home

A 20 pour mater les Nantais

30/11/2018

C'est donc avec Perrin pour unique absent et sans la moindre surprise que Jean-Louis Gasset a concocté son groupe pour accueillir Nantes de vendredi.

 

Ruffier, Moulin, Vermot

Subotic, Saliba, Kolodziejczak, Gabriel Silva, Debuchy, Polomat

M'Vila, Selnaes, Diousse, Cabella

Khazri, Beric, Diony, Hamouma, Salibur, Monnet-Paquet, Nordin

C'était LE sommet

29/11/2018
Image

La Pravda à paraître demain nous rappelle que Verts et Canaris ont nourri pendant vingt ans lors de chocs souvent épiques l'une des plus grandes rivalités de l'histoire du football français. Extraits.

« On attendait beaucoup plus le match contre Nantes que le derby ! », assure Philippe Gastal, conservateur du Musée des Verts, qui avait assisté à neuf ans au triomphe des siens contre les Nantais en finale de Coupe de France 1970 (5-0). « C'était LE sommet, confirme Hervé Revelli, meilleur buteur de l'affiche (9 buts entre 1967 et 1977) avec les Canaris Bernard Blanchet et Henri Michel. Avec Nantes, on savait qu'on aurait au moins deux matches exceptionnels par saison, avec que des internationaux, des entraîneurs de haut vol et des publics chauds dans de vrais stades de foot. » L'emblématique Nantais Maxime Bossis, approché en 1971 par l'ASSE, a connu sa première titularisation en D 1 à Saint-Étienne en 1973. « Ces matches entre les deux clubs qui dominaient le football français, deux grandes écoles de formation, étaient toujours d'une grande intensité. On mettait en avant le jeu collectif, le beau jeu et Saint-Étienne sa puissance collective, physique et mentale. L'opposition de styles donnait toujours des matches très spectaculaires. »

Loin d'avoir la même réputation, les deux enceintes sont deux citadelles imprenables. « Saupin était quand même chaud, rappelle Bossis. J'ai vu des gens agrippés aux pylônes d'éclairage. » « Les gens étaient à 50 cm de nous, mais on n'était pas impressionnés », tempère Revelli. « À Nantes, ils étaient devenus difficiles, analyse Pécout. À 3-0, 4-0, ça allait. Si on se faisait accrocher une demi-heure ou qu'on ne gagnait que 1-0, les gens ne comprenaient pas. Nos supporters ne vivaient pas que pour l'équipe. À Saint-Étienne, ils étaient plus fanatiques, la ville entière était aux couleurs du club. » En demi-finales retour de la Coupe de France, le 14 juin 1977, le public stéphanois réserve aux Nantais l'accueil des grands soirs. « Ça a été un enfer, se souvient Bossis. Pour aller s'échauffer sur un terrain annexe, il fallait traverser des haies de supporters. On a entendu du bruit, des insultes... On était conditionnés pour avoir un peu peur. C'était particulier. »

L'ouverture du score par Patrick Revelli à la sixième minute déclenche l'ouragan qui voit les Verts remonter leur handicap en une mi-temps. « Ils nous ont mis un pressing, c'était impressionnant, soupire Pécout. À la pause, on s'est dit : "On va jouer plus bas..." » « Les soirs de Saint-Étienne - Nantes, le jeu à la nantaise était aspiré par l'enjeu, note Philippe Gastal. C'était viril. » Au début de la prolongation, coup de théâtre : Henri Michel réduit le score. « On était carrément éliminés, soupire Bathenay, mais encore vivants et le public le sentait. On pouvait refaire le coup de Split. C'était notre force, et ça a fait 5-1. » Christian Sarramagna (115e) et Hervé Revelli (119e) sont passés par là sous les « cuits, cuits, les Canaris sont cuits ! » de la foule. « C'était un délire, décrit Revelli. On était transcendés, on ne sentait plus la fatigue, rien ne pouvait nous arriver. » « Ils étaient survoltés, confirme Pécout. Un vrai rouleau compresseur. Ce stade avait des ondes particulières. Ça transpirait chez les Stéphanois. Ça courait vite et partout, ça rentrait dedans, et toi, avec cette pression obsédante, au lieu d'être sûr de ta technique, tu rates quelques trucs... C'était l'enfer. »

Maupay claque, Brentford craque

29/11/2018
Image

Désormais 18e de Championship (L2 anglaise), Brendford a concédé avant-hier face à Sheffield United sa 8e défaite de la saison. Toujours en tête au classement des buteurs, l'ancien attaquant de Neal Maupay a pourtant claqué son 13e pion de la saison.

Déplacement en banlieue pour la Gambardella

29/11/2018

Le tirage au sort ayant eu lieu ce matin, l'équipe de Razik Nedder connaît désormais son futur adversaire en Coupe Gambardella. Les U19 se déplaceront en banlieue pour y affronter le F.C.Lyon le dimanche 16 décembre dans le cadre du 1er tour fédéral.

