home

Pour Bonnet, c'est la bonne !

10/08/2019
Image

Dans la dernière édition du Progrès, l'entraîneur des Vertes Jérôme Bonnet évoque la nouvelle saison de ses protégées. Extraits.

"La dernière saison, on n'a pas bien géré des rencontres qui étaient à notre portée, face à Metz notamment. On avait la maîtrise du jeu, la possession de balle, comme le veut notre projet de jeu, mais on ne concrétisait pas nos actions. C’est un constat mental : on n’arrivait pas à gérer nos émotions et notre frustration. C’est ce qui nous a mis en difficulté pour la fin de saison. Certaines joueuses, qui sont restées, ainsi que les recrues peuvent apporter de la sérénité et cette expérience utile pour ne pas reproduire les mêmes erreurs

L’état d’esprit du groupe est revanchard. Déjà par rapport à elles-mêmes, pour atteindre nos objectifs, à savoir monter en D1 et permettre à l’ASSE de redorer son blason dans le foot féminin. Ça fait deux ans qu’on finit deuxième, cette année c’est la bonne. Même si on sait que ça va être aussi difficile que la saison dernière. Certaines recrues ont le même état d’esprit. Elles arrivent de D1 ou l’ont connue. Soit elles n’avaient pas assez de temps de jeu soit elles n’avaient pas eu leur chance."

Avec Khazri et sans Sliti

10/08/2019
Image

Jobard ne nous pas raconté de bobards : comme il nous l'avait annoncé, le nouvel, entraîneur dijonnais n'a pas retenu Naïm Sliti pour le match de ce soir alors que Wahbi Khazri sera bien à Gaston-Gérard.

Le numéro 10 des Verts devrait même être titulaire à l'instar de cinq recrues stéphanoises selon la Pravda et Le Progrès, qui annoncent le même onze de départ :

Ruffier - Debuchy, Moukoudi, Perrin, Trauco - M'Vila, Aholou - Hamouma, Boudebouz, Bouanga - Khazri.

Printant demande du temps

10/08/2019
Image

La Pravda du jour met à l'honneur Ghislain Printant, qui va officiellement étrenner ce soir à Dijon ses fonctions d'entraîneur stéphanois à l'occasion de cette nouvelle saison de L1. Extraits.

"S'il entend s'inscrire dans la lignée de son ami Jean-Louis Gasset, avec lequel il a de nouveau échangé le week-end dernier à Montpellier, Ghislain Printant prône la stabilité, mais dans le changement.

"Il faut savoir tourner la page et en écrire une nouvelle pour Saint-Etienne. Il ne faut pas vivre ou s'appuyer sur notre passé. Le plus important, c'est le présent. On est Saint-Etienne et il faut se montrer ambitieux, sans avoir peur de se donner des objectifs élevés : faire aussi bien que la saison dernière et exister en Ligue Europa, comme dans les autres compétitions, avec des nouveaux joueurs et des cadres de la saison passée.

Objectivement, l'équipe n'est pas prête, vu l'arrivée tardive de joueurs. J'aurais préféré qu'ils arrivent plus vite pour la préparation. Il reste à trouver des automatismes, notamment dans le secteur offensif qui a été rebâti à 50% avec les arrivées de Denis Bouanga et de Ryad Boudebouz. On est très loin de l'équipe type, et il faudra du temps pour la rendre compétitive. Le recrutement n'est pas terminé, il reste deux postes à pourvoir."

Lamine laminé

09/08/2019

Joueurs prêtés et anciens Verts ont encore connu des fortunes diverses lors de la 3e journée de L2.

Malgré la discrète entré en jeu de Lamine Ghezali à la 71e, la Berrichonne s'est encore inclinée 3-0 (à Niort) et reste avant-dernière et relégable. Châteauroux ne devance que le promu manceau de Stephen Vincent (blessé), battu à domicile par le VAFC de Jérémie Janot.

Sous les yeux de Jonathan Brison, venu rendre visite à son pote de tarot Fabien Lemoine, l'ASNL a été tenue en échec par le FC Lorient, nouveau leader en attendant le choc de demain entre Clermont et le RC Lens de Philippe Montanier. S'il n'a pas marqué, Vagner a encore livré un gros match et a fait souffrir Papy, qui a mangé une biscotte comme il y a cinq mois pour avoir taclé irrégulièrement le chouchou de Marcel-Picot. Après que Baptiste Valette a été sauvé par sa transversale à la 42e, Kenny et Makhtar Gueye sont entrés en jeu lors du dernier quart d'heure tandis que Loris Néry est resté sur le banc.

