(HS) La Bibliothèque Verte

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

thesnakke
Messages : 5959
Enregistré le : 11 juil. 2011, 23:36

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par thesnakke »

ForeverGreen a écrit :
thesnakke a écrit :En te lisant J'ai vite compris à qui j'avais affaire rien que l'utilisation de "Fesse de bouc" vanne qui a la base n'était déjà pas drôle mais qui n'est aujourd'hui utilisé que par une catégorie de personnes : les vieux reac.
Vieux réac toi même :P

Pas drôle, ok, je suis au courant :happy1: mais vieux réac, non :rougefaché:

En vrai, c'est un débat stérile. Plutôt du point de vue d'Arcade, en global. N'empêche, je comprends assez bien qu'Amazon soit pratique et rassurant pour un mec qui veut sortir son travail. J'ai beaucoup de mal avec d'un point de vue de consommateur, mais du point de vue du petit auteur indépendant, j'en comprends très bien l'utilité et je comprends pas trop pourquoi lui taper dessus.

A la base c'est juste ce que je disais hein
Je crois que je me suis coupé la gencive avec un grumeau cuit. C'est possible ou pas ?

Faiseur de Tresses
Messages : 13617
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Faiseur de Tresses »

thesnakke a écrit :En fait Arcade t'as juste rien compris tu cherches juste a t'enflammer contre les vilains GAFAM peu importe ce qu'on te dit. Tu me prête des propos qui ne sont pas les miens (J'ai le plus profond respect pour les libraires et les éditeurs par exemple) bref... En te lisant J'ai vite compris à qui j'avais affaire rien que l'utilisation de "Fesse de bouc" vanne qui a la base n'était déjà pas drôle mais qui n'est aujourd'hui utilisé que par une catégorie de personnes : les vieux reac.
Après m'être senti vieux con sur le thread "nostalgie", me voilà traité de vieux réac' sur celui-ci.

Décidément, je suis pas né à la bonne époque. :happy1:
Image

Image

Faiseur de Tresses
Messages : 13617
Enregistré le : 17 avr. 2013, 14:26

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Faiseur de Tresses »

Le druide a écrit :Tiens d'ailleurs, pour les personnes comme moi qui essayent de faire ce qu'ils peuvent à leur niveau (consommer local, trier systématiquement tous les déchets, ne rien laisser dans la nature, se déplacer à pied, se foutre complètement de ce qui est à la mode, ne pas jeter/remplacer parce que le nouveau modèle est sorti), un livre que j'ai lu vers 2010 (donc ça à surement évoluer dans le bon sens) qui remet en question même nos "bonnes" volontés :
Image
Merci pour l'info ! :super:
Image

Image

hcatteau
Messages : 7354
Enregistré le : 09 sept. 2005, 15:31
Localisation : Région toulousaine

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par hcatteau »

Vertige76 a écrit :
thesnakke a écrit :En attendant personne ne répond sur le vrai sujet : quel intérêt de venir se positionner en tant que grands défenseurs des petits libraires et grands littéraires en réponse à un potonaute qui a la gentillesse et le courage de nous présenter ce qu'il a écrit?
Je te réponds ; aucun :mrgreen:
En effet je pense que les critiques souvent justifiées sur Amazon n'avaient rien à faire dans le post de Rems .
Désolé d’avoir semé la zizanie ... c’etait juste une remarque car pour moi certains acteurs du net sont plus des destructuteurs que des collaborateurs de la culture... mais « chacun fait ce qui lui plaît « 

___
Messages : 17477
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par ___ »

Cest Timick qu'a raison : tant que nos Etats soi-disant démocratiques taperont les pauvres pour financer la richesse des GAFAM/N, on n'aura pas le cul sorti des ronces. Et nous, pauvres cons impuissants, on est piégés et livrés à la merci de salauds qui t'arracheraient les yeux à la cuillère si ça pouvait leur rapporter du fric.

M'enfin y a déjà eu tant de choses détruites en si peu de temps... bientôt, rems pourra raconter dans ses bouquins qu'on allait ramasser les escargots dans la forêt pour les préparer à la Noël (véridique) ; ce sera une sorte de récit de science-fiction.

Timick
Messages : 4614
Enregistré le : 06 juil. 2005, 16:07

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Timick »

Olaf a écrit :Cest Timick qu'a raison.
Notez bien ça, pour vous éviter de partir dans de longs débats à l'avenir. :frime: :mrgreen:
[i]"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"[/i] (Mark Twain).

Idaho
Messages : 1304
Enregistré le : 30 août 2005, 15:11
Localisation : Saint-Etienne

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Idaho »

Bonjour à tous, je me permets d'ajouter un mot malgré le fait que je ne vienne pas souvent. Je précise que je suis en conflit d'intérêt patent (Rems étant mon frangin) aussi je vais faire court.