Gasset déçu

29/11/2018

gasset

En conférence de presse cet après-midi, Jean-Louis Gasset s'est montré assez critique envers son équipe après l'élimination à Nîmes :

"Il y a plein de paramètres qui expliquent notre prestation de mardi. Ma déception vient de l'envie et de la détermination. Si des gens avaient des choses à me montrer, c'était le bon jour. Dans l'envie, Nîmes était au-dessus.Le 0-0 de la mi-temps était miraculeux. Personne ne voulait le ballon. C’est usant de chercher à avoir une motivation alors que c’est notre métier. Une équipe en face qui en veut plus, c’est terrible à voir. Intérieurement, je suis fâché, je pensais qu'on pouvait passer en coupe avec l'équipe qui a débuté et avec des gens sur le banc pour aller gagner le match. Ca ne m'a pas réussi. J'avais la sensation qu'on était en progrès, et dans le jeu, et dans l'état d'esprit. Il nous manque de l'efficacité et de la constance dans le jeu. Mais, pour le moment, nos références sont à Geoffroy-Guichard."

Le coach a abordé le match à venir contre les Canaris :

"On reste 6èmes en Ligue 1 et pas loin du podium. Bien évidemment, je ne suis pas content quand on perd, et encore moins quand c'est deux fois de suite. Mais, demain, on reprend le chemin de l'école et on va essayer de gagner dans notre Chaudron. On joue contre un attaquant qui a mis 11 buts. C'est le danger numéro 1. En plus, celui qui est désormais son entraineur est l'un des plus grands attaquants de l'histoire du FC Nantes. Depuis son arrivée, Nantes est devenu une équipe solide. Vahid a apporté de la discipline et sa méthode est bonne. Demain, ce ne sera pas une partie de plaisir."

Enfin, le coach a fait le point sur le groupe, en confirmant qu'il serait complet, à l'exception de Loïc Perrin. Le capitaine stéphanois a néanmoins repris la course et commence à accélerer. Son retour à la compétition est prévu pour la mi-décembre.

Si ce n'est toi, c'est donc ton frère

29/11/2018
Image Image

Après avoir affronté le vilain Rafael, les Verts vont accueillir ce vendredi son frère jumeau Fabio, lui aussi latéral. Selon Presse-Océan, le Canari a reçu cette semaine des sms de mise en garde du tacleur fou des banlieusards.

"Il m'a dit qu'il y avait une possibilité que certains fans stéphanois me réservent un accueil spécial, de fait de mes  liens du sang avec un joueur lyonnais."

Halilhodzic nostalgique

29/11/2018
Image

Dans la dernière édition de Presse-Océan, l'entraîneur nantais Vahid Halilhodzic évoque le déplacement de son équipe à Saint-Etienne.

"Je suis un peu nostalgique de la belle époque, ces années qui étaient bonnes à la fois pour les Verts et pour les Jaunes. Pour moi c'est toujours un derby, un match particulier entre deux clubs à part dans le football français. Bien sûr, mon groupe est beaucoup trop jeune pour avoir connu l'épopée des années 70, la finale contre Munich, les poteaux carrés, Kiev, cette génération magnifique. Moi j'ai découvert tout ça quand j'étais dans l'ex-Yougoslavie. Même là-bas tout le monde connaît l'histoire des Verts. Tous les gens qui aiment le football doivent aimer Saint-Etienne et Nantes. Est-ce que je vais tenter de rappeler à mes joueurs l'importance de cette rencontre ? Je vais déjà essayer d'inculquer la culture nantaise. La famille nantaise, c'est une tradition ici. Toutes les générations doivent perpétuer cela. Le FC Nantes a une culture, un passé et je ne peux pas permettre qu'on ternisse cette image. Concernant le derby, j'en ai déjà un peu parlé ce mercredi matin et je vais revenir un peu plus en détails dans mes discours sur la grande histoire de ces deux équipes. Une vitoire là-bas serait un véritable exploit."

Fidèles à Sainté

29/11/2018

Selon le site sportune, l’étude Statista European Football Benchmark (réalisée sur un panel d'au moins 3000 supporters de clubs Français) nous apprend que les fans Stéphanois (ex-aequo avec les Canaris) sont les plus fidèles parmis les fidèles (pour les dix équipes les plus appréciées de notre championnat national) ! En effet, 71% des sondés sont restés loyaux à nos couleurs. Monaco et le LOSC se partagent la première place des footix (48% avouent avoir déjà changé de club à un moment de leur vie) suivi de près par le QSG (42%).

