Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

5 juin 1987 : ASSE 1-1 Sochaux

Dissident 05/06/2019
bookmark bookmark
share share

Dernier match de la saison ?
Oui mais premier match de ma passion...


La feuille du match
Vendredi 5 juin 1987 - Championnat de France de D1 - Stade Geoffroy-Guichard
38e journée: ASSE 1-1 Sochaux
Spectateurs: 10.840 - Arbitre: J.M. Véniel

Buteurs: Krimau (2e) pour l'ASSE, Sauzée (8e) pour Sochaux

ASSE: Castaneda - Clavelloux, Primard, Dimitrov, Gros - Peycelon (Bénédet 72e), Françoise, Ferri, Ribar - Jacques, Krimau. Entraîneur: Henryk Kasperczak
Sochaux: A. Rust - G. Brisson, L. Croci, P. Lucas, F. Peltier - F. Henry, J. Colin, F. Sauzée, T. Fernier (J.C. Thomas 63e) - S. Paille, P. Morin (A. Sundstrup 80e). Entraîneur: Paul Barret



Les faits du match
Mon premier rendez-vous avec le football se termina par un lapin. Un soir de mai 1985, mon père me proposa de regarder une "finale" entre Liverpool et la Juventus. Au bout d'une demi-heure de retard, et de palabres que je ne comprenais pas, il éteignit la télévision en m'expliquant que le match n'aurait pas lieu à cause d'une panne d'électricité (menteur !).

Je découvrais le football l'été suivant, pendant la Coupe du Monde 1986, et pendant un an j'étais persuadé que ce sport ne se jouait que l'été et entre équipes nationales ! Mais il faut m'excuser, j'habitais alors à Lyon et je ne pouvais pas savoir qu'il y avait des clubs dans des villes.
Un salvateur déménagement à Saint-Étienne pendant l'hiver 1987 allait tout changer. Et en ce 5 juin, je me retrouvais dans la voiture de mon parrain, en route vers le stade Geoffroy-Guichard, pour ma grande première dans le Chaudron.

"Si les Verts perdent 7-0, ils redescendent en D2", m'annonça mon parrain, délaissant pour une fois sa fidèle pipe, pendant que nous prenions nos places dans la vieille tribune Henri-Point. Du haut de mes huit ans, je n'avais absolument aucune idée de ce que pouvait être la "Dédeu", mais apparemment ça n'avait pas l'air d'être un truc très réjouissant, et ça faisait même un peu peur.
Les grands pylones, la pelouse, le bruit, l'atmosphère, les maillots verts, tout ça, je le vivais pour la première fois, mais je n'allais en profiter que plus tard. La saison suivante, en fait. Pour l'instant, j'étais uniquement concentré sur le fait que Sochaux et ses affreux maillots jaunes ne devaient, en aucun cas, marquer sept buts.

Au début de la première période, Krimau ouvrait le score. La stade entier se levait pour saluer l'exploit. J'étais le plus heureux du stade, mais surtout, j'étais très soulagé. La "Dédeu" ne me semblait plus aussi effrayante.
Mon parrain avait sans doute vu mon manège. Lorsqu'on se rassit, il me glissa malicieusement à l'oreille: "Si Sochaux marque 8 buts, on redescend quand même en Dédeu". Lui savait qu'avec les Verts, ils faut s'attendre à tout, vraiment à tout. Moi, j'allais devoir l'apprendre.

Suite à l'égalisation rapide du bombardier Sauzée, la rencontre se termina sur le score de 1-1, synonyme de maintien pour le club. Comment voulez-vous qu'après tous ces évènements, je ne sois pas devenu en une seule soirée supporter de l'AS Saint-Étienne ?



Le Saviez-vous ?
- Promus en cette saison 1986-87, les Verts d'Henryk Kasperczak terminent donc 16e du classement, avec deux points d'avance sur le premier relégué... Sochaux (qui en plus échouera à se maintenir en barrage face à l'AS Cannes et finira en dédeu).

- Cette saison, peu mémorable pour les Verts, verra Bordeaux remporter son 4e titre de champion, le 3e en 4 ans, sous l'ère Jacquet, ancien défenseur de l'ASSE et futur sélectionneur de l'équipe de France. Dans les rangs bordelais, deux autres anciens Verts: Patrick Battiston et Bernard Lacombe.

- Fait amusant, les deux buteurs du match, Krimau et Sauzée avaient déjà scoré lors du match aller (3-3 à Bonal) lors de la première journée. Krimau avait même inscrit un doublé.

- Avec 9 buts, Abdelkrim Merry Krimau finira meilleur buteur des Verts cette saison loin derrière le Messin Zénier et ses 18 buts. A 32 ans, le Marocain ne jouera que cette unique saison avec l'ASSE avant de finir sa carrière au Racing Club de France.

- Le buteur Alain Bénédet (photo), entré en jeu en fin de match, dispute son 38e et dernier match avec les Verts. Venu de Toulon à l'été précédent, il disputera quasiment tous les matches de la saison, avant de repartir... à Toulon. Auteur de 4 buts seulement (dont un doublé face au RC Paris), il deviendra plus tard entraîneur-adjoint à Sochaux puis à Bordeaux.

- Le milieu sochalien Jean-Christophe Thomas, formé au club, passera 10 ans dans le Doubs puis connaîtra la gloire d'un titre européen avec l'OM en 1993. Après un bref passage à Rennes, il rejoint l'ASSE, fraîchement reléguée, en 1996. Il restera deux ans dans le Forez et y mettra un terme à sa carrière en 1998... juste avant la remontée fantastique de 1998-99.

- Albert Rust, le portier sochalien depuis 15 ans, deviendra entraîneur à partir des années 90. En 2010, il prend en charge les gardiens de l'ASSE pendant deux saisons avant d'être démis de ses fonctions en septembre 2012 pour des raisons extra-sportives.

Potins
05/06 12:39
On a eu Jean-Pascal, on n'aura pas Serge-Philippe
05/06 08:26
L'avis de Mirabelli comptait pour des prunes
05/06 08:09
Brandao l'a bien touché
05/06 07:39
Losilla kiffe la 2e Bundesliga
04/06 23:07
Pas de Betis, Denis ! (3)
04/06 21:45
On a eu Chicharo, on aura Aouchiche ? (10)
04/06 19:53
C'est la fin pour Stephen (2)
04/06 16:11
En avant Durivaux !
04/06 13:17
Le petit tacle de Pauleta
04/06 12:49
Fier comme un Coq
Articles
30/05/2020
Gace : "Krasso, c'est Gomis en amélioré"
28/05/2020
C'est qui Setigui ?
27/05/2020
Collin : "Laissez sa chance à Krasso !"
24/05/2020
Janot : "C'est la vérité du terrain qui parle !"
17/05/2020
Guendouz : "Je suis un peu dans le flou"
12/05/2020
Panfili : "Krasso a un potentiel indéniable"
05/05/2020
Wesley Fofana : "Y'a méprise les gars !"
30/04/2020
Partout, toujours
26/04/2020
On reprendrait bien une Coupe ! (épisode 5)
21/04/2020
On reprendrait bien une Coupe (épisode 4) !

Partager