Je partage les prévenances vis à vis de ce qu'on peut appeler un prédateur, Amazon, dont l'objectif est évidemment d'éradiquer tout ce qui n'est pas Amazon pour ensuite faire les règles à sa convenance. (Et Timick a raison ;) )
Toutefois, compte tenu des difficultés d'accéder à l'édition (beaucoup d'auteurs potentiels qui s'ajoutent aux auteurs installés) et des ressources limitées de l'auteur concerné (il ne va pas agiter son réseau parisien, fonder sa propre maison d'édition ou financer une campagne de promo ! ), sans même parler du fait qu'il écrit sur une niche littéraire qui fait surtout son chiffre sur quelques références cultes et les traductions vite expédiées d’œuvres anglo-saxonnes, je suis bien forcé d'admettre que les options sont limitées.
On peut évacuer la publication à compte d'auteur, qui est une déviance éthique des éditeurs, reniant leur propre métier, et coûte un bras. La solution Amazon a ses défauts mais permet de concrétiser un projet, et de décorréler cette concrétisation de la réussite commerciale (avec ce système, il a même le droit de vendre zéro exemplaire).

En pratique, sans ce moyen, ses livres seraient toujours dans leur version imprimée à ses frais (et local!) en 10 exemplaires, dont un pour moi :ange: .
Bien qu'être détenteur d'un objet rare, inaccessible au vulgum pecum, flatte mon ego, je pense que ce n'est pas la vocation d'un livre. Rems a essayé de faire autrement (ça date pas d'hier), puis a trouvé cette solution pour présenter son œuvre, que j'estime de qualité, faisant pour cela preuve d'un courage que je n'ai pas.

Je remercie ceux qui ont pris la peine de rappeler que parfois, on se démerde comme on peut.

Fourina
Messages : 2785
Enregistré le : 14 juin 2013, 03:52

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Fourina »

Un des seuls produits que j'ai acheté sur Amazon était un bouquin réimprimé qui portait sur l'historie pluri-millénaire (bon je force un peu) de Sury le Comtal. Un livre publié en 1909, presque introuvable aujourd'hui, au mieux en vente à un prix bien trop élevé... Et finalement je l'ai trouvé en version réimprimé par une imprimerie inconnue à 20 €, puisque devenu libre de droit, qualité médiocre bien sûr, mais je l'ai quand même.

rems
Messages : 706
Enregistré le : 30 août 2005, 20:53

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par rems »

Voilà un débat houleux que j'ai suscité bien malgré moi.
Je me permets de rebondir sur ce que vous avez dit et, si je partage votre méfiance envers Amazon en général, j'avoue avoir éprouvé mes limites et mon réseau à proposer mon bouquin à des maisons d'édition. Les plus petites m'ont répondu qu'il ne s'agissait pas de leur genre littéraire (et je le conçois) et les plus grandes m'ont expliqué par le menu le nombre d'exemplaires que je devrais vendre pour qu'il soit rentable pour eux et que donc, elles ne tenaient pas à prendre ce risque. Tout en me remerciant de la confiance accordée et blablabla.
J'ai eu aussi la proposition "à compte d'auteur". J'avoue ne pas avoir les reins financiers assez solides ni l'envie de subir ça.
Clairement, si j'avais proposé un bouquin sur l'éducation nationale ou sur la gestion du stress en cuisine, j'aurais eu d'autres échos mais bon, voilà...

Kindle est une plate-forme d'auto-édition à la demande. A la demande veut dire: zero stock (jamais) mais jamais de rupture de stock. Si j'en vends 10, les imprimeries bossant avec Amazon (des Irlandais, des Polonais et des Italiens sur les livres que j'ai vus de mes yeux) en imprimeront 10. C'est un service. Pour parler gras, je touche 70% des ventes et je peux le proposer en format broché (l'écrasante majorité de mes ventes) ou numérique (j'en ai vendu 2 ^^). Et quand je parle des ventes, je parle des micro-ventes car, ne nous leurrons pas, je ne suis pas en train de tuer les petits libraires, les imprimeries ou qui que ce soit avec la poignée de bouquins que j'écoule au compte-goutte.

Comme l'a dit Idaho, j'ai déjà essayé de le micro-éditer via une imprimerie locale (ABC lire, vous souvenez-vous de ce petit lieu rue de la République?) mais c'était plus pour offrir que pour en vendre. Plus pour voir jaillir "l'objet", le manipuler, avoir un truc fini...
Avec ça, mon but n'est pas de crouler sous l'or mais de partager.

Et puis, n'ayant ni correcteur, ni illustrateur, ni traducteur, ni publicitaire, ni réseau, qu'espérer d'autre qu'un tirage confidentiel?

