
15 avr. 2020, 12:19
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 11:16
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 11:06
Michel-Ange a écrit :
15 avr. 2020, 10:51
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 10:46
Florent a écrit :
15 avr. 2020, 10:03

toujours selon l'OCDE, les profs français sont ceux passant le moins de temps en cours et en établissement.

tu illustres parfaitement le propos. 1450 € pour 22 heures de cours hebdomadaire que tu estimes à + de 40 heures au total.

et ça ne m'étonnerait pas qu'il y ait une relation de cause à effet entre salaire bas / peu d'heures de cours.
en tout cas, c'est ce qui ressort de l'OCDE
Juste Florent les heures de cours ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Si le gouvernement me dit banco vous faites 35h en établissement, qu’il me fournit classe, matériel nécessaire et une vraie connexion internet qui marche bien et le matos scientifique ok je signe. Je ne ramène rien à faire chez moi... j’y serai largement gagnant.
Aujourd’hui la plupart des profs ne sont pas à 18h, mais déjà plus à 20h de cours.
1h de cours c’est entre 2h et 6h de préparation selon ton expérience et le renouvellement des cours.
Sans compter les tâches administratives qui sont de plus en plus chronophages, notamment quand tu es prof principal. L’orientation des élèves que tu dois maintenant gérer car les CIO sont de plus en plus débordés, les tâches annexes d’organisation qui demandent de plus en plus de paperasse, les réunions de plus en plus nombreuses. Tu rajoutes à cela les copies et les évaluations à préparer... on est largement au dessus des 40h hebdo.
Alors tu m’étonnes qu’ils ne veulent pas qu’on soit obligé de rester dans les établissements pour faire notre boulots, car ils seraient obligés de sortir l’argent pour les heures sup.
Et en passant les profs ont le statut de cadre. Ça les arrange car nous ne sommes pas payés à l’heure, c’est un forfait. Peu importe le temps qu’on y consacre. Et comme mes collègues sont plutôt dans l’ensemble consciencieux ils y passent plus de temps que de raison.
Alors quand on compare des métiers qui n’ont pas le même cadre et statut comme infirmier et prof je me dis que c’est une méconnaissance ou volontaire.
Comme nous en avions déjà convenu lors de la 44ème discussion sur ce sujet (voir pages 962 à 984), la présence en établissement (même pendant les vacances des élèves), c'est en effet la clef. Je ne crois pas qu'il y aura une évolution substantielle de la rémunération des enseignants sans évolutions sur ce point. Et, oui, cela suppose une réorganisation des établissements.
Le problème c'est que comme d'habitude le métier de prof tout le monde a son avis dessus, mais en réalité très peu de personne connaissent concrètement ce métier, son fonctionnement et comment s'organise le travail d'un prof.
Malheureusement concernant l'école tout le monde vient expliquer aux profs comment faire leur métier. Tout çà sous prétexte qu'on est tous passé sur les bancs de l'école. Mais je suis désolé je suis un usagé de l'hôpital, d'un supermarché, d'un garage et j'en passe et je ne prétend pas savoir mieux que les personnes qui font ces boulots en quoi il consiste, si effectivement ils font suffisamment d'heures et comment faire leur boulot. Pour l'école tout le monde veut expliquer aux profs comment bosser.
Oui, et de leur côté les profs vont aller expliquer aux traders et aux publicitaires que leur boulot c'est de la merde : c'est un travers assez humain, et dont on ne se débarrassera pas de sitôt, à mon avis, que de stigmatiser "les autres".
C'est clair. Un peu d'amour et de bienveillance, que diable !

Sinon, il n'y a pas de CPE sur P² ? Je pense qu'il en aurait de bonnes à raconter sur quelques enseignants...
Je ne suis pas prof, et oui, trader et publicitaire, c'est de la merde : le premier déséquilibre totalement la circulation monétaire et partant de l'économie, le deuxième encourage directement la surconsommation évitable et donc la destruction de la planète.
Ton sens de la mesure t'honore.

Alors, pour ta gouverne, la publicité a pour fonction d'aider des producteurs / distributeurs / prestataires de services à se faire connaitre, à développer leur business.

Cette vision manichéenne doit être bien confortable mais elle est erronée.
Rooh, ça va. Tes collègues qui s'appuient sur la psychologie cognitive pour convaincre les abrutis comme moi qu'ils ont besoin de trucs inutiles, en bout de course sont les principaux lieutenants de la destruction planétaire et suicidaire à laquelle nous nous livrons.

La pub, ça a complètement dérivé dans l'hubris.
La pub a ses dérives, certes, mais elle a aussi des vertus : communiquer efficacement. Tu as trop regardé Mad Men.
D'accord sur le principe que nous nous sommes créés des besoins inutiles. Mais c'est aussi lié au progrès.