Notre Aigle privé d'Aiglons (2)

29/11/2018

Résultat de recherche d'images pour "biscotte"

 

 

Si Khazri ratera le déplacement à Nice, le tableau des cartons d'ozzy nous rappelle qu'en revanche, Kolo est de nouveau à l'abri - son carton reçu contre Caen le 22/09 s'envolant dans les limbes de la commission de discipline.

KMP et Cabella n'ont qu'à éviter la biscotte contre Nantes pour récupérer un joker supplémentaire.

 

Nouvelle version du tableau des suspensions entre le déplacement à Nîmes et la réception de Nantes:

Image

.... le tableau complet des suspensions (depuis le début de saison) .... ici

quelques petites explications:
- en jaune avec un J, les cartons qui comptent toujours dans la période de 10 rencontres de compétition officielle pour une éventuelle suspension
- en jaune seulement, les cartons qui ne comptent plus
- en gris avec un S, la journée où le joueur purge sa suspension
- le S+ correspond à un match ferme assorti d'un match avec sursis
- en pointillé, les journées où le joueur est sous la menace d'une suspension en cas de carton jaune
- en gris, la journée où le joueur serait suspendu en cas de carton jaune lors du prochain match
- les joueurs libellés en rouge sont insuffisamment prêts ou indisponibles pour blessure

Herbin est remonté

29/11/2018
Image

Robert Herbin a du mal à digérer l'élimination des Verts en Coupe de la Ligue, comme il l'explique dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"Cette élimination est un peu inquiétante. Je ne l’ai d’ailleurs toujours pas encaissée. Les Verts ont manqué de détermination, à l’inverse des Nîmois. Je pense qu’ils ont fait preuve de suffisance et ce, avant même le début du match. Sur le terrain, je les ai trouvés sur la réserve. Ils pensaient que ça allait venir et ça n’est jamais venu. Je n’ai vraiment pas apprécié ce manque de détermination. Et j’ai du mal à trouver un remède. Si le derby, vendredi dernier, n’avait pas été mal, là je n’ai pas senti cette fois une grande motivation chez les joueurs. C’est un match qu’ils auraient dû maîtriser davantage."

Fortunes diverses en prêt

29/11/2018

 

Un nouveau point sur les différents joueurs prêtés par l'ASSE s'impose, après quelques semaines d'absence.

Oussama Tannane a trouvé son rythme de croisière avec Utrecht puisqu'il vient d'enchaîner deux nouvelles titularisations, soit cinq de rang. D'abord lors de la défaite 2-1 à Arnhem où il a joué toute la rencontre puis lors de l'écrasante victoire 5-0 contre De Graafschap, en ponctuant sa prestation de deux passes décisives à chaque fois sur coup-franc, ses deux premières de la saison, avant de sortir à un quart d'heure de la fin. Cette victoire permet à Utrecht de retrouver sa 5ème place perdue contre le Vitesse, à égalité de points, justement, avec ces derniers.

 

Nous l'avions quitté leader de Bundesliga et venant de sortir d'une première titularisation depuis plus d'un mois, nous retrouvons Léo Lacroix toujours leader mais avec un statut bien plus intéressant. Ainsi, malgré le retour de son concurrent au poste, David Bates, dans le groupe hambourgeois, il a réussi à conserver sa place de titulaire pour une victoire 3-1 à Aue et pour un nul 2-2 concédé à domicile contre l'Union Berlin.

En plus de cela, il s'est illustré en honorant sa première cape avec la Suisse contre le Bahreïn. Pour toutefois concéder une défaite 1-0 sans gloire.

De nouveau scotché sur le banc (il n'a plus joué depuis le 6 octobre) lors du nul de Mouscron contre Genk, Alexandros Katranis s'est salement blessé à l'entrainement (la DH rapporte que les tendons étaient même visibles à la suite du contact) et n'était donc pas présent lors de la victoire 2-1 de son équipe à Beveren. Alors qu'ils étaient derniers lors de sa dernière apparition, les Hurlus sont désormais 14èmes.

A l'inverse, Jorginho enchaîne les apparitions avec le CSKA Sofia. Toutefois, s'il était encore titulaire lors des victoires de son club 3-0 contre le Vitosha Bistritsa et 2-0 chez le Dunav Ruse, il est sorti dès la mi-temps du premier match et n'est impliqué sur aucun des 5 buts de son équipe. Le CSKA profite de ce bel enchaînement pour remonter à la deuxième place du classement, en embuscade à 3 points du leader, le Ludogorets.

Il a en revanche dû observer depuis le banc le nul 0-0 de la Guinée-Bissau en Namibie.

Du côté du Metz de Fred Antonetti, Habib Maïga a rapidement perdu sa place puisqu'il a observé la victoire 2-1 depuis le banc. S'il a ensuite retrouvé une place de titulaire en Coupe de France lors de la qualification arrachée aux tirs au but contre Sarreguemines, il était l'absent surprise du groupe lorrain pour la victoire 1-0 contre le Gazélec. En enchaînant, Metz reste leader de L2.

