[Basket] Reprise saison NBA

Discussion générale sur l'ASSE

Modérateurs : Barre transversale, Poteau gauche, Poteau droit, Ligne de but

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

o_vert_seas1 a écrit :
djibgreen a écrit :Mais c'est vraiment des pigeons NY, ils veulent trader Frye, un super pivot d'avenir, ils sont fous :shock:
Ils ont déjà Curry :wink: (oui, je sais, mes errances au United Center ont déformé mon objectivité :oops: )
Frye a des meilleurs stats dans sa saison de rookie que Curry n'en a jamais eut ou presque ... :lol:

Et puis Frye a un vrai shoot à mi distance :lol:

o_vert_seas1
Messages : 1086
Enregistré le : 03 août 2005, 13:13

Message par o_vert_seas1 »

djibgreen a écrit :
o_vert_seas1 a écrit :
djibgreen a écrit :Mais c'est vraiment des pigeons NY, ils veulent trader Frye, un super pivot d'avenir, ils sont fous :shock:
Ils ont déjà Curry :wink: (oui, je sais, mes errances au United Center ont déformé mon objectivité :oops: )
Frye a des meilleurs stats dans sa saison de rookie que Curry n'en a jamais eut ou presque ... :lol:

Et puis Frye a un vrai shoot à mi distance :lol:
Oui, mais Curry (tant qu'il est encore en vie :???:) est un des seuls à pouvoir contenir physiquement Shaq', et déjà rien que ça, ça vaut le coup d'oeil (oui, car je l'ai vu de mes propres yeux, nananèreeeuh :cool: ).

Karamba
Messages : 5323
Enregistré le : 03 août 2005, 07:18

Message par Karamba »

Très beau match cette nuit entre les Hornets et les Suns hier au Pete Maravich Center de Baton Rouge, sur le parquet de LSU, la fac de Pistol Pete (surnommé ainsi bien avant Sampras), donc, et du Shaq, plus récemment.

New Orleans m'a vraiment impressioné sur les 3 premiers 1/4 temps avec un jeu super rapide, tout en première intention, Chris Paul et JR Smith sont deux superbes joueurs autour desquels les Hornets peuvent construire quelque chose de très solide d'ici 2-3 ans. An centre, le vétéran PJ Brown est toujours là pour arracher de gros rebonds et marquer des points, bref cette équipe m'a fait belle impression jusqu'à la fin du 3° 1/4 temps quand elle menait encore de 14 points.

Mais un dernier 1/4 temps de cauchemar, perdu 37-10 (!) leur coûte la victoire contre des Suns qui s'en sortent très bien...

La fin des votes pour le ASG est pour dans un petit peu plus d'un mois et les premiers résultats sont tombés :

ALL-STAR TEAMS IF VOTING ENDED TODAY

East: A.Iverson, D.Wade, L.James, J.O'Neal, S.O'Neal
West: S.Nash, K.Bryant, T.McGrady, K.Garnett, Y.Ming

2006 NBA ALL-STAR VOTING: WESTERN CONFERENCE

FORWARDS: Tracy McGrady (Hou) 600,507; Kevin Garnett (Minn) 469,497; Tim Duncan (SA) 456,017; Dirk Nowitzki (Dal) 208,555; Carmelo Anthony (Den) 111,419; Amare Stoudemire (Pho) 95,266; Elton Brand (LAC) 93,474; Shawn Marion (Pho) 82,600; Pau Gasol (Mem) 80,898; Lamar Odom (LAL) 64,676.

GUARDS: Kobe Bryant (LAL) 664,744; Steve Nash (Pho) 562,846; Manu Ginobili (SA) 226,875; Ray Allen (Sea) 204,658; Tony Parker (SA) 158,326; Baron Davis (GS) 112,003; David Wesley (Hou) 89,818; Jason Richardson (GS) 82,950; Jason Terry (Dal) 76,993; Mike Bibby (Sac) 66,004.

CENTERS: Yao Ming (Hou) 729,178; Marcus Camby (Den) 250,312; Mehmet Okur (Utah) 99,354; Erick Dampier (Dal) 71,659; Chris Mihm (LAC) 53,553; Brad Miller (Sac) 51,416; Kurt Thomas (Pho) 25,158; Chris Kaman (LAC) 20,404; Michael Olowokandi (Minn) 15,471.

2006 NBA ALL-STAR VOTING: EASTERN CONFERENCE

FOWARDS: Lebron James (Clev) 665,849; Jermaine O’Neal (Ind) 387,893; Rasheed Wallace (Det) 186,911; Ron Artest (Ind) 186,032; Chris Webber (Phi) 167,436; Paul Pierce (Bos) 126,353; Grant Hill (Orl) 100,125; Tayshaun Prince (Det) 99,082; Chris Bosh (Tor) 83,003; Andre Iguodala (Phi) 79,581.

GUARDS: Allen Iverson (Phi) 638,999; Dwyane Wade (Mia) 479,774; Vince Carter (NJ) 363,482; Jason Kidd (NJ) 156,282; Chauncey Billups (Det) 125,494; Steve Francis (Orl) 122,098; Gilbert Arenas (Wash) 119,201; Richard Hamilton (Det) 97,264; T.J. Ford (Mil) 50,454; Michael Redd (Mil) 47,464.

CENTERS: Shaquille O'Neal (Mia) 646,085; Ben Wallace (Det) 336,518; Zydrunas Ilgauskas (Clev) 55,576; Andrew Bogut (Mil) 43,615; Samuel Dalembert (Phi) 32,998; Nenad Krstic (NJ) 27,545; Raef LaFrentz (Bos) 26,496; Eddie Curry (NY) 25,675; Jamaal Magloire (Mil) 21,933; Jeff Foster (Ind) 20,758; Brendan Haywood (Wash) 13,439.

