home

Nanard est révolté

08/05/2019
Image

Près de 250 clubs, dont 20 français, se sont retrouvés hier à Madrid pour s'opposer au projet de réforme des Coupes d'Europe. Après avoir exprimé son dégoût il y a un mois, Bernard Caïazzo sonne la révolte dans la Pravda du jour.

"Je n'amais vu vingt clubs français dans une réunion de travail européenne. C'est un carton jaune adressé à ce projet, qui est une sorte de ligue fermée, et à l'ECA. Je ne peux pas accepter un système dans lequel une toute petite minorité prend le pas sur une écrasante majorité. Ça s'appelle une dictature. Et face à la dictature, il y a toujours une révolte. L'ECA ne s'attendait pas à une levée de boucliers aussi massive dans un laps de temps aussi court. La majorité silencieuse a cessé de l'être. C'est la survie de nos clubs dont il s'agit."

 

Katranis Coupe d'Europe

07/05/2019

Alexandros Katranis, prêté par l'ASSE à Mouscron jusqu'au 29 janvier 2019, puis, avec option d'achat, à l'Atromitos Athènes jusqu'en juin 2020, retrouvera peut-être les Verts en Europa League. En effet, malgré une ultime défaite à domicile contre contre OFI Heraklion (0-2), son club termine 4ème, ce qui correspond à une qualification pour les préliminaires de l'Europa League. Alexandros Katranis a joué toute la rencontre au poste de défenseur central. Rappelons qu'il est sous contrat avec l'ASSE jusqu'en 2022.

Happy Neal !

07/05/2019
Image

Lors de la 46e et dernière journée de Championship, Neal Maupay (22 ans) a marqué avant-hier le deuxième but de la victoire (3-0) de Brentford contre Preston North End. Ayant claqué 25 pions en 43 matches, l'ancien attaquant stéphanois finit donc deuxième meilleur buteur de L2 anglaise derrière l'international finlandais de Norwich Teemu Pukki (29 réalisations). Sans surprise, le natif de Versailles a été élu par les fans des Abeilles meilleur joueur de Brentford de la saison.

Veretout rouge

07/05/2019

Lors de la rencontre comptant pour la 35ème journée du Calcio qui a vu son club, la Fiorentina, s'incliner à Empoli (1-0), Jordan Veretout a vu rouge en toute fin du temps additionnel. Bryan Dabo est resté sur le banc, alors que Kevin Mirallas, autre ancien Vert, a été remplacé à l'heure de jeu. La Viola occupe une peu reluisante 13ème place au classement.

Tête de Turc

07/05/2019
Image

De la tête, Mevlut Erding a marqué avant-hier le but d'Antalyaspor, battu 4-1 par Goztepe. Comme le souligne Le Télégramme, l'ancien international turc a scoré lors des quatre derniers matches. Il n'avait plus réalisé une telle performance depuis la saison 2013-2014. À l’époque sous les couleurs de l’ASSE, le natif de Saint-Claude avait scoré successivement contre Nice, Reims, Rennes et Nantes.

Zoum'a plu à Everton

07/05/2019

 

Selon le Liverpool Echo d’hier, la volonté d’Everton de conserver Kurt Zouma n’a jamais été aussi forte, mais Chelsea songe à le rapatrier cet été.

Kurt a récemment dit son plaisir de jouer à Goodison Park avec les Toffees et a rappelé ses priorités : « Je serai l’an prochain là où je sais que j’aurai une chance de jouer. Si c’est ici ou ailleurs, je ne sais pas encore. Je veux juste prendre du plaisir et continuer à jouer. » Il n’en a pas dit plus ce week-end après sa prestation convaincante contre Burnley (2-0) : « On a encore un match à jouer, on verra ce qui se passe après… »
Selon l’Echo, Chelsea compte clairement le récupérer pour la pré-saison et la préparation estivale. Marco Silva, le coach d’Everton a lui précisé que son club ferait tout son possible pour faire signer Zouma. Everton espère que l’interdiction de recrutement infligée par l’UEFA à Chelsea sera levée, ce qui rendra moins impérieux le besoin de rapatrier les joueurs sous contrat au club.
Chez les Toffees, Zouma plait autant aux joueurs qu’au coach. Ainsi, Sigurdsson a-t-il confié à son propos : « Bien sûr, on veut conserver tous nos bons joueurs. Il a a été fantastique depuis son arrivée, donc j’espère qu’il veut rester. Je suis sûr que le club va tout faire pour cela, et les gars également ». Même le capitaine, Phil Jagielka dont la place serait menacée par la signature de Zouma ne tarit pas d’éloges : «  Il a été brillant. Il est venu pour jouer plus. Il avait eu une grave blessure quelques années auparavant, et donc pour sa carrière et sa progression, c’est ce qu’il souhaite. Il y a un gros contingent français ici (ndp² : Digne, Schneiderlin) mais il parle bien anglais et est très bien intégré donc si vous voulez mon avis, je peux vous dire que c’est un bon mec.»