Les Merlus devancent à la différence de buts le promu ruthénois qui s'est imposé 2-1 avec Nathanaël Dieng, David Douline (titulaires) et Nassim Ouammou (entré en jeu à la 62e) contre le Paris FC d'Anthony Maisonnial (qui n'était pas sur la feuille de match).

Comptant lui aussi 7 points, le FC Chambly de Vincent Planté complète le podium suite à son match nul et vierge contre le GF38 d'Arsène Elogo (titulaire et remplacé à la 75e). Dans le même temps, l'En Avant Guingamp de Jérémy Mellot (titulaire) et Nolan Roux (entré en jeu à la 73e) a battu 1-0 au Roudourou l'US Orléans de Jérémy Vachoux (titulaire) et Anthony Le Tallec (resté sur le banc).

Alors que le Lionceau Papou Paye, entré en jeu à la 81e, a battu l'AJA à Bonal, l'AC Ajaccio d'Olivier Pantaloni et l'Estac de Laurent Batlles ont perdu à domicile sur le même score (1-2), le premier contre Caen et le second contre le HAC. Expulsé lors de son entrée en jeu contre Clermont, Dylan Chambost était suspendu pour ce match au Stade de l'Aube.

Trauco trop content ! (3)

09/08/2019
Image

Comme le souligne Le Progrès, Miguel Trauco est entouré de ses proches depuis son arrivée à Sainté. Extraits.

"José Andres Chacon, représentant du latéral gauche : "Je suis très surpris car le club traite Miguel d’une très bonne manière. Ils s’occupent de tout, pour qu’il se concentre que sur le foot, rien de plus, on est très content pour ça. » Les trois amis Christian Chavez, Renzo Reinozo et Jhan Karlos sont là pour accompagner l’une des stars dans son pays. "Pour qu’il ne se sente pas seul, l’un va rester un mois et les deux autres deux mois", détaille l’agent du joueur. Lui-même, parti ce vendredi, reviendra en septembre. On ne serait même pas étonné que l’un des trois compañeros passe la saison à Saint-Étienne. Christian est même le coiffeur de Trauco. Arrivés dimanche, les cinq Péruviens se sont installés à l’hôtel La Charpinière, à Saint-Galmier, en attendant de trouver une maison que le joueur cherche déjà."

Le peuple vert va booster Boudebouz

09/08/2019
Image

Le nouveau numéro 7 des Verts s'est confié dans la Pravda à paraître demain. Extraits.

"J'avais fait un stage d'été payant à Saint-Etienne, en 2000, où j'en avais profité pour aller voir un match à Geoffroy et ce public qui était descendu au bas des kops après un but. Un peuple de malades ! Ce public va me booster. Comme je dribblais tout le monde, mon père voulait me voir contre des jeunes venus de partout. Et je les ai tous dribblés, aussi. Après avoir discuté avec Saint-Étienne, mon père a voulu que je reste près de la maison. J'ai alors rejoint Sochaux. Mais il était écrit que je vienne ici un jour. J'attends de mon retour en France de retrouver la confiance d'un club et d'un entraîneur, et de faire marquer. Je ne suis pas égoïste et c'est ce que je sais faire de mieux sur un terrain. Je joue au foot pour trouver des solutions. Pas pour être malheureux. Quand Ghislain m'a appelé, je n'ai pas réfléchi. J'ai téléphoné à ma femme et j'ai dit oui.

Même en vacances, je ne peux pas m'arrêter de jouer. Je ne ressens pas ce besoin de me défoncer physiquement. Avec le ballon, c'est la gagne. Je ne suis pas dans la gestion. Lors du stage en Angleterre, les coaches ont essayé de me faire souffler. J'ai dit non. Je déteste rater un entraînement, le moindre jeu. J'adore mon métier et je ne l'arrêterai pas tant que je n'aurai pas ma dose. Et je suis loin de l'avoir. Cette passion m'a poussé à commettre une erreur au Betis. Je suis arrivé avec une entorse du ligament interne du genou gauche. Comme je n'avais jamais été plus heureux dans ma vie que lors de ma dernière saison à Montpellier, quand je prenais du plaisir en souffrant sur le terrain, j'avais trop envie de jouer. J'ai repris au bout de sept semaines au lieu de douze. Et j'ai traîné ça toute la saison."

