La ville de Saint-Etienne

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

Timick
Messages : 4614
Enregistré le : 06 juil. 2005, 16:07

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Timick »

vertigogo a écrit :Pour faire plaisir à Danish : j'ai fait toute ma scolarité dans le public et suis assez attaché à titre personnel à l'enseignement public. Comme dit par ailleurs, on peut toutefois regretter qu'il y ait un gros problème de pluralité d'opinions parmi le corps enseignant et que ça ne semble pas choquer grand-monde.
Il suffit de pratiquer une salle des profs au quotidien pour comprendre que le vieux cliché "profs=de gauche" n'est pas (ou plus ? je ne suis pas assez vieux) une réalité. La politique doit être l'un des sujets dont on parle le moins dans une salle des profs ; on en entend juste un peu plus parler quand les présidentelles approchent, mais c'est la même chose dans tous les métiers et même sur les forums de foot, non ?

Si ça peut en rassurer quelques uns, un grand nombre de profs sont immergés dans la société actuelle et ont des comportements politiques tout à fait semblables aux comportements des autres Français. Comme beaucoup de leurs concitoyens, ils n'ont pas forcément de couleur politique bien déterminée et peuvent voter Le Pen en 2002, Sarkozy en 2007 et Hollande en 2012.
Beaucoup ne suivent que de manière superficielle les débats politiques (et encore, seulement lors des présidentielles). Beaucoup se fichent royalement des élections régionales, cantonales, européennes, etc. Beaucoup sont abstentionnistes. Beaucoup sont tout simplement peu intéressés par la politique et ne risquent donc pas d'en parler à leurs élèves. Et beaucoup sont ignares en politiques. Ce sont des citoyens comme les autres, tout simplement.

Ceux parmi eux qui s'intéressent à la politique représentent sans doute (comme l'ensemble de la population) tous les courants politiques, et n'ont de toute façon pas forcément la prétention d'amener leurs élèves à penser comme eux à travers leurs cours. Je dirais d'ailleurs que l'éducation politique des élèves, quand il y en a une, se fait plutôt à la maison et à travers les médias et on voit ressortir cela clairement à travers les questions ou les remarques que les enfants peuvent faire en classe. Il faut voir aussi que les programmes scolaires tels qu'ils sont faits, notamment en Histoire, ne permettent pas vraiment à un prof de discourir pendant deux heures devant sa classe sur les points forts du programme de Mélenchon ou de Le Pen....

Tout le monde durant sa jeunesse a assisté aux cours de plusieurs dizaines de profs. Alors certes tout le monde a connu un vieux prof barbu de gauche, mais tout le monde a connu aussi un prof qui se grattait le nez, un prof qui fumait lors des intercours, un prof qui lançait des bouts de craie pour faire taire les bavards, un prof qui mettait de meilleures notes aux plus jolies filles, un prof qui remettait les mêmes contrôles d'une année sur l'autre, un prof qui pleurait quand les élèves mettaient le boxon dans sa classe.... Il y en a peut-être même qui ont connu un prof supporter de Lyon, c'est dire ! Bref tout ça, ça fait de belles histoires à raconter dans les soirées entre potes, mais ce n'est pas pour autant que l'on doit en tirer des généralités et penser que toute une profession est représentée par un ou deux individus (sur plusieurs dizaines) que l'on a pu croiser durant sa scolarité, ou dont on a pu entendre parler à travers les récits plus ou moins exagérés des uns et des autres.
[i]"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"[/i] (Mark Twain).

Ulysse42
Messages : 4805
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Ulysse42 »

Naar a écrit : Ce n'est pas un fantasme, des sondages l'ont montré pour les journalistes, jusqu'au Figaro d'ailleurs.
Et, au niveau du corps professoral, c'est le cas également.
C'est un fait, une sorte de domination culturelle, axant sur l'éducation et l'information. C'est une victoire idéologique, il ne faut pas que vous, gens de gauche, vous en offusquiez. Cela doit être un motif de satisfaction pour vous.
J'ai même vu un sondage qui montrait que 95% des journalistes de minute étaient d’extrême gauche, tout comme Serge Dassault, Martin Bouygues et Xavier Niel comme quoi... En fait on pense que leur but dans la vie c'est de faire de l'argent au mépris d'à peu près tout le reste, alors qu'ils ne sont que des gauchistes incompris, les pauvres.

