[HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

la buse
Messages : 18651
Enregistré le : 01 août 2005, 16:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par la buse »

baggio42 a écrit :
05 nov. 2019, 17:26
paranoid a écrit :
05 nov. 2019, 17:13
Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 16:32
paranoid a écrit :
05 nov. 2019, 16:21
Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 16:14
paranoid a écrit :
05 nov. 2019, 15:56
Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 14:59
Là encore, je ne comprends pas les délires sur le vote, l'abstention, les candidats qui ne sont pas majoritaire au 1er tour (ben oui, c'est le principe même du scrutin majoritaire à deux tours!), c'est le fonctionnement normal d'une démocratie représentative (bon, si, je comprends que quand on milite pour des idées et des candidats minoritaires, cela peut être frustrant, mais il faut quand même conserver un peu de lucidité). La France n'est d'ailleurs pas le pays où l'on vote le moins, loin de là. Pour l'instant, l'effet de ce système est surtout de nous préserver de voir le RN au pouvoir (ok, on peut débattre pour savoir si c'est un point positif ou négatif). Et quand je lis que les présidents de la République ont trop de pouvoir, qu'ils font ce qu'ils veulent, j'ai vraiment l'impression de ne pas vivre dans le même monde que vous ! Il me semble que ces dernières années, l'exécutif se caractérise au contraire par une certaine impuissance qui se mêle à de la pusillanimité, pour de multiples raisons, d'ailleurs.
Clairement un président qui a la majorité à l'assemblée peut quasiment tout faire sans contre-pouvoir, sans responsabilité pénale, et sans risque d'être destitué (alors qu'il peut dissoudre l'AN). Ca c'est juste unique dans le monde, même le président américain a plus de limites alors qu'on est sur une séparation des pouvoirs strictes.

Sinon que penses-tu des régimes parlementaires, qui ont certes l'inconvénient d'aboutir à des blocages (et encore...), mais qui offrent justement plus de représentativité qu'une personne élue pour X raison (rejet d'un système, déboire médiatico-judiciaires d'un rival, adhésion ou non à la personne et non au programme etc.) ?
Mais on ne fait pas ce que l'on veut de sa majorité parlementaire qui résulte déjà de subtiles équilibres politiques ! Ce n'est pas spectaculaire car un gouvernement prendra rarement le risque de présenter un projet de loi qui risque d'être retoqué par sa propre majorité, ce qui peut potentiellement avoir des conséquences politiques très lourdes. Un président comme Sarkozy a mené une politique assez éloignée de ses convictions personnelles d'un point de vue sociétal car sa majorité parlementaire (et une partie de son électorat) ne l'aurait pas suivi. le mandat de Hollande a également été pourri par ses opposants internes. La perspective des élections, surtout avec le quinquennat, est aussi un frein important quand on ne veut pas se mettre à dos telles corporation ou autre catégorie de population. Dans les faits, les contre-pouvoirs marchent très bien, peut-être même trop bien, ce qui a conduit à une marge de manœuvre très étroite des exécutifs, qui, de droite comme de gauche, ont fini par mener peu ou prou les mêmes politiques.
Hollande n'a pas eu de vraies oppositions, les frondeurs ne faisaient au pire que s'abstenir, ou quand ils votaient contre ça n'avait aucune incidence.

Pour Macron dès qu'un député commence à ne pas suivre la ligne du parti il est dégagé. T'appelles ça comment ?

Et c'est une manie chez toi de répondre partiellement quand on te pose une question ?
Sur les mérites comparés entre un système parlementaires et un système présidentiel, c'est un trop vaste sujet pour que je m'y attèle ici, c'est, à dire vrai, tellement complexe, que je ne suis pas sûr d'avoir un avis tranché sur la question.
Pourtant tu as une position tranchée sur le fait que le président n'a pas tant de pouvoir que ça.
Si des éminents juristes parlent de "monarque républicain" c'est pas par calcul politique, c'est une réalité au vu du déséquilibre des pouvoirs en sa faveur en comparaison des chefs d'Etat des autres pays démocratiques.

Perso je pense qu'un régime plus parlementaire est bien plus représentatif que le nôtre, et qu'il a surtout un aspect plus consensuel que celui qui consiste à élire un type sans vrai contre-pouvoirs, qui n'aura pour seule opposition que la rue ou des corps intermédiaires en perpétuelle baisse d'influence.
Quand tu vois le système britannique avec l'usine à gaz du Brexit tu crois que c'est mieux ?
Il faudrait donner plus de pouvoirs aux régions, tout simplement.
Pourtant, en terme de fonctionnement le système british se rapproche du nôtre: un monarque débile + une assemblée sans diversité.
A l'inverse de pas mal d'autres, plus pluralistes, plus souples au niveau national mais avec des pouvoirs régionaux bien plus forts.

la buse
Messages : 18651
Enregistré le : 01 août 2005, 16:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par la buse »

Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 18:27
___ a écrit :
05 nov. 2019, 17:45
Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 16:36
___ a écrit :
05 nov. 2019, 16:28
Au moins t'es d'accord pour dire qu'ils ont tous mené la même politique, et qu'ils n'ont jamais reculé devant la colère populaire manifestée dans la rue - mais au contraire très souvent devant celle des lobbies dans les alcôves.

Ils choisissent bien leurs contre-pouvoirs, ces gens-là :happy1:
Pas du tout. Ils ont au contraire très souvent reculé. Les politiques qui ambitionnent d'être élus ou réélus sont très sensibles aux mouvements syndicaux ou autres. C'est un contre-pouvoir très puissant et efficace. A la rigueur, la différence, ces dernières années, c'est que les syndicats ont de plus en plus de mal à mobiliser (essentiellement parce que leurs revendications sont de plus en plus éloignées des préoccupations des gens, à mon avis).
Queeeeeuoi ? Mais tu vis dans quel monde ? La dernière manif populaire qu'a servi à quelque chose, c'était contre le CPE ^^
Ben non. Toutes les réforme sur les retraites ont par exemple été "retouchées" pour apaiser la contestation sociale (ce qui fait d'ailleurs qu'on ne règle jamais le problème et qu'on ne fait que repousser l'échéance… ce qui va encore se reproduire cette fois-ci, d'ailleurs).

Plus près de nous encore, je suis surpris, puisque tu sembles t'intéresser à la chose publique, que tu aies déjà oubliées que le gouvernement a reculé sur la fiscalité écologique à la suite du mouvement des gilets jaunes primitif et les a en outre arrosé avec 17 milliards de cadeaux diverses. Avant cela, il y avait eu l'écotaxe et les bonnets rouges. Etc.
Quelle blague :mdr1:
Les dernières réformes de retraites n'ont servi qu'à une chose: rogner progressivement les acquis sociaux du CNR, sous les ordres du patronat ex-collabo. Le but n'est pas de servir à quelque chose mais de mettre un terme à tout principe de solidarité. C'est long mais on y arrive.
Quant à la fiscalité écologique on n'en a pas la même définition, ce n'est en aucun cas taxer ou empêcher de circuler ceux qui n'ont pas d'autre moyen que d'avoir une voiture pourrave. Plus con que ça tu meurs.
Les 17 milliards arrosent surtout des gens qui n'en ont pas besoin (comme le CPE et autre absurdité économique en cours), par exemple la défiscalisation des heures supp', un truc bien réac' et bien sarko-buissoniste.