Pas sûr malgré tout que cela suffise à l’actuel 8ème de Premier League pour empêcher Kurt d’aller jouer la C1 avec les Blues l’an prochain…

Roussey chez les banlieusards !

07/05/2019

Le club de Lyon-Duchère (5ème de National) vient d'officialiser la signature de Laurent Roussey comme entraineur. Sans club depuis son départ de Créteil en juin 2016, il s'est engagé pour deux saisons avec le club de la banlieue de la banlieue, et prendra ses fonctions à partir de la saison prochaine. En rejoignant Lyon-Duchère, Laurent Roussey suit les traces des anciens Verts Alain MoizanSébastien MalfleuryPape PayeHelton Dos ReisMaxime CassaraHervé MusquèreJessim MahayaJean-Christophe Maras et Hugo Boutheyrand. 

Cabella est toujours là !

07/05/2019

Comme la Pravda, WhoScored et Le Figaro, France Football met RC7 dans l'équipe type de la 35e journée de L1.

Benitez (Nice) - Lala (Strasbourg), Fonte (Lille), Dante (Nice), Mendy (vilains) - Rongier (Nantes), Savanier (Nîmes), Cabella (ASSE), Tait (Angers) - Dossevi (Toulouse), Ganago (Nice).

Il est aussi aux côtés de Kurt Zouma dans l'équipe des Français du week-end selon le quotidien sportif.

Image

Vagner content pour les Verts

07/05/2019
Image

Dans la dernière édition de L'Est Républicain, Vagner évoque le derby lorrain avant de parler évidemment des Verts. Extraits.

"Je n'ai jamais disputé de derby contre Lyon avec Saint-Etienne , j’ai seulement vécu ce derby dans les tribunes et j’ai adoré l’ambiance. Au Portugal, j’ai joué le derby Gil Vicente-Braga. Pour le public, c’est toujours très important de gagner face au voisin. Et là, en plus, il y a un enjeu sportif énorme puisqu’on doit sauver le club. Les supporters de Nancy mériteraient une victoire dans le derby.

J’essaie toujours de donner le maximum. Si je perds le ballon, je ne vais pas lâcher, je cherche immédiatement à le récupérer. Je déteste perdre et ça doit se ressentir. En tout cas, je remercie beaucoup les supporters, c’est important pour la confiance. Tout ce que je vis depuis mon arrivée à Nancy, je ne l’oublierai jamais. C’est aussi pour ça qu’il faut absolument se maintenir. On veut le faire dès vendredi contre Metz, ce serait super de fêter ça à Picot.

Je me concentre uniquement sur les deux derniers matches de L2. Toutes mes bonnes choses sur le plan individuel n’auraient plus aucune importance si l’équipe ne se sauvait pas. J’aime beaucoup Nancy et je suis bien ici. Mais je ne pense pas à la saison prochaine. On en parlera à la fin du championnat, en sachant qu’il me reste deux ans de contrat à Saint-Etienne.

Je suis content pour eux et je leur souhaite d’aller au bout. Je suis en contact avec pas mal de monde là-bas sur les réseaux sociaux. Je n’oublie pas non plus que Saint-Etienne m’a offert l’opportunité de venir en France. Mais je ne suis pas en train de me dire que j’ai une chance de jouer la Ligue des champions avec Sainté. Il y a trop de paramètres qu’on ne connaît pas. Par exemple, si Saint-Etienne a le bonheur de terminer troisième, il y aura sûrement plus de concurrence encore à mon poste. Après mon passage à Nancy, je ne pourrais pas jouer un jour au FC Metz, ça, c’est sûr !"

