Bonnevay en campagne municipale

14/03/2020

Image

 

A l'instar de Patrick Revelli (Saint-Etienne), Christian Sarramagna (Roanne), Josuha Guilavogui (Toulon) et Christian Lopez (Le Cannet), Jacky Bonnevay est impliqué dans les élections municipales dont le premier tour aura lieu demain, comme le rapporte le site de la Pravda.

"Ayant installé sa résidence principale depuis une dizaine d'années à La Grande-Motte (Hérault), l'adjoint de Claude Puel a accepté la proposition de Stéphan Rossignol (LR), le maire sortant, de le rejoindre sur sa liste pour les élections municipales. Après avoir obtenu l'autorisation des dirigeants de l'ASSE, Bonnevay s'est lancé dans la campagne, n'hésitant pas à effectuer du tractage et du porte-à-porte lors de ses deux jours de repos, lundi et mardi dernier. "De 9 heures à 12 heures et de 15 heures à 17 heures, précise-t-il. Ces rencontres ont été enrichissantes, même si je me suis fait chambrer par le staff technique à mon retour au club. Dans la mesure où je travaille et habite au quotidien à Saint-Étienne, je me suis mis volontairement trente et unième et dernier sur la liste donc pas en position éligible. Mais il est important pour moi de m'impliquer dans la vie sociale de La Grande-Motte, une ville que j'adore."

Lolic, un Bosnien qui bosse bien (4)

14/03/2020
Image
 

En raison du coronavirus, l'UEFA a annulé le tournoi de développement U17 qu'Eldin Lolic aurait dû disputer contre la Roumanie (le 10 mars), le Qatar (le 12 mars) et l'Azerbaïdjan (le 15 mars). Mais le prometteur gardien stéphanois s'est quand même entraîné cette semaine en Bosnie-Herzégovine. Comme le rapporte Sarajevo Times, le protégé de Sylvain Gibert et Patrick Moreau a même disputé un match amical avant-hier à Zenica contre les U19 du club local. Titulaire, il a remporté cette rencontre 2-1 après avoir été remplacé à la pause.

Eysseric a le masque

14/03/2020
Image
 

Prêté par la Fiorentina au Hellas Vérone, l'ancien milieu offensif stéphanois Valentin Eysseric évique son confinement dans la dernière édition de Nice-Matin.

"C'est un peu la galère. On reste à la maison, on n'a pas le droit de bouger à part pour retirer de l'argent, faire les courses et aller à la pharmacie. Le centre d'entraînement est fermé et depuis trois jours on ne doit plus suivre le programme individuel. La consigne, c'est "surtout ne sortez pas !". Quand on a joué contre la Sampdoria, l'un des joueurs a été testé positivement. Certains de mes coéquipiers lui ont serré la main, l'ont relevé pendant le match. C'était un match à huis clos, un match de merde, ça n'avait plus de sens et la Série A a été suspendue. En France, ils ont mis une plombe à suspendre les championnats, on a pris ce virus beaucoup trop à la légère, notamment dans le monde du foot. Quand je vois 2 000 supporters du PSG faire la fête devant le Parc, j'hallucine ! Au début, on rigolait quand certains portaient des masques mais au final ils avaient raison. On ne s'entraîne plus, le championnat ne reprendra jamais début avril comme c'est prévu. Vérone est une ville complètement morte. Tout est fermé. Quand je sors faire mes courses, je porte un masque. C'est comme un couvre-feu. Cela peut choquer mais c'est la seule solution."

Bouanga privé de Gabon

14/03/2020
Image
 

A cause du coronavirus, la Confédération Africaine de Football a décidé hier soir de reporter les matches des éliminatoires de la CAN 2021 que Denis Bouanga aurait dû jouer aux côtés de Pierre-Emerick Aubameyang et Kévin Mayi contre les Scorpions de Saidy Janko le 26 mars au Gabon et le 30 mars en Gambie.

Sainté Glanz les hostilités (2)

14/03/2020
Image
 

Avocat de l'ASSE, Maïtre Olivier Martin (photo) confirme dans la dernière édition de l'hedomdaire L'Essor l'information révélée par la Pravda il y a dix jours.