Timick
Messages : 4614
Enregistré le : 06 juil. 2005, 16:07

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Timick »

Junito a écrit :
05 nov. 2019, 20:10
Ce n’est pas dans la rue que l’on gouverne mais dans les urnes
D'où le besoin pour Macron et pour tous les tenants du système néolibéral qui l'ont porté au pouvoir de mettre tous les atouts de leur côté, avec la complicité active des grands médias, pour faire en sorte que les urnes ne réservent plus JAMAIS de "mauvaise surprise" pour eux.
Seule la présidentielle compte vraiment pour rester au pouvoir, les législatives qui arrivent un mois après ne sont désormais qu'une formalité. Et puis seule la victoire est belle, tant pis si l'abstention et l'extrême-droite battent des records ; après on estime être légitime, "incritiquable" et inattaquable sur toutes les réformes pendant tout le quinquennat au nom de la démocratie, comme si la démocratie se résumait à deux bulletins mis dans une urne au mois d'avril et au mois de mai tous les 5 ans.

Donc, par exemple, à 2 ans et demi de l'échéance on est déjà en train de réduire la présidentielle 2022 à un nouveau duel avec Le Pen pour pouvoir rejouer la fable du "barrage républicain". Certes c'est un peu risqué car pendant ce temps-là le RN n'est pas réellement combattu sur ses idées et n'en finit pas de progresser. Certes les électeurs "barragistes" (notamment ceux de gauche) risquent de ne pas être aussi coopératifs qu'en 2002 ou 2017 ; mais après tout si l'on y réfléchit cyniquement il n'y a pas besoin de faire 65% comme en 2017 au 2ème tour --> 50,01 % suffiront largement pour perpétuer le système politico-économico-médiatique et pour gouverner ensuite comme si les électeurs avaient accordé un chèque en blanc.

Aux millions de perdants de ce système, qui pour certains ne votent plus, qui pour d'autres au lieu de voter pour ont le sentiment de se faire voler la présidentielle par les injonctions mille fois répétées de voter contre , qui ne récoltent jamais les fruits du ruissellement tant promis, qui voient par contre très bien leurs fins de mois devenir de plus en plus difficiles, il ne reste alors souvent que la solitude désabusée et silencieuse ou le sursaut collectif et la descente dans la rue pour se faire entendre.
[i]"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"[/i] (Mark Twain).

Michel-Ange
Messages : 3272
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Junito a écrit :
05 nov. 2019, 20:10
Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 18:27
___ a écrit :
05 nov. 2019, 17:45
Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 16:36
___ a écrit :
05 nov. 2019, 16:28
Au moins t'es d'accord pour dire qu'ils ont tous mené la même politique, et qu'ils n'ont jamais reculé devant la colère populaire manifestée dans la rue - mais au contraire très souvent devant celle des lobbies dans les alcôves.

Ils choisissent bien leurs contre-pouvoirs, ces gens-là :happy1:
Pas du tout. Ils ont au contraire très souvent reculé. Les politiques qui ambitionnent d'être élus ou réélus sont très sensibles aux mouvements syndicaux ou autres. C'est un contre-pouvoir très puissant et efficace. A la rigueur, la différence, ces dernières années, c'est que les syndicats ont de plus en plus de mal à mobiliser (essentiellement parce que leurs revendications sont de plus en plus éloignées des préoccupations des gens, à mon avis).
Queeeeeuoi ? Mais tu vis dans quel monde ? La dernière manif populaire qu'a servi à quelque chose, c'était contre le CPE ^^
Ben non. Toutes les réforme sur les retraites ont par exemple été "retouchées" pour apaiser la contestation sociale (ce qui fait d'ailleurs qu'on ne règle jamais le problème et qu'on ne fait que repousser l'échéance… ce qui va encore se reproduire cette fois-ci, d'ailleurs).

Plus près de nous encore, je suis surpris, puisque tu sembles t'intéresser à la chose publique, que tu aies déjà oubliées que le gouvernement a reculé sur la fiscalité écologique à la suite du mouvement des gilets jaunes primitif et les a en outre arrosé avec 17 milliards de cadeaux diverses. Avant cela, il y avait eu l'écotaxe et les bonnets rouges. Etc.
Chacun voit midi à sa porte. ____ n’est peut être pas un adepte du gilet jaune et de bonnet rouge 😉

Pour aller dans ton sens là réforme des retraites de Sarkozy a coûté autant qu’elle a fait économiser selon certains analystes.

Cela dit récemment la loi travail ou la réforme de la Sncf sont passés malgré les grèves et les manifs. Il faut dire aussi que les manifestants fussent-ils nombreux ne représentent pas toujours la majorité de l’opinion loin de là ! On a souvent affaire à des minorités très mobilisées ce qui à mon sens est anti démocratique. Ce n’est pas dans la rue que l’on gouverne mais dans les urnes
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça. Les élections ne sont qu'une composante de la démocratie, une composante importante mais ce n'est pas la seule. Il est notamment important, au-delà des élections, que le gouvernement tienne compte des mouvements sociaux et de l'opinion publique. Aujourd'hui, les sondages ont ainsi pris une place importante dans la conduite des politiques publiques ; bien sûr, il ne faut pas non plus que cela prenne trop d'importance mais c'est en soi un bon outil. Le tout est de trouver le bon équilibre entre tous ces éléments, ce qui est à mon sens de plus en plus complexe dans la société de l'information, et même de la sur-information (pour ne pas dire : la société du spectacle :mrgreen: ) qui est la nôtre. C'est cette complexité qui paralyse quelque peu l'exécutif et, je crois, a conduit, presque fatalement, à une sorte de "triomphe centriste", aujourd'hui mis en concurrence avec son antagoniste populiste, qu'il a, au fond, là encore de manière logique, lui-même engendré.
Modifié en dernier par Michel-Ange le 05 nov. 2019, 22:45, modifié 1 fois.

baggio42
Messages : 9398
Enregistré le : 09 févr. 2017, 18:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par baggio42 »

Timick a écrit :
05 nov. 2019, 21:57
Junito a écrit :
05 nov. 2019, 20:10
Ce n’est pas dans la rue que l’on gouverne mais dans les urnes
D'où le besoin pour Macron et pour tous les tenants du système néolibéral qui l'ont porté au pouvoir de mettre tous les atouts de leur côté, avec la complicité active des grands médias, pour faire en sorte que les urnes ne réservent plus JAMAIS de "mauvaise surprise" pour eux.
Seule la présidentielle compte vraiment pour rester au pouvoir, les législatives qui arrivent un mois après ne sont désormais qu'une formalité. Et puis seule la victoire est belle, tant pis si l'abstention et l'extrême-droite battent des records ; après on estime être légitime, "incritiquable" et inattaquable sur toutes les réformes pendant tout le quinquennat au nom de la démocratie, comme si la démocratie se résumait à deux bulletins mis dans une urne au mois d'avril et au mois de mai tous les 5 ans.