Quand à moi, comme tu me situes à ton bon vouloir à gauche, mes convictions seraient plus écologistes dictatoriales, car je ne vois pas d'issue à long terme en dehors de l'écologie et d'une réduction de la consommation des matières premières et ressources de la planète tout en continuant à copuler à tout va. A partir du moment où même les communistes fantasmes sur la croissance à tout prix, tu vas avoir du mal à me caser politiquement :) Mais on s'éloigne du sujet....
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

Ulysse42
Messages : 4805
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Ulysse42 »

Timick a écrit : Si ça peut en rassurer quelques uns, un grand nombre de profs sont immergés dans la société actuelle et ont des comportements politiques tout à fait semblables aux comportements des autres Français. Comme beaucoup de leurs concitoyens, ils n'ont pas forcément de couleur politique bien déterminée et peuvent voter Le Pen en 2002, Sarkozy en 2007 et Hollande en 2012.
Beaucoup ne suivent que de manière superficielle les débats politiques (et encore, seulement lors des présidentielles). Beaucoup se fichent royalement des élections régionales, cantonales, européennes, etc. Beaucoup sont abstentionnistes. Beaucoup sont tout simplement peu intéressés par la politique et ne risquent donc pas d'en parler à leurs élèves. Et beaucoup sont ignares en politiques. Ce sont des citoyens comme les autres, tout simplement.
Arrêtes d'affabuler, les sondages ont parlés, tous les profs sont de gauche. :ange: Et pour tous ceux non interrogés par les sondeurs (à peu près 99%, ben ils avaient qu'a s'inscrire sur internet ou répondre aux questionnaires par téléphone si ils voulaient que leur avis soit pris en compte, ou alors ils s'en foutaient de donner leur avis... Ayant moi même fait parti à une époque d'un panel de sondés, je m'amusait bien quand même avec mes réponses en pensant aux mecs qui allaient les analyser derrière :mrgreen:

Edit : La petite anecdote du sondage que Canal avait fait à son lancement auprès de futurs clients potentiels montrant que trois quarts des clients étaient intéressés par les documentaires et 5% par les films porno : Une fois la chaine mise en route, les docu faisaient que dalle en audiences réelles alors que le premier samedi du mois est devenu un pic d'audience pour Canal.
Modifié en dernier par Ulysse42 le 22 août 2012, 18:16, modifié 1 fois.
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

.........
Messages : 14711
Enregistré le : 08 sept. 2005, 17:54
Localisation : Paris

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par ......... »

Il n'y a d'après moi pas grand intérêt à nier certaines évidences. M'enfin, chacun fait bien ce qu'il veut, après tout...

Naar
Messages : 2500
Enregistré le : 04 févr. 2010, 20:04

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Naar »

Ulysse42 a écrit :
Naar a écrit : Ce n'est pas un fantasme, des sondages l'ont montré pour les journalistes, jusqu'au Figaro d'ailleurs.
Et, au niveau du corps professoral, c'est le cas également.
C'est un fait, une sorte de domination culturelle, axant sur l'éducation et l'information. C'est une victoire idéologique, il ne faut pas que vous, gens de gauche, vous en offusquiez. Cela doit être un motif de satisfaction pour vous.
J'ai même vu un sondage qui montrait que 95% des journalistes de minute étaient d’extrême gauche, tout comme Serge Dassault, Martin Bouygues et Xavier Niel comme quoi... En fait on pense que leur but dans la vie c'est de faire de l'argent au mépris d'à peu près tout le reste, alors qu'ils ne sont que des gauchistes incompris, les pauvres.

Quand à moi, comme tu me situes à ton bon vouloir à gauche, mes convictions seraient plus écologistes dictatoriales, car je ne vois pas d'issue à long terme en dehors de l'écologie et d'une réduction de la consommation des matières premières et ressources de la planète tout en continuant à copuler à tout va. A partir du moment où même les communistes fantasmes sur la croissance à tout prix, tu vas avoir du mal à me caser politiquement :) Mais on s'éloigne du sujet....
Là, c'est de la malhonnêteté intellectuelle. Vertigogo te dégotte un sondage sur les profs, il en existe beaucoup aussi sur les journalistes. C'est un état de fait.
Deux autres choses :
- Xavier Niel est plutôt à gauche oui, centre-gauche libérale pour être plus précis.
- La gauche a un spectre assez large pour caser commodément beaucoup de personnes à l'intérieur.