"Nous avons envoyé une mise en demeure à Patrick Glanz pour signifier que nous mettons un terme au dernier mandat signé avec lui, qui est toujours exécutoire (…) Nous ne lui paierons pas les derniers honoraires qu'il devait recevoir. Nous lui demandons le remboursement de l'ensemble des commissions qui lui ont été versées lors du recrutement de Stéphane Ruffier, en 2011, et des trois prolongations du gardien de but qui ont été signées depuis, soit près de 1,6 M€. Du fait qu'il se présente comme l'agent du joueur, nous considérons que les mandats signés avec le club sont nuls. En parallèle, nous avons saisi la commission fédérale des agents sportifs pour non-respect de la déontologie et du règlement. Le club est prêt à saisir le tribunal de commerce si Patrick Glanz ne s'exécute pas."

 

Crédit photo : Le Point

Nanard s'active

14/03/2020
Image
 

Poursuivant sa tournée médiatique, Bernard Caïazzo s'est attribué hier sur les ondes d'Activ Radio la paternité de la suspension des compétitions alors qu'il jugeait cette indée "inconcevable" il y a trois jours dans Le Monde.

"La situation est historique. C’est l’ASSE qui a pris l’initiative d’appeler tous les clubs, la plupart des clubs de Ligue 1 en disant qu’on est dans une situation difficile et que jouer à huis clos sans supporters c’est aussi oublier les joueurs, c’est leur faire prendre des risques. Il y a aussi des personnes autour qui sont sur un match. Vu ce qui s’est passé sur les autres sports, vu ce qui se passe dans les autres pays, la raison faisait qu’on devait suspendre le championnat et ne pas jouer.

Nous avons décidé d’attendre ensuite tous ensemble l’allocution du Président de la République. A la suite de cette allocution, bien évidemment, tout le monde s’est rallié au point de vue de l’ASSE et d’un certain nombre de clubs qui avaient pris cette initiative. Le président de la fédération, de la Ligue, tout le monde a été responsable. C’est une question qui dépasse le sport, c’est une responsabilité sociale. On est en plein milieu d’une crise, on espère qu’elle durera le moins longtemps possible.

Tout le monde est touché mais il faudra bien que le football reprenne à un moment donné. On a des crises parfois mais le sport continue. Le sport nous permet de dépasser par des moments de bonheur les mauvais moments d’une situation sociale. Il est très possible que l’UEFA décide mardi de repousser l’Euro. Bien évidemment, on prendra alors d’autres décisions, on a une nouvelle réunion mardi.

Il est très possible – moi j’espère que ça va se passer comme ça – qu’on joue en mai et en juin. Bien évidemment dans ces cas-là on espère que les matches se joueront avec nos supporters. La finale de Coupe de France nous tient beaucoup à cœur, bien évidemment il est hors de question de la jouer à huis clos, ça n’aurait pas de sens.

On espère que la crise passe et qu’on puisse rejouer au football car le football c’est un moyen de donner du bonheur à tous ceux qui souffrent. On a tous cette perspective de cette merveilleuse finale qu’on voudrait vivre, de Coupe de France, après 48 ans. Moi je suis un optimiste, et je dis cette finale, nous la vivrons, elle sera certainement décalée, mais on la vivra, que ce soit en mai ou en juin. Je suis sûr qu’on la vivra tous ensemble."

On rappellera au président du conseil de surveillance de l'ASSE que la dernière finale de Coupe de France disputée par les Verts s'est déroulée il y a 38 ans. Il y a 48 ans, Georges Carnus et Bernard Bosquier l'avait remportée aux dépens de Bastia mais sous le maillot de l'OM, premier club de coeur de notre inénarrable Nanard.

Noël évoque l'été

14/03/2020
Image
 

Dans la dernière édition du Parisien, Noël Le Graët évoque l'impact du coronavirus sur la fin de saison. Extraits.

"La finale de Coupe de France PSG-ASSE est prévue le 25 avril. D’ici là, aura-t-on la possibilité de rejouer ? Je n’en sais rien. Si la date reste possible, la finale sera disputée, sinon on appliquera un report. Donner des dates de reprise du championnat ne serait pas prudent. Aujourd'hui, l’objectif est de vaincre le virus ! Pas de jouer au foot. On aura toute notre vie ensuite pour rejouer au foot. Les dates n’ont pas beaucoup d’importance.