Donc, par exemple, à 2 ans et demi de l'échéance on est déjà en train de réduire la présidentielle 2022 à un nouveau duel avec Le Pen pour pouvoir rejouer la fable du "barrage républicain". Certes c'est un peu risqué car pendant ce temps-là le RN n'est pas réellement combattu sur ses idées et n'en finit pas de progresser. Certes les électeurs "barragistes" (notamment ceux de gauche) risquent de ne pas être aussi coopératifs qu'en 2002 ou 2017 ; mais après tout si l'on y réfléchit cyniquement il n'y a pas besoin de faire 65% comme en 2017 au 2ème tour --> 50,01 % suffiront largement pour perpétuer le système politico-économico-médiatique et pour gouverner ensuite comme si les électeurs avaient accordé un chèque en blanc.

Aux millions de perdants de ce système, qui pour certains ne votent plus, qui pour d'autres au lieu de voter pour ont le sentiment de se faire voler la présidentielle par les injonctions mille fois répétées de voter contre , qui ne récoltent jamais les fruits du ruissellement tant promis, qui voient par contre très bien leurs fins de mois devenir de plus en plus difficiles, il ne reste alors souvent que la solitude désabusée et silencieuse ou le sursaut collectif et la descente dans la rue pour se faire entendre.
Ce qui est fou dans ton argumentaire est de penser que 2 ans et demi avant l'échéance les dés sont jetés.Pour ma part il n'en est rien.
Tout est possible.
Remémore toi les élections précédentes.

bfb2
Messages : 3585
Enregistré le : 15 juil. 2009, 21:29

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par bfb2 »

Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 08:07
___ a écrit :
05 nov. 2019, 05:40
Michel-Ange a écrit :
04 nov. 2019, 16:34
___ a écrit :
04 nov. 2019, 15:57
Boarf, Michel-Ange, tu vas quand même pas nous défendre un sondage du JDD à deux ans et demi de la présidentielle, le genre de machins qui nous annonçaient DSK et Juppé largement élus en 2012 et 2017 ?

Et pis les camps de Macron et de Le Pen sont les seuls à avoir un candidat naturel et légitime aux yeux de leurs sympathisants. Fort logique qu'il y ait un effet déformant en leur faveur.
Les sondages, on ne les aime jamais quand ils apportent de mauvaises nouvelles… :mrgreen:

Comme je le disais par ailleurs, Macron et tout ce qu'il y a à sa droite, c'était déjà 60% lors du 1er tour de la dernière présidentielle ; je ne serais guère étonné que cette tendance soit renforcée. Il me semble qu'à peu près tout va dans ce sens et c'était mon analyse dès l'an dernier sur les conséquences électorales du mouvement des gilets jaunes (un renforcement électoral du RN via l'électorat LFI... ce qu'on peut même constater de visu sur ce forum).
Là où ton analyse me semble fausse, c'est sur la nature des clivages dans l'électorat. Le FN comme LREM sont des partis qui agrègent des votes "anti" : sans la peur du FN, Macron passait pas le premier tour ; sans le rejet des partis de gouvernement, le FN non plus.

A tort à mon avis, le FN incarne un rejet du paradigme économique et social dominant incarné par LREM, LR et le PS (qui a dû obtenir en consolidé quelque chose comme 35 ou 40% seulement du corps électoral, ce qui est ridiculement faible) et qui ne se réduit pas à une histoire droite/gauche.

Regarde ici, sur la durée, tu as de la matière pour analyser le processus qui poussent des gens authentiquement de gauche à envisager tout faire péter plutôt que de continuer dans cette imposture démocratique, quitte à donner les clés à n'importe qui.
Oui, il y a un "délire Macron" que je m'explique mal, alors qu'il mène une politique à mon sens assez prudente et surtout très en phase avec celle de ces prédécesseurs. On retrouve un peu l'hystérie qui entourait Sarkozy mais, lui, au moins, cherchait à cliver par sa communication (tout en menant une politique globalement modérée et consensuelle, ce que lui a d'ailleurs été reproché par son électorat le plus droitier), alors que Macron essaye d'avoir une com assez policée ("en même temps"), même s'il commet pas mal d'erreurs en la matière.

Ceci dit, personne à gauche n'apparaît pour le moment comme une alternative crédible. Le récent mouvement de Mélenchon et LFI vers le vote communautariste musulman me semble être un peu la solution du désespoir et devrait s'avérer plus contre-productive qu'autre chose. En outre, avec le succès des déclinologues, il risque de se faire un peu rogner par les écologistes, qui ne sont cependant pas assez sérieux pour vraiment élargir leur base, les délires sur l'homéopathie, les éoliennes ou les antivax, n'amusant guère les classes moyennes. Surtout, personne ne répond aux inquiétudes sur l'immigration et les ratés de l'intégration, au contraire, à gauche, on met en accusation ceux qui osent même évoquer ces questions. Donc, oui, Macron conserve une bonne opportunité pour 2022, avec le RN à l'affut, sans doute pour l'échéance suivante, avec la nièce.
Je veux pas dire, mais tu m'as l'air d'avoir l'attitude typique de l'électeur de droite, qui explique ce que pensent les gens de gauche, alors qu'il n'a jamais compri quoi que ce soit des mécaniques à gauche, ni fréquenté beaucoup d'électeurs de gauche non plus (ça me semble assez évident quand je te lis)...

1) "aucune alternative crédible" à gauche... Ah bon, quand au premier tour de la dernière présidentielle, Mélenchon fait 14,84% des inscrits, contre 16,14% pour Le Pen... et 18,19% pour Macron, le leader de la LFI n'est "pas crédible" pour toi ???? Quand le parti le plus génant "à gauche", c'est le parti "socialiste" à 5% des voix aux dernières élections, et aujourd'hui totalement intégré à LREM... Mélenchon n'est pas crédible ??? Quand l'immonde soutien des pires dictatures d'Amérique du sud (selon les médias), finit à 4 points du "golden boy" macron, soutenu à mort par les médias, le leader LFI n'est toujours pas "crédible" ??? Pour rappel, aux élections de 2012, Mélenchon etait à 11%, le parti socialiste à 28%... Je pense que la LFI a un potentiel de voix relativement conséquent, quand les médias arrêteront de parler de lui comme un futur potentiel Staline ou Pol Pot... Tu parles aussi de "solution de désespoir"... pour Mélenchon... là aussi faut m'expliquer de quel désespoir tu parles... être à 2% du FN, 4% de Macron, pour tout électeur LFI, ça représente un certain espoir pour le coups... Quand tu ne vois aucune alternative crédible à gauche ou je ne sais quel "désespoir", je crois que tu prends surtout tes désirs (de droite) pour la réalité... la dernière élection + la politique catastrophique des libéraux socialistes pendant 5 ans... a surtout fait de LFI, la SEULE force CREDIBLE à gauche !!! Et voir les socialistes à 5% et tous les leaders PS chez LREM (merci à eux d'avoir enfin fait tomber leurs masques)... ça représente même un ENORME ESPOIR pour la prochaine présidentielle...

