Stephan rêve d'un exploit à Geoffroy (2)

03/03/2020
Image
 

Comme il l'avait déclaré au sortir de sa victoire à Toulouse, Julien Stéphan a endossé le costume d'outsider aujourd'hui en conférence de presse avant de défier les Verts après-demain dans le Chaudron.

"On a besoin d’être très focus face à une équipe stéphanoise qui va peut-être jouer une partie de sa saison. On en a bien conscience, je les imagine très heureux du tirage au sort, de recevoir le Stade Rennais. Pour eux, c’est le meilleur tirage possible. Pour nous, ce n’est pas le cas : on aurait aimé jouer au Roazhon Park… Il faudra aller faire un grand match, une grande performance, et certainement un exploit là-bas pour continuer notre aventure en Coupe de France.

Saint-Étienne est une équipe calibrée pour jouer la Coupe d’Europe, avec un budget important. Je m’attends à un match très engagé dès le début. Ils ont raté leur entame à Lyon dimanche. Ce ne sera pas le cas deux fois… On devra être en capacité de répondre à cette intensité. Le classement en championnat n’a pas d’incidence sur cette demi-finale. Il nous faudra être au top durant les 90 ou 120 minutes ! Ils jouent leur saison là-dessus, la pression est très forte pour eux.

Ils ont la chance de jouer devant leur public, et, on sait à quel point celui-ci peut faire tourner des matchs en ayant un apport prépondérant. C’est une compétition qui nous tient à cœur, on veut défendre notre titre ! En tout cas, le plus dignement et le plus longtemps possible, et on mettra tout en œuvre pour ça ! On a une envie de folle de retourner au Stade de France pour le peuple rennais et les salariés du club."

Des Rennais (presque) sans Vilains à GG

03/03/2020

En conférence de presse, Julien Stéphan s'est réjoui de récupérer deux joueurs pour la demi de jeudi contre Sainté : Gboho (2 titularisations) est de retour de blessure, et Lea Siliki (11) revient après avoir purgé sa suspension contre Toulouse.

Seuls les ex-vilains Morel (20) et Grenier (10) ainsi que les absents de longue date Martin (1), Güclu (0) et Johansson (0) ne feront pas le voyage pour tenter d'aller chercher une place en finale de Coupe de France. Autre ex-vilain, Del Castillo (13) est en revanche apte.

Depuis Rennes, les Verts se traînent

03/03/2020
Image
 

Sainté, 4e avec 4 points d'avance sur Rennes avant de jouer au Roazhon Park le 1er décembre dernier lors de la 15e journée, est désormais 16e à 18 points des Bretons attendus ce jeudi dans le Chaudron en demi-finale de Coupe de France.

Romain Del Castillo revient sur ce tournant de la saison dans la dernière édition du quotidien Ouest-France. "Cette victoire arrachée contre les Verts nous a donné beaucoup de confiance parce qu'on avait fait un match abouti. On sortait vraiment d'une mauvaise série et c'est ce qui a fait qu'on a pu enchaîner par la suite."

 

Crédit photo : Damien Meyer, AFP

Debuchy tire la sonnette d'alarme

03/03/2020
Image
 

Le Progrès du jour rapporte les propos tenus par Mathieu Debuchy dans la zone mixte du Cochonou Stadium à l'issue du derby. Extraits.

"On joue le maintien. Il faut voir les choses en face et réagir en hommes, se battre jusqu’au bout pour se sauver. Il faut tirer la sonnette d’alarme car on est mal classés. On voit que c’est dur, on prend peu voire pas de points. On doit réagir rapidement. On a pas mal de joueurs importants absents. On ne va pas prendre ça comme excuse mais ils pourraient nous faire du bien. Contre Brest, on réagit en seconde période, contre Lyon aussi, mais il est trop tard. Cette première mi-temps nous plombe largement, il faut faire des matches plus consistants. Si on veut prendre des points, il va falloir être acteurs et très rapidement."

C'est de la folie pour Roby

03/03/2020
Image
 

Robert Herbin revient sur le derby d'avant-hier dans Le Progrès d'aujourd'hui. Extraits.

