U18 : pas glorieux à Davezieux

30/11/2019



Keryann Merat (à gauche), auteur du but stéphanois (Photo de Thomas99)

Les U18 régionaux de Sylvain Gibert ont pris aujourd'hui la direction de l'Ardèche pour affronter leurs homologues de l'US Davézieux. C'était l'occasion d'oublier la défaite subie la semaine dernière contre Saint-Chamond. Malheureusement, malgré une meilleure prestation, ils se sont inclinés sur le score de 4 à 1.

Les Verts démarraient bien ce match, se créant plusieurs belles situations, mais Keryann Merat s'enmêlait les pinceaux puis tirait à côté de la cage. Les Davézoriens s'appuyaient sur deux bons joueurs offensifs. L'un d'eux allait ouvrir le score en coupant, d'une tête décroisée, un bon centre sur lequel les Stéphanois s'étaient montrés un peu trop spectateurs. (1-0, 25ème).
Les Verts allaient bien réagir et rapidement égaliser : Marwan Ouroui récupérait un ballon en milieu de terrain, fixait la défense et donnait un ballon en profondeur à Keryann Merat qui frappait en une touche et surprenait le gardien sorti de sa cage. (1-1, 28ème).
La deuxième période voyait les Verts monopoliser le ballon, mais ne pas concrétiser deux occasions. Mais, malgré les conseils du coach, la défense centrale, plutôt que de ne pas prendre de risques, essayait de sortir proprement le ballon et se faisait contrer par un attaquant qui partait seul au but pour donner l'avantage à son équipe. (2-1, 60ème).
Les Stéphanois n'abdiquaient pas et tentaient de revenir au score. Malheureusement, à la suite d'un ballon en profondeur repoussé de la tête par la défense, un Davézorien d'une belle frappe instantanée trouvait la lucarne. (3-1, 75ème).
Enfin, à quelques minutes de la fin, une faute à 25 mètres des buts stéphanois était sanctionnée d'un coup-franc plein axe : le numéro 10 adverse plaçait son tir dans le petit filet, parachevant la victoire des Ardéchois. (4-1, 85ème).

La composition : Jammes - Monteiro, Abdellaoui, Gonnet, T.Diallo (cap) - F.Boli, M.Moueffek, Gauthier (Merat, 75ème) - Marwan Ouroui, N'Zuzi, Merat (Ali Diadie, 45ème)

La réaction de Sylvain Gibert : "Pas grand chose ne nous sourit en ce moment. Si, la semaine dernière, j'avais pu reprocher le manque d'investissement des joueurs, aujourd'hui je dois reconnaître qu'ils se sont donnés mais qu'ils ont manqué de réussite sur un terrain indigne, alors qu'à côté il y avait un très bon terrain synthétique. Cette pelouse a sûrement nivelé les valeurs. Nous faisons une bonne entame de match, mais nous n'exploitons pas nos deux situations favorables. Nous avons rapidement réagi à l'ouverture du score des locaux. A la mi-temps, j'ai insisté sur nos bonnes intentions, et j'ai mis les joueurs en garde par rapport à la prise de risques dangereuse sur une telle pelouse. Et c'est ce qui est arrivé à l'heure de jeu, où nous nous faisons contrer sur une sortie de balle de l'arrière. C'est une déception car nous avions à coeur de rebondir. Encore une fois, je n'ai rien à reprocher aux joueurs sur leur investissement. Il ne faut pas lâcher et continuer à travailler pour renverser la tendance et terminer sur une bonne note avant la trêve."

Kévin claque contre Malines

30/11/2019
Image
 

Anvers s'est emparé provisoirement de la deuxième place du championnat belge hier soir grâce au but inscrit d'une frappe croisée du droit par l'ancien attaquant stéphanois Kévin Mirallas (32 ans).

La bande à Nedder a fait trembler le leader

30/11/2019
Image
 

Vous avez pu suivre la rencontre en direct sur notre forum : tout de noir vêtus, les réservistes ont perdu chez le leader sétois après avoir mené au score une bonne heure.

Suite à coup franc tiré côté droit par Victor Petit, Aboubakar Sidiki Kouyaté (photo) a ouvert le sore de la tête dès la 6e minute. Bien en place, les Stéphanois ont concédé peu d'occasions en première période hormis deux cafouillages dans la surface et deux tirs lointains non cadrés. Titularisé en neuf, Tyrone Tormin s'est procuré deux balles de break avant la pause, la première bloquée par le gardien et la seconde déviée en corner.