Ulysse42
Messages : 4805
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Ulysse42 »

vertigogo a écrit :Il n'y a d'après moi pas grand intérêt à nier certaines évidences. M'enfin, chacun fait bien ce qu'il veut, après tout...
Ça me rappelle une définition tirée du dictionnaire du Diable de Ambrose Bierce : Allant de soi : Évident pour nous même et personne d'autre.
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

Ulysse42
Messages : 4805
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Ulysse42 »

Naar a écrit : Là, c'est de la malhonnêteté intellectuelle. Vertigogo te dégotte un sondage sur les profs, il en existe beaucoup aussi sur les journalistes. C'est un état de fait.
Deux autres choses :
- Xavier Niel est plutôt à gauche oui, centre-gauche libérale pour être plus précis.
- La gauche a un spectre assez large pour caser commodément beaucoup de personnes à l'intérieur.
Excuse moi de ne pas aimer ni donner un blanc seing aux sondages publiés par des instituts qui se font un max de blé avec mes impôts pour me dire ce que je pense.

Si les techniques de management appliquées par Niel à Free te semblent de gauche, il faudrait que tu revois un peu le concept de gauche et droite.
Modifié en dernier par Ulysse42 le 22 août 2012, 18:53, modifié 1 fois.
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

Ulysse42
Messages : 4805
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Ulysse42 »

doublon pardon
Modifié en dernier par Ulysse42 le 22 août 2012, 18:21, modifié 1 fois.
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

optalix
Messages : 121
Enregistré le : 05 déc. 2009, 19:19

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par optalix »

De toute facon tout est cliche voir un vieux poncif de base mais les serres tetes quand meme c est reel est pas vraiment excitant.

guinnesstime
Messages : 11164
Enregistré le : 28 juil. 2005, 10:08
Localisation : Chardonnay - Pinot Noir, ça cause non ?

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par guinnesstime »

Timick a écrit :... Il y en a peut-être même qui ont connu un prof supporter de Lyon, c'est dire !
Ouf ! J'ai échappé à ça. Par contre j'ai eu un prof de prépa au début des eighties qui m'appelait "Le Forez en boite noire". 8| Va comprendre Charles ? :rougefaché:
PHALLIC MASTRE
FORT et VERT

Fier d'être un bâtard né dans la Capitale des Taudis.

optalix
Messages : 121
Enregistré le : 05 déc. 2009, 19:19

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par optalix »

Cherche pas il ne devait pas aimer janvion voir zimako .
Tiens un des premiers club de d 1 a a avoir integre des joueurs africains ne serait t il pal sainte?

guinnesstime
Messages : 11164
Enregistré le : 28 juil. 2005, 10:08
Localisation : Chardonnay - Pinot Noir, ça cause non ?

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par guinnesstime »

optalix a écrit :Cherche pas il ne devait pas aimer janvion voir zimako .
Tiens un des premiers club de d 1 a a avoir integre des joueurs africains ne serait t il pal sainte?
rien à voir avec la couleur de peau des joueurs ... mais plutôt avec l'affaire de la caisse noire.
PHALLIC MASTRE
FORT et VERT

Fier d'être un bâtard né dans la Capitale des Taudis.

optalix
Messages : 121
Enregistré le : 05 déc. 2009, 19:19

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par optalix »

Peut etre sans doute meme mais n empeche que.
Un peu d histoire pour les plus anciens qui a ete le premier club francais a integre des noirs?

verjess

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par verjess »

Terrenoire :mrgreen:

dimi
Messages : 15537
Enregistré le : 30 juil. 2005, 10:19
Localisation : Banlieue

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par dimi »

optalix a écrit :Cherche pas il ne devait pas aimer janvion voir zimako .
Tiens un des premiers club de d 1 a a avoir integre des joueurs africains ne serait t il pal sainte?