"Les Lyonnais étaient vraiment au-dessus. Le problème est récurrent, on n’a pas suffisamment de valeurs collectives. On a manqué d’audace, on était handicapé par le rythme que les Lyonnais ont tenu. La priorité est de jouer de manière intensive de façon à se qualifier en finale. Ça devrait inciter nos Verts à se montrer beaucoup plus déterminés que ce que j’ai vu dimanche. Le maintien ? Il n’en est pas question. Je n’ai pas envie de penser à ça. C’est de la folie de se dire qu’on peut descendre en Ligue 2 ! Je ne peux pas y croire !"

Pas de retour contre Rennes et Bordeaux ?

03/03/2020
ImageImageImageImage
 

La Pravda de ce mardi nous apprend que l'infirmerie stéphanoise tarde à se vider.

"Wahbi Khazri, Romain Hamouma et Arnaud Nordin n'ont pas encore réintégré l'entraînement collectif. Ce sera probablement le cas en fin de semaine. Aucun d'entre d'eux ne sera prêt pour la demi-finale de Coupe de France jeudi contre Rennes. Il semble peu probable qu'ils le soient pour la venue de Bordeaux dimanche. Il devrait en aller de même pour Loïc Perrin, qui soigne une lésion musculaire à une cuisse. La lenteur avec laquelle évolue sa guérison laisse craindre une indisponibilité d'au moins encore une quinzaine de jours."

Gervais est très inquiet

02/03/2020
Image
 

Ancien président des Sang et Or, Gervais Martel a évoqué ce soir sur la chaîne de la Pravda la situation très préoccupante de l'ASSE.

"Moi je suis très inquiet pour l'institution qu'est l'ASSE. La saison des Verts me rappelle la saison 2007-2008 du RC Lens qui s'était achevée par une descente. Il y a des similitudes, des joueurs blessés, des matches difficiles... Claude Puel est un bon entraîneur mais Saint-Etienne est en danger."

Moukoudi décisif mais relégable !

02/03/2020
Image
 

En match de clôture de la 36e journée de Championship, Middlesbrough a concédé le nul (2-2) à domicile contre Nothingham Forest ce soir. Sous contrat avec l'ASSE jusqu'en 2023, Harold Moukoudi a réalisé de la tête une passe décisive à la 40e sur l'égalisation de son équipe.

Après avoir pris l'avantage juste avant la mi-temps, Boro s'est fait rejoindre à la 85e. Wigan s'étant imposé sur le terrain du leader (West Bromwich Albion), l'international camerounais des Verts est désormais 22e et relégable...

Kouci n'est pas cossard

02/03/2020
Image
 

Ancien attaquant des U19 stéphanois, le milieu blésois Kouci Kara s'est confié à La Nouvelle République. Extraits.

"Je suis originaire de Valence. J’ai fréquenté le centre de formation de Saint-Étienne entre 16 et 19 ans avec notamment Allan Saint-Maximin et Jonathan Bamba qui sont en équipe de France espoirs. Juste après, je suis arrivé en Loir-et-Cher où j’ai joué pendant un an à Vineuil. Derrière, j’ai signé un contrat professionnel de trois ans avec Bejaia (L1, Algérie), mais au bout de trois mois, tous les joueurs n’étaient plus payés et à la trêve hivernale je suis revenu ici où j’ai participé avec le Blois Foot 41 à la montée.

On me voit plus souvent avec la N2 cette saison. C’était mon dixième match avec l’équipe (huit en championnat, deux en Coupe de France). J’ai 23 ans, je vois bien que ce club et cet entraîneur me font progresser. Je ne baisse jamais les bras. Je travaille dur à l’entraînement. Je sais que si je reste sérieux, si je ne lâche pas dans ma tête, je vais finir par être récompensé. Ma qualité première, c’est de distribuer le jeu, d’être un bon remiseur. Mais je dois m’améliorer pour être aussi un meilleur récupérateur.

Je suis en 2e année de BTS banque par alternance. Je travaille à la Banque populaire de Blois. Ça fait des bonnes journées car le foot, c’est tous les jours, sauf le jeudi. Je commence à 8 h du matin et je rentre le soir vers 21 h. Je suis seul dans mon petit appartement. On est deuxième, il faut être content. On est dans le bon wagon. Huit points de retard sur Sète, ce n’est pas beaucoup. Dans le football, tout peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre. Si on continue à bien travailler, peut-être qu’on aura une belle récompense…"

Larqué catastrophé

02/03/2020
Image
 

Sur RMC, Jean-Michel Larqué a poussé ce soir un coup de gueule contre les Verts.