 

 

Nordin se sent bien

07/05/2019
Image

Auteur avant-hier de son deuxième but de la saison, le quatrième de sa carrière en Ligue 1, Arnaud Nordin (20 ans) se confie dans Le Progrès du jour. Extraits.

"Yann m’aide beaucoup. Certes, il n’occupe pas le même poste que moi, on est complètement différent mais il me donne énormément de conseils que ce soit à l’entraînement, en matches et même en dehors. On s’envoie des SMS. On parle parfois de tout et de rien.

A Monaco on perdait 1-0, on avait du mal à poser notre jeu. Le coach m’a parlé, son adjoint aussi. Ils m’ont donné beaucoup de confiance, m’ont demandé de me lâcher et de provoquer. Je pense l’avoir assez réussi. Je ne suis pas très grand mais ça va au niveau détente.

J’avais à cœur de pouvoir marquer. Cela fait du bien, ça donne de la confiance. Je suis très content pour moi mais d’abord pour l’équipe. C’est une victoire au caractère. J’ai toujours besoin de travailler, de progresser. Je suis un jeune joueur qui apprend aux côtés de grands joueurs. Je me sens bien dans cette équipe."

Rémy plaît maintenant à Roby

07/05/2019
Image

Revenant sur la victoire des Verts à Monaco dans la dernière édition du Progrès, Robert Herbin salue la prestation de RC7 avant d'aborder avec optimisme le duel à distance avec les vilains. Extraits.

"Cabella a marqué et fait marquer. Il a été déterminant. J’ai dit parfois à son sujet dans la saison qu’il me tapait sur le système. Je trouvais qu’il jouait avec une certaine suffisance, qu’il gueulait aussi trop sur les arbitres après des actions litigieuses. Cela m’agaçait. Là, je le trouve différent. Il est très collectif et très efficace. Il joue plus pour l’équipe. Avant, il faisait des gestes qui n’étaient pas indispensables. C’est un garçon qui a besoin de se discipliner. Il est en train de se corriger.

À trois journées de la fin du championnat, les Verts peuvent rêver de la 3e  place. Les Lyonnais ne sont toujours pas convaincants. Je les ai vus contre Lille. Ils ont été quelconques, un peu individualistes. Ils passent leur temps à encaisser des buts. L’OL manque de cohésion. Cette équipe s’en tire grâce au talent de certains joueurs mais dans l’ensemble, son jeu est décousu. Je ne vais pas rater le match à Marseille dimanche prochain. Avec au bout, je le souhaite, une victoire de l’OM."

Gasset et Paquet vont-ils rester ?

07/05/2019
Image

La Pravda de ce mardi s'interroge sur l'avenir de l'entraîneur et du directeur général de l'ASSE. Extraits.

"L'excellent bilan comptable des Verts résulte de l'union sacrée décrétée au niveau de chaque strate du club. Les dissensions entre les dirigeants avaient laissé craindre une implosion au plus haut niveau. Mais Frédéric Paquet a su composer avec le retour aux affaires de Roland Romeyer, copropriétaire du club avec Bernard Caïazzo. Tandis que le premier aurait préféré que la candidature de Pierre Dréossi aboutisse, le second veut toujours le départ de Paquet. L'intéressé, lui, fait passer l'intérêt du club avant son avenir personnel. Du moins, jusqu'à la fin de la saison.

Il sera alors temps pour Jean-Louis Gasset de tirer le bilan de son action et de décider à son tour de son avenir. Au regard de ses résultats, de son aura auprès des supporters et de la clause dans son contrat qui lui permet de décider, seul, de lever, ou pas, l'option pour une année supplémentaire (il sera libre ce 30 juin), il se retrouvera en position de force. Il n'est pas acquis qu'il sera toujours l'entraîneur des Verts, la saison prochaine.

Contrairement à ce que déclare Romeyer - "on est en osmose" -, la cohabitation entre les deux hommes est devenue difficile. Comme avec Christophe Galtier, sur la fin de son ère (2010-2017). Assez pour pousser Gasset vers la sortie ? Possible. Comme l'hypothèse de le voir se positionner avant la fin de la saison. S'il se murmure qu'il aurait déjà pris sa décision, Gasset ne laisse rien filtrer de ses intentions. Parce qu'il entend protéger le groupe coûte que coûte afin de mener sa "mission" à bien."