ouais mais là pas d'africains en l'ocurence

Diablø
Messages : 2249
Enregistré le : 03 juin 2011, 19:54

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Diablø »

optalix a écrit :Peut etre sans doute meme mais n empeche que.
Un peu d histoire pour les plus anciens qui a ete le premier club francais a integre des noirs?
Ca dépend, est ce que l'OM est considéré comme club Français ? :mrgreen:
[i]Rien ne peut nous arrêter, nous les enfants de Sainté ![/i]

___
Messages : 18157
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par ___ »

Naar a écrit :
Ulysse42 a écrit :
Olaf a écrit :
vertigogo a écrit :Pour faire plaisir à Danish : j'ai fait toute ma scolarité dans le public et suis assez attaché à titre personnel à l'enseignement public. Comme dit par ailleurs, on peut toutefois regretter qu'il y ait un gros problème de pluralité d'opinions parmi le corps enseignant et que ça ne semble pas choquer grand-monde.
Les opinions politiques ne font pas partie des critères de recrutement (ou de réussite à un concours) d'un prof ;) Et puis, dans l'enseignement collège/lycée, pas sûr que ca ait une grande influence. Le prof d'éco marxiste dogmatique ou le prof "d'histoire des idées" de droite ultra dont les opinions transpirent à grosses gouttes, je n'ai eu la chance de les pratiquer qu'après le bac.
C'est le fantasme de la droite, tous les journalistes et profs sont de gauche. Après mes profs d'éco de lycée qui étaient assez libéraux, (dont un se revendiquant en plus de la bourgeoisie) ça devait être pour masquer leur amour immodéré du communisme... enfin.
Ce n'est pas un fantasme, des sondages l'ont montré pour les journalistes, jusqu'au Figaro d'ailleurs.
Et, au niveau du corps professoral, c'est le cas également.
C'est un fait, une sorte de domination culturelle, axant sur l'éducation et l'information. C'est une victoire idéologique, il ne faut pas que vous, gens de gauche, vous en offusquiez. Cela doit être un motif de satisfaction pour vous.
Une domination culturelle très efficace. Reagan, Thatcher doivent rigoler de voir que leurs idées ont infusé en France et ne sont même plus des énormités pour un parti auto-proclamé "socialiste".

Naar
Messages : 2500
Enregistré le : 04 févr. 2010, 20:04

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Naar »

Olaf a écrit :
Naar a écrit :
Ulysse42 a écrit :
Olaf a écrit :
vertigogo a écrit :Pour faire plaisir à Danish : j'ai fait toute ma scolarité dans le public et suis assez attaché à titre personnel à l'enseignement public. Comme dit par ailleurs, on peut toutefois regretter qu'il y ait un gros problème de pluralité d'opinions parmi le corps enseignant et que ça ne semble pas choquer grand-monde.
Les opinions politiques ne font pas partie des critères de recrutement (ou de réussite à un concours) d'un prof ;) Et puis, dans l'enseignement collège/lycée, pas sûr que ca ait une grande influence. Le prof d'éco marxiste dogmatique ou le prof "d'histoire des idées" de droite ultra dont les opinions transpirent à grosses gouttes, je n'ai eu la chance de les pratiquer qu'après le bac.
C'est le fantasme de la droite, tous les journalistes et profs sont de gauche. Après mes profs d'éco de lycée qui étaient assez libéraux, (dont un se revendiquant en plus de la bourgeoisie) ça devait être pour masquer leur amour immodéré du communisme... enfin.
Ce n'est pas un fantasme, des sondages l'ont montré pour les journalistes, jusqu'au Figaro d'ailleurs.
Et, au niveau du corps professoral, c'est le cas également.
C'est un fait, une sorte de domination culturelle, axant sur l'éducation et l'information. C'est une victoire idéologique, il ne faut pas que vous, gens de gauche, vous en offusquiez. Cela doit être un motif de satisfaction pour vous.
Une domination culturelle très efficace. Reagan, Thatcher doivent rigoler de voir que leurs idées ont infusé en France et ne sont même plus des énormités pour un parti auto-proclamé "socialiste".
A mon grand regret, Reagan ou Thatcher n'a pas eu une grande influence sur le Parti socialiste. Par ailleurs, l'UMP d'aujourd'hui est bien loin également du Parti républicain ou du Thatcherisme.
Le PS s'est adapté, tardivement, à l'Economie de marché, sans trop comprendre encore son fonctionnement. Leur volonté de continuer à imposer l'Etat partout et pour tous n'est pas compatible au libéralisme des deux dirigeants sus-cités. Toujours est-il que les idées, sociales, les plus profondes, sont toujours les mêmes. Dans les textes, au moins, les Politiques eux, restent pour la plupart ce qu'ils ont toujours été, des opportunistes qui s’accommodent facilement de tel ou tel idée, du moment qu'elles ne les marquent pas au fer rouge du démon d'extrême droite.
Si les profs, les artistes, et les journalistes sont majoritairement de gauche, il n'est pas insensé comme je l'ai dit d'évoquer l'expression de domination culturelle. Pas assez à gauche peut-être pour toi ou pour Ulysse, mais bien à gauche tout de même. Dans les discours au moins.