Si on rejoue fin septembre, ce sera compliqué, par contre on peut jouer en mai, juin ou juillet. Mais qui peut aujourd’hui dire que l’on va rejouer le 13 avril, le 22 avril ou le 3 mai ? Personne ! Finir les championnats mi-juillet ? Tout est possible ! C’est plus dur de vaincre le virus que de trouver une date pour le foot. Il ne faut pas changer de débat. Les contrats de certains joueurs se terminent le 30 juin ? On trouvera une solution. Cela n’a aucune importance."

Inconcevable mais inéluctable (6)

14/03/2020

Interrogé par la Pravda, Xavier Thuilot (directeur général de l'ASSE) s'est exprimé sur l'arrêt des activités du club ainsi qu'un éventuel arrêt définitif de la Ligue 1. Extraits : 

"Dans un cas comme celui-là, les conditions sanitaires de protection de la santé priment. On n'a pas attendu la lettre de la DTN pour fermer notre centre de formation. La production de spectacles s'étant arrêtée, c'était s'entraîner pour ne pas jouer. En terme sportif, quitte à couper, autant couper tout de suite. Tous les salariés de l'AS Saint-Étienne qui le peuvent sont en télétravail.

Cela fait partie des hypothèses car on va dans l'inconnu. Quand on voit que le Giro (le tour d'Italie cycliste), dont le départ devait être donné le 9 mai, a déjà été reporté en Italie, qui vit son pic de contamination, cela donne à réfléchir. 

Franchement, on n'est pas dans ces calculs. On subit une situation qui, en termes d'organisation, est inédite. On n'est plus dans les petits calculs franchouillards, dont l'un constituerait, par exemple, à prendre le classement de la saison passée (l'ASSE avait terminé quatrième, se qualifiant directement pour la phase de groupes de la Ligue Europa)."

Jean-Michel Aulas, qui s'est livré hier dans Le Monde à ce petit calcul franchouillard, a fait réagir Dimitri Payet sur twitter : "Mais il est sérieux celui-là ? Il a craqué, il faut prendre sa température vite ! C'est quoi le classement actuel ? Ah d'accord j'ai compris. C'est bien tenté !"

Crédit photo : France 3.

Maïga revient sur ses galères chez les Verts

14/03/2020
Image
 

Dans un entretien publié ce vendredi sur le site ivoirien Spormania, Habib Maïga est revenu sur ses vertes galères. Extraits.

"J'ai connu beaucoup de pépins physiques avec les Verts. Ma première année a été vraiment difficile. J'ai traversé une période compliquée. J'ai dû batailler dur pour imposer le respect car il y a eu pas mal de frustrations. En août 2015, j'ai eu une blessure aux cervicales où j'ai failli laisser ma vie. J'ai encore la cicatrice dans le cou. Cela a entraîné une saison blanche car ça a duré dix mois. Et j'étais en fin de contrat. Ajouté à celà les problèmes musculaires... difficile dans ces conditions de signer un contrat professionnel.

Malgré tout le club m'a proposé un contrat amateur, pour m'aider. Mais cela signifie que je n'avais pas de salaire. Je jouais juste avec les couleurs du club. Avec la réserve, je ne recevais que les primes de match. Je ne pouvais par refuser car je n'avais pas beaucoup joué. J'étais payé par Pôle Emploi pendant quatre ans. J'ai caché cela à ma famille. Je ne voulais pas affecter ma mère. J'ai gardé tout ça pour moi. Aux entraînements, je me battais et j'ai enfin eu mon contrat professionnel.

Un contrat professionnel, tout le monde peut l'avoir. Mais c'est prolonger, enchaîner les matches en Ligue 1 qui est le plus dur. A Saint-Etienne, les jeunes n'étaient pas mis en avant. A son arrivée, Oscar Garcia  a fait confiance à quelques jeunes mais les dirigeants voulaient des résutats de suite. Je n'ai fait qu'un seul match contre Lille avec l'intérimaire Julien Sablé. Gasset a fait signer plusieurs joueurs expérimentés à Saint-Etienne. Il ne me connaissait pas et ne m'a pas fait confiance. Je faisais pourtant de bonnes séances à l'entraînement comme arrière gauche, droit, milieu défensif...