TOP TEN VOTE-GETTERS

Yao Ming (Hou.) 729,178
LeBron James (Cle.) 665,849
Kobe Bryant (LAL) 664,744
Shaquille O'Neal (Mia) 646,085
Allen Iverson (Phi) 638,999
Tracy McGrady (Hou) 600,507
Steve Nash (Pho.) 562,846
Dwyane Wade (Mia.) 479,774
Kevin Garnett (Min.), 469,497
Tim Duncan (S.A.), 456,017
Jermaine O’Neal (Ind.) 387,893

Concernant Artest, c'est toujours le flou. Mercredi, un dirigeant des Pacers disait que 15 équipes s'étaient renseignés sur son cas et que les Knicks ne faisaient pas partie de celles-là.

Aujourd'hui, la dernière rumeur en date fait état d'un possible échange Vince Carter / Ron Artest...

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

Phoenix: Diaw dans le ton

Boris Diaw a une nouvelle fois pris une part important dans la victoire de Phoenix sur le parquet des Hornets (101-88), en rendant une ligne de stat très complète: 9 points, 13 rebonds et 7 passes décisives en 32 minutes. Les autres matches de la nuit, Toronto-Golden State 98-108, Philadelphie-Miami 105-112, Atlanta-New York 122-111, Indiana-Utah 93-83, New Jersey-Denver 115-106, Boston-Milwaukee 96-100, Detroit-Chicago 110-82, Dallas-Orlando 109-103, Portland-Seattle 99-111, LA Lakers-Washington 97-91.

Karamba
Messages : 5323
Enregistré le : 03 août 2005, 07:18

Message par Karamba »

Comme personne ne semble vouloir faire l'effort pour lui, Artest se ravise :

INDIANAPOLIS (AP) -- Ron Artest doesn't want to be traded by the Indiana Pacers after all, his agent says.

Artest said last weekend that his past in Indiana haunts him, and he is interested in being traded to the New York Knicks or Cleveland Cavaliers.

But Mark Stevens, Artest's agent, told The Associated Press on Saturday that Artest holds out hope he can remain a Pacer.

"At this moment, we're not going to put the buggy before the horse," Stevens said. "We're waiting to hear from (Pacers president) Donnie Walsh, the gentleman and scholar that he is, and hope this can be resolved to where there won't have to be a trade."

Artest triggered a brawl with Detroit Pistons fans in November 2004 and was suspended for 73 games and the playoffs. Walsh said the latest incident was "the last straw of a lot of issues."

Stevens said Walsh told him he is prepared to make Artest inactive with pay for the rest of the season if he can't find a suitable trade.

"I understand the frustration as a general manager, dealing with the past incidents with Ron, and I can understand if he sees fit to do that," Stevens said.

The NBA fined Artest $10,000 Thursday for making public statements detrimental to the NBA.

Artest was a key component on a team expected to challenge for the Eastern Conference crown. He leads the league in steals and is the Pacers' second-leading scorer at 19.4 points a game.


Qu'il m'énerve mais qu'il m'énerve... :twisted:

o_vert_seas1
Messages : 1086
Enregistré le : 03 août 2005, 13:13

Message par o_vert_seas1 »

TP qui rit, Bobo qui pleure - mais les 2 ont des stats très bonnes:

TP: 25pts à 11/16, 6rbs, 12asts, 1seul TO pour 2stls en 38min, lors de la mince victoire face à Sacramento

Bobo: 11pts à 5/11, 11rbds, 8asts (le triple double n'était pas loin), 3TO mais aussi 3blks en 35min lors de la défaite des Suns à Memphis

Karamba
Messages : 5323
Enregistré le : 03 août 2005, 07:18

Message par Karamba »

Petite digression pour causer du All Star Game français hier au POPB. Une après-midi plutôt réussi avec plein de petits moments sympas. Le match en lui-même était agréable à regarder comme un match de All-Star classique, l'occasion de constater que la Pro A compte quelques joueurs plutôt bon mais le spectacle est d'abord venu des concours.

Dans celui des meneurs, c'est Gaël Monfils, venu présenter le parcours qui a fait le show en claquant deux gros dunks qu'un vrai basketteur n'aurait pas renié. Bon, niveau shoot à mi-disatnce, ce n'était pas ça mais là n'était pas l'essentiel.

Au concours à 3 points, victoire de Freddy Fauthoux, heureux comme un gosse et adroit comme jamais (4 shoots ratés seulement).

Mais le clou du spectacle est venu du concours de dunk avec des participants qui n'auraient pas fait tâche à celui de la NBA. Ce sont les mecs de la Slam Nation qui ont fait le spectacle, victoire du vétéran, Kadour Ziani, 32 ans, auteur, notamment, d'un dunk ahurrissant, au-dessus de 6 personnes avec 360. Le finaliste Brice de Blaine a lui aussi quelques grosses figures mais la victoire de Ziani aura réjoui tout le monde tant ce mec aura apporté au basket depuis 15 ans.

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

Les Spurs déraillent

San Antonio a beau pouvoir se targuer d'un effectif à nul autre pareil, les Texans ont bien du mal à enchaîner. Pour leur quatrième back-to-back de l'année, les Spurs se sont à nouveau inclinés à l'occasion de leur second match en deux jours. Ce sont cette fois les Hornets qui ont su en profiter avec un succès 89-76, le rookie Chris Paul répondant par 17 points, 12 rebonds et 9 passes aux 17 points, 6 rebonds et 6 passes de Tony Parker. Ça rigole néanmoins dans le Texas avec les succès de Houston et Dallas, 76-74 chez les Lakers, et 102-95 face à Minnesota.