Pour finir, je tenais à remercier pour les messages touchants de soutien que la communauté verte m'a fait parvenir. J'ai même eu un message pour passer à la radio comme "petit auteur du coin". Bin moi, ça me va. :cote:
Dans chaque cœur, à chaque printemps, il y a un vert différent.

Bienvenu chez moi: https://lesenfantsdeplatin.wordpress.com/

alanvert
Messages : 39
Enregistré le : 29 juil. 2013, 09:57

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par alanvert »

Je partage ton point de vue. Ces plateformes permettent aux gens d'aller au bout de leur projet. Ne serait ce que pour cela, on ne peut pas complétement les diaboliser. Certes, elles ont des mauvais cotés. Mais combien d'éditeurs permettent à tout le monde de concrétiser un projet ? C'est tellement subjectif. Mais comme pour tout, il y a les bons et les mauvais cotés. On peut voir le verre à demi plein et celui à demi vide. Le tout est d'être conscient de tout cela lorsqu'on s'engage dans une démarche, que ce soit d'achat ou de projet.

_-_
Messages : 6205
Enregistré le : 28 juil. 2005, 16:29

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par _-_ »

Le druide a écrit :
rems a écrit :(Je sais, ça ne fait pas de s'auto-répondre mais...)

J'en profite au passage pour vus faire part d'une nouveauté, je me mets au blog wordpress!

https://lesenfantsdeplatin.wordpress.com/

D'ailleurs si quelqu'un a déjà tenté ce type de blog, je serais intéressé par un retour...
Ca me plaît bien l'extrait que j'ai lu sur ton blog. Dès que j'ai 5 minutes à moi, je me penche sur ton livre ;)
Normalement, tu as un Tome 1 et un Tome 2 de vendus en plus depuis quelques minutes ;-)

Edit : sans vouloir te mettre la pression, dans la même commande figurent "Contes et légendes inachevées" et "Le Silmarillion" de Tolkien :happy1:

Edit 2 : et faudra attendre un petit peu, car actuellement en lecture de "La Fin de l'homme rouge - ou le temps du désenchantement" de Svetlana Alexievitch, puis "L'Archipel du Goulag" suivra.

Vermeer
Messages : 1796
Enregistré le : 26 janv. 2015, 21:07
Localisation : Père Lachaise....enfin....50 m à l'extérieur

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Vermeer »

rems a écrit :Voilà un débat houleux que j'ai suscité bien malgré moi.
Je me permets de rebondir sur ce que vous avez dit et, si je partage votre méfiance envers Amazon en général, j'avoue avoir éprouvé mes limites et mon réseau à proposer mon bouquin à des maisons d'édition. Les plus petites m'ont répondu qu'il ne s'agissait pas de leur genre littéraire (et je le conçois) et les plus grandes m'ont expliqué par le menu le nombre d'exemplaires que je devrais vendre pour qu'il soit rentable pour eux et que donc, elles ne tenaient pas à prendre ce risque. Tout en me remerciant de la confiance accordée et blablabla.
J'ai eu aussi la proposition "à compte d'auteur". J'avoue ne pas avoir les reins financiers assez solides ni l'envie de subir ça.
Clairement, si j'avais proposé un bouquin sur l'éducation nationale ou sur la gestion du stress en cuisine, j'aurais eu d'autres échos mais bon, voilà...

Kindle est une plate-forme d'auto-édition à la demande. A la demande veut dire: zero stock (jamais) mais jamais de rupture de stock. Si j'en vends 10, les imprimeries bossant avec Amazon (des Irlandais, des Polonais et des Italiens sur les livres que j'ai vus de mes yeux) en imprimeront 10. C'est un service. Pour parler gras, je touche 70% des ventes et je peux le proposer en format broché (l'écrasante majorité de mes ventes) ou numérique (j'en ai vendu 2 ^^). Et quand je parle des ventes, je parle des micro-ventes car, ne nous leurrons pas, je ne suis pas en train de tuer les petits libraires, les imprimeries ou qui que ce soit avec la poignée de bouquins que j'écoule au compte-goutte.

Comme l'a dit Idaho, j'ai déjà essayé de le micro-éditer via une imprimerie locale (ABC lire, vous souvenez-vous de ce petit lieu rue de la République?) mais c'était plus pour offrir que pour en vendre. Plus pour voir jaillir "l'objet", le manipuler, avoir un truc fini...
Avec ça, mon but n'est pas de crouler sous l'or mais de partager.

Et puis, n'ayant ni correcteur, ni illustrateur, ni traducteur, ni publicitaire, ni réseau, qu'espérer d'autre qu'un tirage confidentiel?