___
Messages : 18157
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par ___ »

Ulysse42 a écrit :
Naar a écrit : Là, c'est de la malhonnêteté intellectuelle. Vertigogo te dégotte un sondage sur les profs, il en existe beaucoup aussi sur les journalistes. C'est un état de fait.
Deux autres choses :
- Xavier Niel est plutôt à gauche oui, centre-gauche libérale pour être plus précis.
- La gauche a un spectre assez large pour caser commodément beaucoup de personnes à l'intérieur.
Excuse moi de ne pas aimer ni donner un blanc seing aux sondages publiés par des instituts qui se font un max de blé avec mes impôts pour me dire ce que je pense.

Si les techniques de management appliquées par Niel à Free te semblent de gauche, il faudrait que tu revois un peu le concept de gauche et droite.
"La gauche" veut-elle encore dire quelque chose ? Pour moi, le PS est un parti de droite (centre-droit si on veut être gentils), le PC et ses non-camarades trotskistes des parti anachroniques, EELV un machin politicien de plus et le parti de gauche est sur la même voie. La différence peut-être avec les partis dits "de droite", c'est qu'ils arrivent à manipuler des militants qui s'illusionnent.

Si on plonge à la racine moderne de l'opposition droite-gauche (conservateurs VS pas conservateurs pas d'accord entre eux), tous les partis politiques capables de présenter un candidat à la présidentielle sont soit des conservateurs de fait derrière les beaux discours, soit des vestiges pourrissants (et c'est pas plus mal à mon avis). Au niveau local, il y a des choses plus intéressantes, qui tiennent aux personnalités des uns et des autres plus qu'aux structures de parti. Mais sinon...

___
Messages : 18157
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par ___ »

Naar a écrit :
Olaf a écrit :
Naar a écrit :
Ulysse42 a écrit :
Olaf a écrit :
vertigogo a écrit :Pour faire plaisir à Danish : j'ai fait toute ma scolarité dans le public et suis assez attaché à titre personnel à l'enseignement public. Comme dit par ailleurs, on peut toutefois regretter qu'il y ait un gros problème de pluralité d'opinions parmi le corps enseignant et que ça ne semble pas choquer grand-monde.
Les opinions politiques ne font pas partie des critères de recrutement (ou de réussite à un concours) d'un prof ;) Et puis, dans l'enseignement collège/lycée, pas sûr que ca ait une grande influence. Le prof d'éco marxiste dogmatique ou le prof "d'histoire des idées" de droite ultra dont les opinions transpirent à grosses gouttes, je n'ai eu la chance de les pratiquer qu'après le bac.
C'est le fantasme de la droite, tous les journalistes et profs sont de gauche. Après mes profs d'éco de lycée qui étaient assez libéraux, (dont un se revendiquant en plus de la bourgeoisie) ça devait être pour masquer leur amour immodéré du communisme... enfin.
Ce n'est pas un fantasme, des sondages l'ont montré pour les journalistes, jusqu'au Figaro d'ailleurs.
Et, au niveau du corps professoral, c'est le cas également.
C'est un fait, une sorte de domination culturelle, axant sur l'éducation et l'information. C'est une victoire idéologique, il ne faut pas que vous, gens de gauche, vous en offusquiez. Cela doit être un motif de satisfaction pour vous.
Une domination culturelle très efficace. Reagan, Thatcher doivent rigoler de voir que leurs idées ont infusé en France et ne sont même plus des énormités pour un parti auto-proclamé "socialiste".
A mon grand regret, Reagan ou Thatcher n'a pas eu une grande influence sur le Parti socialiste. Par ailleurs, l'UMP d'aujourd'hui est bien loin également du Parti républicain ou du Thatcherisme.
Le PS s'est adapté, tardivement, à l'Economie de marché, sans trop comprendre encore son fonctionnement. Leur volonté de continuer à imposer l'Etat partout et pour tous n'est pas compatible au libéralisme des deux dirigeants sus-cités. Toujours est-il que les idées, sociales, les plus profondes, sont toujours les mêmes. Dans les textes, au moins, les Politiques eux, restent pour la plupart ce qu'ils ont toujours été, des opportunistes qui s’accommodent facilement de tel ou tel idée, du moment qu'elles ne les marquent pas au fer rouge du démon d'extrême droite.
Si les profs, les artistes, et les journalistes sont majoritairement de gauche, il n'est pas insensé comme je l'ai dit d'évoquer l'expression de domination culturelle. Pas assez à gauche peut-être pour toi ou pour Ulysse, mais bien à gauche tout de même. Dans les discours au moins.
Je ne nie pas que la partie la plus visible (au moins) de ses catégories-là se réclame de la gauche. Mais comme je le dis dans le post d'avant (que tu n'as pas encore pu lire au moment où tu écrivais ce message), pour moi, la gauche n'existe plus dans le spectre politicien actuel que par des avatars à enterrer au plus vite :mrgreen:

Qu'est-ce qui dicte dans les grandes lignes la politique économique et sociale de la France ? L'Union européenne et les marchés financiers. L'UE a été construite telle quelle avec la bénédiction de "la gauche" (les étatisants socialistes ont quand même privatisé Air France, des autoroutes, France télécom, Thomson, des banques, et ne semblent pas vouloir revenir sur les réformes des cartes judiciaires et militaires, sur les concentrations hospitalières stupides, etc.) et la vulgate croissance PIB = graal / déficit = mal absolu me semble encore plus récitée ici que de l'autre côté de l'Atlantique.

Naar
Messages : 2500
Enregistré le : 04 févr. 2010, 20:04

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Naar »

Olaf a écrit : Je ne nie pas que la partie la plus visible (au moins) de ses catégories-là se réclame de la gauche. Mais comme je le dis dans le post d'avant (que tu n'as pas encore pu lire au moment où tu écrivais ce message), pour moi, la gauche n'existe plus dans le spectre politicien actuel que par des avatars à enterrer au plus vite :mrgreen:
Effectivement. ^^
Le constat fonctionne dans les deux sens, pour beaucoup, l'UMP est un parti penchant à gauche, interventionnisme forcené, croyance au volontarisme politique, acceptation des évolutions des moeurs (mariage et adoption homosexuels, bioéthique...) La vérité doit être qu'UMP et PS se ressemblent sur beaucoup de points, peut-être pas sur l'essentiel. Ou justement là-dessus.
Olaf a écrit : Qu'est-ce qui dicte dans les grandes lignes la politique économique et sociale de la France ? L'Union européenne et les marchés financiers. L'UE a été construite telle quelle avec la bénédiction de "la gauche" (les étatisants socialistes ont quand même privatisé Air France, des autoroutes, France télécom, Thomson, des banques...
Deux choses : à la tête de ses entreprises privatisées (dont l'Etat est bien souvent actionnaire, parfois majoritaire sous diverses formes de montages financiers) figurent des chefs d'entreprises politisés, ayant le même cursus HEC + ENA, avec les mêmes réflexes que les politiciens qu'ils ont fréquentés durant leurs études.
Il y a également un fantasme de la supradomination européenne dans la gestion des affaires courantes françaises.
Olaf a écrit : la vulgate croissance PIB = graal / déficit = mal absolu me semble encore plus récitée ici que de l'autre côté de l'Atlantique.
Je ne sais pas. Toujours est-il que j'en doute, cela fait plus de 30 ans que la France, toute tendance confondue, n'a pas présenté un budget en équilibre.

.........
Messages : 14711
Enregistré le : 08 sept. 2005, 17:54
Localisation : Paris

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par ......... »

Se plaindre en même temps de l'influence des marchés financiers et de la lutte contre les déficits, c'est un peu rigolo.