Les 20 de Bourgogne

09/08/2019

Pour sa première en tant que numéro 1 des Verts Ghislain Printant a fait appel à 20 joueurs pour se déplacer à Dijon demain. En plus de KMP, Silva, Saliba et Abi annoncés forfaits, ce sont Sissoko, Honorat et Camara qui ne font pas partie du groupe. Nadé est par contre présent.

 

Ruffier, Moulin, Vermot

Debuchy, Trauco, Palencia, Perrin, Moukoudi, Fofana, Nadé

M'Vila, Aholou, Youssouf, Boudebouz

Khazri, Beric, Diony, Bouanga, Nordin, Hamouma

Oussam'a le seum (2)

09/08/2019
Image

Evoluant désormais à Vitesse Arnhem avec un léger embonpoint, l'ancien flop stéphanois Oussama Tannane, qui avait déjà le seum à Las Palmas, a récemment révélé qu'il avait sombré dans la dépression la saison passée après avoir été écarté pour raison disciplinaires à Utrecht.

"J’étais en dépression, je suis quelqu’un de très émotionnel et j’ai très vite laisser le football de côté en me disant qu’il fallait mieux que je fasse ma vie hors sport et football. C’était une période très difficile dans ma vie, j’ai beaucoup réfléchis à ma vie, surtout après mon exclusion au FC Utrecht" a déclaré l'incorrigible milieu offensive à Voetbal International comme le rapporte le site Lions de l'Atlas.

Le petit tacle glissé de Neal Maupay

09/08/2019
Image

Devenu Mouette mais pas muet, Neal Maupay glisse un petit tacle à ses anciens clubs français dans un entretien paru aujourd'hui sur le site de France Football. Extraits.

"Ce n'est pas du tout un regret de ne pas m'être imposé en Ligue 1. En France, tout n'était pas réuni pour que je sois performant. Je ne pense pas que les clubs dans lesquels j'étais avaient la patience de faire grandir les jeunes joueurs. C'est d'ailleurs pour ça que je suis allé à Brentford. Donc si j'arrive à m'imposer en Premier League alors que je ne me suis pas imposé en Ligue 1, ce ne sera pas un problème. J'en serais même fier.

Je me suis étoffé physiquement. En Championship, il y a vingt-quatre équipes, donc quarante-six matchs de Championnat. Vous jouez quasiment tous les trois jours, il n'y a pas de trêve à Noël... Au niveau physique et mental, c'est une charge énorme. J'ai beaucoup travaillé là-dessus, et avoir été performant me donne de la confiance pour la suite de ma carrière.

Les gens en France ne connaissent pas bien le football anglais. Ils connaissent la Premier League, les gros clubs, mais ils ne savent pas comment le reste marche. Je peux vous dire que les clubs de Championship sont beaucoup plus professionnels que la plupart des clubs de L1, que ce soit au niveau des installations ou du rythme de travail. il y a aussi l'aspect des fans. En Championship, tous les stades sont pleins."

Andrézieux toujours plus Vert

09/08/2019

Le site officiel d'Andrézieux Bouthéon FC du président François Clerc annonce aujourd'hui la signature de l'ancien pensionnaire (2010-2015) du centre de formation de l'ASSE, Ebrima Bojang. Le Gambien était mis à l'essai depuis quelques semaines. Il avait même marqué lors du match amical du 9 juillet dernier qui avait opposé l'ABFC à l'ASSE, match au cours duquel il s'était fracturé la pommette.

Ebrima Bojang (27 ans) était arrivé à l'ASSE en 2010 et reparti en 2015 après avoir disputé 22 matchs avec la réserve pour 5 buts marqués (2 en 2011-2012 et 3 en 2014-2015). Son passage chez les Verts avait été perturbé par de multiples blessures.
Il avait été déclaré inapte pour le football mais on avait retrouvé sa trace en janvier 2017 lorsqu'il avait signé en Suisse, au FC Azzuri 90 LS, un club de Lausanne opérant en 1ère Ligue (4ème division). Il y était resté 6 mois avaec un temps de jeu famélique de 22 minutes (2 entrées en jeu).

Andrezieux Bouthéon FC se colore un peu plus en Vert avec cette signature : le club forézien compte, en effet, dans ses rangs de N2 : Nicolas Markut, Anthony Vacheron, Hugo Di Piazza, Muamer Aljic, Léo Petrot, Antoine Baumel, Mathieu Goncalves Dias, Alexandre Pedrero et Gabay Allaigre, tous passés par la formation à l'ASSE.