"Je suis triste, et surtout inquiet. Parce que, même s'il y a eu quelques motifs de satisfaction, quand on regarde sur la durée, depuis quelque temps, c’est une véritable catastrophe. Il faut craindre le pire, c’est une bonne peur, s’imaginer que le club est en grand danger et peut descendre. Je pense qu’il y a beaucoup de gens, des supporters, et j’en suis un, qui sont dans ce cas-là. Sauf qu’il y a des personnes qui ne s’imaginent pas que l’ASSE est en danger: ce sont ceux qui portent le maillot vert aujourd’hui. C’est le plus terrible. Les joueurs sont nuls. Nuls et non investis. Ceux qui pourraient être exempts de tout reproche, c’est l’un des plus vieux, Debuchy, ou les deux plus jeunes qui s’appellent Fofana et Saliba.

Mais les autres, c’est une véritable catastrophe. Quand je pense que M’Vila avait des exigences en début de saison pour que ce soit untel qui soit entraîneur. Cela fait des années qu’il n’a pas marqué un but ni fait une passe décisive. Il veut être exigeant ce monsieur ? Et je pourrais en citer d’autres. Quand je pense qu’un agent dit de son joueur qu’il est une légende et qu’on n'écarte pas une légende... Mais il faut leur dire que l’ASSE a existé avant eux, qu’elle a eu une histoire avant eux. Que Michel Platini soit une légende, que Dominique Rocheteau soit une légende, qu'Osvaldo Piazza soit une légende. Mais Stéphane Ruffier une légende, de qui se moque-t-on ?

Ils ont intérêt de se bouger car je pense que les supporters en ont ras le bol. On a l'habitude de taper sur la direction bicéphale. Mais les joueurs sont les premiers responsables. Quand j'entends Hamouma, qui est un intermittent du spectacle, qui a des exigences pour être cadre de l'équipe. Il fait un match sur dix depuis des années, et encore je suis gentil ! Comment on peut être exigeant à ce point ? C'est une catastrophe. Ces gens ne se rendent pas comptent du maillot qu'ils portent et de l'investissement qu'il faut apporter !"

Une nouvelle victoire avec Léonard ?

02/03/2020
Image
 

Heureux présage ? C'est Thomas Léonard qui a été désigné pour diriger la confrontation entre les Verts et les Girondins ce dimanche à 15h00 dans le Chaudron lors de la 28e journée de L1. Cet arbitre messin de 38 ans a déjà croisé la route des Stéphanois à trois reprises cette saison, pour autant de victoires : à Dijon (2-1) et à Nîmes (1-0) pour le premier et le dernier succès de Ghislain Printant mais aussi contre Nice à GG (4-1), seul match emballant et nettement dominé de l'ère Puel mais acquise aux dépens d'Aiglons alors très diminués en défense.

Costil hostile

02/03/2020
Image
 

Si l'ASSE n'a pris qu'un tout petit point lors de ses six derniers matches, Bordeaux n'a pas l'intention de relancer les Verts. Capitaine d'une équipe actuellement dans le ventre mou (12e avec 36 points), Benoît Costil caresse encore l'espoir de se mêler à la lutte pour l'Europe, comme il l'explique dans la dernière édition de Sud-Ouest.

"On a concédé le nul à domicile face à Nice mais c'était loin d'être un mauvais match. On n’a pas le sentiment d’être décroché mais au final on n’y est jamais vraiment. Dommage de ne pas réussir à gagner ces matches là pour se remettre dans le bon wagon et se donner la chance de faire une fin de saison sympa. On ne désespère pas, il n'est pas trop tard encore pour faire une série. Quand on voit le classement, rien n’est fini. On n'est qu'à quatre points du cinquième. Il faudra faire un coup dimanche lors du prochain match à Saint-Etienne. Des rencontres difficiles arrivent, elles seront importantes."

Bordeaux sans Pablo

02/03/2020

25 fois titulaire depuis le début de saison en championnat, le défenseur central bordelais Pablo est sorti, hier contre Nice, suite à une blessure au genou.
Les examens du jour ont confirmé que le joueur souffrait d’une rupture du ligament croisé antérieur. Il ne tiendra donc pas sa place aux côtés de Koscielny dimanche contre les Verts.
Dimanche, il a été suppléé par le jeune serbe Jovanovic (5 titularisations cette saison).