De plus en plus dominateurs mais rarement dangereux dans les vingt premières minutes de la seconde période, les Héraultais ont égalisé à la 66e minute sur une tête de Oualid Orinel (petit frère de l'ancien Vert Akim), qui a trompé une seconde fois Stefan Bajic à la 77e. Après un contre mal négocié à la 88e entre leur capitaine Jérémy Porsan Clémenté et Samy Baghdadi, les Verts ont failli arracher l'égalisation à la 94e sur une action de Tyrone Tormin.

La compo : Bajic - Sissoko, Kouyaté, Halaimia, Llort, Mezaber (Baghdadi, 80') - Petit (Gabard, 46'), Gourna, Martin-Pichon (Sidibé, 73') - Sissoko, Tormin, Porsan Clémenté.

Alexis excelle

30/11/2019
Image
 

Prêté pour la deuxième saison consécutive au Pau FC, Alexis Guendouz enchaîne les bonnes prestations dans une équipe qui a consolidé hier son statut de leader du National 1 en simposant 2-1 à Borgo. Actuellement sous contrat avec l'ASSE jusqu'en 2021, le gardien de 23 ans s'est confié avant cette rencontre à La République des Pyrénées. Extraits.

"J'ai rejoint le centre de formation de l'ASSE à 13 ans en provenance de l'Olympique de Saint-Etienne. J'avais été approché par d’autres clubs comme le PSG et l'AJA mais j'ai opté pour les Verts. J'ai franchi les échelons, jusqu’à m'entraîner avec les pros. Mais je me suis fait les croisés lors d'un match de Gambardella, ça a contrarié mon ascension. Au début ça m’a fait mal, après tu comprends qu’il y a des choses pires dans la vie. Il faut prendre du recul, c’est ce que mon père m’a inculqué. On en connaît tous qui disent "j’aurais pu, si j’avais…" ; Si tu te donnes à fond, que ça ne passe pas alors pas de regret. C’est que ton niveau est celui-là et pas au-dessus.

On grandit bien dans l’ombre de Stéphane Ruffier. Cela donne envie de se surpasser, ça oblige à s’appliquer aussi. Au début c’est stressant, après, c’est devenu un ami proche. Il est ouvert à donner des conseils. A Sainté, j’en avais marre de la réserve. Dans un club professionnel, ça signifie une équipe différente tous les week-ends, une défense différente, un gardien différent. Et puis si tu perds, "ce n’est pas grave". Ce n’est pas la même chose que quand tu tiens un club sur tes épaules. Au bout d’un moment, tu veux passer à autre chose. Aller en National, c’est plus pour un joueur de champ que ça peut être mal vécu. Pour un gardien, une frappe reste une frappe.

Un joueur de champ peut gratter dix ou quinze minutes pour se montrer. Un gardien ne rentre jamais 15 minutes pour montre ce qu’il sait faire. Il y a un gardien en place et c’est lui qui joue. Toi tu attends une blessure ou des mauvais matches pour y aller. C’est un poste particulier. J’avais des propositions pour être numéro 2 en Ligue 2, j’allais faire quoi ? Une saison sur le banc et attendre une blessure ? Ce n’est pas ce que je peux souhaiter. À Pau, il y avait un vrai projet, l’équipe restait en place. J’ai foncé tout en prolongeant mon contrat avec l'ASSE. Je me régale avec l'entraîneur Bruno Irlès et son adjoint Dado Prso. Il fait réfléchir à ce que doit dégager un gardien. Il faut installer de la crainte. Ça se voit avec Ruffier : il dégage quelque chose. Quand les attaquants arrivent face à lui, ils doutent."

Gueye rit, Vagner pleure (2)

30/11/2019
Image
 

Sorti sur civière hier un quart d'heure avant le second but victorieux de Nancy inscrit par Makhtar Gueye, Vagner souffre d'une luxation de la cheville et d'une fracture du péroné selon l'ASNL. Opéré cet après-midi, il sera indisponible quatre mois.

Tait s'est tu

30/11/2019
Image
 

"Je considère que que Rennes est meilleur que Saint-Étienne, tout simplement" avait déclaré le 9 juillet dernier l'ancienne piste stéphanoise Flavien Tait après avoir paraphé son contrat en Ille-et-Vilaine.