 

Les Stéphanois interdits dans le centre de Dijon

09/08/2019
Image

Le préfet de la Côte d'Or a pondu un arrêté publié aujourd'hui interdisant aux supporters stéphanois d'aller dans le centre-ville de Dijon ce samedi. Voici quelques extraits sidérants des considérants...

Considérant que les supporters stéphanois ont été régulièrement impliqués dans des actions violentes avec différents clubs 

(...)

Considérant que lors de la dernière confrontation entre l’ASSE et le DFCO le 22 février 2019, 530 stéphanois dont une majorité d’ultras des Magic Fans et des Green Angels avaient effectué le déplacement et que 17 supporters stéphanois avaient été trouvés en possession d’engins pyrotechniques et avaient fait l’objet d’une procédure judiciaire et qu’au cours de ce match, il a été constaté 26 allumages d’artifices 

Considérant la présence massive d’ultras membres des Magic Fans et des Green Angels, réputés pour leur comportement agressif à laquelle s’ajoute un déplacement plus conséquent que la fois dernière de supporters stéphanois: 800 et 850

Considérant leur volonté d’être en début d’après midi au centre ville de Dijon pour s’alcooliser dans les bars et la nécessité d’imposer un horaire d’arrivée en leur interdisant certains secteurs de la ville

(...)

Considérant que dans ces conditions, la présence dans la ville de Dijon, sur la voie publique, en centre ville de personnes se prévalant de la qualité de supporter de l’ASSE ou se comportant comme tels, à l’occasion du match du 10 août 2019, présente des risques sérieux pour la sécurité des personnes et des biens."

Cohérent pour Clément

09/08/2019

Image

Défendant désormais les couleurs de Bourgoin-Jallieu (N3), l'ancien milieu de terrain stéphanois Jérémy Clément (34 ans) donne son avis sur la nouvelle saison des Verts dans Le Dauphiné Libéré.

"Il y a eu des départs, comme celui de Cabella, mais ils ont quand même gardé de très bons joueurs jusque-là comme Khazri, Debuchy, M’Vila... Le recrutement est également de qualité avec l’arrivée de Boudebouz.  Le changement d’entraîneur ne devrait pas contrarier les Verts C’est un changement dans la continuité, Ghislain Printant était déjà là la saison dernière. Ce que font les Stéphanois, cela reste cohérent. Ils seront dans la course à l’Europe."

Laurey revient sur l'échec Paulao

09/08/2019
Image

Dans une rafraîchissante interview accordée à Libération, l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey revient sur l'échec de Paulao à Sainté, qu'il avait déjà commenté il y a trois ans sur notre site, avant de citer un ancien joueur des Verts. Extraits.

"Quand je travaillais comme recruteur à Saint-Etienne, j’ai appris un truc de Christophe Galtier : il aimait bien prendre des joueurs qui connaissaient déjà la Ligue 1. Tu gagnes du temps. C’est marrant parce qu’aujourd’hui, Galtier est parti sur un projet complètement différent à Lille mais je partage son point de vue. Je me rappelle un défenseur brésilien qu’on avait fait venir du Portugal : il aurait pu devenir le meilleur défenseur de Ligue 1, facile. Et il a échoué. Vous savez, la barrière de la langue, une épouse qui a le spleen… Le foot, c’est du lien. Sans ça…

Je vais vous dire un truc : je suis un entraîneur de L2. Parce que la L2, c’est la L1 sans le cirque autour. Je me souviens d’une phrase du joueur Mathieu Bodmer : «J’aime le foot, mais pas du tout le barnum tout autour.» Je l’avais affichée dans le vestiaire. En L2, Libé ne vient pas me voir : il y a deux journalistes de la presse quotidienne régionale, tu leur donnes ta composition d’équipe une heure avant le match et tout le monde est content. Bon, je préfère le jeu en L1, les joueurs de L1 - avec tout le respect que je dois à ceux qui évoluent en L2 -, mais vous voyez l’idée."

Le Tallec n'oublie pas M'Vila

09/08/2019
Image

Dans sa dernière édition, le quotidien Ouest-France évoque les liens forts qui unissent le milieu de terrain montpelliérain Damien Le Tallec (petit frère de l'ancien Vert et actuel Orléanais Anthony) aux Stéphanois Laurent Huard et Yann M'Vila. Extraits.