Beric claque toujours les soirs de derby

02/03/2020

 

 

Titulaire à la pointe de l'attaque de Chicago Fire, Robert Beric a claqué hier d'une frappe du droit son premier but en MLS à l'occasion de la journée inaugurale du championnat nord américain.

Malgré l'ouverture du score de notre bon vieux Bob, son équipe a fini par s'incliner 1-2 sur le terrain des Seattle Sounders sur un pion encaissé à la 93ème.

Décidément, une sale soirée...

Huis Clos après la nausée

02/03/2020

Après la nausée d'hier, et d'après France Bleu Saint-Etienne Loire à cause du coronavirus, tous les entraînements de la semaine à l'Etrat se dérouleront à huis clos.

En-dessous mais soudés

02/03/2020
Image
 

Face à la caméra de la Pravda, Loïs Diony est revenu sur la défaite des Verts en banlieue.

"En première mi-temps, je pense qu'on a joué un petit peu trop bas, ce qui a permis à Lyon d'avoir le monopole complet de la balle et de nous faire tourner un peu de droite à gauche. On n’a pas été dangereux en première mi-temps à part ma situation. C'est sûr que sur la deuxième, on a montré un autre visage. On a plusieurs situations qui auraient pu tourner en notre faveur et relancer le match mais on n'a pas réussi à mettre ce but. Si on avait joué sur la même lignée que la deuxième mi-temps en première, ça aurait été un autre match. Il y a encore des matches très importants que ce soit en Ligue 1 ou en Coupe de France dès jeudi. Mais on est soudés et maintenant, il faut aller chercher des résultats. Je ne sais pas ce qu'il nous manque, on essaye pourtant de tout faire comme le staff et le coach nous demandent. Après, ça se joue à des petits détails mais on va tout faire pour changer la zone."

 

Crédit photo : L'Equipe

Ça nous ferait du bien de gagner

02/03/2020
Image
 

Comme le rapporte Le Progrès, William Saliba s'est briève confié en zone mixte après la défaite au Cochonou Stadium.

"On a tous fait une mauvaise première mi-temps. Le coup franc nous a fait très mal. On est revenu avec de bonnes intentions en seconde période. On a eu des occasions, cela n’a pas payé. Ils nous tuent à la fin, avec ce penalty. En première, on n’avait pas le niveau, on s’est fait bouger. Après on est parti les chercher, les presser. Ça fait un peu chier  de perdre un derby, après nous sommes obligés de nous remettre vite. On a un match jeudi, ça nous ferait du bien de gagner."

Subir comme ça, ce n'est pas possible !

02/03/2020
Image
 

Comme le rapporte la Pravda, Claude Puel a commenté en conférence de presse sa 12e défaite en tant qu'entraîneur stéphanois (la 10e en Ligue 1).

"On a des situations, on se procure deux occasions en première période, ensuite il y a ce second acte bien meilleur. On prend un but sur coup de pied arrêté, c'est dommage. Même si on a eu des décisions vidéos favorables, on aurait pu revenir dans ce match. On a tout donné mais on n'a pas été récompensés, car on n'a pas su convertir nos occasions.

En première mi-temps, on était inhibés je pense. On était en bloc, mais quand on a récupéré des ballons, on a manqué de maîtrise et on les a trop vite perdus. Dans le milieu de terrain, on n'a pas été assez agressifs dans la récupération. Mais en seconde période, on a montré qu'on pouvait être acteurs et qu'on pouvait revenir dans le match. Après, est ce qu'on aurait pu tenir comme ça 90 minutes...

Cette seconde période montre qu'on aurait pu revenir dans le match, et c'est ce que je retiens pour la suite de notre saison. La leçon de ces 45 minutes, c'est qu'on est capable de montrer un autre visage. On est allé les chercher plus haut, on a mis plus de pressing, Charles est bien rentré, il nous a apporté du poids et on a eu des situations.

C'est sûr qu'il y a beaucoup de déception mais il faut repartir et regarder devant pour cette demi-finale super importante qui arrive jeudi. Il faut se servir de ce qu'on a vu ce soir  pour mieux démarrer jeudi et se donner les moyens d'être acteurs. Car subir comme ça, ce n'est pas possible!"