___
Messages : 18157
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par ___ »

Naar a écrit : Il y a également un fantasme de la supradomination européenne dans la gestion des affaires courantes françaises.
Je veux éviter l'effet catalogue, donc je me contenterais de répondre à ça ;)

Pour moi, le fantasme tient dans la croyance que l'UE est un truc extérieur qui nous impose sa volonté venue, entre autres, des méchants allemands. Les dirigeants français ont leur part, et pas la moindre, dans la construction européenne. Par contre, ce n'est pas un fantasme de constater que le droit européen prime sur le droit français, et que toute décision qui a une incidence budgétaire (donc, ben...tout en fait) est susceptible d'être discutée au niveau intergouvernemental. Ca veut pas dire que l'UE maîtrise tout et dicte tout, mais qu'elle a une influence considérable, une légitimité et certains moyens pour imposer ses vues.

Et l'UE et ses institutions a des positions économiques plus orthodoxes et néolibérales que les institutions américaines.

___
Messages : 18157
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par ___ »

vertigogo a écrit :Se plaindre en même temps de l'influence des marchés financiers et de la lutte contre les déficits, c'est un peu rigolo.
Si je me plains de la lutte contre les déficits, c'est parce que je trouve qu'elle ne s’attaque pas aux vrais gaspillages. Combien ça nous coûte le train de vie d'un parlementaire ? Combien ça nous coûte toutes ces agences inutiles créées par les gouvernements successifs pour placer les copains ? Combien ça nous coûte cette proximité entre politiques et milieux d'affaires en fraudes, détournements, marchés publics surestimés, ventes de biens publics sous-estimés ? Et puis combien ça nous coûte ce soutien débile au tout voiture depuis 50 ans, en termes d'aménagement de l'espace ou de santé publique ? Combien ça nous coûte en termes d'argent public, cette société de gaspillage où on ne réutilise plus rien et où chaque nouvelle version du gadget électronique à la mode est un gouffre à métaux rares et à énergie de plus en plus chère à produire ? Combien ça nous coûte tous ces dispositifs fiscaux et ses subventions pour faire venir des multinationales qui se barreront quand bon leur chante ? Combien ça nous coûte de construire des stades et les aménagements qui vont avec juste pour faire plaisir à l'UEFA ?

Et on pourrait en trouver d'autres des questions du genre, qui me semblent plus prioritaires que "combien nous coûte la sécurité sociale" ou "combien nous coûte notre système hospitalier".

Et si je me plains des marchés financiers, c'est parce que je ne partage en rien leur vision du monde et leurs valeurs, qui apportent mort et destruction. Et je pèse mes mots.

Naar
Messages : 2500
Enregistré le : 04 févr. 2010, 20:04

Re: La mort à petit feu de Saint-Etienne... ?

Message par Naar »

Olaf a écrit : Je veux éviter l'effet catalogue, donc je me contenterais de répondre à ça ;)
Feignasse ^^.
Olaf a écrit : Pour moi, le fantasme tient dans la croyance que l'UE est un truc extérieur qui nous impose sa volonté venue, entre autres, des méchants allemands. Les dirigeants français ont leur part, et pas la moindre, dans la construction européenne. Par contre, ce n'est pas un fantasme de constater que le droit européen prime sur le droit français, et que toute décision qui a une incidence budgétaire (donc, ben...tout en fait) est susceptible d'être discutée au niveau intergouvernemental. Ca veut pas dire que l'UE maîtrise tout et dicte tout, mais qu'elle a une influence considérable, une légitimité et certains moyens pour imposer ses vues.
L'UE ne s'est pas créée ex-nihilo, et si les dirigeants français, comme Allemands, Italiens et consorts, ont grandement participé à sa création, c'est que l'Union européenne est composée de fonctionnaires qui viennent justement de ses pays. Avec peu ou prou les mêmes principes que nos hommes politiques. Les commissaires européens sont d'ailleurs bien souvent des anciens ministres, ils ont des réflexes identiques donc.
Olaf a écrit : Et l'UE et ses institutions a des positions économiques plus orthodoxes et néolibérales que les institutions américaines.
Néolibérale est un terme qui ne veut pas dire grand chose.De fait, une couche de fonctionnaire de plus au niveau supranationale n'est en rien libéral.

Verrouillé