Nedder frustré et déçu

11/01/2020
Image
 

Razik Nedder nous a livré sa réaction au sortir de la défaite concédée à domicile (0-3) par son équipe face à Angoulême cet après-midi à l'occasion de la reprise du championnat de Naional 2.

"On est frustré car je pense qu'on fait une bonne première mi-temps. Les joueurs disponibles m'ont incité à aligner une équipe plutôt offensive au coup d'envoi. Il y a une pénurie de milieux de terrain en ce moment, on n'avait pas vraiment de récupérateur. Ce n'était pas embêtant quand on a eu le ballon, c'était le cas en première mi-temps. Mais je suis déçu car on doit marquer dans nos temps forts. Sur les trente premières minutes, on a plusieurs situations, un penalty non sifflé... On doit être plus dangereux ! Je ne suis pas content, notamment de nos attaquants. On doit être plus tueurs, on doit faire mal.

Derrière on concède l'ouverture du score sur un manque de concentration. On siffle faute contre nous, on estime qu'elle est illégitime, on tourne le dos au ballon, on met du temps à se replacer. L'adversaire joue vte et on est sanctionné. Tu te retrouves mené à la mi-temps alors que t'as eu le ballon et que t'as été plutôt intéressant dans le jeu, dans l'utilisation du ballon.

Le scénario du début de la seconde mi-temps a été cauchemardesque. C'est la troisième fois qu'on joue une mi-temps à dix. On est encore utopique par moment. On a dix ballons à sortir de notre camp, les dix fois on veut les sortir proprement, en prenant certains risques. Par moment, dans des moments-clés, dans le jeu, il faut essayer d'aller toucher nos attaquants plus rapidement, faire remonter le bloc. On se met en danger tout seul, on concède un peno et un carton rouge face à une équipe qui a des atouts offensifs.

On ne se donne même pas la chance de jouer cette deuxième mi-temps. A dix contre onze, c'est devenu très compliqué, d'autant pus que c'était un match de reprise. Les garçons étaient fatigués sur ce terrain lourd, on a bataillé lors de cette mi-temps avec nos garçons de petit gabarit. Si on avait marqué dans nos temps forts, ça n'aurait pas été le même match mais là ça a tourné au cauchemar. On a manqué de jambes au milieu mais on le savait vu les joueurs disponibles aujourd'hui.

On va essayer d'aller chercher quelque chose à Blois la prochaine journée, contre une équipe qui joue la montée. On sait qu'on ne va pas gagner tous les matches quand on joue le maintien mais il faut éviter de se retrouver plusieurs fois en infériorité numérique. Il va falloir que nos joueurs offensifs fassent plus, avec plus de réalisme devant on se faciliterait les matches. Quand tu n'en mets pas une au fond sur cinq frappes et que l'adversaire fait mouche sur sa première occase, c'est diffille de l'emporter.

A nous de nous relever après sévère défaite. On sait que c'était un week-end particulier car il y a le match de Gambardella et celui des pros demain. On avait un groupe limité en nombre aujourd'hui mais surtout pas très homogène dans les profils. Mais il y aura automatiquement des week-end plus roses."

Diony à Anderlecht ? (2)

11/01/2020
Image
 

"L'opération Loïs Diony risque d'être difficile à réaliser pour les Mauves. En manque de moyens, les Belges souhaitent un prêt gratuit sans option d'achat obligatoire, ce qui ne correspond pas aux attentes des dirigeants stéphanois" précise France Football. "Les Verts espèrent un transfert sec ou un prêt avec option d'achat pour leur attaquant de 27 ans, arrivé dans le Forez à l'été 2017 pour 8 millions d'euros."

N2 : Engloutis par Angoulême (3)

11/01/2020
Image
 

L'ASSE continuant hélas à faire l'impasse sur la diffusion des matches de la réserve, c'est grâce au club amateur et visiteur d'Angoulême que vous avez pu voir cette rencontre de la 16e journée de National 2 en facebook live : vainqueurs 4-0 à l'aller, les Charentais ont encore battu Sainté 3-0 cet après-midi à Aimé-Jacquet sous les yeux de Claude Puel.