Chicago est un cas unique. Les Bulls peuvent en effet se prévaloir d'être la seule équipe à s'être imposée face aux Spurs hors back-to-back, ces enchaînements de deux matches en deux jours. Pour le reste, Dallas, Washington, Atlanta, et désormais La Nouvelle-Orléans ont à chaque fois profité à plein de la fatigue inhérente à cette particularité du calendrier NBA pour s'imposer face aux champions en titre. Aussi, malgré un effectif des plus fournis et, de facto, un temps de jeu parfois réduit pour ses têtes d'affiche, les Texans ont à chaque fois fait chou blanc pour la deuxième manche de leurs back-to-back, qui plus est à chaque fois jouée à l'extérieur. La faute, si ce n'est à un Gilbert Arenas en fusion, à l'usure du jeu, physique ou psychologique...

Bruce Bowen, cerbère attitré des Spurs et catalyseur des plus belles prouesses défensives, d'expliquer ainsi ce changement de donne: "C'est vraiment dur d'enchaîner les matches. Surtout après une rencontre au couperet comme celui fourni hier face aux Kings (ndlr: victoire sur le fil 90-89), expliquait ainsi après coup l'ancien pensionnaire de ProA, ce ne sont pas seulement les jambes lourdes qui pèsent, mais la concentration qui n'est pas au niveau requis. On le paie cash à la fin car on fait les mauvais choix et l'adversaire, avec l'aide du public est au contraire euphorique."

A l'instar de leur revers concédé chez les Hawks le week-end dernier, c'est bel et bien dans la dernière ligne droite que les Texans ont craqué face aux Hornets. Après avoir fait jeu égal trois quart-temps durant, virant même en tête à l'appel du quatrième acte, les Texans se sont en effet effondrés aux orées du money-time en restant près de six minutes sans inscrire le moindre panier. Les joueurs de la Louisiane, portés par une assistance record au Ford Center d'Oklahoma City, n'en demandaient pas tant. Leur partition offensive n'ayant rien à envier à leur récital en défense avec un Tim Duncan mis sous l'éteignoir comme en témoignent ses 11 points à 4 sur 12 et 8 rebonds, les Hornets n'ont même pas tremblé lorsque Robert Horry sortit du banc pour un inévitable tir primé synonyme de rapproché à cinq longueurs à trois minutes de la fin.

Au bon souvenir de Speedy Claxton

David West, meilleur marqueur du match avec 19 points à 9 sur 13, et Chris Paul, auteur d'un flirt des plus poussés avec le triple-double, le rookie prodige compilant pour l'occasion 17 points, 12 rebonds et 9 passes, ont évidemment une fois encore été les plus en vue, mais la jeunesse triomphante du bayou n'a pas été la seule à briller. Car si PJ Brown a été intraitable en défense, donnant le ton dès le premier quart avec une altercation avec Michael Finley, si Rasual Butler peut prétendre à la palme de l'efficacité avec ses 13 points rendus en 16 minutes à 6 sur 9 aux tirs, c'est bien Speedy Claxton qui a causé la perte de ses anciens coéquipiers. Ne manquant pas de se rappeler à leur bon souvenir, l'ancienne doublure de Tony Parker a en effet a en effet inscrit 11 de ses 16 points dans le quatrième acte et ajouté deux interceptions décisives sur son ancien leader alors que les Spurs tentaient en vain de s'accrocher en plus de ses 6 passes.

"Il n'y a aucun esprit de revanche, prenait soin d'assurer le champion 2003, mais jouer face aux meilleurs est toujours motivant." Si motivant qu'à force de tourmenter Tony Parker, celui-ci, pourtant jusqu'alors impeccable, ses 17 points à 8 sur 12, ses 6 passes et ses 6 rebonds l'attestant, était prié de regagner le banc par Gregg Popovich, le rappel de Brent Barry ne changeant d'ailleurs rien à la donne. Avec ses 7 points, l'ancien Sonic a en effet fait à peine mieux que les autres seconds rôles de San Antonio, Nick Van Exel, 1 point à 0 sur 5, Bruce Bowen, 3 points à 1 sur 6 se montrant particulièrement maladroit. Aussi, Michael Finley, auteur du panier de la victoire la veille face aux Kings et vu à nouveau à son avantage avec 17 points et 5 rebonds, n'a pas suffi à inverser la tendance. Les Hornets n'ont pas manqué leur unique passage de l'année sur les chaînes nationales...

www.sports.fr

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

Turiaf, le guerrier rugit de nouveau

Impossible n'est pas Turiaf. Cinq mois après avoir été opéré d'une grave malformation cardiaque, l'intérieur martiniquais a été déclaré apte à rejouer au basket par le médecin des Lakers. Alors que personne ne l'attendait sur un terrain avant la saison prochaine, Ronny Turiaf a réussi un rétablissement express qui a surpris en premier lieu ses dirigeants. Il lui reste désormais à les convaincre de lui offrir un nouveau contrat afin de pouvoir côtoyer ses amis Parker et Diaw sur les parquets de la NBA.


Image

Pre-draft Camp de Chicago, début juin. Ronny Turiaf connaît sa première alerte sans que personne alors n'y prenne garde. Les médecins de l'épreuve décèlent chez lui quelques dysfonctionnements cardiaques, mais, obnubilé qu'il est à cette époque par la draft, le Martiniquais se contente d'un jour de repos avant de reprendre la route pour charmer les recruteurs.