"16 juillet 2019, dans l'avion en direction de Washington affrété par la LFP dans le cadre de sa tournée promotionnelle aux États-Unis, le Stéphanois Yann M'Vila et le Montpelliérain Damien Le Tallec prennent place l'un à côté de l'autre. Quelques rangs devant, leur ancien coach en réserve au Stade Rennais et désormais adjoint de Ghislain Printant à Saint-Étienne, Laurent Huard. "Ils étaient tous les deux au fond de l'avion comme deux bons élèves », rigole-t-il. "C'était bizarre d'être tous les trois dans le même avion", sourit Damien Le Tallec.

Et pour cause, les deux joueurs ont été formés ensemble au Stade Rennais et ont remporté la troisième Coupe Gambardella du club, en 2008, sous la houlette de Laurent Huard. "C'est mon meilleur souvenir à Rennes, se souvient Damien Le Tallec. On avait un groupe extraordinaire avec beaucoup de talent." Du talent, Le Tallec en a plein les pieds durant les quatre ans qu'il passe au centre de formation du Stade Rennais, entre 2005 et 2009. "Il se déplaçait bien, il était juste techniquement, avec des qualités collectives", analyse Laurent Huard. 

Lui qui jouait à l'époque attaquant avait planté pas moins de huit buts dans l'épopée victorieuse en Gambardella donc un quintuplé en huitième de finale. "C'est la plus belle compétition de jeunes, observe celui qui joue désormais milieu de terrain. On était un groupe très soudé, il y avait des liens très forts dans cette équipe. Ça crée des liens pour toute la vie." "Ce sont des trucs forts", se remémore également leur ancien coach, Laurent Huard. Damien Le Tallec garde un oeil attentif au club breton. "J'ai vécu de belles choses là-bas, je ne peux pas l'oublier. J'ai rencontré de très bons joueurs et de très belles personnes."

Saint-Etienne reste sixième

09/08/2019
Image

Comme la saison dernière et malgré une hausse supérieure à 20 M€, l'ASSE présente le 6e budget de l'élite selon la dernière édition du Parisien.

1. QSG : 530 M€

2. Vilains : 310 M€

3. Monaco : 220 M€

4. LOSC : 120 M€

5. OM : 110 M€

6. ASSE : 95 M€

7. FC Nantes : 70 M€

8. Stade Rennais : 65 M€

9. Bordeaux : 63 M€

10. OGC Nice : 50 M€

Avec Khazri et sans Sliti ?

09/08/2019
Image

En conférence de presse, Ghislain Printant a déclaré hier qu'il attendrait la séance d'entraînement de ce vendredi pour décider d'emmener Wahbi Khazri en Côte d'Or. Si le numéro 10 des Verts et des Aigles est de ce premier déplacement de la saison, il ne devrait pas retrouver sur le pré de Gaston-Gérard son coéquipier de la sélection tunisienne Naïm Sliti.

Il semble en effet que Stéphane Jobard ne nous ait pas raconté de bobards ! Comme nous l'avait annoncé le nouvel entraîneur dijonnais, le numéro 10 du DFCO n'est rentré de vacances qu'hier, soit deux jours plus tard que son homologue stéphanois.

"Naïm Sliti n'a pas participé à la séance collective de ce jeudi, il s'est préparé le matin aux Poussots, le natif de Marseille devant régler des détails administratifs. Si l’OM garde un œil sur lui, il pourrait se diriger vers l’Arabie Saoudite et Ettifaq, ses envies de départ demeurant intactes" précise Le Bien Public.

Les devoirs de réserve

09/08/2019
Image

A la veille d'étrenner ses nouvelles fonctions d'entraîneur de la réserve, Razik Nedder commente sa promotion avant de rappeler ses objectifs dans Le Progrès. Extraits.

"Depuis neuf ans, je suis au service de l’institution stéphanoise, et je réponds présent dès que l’on fait appel à moi. Les dirigeants estimaient que c’était une suite logique et le challenge me plaisait. Quand j’ai su que Laurent partait, je savais que cela allait générer un peu de mouvement. J’ai également été nommé responsable technique du centre de formation, cela me donne du travail supplémentaire, mais c’est aussi ce que je veux.

Le principal objectif est de former des joueurs capables d’évoluer chez nous en professionnel et de les mettre à disposition du coach. Et après, bien sûr, il y a un objectif de maintien qui est toujours compliqué à obtenir pour les équipes réserves. Je pense que notre effectif est de qualité, mais nous devrons lutter pour y parvenir. L'idée est d'amener les joueurs dans un football d’adultes en se fixant des objectifs ensemble. Je suis un entraîneur proche de mes joueurs et je ne veux pas que cela change."