Pour finir, je tenais à remercier pour les messages touchants de soutien que la communauté verte m'a fait parvenir. J'ai même eu un message pour passer à la radio comme "petit auteur du coin". Bin moi, ça me va. :cote:
Je n'ai pas lu l'historique du débat (quoique suffisamment pour comprendre que toi et Idaho avez de l'acide désoxyribonucléique en commun).
Ceci dit je connais quoique dans un autre secteur d'activité le principe du "démerde-toi comme tu peux", secteur qui croise malgré tout celui de l'édition, qui m'a fait collaboré à plusieurs reprises avec une petite maison italienne, les edizioni Pulcinoelefante. Une rencontre un peu par hasard, dans la niche ultra-confidentielle qu'est le livre d'artiste.
J'ai d'abord été touché par ta volonté de "matérialisation" du travail accompli (et ça c'est mon quotidien) par opposition à la "dématérialisation" croissante de l'offre culturelle, mot qui est entré même dans la dénomination des pièces répondant aux appels d'offres faits aux artistes (plasticiens en l'occurrence), et donc dans les administrations officielles.
L'impact psychologique de tactilement pouvoir manipuler l'objet réceptacle des mots longuement cumulés est la chaine posée sur les engrenages permettant le mouvement, ensuite le principe inertiel peux donner la force cinétique permettant d'atteindre la deuxième marche.
Je ne dit pas que ça le fera automatiquement, mais que conforter la volonté de continuer est indispensable.
Le sculpteur Arman sur sa tombe au Père Lachaise : Enfin seul!

GreenPeace
Messages : 6699
Enregistré le : 25 avr. 2007, 13:12
Contact :

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par GreenPeace »

Vermeer a écrit :
rems a écrit :Voilà un débat houleux que j'ai suscité bien malgré moi.
Je me permets de rebondir sur ce que vous avez dit et, si je partage votre méfiance envers Amazon en général, j'avoue avoir éprouvé mes limites et mon réseau à proposer mon bouquin à des maisons d'édition. Les plus petites m'ont répondu qu'il ne s'agissait pas de leur genre littéraire (et je le conçois) et les plus grandes m'ont expliqué par le menu le nombre d'exemplaires que je devrais vendre pour qu'il soit rentable pour eux et que donc, elles ne tenaient pas à prendre ce risque. Tout en me remerciant de la confiance accordée et blablabla.
J'ai eu aussi la proposition "à compte d'auteur". J'avoue ne pas avoir les reins financiers assez solides ni l'envie de subir ça.
Clairement, si j'avais proposé un bouquin sur l'éducation nationale ou sur la gestion du stress en cuisine, j'aurais eu d'autres échos mais bon, voilà...

Kindle est une plate-forme d'auto-édition à la demande. A la demande veut dire: zero stock (jamais) mais jamais de rupture de stock. Si j'en vends 10, les imprimeries bossant avec Amazon (des Irlandais, des Polonais et des Italiens sur les livres que j'ai vus de mes yeux) en imprimeront 10. C'est un service. Pour parler gras, je touche 70% des ventes et je peux le proposer en format broché (l'écrasante majorité de mes ventes) ou numérique (j'en ai vendu 2 ^^). Et quand je parle des ventes, je parle des micro-ventes car, ne nous leurrons pas, je ne suis pas en train de tuer les petits libraires, les imprimeries ou qui que ce soit avec la poignée de bouquins que j'écoule au compte-goutte.

Comme l'a dit Idaho, j'ai déjà essayé de le micro-éditer via une imprimerie locale (ABC lire, vous souvenez-vous de ce petit lieu rue de la République?) mais c'était plus pour offrir que pour en vendre. Plus pour voir jaillir "l'objet", le manipuler, avoir un truc fini...
Avec ça, mon but n'est pas de crouler sous l'or mais de partager.

Et puis, n'ayant ni correcteur, ni illustrateur, ni traducteur, ni publicitaire, ni réseau, qu'espérer d'autre qu'un tirage confidentiel?

Pour finir, je tenais à remercier pour les messages touchants de soutien que la communauté verte m'a fait parvenir. J'ai même eu un message pour passer à la radio comme "petit auteur du coin". Bin moi, ça me va. :cote:
Je n'ai pas lu l'historique du débat (quoique suffisamment pour comprendre que toi et Idaho avez de l'acide désoxyribonucléique en commun).
Ceci dit je connais quoique dans un autre secteur d'activité le principe du "démerde-toi comme tu peux", secteur qui croise malgré tout celui de l'édition, qui m'a fait collaboré à plusieurs reprises avec une petite maison italienne, les edizioni Pulcinoelefante. Une rencontre un peu par hasard, dans la niche ultra-confidentielle qu'est le livre d'artiste.
J'ai d'abord été touché par ta volonté de "matérialisation" du travail accompli (et ça c'est mon quotidien) par opposition à la "dématérialisation" croissante de l'offre culturelle, mot qui est entré même dans la dénomination des pièces répondant aux appels d'offres faits aux artistes (plasticiens en l'occurrence), et donc dans les administrations officielles.
L'impact psychologique de tactilement pouvoir manipuler l'objet réceptacle des mots longuement cumulés est la chaine posée sur les engrenages permettant le mouvement, ensuite le principe inertiel peux donner la force cinétique permettant d'atteindre la deuxième marche.
Je ne dit pas que ça le fera automatiquement, mais que conforter la volonté de continuer est indispensable.
:mrgreen:
[size=85][url=http://www.faucon.net][b]du bruit à dessein[/b] \ [b]une image qui m'enchante[/b] \ [b]grenouille en trompette[/b][/url][/size]