Bonneau a dit non

01/03/2020
Image
 

Pressenti pour succéder à David Wantier, le responsable de la cellule de recrutement du Servette Gérard Bonneau a fermé la porte aux Verts selon la Pravda, tout comme Gilles Grimandi, l'ancien directeur technique de Nice, qui aurait également été sondé.

La première mi-temps nous met dedans

01/03/2020
Image
 

Au micro de Canal Plus, le capitaine stéphanois Mathieu Debuchy a commenté la défaite des Verts en banlieue.

"La première mi-temps nous met dedans, on est passés totalement à travers, on n'arrivait pas à aligner deux passes donc ça devenait difficile. Ça a été mieux en deuxième. Malheureusement, on n'arrive pas à mettre nos occasions au fond. Comme j'ai dit, on n'a pas le droit de passer au travers comme ça en première mi-temps, dans un derby. Encore une fois, il va falloir se remette au boulot rapidement parce qu'on a besoin de points. Niveau comptable on sait qu'on est en danger. On doit faire plus, beaucoup plus. C'est dommage d'être dans une situation comme ça."

Un vilain derby

01/03/2020
Image
 

Amorphes et nettement dominés avant la pause, plus convaincants mais inefficaces en seconde période, les Verts se sont inclinés 2-0 ce soir au Cochonou Stadium. Moussa Dembele a profité d'une grosse erreur de marquage sur coup franc pour ouvrir le score à la 27e minute avant de réaliser le doublé à la 96e sur une panenka suite à une main de Kolo. Malgré leurs 6 occasions (3 de Denis Bouanga, 2 de Loïs Diony et 1 de Timothée Kolodziejczak), les Stéphanois n'ont pas réussi à faire trembler les filets des vilains. Défaits pour la 14e fois de la saison de L1 en 27 journées, les Verts sont 16es avec deux points d'avance sur le barragiste nîmois.

Stephan rêve d'un exploit à Geoffroy

01/03/2020
Image
 

Vainqueur hier au Stadium contre son ancien club, l'entraîneur rouge et noir Julien Stephan évoque dans la dernière édition rennaise du quotidien Ouest-France la demi-finale de Coupe de France programmée jeudi prochain dans le Chaudron. Extraits.

"A Toulouse, on a mis un super premier but avec un super mouvement. Ensuite, on aurait pu enfoncer le clou avec le face-à-face de Raphinha et la barre de Mbaye Niang. Après, peut-être qu'inconsciemment on a géré en vu du prochain match à Saint-Etienne. A la mi-temps, on avait pourtant insisté sur la nécessité de ne pas s'endormir, dans un match où il n'y avait pas beaucoup d'ambiance. Le but du break inscrit par Faitout Maouassa nous a fait du bien dans un temps où on était plus en difficulté.

Il y a des ajustements à faire et des réglages à trouver pour jeudi à Saint-Étienne. On doit être en capacité, notamment en seconde période, d’encore mieux défendre pour encore mieux contrôler le match et le jeu. Si on avait un petit peu mieux contrôlé les espaces, on aurait pu utiliser les ballons dans de meilleures conditions. On les récupérait très bas, ça nous obligeait à faire de nombreux mètres pour aller attaquer le but adverse. 

On a un challenge très excitant, on veut défendre notre titre le plus longtemps possible, on sait qu’on aura un gros match à faire dans le Chaudron de Geoffroy-Guichard, certainement dans une ambiance incroyable. Il faudra aller faire vraiment un exploit là-bas pour continuer dans cette compétition qui nous tient vraiment à cœur."

Le doublé de Tannane

01/03/2020
Image
 

Encore sous contrat pour trois mois avec l'ASSE, Oussama Tannane a réalisé un joli doublé hier sur le terrain de PEC Zwolle lors de la 25e journée de L1 néerlandaise. Après avoir donné l'avantage à Vitesse Arnhem d'une superbe frappe du gauche, le milieu offensif marocain a égalisé à la 92e minute sur un coup franc dévié. Mais les locaux ont arraché la victoire à la 94e.

Hervé Revelli garde le coeur vert

01/03/2020
Image
 

S'il aime Jean-Michel Aulas et trouve les vilains sympas, Hervé Revelli explique aujourd'hui au Parisien qu'il garde le coeur vert.