Devant ses parents, le gardien stéphanois des Angoumoisins Julien Chaumet (photo) n'a pas chômé en première période. Tout heureux de voir le tir de Tyrone Tormin passer juste à coté de sa lucarne à la 4e minute, il a été décisif sur une frappe de Luis Sanchez à la 6e puis sur une mine de Jérémy Porsan-Clemente à la 23e. Après que la recrue Kleyveens Hérelle a vendangé une belle occase à la 32e, les Verts ont concédé l'ouverture du score la minute suivante sur un centre venu de la droite repris au second poteau du pied gauche par Zinga.

Angoulême a fait le break dès le retour des vestiaires sur un penalty de Franco consécutif à une relance ratée de Stefan Bajic suivi d'une main d'Aboubacar Sidiki Kouyaté, expulsé pour cette faute. Si Tyrone Tormin et Gabriel Silva ont eu l'occasion de réduire le score, les Charentais ont fini par corser l'addition. Après avoir trouvé le poteau à la 69e, ils ont tué le match à la 84e sur un nouveau débordement côté droit exploité par le jeune Beaudou.

La compo : Bajic - Leleux, Kouyate, Llort - Porsan-Clemente (Mezaber, 82'), Petit, Sanchez (Durivaux, 66'), Benkhedim, Silva - Tormin, Hérelle (Bengueddoudj, 73').

Aubame claque puis craque

11/01/2020
Image
 

Le numéro 14 des Gunners a claqué son 14e pion de la saison de Premier League cet après-midi lors du match nul d'Arsenal sur le terrain de Crystal Palace.

Mais Aubame a été expulsé à la 67e minute pour une semelle sur le milieu allemand Max Meyer, contraint de sortir sur blessure.

Pour rappel, l'attaquant gabonais de 30 ans n'avait pris jusque-là qu'un carton rouge dans sa carrière, lors du derby de la Ruhr de l'automne 2017.

Donoyan replonge dans ses vertes années

11/01/2020
Image
 

Champion de France avec Sainté en 1964 puis avec Nantes en 1973, l'ex-gardien René Donoyan (79 ans) s'est confié à Ouest-France avant le match qui opposera ses deux anciens clubs demain après-midi. Extraits.

"Je jouais à La Ciotat et dans la sélection des cadets du sud-est tout en étant apprenti aux chantiers navals pour devenir dessinateur de coques de bateaux. Un jour, un recruteur de Saint-Etienne m’a proposé de rejoindre les Verts. J’avais 17 ans. C’était un rêve.

Les personnes qui m'ont le plus marqué à Saint-Etienne ? D’abord Jean Snella, un grand entraîneur. Il imposait une discipline de fer. Jeune, je n’avais pas le droit de pénétrer dans les vestiaires des pros. Parfois, il me demandait d’enlever les mauvaises herbes sur la ligne de but avec un couteau. Avec lui, j’étais au garde-à-vous. J’ai également côtoyé de grands joueurs comme Rachid Mekhloufi, Robert Herbin, Kees Rijvers et Roland Guillas. 

J’ai eu la chance de porter le maillot des deux plus grands clubs français des années 60-70. Saint-Etienne et Nantes, ce sont mes clubs de cœur. C’est Robert Budzynski, le directeur sportif, qui m’a recruté au FCN. Au FCN, comme à l’ASSE, j’ai eu la chance d’évoluer avec de grands footballeurs comme Hugo Bargas, Angel Marcos et, surtout, Henri Michel. Lui, c’était un sacré fêtard, mais aussi un meneur de jeu extraordinaire."

La pire toile de Spiderman

11/01/2020
Image
 

Entraîneur des gardiens du VAFC (8e de L2), Jérémie Janot a replongé dans ses vertes années dans un entretien paru aujourd'hui sur le site de Winamax. Extraits.

"Ma carrière a décollé après un arrêt décisif contre Troyes, en 1997, en deuxième division. C’était la dernière journée du championnat. Si on perdait, l’AS Saint-Étienne était reléguée en National et déposait le bilan. Le président l’avait rappelé dans la presse et devant les joueurs. C’était la mort du club. J’ai 19 ans, je prends mes responsabilités et sors un arrêt western à la 85e. L’équipe est sauvée !

Le dernier titre de champion de L2 en 2004  a vraiment marqué les supporters. Durant le stage de présaison, la DNCG avait rétrogradé le club à titre provisoire en National. On s’était maintenu de justesse, notre masse salariale était encadrée mais on a pourtant vécu une saison formidable avec Frédéric Antonetti. Notre équipe était composée de jeunes et de tauliers : Julien Sablé, Laurent Morestin, Lilian Compan…

Sablé était le capitaine rassembleur, l’aboyeur qui nous motivait par ses mots. Après l’avoir écouté, on n’avait qu’une seule envie : se mettre mal sur le terrain. Il y a des gars qui l’ouvrent beaucoup mais on a juste envie de leur dire : "La ferme !" Sablé, lui, transcendait l’équipe.