N'ayant toujours pas claqué le moindre pion ni délivré la moindre passe décisive en 8 matches disputés avec les Bretons, l'ancien Angevin déçoit cette saison, comme le souligne la dernière édition du quotidien Ouest France avant le choc qui opposera demain deux éliminés prématurés de l'Europa League.

"Jeudi à Glasgow, il s'est montré très en dessous dans l'engagement et le volume physique. Techniquement, il n'a fait aucune différence. Sa copie très décevante s'ajoute à celle de l'aller au Roazhon Park et de Rome. Payé 9 M€ à Angers cet été, arrivé en remplacement d'Hatem Ben Arfa, il semblait offrir des garanties mais ne décolle pas."

On espère que Tait restera mutique ce dimanche en fin d'après-midi contrairement à Denis Bouanga (acheté deux fois moins cher par Sainté), qui a déjà marqué 5 buts et réalisé 3 passes décisives en 19 matches disputés sous le maillot vert...

Stephan ne pense qu'aux Stéphanois

30/11/2019
Image
 

Fragilisé par les mauvais résultats du Stade Rennais, Julien Stephan s'est vu poser la question suivante à la mi-journée en conférence de presse : "Sur votre cas personnel, avez-vous l’impression que le match de demain face à Saint-Étienne revêt une importance particulière ?"

La réponse de l'entraîneur breton, relayée par Ouest-France :

"En tout cas, ça ne nous permettrait pas de performer davantage de penser à cela. Donc moi, mon cas personnel, non, non, il n’est absolument pas dans mon esprit, en tout cas dans la préparation du match. Je travaille avec le plus de conscience professionnelle possible, avec le plus d’engagement possible aussi. Après, je suis comme tous les entraîneurs quand il y a des périodes plus difficiles, a fortiori dans la période actuelle.

Changer ça fait partie maintenant intégrante de l’esprit de tout le monde. Changer c’est facile, conserver c’est un luxe. Cela devient un luxe aujourd’hui de conserver un entraîneur, changer ça devient beaucoup plus facile. Moi j’ai envie de continuer à travailler, de protéger les joueurs, de continuer à les faire progresser, de les faire travailler, de les motiver, de mettre en place des plans de jeu pour avoir les meilleurs résultats possible, déjà dès Saint-Étienne et je ne pense qu’à ça."

U19 : 0-0 à Ajaccio

30/11/2019

Corentin Bariol a gardé sa cage inviolée.

 

Les U19 ont obtenu un match nul et vierge en terres corses face à leurs homologues de l'AC Ajaccio entraînés par Jordan Galtier.

Les Verts ont eu du mal à entrer dans le match et ont effectué une première période décevante. Ils se sont procurés quelques situations intéressantes après la pause mais aucune occasion véritablement franche. 

Ils remontent provisoirement à la deuxième place du Groupe D, à égalité de points avec leurs adversaires du jour.

 

La composition : Bariol - Djilé, Bakayoko, Roubat, Calodat - Urie, Sidibé Ah., Mouton (Morel, 55e), Saban - Vénus (Lhery, 65e), Messili.

 

La réaction de Jean-Luc Dogon : "Ce fut un match très moyen. On n'était pas dans le coup en première mi-temps, on était mal placé, en retard sur tout. C'était un peu mieux en deuxième période. On savait qu'ils jouaient essentiellement en contre mais même ça, on ne l'a pas très bien géré. On a eu quelques situations, eux aussi, mais pas grand-chose. Il aurait fallu se mettre à un autre niveau pour espérer mieux. Même dans un mauvais jour, les garçons sont restés impliqués tout le match et ont su ne pas perdre. C'est la première fois de la saison qu'on ne marque pas. Et c'est un match sans but entre les deux meilleures attaques du groupe."

 

La réaction de Jordan Galtier : "On a fait un match cohérent de la première à la dernière minute. Je suis juste frustré de notre manque d'efficacité dans les 30 derniers mètres. J'ai dû changer de système au dernier moment, passer d'une défense à 3 à une défense à 4, mais les garçons se sont bien adaptés. On avait bien analysé les p'tits Verts à la vidéo et on a réussi à éteindre leurs points forts. Et ils en ont beaucoup ! Je suis très très content de la performance des joueurs, on n'a concédé aucune occasion franche. J'ai un supêr groupe de joueurs qui travaille très bien, avec lequel on peut aller plus loin à l'entraînement."