_-_
Messages : 6205
Enregistré le : 28 juil. 2005, 16:29

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par _-_ »

GreenPeace a écrit :
Vermeer a écrit :
rems a écrit :Voilà un débat houleux que j'ai suscité bien malgré moi.
Je me permets de rebondir sur ce que vous avez dit et, si je partage votre méfiance envers Amazon en général, j'avoue avoir éprouvé mes limites et mon réseau à proposer mon bouquin à des maisons d'édition. Les plus petites m'ont répondu qu'il ne s'agissait pas de leur genre littéraire (et je le conçois) et les plus grandes m'ont expliqué par le menu le nombre d'exemplaires que je devrais vendre pour qu'il soit rentable pour eux et que donc, elles ne tenaient pas à prendre ce risque. Tout en me remerciant de la confiance accordée et blablabla.
J'ai eu aussi la proposition "à compte d'auteur". J'avoue ne pas avoir les reins financiers assez solides ni l'envie de subir ça.
Clairement, si j'avais proposé un bouquin sur l'éducation nationale ou sur la gestion du stress en cuisine, j'aurais eu d'autres échos mais bon, voilà...

Kindle est une plate-forme d'auto-édition à la demande. A la demande veut dire: zero stock (jamais) mais jamais de rupture de stock. Si j'en vends 10, les imprimeries bossant avec Amazon (des Irlandais, des Polonais et des Italiens sur les livres que j'ai vus de mes yeux) en imprimeront 10. C'est un service. Pour parler gras, je touche 70% des ventes et je peux le proposer en format broché (l'écrasante majorité de mes ventes) ou numérique (j'en ai vendu 2 ^^). Et quand je parle des ventes, je parle des micro-ventes car, ne nous leurrons pas, je ne suis pas en train de tuer les petits libraires, les imprimeries ou qui que ce soit avec la poignée de bouquins que j'écoule au compte-goutte.

Comme l'a dit Idaho, j'ai déjà essayé de le micro-éditer via une imprimerie locale (ABC lire, vous souvenez-vous de ce petit lieu rue de la République?) mais c'était plus pour offrir que pour en vendre. Plus pour voir jaillir "l'objet", le manipuler, avoir un truc fini...
Avec ça, mon but n'est pas de crouler sous l'or mais de partager.

Et puis, n'ayant ni correcteur, ni illustrateur, ni traducteur, ni publicitaire, ni réseau, qu'espérer d'autre qu'un tirage confidentiel?

Pour finir, je tenais à remercier pour les messages touchants de soutien que la communauté verte m'a fait parvenir. J'ai même eu un message pour passer à la radio comme "petit auteur du coin". Bin moi, ça me va. :cote:
Je n'ai pas lu l'historique du débat (quoique suffisamment pour comprendre que toi et Idaho avez de l'acide désoxyribonucléique en commun).
Ceci dit je connais quoique dans un autre secteur d'activité le principe du "démerde-toi comme tu peux", secteur qui croise malgré tout celui de l'édition, qui m'a fait collaboré à plusieurs reprises avec une petite maison italienne, les edizioni Pulcinoelefante. Une rencontre un peu par hasard, dans la niche ultra-confidentielle qu'est le livre d'artiste.
J'ai d'abord été touché par ta volonté de "matérialisation" du travail accompli (et ça c'est mon quotidien) par opposition à la "dématérialisation" croissante de l'offre culturelle, mot qui est entré même dans la dénomination des pièces répondant aux appels d'offres faits aux artistes (plasticiens en l'occurrence), et donc dans les administrations officielles.
L'impact psychologique de tactilement pouvoir manipuler l'objet réceptacle des mots longuement cumulés est la chaine posée sur les engrenages permettant le mouvement, ensuite le principe inertiel peux donner la force cinétique permettant d'atteindre la deuxième marche.
Je ne dit pas que ça le fera automatiquement, mais que conforter la volonté de continuer est indispensable.
:mrgreen:
C'est pas faux ? :happy1:

mononoké
Messages : 2638
Enregistré le : 18 avr. 2015, 07:12
Localisation : 42000

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par mononoké »