On gagnait sans être esthétique, à coup de 1-0. Dès qu’on marquait, on savait qu’on gagnerait. Cette saison a fortement marqué les supporters car on a remis l’église au centre du village. Cette équipe avait des valeurs qui leur plaisaient : il n’y avait pas du talent à tous les postes mais nous étions solidaires.

Ma pire toile ? Je jouais à Auxerre. J’ai tenté une sortie kamikaze et je découpe mon coéquipier Jean-Guy Wallemme. Je le fracasse. Vraiment. Le lendemain, dans le vestiaire, je n’ai pas fait le fier en le croisant. Mais il a été cool."

 

Diony à Anderlecht ?

11/01/2020
Image
 

Neuvième du championnat belge à 22 points du leader brugeois, Anderlecht "a noué des premiers contacts ces dernières heures avec Loïs Diony" selon RMC. Après s'être fait prêter Robert Beric il y a deux ans et demi, les Mauves vont-ils accueillir un autre avant-centre stéphanois en difficulté ? Pour rappel, le numéro 9 des Verts sous contrat avec l'ASSE jusqu'en 2021 n'a joué que 6 matches en équipe première toutes compétitions confondues cette saison et n'a claqué qu'un petit pion (lors de la défaite à Rennes).

Le coach charentais se méfie de Sainté

11/01/2020
Image
 

Dans la dernière édition charentaise du quotidien Sud-Ouest, le coach angoumoisin Hervé Loubat évoque le match que son équipe jouera cet après-midi à Aimé Jacquet lors de la 16e journée de National 2.

"On n'a plus plus joué en championnat depuis notre lourde défaite aux Herbiers du 30 novembre dernier. Il ne faut pas penser aux matchs en retard, d’autant que la plupart se dérouleront à l’extérieur. On a une rencontre à disputer à Saint-Étienne, il faut se concentrer sur cet objectif. On l’avait largement emporté à l’aller (4-0). On avait su être très efficace offensivement. Mais depuis, l’ASSE a progressé en sortant de la zone rouge. Je m’attends à un contexte différent. Comme on reçoit Strasbourg dans 8 jours en Coupe de France, on part à Saint-Étienne avec un groupe de 15 dont quelques jeunes.

Les joueurs savent que s’ils ne sont pas dans l’esprit, ils pourraient rater Strasbourg. On s’est aperçu samedi dernier en 32e de finale contre Challans que les valeurs morales étaient primordiales. Certes, nous affronterons une formation de Ligue 1 le week-end suivant, mais pour l’instant, le plus important, c’est ce match de championnat. J’attends des joueurs qu’ils fassent preuve de maturité. Les Verts auront à cœur de laver l’affront du match aller. C’est une équipe qui a mûri et qui peut potentiellement présenter un ou deux joueurs professionnels. Il faut se méfier de cette équipe qui vaut mieux que son classement actuel."

Chergui a douché Duvauchelle

11/01/2020
Image
 

Auteur de son 5e but de la saison, l'ancien capitaine de l'équipe réserve de l'ASSE Kamel Chergui a claqué hier dès la 6e minute le premier pion de la victoire (2-0) du Puy sur le terrain de Créteil lors de la 18e journée de National 1.

Cette 18e journée de National 1 a été marqué par le renversant succès du Villefranche-Beaujolais de Clément Cabaton, Sami Belkorchia et Kévin Martin contre Cholet. Menés 0-2 à la 83e minute, les Caladois se sont imposés 3-2. Ils profitent du match nul entre le Pau FC d'Alexis Guendouz et la Duchère de Moustapha Bayal Sall pour se hisser sur la troisième marche du podium, à deux points du leader Dunkerque entraîné par Claude Robin.

La réserve pressée de rejouer

11/01/2020
Image
 

Après trois semaines de trêve, la réserve (13e sur 16) reçoit ce samedi à 16h00 une équipe d'Angoulême (9e) qui l'avait écrasée 4-0 à l'aller et qui compte actuellement deux points de plus malgré ses quatre matches de moins. Dans la dernière édition du Progrès, Razik Nedder espère que ses protégés vont commencer cette nouvelle année du bon pied aux dépens d'un cub qui défiera Strasbourg dans 8 jours en 16e de finale de Coupe de France.