BB de retour à GG (2)

07/05/2019

 

C'est décidément une habitude pour Benoît Bastien que de se déplacer sur la pelouse des Verts. Ce sera la 3ème fois vendredi, lors de la réception des Pailladins, pour sa 3ème rencontre des Verts cette saison, et même depuis début 2019. Les deux premières ne restent pas particulièrement de bons souvenirs puisqu'il s'agit de deux défaites, dans un derby perdu 2-1 où son arbitrage avait fait couler de l'encre et contre le PSG (0-1).

Ce sera en revanche seulement son 2ème match de Montpellier cette saison, après un nul 1-1 à Dijon. Avec 8 rouges, 7 pénos accordés et plus de 4 jaunes de moyenne cette saison, c'est une des gâchettes de la Ligue 1 à laquelle nous aurons affaire. Il sera assisté par Jérôme Miguelgorry et Romain Lissorgue dans ce putain de camion.

Vikash bien son jeu

06/05/2019
Image

Sur Yahoo Sports, l'ancien vilain Vikash Dhorasoo voit les Verts coiffer les banlieusards au poteau.

"Je me dis que Saint-Etienne va passer Lyon. Sainté, je trouve ça assez impressionnant. Ils ont perdu quand même à domicile contre Lyon dans un match un peu fou où ils ont failli gagner. Sur l'action suivante où ils devaient marquer, ils prennent le but. Ils se font passer devant par Lyon. Je pensais que les Verts allaient s'écrouler à partir de ce moment-là. Ils ont été moins bien pendant encore une petite période mais depuis un moment ils enchaînent les victoires. Face à Monaco, c'est quand même balèze ce qu'ils ont fait dimanche. Ils étaient menés 1-0, ils n'étaient pas formidables, et ils se sont transformés en une équipe capable d'aller chercher la victoire. Ils ont failli être menés 2-0, Monaco a trouvé la barre transversale. Mais les Verts ont l'esprit commando pour aller chercher les points. Ils ont le calendrier. Ils ont le talent, des mecs qui se réveillent comme Khazri et Cabella. Il y a du talent dans cette équipe."

Jean-Louis ravit Ghislain et Wahbi

06/05/2019
Image

Dans France Football à paraître demain, l'entraîneur des Verts a une nouvelle fois droit aux éloges de son premier adjoint et de son meilleur buteur.

Ghislain Printant : "C'est normal, naturel qu’il soit numéro un. Avec toute son expérience, sa réflexion sur le jeu, ses qualités humaines, il est armé pour ce poste-là, il en a les épaules, l’étoffe, il en connaît toutes les ficelles. Il faut le voir vivre au quotidien avec les joueurs. Certains disent que c’est le papa des joueurs. Même quand il me dit qu’il va bouder toute la semaine, si ça dure quarante-huit heures, c’est un événement. C’est en permanence de grands éclats de rire, des chambrages. C’est d’abord des joueurs qu’il a obtenu une grande confiance. Il a eu le besoin et l’envie de faire venir certains garçons en qui il croyait. Leur retour lui a peut-être fait prendre conscience qu’il avait grandi. Je sais traduire ses pensées et ses souhaits. Il fait confiance et sait déléguer. Il observe, on ne l’entend pas. Il préfère garder cette culture, cette science qu’il a, pour le match. Ça lui permet d’être performant le jour de la rencontre. Ses propos sont porteurs car les garçons ne l’ont pas entendu. Et puis, il sait où il veut les emmener."

Wahbi Khazri : "C’est un Monsieur. Ses qualités humaines et d’entraîneur en font quelqu’un de grand. Il m’a contacté, m’a parlé, et j’ai eu envie de travailler avec lui. On a tous envie de se défoncer pour lui. Après ses causeries, tu n’as qu’une envie, c’est que le match débute. Il sait motiver, il donne envie d’en découdre. Il ne cherche pas ça, le regard des gens, il s’en fout. Il a confiance en lui, sait ce qu’il vaut et n’a rien à prouver à personne."

Ravi est Lulu !

06/05/2019
Image

Team manager des U17 de l'équipe du Cameroun, l'ancien défenseur central stéphanois Lucien Mettomo (42 ans) se réjouit sur le site Lion Indomptable de la CAN remportée il y a une semaine par ses protégés.