2) "le vote communautaire musulman" dont tu parles (et je ne vois pas du tout de quoi tu parles d'ailleurs)... qui serait "contre productif"... ben, j'ai envie de dire QUE C'EST PAS DU TOUT UN PROBLEME dans l'électorat de gauche traditionnel !!! Encore une fois, on dirait les pensées d'un électeur de droite, qui parle de ses préoccupations à lui, et s'imagine que les gens de gauche ont le même mode de pensée que lui... "personne [à gauche] ne répond aux inquiétudes sur l'immigration et les ratés de l'intégration"... euh oui, déjà je confirme, que ça ne fait pas partie de mes préoccupations majeures non plus (c'est mal ???)... Ensuite, tu découvres tout juste ce qu'est la vraie gauche, ses batailles, ses thèmes !!!??? Tu as des "inquiétudes sur l'immigration" et sur les "ratés de l'intégration" ??? C'est en tout cas une de tes préoccupations majeures, qui mériterait a minima d'en faire un des thèmes principaux à la future présidentielle ??? Félicitation... c'est une des raisons qui font de toi un lecteur de droite !!!! Tu vois, moi, une de mes préoccupations majeures, c'est de savoir pourquoi tous les services publics ont été dégommés les uns après les autres depuis 30 ans... pourquoi le chômage est à ces niveaux là depuis 30 ans... pourquoi il touche en majorité les jeunes... pourquoi on a laissé partir toutes nos industries les plus grosses à l'étranger (celles de l'automobile notamment), laissant tout un monde ouvrier + tous les gens avec peu de qualifications sur le carreau... Et ceux qui ont bossé dans ces industries là (ce n'est pas mon cas)... qui sont au chômage aujourd'hui... et qui ont toujours voté à gauche... je pense qu'eux aussi ça les préoccupe beaucoup plus tout ça, plutôt que des questions d'immigration qui semblent te travailler, toi...

3) quand tu parles de 2022, en nous parlant exclusivement de Macron, le front national juste derrière, voire la nièce, je crois que tu prends encore tes désirs pour la réalité... Déjà, à droite, je ne vois pas comment l'UMP ne pourrait pas proposer de candidat... Un certain nombre sont partis à LREM, mais l'UMP est un mille feuille, allant des centristes à la droite chrétienne et traditionnaliste, tout en passant par les libéraux les plus convaincus... Y'avait même eu des Pasqua, qui en terme de délires sécuritaires, n'avait rien à envier au FN et à Castaner... J'imagine mal le seul Macron candidat à droite, pour ce qu'on appelle "la droite républicaine"... Il aura de la concurrence à droite et il n'y aura pas un Fillon pour se tirer une balle dans le pied, à un mois des élections... Je vois par contre beaucoup moins le parti socialiste renaitre de ses cendres... On est un certain nombre à avoir mis du temps à comprendre, mais en 5 ans de pouvoir, les socialistes ont bien montré qu'ils n'etaient PAS DU TOUT UN PARTI DE GAUCHE !!! Qu'ils restent bien tous à leur vraie place à la LREM, les anciens du PS.... Dans ce centre droit qui leur va comme un gant... Feu PS n'a encore une fois... RIEN A VOIR AVEC LA GAUCHE !!! A la LREM, ils sont EXACTEMENT A LEUR PLACE !!!

4) tu oublies complêtement le mouvement des gilets jaunes et les conséquences que ce mouvement aura, je pense à long terme, sur la politique Française... C'est un mouvement qui a remis au gout du jour, l'idée de "mouvements politiques purement révolutionnaires" (à l'extrême gauche comme à l'extrême droite, d'ailleurs)... Tu as l'air de penser, comme la plupart des médias, que ce mouvement profitera au seul front national, tu le penses, les médias le pensent, tout ce beau monde se le récite comme un mantra... Moi, je pense et suis même certain, que la LFI sera aussi la grande gagnante des "gilets jaunes" à la prochaine présidentielle... Mélenchon a passé son temps à soutenir le mouvement et certains gilets jaunes qui avaient des visées de pure justice sociale, verront bien que la LFI répond pleinement à leurs attentes... Il y a deux ans et demie à attendre avant la prochaine présidentielle, tout le temps pour lire les programmes de chacun et constater que la justice sociale est bien dans le programme de la LFI... Même sans l'arrivée de nouveaux électeurs à la LFI, il y a tout à penser que des gilets jaunes pourraient même créer une liste à la prochaine élection présidentielle, créant un beau bazar chez tous les partis, tout autant qu'une grande incertitude politique... Tu n'évoques pas les gilets jaunes, comme si pour toi, ce mouvement etait juste un épisode cocasse de la politique Française... Pour moi ça n'a rien d'un épisode, c'est un mouvement MAJEUR de la politique en France, qui a ébranlé énormément de choses (notamment en réintroduisant la révolution en politique)... un mouvement qui n'est pas du tout fini ou à ranger dans le passé... et pourrait avoir un rôle majeur lors de la prochaine présidentielle, en créant un ENORME BORDEL dans le jeu politique des uns ou des autres...
Modifié en dernier par bfb2 le 06 nov. 2019, 02:37, modifié 4 fois.
José Mourinho : [i]"C'est un club historique, qui possède une grande Histoire, même si elle n'a plus remporté de trophée depuis quelques années. C'est là que Michel Platini a brillé avant d'aller en Italie..."[/i]

Mic-Mic
Messages : 2938
Enregistré le : 01 févr. 2015, 11:40

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Mic-Mic »

Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 14:59
Et quand je lis que les présidents de la République ont trop de pouvoir, qu'ils font ce qu'ils veulent, j'ai vraiment l'impression de ne pas vivre dans le même monde que vous ! Il me semble que ces dernières années, l'exécutif se caractérise au contraire par une certaine impuissance qui se mêle à de la pusillanimité, pour de multiples raisons, d'ailleurs.
Les élections législatives qui ont lieu juste après les présidentielles pour que ça soit les mêmes vainqueurs.
Le Président de l'Assemblée nationale qui peut décider, sans tenir compte des voix exprimées, du résultat du vote.
Des représentants en faveur de la majorité au détriment de la représentativité du vote du peuple.
Les Ministères qui veulent redessiner la carte judiciaire en fonction des votes LREM.
Le Président qui dit "qu'il vienne me chercher" et qui envoie les forces de l'ordre tirer sur ceux qui viennent le chercher.
Le Président qui accorde une prime exceptionnelle et qui va enfin payer les heures supp aux policiers mais pas aux autres fonctionnaires.
Le Gouvernement qui vote des lois mais qui ne publie toujours pas l'intégralité des décrets d'application 4 ans plus tard.
Le Président qui n'a pas de compte à rendre quand aux privilèges incompréhensibles dont a bénéficié son service d'ordre.
Le Président qui se paye avec des fonds publics une campagne électorale sous couvert de grand débat.
Le Président qui propose à l'Union Européenne des gens pour représenter la France qui sont très discutables, sans avoir sollicité l'avis des français.
...