Environ un mois plus tard, c'est le drame. Alors qu'il est sur le point de parapher un contrat garanti de deux ans avec les Lakers, qui l'ont finalement drafté au second tour, les médecins de la franchise californienne mettent leur veto. Motif invoqué : malformation de l'aorte pouvant entraîner la mort. Le Français est déclaré inapte pour le basket de haut niveau. Sept années d'effort, à l'Insep puis à Gonzaga sont réduites à néant en quelques minutes. Pourtant, armé d'une volonté de fer, Turiaf ne renoncera pas.

Un temps assommé par l'annonce de sa maladie, Turiaf reprend rapidement du poil de le bête et décide d'avancer la date de l'opération à la fin juillet pour éviter de gamberger. Les médecins sont pourtant unanimes, il est quasiment impossible de rejouer au haut niveau après une telle intervention. Bien soutenu par des Lakers solidaires (prise en charge des frais hospitaliers, visite de Kobe Bryant à son chevet), le Français va se lancer dans une incroyable course contre la montre, visant à retrouver les parquets le plus rapidement possible.

A 50%

Installé à Spokane, sur le campus de Gonzaga, Turiaf va franchir les étapes une à une, l'esprit toujours tourné vers Los Angeles. Il poussera même jusqu'à continuer sa rééducation à Hawaii, où les Lakers effectuent leur training camp afin qu'ils ne l'oublient pas. Début décembre, le miracle se produit, les rumeurs bruissent sur ses chances de rejouer dès cette saison. "Les chirurgiens lui ont donné le feu vert et il a très envie de nous rejoindre. Toutefois, il faut se montrer patient", tempère immédiatement Phil Jackson, le mythique coach de LA.

Pourtant, Turiaf ne s'arrête pas là. Il passe avec succès la série de tests physiques imposés par les médecins de la franchise qui le déclarent cette fois apte pour le basket NBA. Ces mêmes docteurs qui l'avaient condamné en juillet. Une sacrée revanche. Pour autant, il a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de fouler un parquet de la Grande Ligue.

Premièrement, physiquement. S'il a retrouvé un état de forme correct, on ne se remet pas aisément d'un tel traumatisme. "Je suis à 50% de mon potentiel actuellement", confie-t-il au quotidien L'Equipe. Il faut notamment réhabituer le corps à l'effort progressivement. "Ne vous inquiétez pas. Je sais qu'un jour de précipitation peut me coûter un mois de rééducation. Je suis prudent", rassurait-il ses fans récemment. D'ailleurs, ses dirigeants ne veulent prendre aucun risque avec lui. "Il a perdu 20 kilos puis en a repris 20. Il faut faire attention", prévient le GM, Mitch Kupchak, dans les colonnes du Los Angeles Times.

Encore beaucoup de boulot

Deuxièmement, sportivement. Si Ronny Turiaf a retenu l'intérêt l'été dernier d'une franchise en reconstruction par sa bonne humeur, son énergie et sa puissance dans la raquette, il n'a jamais été programmé pour devenir une star, même au meilleur de sa forme. L'équipe s'est modelée sans lui et Phil Jackson reste circonspect sur sa recrue providentielle. "On ne comptait pas sur lui cette saison. Il va d'abord falloir qu'il prouve qu'il a le niveau, d'abord contre nos vétérans à l'entraînement. Ensuite, on avisera", déclare-il samedi soir après la victoire contre les Wizards.

Autre souci, Turiaf doit signer un contrat pour pouvoir s'entraîner et pour le moment, les Lakers affichent complet. Il faut donc que ces derniers se décident à licencier un joueur (Wafer ? Green ?) pour engager le Français. "Sa signature n'est pas imminente. Elle ne se fera pas dans les deux-trois prochains jours", a prévenu Kupchak samedi. "Nous devons réfléchir à l'intérêt que sa signature aurait pour l'équipe puis négocier avec ses agents. Il y a encore du chemin."

Si le Français et son entourage souhaitent accélérer le mouvement, la franchise hollywoodienne préfère, elle, calmer le jeu. Surprise par la motivation et la rapidité du rétablissement de son international français (4e de l'Euro 2003 en Suède), elle veut surtout ne pas se précipiter. Quant à Turiaf, dont le jeu était qualifié comme "pas encore de niveau international" par Claude Bergeaud avant son accident, il a encore beaucoup de boulot à abattre avant de devenir un bon joueur NBA.

www.sports.fr

o_vert_seas1
Messages : 1086
Enregistré le : 03 août 2005, 13:13

Message par o_vert_seas1 »

Excellente nouvelle - Avec lui en plus, les Frenchies vont avoir une côte d'enfer :cool:

cedric26
Messages : 16939
Enregistré le : 05 août 2005, 14:48
Localisation : lyon.......bouh

Message par cedric26 »

Yahouuuu

:applause: :applause: :bravo: :ola:

Pour la première fois, France Télévision va retransmettre la finale du championnat de football américain qui se tiendra à Detroit. Le Super Bowl 2006 sera diffusé sur France 2 le 5 février avec à la mi-temps, le traditionnel show assuré cette fois par les Rolling Stones.

http://sports.wanadoo.fr/fr/cmc/scanner ... html?popup

Bon ok rien à voir avec le basket mais bon coooll :) :oops:
Pourtant que la montagne est belle, Comment peut-on s'imaginer En voyant un vol d'hirondelles Que l'automne vient d'arriver ? .............vive l'ardeche.................