 

N2 : la bande à Nedder défie le leader

30/11/2019
Image
 

De nouveau relégables suite au sursaut d'Andrézieux hier soir contre Bergerac (3-0), les réservistes stéphanois (12 points) défieront ce samedi à 18h00 le leader sétois (28 points) dans l'Hérault.

Avant ce match de la 13e journée de N2 à suivre en direct sur notre forum, Razik Nedder s'est brièvement confié au Progrès. Extraits.

"Ils ont une équipe bien en place, pragmatique, portée par des individualités qui lui permettent d’être en haut du classement. Mais dans cette poule homogène, tout le monde accroche tout le monde, il faut y aller avec la volonté de jouer les coups à fond. Nous avons retrouvé de la solidité, nous parvenons à être plus dangereux, nous devons être plus réalistes. Nous allons passer les paliers un par un, et poursuivre sur la lancée de ce que nous avons montré la semaine dernière."

Rothen le défonce, Puel le défend

30/11/2019
Image
 

Consterné par la piteuse élimination de Saint-Etienne en Europa League, Jérôme Rothen a glissé un gros tacle à Ryad Boudebouz hier sur RMC.

"Quand tu vois le peu d'engagement des Verts contre La Gantoise alors qu'il y avait la perspective en cas de victoire de jouer la qualif lors de la dernière journée du groupe à Wolfsbourg... La première mi-temps a certes été cohérente mais il manque à Saint-Etienne non seulement de la technique mais aussi l'envie de se surpasser. Il manque de leaders dans cette équipe. Les supporters des Verts ont encore été admirables, ils ont eu le courage de supporter cette équipe pendant 90 minutes. Montrer aussi peu d'allant et de caractère contre La Gantoise, ça me dérange. J'ai l'impression que je suis encore plus déçu que les joueurs stéphanois, pourtant je ne suis pas de Saint-Etienne. Quand je vois trente secondes après le coup de sifflet final Ryad Boudebouz qui est mort de rires sur le terrain, ça me fout les boules. Mais putain, Boudebouz, oh ! L'implication, les efforts, je veux bien que ce ne soit pas un marathonien, que physiquement il ait des manques, qu'il n'ait pas un gros volume de jeu, mais son match de jeudi c'est un manque d'envie."

Dans Le Progrès du jour, Claude Puel prend la défense de son numéro 7.

"On n’a pas énormément de joueurs qui ont les caractéristiques de Ryad, avec un pied, capables de tirer les coups de pied arrêtés, de faire la dernière passe et de mettre le pied sur le ballon."

Jean-Mimi démolit Diony

29/11/2019
Image
 

A l'antenne de RMC, Jean-Michel Larqué s'en est pris ce soir à Loïs Diony.

"Un match de Coupe d'Europe, ça appartient aux joueurs. Peu importe le schéma tactique, à un moment ou un autre, aie un peu d'investissement ! Ce pauvre Diony, il a fait plus de fautes à lui tout seul que toute la défense stéphanoise réunie... Il ne fait que des fautes ! Il ne sait pas attraper un ballon ! Cela fait dix matches que je le vois faire, il ne touche pas un ballon ! Diony, il est nul !

Des Rennais de retour

29/11/2019
Image
 

Dans sa dernière édition, Le Télégramme nous apprend que plusieurs joueurs rennais feront leur retour à l'occasion de la réception des Verts programmée ce dimanche à 17h00.

"Dispensés du voyage en Ecosse, car laissés au repos, Mbaye Niang, Hamari Traoré et Jérémy Morel seront sur le pont dimanche face à Saint-Étienne (17 h). Victime d’un coup à Dijon (1-2) et absent de la feuille de match jeudi soir, Raphinha devrait tenir sa place. Malade à Glasgow, Grenier devrait être titulaire, puisque le doute subsiste sur le retour de Camavinga, absent depuis dix jours."

L’équipe probable : E. Mendy - H. Traoré, Da Silva (cap.), Gnagnon, Morel - Raphinha, Bourigeaud, Grenier (ou Camavinga), Del Castillo (ou Tait) - Hunou, Mb. Niang.