Si ça c'est pas avoir trop de pouvoir, alors effectivement on ne vit pas dans le même monde !
Modifié en dernier par Mic-Mic le 06 nov. 2019, 08:45, modifié 1 fois.

bfb2
Messages : 3585
Enregistré le : 15 juil. 2009, 21:29

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés..

Message par bfb2 »

Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 16:32
paranoid a écrit :
05 nov. 2019, 16:21
Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 16:14
paranoid a écrit :
05 nov. 2019, 15:56
Michel-Ange a écrit :
05 nov. 2019, 14:59
Là encore, je ne comprends pas les délires sur le vote, l'abstention, les candidats qui ne sont pas majoritaire au 1er tour (ben oui, c'est le principe même du scrutin majoritaire à deux tours!), c'est le fonctionnement normal d'une démocratie représentative (bon, si, je comprends que quand on milite pour des idées et des candidats minoritaires, cela peut être frustrant, mais il faut quand même conserver un peu de lucidité). La France n'est d'ailleurs pas le pays où l'on vote le moins, loin de là. Pour l'instant, l'effet de ce système est surtout de nous préserver de voir le RN au pouvoir (ok, on peut débattre pour savoir si c'est un point positif ou négatif). Et quand je lis que les présidents de la République ont trop de pouvoir, qu'ils font ce qu'ils veulent, j'ai vraiment l'impression de ne pas vivre dans le même monde que vous ! Il me semble que ces dernières années, l'exécutif se caractérise au contraire par une certaine impuissance qui se mêle à de la pusillanimité, pour de multiples raisons, d'ailleurs.
Clairement un président qui a la majorité à l'assemblée peut quasiment tout faire sans contre-pouvoir, sans responsabilité pénale, et sans risque d'être destitué (alors qu'il peut dissoudre l'AN). Ca c'est juste unique dans le monde, même le président américain a plus de limites alors qu'on est sur une séparation des pouvoirs strictes.

Sinon que penses-tu des régimes parlementaires, qui ont certes l'inconvénient d'aboutir à des blocages (et encore...), mais qui offrent justement plus de représentativité qu'une personne élue pour X raison (rejet d'un système, déboire médiatico-judiciaires d'un rival, adhésion ou non à la personne et non au programme etc.) ?
Mais on ne fait pas ce que l'on veut de sa majorité parlementaire qui résulte déjà de subtiles équilibres politiques ! Ce n'est pas spectaculaire car un gouvernement prendra rarement le risque de présenter un projet de loi qui risque d'être retoqué par sa propre majorité, ce qui peut potentiellement avoir des conséquences politiques très lourdes. Un président comme Sarkozy a mené une politique assez éloignée de ses convictions personnelles d'un point de vue sociétal car sa majorité parlementaire (et une partie de son électorat) ne l'aurait pas suivi. le mandat de Hollande a également été pourri par ses opposants internes. La perspective des élections, surtout avec le quinquennat, est aussi un frein important quand on ne veut pas se mettre à dos telles corporation ou autre catégorie de population. Dans les faits, les contre-pouvoirs marchent très bien, peut-être même trop bien, ce qui a conduit à une marge de manœuvre très étroite des exécutifs, qui, de droite comme de gauche, ont fini par mener peu ou prou les mêmes politiques.
Hollande n'a pas eu de vraies oppositions, les frondeurs ne faisaient au pire que s'abstenir, ou quand ils votaient contre ça n'avait aucune incidence.

Pour Macron dès qu'un député commence à ne pas suivre la ligne du parti il est dégagé. T'appelles ça comment ?

Et c'est une manie chez toi de répondre partiellement quand on te pose une question ?
Mais tu ne te rends pas compte de tous les projets de loi qui ne sont même pas soumis au Parlement parce qu'on sait d'avance que ça ne passera pas pour une raison ou une autre. Nos institutions et leur fonctionnement sont complexes et il est vrai que le grand public les connaît mal ou de manière assez superficielle voire caricaturale. En même temps, a-t-on tous besoin de connaître ça dans le détail ? - Je ne crois pas. Le problème, c'est que même quand on ne connaît pas bien, parfois, on se considère néanmoins comme spécialiste et on veut en tirer de grandes conclusions.

Sur les mérites comparés entre un système parlementaires et un système présidentiel, c'est un trop vaste sujet pour que je m'y attèle ici, c'est, à dire vrai, tellement complexe, que je ne suis pas sûr d'avoir un avis tranché sur la question.
Si on considère que le système parlementaire est pratiqué par la suisse depuis toujours, ça n’a pas l’air si compliqué que ça au final… et ça a même l’air de pas trop mal fonctionner si on compare notre niveau de vie au leur… notre système est un système d’alcôves, où les « élites » se reproduisent entre elles, où les négociations se font en secret, où les malversations et la corruption sont reines
José Mourinho : [i]"C'est un club historique, qui possède une grande Histoire, même si elle n'a plus remporté de trophée depuis quelques années. C'est là que Michel Platini a brillé avant d'aller en Italie..."[/i]

Latornade
Messages : 6484
Enregistré le : 20 août 2009, 13:31
Localisation : Avignon

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Latornade »

Melenchon n’est pas crédible à ce jour et encore moins dans 2 ans quand il sera inculpé avec sa copine pour détournement de fonds publics, financement illégal....
L’ancien monde des dinosaures du PS et de la mitterandie.

Michel-Ange
Messages : 3272
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Pour le coup, ni le PS ni le Lutte Ouvrière ne vont se fourvoyer avec la clique des islamistes le 10 novembre : il faut le noter et leur rendre hommage. Il reste quand même à gauche quelques îlots de rigueur doctrinale et c'est réconfortant. :super:

edit : tiens, tiens, Ruffin vient à son tour de dire qu'il n'a pas lu la tribune infamante qu'il a pourtant signée et qu'il ne participera pas à la manifestation des islamistes (Corbière doit se retourner dans sa tombe ! :mrgreen: ) ; l'odeur nauséabonde commence visiblement à atteindre leurs narines… L'inénarrable Jadot avait lui aussi avoué hier l'avoir signée sans l'avoir lue et ne pas savoir quelles "lois liberticides" elle évoquait. Enfin, ne soyons pas mesquins et réjouissons-nous que la bêtise et la compromission aient quand même des limites ! :)

Présentation du projet de loi immigration aujourd'hui. Un moment sans doute important dans la perspective de 2022.
Modifié en dernier par Michel-Ange le 06 nov. 2019, 10:12, modifié 1 fois.

___
Messages : 17081
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Connexion pourrie : trois messages lapidaires.

Gilets rouges et bonnets jaunes : usage de la casse ==> gain de cause. Comme les cultos avec le fumier devant la préfecture. Mais l'État a commencé à s'adapter : éborgnages en règle, etc.