Greengexois exilé
Messages : 2821
Enregistré le : 12 sept. 2005, 13:16
Localisation : Vonnas

Message par Greengexois exilé »

Où en sont mes deux equipes pref : les Steelers et les Vikings :?:
"On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui." Pierre Desproges.

o_vert_seas1
Messages : 1086
Enregistré le : 03 août 2005, 13:13

Message par o_vert_seas1 »

cedric26 a écrit :Yahouuuu

:applause: :applause: :bravo: :ola:

Pour la première fois, France Télévision va retransmettre la finale du championnat de football américain qui se tiendra à Detroit. Le Super Bowl 2006 sera diffusé sur France 2 le 5 février avec à la mi-temps, le traditionnel show assuré cette fois par les Rolling Stones.

http://sports.wanadoo.fr/fr/cmc/scanner ... html?popup

Bon ok rien à voir avec le basket mais bon coooll :) :oops:

A moins de faire des paris (vainqueurs, nombre points marqués par quart temps, nombre de yards parcourus par le running back, etc..), le Super Bowl est chiant à mourir :???:

Avec les paris au moins tu suis les quelques joueurs sur lesquelles tu as du blé. Je me souviens d'un running-back qui m'a coûté 25$ pour 1 yard, soit 90cm environ !!! :colere:

Par contre, Janet Jackson à la mi-temps, c'était cool :oops: :siffle:

cedric26
Messages : 16939
Enregistré le : 05 août 2005, 14:48
Localisation : lyon.......bouh

Message par cedric26 »

aie les personnes qui suivaient la nfl sur c+ doivent etre un peut blasé

Nous avons appris de source sûre que Canal+ n'avait malheureusement pas obtenu les droits NFL pour la saison 2005. Ceci est une première malheureuse et nous sommes tous déçus. Désormais, plus aucune chaîne française ne diffuse la NFL.
La NCAA reste quant à elle sur Sport+.

Tiens un site sur la NFL
http://www.footballamericain.com/index.php
maheureusement je suis plus trop tôt
mais la je pense que je vais le regarder
Pourtant que la montagne est belle, Comment peut-on s'imaginer En voyant un vol d'hirondelles Que l'automne vient d'arriver ? .............vive l'ardeche.................

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

Ca va etre un carnage les commentaires sur France 2 :cry:

Le temps va me paraitre long sans Georges Eddy :cry:

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

Bryant comme jamais

Soirée de gala pour Kobe Bryant. Le maître artificier californien a en effet offert son plus beau one-man show en passant 62 points à la défense des Mavs. Et sa performance est d'autant plus édifiante qu'il ne lui a fallu que 32 minutes pour livrer ce récital, KB8 restant sur le banc dans le dernier quart. Le sort de la rencontre était joué depuis longtemps, les Lakers matant les Texans 110-86. Côté français, Tony Parker et Boris Diaw ont brillé, les deux hommes flirtant avec le triple-double, mais seul le second l'a emporté...


«We want Kobe! We want Kobe!» La foule du Staples Center a eu beau s'époumoner tout au long du dernier quart, il n'y a pas eu de rappel. Tandis que les seconds rôles californiens finissaient de mettre en pièces leurs visiteurs texans, c'est en effet en vain que le public a réclamé le retour sur les planches de la grande vedette de la soirée. Et après avoir vu Kobe Bryant délivrer un incroyable chef d'œuvre au cours du troisième acte, y inscrivant 30 de ses 62 points, record de la franchise battu pour un seul quart-temps, il flottait forcément comme un parfum d'inachevé autour de cette incroyable performance.

Non que le mythique record de Wilt Chamberlain, les 100 points inscrits face aux Knicks à l'hiver 1962, ne soit devenu subitement accessible, mais l'arrière californien aurait pu bel et bien prétendre à la deuxième place au classement des plus beaux coups d'une nuit, les 78 points de David Thompson semblant en effet à sa mesure. Et puisque chez les Lakers, Elgin Baylor avait fait également mieux en postant 71 points, Kobe Bryant devra se ‘contenter' d'un record personnel battu et de cette délicieuse impression d'être touché par la grâce. Alors que sa marqué référence s'était bloquée à 56 points, KB8 a en effet rendu ses 62 points en 32 minutes grâce à un probant 18 sur 30 aux tirs et un solide 22 sur 25 sur la ligne des lancers-francs. Du travail de très haute précision.

Et après avoir offert quelques gages d'une soirée particulièrement réussie dès la première période, se fendant en effet de 15 et 17 points dans les deux premiers actes, Bryant transforma le beau en sublime avec ces 30 points inscrits lors du troisième quart.

Deux de chute pour les Spurs
Une fois n'est pas coutume, San Antonio a concédé un second revers consécutif. Après s'être pris les pieds dans le tapis des Hornets, les champions en titre ont mordu la poussière chez les Bucks, s'inclinant 109-107 après prolongation. La faute aux 28 points de Mo Williams ou aux 20 de Michael Redd, mais surtout aux 19 du rookie Andrew Bogut. Non content d'inscrire le panier de l'égalisation à la fin du temps réglementaire, l'intérieur australien a remis le couvert à la fin de la prolongation pour offrir la victoire aux siens. De quoi rendre vaine la prestation étincelante de Tim Duncan, auteur de 34 points et 13 rebonds, Tony Parker n'étant pas en reste avec 22 points, 11 passes et 7 rebonds.