"Nous sommes pressés de rejouer. Nous avons repris en même temps que l’effectif professionnel, et, même si nous avons réalisé des oppositions internes, ce n’est pas la même chose. Nous avions quitté la compétition sur une série intéressante, il y a du mieux, mais ce ne sera pas simple pour ce match de reprise face à une belle équipe qui a prouvé ses bonnes dispositions en Coupe de France. Nous l’avons vu au match aller, et j’espère que ce match retour sera bien différent."

Sainté n'a pas retrouvé la santé

11/01/2020
Image
 

Comme le rapporte Le Progrès du jour, l'entraîneur des Verts a fait un point sur l'état de santé de ses joueurs hier en conférence de presse. Extraits.

"Je ne pense pas qu'il y aura des retours contre Nantes. Il faut voir peut-être pour Moukoudi, qui avait été malade et a repris l’entraînement", explique le manager général. Yann M’Vila, également souffrant depuis dix jours, ne devrait pas être retenu. Il a couru jeudi et a participé à des ateliers avec quelques partenaires le lendemain, comme Hamouma, blessé depuis un mois. Absent depuis deux mois, William Saliba, lui, a repris la course et a effectué la même séance que ses deux partenaires précités vendredi : "J’espère qu’il reprendra avec le groupe dans les prochains jours". Victime d’un problème ligamentaire, Zaydou Youssouf s’est entraîné à l’extérieur jeudi, pas vendredi."

Nanard travaille !

11/01/2020
Image
 

La Pravda du jour évoque les discussions relatives à la répartition des droits télé pour 2020-2024 (1,153 milliard d'euros par an, dont 780 M€ de Mediapro, 330 M€ de beIN Sports et 50 M€ de Free). Extraits.

"Lors de la dernière réunion du collège de L1, qui s'est tenue le 11 décembre, 16 clubs de l'élite (à l'exception du PSG, de l'OL, de l'OM et de Nice) ont en effet annoncé avoir trouvé un accord pour répartir les droits télé. ils veulent sortir du système actuel et fixer une clé de répartition de 1 à 2,35 (le différentiel entre le moins bien et le mieux loti), alors qu'elle est nettement moins égalitaire aujourd'hui (de 1 à 3,2).

Les 16 clubs concernés veulent en effet que le surplus obtenu pour les quatre prochaines saisons (les 400 M€ supplémentaires par rapport au contrat actuel) soit partagé en parts égales. En clair, les vingt clubs de L 1 recevraient chacun environ 20 M€ de plus, quels que soient leur classement passé, actuel, ou leur notoriété.

Si ces 16 clubs le veulent, ils peuvent faire adopter leur schéma de répartition puisqu'ils trouveront une majorité au CA. Mais pour l'heure, ils ont accepté qu'un groupe de travail composé de Jacques-Henri Eyraud (OM), Victoriano Melero (PSG), Thomas Jacquemier (Bordeaux), Bernard Caïazzo (Saint-Étienne), Olivier Létang (Rennes), Marc Keller (Strasbourg) et Bernard Joannin (Amiens) propose des aménagements."

Gueye fait encore gagner Nancy

10/01/2020
Image
 

Cinq jours après avoir qualifié Nancy pour les 16es de finale de Coupe de France, Makhtar Gueye a inscrit ce soir l'unique but de la victoire de l'ASNL contre le VAFC de Jérémie Janot, qui restait sur une série de sept matches sans défaite. Auteur de son 7e pion de la saison (le 5e en L2), l'attaquant sénégalais prêté par l'ASSE a cédé sa place en claudiquant à la 53e minute après avoir raté une balle de break. De retour dans le onze départ comme Baptiste Valette, Kenny Rocha Santos a mangé une biscotte à la 65e minute avant de céder sa place deux minutes plus tard sur blessure.

Prochain adversaire des Verts en Coupe de France (à Charléty le samedi 18 janvier à 18h00), le Paris FC a concédé le nul sur le terrain du FC Sochaux de Papou Paye (titulaire) après avoir mené près de 70 minutes et reste donc avant-dernier. Alors qu'il avait joué les 11 journées précédentes, Anthony Maisonnial a été relégué sur le banc par son nouvel entraîneur René Girard. Cette 20e journée de L2 a également été marquée par la défaite (3-2) à Clermont de l'Estac de Laurent Batlles, qui restait sur une série de quatre victoires, Dylan Chambost étant resté sur le banc.