___
Messages : 17081
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Élection : piège à cons. Timick a bien résumé : tous les risques sont maîtrisés pour éviter une alternance réelle. C'est fou de voir une telle naïveté chez vous.

___
Messages : 17081
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Sondages pour gouverner ? La pire des choses ! La plus grande débilité qui soit ! Il existe des méthodes de démocratie participative, pourtant.

___
Messages : 17081
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

Bonus : "exécutifs paralysés" ?!?!? Mais comment peut-on écrire ça ! Qu'est-ce que ce serait s'ils ne l'étaient pas, alors !

StephVert
Messages : 2098
Enregistré le : 17 juin 2015, 10:18

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par StephVert »

___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:07
Élection : piège à cons. Timick a bien résumé : tous les risques sont maîtrisés pour éviter une alternance réelle. C'est fou de voir une telle naïveté chez vous.
Chacun est libre de son vote dans l'isoloir, si les gens n'ont pas de cerveau et suivent les médias on ne peut rien pour eux. C'est la faute des médias si Le Pen a été ridicule lors du débat entre les 2 tours ou si Mélanchon se croit en mission depuis alors qu'il a été 4ième de l'éclection, s'est planté aux législatives et aux européennes? Pourtant les représentants de LFI font le tour des médias et jouent au "je parle fort donc j'ai raison". Encore ce matin sur RTL avec Coquerel totalement insupportable
Image

StephVert
Messages : 2098
Enregistré le : 17 juin 2015, 10:18

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par StephVert »

___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:09
Sondages pour gouverner ? La pire des choses ! La plus grande débilité qui soit ! Il existe des méthodes de démocratie participative, pourtant.
Poyrquoi est-ce que chacun voudrait que ses idées soit reprisent?? Une élection est faite pour choisir un programme et qu'il soit appliqué. Ce n'est pas juste le recrutement d'une personne pour qu'il fasse un mixe de toutes les idées.
Une élection il y a les gagnants au pouvoir et les perdants dans l'opposition. Et c'est rendez-vous à la prochaine élection. Et en France il y a des périodes où on n'arrête pas de voter

___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:10
Bonus : "exécutifs paralysés" ?!?!? Mais comment peut-on écrire ça ! Qu'est-ce que ce serait s'ils ne l'étaient pas, alors !
Mais comment peut on dire que ce n'est pas vrai? Combien de ministres après leur passage on dit que les fonctionnaires dans les ministères bloquaient tout? Et les syndicats qui font de plus en plus de politique?
Image

___
Messages : 17081
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

StephVert a écrit :
06 nov. 2019, 09:30
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:07
Élection : piège à cons. Timick a bien résumé : tous les risques sont maîtrisés pour éviter une alternance réelle. C'est fou de voir une telle naïveté chez vous.
Chacun est libre de son vote dans l'isoloir, si les gens n'ont pas de cerveau et suivent les médias on ne peut rien pour eux. C'est la faute des médias si Le Pen a été ridicule lors du débat entre les 2 tours ou si Mélanchon se croit en mission depuis alors qu'il a été 4ième de l'éclection, s'est planté aux législatives et aux européennes? Pourtant les représentants de LFI font le tour des médias et jouent au "je parle fort donc j'ai raison". Encore ce matin sur RTL avec Coquerel totalement insupportable
Pas de ça dont je parle. Le système électoral français es tel que ne peut en émerger que des bourgeois urbains diplômés des mêmes écoles mainstream, et dépendant plus ou moins des mêmes milieux pour leur financement.

L'électeur ne sert à rien.
Modifié en dernier par ___ le 06 nov. 2019, 09:51, modifié 1 fois.

___
Messages : 17081
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par ___ »

StephVert a écrit :
06 nov. 2019, 09:39
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:09
Sondages pour gouverner ? La pire des choses ! La plus grande débilité qui soit ! Il existe des méthodes de démocratie participative, pourtant.
Poyrquoi est-ce que chacun voudrait que ses idées soit reprisent?? Une élection est faite pour choisir un programme et qu'il soit appliqué. Ce n'est pas juste le recrutement d'une personne pour qu'il fasse un mixe de toutes les idées.
Une élection il y a les gagnants au pouvoir et les perdants dans l'opposition. Et c'est rendez-vous à la prochaine élection. Et en France il y a des périodes où on n'arrête pas de voter

___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:10
Bonus : "exécutifs paralysés" ?!?!? Mais comment peut-on écrire ça ! Qu'est-ce que ce serait s'ils ne l'étaient pas, alors !
Mais comment peut on dire que ce n'est pas vrai? Combien de ministres après leur passage on dit que les fonctionnaires dans les ministères bloquaient tout? Et les syndicats qui font de plus en plus de politique?
Sur l'élection, cf le post avant. Et je ne suis pas d'accord avec toi : le principe gagnant/perdant est une connerie, surtout dans un contexte comme le nôtre où les crises que l'on doit gérer et les choix (notamment techno) qui sont les nôtres ont des répercussions qui vont sur plusieurs générations (et pas le temps d'un mandat).

Ex : si la 5G se révèle effectivement dangereuse pour la santé, les conséquences seront gérées dans 40 ans. Si on relance du nucléaire, tu multiplies par 10. Si les 2/3 de la biodiversité s'effondre dans les dix ans, on en a pour des siècles aussi à s'en remettre (si on y arrive), etc.

Gérer la crise, ça ne se fait pas en concurrence mais en faisant bloc. L'élection est complètement contre-productive de ce point de vue.

Quant à la deuxième partie : ça s'appelle la force d'inertie de l'administration. Drôle quand le président et bon nombre de ses amis sont eux-mêmes hauts-fonctionnaires.
Modifié en dernier par ___ le 06 nov. 2019, 09:52, modifié 1 fois.

Timick
Messages : 4614
Enregistré le : 06 juil. 2005, 16:07

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Timick »

baggio42 a écrit :
05 nov. 2019, 22:25
Ce qui est fou dans ton argumentaire est de penser que 2 ans et demi avant l'échéance les dés sont jetés.Pour ma part il n'en est rien.
Tout est possible.
Remémore toi les élections précédentes.
Ah mais ce n'est pas moi qui le dis. Le duel annoncé comme s'il n'existait aucun autre candidat, duel souhaité par Macron contre Le Pen en 2022 est partout : dans le sondage du JDD, sur toutes les chaînes d'info, dans tous les journaux. Moi je pense que ce n'est pas aussi simple que ça et qu'il est beaucoup trop tôt, mais globalement les gens sont conditionnés par ce discours médiatique asséné sans cesse qui peut influencer leur futur vote.


Tiens un soir comme un autre à la télé française, en l’occurrence hier soir à 21h25 (j'ai regardé l'heure pour être précis) :
- sur LCI tu avais Gabriel Attal en train de parler d'immigration et de quotas, deux thèmes hautement rassembleurs et pas du tout destinés à draguer l'électeur de LR bien à droite pour qu'il vote correctement en 2022. Au passage, G. Attal est secrétaire d'Etat à...l'Education Nationale, mais il préfère parler d'immigration visiblement.
Pas de contradicteur face à lui, juste un journaliste pour passer les plats.