Le druide a écrit :
Normalement, tu as un Tome 1 et un Tome 2 de vendus en plus depuis quelques minutes ;-)

Edit : sans vouloir te mettre la pression, dans la même commande figurent "Contes et légendes inachevées" et "Le Silmarillion" de Tolkien :happy1:

Edit 2 : et faudra attendre un petit peu, car actuellement en lecture de "La Fin de l'homme rouge - ou le temps du désenchantement" de Svetlana Alexievitch, puis "L'Archipel du Goulag" suivra.
si tu n'as pas lu "La guerre n'a pas un visage de femme" du même auteur, fonce !! :)

_-_
Messages : 6205
Enregistré le : 28 juil. 2005, 16:29

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par _-_ »

mononoké a écrit :
Le druide a écrit :
Normalement, tu as un Tome 1 et un Tome 2 de vendus en plus depuis quelques minutes ;-)

Edit : sans vouloir te mettre la pression, dans la même commande figurent "Contes et légendes inachevées" et "Le Silmarillion" de Tolkien :happy1:

Edit 2 : et faudra attendre un petit peu, car actuellement en lecture de "La Fin de l'homme rouge - ou le temps du désenchantement" de Svetlana Alexievitch, puis "L'Archipel du Goulag" suivra.
si tu n'as pas lu "La guerre n'a pas un visage de femme" du même auteur, fonce !! :)
Déjà lu chez elle :
-La guerre n'a pas un visage de femme
-La supplication
-Les cercueils de zinc
-Derniers témoins

je pense que "La supplication" et "Les cercueils de zinc" sont ceux qui m'ont marqué le plus, et relativement déçu par "Derniers témoins". J'ai déjà fait quelques commentaires sur ces livres quelques pages auparavant sur ce sujet.
Pour le moment, je dois dire que "La fin de l'homme rouge" est dans la veine des 3 premiers que je viens de mentionner.

mononoké
Messages : 2638
Enregistré le : 18 avr. 2015, 07:12
Localisation : 42000

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par mononoké »

j'ai adoré "la guerre..." et "les cercueils de zinc", "la fin de l'homme..." ne m'a pas laissé un souvenir impérissable :/

_-_
Messages : 6205
Enregistré le : 28 juil. 2005, 16:29

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par _-_ »

mononoké a écrit :j'ai adoré "la guerre..." et "les cercueils de zinc", "la fin de l'homme..." ne m'a pas laissé un souvenir impérissable :/
Je dois dire que je suis sur le long "chapitre" consacré au maréchal Akhromeïev et c'est assez captivant.
Comme je ne te vois pas parler sur "La supplication", je ne peux que te le conseiller. Il m'a vraiment laissé bouche bée :super:

mononoké
Messages : 2638
Enregistré le : 18 avr. 2015, 07:12
Localisation : 42000

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par mononoké »

bon ben tu me rajoutes une ligne à la liste des trucs qu'il faut que je lise (il va me falloir plusieurs vies ! :mrgreen: )

Vermeer
Messages : 1796
Enregistré le : 26 janv. 2015, 21:07
Localisation : Père Lachaise....enfin....50 m à l'extérieur

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Vermeer »

GreenPeace a écrit :
Vermeer a écrit : Je n'ai pas lu l'historique du débat (quoique suffisamment pour comprendre que toi et Idaho avez de l'acide désoxyribonucléique en commun).
Ceci dit je connais quoique dans un autre secteur d'activité le principe du "démerde-toi comme tu peux", secteur qui croise malgré tout celui de l'édition, qui m'a fait collaboré à plusieurs reprises avec une petite maison italienne, les edizioni Pulcinoelefante. Une rencontre un peu par hasard, dans la niche ultra-confidentielle qu'est le livre d'artiste.
J'ai d'abord été touché par ta volonté de "matérialisation" du travail accompli (et ça c'est mon quotidien) par opposition à la "dématérialisation" croissante de l'offre culturelle, mot qui est entré même dans la dénomination des pièces répondant aux appels d'offres faits aux artistes (plasticiens en l'occurrence), et donc dans les administrations officielles.
L'impact psychologique de tactilement pouvoir manipuler l'objet réceptacle des mots longuement cumulés est la chaine posée sur les engrenages permettant le mouvement, ensuite le principe inertiel peux donner la force cinétique permettant d'atteindre la deuxième marche.
Je ne dit pas que ça le fera automatiquement, mais que conforter la volonté de continuer est indispensable.
:mrgreen:
C'est vrai que j'ai fait (dans la méta) fort. :mrgreen:
Le sculpteur Arman sur sa tombe au Père Lachaise : Enfin seul!