Der Zak nous tacle

29/11/2019
Image
 

En conférence de presse, l'entraîneur montpelliérain Michel Der Zakarian est revenu aujourd'hui sur le match nul et vierge de ses protégés à GG.

"Je pense que c’est le match le plus solide de la saison à l’extérieur, où on concède très peu d’occasions, où on est bien meilleurs avec le ballon. Il y a eu de bonnes choses, on aurait pu marquer, Ruffier fait deux beaux arrêts sur Laborde. On aurait pu gagner ce match en deuxième mi-temps si on avait été un peu plus juste car on a récupéré les ballons un peu plus haut, on tenait bien le ballon… On a créé des choses mais on n’a pas bien fini. Par contre dans l’esprit, c’est bien car on concède très peu d’occasions. Et puis, c’est Saint-Étienne qui jouait à domicile, hein ! Nous quand on fait un match comme le leur, on va nous critiquer parce que les Verts n'ont pas fait grand chose, hein !"

Gueye rit, Vagner pleure

29/11/2019
Image

 

Titularisé aux côtés de Baptiste Valette, Loris Néry, Kenny Rocha Santos et Vagner, Makhtar Gueye a marqué ce soir de la tête le second but de la victoire de Nancy contre le Paris FC d'Anthony Maisonnial. Si l'attaquant sénégalais a claqué son 5e pion de la saison (le 4e en L2), le compteur but de Vagner risque d'être bloqué longtemps à 8. Sérieusement blessé à la cheville, le numéro 27 de l'ASNL a dû céder sa place à la 64e minute, évacué sur une civière.

Laissé à la disposition de la réserve de la Berri en N3, Lamine Ghezali n'a pas fait partie du groupe castelroussin qui s'est imposé 2-1 au Mans lors de cette 16e journée. Si Arsène Elogo a marqué le but de Grenoble au Moustoir, Fabien Lemoine et ses coéquipiers se sont imposés et reprennent la tête du championnat de L2, les Lensois de Philippe Montanier s'étant inclinés au Stade du Hainaut contre le VAFC de Jérémie Janot.

Ruf vu par Maiso

29/11/2019
Image
 

Dans un long papier de So Foot consacré à Stéphane Ruffier, l'actuel portier du Paris FC (L2) Anthony Maisonnial donne son avis sur l'indétrônable gardien des Verts.

"Stéphane Ruffier a l’image d’un homme-tortue, d’un type qui se balade en permanence avec une carapace sur le dos ? Dans le foot, c’est ce qu’il manque à beaucoup de joueurs. Il est à part, souvent dans sa bulle, mais je pense que s’il en est là où il est aujourd’hui, c’est aussi grâce à ça. Il est comme ça Stéph, et personne ne pourra le changer."

ASM rejeté par des pères verts ?

29/11/2019
Image
 

Dans une interview accordée au Times retranscrite partiellement par le site goal, Allan Saint-Maximin évoque ses vertes années avec une pointe d'amertume.

"Parfois en France, on pense que je ne suis pas humble. C’est vraiment mauvais en France. Ils ne savent pas qui je suis. Ils se disent : "oh, tu as cette vie et moi je ne peux pas". Ils disent que je suis différent, mais ce n’est pas ça. J’aime être élégant. Mais certains pensent être supérieurs à toi et je déteste ça. Tu peux avoir 25 M€ sur ton compte en banque, tu mourras quand même.

J’étais jeune quand tout s’est accéléré pour moi. J’avais 16 ans, je venais de signer mon premier contrat à l'ASSE et je suis arrivé dans un gros vestiaire, avec des mecs expérimentés, de 35 ans, qui auraient pu être mon père, et je me suis dit qu’il fallait faire attention, mais il y a tellement de choses que je ne connaissais pas, parce que je n’avais vécu dans un tel vestiaire.

Ils ne m’ont pas accueilli dans le groupe. Certains joueurs étaient très durs avec moi. Certains allaient parler de moi au coach, pour lui dire de mauvaises choses. Tu ne peux pas être bien dans ces conditions. Quand tu sens qu’on parle mal de toi, qu’on te veut du mal, qu’on veut que tu ne joues pas... Ici à Newcastle, comme ça l’était aussi à Nice, c’est différent.

Les supporters des Magpies sont excités parce qu’ils voient ce dont je suis capable. Ils aiment les dribbleurs. J’entends le murmure quand j’ai le ballon. Ça me donne de la force. J’espère que mon premier but viendra vite, mais je ne me mets pas de pression. Je suis ici, c’est mon rêve, je vais en profiter".