Destin différent pour Franck Honorat qui a enchaîné trois titularisations. Il a d'abord participé à la victoire 3-0 contre Orléans en plantant le deuxième pion, puis à la qualification laborieuse en Coupe de France contre Gueugnon en inscrivant le premier but de la prolongation avant de rester muet comme tous les autres acteurs de la rencontre à Ajaccio. Ces résultats permettent aux Auvergnats de remonter dans le top 10, à 5 points de la 5ème place, qualificative pour les play-offs.

En N1, Alexis Guendouz s'est réellement imposé dans les buts au point de ne pas tourner en Coupe. Il enchaîne deux clean-sheets en championnat lors des victoires paloises 3-0 contre Drancy et 2-0 chez le leader, Laval. Le seul but encaissé de la série est de nouveau un pénalty lors de la difficile qualification 3-1 après prolongation à Anglet. Pau profite de cette belle série pour grimper de trois place au 10ème rang.

La situation est plus compliquée pour Rayan Souici, individuellement comme collectivement. Titulaire mais sorti à la 71ème lors de la défaite à Chambly, puis rebelote lors de la nette victoire en Coupe contre les Mahorais de Mtsapere, il a suivi depuis le banc la défaite à domicile 3-1 contre Avranches. 15ème avant cette série, l'ESSG pointe désormais à la 17ème place, à 3 points du premier non-relégable.

La belle image des Verts

28/11/2018

Le Statista European Football Benchmark a fait une étude auprès des supporters des clubs de Ligue 1. Cette étude montre que si l'ASSE n'a pas le monopole de la notoriété, elle n'est pas loin d'avoir le monopole du coeur, puisqu'elle apparaît dans le trio de tête des clubs qui génèrent des émotions et des clubs rassembleurs, deux classements ou, comme par hasard, les vilains ne figurent pas. 

Rafael ? Nada ? Si, si !

28/11/2018

Expulsé pour son vilain tacle les deux pieds décollés sur Yann M'Vila, le latéral brésilien Rafael avait estimé en zone mixte qu'il n'y avait rien de répréhensible sur cette action.

"Au foot, on tacle, hein ! J'ai touché le ballon, je n'ai même pas touché le mec. Si je me fait expulser tous les matches pour ça, c'est fini, hein ! J'ai pris le ballon, le mec n'était même pas avec le ballon. Pour moi non seulement il n'y a pas expulsion mais il n'y a même pas faute. C'est tout. J'ai regardé dix fois les images."

Changement de version hier soir : le Brésilien a fait son mea-culpa après le match de Ligue des Champions contre Manchester City (2-2) : "Désolé pour l'autre jour, j'étais un peu énervé, a-t-il déclaré. J'ai revu les images et bon, c'était un tacle… Il y avait faute."

La commission de displine de la Ligue a infligé ce soir quatre matches de suspension (dont avec un sursis) au banlieusard.

 

L'ASSE ouvre la porte à Léo

28/11/2018
Image

Petit frère du défenseur de Manchester City Aymeric (buteur hier contre les vilains en Ligue des Champions), le prometteur attaquant agenais Léo Laporte (14 ans) est convoité par plusieurs clubs pros dont l'ASSE comme l'a rapporté hier le quotidien Sud-Ouest.

"Il plante but sur but avec le SU Agen Football où avait déjà été formé son grand frère. Samedi dernier à Nérac, sur un terrain pourtant rendu très difficile par la météo, Léo Laporte a ainsi notamment inscrit un quadruplé sous les yeux d’un recruteur de l’Athletic Bilbao, le club qui a révélé et lancé Aymeric en Liga. Ce recruteur, impressionné notamment par la puissance de Léo, doit revenir le superviser ce samedi à 15 heures sur le terrain synthétique de la rue de Lille à Agen. L’Athletic Bilbao n’est pas le seul club à suivre Léo. Le petit frère d’Aymeric est ainsi également pisté par Lyon, Florian Maurice ayant été impressionné par le jeune agenais lors d’un match avec la sélection d’Aquitaine au Haillan. Dominique Rocheteau a aussi appelé son père Lionel pour lui proposer un essai à Saint-Etienne. Alors qu’il est dans sa dernière année à la section sportive de Miramont, Léo a donc l’embarras du choix."

Sainté a paniqué

28/11/2018
Image

En conférence de presse, Jean-Louis Gasset a commenté hier soir la piteuse élimination de son équipe aux Costières.