GreenPeace
Messages : 6699
Enregistré le : 25 avr. 2007, 13:12
Contact :

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par GreenPeace »

Vermeer a écrit :
GreenPeace a écrit :
Vermeer a écrit : Je n'ai pas lu l'historique du débat (quoique suffisamment pour comprendre que toi et Idaho avez de l'acide désoxyribonucléique en commun).
Ceci dit je connais quoique dans un autre secteur d'activité le principe du "démerde-toi comme tu peux", secteur qui croise malgré tout celui de l'édition, qui m'a fait collaboré à plusieurs reprises avec une petite maison italienne, les edizioni Pulcinoelefante. Une rencontre un peu par hasard, dans la niche ultra-confidentielle qu'est le livre d'artiste.
J'ai d'abord été touché par ta volonté de "matérialisation" du travail accompli (et ça c'est mon quotidien) par opposition à la "dématérialisation" croissante de l'offre culturelle, mot qui est entré même dans la dénomination des pièces répondant aux appels d'offres faits aux artistes (plasticiens en l'occurrence), et donc dans les administrations officielles.
L'impact psychologique de tactilement pouvoir manipuler l'objet réceptacle des mots longuement cumulés est la chaine posée sur les engrenages permettant le mouvement, ensuite le principe inertiel peux donner la force cinétique permettant d'atteindre la deuxième marche.
Je ne dit pas que ça le fera automatiquement, mais que conforter la volonté de continuer est indispensable.
:mrgreen:
C'est vrai que j'ai fait (dans la méta) fort. :mrgreen:
J'ai trouvé ça plutôt juste, on doit grenouiller dans des contextes un peu similaires et ça m'a rappelé des trucs. :mrgreen: ;)
[size=85][url=http://www.faucon.net][b]du bruit à dessein[/b] \ [b]une image qui m'enchante[/b] \ [b]grenouille en trompette[/b][/url][/size]

Vermeer
Messages : 1796
Enregistré le : 26 janv. 2015, 21:07
Localisation : Père Lachaise....enfin....50 m à l'extérieur

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Vermeer »

GreenPeace a écrit : J'ai trouvé ça plutôt juste, on doit grenouiller dans des contextes un peu similaires et ça m'a rappelé des trucs. :mrgreen: ;)
Intéressant. Un de ces jours pour plus de détails par MP si tu veux ;)
Le sculpteur Arman sur sa tombe au Père Lachaise : Enfin seul!

Ulysse42
Messages : 4804
Enregistré le : 22 oct. 2009, 01:19
Localisation : Bangkok, Thaïlande

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Ulysse42 »

Vermeer a écrit : Je n'ai pas lu l'historique du débat (quoique suffisamment pour comprendre que toi et Idaho avez de l'acide désoxyribonucléique en commun).
Ceci dit je connais quoique dans un autre secteur d'activité le principe du "démerde-toi comme tu peux", secteur qui croise malgré tout celui de l'édition, qui m'a fait collaboré à plusieurs reprises avec une petite maison italienne, les edizioni Pulcinoelefante. Une rencontre un peu par hasard, dans la niche ultra-confidentielle qu'est le livre d'artiste.
J'ai d'abord été touché par ta volonté de "matérialisation" du travail accompli (et ça c'est mon quotidien) par opposition à la "dématérialisation" croissante de l'offre culturelle, mot qui est entré même dans la dénomination des pièces répondant aux appels d'offres faits aux artistes (plasticiens en l'occurrence), et donc dans les administrations officielles.
L'impact psychologique de tactilement pouvoir manipuler l'objet réceptacle des mots longuement cumulés est la chaine posée sur les engrenages permettant le mouvement, ensuite le principe inertiel peux donner la force cinétique permettant d'atteindre la deuxième marche.
Je ne dit pas que ça le fera automatiquement, mais que conforter la volonté de continuer est indispensable.
Perso je suis autant le cul entre deux chaises pour ce sujet la qu'avec les Verts et le foot pro. Je suis farouchement anti amazon et uber, mais bosse moi même pour un des plus gros acteurs "online" (je précise avant que thesnakke me traite de vieux con qui connais pas la nouvelle économie). Et pour les livres, j'ai toujours été aussi anti amazon, mais j'ai quand même récemment acheté un kindle parce que d'une ça m'était impossible de transporter des tonnes de livres autour de la planète quand ta vie doit tenir en 30 kilos ou presque, ou de trouver ceux que je voulais en librairie locale, en France comme à l'étranger. Résultat depuis que je l'ai je me suis remis à lire plus que je n'ai jamais lu, et mine de rien je peux lire tous les classiques de Dumas, Verne et autres gratuitement. Et mine de rien, ça rend l'accès à la culture quand même beaucoup plus facile et abordable quand on ne peux pas aller en bibliothèque.