Detroit encore et toujours
On n'arrête pas les Pistons. Vainqueurs, la veille, chez les Grizzlies, les hommes du Michigan ont remis le couvert à domicile en prenant le dessus sur les Blazers. Un succès 93-89 à l'issue d'un match resté indécis jusque dans les dernières secondes et marqué par la productivité, une fois encore, de ses artificiers. La réussite n'a pas toujours été au rendez-vous, à l'image du 3 sur 11 de Chauncey Billups, mais le meneur de Detroit, et ses acolytes Taushaun Prince et Rip Hamilton, ont été les plus prolifiques avec respectivement 19, 21 et 23 points. Ajoutez-y 13 et 11 points pour Big Ben et son homonyme et les 37 points à 14 sur 26 et les 11 rebonds de Zach Randolph n'ont pas suffi.

Boris Diaw rode autour
Soirée faste pour Boris Diaw et les Suns. Non seulement les troupes de l'Arizona ont renoué avec la victoire à l'occasion de la réception des Sonics, mais ils ont même offert une démonstration en s'imposant dans les grandes largeurs 111-83. Et si Shawn Marion a été une fois encore le plus prolifique avec 29 points inscrits, si Eddie House s'en est donné à cœur joie dans son rôle de sixième homme avec 20 points au compteur, Boris Diaw a été, lui aussi, à la fête. L'ancien Palois a en effet à nouveau flirté avec le triple-double en compilant 13 points à 5 sur 7 aux tirs, 8 rebonds et 8 passes.

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

J'avoue etre assez fier du titre du post :mrgreen:

Karamba
Messages : 5323
Enregistré le : 03 août 2005, 07:18

Message par Karamba »

djibgreen a écrit :J'avoue etre assez fier du titre du post :mrgreen:
:lol: :lol: Classique mais toujours efficace.

Bon, je viens de voir les images du Kobe show. C'était assez impressionant dans le 3° quart-temps, de n'importe quel endroit, dès qu'il balançait en l'air, ça rentrait. Cela dit, 0 assist et puis surtout, qu'est-ce que c'est que ces collants qu'il avait enfilé ?

Image

Sinon, Bogut a tué les Spurs avec deux paniers miracle dans les 30 dernières secondes de l'OT alors que SA était à + 2. D'abord en remontant après un rebond offensif puis en récupérant une remise en jeu balancée n'importe comment au milieu de la raquette.

A noter que juste avant ces deux actions, Duncan prend une 6° faute très bête en faisant chuter le meneur des Bucks alors qu'il remontait tranquillement le ballon et que faire faute ne s'imposait pas franchement. Pas sûr qu'avec Dream Tim dans la peinture, Bogut aurait pu marquer ses deux derniers shoots.

o_vert_seas1
Messages : 1086
Enregistré le : 03 août 2005, 13:13

Message par o_vert_seas1 »

C'est clair qu'il manque un Bowen à Dallas :???:

TitusPullo77
Messages : 33973
Enregistré le : 28 juil. 2005, 11:49
Localisation : En bordure de forêt de Fontainebleau

Message par TitusPullo77 »

Boris Diaw sur son 31
27/12/2005 - 06:34

Le Père Noël semble avoir particulièrement gâté Boris Diaw. A lendemain de Noël, le Français a en effet battu son record de points en carrière, explosant sa précédente marque référence, 20 points en avril dernier, avec 31 points à 11 sur 16 à l'occasion de la victoire de des Suns chez les Wolves 89-103. Et l'ancien Palois, de retour dans le cinq, a été d'autant plus le premier artisan du beau succès des siens qu'il a ajouté 11 rebonds et 5 passes, volant ainsi la vedette à Shawn Marion, 21 points et 16 rebonds ou Steve Nash, 24 points et 12 rebonds. A Minnesota, Wally Szczerbiak et Kevin Garnett ont respectivement rendu 27 points et 26 points et 19 rebonds. Grâce à cette victoire, Phoenix revient sur le podium de la conférence ouest.

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

Tu m'a devancé :lol:

Beau comme un Diaw

Période de fêtes oblige, Boris Diaw a revêtu sa tenue de gala. Le Tricolore s'est en effet mis sur son 31 pour l'occasion, se fendant de son record de points en carrière avec 31 unités à 11 sur 16 assorti de 11 rebonds et 5 passes pour mener les Suns à la victoire 89-103 chez les Wolves. De quoi permettre à Phœnix de revenir dans le trio de tête de la conférence ouest. Devant, les Mavs ont rejoint les Spurs à la première place grâce à leur démonstration délivrée face aux Pacers 102-80. A l'est, les Nets ont enlevé le derby new-yorkais 101-109.


Image

Eu égard à l'été fastueux traversé par l'intéressé, été marqué par un transfert aussi inespéré que magnifique, des cancres d'Atlanta aux prodiges de Phœnix, et par un Euro éclaboussé de son talent, les experts en Noëlogie ne se montraient guère optimistes quant à la générosité du Père Noël à l'endroit de Boris Diaw. "Ce n'est pas tous les jours Noël..." avançaient certains. Pourtant, à moins que St-Nicolas, les Rois Mages ou Hanouka aient été également invoqués, force est de constater qu'il en restait dans la hotte du grand bonhomme débonnaire.

Car la sagesse ayant été une nouvelle fois récompensée, c'est un récital à 31 points, 11 sur 16 aux tirs, 11 passes et 5 rebonds que le petit Boris a trouvé au pied de son sapin avant d'en faire profiter tout son monde, dès le lendemain ,à l'occasion de sa visite dans le grand Nord. De quoi rendre jaloux certains camarades de jeu à l'image d'un Raja Bell épluchant la feuille de statistiques après coup et contestant les chiffres dans un grand éclat de rire. "Il a vraiment fait 31 et 11?" s'interrogeait ainsi son compère des lignes arrières. Pour sûr qu'il les a faits!