"Gagner un trophée 16 ans après, c’est historique, surtout qu’à l’appui, il y a une qualification pour la Coupe du monde, il y a le titre de champion de la sous-région zone Uniffac, donc je pense que c’est historique ce qu’est en train de réaliser cette équipe. A priori le Team Manager doit être le relais de l’administration, après il peut m’arriver d’aller au-delà, de discuter tactique avec les coachs, et aussi de certains points sur le plan médical pas parce que je suis un spécialiste, mais simplement par vécu. Après il y a aussi le rôle psychologique que je peux jouer auprès de ces gamins, leur apprendre le métier, comment se comporter dans certaines situations, c’est vraiment un job de ouf !"

 

Nicollin verrait bien les Verts en C1

06/05/2019
Image

Le président montpelliérain Laurent Nicollin a eu des mots très sympathiques pour l'ASSE ce soir sur France Bleu Saint-Etienne Loire.

"J'ai vu Jean-Louis Gasset il n'y a pas longtemps, il m'avait dit : "il me reste cinq finales". Il en reste trois. Quoi qu'il arrive, les Verts sont sûrs de faire au moins la Ligue Europa. Je pense qu'ils ont la chance de pouvoir disputer la Ligue des Champions, ça ne leur est pas arrivé depuis de très nombreuses années. En plus en sautant l'Olympique Lyonnais, ce qui peut être encore plus jouissif ! Je pense que c'est une finale vendredi mais même s'ils ne gagnent pas vendredi, il y a encore deux autres matches pour se rapprocher de la troisième place.

On vient avec l'ambition de gagner à Geoffroy-Guichard. On a le douzième budget, on est cinquième et on veut garder cette cinquième place voire la sixième. On se battra jusqu'au bout. Il reste trois matches importants, trois matches qu'on veut gagner pour terminer du mieux possible, cinquième ou sixième avec nos 40 millions de budget. Même si les Verts sont sur une grosse dynamique de victoires, on ira dans le Chaudron pour essayer de faire quelque chose. Au moins prendre un point et si on le peut en prendre trois. Que le meilleur gagne !

La Ligue Europa, on n'y pensait pas. On n'a pas de chance, on tombe la seule année ou le PSG ne gagne rien du tout, du coup les 5e et 6e places ne sont pas qualificatives. Mais ce n'est pas grave, l'objectif de début de saison était de bien figurer, de faire mieux que la 10e place. On a été dans les trois premiers jusqu'à fin décembre. On a un petit budget, on est très heureux là où on est. Il y a un mois on était 8e ou 9e, je n'étais pas satisfait vu la saison qu'on a faite. Si on finit 5e ou 6e, je serai très heureux et très fier pour mon club. On fait une saison au-delà de mes espérances malheureusement on n'a pas gagné dimanche pour espérer accrocher quelque chose.

Jean-Louis fait un travail assez extraordinaire à Saint-Etienne. La saison dernière il a rétabli le club et cette année il va l'emmener en Coupe d'Europe, j'espère pour l'ASSE à la grande Coupe d'Europe. C'est le travail de Jean-Louis mais aussi de Ghislain, il ne faut pas oubliez le deuxième Montpelliérain ! Je suis heureux pour tous les deux, ce sera toujours un plaisir de les revoir vendredi prochain. Je crois savoir ce que va faire Jean-Louis la saison prochaine, j'ai mangé avec lui récemment. Il m'a dit ce qu'il espérait, ce qu'il souhaitait, ce qu'il voulait faire. Je le garde pour moi.

Je sais quelles sont ses envies pour le mois de juin. Je lui laisse la primeur de dire s'il continue. Ce n'est pas à moi d'annoncer quoi que ce soit, Jean-Louis est assez grand pour dire s'il veut continuer l'aventure ou pas avec l'ASSE. Il a de belles cartes en mains, de très belles cartes vu la saison qu'il fait. J'ai beaucoup d'affection pour Jean-Louis, c'est quelqu'un qui fait partie de la famille pailladine, la porte est toujours ouverte pour lui mais son choix ne me regarde pas.