"Je suis déçu et en colère. La première mi-temps a été catastrophique. Les jeunes joueurs ont une pression énorme, ils ont la sensation de jouer le match de leur vie, mais j’attendais à plus de maturité ou plutôt de confiance surtout. On était un peu en panique à des moments, on ne jouait pas. J'ai sorti Diousse car il n’était pas dans le match. Il avait pris carton au bout de cinq minutes, perdait des ballons, n’arrivait pas à faire trois passes. J’avais prévu de faire entrer Selnaes après une heure de jeu avec Cabella et Khazri, si le match ne se déroulait pas bien. Avec eux, on a beaucoup mieux joué, on s’est créé des occasions, on a marqué un but, mais c’est rageant de se faire égaliser comme ça à la dernière seconde."

Une première mi-temps dégueulasse

28/11/2018
Image

Au micro de France Bleu, William Saliba a commenté l'élimination en Coupe de la Ligue hier soir à Nîmes.

"La première mi-temps, c'est clair qu'on n'était pas dedans. La deuxième mi-temps, on est revenu plus "déter". On a eu beaucoup d'occasions, on devait plier le match le plus tôt possible. On finit par ouvrir le score mais on prend un but à la dernière minute. On s'est mal aligné je pense. Bouanga est passé dans le dos de Neven, il a frappé et il y a eu but. Le coach nous a un peu remonté les bretelles à la mi-temps, il a eu raison car franchement on a fait une première mi-temps dégueulasse. Après, les tirs au but, c'est la loterie, c'est eux qui ont eu de la chance. On devait gagner ce match mais ce n'est pas grave, on va relever la tête et se concentrer sur vendredi. Le derby fait mal car on ne méritait pas de perdre. Je pense qu'on méritait mieux. Après, il y a un match retour, on l'attend avec impatience et je pense qu'on va se rattraper."

Le Gaulois attend plus de Cabella et M'Vila

28/11/2018
Image

Sur le plateau de TL7, Patrick Revelli est revenu hier soir sur le derby.

"Sur le but des Lyonnais, je pense que M'Vila doit attaquer le ballon, il ne doit pas l'attendre. On voit bien qu'il se fait devancer par Denayer. C'était à lui d'anticiper au moins d'un mètre vers le ballon et non pas latéralement. S'il attaque le ballon, le défenseur lyonnais ne l'a jamais. Moi j'adore Hamouma. Malheureusement il est souvent blessé mais c'est un joueur qui devrait nous apporter beaucoup plus. Si on cherche aujourd'hui un attaquant de pointe... Il ne faut pas oublier que quand il est venu de Caen, il était avant-centre. On en a fait un joueur de couloir. Pour moi c'est attaquant de pointe, c'est lui qu'il faut mettre devant.

Aujourd'hui Rémy Cabella doit être le porteur du jeu de l'ASSE étant donné que Wahbi Khazri joue devant. C'est à Cabella d'être le meneur de jeu, de diriger le jeu de l'équipe. C'est à lui à se montrer. C'est dans les grands matches qu'il doit être là. Pas contre Angers, pas contre Reims car on a d'autres joueurs pour faire la différence. Contre Lyon, Lille, Paris, Montpellier où on joue pour l'Europe, il doit être là, il doit faire la différence. C'est là-dessus qu'on doit insister. Pour connaître un peu Jean-Louis, je pense qu'il doit insister là-dessus. Si on veut être dans la course à l'Europe, les quatre prochains matches vont être très importants.

Robert Beric a joué vingt minutes à Lyon, il n'a pas touché un ballon. Il n'est pas en confiance. Ce garçon, avant qu'il se blesse lors d'un derby d'ailleurs, c'était un buteur. On avait retrouvé enfin un buteur à l'ASSE. Depuis sa blessure, il met du temps à revenir. On l'a prêté, on l'a fait revenir. Je me mets à sa place, ce n'est pas évident du tout. Un attaquant a besoin de marquer et de trouver de la confiance. pour retrouver de la confiance, il faut jouer d'entrée, et pas un match ou deux. Il faut partir sur cinq ou six matches et dire on verra. Je préfère Selnaes à M'Vila car il joue pour aller devant. C'est pour ça qu'ils sont complémentaires au milieu. Selnaes joue un peu plus haut, il casse les lignes. C'est sûr qu'il perd plus de ballons que M'Vila, c'est normal."

Notre Aigle privé d'Aiglons

27/11/2018
Image

Il faisait partie des cinq joueurs stéphanois sous la menace d'une suspension mais n'a pas pu s'empêcher de manger bêtement une biscotte ce soir à Nîmes deux minutes après son entrée en jeu : le numéro 10 des Aigles de Carthage et des Verts Wahbi Khazri ratera le match contre les Aiglons programmé à l'Allianz Riviera le vendredi 14 décembre à 20h45 en match d'ouverture de la 18e journée de L1.

Nîmes nous élimine

27/11/2018
Image

Les Crocodiles ont éliminé les Verts de la Coupe de la Ligue ce soir aux Costières. D'une affligeante médiocrité en première période, les Stéphanois ont montré un meilleur visage en seconde période. 