Diaw, l'homme à tout bien faire

Cinq layups, quatre tirs à mi-distance, deux dunks et un parfait neuf sur neuf aux lancers: tout l'arsenal, si ce n'est les paniers primés, y est passé et Boris Diaw d'avancer après coup pour toute explication à cette performance de choix "Quand c'est comme ça, vous avez juste à continuer jusqu'à ce que ça s'arrête." Enfin, si ça s'arrête... Car profitant à plein de la défense avancée par les Wolves pour le contenir, l'ancien Palois se montrant en effet, au choix, trop grands pour les ailiers mis à ses basques ou trop rapide pour les intérieurs appelés à la rescousse, Diaw semblait bien parti pour continuer jusqu'au bout de la nuit. "Ils ont dû faire des choix et j'en ai profité." précisait ainsi le héros de la soirée.

Au final, invité à faire la noce 43 minutes durant et de retour dans le cinq après une pige d'un match sur le banc, Diaw a vu son compteur s'arrêter à 31 unités, améliorant ainsi sa marque référence, enregistrée au printemps dernier face aux Knicks, de onze points. Un gouffre qui en dit long sur la nouvelle dimension prise par celui dorénavant surnommé ‘3D' par une presse américaine de plus en plus intriguée par ce nouveau bijou français. Considéré, en l'absence d'Amare Stoudemire, comme le troisième élément du Big Three de Phœnix, Diaw n'a néanmoins pas été le seul à briller dans les rangs des Suns, ses acolytes du trident se montrant en effet à la hauteur de leur réputation avec 24 points et 12 passes pour Steve Nash et 21 points et 11 rebonds pour Shawn Marion.

Il en aurait néanmoins fallu plus pour voler la vedette au Tricolore. D'autant que non content de faire dans la quantité, Diaw a également fait dans la qualité en scellant le sort de la rencontre au retour des vestiaires. Avec sept points et une merveille de passe décisive pour Raja Bell en à peine plus de deux minutes, le Français en rendant quinze sur le quart-temps, c'est en effet Diaw qui a initié un 13-0 finalement rédhibitoire pour les Wolves, incapables de s'en relever malgré les efforts conjugués de Wally Szczerbiak et de Kevin Garnett, auteurs respectifs de 27 points et 26 points-19 rebonds. Rejetés alors à 16 points, les hôtes de la soirée parvenaient bien à reprendre espoir à l'entame du dernier acte avec un écart ramené à cinq points mais James Jones et le désormais inévitable Boris Diaw en remettaient une dernière couche pour offrir un succès synonyme de podium de la conférence ouest pour les Suns.

www.sports.fr

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

Voici les résultats du 27 Décembre ... merci à basket1384 de www.basketnet.fr.st pour les box scores


Charlotte Bobcats 93 - Atlanta Hawks 90 :

Image

Cleveland Cavaliers 91 - New Jersey Nets 96 :

Image

Milwaukee Bucks 98 - Miami Heat 109 :

Image

Toronto Raptors 106 - Detroit Pistons 113 :

Image

Utah Jazz 82 - Houston Rockets 74 :

Image

Indiana Pacers 86 - San Antonio Spurs 99 :

Image

Philadelphie Sixers 108 - Denver Nuggets 106 :

Image

Sacramento Kings 110 - Los Angeles Clippers 93 :

Image

On note que TP et Bobo se tirent la bourre désormais, et il y a une vraie emulation entre les frenchies ... vivement la finale de conférence entre les 2 ... :mrgreen:

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

26/12/2005
Basket - NBA : Grief entre Parker et la police


Une vive altercation a opposé la veille de Noël le Français Tony Parker et sa compagne, l'actrice Eva Longoria, à un policier de San Antonio.

Selon le journal San Antonio Express News, le couple aurait insulté le policier qui les a verbalisés pour s'être mal garés. Le joueur des Spurs a ensuite reçu une autre amende pour avoir bloqué la circulation et présenté un permis de conduire français, bien qu'étant également en possession d'un permis de conduire du Texas.

L'incident s'est produit quelques heures après la victoire des Spurs contre les Raptors de Toronto (95-90). Selon un porte-parole cité par le journal, Eva Longoria, sa compagne, a accusé le rapport de la police d'être «totalement inexact».

Souce : l'equipe.fr

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

Maintenant que j'ai eut un TS'n d'or, faut bien que je représente :lol:

Le grand huit des Nets

Dans le sillage des intraitables Pistons, il est une autre équipe qui termine en fanfare l'année 2005. Les Nets, désormais sur le podium de la conférence est, ont en effet signé leur huitième succès consécutif en s'imposant 99-91 face aux Hawks, une victoire marquée du sceau de Vince Carter, auteur de 37 points. A l'est, Miami l'a également emporté, 113-128 à Washington malgré les 47 points de Gilbert Arenas. A l'ouest, si Dallas a chuté 109-111 face à Golden State, Phœnix s'est imposé 100-110 à Charlotte avec 11 points et 12 rebonds de Boris Diaw.

New Jersey-Atlanta (99-91)


Image
Avec 37 points à 13 sur 22 aux tirs, Vince Carter a survolé la rencontre

Après un début de saison délicat (9 victoires, 12 défaites), les New Jersey Nets sont dans une phase ascendante. Et par la grâce d'un retour tonitruant au plus au niveau, celui de Vince Carter, plus ou moins chassé des Toronto Raptors à cause d'une certaine indolence généralisée. Depuis le début de la saison, « Air Canada » tourne à plein régime, s'imposant comme l'arme offensive numéro 1 des Nets avec 24, 3 points de moyenne et 6,1 rebonds. Dernières victimes en date, les Hawks d'Atlanta, englués en fin de classement mais capables certains soirs de se sublimer.