Couramiaud Poitevin
Messages : 2620
Enregistré le : 30 mai 2015, 17:37

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Couramiaud Poitevin »

thesnakke a écrit :
15 avr. 2020, 15:31
Couramiaud Poitevin a écrit :
15 avr. 2020, 14:11
Moi, je suis devenu prof parce que je ne savais rien faire d'autre.
si tu as fini prof alors que ce n'était pas une vocation c'est juste par paresse et manque d'ambition.
Tu as raison. Je n'ai pas été capable de faire autre chose. Le choix d'une carrière est quelques chose de très complexe, je le vois avec mes élèves. On subit des déterminismes, familiaux, scolaires, et il n'est pas toujours simple de s'en dégager et de s'affirmer.
De fait, j'ai longtemps été englué là-dedans, pendant longtemps, je n'ai pas su m'affirmer, c'est tout à fait assimilable à un manque d'ambition.

Paresse ? Également. Je ne me suis pas impliqué dans mes études comme j'aurais pu le faire si justement j'avais réussi à me déterminer et m'affirmer dans un choix d'étude qui m'eut mieux convenu.

En même temps, le métier d'enseignant m'a bien correspondu par de multiples aspects, et je pense que je fais du bon boulot, que j'apporte quelques chose. J'avais un regret, cependant : celui de n'être jamais sorti de l'école, d'être passé d'élève a enseignant. Je n'ai jamais quitté la classe, j'ai juste changé de place. Ne pas être allé dans la "vraie vie", je vis ça comme une infirmité.
C'est pour ça que j'ai toujours rêvé de démissionner. Pour faire quoi, je ne sais pas, mais enfin sortir de l'école.

Des difficultés familiales professionnelles et financières liées n'ont amené à me lancer dans l'achat-vente d'une certaine catégorie de marchandise sur le net. J'ai commencé avec quelques bricoles que je possédais, il y a 6 ans, et maintenant, la SARL familiale fais un ca de plus de 100.000 €/an.

J'étais en train de préparer ma démission de la fonction publique, pour l'an prochain, réaliser mon rêve, et voilà le virus qui se pointe...
thesnakke a écrit :
15 avr. 2020, 15:31
C'est très sincèrement le lot d'à peu près toutes les études supérieures, y'a pas que ces deux voies là hein.
Tu sors d'école d'ingé ou de commerce, de BTS ou de DUT, ou de la fac, tu n'as que des connaissances théoriques c'est pas un pauvre stage de 6 mois qui fera de toi
Là, c'est faux. J'ai des élèves de BTS, en sortie de stage, en fin de première année ils ont une vraie approche de l'entreprise, et par ailleurs, en sortie de formation, ils ont un métier en main, ils trouvent du boulot sans se fouler.
Pour les écoles d'ingé, c'est pareil, la liaison avec les entreprises est beaucoup plus étroite que pour les facs,

En fac, je le vois avec mon fils, tu as intérêt a bien mener ta barque si tu veux intégrer le monde de l'entreprise, et contrairement à ce que tu dis, le stage de 6 mois est très important : c'est celui qui te donne l'expérience, et toutes les annonces de premier emploi exigent justement une expérience, que seul ce stage permet d'acquérir (en tout cas dans le domaine de mon fils, la mesure physique).
Image

Faiseur de Tresses
Messages : 13649
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Faiseur de Tresses »

sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 14:41
Faiseur de Tresses a écrit :
15 avr. 2020, 14:23
sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 13:46
Faiseur de Tresses a écrit :
15 avr. 2020, 13:41
sam42 a écrit :
15 avr. 2020, 09:23
Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 08:58
Moi ça fait 10 ans que j’enseigne et j’ai 2000 euros net
C'est ce que touche à peu près une infirmière après 30 ans de carrière
Et c'est tout aussi scandaleux.
Merci, ça change du discours corporatif et de l'opposition des professions
L'opposition c'est toi qui la créée en posant la question ; les profs et infirmiers sont main dans la main dans les manifs...
Contrairement à ce que tu dis, je ne pose pas de question. Mais bon, je me suis trompé, tu es aussi dans le corporatisme ;)
Fait pas semblant de pas avoir lu, t'es quand même super chiant quand tu t'y mets.
Image

Image

Faiseur de Tresses
Messages : 13649
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Faiseur de Tresses »

Sinon, je pense qu'un secteur qui ma morfler c'est les coiffeurs, avec tout les mecs qui comme moi vont se rendre compte qu'ils peuvent se couper les cheveux seuls et qu'ils auront plus besoin d'y aller. :mrgreen:
Image

Image

Rob420
Messages : 23168
Enregistré le : 02 août 2005, 23:50

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Rob420 »

Machiavel a écrit :
15 avr. 2020, 08:58
Moi ça fait 10 ans que j’enseigne et j’ai 2000 euros net
Ca dépend vraiment des académies
ma femme qui gagne moins que les prof des collèges/lycée est au dessus

osvaldopiazzolla
Messages : 20658
Enregistré le : 29 août 2005, 14:05

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par osvaldopiazzolla »