- sur Cnews, au même moment, tu avais Denis Olivennes, présenté comme "essayiste et chef d'entreprise". En réalité Olivennes est l'un de ces grands patrons très riches formé à l'ENA et à l'ENS, qui a fait fortune en dirigeant plein de grands groupes comme Numéricable, Air France, Canal+, la FNAC, qui se retrouve toujours proche du pouvoir en place quel que soit le Président de la République et qui a aussi été ou est encore PDG de grands médias (groupe Lagardère, le Nouvel Obs, Europe 1, JDD, Paris-Match). Et voilà donc notre "essayiste" Olivennes en train de parler (en toute objectivité bien entendu !) du "modèle social français" pour dire à quel point ce modèle archaïque met des bâtons dans les roues pour que l'économie soit plus performante, est gênant pour que les entreprises fassent plus de profits, et en plus crée des générations d'assistés. Il a même osé dire que ça créait de l'injustice car certains touchent plus que d'autres à la retraite ou reçoivent une indemnité de chômage plus élevée que d'autres ! Là encore, un beau discours rassembleur et pas du tout orienté pour diviser les Français et justifier la casse sociale qui est à l'oeuvre sous Macron.
Pas de contradicteur face à lui, juste un journaliste pour passer les plats.

J'ai trouvé que les deux images, à une heure de grande écoute sur deux médias complaisants, résumaient assez bien la politique de Macron à l'heure actuelle : dénigrer le modèle social pour mieux l'abattre et parler d'immigration pour préparer le terrain du"barrage" en vue de 2022.
[i]"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"[/i] (Mark Twain).

Michel-Ange
Messages : 3272
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

StephVert a écrit :
06 nov. 2019, 09:30
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:07
Élection : piège à cons. Timick a bien résumé : tous les risques sont maîtrisés pour éviter une alternance réelle. C'est fou de voir une telle naïveté chez vous.
Chacun est libre de son vote dans l'isoloir, si les gens n'ont pas de cerveau et suivent les médias on ne peut rien pour eux. C'est la faute des médias si Le Pen a été ridicule lors du débat entre les 2 tours ou si Mélanchon se croit en mission depuis alors qu'il a été 4ième de l'éclection, s'est planté aux législatives et aux européennes? Pourtant les représentants de LFI font le tour des médias et jouent au "je parle fort donc j'ai raison". Encore ce matin sur RTL avec Coquerel totalement insupportable
Les gens qui ne parviennent pas à gagner les élections n'aiment pas les élections, c'est assez basique et vieux comme le monde.
Ils feraient mieux de se demander pourquoi ils ne gagnent pas les élections et comment les gagner. Souvent, ils préfèrent rêvasser à des "révolutions", c'est à dire prendre le pouvoir par la violence.
Effectivement, je ne crois pas que LFI soit dans une dynamique positive, alors qu'ils avaient au départ des qualités et des opportunités.

Junito
Messages : 1319
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:44
StephVert a écrit :
06 nov. 2019, 09:30
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:07
Élection : piège à cons. Timick a bien résumé : tous les risques sont maîtrisés pour éviter une alternance réelle. C'est fou de voir une telle naïveté chez vous.
Chacun est libre de son vote dans l'isoloir, si les gens n'ont pas de cerveau et suivent les médias on ne peut rien pour eux. C'est la faute des médias si Le Pen a été ridicule lors du débat entre les 2 tours ou si Mélanchon se croit en mission depuis alors qu'il a été 4ième de l'éclection, s'est planté aux législatives et aux européennes? Pourtant les représentants de LFI font le tour des médias et jouent au "je parle fort donc j'ai raison". Encore ce matin sur RTL avec Coquerel totalement insupportable
Pas de ça dont je parle. Le système électoral français es tel que ne peut en émerger que des bourgeois urbains diplômés des mêmes écoles mainstream, et dépendant plus ou moins des mêmes milieux pour leur financement.

L'électeur ne sert à rien.
C'est un peu le délit de sale gueule de premier de la classe ce que tu écris. Si la majorité des élus sont des bourgeois mainstream diplômés des mêmes écoles c'est que la conduite d'une collectivité ou d'un ministère demande des grandes compétences avant tout juridiques et financières et que les gens qui tu décris sont ceux qui apportent le plus de garantie quand à cette compétence de part leur formation. Etre homme ou femme politique ne s'improvise pas ! Et ça n'a rien à voir avec le système électoral, regarde le RU, les USA, l'Allemagne, c'est pareil.

Et puis les électeurs font des choix rationnels : choisir entre quelqu'un qui te ressemble et une personne qui apporte beaucoup plus de garantie de sérieux et de compétence, ben c'est comme pour un médecin, tu finis par choisir le plus compétent.

Comme l'écrit StephVert c'est pas la faute à Macron si MLP s'est complètement décrédibilisée lors du débat face à Macron, elle a prouvé qu'elle ne maîtrisait aucun de ses dossiers ...

Cela dit le manque de représentativité sociologique est une des raisons de la désaffection du politique, est-ce qu'il faut avoir une 3ème chambre qui soit issue d'un tirage au sort comme ce qui est fait avec la convention citoyenne sur le climat ... à voir !

Michel-Ange
Messages : 3272
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Junito a écrit :
06 nov. 2019, 10:25
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:44
StephVert a écrit :
06 nov. 2019, 09:30
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:07
Élection : piège à cons. Timick a bien résumé : tous les risques sont maîtrisés pour éviter une alternance réelle. C'est fou de voir une telle naïveté chez vous.
Chacun est libre de son vote dans l'isoloir, si les gens n'ont pas de cerveau et suivent les médias on ne peut rien pour eux. C'est la faute des médias si Le Pen a été ridicule lors du débat entre les 2 tours ou si Mélanchon se croit en mission depuis alors qu'il a été 4ième de l'éclection, s'est planté aux législatives et aux européennes? Pourtant les représentants de LFI font le tour des médias et jouent au "je parle fort donc j'ai raison". Encore ce matin sur RTL avec Coquerel totalement insupportable
Pas de ça dont je parle. Le système électoral français es tel que ne peut en émerger que des bourgeois urbains diplômés des mêmes écoles mainstream, et dépendant plus ou moins des mêmes milieux pour leur financement.

L'électeur ne sert à rien.
Cela dit le manque de représentativité sociologique est une des raisons de la désaffection du politique, est-ce qu'il faut avoir une 3ème chambre qui soit issue d'un tirage au sort comme ce qui est fait avec la convention citoyenne sur le climat ... à voir !
C'est précisément le projet de réforme du CESE.
Personnellement, je ne suis pas convaincu : ça ressemble un peu à un gadget inutile.