Gaston-Gérard à guichets fermés ?

09/08/2019
Image

"Le match de ce samedi se jouera à guichets fermés, alors que lors du premier match de la saison dernière il restait des places. Certes, l’affiche est belle, avec l’AS Saint-Etienne" déclare Nicolas Scamtamburlo (responsable de la billetterie du DFCO) dans la dernière édition du Bien Public.

Kolo sera là ? (8)

09/08/2019
Image

Le Progrès du jour confirme l'imminent retour de Timothée Kolodziejczak en rappelant que le mercato stéphanois ne sera pas fini pour autant.

"Le dossier, qui traîne en longueur à cause des multiples intermédiaires qui se greffent sur les transferts en Amérique du Sud, devrait logiquement se concrétiser ce week-end. Le joueur, qui savait que le processus risquait d’être long, n’attend que le feu vert pour sauter dans l’avion.

L'arrivée d'un attaquat capable "de prendre la profondeur" selon le portrait-robot dressé par Printant, dépendra des départs de Loïs Diony et de Léo Lacroix qui ne seront pas retenus. En revanche, Assane Diousse, qui se remet d’une blessure, devrait a priori rester Stéphanois pour compléter la rotation au milieu de terrain."

N2 : Du lourd d'entrée à Aimé-Jacquet (2)

08/08/2019
Image

Président des Herbiers, Michel Landreau évoque dans la dernière édition du quotidien Ouest-France le match que jouera son équipe ce samedi à 17h00 au stade Aimé-Jacquet en ouverture de la saison de National 2. Extraits.

"On a pu préparer notre effectif dès le mois d'avril, comme lors de toutes les saisons. Cela n'avait rien à voir avec 2018 où on était pris par la Coupe de France. On s'est mieux préparés cette année. Mais ce n'est jamais facile, il faut du temps pour construire une équipe. En général, on essaye de renouveler la moitié de l'effectif, c'est ce qu'on a fait. En CFA, on faisait toujours comme ça. On a voulu mettre plus de jeunesse, de dynamisme.

Cette année, on a déjà une ossature en place. On essaye d'intégrer au mieux les nouveaux joueurs [ndp2 : dont l'ancien milieu de terrain des Verts et d'Andrézieux Florian Milla] pour avoir une équipe compétitive dès le début du championnat. On s'est donné les moyens de recruter une équipe qui va essayer de jouer les premiers rôles. Mais ça, c'est de la théorie. C'est sur le terrain que ça se décidera.

On n'a pas la chance de jouer la poule Bretagne, on aura donc de longs déplacements. Et ça commence fort avec un déplacement à Saint-Étienne samedi. Mais bon, quand on jouait en National, on se déplaçait sur toute la France. Après, c'est toujours très compliqué d'aller jouer une réserve professionnelle en premier match. Mais on jouera crânement notre chance. On en jouera trois cette saison. L'an dernier, on avait Bordeaux, Nîmes et Saint-Étienne, cette fois, ce sera Saint-Étienne, Nantes et Montpellier. Il faudra être prudents et efficaces."

Un plan anti-M'Vila à Dijon ?

08/08/2019
Image

En conférence de presse, le joueur offensif du DFCO Benjamin Jeannot a expliqué aujourd'hui qu'il avait visionné les actions du numéro 6 des Verts en vue du match de samedi soir à Gaston-Gérard.

"Les choses sérieuses commencent samedi avec un beau match contre Saint-Etienne. On a hâte d’y être. On est fin prêt, on a bien bossé. Le dernier match de préparation qu’on a gagné contre Nîmes nous a rassurés, on a répondu présent dans le domaine physique, ce qui nous avait un peu manqué la saison dernière. Dans le jeu direct on a été présent. On est prêt à faire beaucoup de courses. Il ne faut pas oublier qu’on n’est que Dijon donc il faut courir plus que l’adversaire. On attaque la saison par la réception d’une belle équipe européenne, qui a des joueurs de qualité. Mais on bosse bien cette semaine pour préparer ce match, on est bien en place pour leur poser des problèmes car on a des arguments.

Le match contre Nîmes j’ai joué numéro 10, c’était intéressant. Je me déplaçais bien entre les lignes, je faisais des appels en profondeur, je décrochais, je gardais la balle. Prendre le numéro 6 adverse quand il est dangereux, ça peut être un rôle qui peut être intéressant pour l’équipe si je l’utilise bien. J’ai fait un peu de vidéo avec Julio Tavares sur le placement de Yann M’Vila car c’est un joueur très important de l’effectif des Verts, il gère toutes leurs relances. Je me suis pour l'instant focalisé là-dessus, la présentation vidéo plus globale de cette équipe de Saint-Etienne sera effectuée vendredi ou samedi avant le match."