Je ne sais pas pourquoi Gasset ne m'a pas fait confiance. Certainement qu'il avait la pression des résultats. J'ai eu une proposition du Legia Varsovie. C'était une bonne proposition financière mais je l'ai repoussée en espérant jouer avec les Verts. Je cirais le banc malgré de bonnes séances. Vu que le mercato russe fermait fin février, j'ai signé à Arsenal Toula. J'étais dégoûté. Bizarrement, Gasset refusait de me libérer en raison de mes bonnes performances à l'entraînement. Je lui ai dit clairement que j'avais besoin de jouer. J'ai finalement forcé mon départ, le dernier jour du mercato. Je souligne que je suis parti de Saint-Etienne sans palabres.

Frédéric Antonetti avait confié à Gérard Fernandez, le responsable du recrutement des jeunes au centre de formation de l'ASSE, qu'il me recruterait dès qu'il aurait un club. Etant mon mentor chez les Verts, Gérard Fernandez avait confié cela à mon agent. Lorsque Frédéric Antonetti a été nommé au FC Metz, il m'a contacté. Je n'ai pas hésité à le suivre. A Metz, j'ai ce que je cherchais : la tranquillité, la stabilité. J'ai retrouvé la confiance. Quand le club a voulu lever l'option d'achat, je n'ai pas hésité un seul instant ! Cette saison j'enchaîne les matches en L1, c'est bien. Il y a encore un Maïga à l'ASSE, mon petit frère Abdoul Abass. Il a de grosses chances de réussir dans le Forez. Même au plus haut niveau. Il est complet, il joue un peu partout au milieu de terrain. Il a eu 19 ans le 4 février. S'il accepte de travailler dur, de faire des sacrifices, il aura une belle carrière."

Nanard défend les sardines et les dogues

13/03/2020
Image
 

Commentant le dernier rapport annuel de la DNCG dans Le Monde d'aujourd'hui, Bernard Caïazzo défend l'OM (-91,4 M€), le LOSC (-66,6 M€) et les Girondins (-25,7 M€).

"Ces trois clubs sont costauds financièrement. D’un point de vue comptable, l’OM n’a pas de déficit puisque l’actionnaire le comble lui-même avec des fonds propres. Le LOSC a demandé un délai d’un mois pour clôturer ses comptes qui étaient effectivement déficitaires au 30 juin 2019. Au 31 juillet, ils étaient légèrement excédentaires grâce aux transferts donc on peut considérer que les pertes cumulées s’élèvent à moins de 100 millions d’euros en réalité.

Les droits TV vont augmenter de 400 millions d’euros pour la période 2020-2024, si bien que les prévisions sur l’exercice en cours montraient une progression du bilan financier des clubs. Même si les voyants étaient encore au vert il y a peu, il ne faut pas se croire riche dans la situation actuelle.

Aujourd’hui, je considère que la DNCG a raison de mettre en avant certains points négatifs car le ciel s’est assombri et l’extrême prudence est de mise. Saint-Etienne est le seul club en France à avoir enchaîné dix années dans le vert. Pour les clubs français, c’est impossible de s’approcher du niveau de puissance financière du PSG."

Inconcevable mais inéluctable (5)

13/03/2020
Image
 

Bernard Caïazzo avait affirmé avant-hier dans Le Monde que la suspension du championnat était "inconcevable". Maintenant qu'elle est actée, Nanard se présente comme son principal militant dans une interview accordée ce soir à Eurosport

"La suspension du championnat de France ? Je crois que j'étais l'un de ceux qui ont milité le plus là-dessus. Hier on a mobilisé un certain nombre de clubs. Ce n'était pas ce qui était prévu, car à la suite du conseil d'administration de la Ligue de mercredi, il s’agissait de faire des huis clos. Avant l'intervention du Président de la République, notre sentiment c'était qu’on ne pouvait pas être les seuls à jouer à huis clos, il y avait des questions de santé, on craignait pour la santé de nos joueurs. On a vu ce qui se passe à la Juve et au Real, on se demande comment est-ce possible que l'on n'ait pas des joueurs qui finissent par être touchés ? Donc nous nous sommes fortement mobilisés.