"Je ne suis pas stéphanois à la base mais le derby, je suis tombé "dedans". J'en garde des souvenirs incroyables. Les gens ne comprennent pas tous quand je leur explique. On se piquait un peu. Gentiment. Mais maintenant, ça dérape. Il n'y a même plus de supporters. Un derby sans les deux couleurs, ce n'est pas un derby.

Il y a deux ans, j'arrive au Groupama Stadium, je gare ma voiture. Je représentais l'ASSE, j'étais habillé avec un ensemble ASSE. Un agent de sécurité me dit : "faut enlever la veste, la cravate, l'écharpe". Je lui dis : "il faut que je me mette à poil aussi ?" J'ai tout laissé dans le coffre. Je savais ce qui s'était passé avec Georges Bereta avant. Bon, je me suis pris quelques insultes dans les escaliers du stade, mais rien de méchant. Mon cœur est éternellement vert. Malheur à celui qui va perdre ce dimanche… On n'est pas dans une bonne spirale.

Roger Rocher nous disait : "quand je regarde mon rétroviseur dans la voiture, je veux toujours voir Lyon derrière." La première chose qu'il disait à un nouveau joueur qui arrivait c'est : "on a un derby ici, contre Lyon, il faut gagner ce match, absolument". En rigolant, il s'enflammait aussi : "si vous perdez le match d'avant, ou d'après, ce n'est pas grave. Mais Lyon, interdit". Bon, il nous passait un savon quand même si on perdait celui d'avant. Les supporters m'arrêtent toujours pour me parler de l'année 76 matin, midi et soir…"

Clément kiffe le Chaudron

01/03/2020
Image
 

Ancien vilain et ex-vert, le milieu de terrain de Bourgoin-Jallieu (N3) Jérémy Clément s'est confié au Progrès avant le 120e derby de l'histoire. Extraits.

"A l'OL, c’était écrit nulle part mais on n’avait pas le droit de s’habiller en vert. On joue au foot pour vivre ce genre de match. J’aime ce côté où il y a de la pression et de l’animosité. Sinon on fait des matches lisses. L'ASSE est un club qui m’a marqué par son histoire, son public. La meilleure ambiance, honnêtement, c’est Saint-Etienne. L'ambiance à Sainté, c'est kiffant ! Quand ça pousse, c’est impressionnant. Après, je n’ai pas vécu de match dans le nouveau stade de Lyon.

Mon meilleur derby avec Lyon, celui que l’on gagne 4 à 0 alors que l’on était déjà champions. On était très fort et on n’avait pas de pression. On s’était teint les cheveux. Sainté n’avait pas trop apprécié et m’en avait reparlé à mon arrivée. Avec Saint-Etienne, c’est une victoire 3 à 0, trois jours après un match de coupe d’Europe. Lyon était supérieur mais on avait mis une intensité de tous les instants."

Saliba-Fofana, costauds les Stéphanois ! (4)

01/03/2020
Image
 

Avant de défier les vilains ce soir dans la banlieue, la jeune et costaude charnière centrale des Verts a discuté avec Le Progrès. Extraits.

William Saliba : "On kiffait jouer tous les deux mais on aurait imaginé jouer ensemble en équipe première. Après c’est vrai qu’on nous surnommait les pompiers, ça voulait dire que l’on était quand même bons ensemble. Wesley, rien qu’à l’entraînement, il peut te découper à tout moment ! Il est plus explosif et meilleur de la tête. Même si on a des profils très proches. Il peut faire moins de fautes et moins s’énerver. Bon, en pro il s’énerve moins parce qu’avant il pétait les plombs. Mais ça, il le sait. Même coach Sablé lui dit. Les derbys, ce sont des matches toujours chauds. Les supporters n’attendent que ça. Même si ça ne vaut que trois points si tu gagnes, en réalité, ça vaut bien plus."

Wesley Fofana : "On peut tout se dire. Comme on est proches, on sait que c’est pour le bien de l’autre. On s’entraide en fait. On n’a jamais été en concurrence même si on évolue au même poste. Lui, c’est plus le mature. Il est plus calme. Moi, je suis plus volcanique. C’est un petit foufou en dehors, même dans le vestiaire. Il aime trop chambrer. Sur le terrain, il est mature, il dégage quelque chose, il ne fait pas son âge. Parfois, il joue trop facile. Mais il est jeune, il va corriger ça. Quand je suis arrivé au centre, direct, on m’a parlé du derby ! C’est le match le plus important de l’année et il faut le gagner. On le ressent que c’est un derby. Même quand on prépare la semaine, ce n’est pas pareil."