Une faim d'Aholou

08/08/2019

Sur le site de la Pravda, Jean-Eudes Aholou fait part de son ambition à l'orée de cette saison. Extraits.

"Ghislain Printant attend de moi que j'aide l'équipe. Où ? Cela dépendra des systèmes utilisés cette saison. Mais ce sera au milieu. En décembre dernier, on avait déjà essayé de me faire venir ici. Ça ne s'était pas fait car j'étais encore blessé. Tout est rentré en ordre depuis pour que je vienne à Saint-Étienne."

(...)

"Je ne suis pas encore au top de ma forme mais je me sens bien physiquement."

(...)

"À Monaco, j'ai vécu une saison compliquée, collectivement et individuellement. Pour la première fois de ma carrière, j'ai été blessé trois mois. Ce genre d'expérience t'aide aussi à grandir. Je suis animé par un sentiment de revanche, pas contre Monaco mais contre moi. J'ai envie de retrouver mon niveau pour aider Saint-Étienne, qui sort d'une saison exceptionnelle."

Kolo sera là ? (7)

08/08/2019

Le Consulat général du Mexique à Laredo a reçu aujourd'hui Timothée Kolodziejczak, (sûrement pour un renouvellement de visa) et lui a souhaité bonne chance pour son retour au football national, chez les Tigres de Monterrey. Ne viendrait-il donc pas à Sainté ?

Mais Cancha.com, site mexicain spécialisé dans le sport, a donné une version légèrement différente : "Le défenseur central Timothée Kolodziejczak rentrera en France. "Kolo" était à Laredo aujourd'hui pour mener à bien un processus d'immigration avant de retourner dans son pays, où il poursuivra sa carrière. Bien que le consulat du Mexique à Laredo ait annoncé le retour du joueur à Tigres, on sait qu’il cherchera une place dans une équipe de son pays."

L'international argentin des Tigres, Guido Pizarro, confirme, par ailleurs, sur le compte Twitter de Futbol Club ADN, cette information, à savoir que Kolo n'est pas inscrit à Tigres. Il s'est vu simplement accorder un visa de travail ce matin.

Donc Kolo bientôt à Sainté ?

On a eu ASM, on aura ACM ? (3)

08/08/2019
Image

A la lecture des montants dévoilés aujourd'hui par Le Télégramme, l'ASSE a peu de chances d'atteindre la cible Alexis Claude-Maurice, évoquée par Ouest-France le 19 juin puis par la Pravda du 10 juillet et commentée pour nous par Fabien Lemoine. Extraits.

"Après les 12 M€ offerts par Rennes, ce week-end, Norwich en a proposé 16,5 pour le milieu gauche du FC Lorient. Si ce transfert outre-Manche se réalisait, cela constituerait le record en Ligue 2. La balle, au moins en ce qui concerne l’offre du promu anglais en Premier League, est donc désormais dans le camp de Claude-Maurice, qui n’avait pas fait de l’Angleterre sa destination préférentielle et souhaiterait surtout un club lui offrant du temps de jeu et un projet sportif solide. West Ham avait déjà proposé 15 millions il y a quelques semaines."

M'Vila parti pour rester ?

08/08/2019
Image

En conférence de presse, Ghislain Printant a démenti à la mi-journée la lourdingue rumeur de But ! sur la pseudo-volonté de Yann M'Vila d'aller au bras de fer pour quitter un club avec lequel il est actuellement sous contrat jusqu'en 2022.

"On l'a vu à l'intersaison, à un moment donné il y a des choses qui peuvent arriver et c'est difficile d'aller contre [ndp 2 : allusion au transfert de Rémy Cabella à Krasnodar]. La seule chose que je peux dire, c'est que lors de mes différents entretiens avec mes cadres et notamment Yann M'Vila, pour moi Yann M'Vila est joueur de l'ASSE jusqu'à la fin de la saison. Maintenant, le mercato n'est pas terminé. Je n'ai pas une boule de cristal. Je ne sais pas ce qui peut se passer, ce qui peut arriver dans les jours ou les semaines à venir. Mais bon, c'est le lot de tout entraîneur. Si on a eu un entretien tous les deux, ce n'est pas moi qui ai dit "je veux que tu sois un joueur de Saint-Etienne", c'est à ma demande que je voulais savoir s'il était Stéphanois jusqu'à la fin de saison ou s'il se voyait sous d'autres cieux. A travers les discussions que nous avons eues, Yann m'a confirmé son souhait, son désir de rester parmi nous. Maintenant, on est le 8 août aujourd'hui."