Tshibuabua en a pris trois

29/11/2019
Image
 

Expulsé le week-end dernier pour avoir commis une faute grossière lors du derby victorieux contre Andrézieux, Marvin Tshibuabua a éopé de trois matches ferme de suspension. Troisième à la récente Coupe du Monde U17 au Brésil, le défenseur central stéphanois ne rejouera donc pas avant 2020.

 

Le vilain de la Gantoise pavoise

29/11/2019
Image
 

Le banlieusard milieu de terrain gantois Elisha Owusu, qui aurait dû se faire expulser hier en fin de première mi-temps pour sa vilaine semelle sur Wesley Fofana, s'est réjoui en zone mixte de s'être qualifié aux dépens des Verts.

"On savait que Saint-Etienne jouait aussi sa qualif dans cette compétition. On savait qu’il fallait être solide et mettre de la rigueur. Les Verts nous ont bien quadrillés. Ils ont fait l’essentiel pour nous nous empêcher de développer notre jeu. On continue notre petit bonhomme de chemin. On va savourer cette qualification. J’ai rêvé de jouer ici avec l’OL. Je le fais avec Gand et on se qualifie. C’est magnifique."

Puel veut dégraisser (2)

29/11/2019
Image
 

Comme le rapporte la Pravda du jour, l'élimination d'hier va conforter Claude Puel dans l'opération dégraissage qu'il avait évoquée dans le même quotidien il y a quatre semaines.

"Cette élimination précoce d'une compétition qui constituait une priorité pour un club doté cette saison du budget prévisionnel le plus élevé de son histoire (109 M€) pourrait inciter Claude Puel à grossir le trait de sa fameuse ligne directrice : dès son arrivée, il avait annoncé vouloir réduire le groupe pro de 32 à 20 joueurs de champ, plus 3 gardiens. 

L'enchaînement des blessés, au moment où le calendrier impose un match tous les trois jours, lui avait rappelé l'intérêt de disposer d'un effectif élargi. La déception d'hier valide son projet. Il convient dès lors de s'attendre à une opération dégraissage au mercato d'hiver.

Alors que la coulisse bruisse, à tort ou à raison, d'une défiance à l'égard de David Wantier, Puel aura bien besoin du directeur de la cellule de recrutement pour parvenir à alléger son effectif durant un mercato qui se veut avant tout un marché d'ajustement."

 

 

C'est du gâchis

29/11/2019
Image
 

En zone mixte, Yann M'Vila a commenté hier soir l'élimination en Europa League.

"On savait que la victoire était impérative. On a fait un bon match, surtout une bonne première mi-temps, mais on ne concrétise pas. On a essayé, on s’est procuré des situations. On a manqué de détermination, de précision. Ce n’est pas sur ce match qu’on est éliminé. Ça se joue contre Oleksandria ou lors du premier, à La Gantoise, qu’on ne doit pas perdre. C’est du gâchis, on s’était défoncé la saison passée pour se qualifier. Se faire sortir comme ça, ça fait mal."

Diony n'est plus honni (3)

29/11/2019
Image
 

Comme l'avait annoncé la Pravda, Loïs Diony était titulaire hier soir contre La Gantoise. S'il n'est plus honni, l'inefficace numéro 9 des Verts a encore été sifflé. Mais l'attaquant stéphanois a reçu le soutien de son entraîneur et de ses coéquipiers à l'issue de ce match nul et vierge synonyme d'élimination de l'Europa League.

Claude Puel : "Loïs a été blessé. Il avait encore des problèmes à l'adducteur. Il a eu l'opportunité de s'exprimer. Pour une rentrée, c'est intéressant. Il a été disponible, a fait des appels, il a eu des situations pour marquer, il a pesé sur la défense et il a fait de bons déplacements. Ce qu'il a fait été bien. Il a manqué de justesse devant le but. Malheureusement il n'a pas pu marquer."

Yann M'Vila : "Je trouve que les sifflets envers Loïs sont très durs, car il s’est battu pour l’équipe, il s’est arraché. Son seul tort, c’est de ne pas marquer, mais il a fait le job, ce n’est pas juste pour lui."