On avait une petite minorité de clubs qui l'était moins. Mais quand ils ont entendu bien évidemment les propos du Président de la République, tout le monde a rallié le mouvement. On a mobilisé la Ligue, la Fédération et en fait on a demandé au conseil d'administration de prendre une décision et bien sûr tout le monde a voté à l'unanimité ce matin. À un moment donné, on ne parle plus de sport, on ne parle plus de football, mais de responsabilité civique et sociale. On est au milieu d'une crise majeure, sanitaire, il faut penser avant tout à la santé pas seulement des joueurs, mais des dirigeants, des personnes qui travaillent dans les clubs, des trucs et bien sûr les supporters.

Maintenant il faut avoir une vision, se dire qu’on est dans une bataille sanitaire et il faut la gagner. Si le championnat ne reprenait pas, ce serait une catastrophe économique, c’est sûr ! Ce serait un secteur d'activité complètement sinistré. Potentiellement c’est possible si les choses ne s’arrangent pas. On ne peut pas imaginer qu’on peut se passer pendant trois ou quatre mois des ressources, continuer à payer nos charges et nos joueurs et se passer des ressources qui vont avec. Ce n’est pas possible !

Soyons très clairs : des problèmes importants de droits télés pourraient mettre à mal un tiers des clubs professionnels français et les envoyer en faillite. On est loti exactement pareil que les petites entreprises, les artisans, les commerçants, les restaurants... Dans l’économie française, une crise qui durerait ferait des dégâts majeurs. C’est vrai pour le football mais pas que pour le football, c’est vrai malheureusement pour la totalité du tissu économique français.

Le gouvernement a promis un certain nombre de choses, on va voir comment ça va se passer. Je sais que la DNCG a prolongé les remises de dossier à la mi-mai. Je sais également que les passages à la DNCG ne se feront qu'en juillet. Le football va faire de son mieux pour essayer de se retrouver dans une situation qui soit la plus consciente. Tout le monde a conscience des difficultés, le gouvernement aussi. C’est aussi vrai dans tous les autres pays."

 

Crédit photo : So Foot

Vendredi 13 chapitre final

13/03/2020

Ce matin, les Verts se sont donc entraînés pour la dernière fois, jusqu'à nouvel ordre a précisé le club dans son communiqué officiel.

France Bleu annonce une reprise d'entraînement lundi 23 mars. Nos joueurs ont donc 9 jours de vacances !

En Ligue 1, il y a deux écoles : Toulouse, Bordeaux ou Rennes ont mis leurs joueurs en vacances comme l'ASSE.

En revanche, Nice Nantes ou Lille ont décidé de poursuivre les entraînements.

Quant à nos futurs adversaires monégasques, ils sont au repos jusqu'à mercredi 18 mars.

Inconcevable mais inéluctable ? (4)

13/03/2020

Faisant suite à la décision de la LFP de suspendre la Ligue 1 et la Ligue 2, l'ASSE vient d'annoncer via un communiqué que le club suspend également l'ensemble de ses activités : 

"L’AS Saint-Étienne approuve la décision de la Ligue de Football Professionnel de suspendre le Championnat de Ligue 1 Conforama.

La santé de tous constitue aujourd’hui une priorité absolue.

Soucieuse d’appliquer toutes les mesures visant à protéger l’ensemble de ses publics contre l’épidémie de COVID-19, l’ASSE a également décidé de suspendre les entraînements de toutes ses équipes, masculines et féminines, du groupe professionnel jusqu’à l’école de football.

Par ailleurs, le Service billetterie du stade Geoffroy-Guichard et le Musée des Verts seront fermés à compter du lundi 16 mars et pour une durée indéterminée.

L’ASSE remercie une nouvelle fois l’ensemble de ses supporters de leur compréhension et invite chacun à respecter les recommandations des autorités sanitaires."

Inconcevable mais inéluctable ? (3)

13/03/2020

lfp

Comme l'avait anticipé Nanard hier, la LFP vient d'officialiser par communiqué la suspension de la Ligue 1 et de la ligue 2 avec effet immédiat, et jusqu'à nouvel ordre.

Les Verts ne se rendront donc pas à Monaco ce week-end.

Le conseil d'administration de la Ligue se réunira à nouveau le 17 mars, suite à la réunion programmée par l’UEFA (qui devrait décider du calendrier de fin de saison des coupes européennes et de l'Euro 2020).

Un Kita qui tacle

13/03/2020
Image
 

Dans Le Parisien, Waldemar Kita glisse un petit tacle aux dirigeants qui comme Nanard ne voulaient pas entendre parler d'une suspension du championnat pour des raisons financières.