Heureusement quelques éclairs verts ont parfois traversé le match, comme ce retourné acrobatique de Nordin à la 12e ou une parade de Bernardoni sur une frappe de Hamouma à la 51e. Malheureusement certaines certaines scènes surréalistes ont eu lieu, comme Yann M'vila qui devient défenseur central pour essayer d'organiser une défense complètement dépassée dès la 25e minute, ou Wahbi Khazri qui, deux minutes seulement après être entré, récolte un carton jaune pour une intervention en retard sur Alakouch, puis revient à la charge vers le défenseur nîmois, frôlant le rouge, alors que le jeu était sur le point de reprendre.

Sur une percée de Kévin Monnet-Paquet ponctuée d'un centre de Rémy Cabella, Robert Beric a ouvert le score à la 80e. Mais les Crocodiles ont eu le mérite d'égaliser à la 89e sur un bel enchaînement de Denis Bouanga. Marquée par les échecs de Wahbi Khazri et Yann M'Vila, la séance de tirs au but a été fatale à l'ASSE malgré un arrêt de Stéphane Ruffier.

La vidéo des buts

La composition des verts :
Ruffier - Monnet Paquet, Saliba, Subotic, Polomat - Diousse (Selnaes, 30e), M'vila, Hamouma (Cabella, 60e) - Salibur, Nordin (Khazri, 69e), Beric.

Pas de Rongier à GG ?

27/11/2018
Image

Selon 20 Minutes, Valentin Rongier a dû quitter prématurément l'entraînement des Canaris ce mardi en raison d'une gêne à son genou droit, qu'il s'était déjà endommagé le 11 novembre dernier lors du derby contre le Stade Rennais. Le capitaine nantais devra probablement déclarer forfait pour le match d'ouverture de la 15e journée programmé ce vendredi à 20h45.

Bien payés les Verts !

27/11/2018
Image

Le site Sporting Intelligence a publié avant-hier le classement 2018 des salaires de 349 équipes représentant 8 sports et 13 pays différents. Huit clubs de NBA figurent dans un top ten dominé par le Barça (769 564 € mensuels) et le Real Madrid (759 958 €). Le QSG (591 515 €) est 18e loin devant ses concurrents hexagonaux. L'OM (206 707€) est en effet 128e, le club banlieusard 171e (152 340€), Monaco 173e (151 577 €), Lille 190e (95 910 €), l'ASSE 203e (78 895 €).

Pas de supporters canaris dans le Chaudron

27/11/2018

Suite à l'arrêté pris par la Préfecture de la Loire, le club du FC Nantes a pris la décision de ne pas ouvrir de billetterie pour la rencontre de vendredi en raison des mesures jugées trop restrictives. En effet, l'autorité locale a notifié aux fans Nantais l’obligation de se rendre en bus au stade Geoffroy-Guichard (les voitures n'étant pas autorisées à intégrer l'escorte policière). De plus le nombre de supporters est limité à 300 personnes maximum.

Par un communiqué paru sur son site internet, les Canaris précisent : "Il n’y aura donc ni groupe de supporters du FC Nantes, ni supporter nantais individuel en tribune visiteurs du stade Geoffroy-Guichard. Il est essentiel, pour le FC Nantes, que ses supporters puissent défendre leurs couleurs et supporter leur équipe, à domicile comme à l’extérieur."

Le droit d'aller et venir écrit dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen est-il toujours d'actualité !?

Feu vert pour Baptiste

27/11/2018
Image

Comme Rachid Alioui, auteur du but égalisateur contre Sainté le 26 octobre dernier, Baptiste Valette sera titularisé pour la première fois de la saison ce mardi soir, comme nous le rappelle la dernière édition de la Pravda.

"Très attaché à l'ASSE, l'ancien Stéphanois (2013-2015) profitera de ce seizième de finale pour jouer son premier match cette saison. Le gardien de but, titulaire en Ligue 2 et acteur de la montée, est barré en Ligue 1 par l'international Espoirs français Paul Bernardoni, prêté par Bordeaux. Mais le staff loue en interne son état d'esprit et son niveau de jeu, de telle sorte que le faire passer numéro 1 après le prêt du Girondin, la saison prochaine, est envisagé. « Paul est arrivé cet été avec son statut et il démontre qu'il était un très bon gardien de Ligue 1, analyse Valette. Mais la saison est longue. Ce soir, il faut prendre du plaisir mais c'est une compétition où ça peut aller très vite. »"

Bernard Blaquart et Jean-Louis Gasset vont pas mal faire tourner leur équipe lors de ce match d'après les onze probables annoncés par le quotidien sportif :

NO : Valette - Alakouch, Miguel, Harek, Maouassa - Hsissane, Bobichon, Valls - Depres, Bozok, Alioui.

ASSE : Ruffier - Monnet-Paquet, Saliba, Subotic, Kolodziejczak - M'Vila, Diousse - Salibur, Hamouma, Nordin - Beric.