Timothée Kolodziejczak : "Les gens peuvent siffler ou applaudir, ça fait partie du métier. Mais Loïs bénéficie du soutien de tout le club, du staff et du groupe."

Crédit photo : Philippe Ksiasek, AFP

Platoche après Roro ? (3)

29/11/2019
Image
 

Il y a trois semaines, Jacques Vendroux avait déclaré sur France Info que l'ASSE voulait Michel Platini comme président. Présent hier à Sainté pour dédicacer son bouquin avant d'assister au match nul des Verts contre les Buffalos, l'ancien meneur de jeu a réagi à cette rumeur comme le rapporte aujourd'hui Le Progrès. Extraits.

"Je n’habite pas à Saint-Etienne, quand je viens c’est pour voir mes copains. Je regarde un peu les matches mais je ne suis pas investi dans le club. Je ne suis pas la bonne personne à consulter pour avoir un avis sur l’ASSE. Mon ami Jacques Vendroux a évoqué la possibilité de me voir un jour président de l’ASSE ? Il en dit des bêtises Jacques (rires). Les anciens m’en ont parlé. Mais laissez tomber…"

Aubame claque contre Gelson

28/11/2019
Image
 

Si les Verts ont été désespérément muets ce soir contre La Gantoise, deux anciens Stéphanois ont scoré.

Jordan Veretout, auteur sur penalty du premier but de la victoire 3-0 de la Roma sur le terrain de l'Istambul Basaksehir, est en ballottage très favorable pour décrocher son billet pour les 16es de finale de l'Europa League.

Opposé à l'Eintracht Frankfort de Gelson Fernandes (remplacé à la mi-temps), Pierre-Emerick Aubameyang a claqué son 10e pion de la saison. Si les Gunners ont finalement perdu, ils son virtuellement qualifiés vu leur différence de buts.

On aura noté que le Rosenborg d'Alexander Soderlund (resté sur le banc contre Linsk ASK) est la seule des 48 équipes à afficher un zéro pointé après cinq journées. Titulaire aux Youngs Boys de Berne, Saidy Janko a lui aussi perdu lors de ses retrouvailles avec Porto.

Puel positive

28/11/2019

 

Image
 

En conférence de presse, Claude Puel a positivé malgré l'élimination de son équipe de l'Europa League.

"Je suis satisfait de notre investissement sur ce match, mais c'est une déception d'être éliminé. Notre première période a été de très haut niveau dans tous les secteurs, avec ou sans ballon. Nous avons étouffé l'adversaire avec des situations, mais sur nos temps forts, assez nombreux, nous n'avons pas eu assez de justesse et de sang froid pour marquer. C'est le seul regret sur le contenu. Après la mi-temps, nous n'avons pas su maintenir le même rythme. Nous n'avons pas su gérer la fin alors que nous étions en supériorité numérique. Nous n'étions pas dans le bon tempo. Nous n'avons pas assez délivré de centres sur Beric qui venait d'entrer. C'était très intéressant. Des jeunes joueurs progressent et amènent beaucoup de conviction. C'est une déception d'être éliminés mais nous partons de loin, nous sommes toujours en construction. Nous avions encore beaucoup de blessés et peu de solutions de rotations. Malgré cela, nous continuons à livrer des matches cohérents."

Déjà éliminés...

28/11/2019
Image
 

Inoffensifs et falots face à de fadasses Buffalos, les Verts ont concédé ce soir à Geoffroy-Guichard sous les yeux consternés de Platoche un match nul et vierge qui les élimine déjà de l'Europa League, les Loups s'étant imposés dans le même temps en Ukraine grâce à un péno de Wout Weghorst juste avant la mi-temps. Toujours invaincu, Claude Puel pourra faire tourner à Wolfsbourg pour manger le QSG à GG trois jours plus tard.

Quel bouffon, ce Buffalo !

28/11/2019
Image

 

Dans une interview accordée au quotidien belge L'Avenir, le milieu de terrain de La Gantoise Elisha Owusu déclare que les supporters des vilains sont meilleurs que les fans des Verts.

"Ce sera particulier de jouer à Saint-Etienne car j’ai toujours rêvé de jouer un derby en pro quand j’étais chez les jeunes à Lyon. J’ai la chance de réaliser cela avec Gand. J’aurai pas mal de proches dans le stade. J’ai demandé des places en nombre. Il y a une ambiance chaude que j’ai envie de découvrir. Les Stéphanois sont l’un des meilleurs publics de France. Derrière Lyon, bien sûr !