"Je travaille dans le milieu médical. Il m’est apparu très vite que cette histoire de coronavirus allait prendre des proportions considérables. Au début, les autres présidents de L1 et L2 m’ont regardé avec l’air de dire : « Mais qu’est-ce qui lui prend de s’affoler comme ça ? » Aujourd’hui, je crois qu’on me voit différemment. J’ai pourtant une vision simple : le foot pro, ce n’est pas que des droits télé et de l’argent. C’est de l’humain.

Les huis clos, c’est n’importe quoi ! Une équipe qui joue, entre les joueurs, le staff, les dirigeants et les administratifs, ce sont plusieurs centaines de personnes qui se retrouvent au même endroit en même temps. Le risque de contamination existe. il faut stopper la Ligue 1 pendant au moins un mois. Ou déjà quinze jours ou trois semaines. Ensuite, on regarde où en est le pic de l’épidémie et on décide si on reprend ou si on poursuit l’arrêt."

Fabregas s'agace

13/03/2020
Image
 

Comme le souligne aujourd'hui Nice-Matin, le milieu de terrain monégasque Cesc Fabregas a interpellé la LFP hier soir pour qu'elle suspende le championnat de France. "Qu'est-ce que vous attendez ?" a lancé sur son compte twitter l'ancien champion du monde. Décevant sur le Rocher, l'ex-crack a reçu pas mal de réponses de la part de supporters monégasques : "Que tu coures", "que tu te sortes les doigts du cul", "que tu partes", "que tu retrouves ton niveau de jeu", "que tu sois plus décisif", "de voir de la peur dans les yeux de tes adversaires quand tu as le ballon", "plus de hargne et de volonté", "que tu marches sur Sainté." 'Toi t'as pas envie d'affronter Denis Bouanga dimanche" s'amuse le twittos stéphanois Bieric.

 

Inconcevable mais inéluctable ? (2)

13/03/2020
Image
 

Nanard, qui affirmait la veille dans Le Monde que la suspension du championnat était "inconcevable", concède aujourd'hui dans Le Progrès qu'elle est inéluctable.

"La LFP serait bien obligée de suivre si les ligues voisines prennent une telle décision. C’est la moins mauvaise des solution.  Je préfère ce scénario avec nos supporters plutôt que le huis clos même si on doit rester tout avril sans jouer. La finale de la Coupe de France sera sans doute reportée, c’est le risque."

Inconcevable mais inéluctable ?

12/03/2020
Image
 

"Nous avons dû nous résoudre au huis clos vis-à-vis des diffuseurs, qui payent pour un spectacle. Ces revenus sont si primordiaux pour nous qu’il est inconcevable de mettre le championnat en suspens" déclare notre inénarrable Nanard dans la dernière édition du Monde.

Le conseil d'administration de la LFP devrait pourtant acter demain matin la suspension des championnats de L1 et de L2 selon la Pravda. Une décison inéluctable pour Galette : "les matches ne vont très vite plus avoir lieu. Rien n'est plus important que la santé. Je suis convaincu qu'il va y avoir des décisions importantes qui seront prises. Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement."

La FFF suspend l'ensemble de ses compétitions

12/03/2020
Image
 

Dans un communiqué paru ce soir, Noël Le Graët annonce que la FFF suspend toutes ses compétitions.

"Les annonces du Président de la République conduisent la Fédération Française de Football à prendre ses responsabilités pour contribuer sans ambiguïté à endiguer la crise sanitaire qui frappe notre pays. En conséquence, je souhaite annoncer dès ce soir la suspension de l’ensemble des activités et compétitions gérées par la Fédération, ses ligues et ses districts, sur l'ensemble du territoire. Ainsi, tous les championnats amateurs féminins et masculins, de toutes les catégories d’âge, les divers tournois et rassemblements, les entraînements et l’activité des écoles de football sont interrompus à compter de demain vendredi 13 mars, et jusqu'à nouvel ordre. Ils reprendront dès que les conditions sanitaires le permettront."

Pour rappel, la réserve de l'ASSE (avant-dernière) aurait dû jouer à Bourges samedi et les Amazones (deuxièmes) auraient dû recevoir Arras ce dimanche.