Fourina a écrit :
15 avr. 2020, 10:09
osvaldopiazzolla a écrit :
15 avr. 2020, 04:04
Fourina a écrit :
15 avr. 2020, 01:41
osvaldopiazzolla a écrit :
15 avr. 2020, 00:29
Jelp a écrit :
14 avr. 2020, 18:12
osvaldopiazzolla a écrit :
14 avr. 2020, 16:53
Florent a écrit :
14 avr. 2020, 10:13
osvaldopiazzolla a écrit :
14 avr. 2020, 00:29
Michel-Ange a écrit :
13 avr. 2020, 23:47
Couramiaud Poitevin a écrit :
13 avr. 2020, 23:43
Michel-Ange a écrit :
13 avr. 2020, 23:22
Florent a écrit :
13 avr. 2020, 23:15
Michel-Ange a écrit :
13 avr. 2020, 23:09
Manuel Valls est plutôt un gars bien.
C'est marrant, j'ai l'impression que l'opinion publique a toujours tendance à tomber à côté pour juger des politiques (en bien comme en mal, d'ailleurs). Bizarre...
En quoi il est bien ?

Je suis (sincèrement) intéressé d’avoir une opinion contraire à la mienne
Ben, un gars bien, quoi : il est plutôt sympa, respectueux avec les gens qui l'entourent, pas égocentrique, il a de vraies convictions politiques et pas seulement de l'ambition personnelle, etc.
C'est surtout qu'il a certaines vues communes avec Michel-Ange en ce qui concerne l'islam, le mec sympa
Tout à fait.
Sur l'extrémisme religieux de manière générale.
Sauf le Kach, bien sûr.
C'est quoi, le Kach ?
Cet article devrait te parler : https://theconversation.com/deux-drapea ... ures-64303
Très intéressant
Merci Op
Serviteur ! tu noteras que pendant le match, on s'est rendu compte que les MFs et les GAs, tous deux apos, n'ont pas eu la même attitude : comme quoi, être un groupe "apo" ça peut se vivre de différentes manières.[/b]

tu trouveras une analyse de ça dans les comms du même article, mais publié (aussi) dans les cahiers du football.

http://www.cahiersdufootball.net/articl ... ticle=6393
:mrgreen: Au risque de foirer ou de contourner ton analyse OP, en fait 99% des groupes se disent apolitiques. Ensuite, il y a ceux qui le sont dans les faits (en interne), dans la communication et les actions publiques et de tribune, et ceux qui ne le sont ni dans l'un ni dans l'autre.
Bah, je comprends pas bien ta remarque, parce que je suis complètement d'accord
Peut-être parce que tu n'es pas allé au bout. Ou alors je ne comprends pas ta logique.

La finalité, c'est que l'apolitisme déclaré, ça ne veut souvent rien dire, c'est du flan. Les groupes ne veulent pas choisir un camp gauche/droite publiquement c'est tout.
Ben oui !
Jonathan, on t'aime, on t'adore, ne pars pas, tu es magique!

Parpitié
Messages : 116
Enregistré le : 10 déc. 2014, 21:49

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Parpitié »

Bonjour à tous,

Si je peux me permettre d'intervenir sur le boulot de prof...
Je pense pouvoir parler de manière un peu objective car j'ai fait prof, après une vingtaine d'année dans l'industrie.
Voilà ce que je peux en dire à titre de comparaison (pour ma seule expérience évidement):
Prof ça paye pas: Je dirais vrai et faux. Ça paye très mal au début. Pour moi je gagnais presque le double dans l'industrie. Par contre avec des concours (si vous êtes agrégés par exemple) et des années d’ancienneté. Il faut être honnête et reconnaître que le salaire est plutôt correct je pense.
Prof ça travaille pas trop: là aussi ça dépend vachement de l'implication de chacun en fait. Certains y passent beaucoup, beaucoup de temps. D'autre sont un peu des touristes... Finalement c'est comme les cadres dans les boites, y'a de tout...
Par contre moi le truc qui me gonfle au plus haut point, c'est mon employeur; c'est le pire que je n'ai jamais eu. On a pas la mutuelle payé par exemple 0€. On te bourre le mou avec un tas de paperasse et de réunions. On te met une bonne réforme dans les dents, tellement incroyable qu'on pourrait se demander si le pays n'est pas un peu en manque de "cancre" et qu'il faudrait en produire un peu plus... Du coup ça donne l'impression que tu peux bosser comme un chien de toute façon tu es inutile. Je suis pas étonné de voir des profs blasés en fin de carrière...

J'avais vu un sondage qui résume bien le truc je pense, C'était du genre: 75% des français pense que les profs sont des privilégiés... et 75% des français ne voudraient surtout pas faire prof... :mrgreen:

Répondre