Même si cela reste un match spécial, je vais l’aborder comme les autres. Durant ma formation, j'ai vécu plusieurs derbys face aux Verts. C’était des matchs chauds avec, forcément, de l’enjeu. Il y avait beaucoup de duels. Les deux équipes voulaient montrer qu’elles étaient là. Il y avait de l’adrénaline et franchement, on kiffait cela! J’ai gagné plus souvent que je n’ai perdu. J’espère que cela va continuer ce jeudi soir.

A l'aller, j’avais été impressionné par le niveau technique. On avait eu la chance de marquer vite pour contrôler. Mais une erreur de notre portier avait relancé la partie. On avait même concédé un poteau en fin de rencontre. Mais tout ce que je retiens, c’est qu’on a gagné. Le coach a insisté sur le fait qu’on devrait être concentrés et qu’on devait aborder le match à Geoffroy-Guichard comme si on devait le gagner.

Si on ne pense qu’à défendre, on va déjouer. C’est plus dur à l’extérieur pour nous. Mais notre victoire à Wolfsbourg nous a amené beaucoup de confiance. On sait désormais qu’on peut le faire. On peut se permettre un faux pas et assurer notre ticket lors de notre dernier affrontement. Mais personnellement, je reste concentré sur Saint-Étienne avant tout."

Se jeter une coupe à Mâcon !

28/11/2019

Actuel 5ème du championnat U18 régional de la ligue de Bourgogne, l'UF Mâcon recevra les Verts le 15 décembre prochain pour le premier tour fédéral de la Coupe Gambardella.

Mâcon a sorti aux précédents tours Jura Sud (3-2), Gueugnon (1-0) et Louhans Cuiseaux (2-0).

Un Chaudron bouillant ?

28/11/2019

C'est ce que promet la Pravda qui, dans son édition du jour, annonce que 26 000 places avaient été vendues lundi pour l'affrontement de ce soir contre La Gantoise (18h55). Comme le souligne Le Progrès, le parcage sera bien rempli car 1207 supporters belges y sont attendus.

Pour rappel il y avait 24 815 spectateurs contre Wolfsbourg et 28 573 contre Oleksandria.

Saint-Etienne, Coupe d'Europe !!!!!

Diony n'est plus honni (2)

28/11/2019
Image
 

Le numéro 9 des Verts, qui n'avait plus été convoqué par Claude Puel depuis le derby victorieux du 6 octobre dernier, est annoncé titulaire ce soir par la Pravda aux côtés de Harold, Sergi et Ryad :

Ruffier - Moukoudi, Perrin, Kolodziejczak - Palencia, Youssouf, M'Vila, Bouanga - Boudebouz - Nordin, Diony.

Le Progrès annonce au contraire les titularisations de Boby la pointe, Wesley, Francky et Miguel :

Ruffier - Fofana, Perrin, Kolodziejczak - Honorat, M'Vila, Youssouf, Trauco- Nordin, Beric, Bouanga.

Thorup croit en ses troupes

28/11/2019
Image
 

En conférence de presse, l'entraîneur de La Gantoise Jess Thorup a évoqué hier la rencontre que ses protégés joueront ce soir à Geoffroy-Guichard. Extraits.

"Nous savons que nous ne devons pas absolument gagner mais nous sommes des sportifs de haut niveau. Nous voulons toujours l’emporter. Tout le monde était dubitatif avant l’entame de la phase de groupes. Wolfsbourg était le favori tout désigné devant Saint-Etienne, le FC Oleksandria et nous. Nous sommes premiers et avons désormais de grandes chances de nous qualifier. Nous aimerions d’ailleurs le faire dès ce jeudi et finir à la première place du groupe.

Un coach apporte toujours sa philosophie et son style de jeu mais quand je regarde les matches des Verts, je ne vois pas de grandes différences hormis la confiance. Ils sont plus forts que lors de la première journée mais nous aussi. Ce sera une bataille entre deux équipes qui ont évolué. Il va falloir lutter contre une équipe très solide, les quinze premières minutes seront déterminantes, et il faudra bouger les Verts à domicile. Nous sommes si près de réaliser quelque chose de grand... J’ai de bonnes sensations, tout le monde est concerné par ce but."

Crédit photo : Belga

Partager