Sinon pour revenir au sujet, après avoir été assez déçu par Le Voyage au bout de la Nuit de Céline (ce qui me désespère un peu comme c'était le livre modèle/absolu de Michel Audiard), je me suis attaqué au Compte de Monte-Cristo, et je ne crois pas avoir jamais lu un livre aussi bon et qui m''ai autant tenu en haleine depuis La Horde du Contrevent.

Après ça je veux m'attaquer à Chomsky, des connaisseurs avec recommandations sur lequel de ses livres il faut lire en premier?
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage. Heureux qui comme Ulysse a vu 100 paysages, et puis a retrouvé, après maintes traversées, le pays des vertes années. Par un petit matin d'été, quand le soleil vous chante au cœur qu'elle est belle la liberté

Vermeer
Messages : 1796
Enregistré le : 26 janv. 2015, 21:07
Localisation : Père Lachaise....enfin....50 m à l'extérieur

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par Vermeer »

Ulysse42 a écrit :
Vermeer a écrit : Je n'ai pas lu l'historique du débat (quoique suffisamment pour comprendre que toi et Idaho avez de l'acide désoxyribonucléique en commun).
Ceci dit je connais quoique dans un autre secteur d'activité le principe du "démerde-toi comme tu peux", secteur qui croise malgré tout celui de l'édition, qui m'a fait collaboré à plusieurs reprises avec une petite maison italienne, les edizioni Pulcinoelefante. Une rencontre un peu par hasard, dans la niche ultra-confidentielle qu'est le livre d'artiste.
J'ai d'abord été touché par ta volonté de "matérialisation" du travail accompli (et ça c'est mon quotidien) par opposition à la "dématérialisation" croissante de l'offre culturelle, mot qui est entré même dans la dénomination des pièces répondant aux appels d'offres faits aux artistes (plasticiens en l'occurrence), et donc dans les administrations officielles.
L'impact psychologique de tactilement pouvoir manipuler l'objet réceptacle des mots longuement cumulés est la chaine posée sur les engrenages permettant le mouvement, ensuite le principe inertiel peux donner la force cinétique permettant d'atteindre la deuxième marche.
Je ne dit pas que ça le fera automatiquement, mais que conforter la volonté de continuer est indispensable.
Perso je suis autant le cul entre deux chaises pour ce sujet la qu'avec les Verts et le foot pro. Je suis farouchement anti amazon et uber, mais bosse moi même pour un des plus gros acteurs "online" (je précise avant que thesnakke me traite de vieux con qui connais pas la nouvelle économie). Et pour les livres, j'ai toujours été aussi anti amazon, mais j'ai quand même récemment acheté un kindle parce que d'une ça m'était impossible de transporter des tonnes de livres autour de la planète quand ta vie doit tenir en 30 kilos ou presque, ou de trouver ceux que je voulais en librairie locale, en France comme à l'étranger. Résultat depuis que je l'ai je me suis remis à lire plus que je n'ai jamais lu, et mine de rien je peux lire tous les classiques de Dumas, Verne et autres gratuitement. Et mine de rien, ça rend l'accès à la culture quand même beaucoup plus facile et abordable quand on ne peux pas aller en bibliothèque.

Sinon pour revenir au sujet, après avoir été assez déçu par Le Voyage au bout de la Nuit de Céline (ce qui me désespère un peu comme c'était le livre modèle/absolu de Michel Audiard), je me suis attaqué au Compte de Monte-Cristo, et je ne crois pas avoir jamais lu un livre aussi bon et qui m''ai autant tenu en haleine depuis La Horde du Contrevent.

Après ça je veux m'attaquer à Chomsky, des connaisseurs avec recommandations sur lequel de ses livres il faut lire en premier?
Je pense que tu as compris que ma petite diatribe était du point de vue fabricant/concepteur de la chose culturelle, qu'elle prenne une forme physique dans le monde réel étant en soi une jouissance égoïste. Ensuite bien entendu qu'il y ait la nécessité comme moteur du faire comme le dit Gilles Deleuze.
Du point de vue de l'utilisateur/lecteur, je suis pour la plus grande diversité de supports possible, dont le kindle très pratique. L'important est de lire.

Du Compte de Monte Cristo (ouais je m'en tire à bon comte :mrgreen: ) à la Horde du Contre-vent (que j'ai aussi adoré : le duel à coups de palindromes, énorme) effectivement un voyage au bout du bout, et maintenant Chomsky le linguiste, bel éventail de diversité (j'avoue n'avoir lu que quelques uns de ses entretiens).
Le sculpteur Arman sur sa tombe au Père Lachaise : Enfin seul!

___
Messages : 17477
Enregistré le : 09 sept. 2011, 14:53

Re: (HS) La Bibliothèque Verte

Message par ___ »

J'insiste aussi sur la Horde du Contrevent. Pour ceux qui ne lisent pas de SF, ça vaut le coup de virer sa cuti. Vraiment.

Répondre