Troyes reste troisième mais ne compte plus que deux points d'avance sur son plus proche poursuivant, l'AC Ajaccio d'Olivier Pantaloni ayant battu le GF 38 d'Arsène Elogo (titulaire). On aura également noté que Lamine Ghezali n'a toujours pas été rappelé dans l'équipe première de Châteauroux, qui remonte à la 15e place grâce à son succès 2-1 acquis dans l'Aveyron contre le Rodez de Nathanaël Dieng, David Douline et Nassim Ouammou, tous les trois titulaires.

Hérelle est là (2)

10/01/2020

L'arrivée de Kleyveens Hérelle (25 ans), présent depuis la reprise de l'entraînement des Verts (le mardi 31 décembre 2019), a enfin été officialisée par l'ASSE. L'ancien attaquant d'Avranches (N1) qui s'est engagé jusqu'à la fin de la saison vient renforcer l'équipe réserve qui évolue en N2 mais "une évaluation du potentiel du joueur et de sa progression sera réalisée à l'issue de cette période" selon le communiqué officiel.

Crédit photo : ASSE.

Les Verts tombent sur un Gémenos (4)

10/01/2020
Image

 

Entraîneur des U18 de l'AS Gémenos, Youness Louragh s'est livré sur le site Actufoot avant de recevoir l'ASSE ce dimanche à 14h30 en 32e de finale de Coupe Gambardella (match à suivre en direct sur notre forum).

"On prépare un match comme on a l’habitude de le faire tous les dimanches. On a joué dimanche et mercredi donc on travaille le match du mieux que possible. Notre parcours en Gambardella est déjà réussi, nous sommes qualifiés pour les 32es, ce qui n’avait jamais été fait dans l’histoire du club. Ce n’est que du bonus pour nous.

On a eu quelques échos sur l'ASSE mais ça ne veut rien dire car c’est en U19 National… On s’attend à une grosse équipe car c’est le tenant du titre, et car c’est centre de formation professionnel. On sait que ça va être compliqué pour nous car on n’a pas beaucoup d’infos.

Perso je préfère qu’on se concentre sur l’aspect sportif. Après, je sais que le club veut faire une belle fête avec du monde, mais je veux m’éloigner de ça, je ne rentre pas là-dedans, c’est de l'extra-sportif. On se doit d’être concentré pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions. Le public viendra nous supporter en masse, je l’espère."

Tshibuabua et Rivera dans les 18 Bleus U18

10/01/2020
Image Image

Les deux plus jeunes des 51 joueurs pros actuellement sous contrat avec l'ASSE font partie des 18 joueurs sélectionnés pour un stage de quatre jours de l'équipe de France U18 à Clairefontaine du dimanche 19 au mercredi 22 janvier 2019. Marvin Tshibuabua et Maxence Rivera y affronteront l'équipe de France U19 de Tyrone Tormin (le 21) et les U19 de l'Amiens SC (le lendemain).

Pereira, Coulibaly et Pallois pas là

10/01/2020
Image
 

Selon Ouest-France, trois joueurs nantais seront forfait pour blessure ce dimanche à Geoffroy-Guichard : Kalifa Coulibaly (photo) ne s'est pas remis de sa blessure à la cuisse, Nicolas Pallois et Roli Pereira ont encore les adducteurs qui sifflent. Reste à savoir si le néo-Canari Renaud Emond sera qualifié pour ce match de la 20e journée de L1.

Les Canaris contre le huis clos

10/01/2020
Image
 

A l'instar des Verts, les Canaris déplorent que le match de dimanche après-midi ait lieu à huis clos dans le Chaudron, comme le rapporte le quotidien Ouest-France.

Christian Gourcuff : "Ce n’est pas le foot… J’ai exercé pendant un an au Qatar à huis clos, enfin ce n’était pas à huis clos mais c’était pareil (rire) ! Ça enlève beaucoup de choses sur l’adrénaline et la motivation ça c’est clair. Le football c’est aussi l’émotion même si on sait qu’il y a les mêmes enjeux. C’est très particulier. C’est dommage pour tout le monde : les deux équipes, les fans. Ce n’est pas un avantage pour nous ni notre adversaire. Ça pénalise un peu tout le monde. Il n’y a pas de rythme, d’intensité, tout simplement. Ça fait plus match d’entraînement que de compétition. Après, ça reste un match à onze contre onze mais il manque quelque chose."