Junito
Messages : 1319
Enregistré le : 03 oct. 2009, 15:55

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Junito »

Michel-Ange a écrit :
06 nov. 2019, 10:30
Junito a écrit :
06 nov. 2019, 10:25
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:44
StephVert a écrit :
06 nov. 2019, 09:30
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:07
Élection : piège à cons. Timick a bien résumé : tous les risques sont maîtrisés pour éviter une alternance réelle. C'est fou de voir une telle naïveté chez vous.
Chacun est libre de son vote dans l'isoloir, si les gens n'ont pas de cerveau et suivent les médias on ne peut rien pour eux. C'est la faute des médias si Le Pen a été ridicule lors du débat entre les 2 tours ou si Mélanchon se croit en mission depuis alors qu'il a été 4ième de l'éclection, s'est planté aux législatives et aux européennes? Pourtant les représentants de LFI font le tour des médias et jouent au "je parle fort donc j'ai raison". Encore ce matin sur RTL avec Coquerel totalement insupportable
Pas de ça dont je parle. Le système électoral français es tel que ne peut en émerger que des bourgeois urbains diplômés des mêmes écoles mainstream, et dépendant plus ou moins des mêmes milieux pour leur financement.

L'électeur ne sert à rien.
Cela dit le manque de représentativité sociologique est une des raisons de la désaffection du politique, est-ce qu'il faut avoir une 3ème chambre qui soit issue d'un tirage au sort comme ce qui est fait avec la convention citoyenne sur le climat ... à voir !
C'est précisément le projet de réforme du CESE.
Personnellement, je ne suis pas convaincu : ça ressemble un peu à un gadget inutile.
Il faudra que ça ait un peu plus de visibilité publique que le Conseil Economique Social et Environnemental qui reste une institution d'experts invisible et inaudible. Avoir une chambre citoyenne tirée au sort aurait du sens si elle porte une responsabilité dans le vote des lois et qu'elle permet de servir de marche pieds pour évoluer vers le monde politique. Pourquoi pas lui donner la possibilité de refuser une loi passée à l'AN et au Sénat avec une majorité des 2/3.

Après pour réconcilier les français avec le monde politique il faut que l'école joue son rôle en mettant en oeuvre une vie démocratique et institutionnelle incluant les élèves dans son fonctionnement au-delà des traditionnels délégués de classe ...

paranoid
Messages : 2669
Enregistré le : 27 juil. 2015, 11:33

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par paranoid »

Junito a écrit :
06 nov. 2019, 11:02
Michel-Ange a écrit :
06 nov. 2019, 10:30
Junito a écrit :
06 nov. 2019, 10:25
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:44
StephVert a écrit :
06 nov. 2019, 09:30
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:07
Élection : piège à cons. Timick a bien résumé : tous les risques sont maîtrisés pour éviter une alternance réelle. C'est fou de voir une telle naïveté chez vous.
Chacun est libre de son vote dans l'isoloir, si les gens n'ont pas de cerveau et suivent les médias on ne peut rien pour eux. C'est la faute des médias si Le Pen a été ridicule lors du débat entre les 2 tours ou si Mélanchon se croit en mission depuis alors qu'il a été 4ième de l'éclection, s'est planté aux législatives et aux européennes? Pourtant les représentants de LFI font le tour des médias et jouent au "je parle fort donc j'ai raison". Encore ce matin sur RTL avec Coquerel totalement insupportable
Pas de ça dont je parle. Le système électoral français es tel que ne peut en émerger que des bourgeois urbains diplômés des mêmes écoles mainstream, et dépendant plus ou moins des mêmes milieux pour leur financement.

L'électeur ne sert à rien.
Cela dit le manque de représentativité sociologique est une des raisons de la désaffection du politique, est-ce qu'il faut avoir une 3ème chambre qui soit issue d'un tirage au sort comme ce qui est fait avec la convention citoyenne sur le climat ... à voir !
C'est précisément le projet de réforme du CESE.
Personnellement, je ne suis pas convaincu : ça ressemble un peu à un gadget inutile.
Il faudra que ça ait un peu plus de visibilité publique que le Conseil Economique Social et Environnemental qui reste une institution d'experts invisible et inaudible. Avoir une chambre citoyenne tirée au sort aurait du sens si elle porte une responsabilité dans le vote des lois et qu'elle permet de servir de marche pieds pour évoluer vers le monde politique. Pourquoi pas lui donner la possibilité de refuser une loi passée à l'AN et au Sénat avec une majorité des 2/3.

Après pour réconcilier les français avec le monde politique il faut que l'école joue son rôle en mettant en oeuvre une vie démocratique et institutionnelle incluant les élèves dans son fonctionnement au-delà des traditionnels délégués de classe ...
Totalement d'accord

Michel-Ange
Messages : 3272
Enregistré le : 04 juin 2016, 22:00

Re: [HS] Politique, social et autres débats de sociétés...

Message par Michel-Ange »

Junito a écrit :
06 nov. 2019, 11:02
Michel-Ange a écrit :
06 nov. 2019, 10:30
Junito a écrit :
06 nov. 2019, 10:25
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:44
StephVert a écrit :
06 nov. 2019, 09:30
___ a écrit :
06 nov. 2019, 09:07
Élection : piège à cons. Timick a bien résumé : tous les risques sont maîtrisés pour éviter une alternance réelle. C'est fou de voir une telle naïveté chez vous.
Chacun est libre de son vote dans l'isoloir, si les gens n'ont pas de cerveau et suivent les médias on ne peut rien pour eux. C'est la faute des médias si Le Pen a été ridicule lors du débat entre les 2 tours ou si Mélanchon se croit en mission depuis alors qu'il a été 4ième de l'éclection, s'est planté aux législatives et aux européennes? Pourtant les représentants de LFI font le tour des médias et jouent au "je parle fort donc j'ai raison". Encore ce matin sur RTL avec Coquerel totalement insupportable
Pas de ça dont je parle. Le système électoral français es tel que ne peut en émerger que des bourgeois urbains diplômés des mêmes écoles mainstream, et dépendant plus ou moins des mêmes milieux pour leur financement.

L'électeur ne sert à rien.
Cela dit le manque de représentativité sociologique est une des raisons de la désaffection du politique, est-ce qu'il faut avoir une 3ème chambre qui soit issue d'un tirage au sort comme ce qui est fait avec la convention citoyenne sur le climat ... à voir !
C'est précisément le projet de réforme du CESE.
Personnellement, je ne suis pas convaincu : ça ressemble un peu à un gadget inutile.
Il faudra que ça ait un peu plus de visibilité publique que le Conseil Economique Social et Environnemental qui reste une institution d'experts invisible et inaudible. Avoir une chambre citoyenne tirée au sort aurait du sens si elle porte une responsabilité dans le vote des lois et qu'elle permet de servir de marche pieds pour évoluer vers le monde politique. Pourquoi pas lui donner la possibilité de refuser une loi passée à l'AN et au Sénat avec une majorité des 2/3.

Après pour réconcilier les français avec le monde politique il faut que l'école joue son rôle en mettant en oeuvre une vie démocratique et institutionnelle incluant les élèves dans son fonctionnement au-delà des traditionnels délégués de classe ...
Ça ne ferait que renforcer l'impuissance de l'exécutif et du législatif !
Déjà, certains se plaignent que le Conseil constitutionnel à la censure un peu trop facile.

Répondre