Lacombe n'aime pas Puel

01/03/2020
Image
 

L'entraîneur des Verts risque encore d'avoir droit à un accueil glacial ce soir au Cochonou Stadium. "Puel, ce n'était pas ma tasse de thé. Il avait signé un contrat d'une durée qui ne se voit pas souvent. Ce n'est pas la personne dont il faut me parler. Ce qu'il a fait chez nous et ce qu'il semble faire à Saint-Étienne aujourd'hui, il le fera tout le temps. Il l'avait déjà fait à Monaco. Il est comme ça" déclare le vilain Bernard Lacombe dans la Pravda du jour.

Puel ne voulait pas de M'Vila

01/03/2020
Image
 

Selon la dernière édition de la Pravda, l'entraîneur des Verts aurait aimé que son numéro 6 quitte l'ASSE dès le dernier mercato hivernal.

"Puel devrait reconduire ce soir le duo vieillissant et peu complémentaire Cabaye-M'Vila. À contrecoeur. Car s'il fait de Cabaye son homme lige au coeur du jeu, il n'accorde pas la même confiance à l'ancien Rennais. Après avoir de tout temps entretenu une relation privilégiée avec Jean-Louis Gasset, M'Vila était resté pour Printant, cet été. Puel, lui, aurait aimé le voir partir dès cet hiver, au Celta Vigo ou ailleurs. Ce sera le cas en fin de saison. D'ici là, Puel va devoir composer avec lui. Faute de mieux au milieu."

Féfé a connu la zonzon

29/02/2020
Image
 

Dans la Pravda à paraître demain, Pascal Feindouno évoque ses souvenirs de derby et nous narre une anecdote de ses vertes années.

"Mon meilleur souvenir lors d'un derby ?Mon but lors du premier avec Saint-Étienne. On est à 1-1, à l'heure de jeu. David Hellebuyck tire un coup franc et je marque le but du 2-1 d'une tête croisée sur laquelle Coupet n'a pas bougé. Mais ce match est aussi mon pire souvenir face à Lyon parce que Juninho a égalisé à trois minutes de la fin, avant que Govou ne marque le but de la victoire de Lyon à la dernière minute. Au final, je n'ai pas pu gagner un seul derby en quatre ans. Mais on jouait contre les vrais joueurs de Lyon. Le plus fort, c'était Juninho. Coup franc ? Y a but ! Même si tu mettais dix personnes devant la cage. Le plus dangereux et le plus impressionnant.

La veille d'un match, je suis sorti boire un coup dans un bar de Saint-Étienne. Pour prendre l'air. Des gens se sont battus. Les flics ont ramassé tout le monde. J'ai dormi en prison. Le lendemain matin, je suis arrivé à l'Étrat sans lacets ni bijoux. Rien. Moi, me suicider en prison ? Jamais de la vie ! Ça a fait rigoler tout le monde dans le vestiaire. On part ensuite à l'aéroport, on joue le soir à Bordeaux, on perd et je finis à l'hôpital. À la suite d'un coup mis par Ramé, on me pose trois, quatre points de suture au pied. J'étais fatigué, je voulais dormir à l'hôpital. Baup n'a pas voulu. Après avoir failli ne pas m'amener à Bordeaux, il m'a ramené."

Chambost est dans une bonne passe

29/02/2020
Image
 

Depuis que Laurent Batlles a décidé de le titulariser, Dylan Chambost enchaîne les succès. L'ancien capitaine de l'équipe réserve de l'ASSE a remporté hier soir son quatrième succès consécutif. Le numéro 14 de l'Estac a même délivré une passe décisive sur le second but de son équipe aux dépens de la lanterne rouge Orléans, de plus en plus proche du National 1 malgré les efforts désespérés de Yohan Mollo. Troyes a profité du match nul et vierge entre le VAFC de Jérémie Janot et l'AC Ajaccio d'Olivier Pantaloni pour s'emparer de la deuxième place de L2 à quatre points du leader lorientais.

Partager