Imran Louza : "C’est la première fois pour moi. Ça va être assez difficile pour tout le monde sans supporters. On sait que ce sera dur de mettre du rythme, d’imposer quelque chose. À nous de tenter de prendre le match en main. Ça va être compliqué."

Molla Wague : "Ça va être la première fois que je joue à huis clos. Je n’ai pas l’habitude. Ça va être quelque chose à laquelle il ne faudra pas faire attention. On est à l’extérieur : dans tous les cas on n’est pas chez nous. Il ne faudra pas y faire attention. On sait ce que l’on doit faire en se déplaçant là-bas : bien commencer l’année 2020 en championnat là-bas."

Souvent contre Sainté Nantes déchante

10/01/2020
Image
 

Comme le souligne l'agence de statistiques sportives Opta, Sainté n’a perdu qu’un seul de ses 13 matches contre Nantes en Ligue 1 depuis le retour des Canaris dans l’élite en 2013/14 (7 victoires, 5 nuls), c’était le 10 janvier 2016 à la Beaujoire (1-2).

Le FCN est d’ailleurs l’équipe que Sainté a le plus jouée sans perdre en Ligue 1 à domicile au XXIe siècle (7 victoires, 3 nuls). Attention quand même : l'ASSE est l’équipe contre laquelle l’entraîneur des Canaris Christian Gourcuff a le plus gagné en Ligue 1 (10 victoires pour 5 nuls et 5 défaites).

Aux Verts d'éviter dimanche une quatrième défaite défaite consécutive en L1, ce qui ne leur est plus arrivé depuis 9 ans. A l'époque, les protégés de Christophe Galtier s'étaient inclinés successivement contre les vilains de Claude Puel, l'OM de Brandao, l'OGC Nice de François Clerc et Anthony Mounier et le Stade Malherbe de Caen de Yohan Mollo.

Ça revient et ça s'en va ?

10/01/2020
Image
 

Revenu a l'entraînement hier à l'instar de Gabriel Silva et Zaydou Youssouf, Yann M'Vila pourrait rejoindre la perfide Albion dès cet hiver selon Le Progrès du jour.

"Moins flamboyant que la saison dernière, l’ex-Rennais ne laisserait cependant pas insensible de l’autre côté de la Manche. Des clubs anglais de seconde partie de tableau auraient un œil attentif sur le Stéphanois. Après un passage à Sunderland (2015-2016), Yann M’Vila, lié avec l’ASSE jusqu’en juin 2022, pourrait se laisser tenter par un retour en Angleterre. De son côté, le club de la Loire réfléchirait sans doute en cas d’une belle offre pour laisser partir son joueur qui fêtera ses 30 ans fin juin."

Barthélémy tacle la commission de discipline

10/01/2020
Image
 

Avocat de l'association nationale des supporters,  Pierre Barthélémy commente dans la dernière édition du Progrès la sanction prononcée hier par la commission de discipline à l'encontre de l'ASSE (deux huis clos dont un avec sursis). Extraits.

"C’est n’importe quoi. On n’a jamais vu ça. Il suffira qu’un fumigène soit allumé pour que le huis clos total avec sursis tombe. Cela pose problème car la commission de discipline n’a plus aucune marge de manœuvre : le jour où quelque chose de vraiment grave va se passer, ils devront retirer des points, partir dans des sanctions gigantesques. Ils n’oseront jamais le faire car ça peut avoir de trop grosses conséquences. C’est catastrophique du point de vue du dialogue. On a l’impression que la Ligue est partie dans une croisade idéologique contre les fumigènes."

ASSE-QSG sur le podium

10/01/2020
Image
 

L'écrasante victoire de Paris à GG est sur le podium des meilleures audiences de la première partie de la saison de L1 selon la dernière édition de la Pravda.

1. QSG - OM (4-0, le 27 octobre) : 1 903 000 téléspectateurs

2. OM - Vilains (2-1, le 10 novembre) : 1 685 000 téléspectateurs

3. ASSE - QSG (0-4, le 15 décembre) : 1 421 000 téléspectateurs

GG à huis clos contre les Canaris, pas contre les Crocos !