Trauco trop content ! (2)

08/08/2019
Image

Après son agent lors du talk-show Daniel Games, c'est au tour de Miguel Trauco d'exprimer à la Pravda son bonheur d'avoir signé à Sainté. Extraits.

"C'est vraiment le coeur de la ville qui bat dans le club. Je suis allé voir des vidéos sur Internet. Comme avec Flamengo et le Pérou, cette ferveur me motive beaucoup. Le club est connu dans le monde entier et ces dernières années, il s'est très souvent qualifié pour la Coupe d'Europe. Et il est bien classé en Ligue 1, un Championnat très compétitif. J'ai très envie de jouer, de me montrer et de disputer une compétition prestigieuse comme la Ligue Europa.

Osvaldo Piazza a parlé avec le préparateur physique de la sélection du Pérou, il lui a vivement recommandé Saint-Étienne, notamment pour la ferveur des supporters, assez proches de celle de Flamengo. Je pense pouvoir transmettre cette ferveur stéphanoise au Pérou. Ça ne se limite pas d'ailleurs aux seuls Péruviens car depuis que j'ai signé, beaucoup de supporters de Flamengo m'ont dit qu'ils allaient continuer à me suivre, et également les résultats de Saint-Étienne.

J'ai pu jouer avec Flamengo, il y a une semaine. Mais je souffre plus du décalage horaire auquel je dois m'adapter. Je ne sais pas si je vais jouer samedi. La décision appartient à l'entraîneur. Moi, j'essaye de récupérer le plus possible en restant professionnel. Je n'ai pas eu de vacances après la Copa América. J'aime beaucoup déborder, centrer et adresser des passes décisives à mes équipiers. Je dois encore m'améliorer sur le plan défensif et au niveau du marquage."

Dijon sauvé par le Ndong ?

08/08/2019
Image

La recrue dijonnaise Didier Ndong, qui avait dit non à Sainté début 2018, se confie aujourd'hui dans Le Bien Public avant de recevoir les Verts samedi soir. Extraits.

"Beaucoup de joueurs se sont cassé les dents en Angleterre et je ne m’en suis pas mal sorti personnellement la première saison malgré la relégation de Sunderland. En janvier 2018, j'ai été prêté avec option d'achat à Watford mais je n'ai pas joué une seule minute avec les Hornets. Je suis retourné à Sunderland, qui venait d'enchaîner sa deuxième relégation.

Je me suis alors raté au niveau du comportement, avec des attitudes que je ne devais pas avoir. Même si une situation est mal gérée, j’aurais dû être patient et ne pas rester chez moi pendant trois mois. Le club me payait, j’étais son employé. Ce n’est pas digne d’un sportif de haut niveau.

Quand un club claque 20 millions d’euros sur toi, il y a quand même un respect à avoir. J’ai manqué d’expérience. Après avoir retrouvé les terrains grâce à Guingamp, j'ai fait le choix de demeurer en France. Dijon a su en profiter. Ce retour va me permettre de retrouver un équilibre, dans la vie comme sur le terrain."

Pas de Saliba

08/08/2019
Image

En conférence de presse, Ghislain Printant a déclaré à la mi-journée que William Saliba et Charles Abi ne sont pas aptes pour le match à Dijon. En phase de reprise, Gabriel Silva et Kévin Monnet-Paquet rateront également ce match de la première journée de L1.

Piatti charge Cavalry

08/08/2019
Image

En demi-finale aller du championnat canadien, l'Impact de Montréal a battu 2-1 le FC Cavalry la nuit dernière grâce à un doublé de son capitaine, l'ancien milieu offensif stéphanois Ignacio Piatti (34 ans).

C'est chic pour Bajic !

08/08/2019
Image

"Si Wahbi Khazri avait retrouvé le chemin de l'entraînement mardi soir en compagnie de Charles Abi, Stefan Bajic n'a pas pris part à la séance car il dispose d'une semaine de vacances supplémentaire" comme le souligne la dernière édition du Progrès. "Charles Abi, avec qui il avait disputé l'Euro, avait eu quelques jours de repos en plus avant la compétition" précise le quotidien régional.

Partager