Seulement voilà, la perspective de réussir une série de huit victoires consécutives – une première pour le club de la banlieue de New York depuis le mois de décembre 2000 – avait motivé les troupes de Lawrence Frank qui prenaient un excellent départ pour posséder onze points d'avance dans le cœur du deuxième quart-temps. Les Nets s'endormaient ensuite sur leurs lauriers et les Faucons revenaient dans la partie, grâce notamment à Al Harrington, auteur de 26 points, 6 rebonds et 5 passes. Mais un dernier coup de rein de Vince Carter suffisait et les Nets s'envolaient au score dans le dernier quart.

L'ancien Raptors signait au final une feuille de statistique qui illustre bien sa forme du moment : 37 points (5/7 à trois points), 5 rebonds et 5 passes. Leader de la division atlantique (17 victoires, 12 défaites), l'équipe de New Jersey monte en puissance et pourrait inquiéter les ténors de l'Est, Détroit et Miami, si Jason Kidd retrouve ses jambes d'antan.

Washington-Miami (113-128)

Quand Shaquille O'Neal (28 points, 10 rebonds) et Dwayne Wade (34 points, 8 rebonds) évoluent à un tel niveau, le Heat de Miami est invincible. Gilbert Arenas, le meneur des Wizards de Washington, a pourtant accompli une performance incroyable avec 47 points marqués, 9 rebonds et 8 passes décisives mais ses efforts furent vain tant les Floridiens ont délivré une prestation offensive haut de gamme.

Match diffusé cette nuit sur canal, et que j'ai regardé ce matin. Le fait du match, c'est Arenas qui égale son record en carrière avec 44pts en milieu de 3èmeQT, mais ensuite, il a tout forcé et tout raté pour finalement ne marquer que 3pts de plus, ... vraiment dommage. Il a un shoot somptueux, mais il sait pas s'arreter, il est un peu boulimique du shoot.

En face L'hippoposhaq (comme l'appelle Jacques Monclar ^^) a fait le métier, et lui et D-Wade ont fait la décision. Mais il ne faut pas oublier la perf de Toine' "gros nounours" Walker, qui met 21pts 13rbds 5ast en peu de temps. Par contre lui aussi faudrai lui mettre qqch pour le brider au shoot, et qu'il arrete le "je remonte la balle, je me cale derrière la ligne et je shoot".


Charlotte-Phoenix (100-110)

Installé dans le cinq de départ, Boris Diaw a réussi une prestation particulièrement solide lors du déplacement des Suns dans l'antre des Bobcats avec 11 points, 12 rebonds et 6 passes. Phoenix a fait la différence dans le dernier quart-temps, avec un époustouflant Steve Nash (24 points, 13 passes, dont une sensationnelle pour Shaw Marion, auteur également d'une performance de choix avec 24 points et 13 rebonds).

Indiana-Toronto (97-99)

Rien ne va plus pour les Pacers qui se sont inclinés sur leur parquet face aux peu mordants Raptors de Toronto pour subir un quatrième revers de rang. Sans Ron Artest, toujours indésirable, avec Jermaine O'Neal en sixième homme, les équipiers de Sarunas Jasikevicus – 3 points en 26 minutes – ne sont pas parvenus à stopper le rookie Charlie Villaneuva – 25 points, 10 rebonds -.

Dallas-Golden State (109-111)

Les Warriors ont mis en lumière les errements défensifs de la base arrière des Mavericks pour remporter un succès de prestige dans le Texas. Baron Davis (34 points) et Jason Richardson (32 points) ont martyrisé Dallas de concert, notamment dans un emballant dernier quart-temps. Mené de dix points à moins de six minutes du terme de la rencontre, Golden State revenait au tableau d'affichage grâce au second nommé. Le premier, Baron Davis, marquait panier de la victoire sur le buzzer.

Orlando-Minnesota (107-87)

Le Magic a tranquillement contrôlé les Timberwolves, grâce à une très belle partition collective pour s'offrir un troisième succès de rang. Le jeune Jameer Nelson est à créditer de sa meilleure marque offensive de l'année avec 25 points. Les 29 points, 11 rebonds de Kevin Garnett n'ont pas suffi.

Milwaukee-New York (113-108)

Troisième défaite de rang des Knicks, derniers ex-aequo de la conférence est. Mo Williams, le meneur des Bucks en l'absence de TJ Ford, s'est montré à son avantage avec 30 points.

Sacramento-Boston (116-112)

Les Kings reprennent un peu de lustre avec un deuxième succès de rang. Leurs victimes, les Celtics de Boston, ont longtemps résisté avec notamment 33 points de Ricky Davis mais Mike Bibby était dans un très grand soir (33 points, 10 passes, 6 rebonds).

Portland-Memphis (90-93)

Toujours aussi solides, les Grizzlies se sont imposés sur le parquet des Blazers. Mike Miller termine meilleur scoreur de la rencontre pour Memphis avec 23 points, dont un 5 sur 6 à trois points.

www.sports.fr

vinsanity
Messages : 6334
Enregistré le : 26 août 2005, 21:44
Localisation : Sainté

Message par vinsanity »

Dans la série "j'vous raconte ma vie", est ce que quelqu'un était hier soir au palais des sports d'andrezieux pour voir SEBC vs Aix Maurienne suivi de ASVEL vs Chalon ? :)

Verrouillé