09/01/2020
Image
 

Comme prévu, la grosse commission a statué ce soir sur les incidents survenus lors de l'écrasante victoire du QSG à GG le 15 décembre dernier. L'ASSE écope de deux matchs à huis clos total dans le Chaudron, dont un avec sursis. Sans surprise, les Verts seront donc privés de leurs supporters ce dimanche à 15h00 contre le FC Nantes mais ils pourront compter sur leur soutien le samedi 25 janvier à 20h00 contre le Nîmes Olympique.

Paris, boucherie

09/01/2020
Image
 

Opta a publié aujourd'hui les effroyables stats de l'ASSE contre le QSG depuis son dernier succès le 3 novembre 2012 en Ligue 1 (2-1) : 21 matches joués, 5 nuls, 16 défaites, 11 buts marqués 54 buts encaissés.

Les Verts tombent sur un Gémenos (3)

09/01/2020
Image
 

Les U18 de Gémenos, qui recevront les Verts ce dimanche à 14h30 en 32e de finale de Coupe Gambardella, se sont qualifiés aux tirs au but hier en huitième de finale de Coupe Pons sur le terrain de l'AS Mazargues. Malgré le coup de gueule du président gémenosien, cette rencontre n'a pas été reportée. Président de l'ancien club marseillais de Laurent Roussey, Thierry Gros, Chritophe Pignol et Gilbert Ceccarelli, Kamel Ferrag s'en explique sur Actufoot.

"Si le président de Gémenos nous avait contacté, on aurait pu faire en sorte de mettre, un club du district avec qui on entretenait de très bonnes relations jusqu’à présent, dans de bonnes conditions pour son match face à l’AS Saint-Etienne. Mais à aucun moment, on a été contacté pour un report ! Je suis donc très surpris qu’un monsieur se permette de passer par des voies détournées au District de Provence pour modifier l’horaire du match alors que les 48 heures réglementaires pour déplacer la rencontre sont déjà passées et alors qu’il ne nous en a même pas parlé. Si on avait été tenu au courant à l’avance et si les choses avaient été faites dans le respect de chacun, on aurait très volontiers accédé à sa requête et fait en sorte qu’ils disposent des meilleures conditions pour affronter l’ASSE. Mais le club de l’AS Mazargues n’a pas été respecté !"

Tous fanas de Fofana

09/01/2020
Image
 

Expulsé hier lors de son 15e match en pro avec l'ASSE, Wesley Fofana a reçu avant ce quart de finale de Coupe de la Ligue les éloges de ses anciens formateurs bucco-rhodaniens dans 20 Minutes. Extraits.

"Michel Cachia, qui l’a repéré dès 2007 à Marseille lors d’un match entre Repos Vitrolles et les Pennes-Mirabeau : "Wesley était poussin mais il jouait comme un gamin de 13 ans, assure son entraîneur à Bassin Minier puis aux Pennes-Mirabeau (de 2008 à 2011). J’ai vite senti qu’il avait tout pour réussir. C’était une véritable éponge : n’importe quelle consigne tactique était aussitôt acquise avec lui. Sa maturité pour aborder un match et son analyse du jeu étaient vraiment étonnantes. Il avait une rage de vaincre infernale."

David Diaz, son entraîneur en U13 à Air Bel : "C'était un petit très réservé, un défenseur pur et dur aimant les duels. Il était tellement impassable que je me permettais de le laisser seul en défense centrale. On lui disait d’y aller doucement car même s’il avait des jambes ''baguettes chinoises'', ça faisait des étincelles quand il taclait. Je me souviens aussi qu’après de gros tampons entre un attaquant adverse et lui, je suis parfois rentré sur la pelouse pour voir si ce n’était pas trop grave pour Wesley. Il était à chaque fois déjà debout avant que je n’arrive, c’était un roc ! Et puis il démontrait une intelligence de jeu comme très peu ont à cet âge-là. On a signalé à de très nombreuses reprises à des recruteurs de l’OM le potentiel de Wesley. Il n’y a que sur la fin qu’un éducateur du club s’est manifesté, mais l’ASSE avait déjà verrouillé le dossier.