Je serais ravi pour les Verts qu'ils jouent la Ligue des Champions. On l'a jouée il y a quelques années, quelque part pour un petit club comme nous ce n'était pas très logique. C'étaient de beaux moments. Je ne sais pas si je serai invité pour les matches de Ligue des Champions de l'ASSE mais ce sera avec plaisir que je viendrai supporter l'ASSE. Je pense que ça aura de la gueule de voir la Ligue des Champions à Saint-Etienne. Maintenant, j'ai mon coeur un peu lyonnais donc je ne vais pas me mouiller. Mais ce serait magnifique pour un tel club, un tel public, un tel stade. C'est un public qui mérite de passer de belles soirées, c'est toujours beau de venir à Geoffroy-Guichard."

Galtier garde un oeil sur Sainté

06/05/2019
Image

Dans Le Progrès du jour, Christophe Galtier commente le match nul des Dogues chez les vilains.

"C’est un mauvais point pour Lyon et un très bon point pour nous. Ce qui me plaît, c’est d’avoir pu revenir au score et de prendre l’avantage. On est une équipe jeune, on acquiert de l’expérience au fur et à mesure de la saison. Mathématiquement, la deuxième place n'est pas assurée, mais c’est un grand pas. Il reste neuf points à prendre, on va recevoir deux fois et finir à Rennes. C’est une bonne opération, ce point est important, il maintient à distance le troisième, mais aussi le quatrième. Notre goal-average est un avantage important."

Pour rappel, le LOSC (69 points, +31) compte 6 longueurs d'avance sur les banlieusards (63 points, +15) et 7 sur les Verts (62 points, +16).

Le Figaro dit bravo à Rémy...

06/05/2019

... pas au Dogue, qui nous a pourtant fait plaisir en marquant contre les vilains, mais bien sûr à Cabella, déjà mis à l'honneur par le Pravda et par WhoScored. Le quotidien explique pourquoi RC7 fait partie de l'équipe type de la 35e journée de L1 :

"Après un premier acte timide, il a tout changé en seconde période et est impliqué sur les trois buts de l'ASSE. Voyant d'abord l'un de ses centres dévié au fond de ses filets par Ballo-Touré, il a ensuite marqué en force, avant d'adresser un centre décisif pour Nordin. Un match parfait."

Image

 

Rémy, l'anti-Robert !

06/05/2019

 

Si Robert Beric est devenu un spécialiste des buts dans le Chaudron (6 de ses 7 buts cette saison), c'est tout le contraire pour Rémy Cabella qui a claqué 7 de ses 8 buts cette saison loin de Geoffroy.
Avec 8 buts marqués, Cabella réalise statistiquement la 2ème meilleure saison de sa carrière, assez loin derrière sa dernière saison à Montpellier où il avait marqué 14 fois lors de la saison 2013/14.
A trois journées de la fin de sa seconde saison chez nous, notre numéro 7 cumule 15 buts en vert en Ligue 1.

Les regrets de Leonardo Jardim

06/05/2019

En conférence de presse, Leonardo Jardim, le coach monégasque, reconnaissait la qualité de la formation stéphanoise, mais regrettait que son équipe ne se soit pas mise à l'abri avant le repos.

"Saint-Etienne est une équipe qui a beaucoup de qualité dans l’entre-jeu. Ça a été plus difficile en seconde mi-temps face à leurs individualités.

(...)
Le match n’a pas basculé uniquement sur le CSC de Ballo-Touré. Nous avons eu des opportunités pour se mettre à l’abri quelques minutes plus tôt.

(...)
La première mi-temps était disputée car Saint-Etienne joue l’Europe et nous le maintien. Nous avions chacun nos objectifs en tête.

(...)
C’est difficile car nous avions l’opportunité de mettre fin au suspense dans cette rencontre mais nous avons relancé notre adversaire. Mais c’est le football, désormais nous devons penser aux points à prendre lors des prochaines rencontres »

Yann lucide

06/05/2019

La victoire d'hier à Monaco n'a pas fait perdre sa lucidité à Yann M'Vila qui concède, sur le site de la Pravda, que ce succès acquis sur le Rocher n'est pas loin du miracle.

« Ils marquent contre leur camp, après je pense que nos deux buts sont deux exploits. Peut-être que la chance qu'on n'a pas eu en début de saison nous sourit. On ne va pas se plaindre et prendre tout ce qu'il y a à prendre. »

Quelle Europe pour les Verts ? (3)

06/05/2019

 

 

La participation européenne la saison prochaine est de plus en plus probable et les Stéphanois visent même la 3e place, même si ce n’était pas du tout prévu en début de saison.