 

5 Verts sous la menace

27/11/2018
ImageImageImageImageImage

Timothée Kolodziejczak, Rémy Cabella, Wahbi Khazri, Kévin Monnet-Paquet et Loïs Diony seront privés d'Aiglons s'ils mangent une biscotte ce mardi chez les Crocodiles, comme l'atteste l'indispensable tableau des cartons mis à jour par le potonaute ozzy.

Image

quelques petites explications:
- en jaune avec un J, les cartons qui comptent toujours dans la période de 10 rencontres de compétition officielle pour une éventuelle suspension
- en jaune seulement, les cartons qui ne comptent plus
- en gris avec un S, la journée où le joueur purge sa suspension
- le S+ correspond à un match ferme assorti d'un match avec sursis
- en pointillé, les journées où le joueur est sous la menace d'une suspension en cas de carton jaune
- en gris, la journée où le joueur serait suspendu en cas de carton jaune lors du prochain match
- les joueurs libellés en rouge sont insuffisamment prêts ou indisponibles pour blessure

A l'attaque à Nîmes !

26/11/2018

 

On connait désormais les 20 stéphanois qui affronteront Nîmes demain soir au Costières, et le moins que l'on puisse dire c'est que Jean Louis Gasset semble vouloir porter le jeu vers l'avant.
En effet si le coach n'a convoqué que 4 défenseurs (dont Pierre Yves Polomat) et 5 milieux de terrain, il a également appelé 8 joueurs à vocation offensive.


Le groupe : 

16.Stéphane RUFFIER; 30.Jessy MOULIN; 50.Stefan BAJIC.

3.Pierre-Yves POLOMAT; 4.William SALIBA; 5.Timothée KOLODZIEJCZAK; 28.Neven SUBOTIC.

6.Yann M'VILA; 7.Rémy CABELLA; 8.Mahdi CAMARA; 17.Ole SELNAES; 25.Assane DIOUSSE.

10.Wahbi KHAZRI; 13.Makhtar GUEYE; 18.Arnaud NORDIN; 19.Yannis SALIBUR; 21.Romain HAMOUMA; 22.Kévin MONNET-PAQUET; 27.Robert BERIC; 33.Charles ABI.

 



Le vilain président égal à lui-même

26/11/2018

Le Progrès du jour revient sur l'échange plutôt vif entre le vilain président et le Président de l'AS Saint-Priest.

L'AS Saint-Priest a scellé un partenariat avec l'ASSE en 2014. Pour un club de l'agglomération lyonnaise, basé à 8 km du Groupama Stadium, cet accord est plutôt étonnant. Cela a intéressé RMC Sport qui a diffusé, deux jours avant le derby, un reportage évoquant ce partenariat, reportage dans lequel  le Président de l'ASSP, Patrick Gonzalez, dit sans ambages pourquoi il a préféré signer avec le voisin Vert... et laisser tomber un partenariat avec l'OL. cela n'a évidemment pas plu à Jean Mimi Aulas qui s'est, comme d'habitude, fendu d'un tweet et même d'un communiqué officiel sur le site du club, communiqué qui n'avait rien à voir avec le sujet, mais il est comme ça, Jean Mimi.

Patrick Gonzalez n'a pas tardé à donner sa version : "Ce n’est pas moi qui ai mis un terme au partenariat avec l’OL. J’ai pris le train en marche. Je n’ai aucune animosité envers l’OL. En tant que président de l’ASSP, j’ai l’obligation de défendre les intérêts de mon club, et en même temps celui du football amateur. En mettant en balance les deux partenariats, celui proposé par les dirigeants de l’ASSE nous a paru le plus intéressant." avant de rajouter"Je respecte beaucoup Jean-Michel Aulas que je considère comme un très grand président et un acteur majeur du football français. Seul hic, je ne l’ai jamais rencontré et il ne nous a jamais honorés de sa présence à Saint-Priest. Au moment de renouveler notre partenariat avec l’ASSE en juin 2018, aucune contre-proposition ne nous avait été adressée par les dirigeants de l’OL. Toutefois, je suis prêt à voir M. Aulas pour discuter avec lui de vive voix sur les relations entre nos deux clubs. »

Abdoulaye Sidibé de nouveau en Bleu

26/11/2018

Le sélectionneur national des U17, Jean-Claude Giuntini,  a retenu vingt-deux joueurs pour une double confrontation amicale face à l'Italie à Clairefontaine, les 4 et 6 décembre prochain.
Ces deux rencontres entrent dans le cadre de la préparation au tour Élite de l'Euro 2019, programmé au printemps prochain, dernière étape pour tenter d'accéder à la phase finale du championnat d'Europe U17 qui se tiendra du 3 au 19 mai 2019 en République d'Irlande.