Anthony Loupy, son coach en U15 à Air Bel : "En juin dernier, on ne pensait pas qu’il deviendrait un titulaire indiscutable en Ligue 1 avant même de fêter ses 19 ans, puis qu’il serait déjà question dans la presse d’un transfert record pour Saint-Etienne. Mais même s’il est très ambitieux, je ne pense pas que toutes ces rumeurs le bousculent trop. Il a toujours eu un jeu de tête hors pair. J'en avait fait mon capitaine, mon soldat."

Rivera n'a pas tout perdu

09/01/2020
Image
 

Maxence Rivera, qui a joué hier soir son premier match professionnel avec les Verts, n'aura pas tout perdu lors de cet écrasant succès du QSG.

Le très jeune attaquant (17 ans), qui n'a pas démérité, se voit décerner par la Pravda la meilleure note côté stéphanois (4/10), ex aequo avec Miguel Trauco et Mahdi Camara.

Comme le souligne le quotidien sportif, il a récupéré le maillot de Kylian Mbappé à l'issue de ce quart de finale de Coupe de la Ligue.

Un appuel à la remobilisation

09/01/2020
Image
 

Après la rouste prise au Parc, Claude Puel invite ses joueurs à se remobiliser ce dimanche face aux Canaris.

"Le scénario se répète contre Paris. On concède très vite l'ouverture du score, ensuite on revient puis on concède une expulsion qui met un terme au match. C'est dommage. Mais j'ai dit aux joueurs que le match le plus important de la semaine est celui contre Nantes. On avait une semaine à trois matches, ça tire un peu dans les jambes pour certains. Le mot d'ordre pour nous est de se remobiliser très vite et d'être présent en championnat face à une équipe de Nantes qui se sera bien reposée. Bien sûr que c'est un match qui sera très important. On verra les récupérations, sur qui on peut compter. Il faudra être performant. Le plus important, c'est le match de dimanche."

Sainté risque encore de prendre cher à Paris

09/01/2020
Image
 

Après avoir pris une nouvelle branlée au Parc hier soir, l'ASSE risque encore de prendre cher ce jeudi dans la capitale. C'est en effet aujourd'hui que la commission de discipline de la Ligue qu'on adule va étudier les incidents survenus le 15 décembre dernier lors de la lourde défaite à domicile contre le QSG, comme le souligne la Pravda du jour. Extraits.

"Au lendemain de ce triste spectacle, la commission de discipline s'était réunie en urgence et avait infligé un huis clos de tout le stade Geoffroy-Guichard à titre conservatoire. Il pourrait intervenir pour la réception de Nantes dimanche si la sanction était confirmée. Pour se défendre, l'ASSE va se déplacer en nombre : Xavier Thuilot, le directeur général des services, Samuel Rustem, directeur général adjoint des activités sportives, Emeric Mons, directeur de la sécurité et de la sûreté et Florian Merle, référent supporters. Olivier Martin, l'avocat du club, sera là aussi. Les dirigeants verts trouveraient injuste que tout le stade soit sanctionné pour les dérives de ses virages et avanceront notamment que la préfecture les a dédouanés lors d'une réunion de débriefing quatre jours après la rencontre. Une prochaine réunion avec les représentants de l'Etat est programmée la semaine prochaine."

L'entraîneur et le capitaine des Verts espèrent que les instances se montreront clémentes. "J'espère qu'on pourra avoir notre public pour le match de dimanche contre Nantes. Cela se décidera ce jeudi. Mon équipe a besoin de soutien pour pouvoir partir comme il faut dans cette deuxième partie de saison" a déclaré hier soir Claude Puel en conférence de presse. "On espère avoir du monde dans les tribunes dimanche" a ajouté Loïc Perrin.

Neymar a fâché La Bûche

09/01/2020
Image
 

Comme le rapporte la dernière édition du Progrès, Mathieu Debuchy s'est confié en zone mixte hier soir après la nouvelle déroute de l'ASSE au Parc des Princes.

"C’est corsé. C’est dur de repartir avec ce résultat. On ne s’est pas rendu la tâche facile en encaissant le premier but rapidement et en étant réduits à 10, comme en championnat. Je suis très énervé et agacé personnellement. Mais je ne vais pas polémiquer. Il y a aussi un peu d’arrogance de la part de l’adversaire. Après, quand on est défenseur on ne peut qu’être agacé d’en prendre six. Il faut repartir sur une nouvelle dynamique. On a cette chance de rejouer rapidement. Dès demain, on va devoir passer à autre chose pour préparer la venue de Nantes."

Partager