Pour rappel, la 4e place envoie directement dans les poules de la Ligue Europa. Quant à la 3e, la campagne européenne qui en découle dépend de plusieurs facteurs et les équipes qui peuvent avoir une influence sont :

- en Premier League, Chelsea finira dans les 4 premiers et Arsenal ne fera pas mieux que la 5e place

- en Bundesliga, Eintracht est 4e, à égalité de points que le 5e, Leverkusen. Ils ont néanmoins une meilleure différence de buts (+18 contre +13) avec encore deux journées à disputer

- en Liga, Valence est 5e avec 3 points de retard sur Getafe (4e) et a l'avantage dans les confrontations directes (en cas d'égalité après les deux journées qui restent à disputer)

Les matchs retours des demi-finales de la Ligue Europa se disputent ce jeudi : Chelsea - Eintracht (1-1 à l’aller) et Valence - Arsenal (1-3). L’équipe qui finira 3e en France sera ravie si la Ligue Europa est gagnée par une équipe qui finit dans les 4 premiers de son championnat. Chelsea étant le meilleur candidat à l’heure actuelle. 

Un Bouquet Soler

06/05/2019
Image

Au Blois Foot 41 (4e du groupe B de National 2) depuis dix ans (deux comme entraîneur puis huit comme manager général), l'ancien milieu de terrain stéphanois Maurice Bouquet annonce aujourd'hui dans La Nouvelle République qu'il quitte ce club partenaire de l'ASSE pour prendre la direction technique du C'Chartres Foot (1er du groupe C de National 2), club entraîné par Jean-Guy Wallemme et présidé par Gérard Soler.

"Je suis très heureux de retrouver Gérard, un ami de longue date. Le prochain départ de François Jacob de la présidence du club de Blois est un élément qui est entré en ligne de compte dans ma réflexion. Je suis très reconnaissant de tout ce que le club m’a apporté, des progrès qu’il m’a fait faire. Je lui souhaite le meilleur à l’avenir. Très clairement, je ne prendrai jamais ni un joueur ni un éducateur à ce club" promet Momo dans le quotidien régional. "Enfin, si ça devait se faire, ce ne serait pas de mon fait : je ne vais pas m’amuser à détruire tout ce que j’ai construit ! Le C’Chartres est né d’une fusion récente, il y a un an. Il compte 957 licenciés, 60 équipes. Il y a un gros travail de structuration à mettre en place, il faut réfléchir à une nouvelle organisation tout en mettant l’accent sur la formation des éducateurs."

Der Zak a la niaque (2)

06/05/2019
Image

Pestant après la VAR qui a empêché son équipe de l'emporter contre Amiens, l'entraîneur montpelliérain Michel Der Zakarian caresse encore l'espoir dans la Pravda de finir dans le Big Four cher à Jérôme même s'il n'a plus que 2% de chances d'être européen selon Fabien Torre.

"L'arbitre de touche n'avait pas levé son drapeau. La décision est venue de la VAR. Et quand on a vu la main de l'arbitre sur son oreillette... Il y a un talon de Souley. C'est incroyable ! Dans d'autres stades, ça ne se siffle pas... Ce n'est pas mort pour l'Europe. On ira à Saint-Étienne pour gagner et, si c'est le cas, rien ne sera fini. Il y a encore neuf points en jeu. Et même si on avait gagné contre Amiens, on serait allé chez les Verts avec le même état d'esprit. Les joueurs se sont arrachés contre Amiens. Ils vont continuer jusqu'au bout."

Dans le même quotidien sportif, son milieu de terrain Paul Lasne affiche la même détermination.

"Ce n'est pas fini pour l'Europe. On va aller à Saint-Étienne vendredi pour jouer notre petite finale. Il y aura un enjeu. C'est mieux comme ça que d'être dans le ventre mou."

WhoScored ? Cabella !

06/05/2019
Image

Récompensé comme Arnaud Nordin par la Pravda, RC7 est également dans l'équipe type de la 35e journée de L1 concoctée par le site de statistiques footballistiques WhoScored.

Benitez (Nice) - Fabio (Nantes), Kamara (OM), Briançon (Nîmes), Pieters (Amiens) - Dossevi (Toulouse), Rongier (Nantes), Cabella (ASSE), Ripart (Nîmes) - Germain (OM), Koulibaly (Nantes)

Ribar a rembarré l'Arsenal

06/05/2019
Image

Avant de faire le bonheur des Verts, l'ancien milieu de terrain stéphanois Jean-Luc Ribar avait une autre opportunité, comme il l'explique dans la dernière édition du Progrès.