 

Dans cette liste figure une nouvelle fois, le Stéphanois Abdoulaye Sidibé. Même s'il a disputé un match avec les U17 Nationaux (contre Valence), il opère généralement avec les U19 (10 matchs, 4 buts) et a débuté vendredi dernier en National 2 contre Le Puy.

C'est une nouvelle reconnaissance pour la formation de l'ASSE mais aussi pour son club d'origine, le FC Montfermeil (d'où sont également issus Tierno DialloWilliam Saliba et Yannis Lhéry).

En octobre 2016, Abdel Kaddour, le responsable de la formation du club francilien, nous présentait Abdoulaye Sidibé"Abdoulaye Sidibé est un pur ailier droit. Dans un 4-3-3 il est ailier. C'est un joueur extrêmement rapide. Il va vraiment très vite. C'est également un garçon technique. Son point fort, c'est la percussion. Il élimine assez facilement ses adversaires. Il a encore une marge de progression car il est frêle. Il est longiligne, musculairement il n'est pas fait. Il va forcément progresser physiquement à l'ASSE. C'est un gamin d'origine sénégalaise qui joue chez nous depuis qu'il a débuté le football il y a sept ans. Abdoulaye est en équipe de Paris, il est en sélection d'Ile de France. La saison dernière il était déjà surclassé en U15 DH. C'est vraiment un gamin doué, qui sait dribbler et percuter. Il doit encore s'améliorer tactiquement. C'est normal quand on a 14 ans de ne pas être encore mûr dans ce domaine. Il n'a pas joué à Sens avec les Verts mais le club avait un œil sur lui. Il a confirmé ses qualités cette saison. Lui aussi était suivi par Reims et Auxerre mais il a préféré signer pour l'ASSE."

Nîmes décimé

26/11/2018

L'entraineur Nîmois Bernard Blaquart a convoqué dix huit joueurs pour le match en retard des 16ème de finale de la coupe à moustache qui aura lieu demain à 19h00 aux Costières. Le gardien titulaire Paul Bernardoni a été laissé au repos, tandis que Sada Thioub et Jordan Ferri (récemment prêté par les vilains) n'ont pas été retenus dans le groupe. En revanche Sofiane Alakouch (blessé lors de la 11ème journée contre les Verts) et Faitout Maouassa sont de retour.

Le groupe : Lucas Dias, Baptiste Valette - Sofiane Alakouch, Anthony Briançon, Fethi Harek, Faitout Maouassa, Florian Miguel - Antonin Bobichon, Malik Hsissane, Téji Savanier, Théo Valls - Rachid Alioui, Denis Bouanga, Umut Bozok, Clément Depres, Baptiste Guillaume, Renaud Ripart, Panagiotis Vlachodimos.

100 fois GG pour JLG

26/11/2018

GG

 

Jean-Louis Gasset est revenu aujourd'hui en conférence de presse sur le derby perdu :

"La frustation du derby est toujours présente, mais il faut passer à autre chose. Nous avons une semaine chargée. Il faut remobiliser tout le monde et concerner l'ensemble du groupe pour faire 2 bons résultats.

Vendredi soir, on a fait pratiquement ce qu'il fallait. Tout s'est passé à merveille concernant notre volonté de les mettre en difficulté. La frustration de mes joueurs était logique : on est passé à côté d'un résultat qui aurait fait plaisir à tout un peuple.

Quand le meilleur joueur de l’équipe adverse c’est le gardien c’est qu’on n’était pas loin de réaliser un exploit. Mais le plus dur dans le football c’est de marquer."

Il est revenu sur l'ambiance du cochonou stadium : " Je n'ai pas trouvé ça extraordinaire. Il y a 10 classes d'écart avec le Chaudron. À la mi-temps, ils ont sifflé leurs joueurs parce qu'on leur avait fait peur. Je préfère 100 fois Geoffroy-Guichard."

Enfin, JLG a évoqué le déplacement à Nîmes en coupe de la Ligue : "Par de l'envie, de la générosité, de nombreuses courses et du talent, Nimes met en difficultés beaucoup d'équipes. Surtout dans son stade. C'est une équipe qui donne tout sur le terrain."

"Amener du sang frais ? Oui, mais il faut conserver un équilibre, une épine dorsale. Ce sera un match de coupe et il faudra un gagnant. Ca peut être un duel un peu fou, dans une ambiance de corrida qui sublime les joueurs."

Les Bleus avec les Verts !

26/11/2018

A l'occasion du lancement de son compte Twitter, le groupement de Gendarmerie départementale de la Loire a réalisé et publié une vidéo de présentation en annonçant la couleur : le vert ! En effet, la vidéo est introduite par la mythique chanson de Jacques Monty "Allez les Verts" et on peut apercevoir un gendarme enfiler le maillot Stéphanois floqué "Gendarmerie 42". La proximité 2.0 est arrivée !

Partager