"J’avais passé le concours pour rentrer à l’école des apprentis de l'Arsenal. Et quinze jours avant la rentrée, j’ai appris que j’étais pris à l’ASSE. J’avais fait un stage d’une semaine, et je m’étais claqué  à la fin lors d’un match. Je me disais que c’était cuit. C’était soit l'Arsenal, soit l’ASSE. Mes parents m’ont laissé le choix, j’ai choisi l’ASSE !"

Chers potonautes, ne vous méprenez pas ! Cet Arsenal n'a rien à voir avec l'actuel employeur de Pierre-Emerick Aubameyang, l'ancien club londonien de Mathieu Debuchy, Stathis Tavlaridis, David Grondin et Eric Obinna. Il s'agit d'une ancienne structure du groupe GIAT (Groupement Industriel des Armements Terrestres) devenu Nexter depuis 2006.

M'Vila et Khazri marqués par la causerie

06/05/2019
Image

En zone mixte, les numéros 6 et 10 de l'ASSE ont expliqué hier soir que la causerie de Jean-Louis Gasset à la mi-temps avait été déterminante.

"Au regard de notre première période, il aurait pu nous démonter. Certains entraîneurs auraient pu rentrer dans le vestiaire et emplâtrer un joueur. De nos jours, on ne sait plus. Mais lui, il réfléchit beaucoup. Et il a trouvé les bons mots, les mots justes, et il nous a remotivés. Monaco a laissé passer sa chance, on a su saisir celle que nous n'avons pas eue en début de saison. La Ligue des champions, tu peux y penser, mais il ne s'agit pas de notre objectif. Après, tu as le droit de rêver un peu. Moi, je rêve. Mais je suis ambitieux, surtout" a déclaré Yann M'Vila.

"On est passé complètement au travers de la première période. Ce fut une mi-temps de merde. On n’a pas respecté les consignes du coach. Il faut souligner son discours à la pause qui a été exceptionnel. Il nous a remis dans le droit chemin. Pourtant vu la première période, j’en connais beaucoup qui nous seraient rentrés dedans. Il y a eu aussi les entrées d’Arnaud, Robert et Youssef qui ont beaucoup apporté. On a su provoquer la réussite. Le talent qu’on a devant nous fait gagner des matches" a ajouté Wahbi Khazri.

 

Nanard rigolard

06/05/2019
Image

Après avoir assisté à la victoire des Verts à Monaco, Bernard Caïazzo s'est brièvement confié au Progrès.

"Avec le neuvième budget, je me demande si ce n’est pas le gag de l’année. Si on était en Champion’s League, sincèrement, ce serait une magnifique rigolade et la cerise sur le gâteau. Mais il ne faut pas y accorder une importance énorme. Si ça arrive tant mieux. Si ça n’arrive pas, on se sera bien fait plaisir. On a des garçons formidables, bravo à eux, on ne sait jamais ce qui peut se passer. On n’est pas programmé pour ça, ce serait donc surprenant mais on peut y croire. Il faut que les joueurs soient très libérés, qu’ils ne se contractent pas.

Il y a une certaine fraîcheur. On va jouer pour notre plaisir, pour celui des supporters. Parfois dans le football, il faut avoir le Karma avec soi. Or, là, on a l’impression qu’on a le bon Dieu avec nous. Un peu comme l’équipe de France à la Coupe du monde. Avec Roland, depuis qu’on est là, on n’avait jamais fait ce total de points (62). Maintenant, il faut se laisser porter par ce bonheur qui existe, par cette vague qui peut nous amener sur de beaux rivages. On verra bien ce qu’il en ressortira à la fin. Quoi qu’il arrive, on sera heureux."

Un Kolo au pied d'argile

06/05/2019
Image

Remplacé par Robert Beric dès la 55e minute hier à Louis-II, Timothée Kolodziejczak souffre d'une entorse au gros orteil du pied gauche selon Jean-Louis Gasset. Reste à connaître la durée d'indisponibilité du joueur de champ stéphanois le plus utilisé cette saison en L1 (3004 minutes).

Partager