Selon la chaîne de la Pravda, la LFP devrait à son tour suspendre les championnats de L1 et de L2 demain matin.

Sylvestre fana de Saliba

12/03/2020
Image
 

Ancien défenseur d'Arsenal, Mickaël Sylvestre encense le numéro 4 des Verts sur le site Goal.

"William Saliba sera titulaire dès qu'il rejoindra Arsenal la saison prochaine. Il joue actuellement pour une équipe de Saint-Etienne en difficulté, mais ses performances ont été bonnes et il a été constant. Défensivement, il est fort, donc il cherchera à impressionner en pré-saison. Il devra s'adapter pendant cette période, mais il a suffisamment de temps pour apprendre du staff et des joueurs d'Arsenal. Il est encore très jeune mais a une grande expérience en Ligue 1. Il continuera à apprendre des défenseurs centraux actuels, mais il aura un rôle important à jouer dès le premier jour."

Lopez éligible

12/03/2020
Image
 

Patrick Revelli, Christian Sarramagna et Josuha Guilavogui ne sont pas les seuls anciens Verts engagés dans les élections municipales dont le premier tour aura lieu ce dimanche. Comme le souligne Nice-Matin, Christian Lopez est en position éligible (12e) sur la liste conduite au Cannet (Alpes-Maritimes) par Michel Tabarot, députée LR dont le père Robert est un ancien champion de boxe (pas monégasque mais surnommé "Le Rocher") et un ex-dirigeant de l'OAS. Pour rappel, l'ancien défenseur central stéphanois est actuellement manager général l’ES Cannet-Rocheville après en avoir été l'entraîneur pendant seize ans.

Simply the best ?

12/03/2020

La Ligue qu'on adule (sic) vient de publier le classement des clubs de Ligue 1 qui font le plus confiance aux jeunes du 21ème siècle. L'ASSE partage la tête de ce classement avec le Téfécé. En effet, cette saison Sainté a déjà aligné 7 joueurs nés à partir de l'an 2000 : William Saliba, Wesley FofanaCharles AbiBilal BenkhedimEdmilson CorreiaMaxence Rivera et Stefan Bajic. Ces deux derniers font partie des 10 joueurs les plus jeunes ayant joué cette saison (17 ans, 7 mois et 13 jours pour Maxence Rivera; 17 ans, 9 mois et 2 jours pour Stefan Bajic).

Wesley Fofana et William Saliba, qui composent actuellement notre charnière centrale, font partie des jeunes joueurs ayant eu le plus de temps de jeu à l'instant T (1215 minutes pour Wesley Fofana contre 991 minutes pour William Saliba). A noter que le numéro 32 de l'ASSE est également présent dans un autre classement : celui des plus jeunes buteurs en championnat cette saison (il a marqué son 1er but le 4 décembre 2019 contre Nice à 18 ans, 11 mois et 17 jours).

Crédit photo : ASSE. 

Les Verts pas à la masse

12/03/2020

Le rapport financier communiqué hier par la DNCG pour la saison 2018/19 montre qu’au-delà de l’idée bien répandue de la multiplication des gros salaires à Sainté, le club présentait l’an dernier la 8ème masse salariale de France avec 53,6M€.

Dans le détail, le QSG domine évidemment ce classement avec 371M€, soit 7 fois plus que notre masse salariale.
Derrière, on retrouve ensuite 3 clubs dans un mouchoir de poche (et de soie) : Monaco (147), Lyon (131) et Marseille (127). Pour schématiser ces clubs peuvent payer entre 2,4 fois et 2,7 fois plus cher leurs joueurs que nous.
Encore derrière, Lille (72) a pris ses distances sur un groupe de 3 clubs : Rennes (64), Bordeaux (61) puis Sainté (54).
En 9ème position, on trouve Nice (46) en tête d’un ventre mou incluant Nantes (42),Montpellier (40) et Toulouse (36).

Enfin on trouve à partir de la 13ème place, 8 clubs en retrait, constitué de clubs ayant historiquement ou récemment connu la L2 avec respectivement Strasbourg (29), Angers (28), Caen (28), Reims (28), Guingamp (27), Dijon (22), Nîmes (21) et Amiens (17).

Avec notre 4ème place obtenue en mai 2019 nous avons donc clairement surperformé, notamment relativement à Monaco, Marseille, et à un degré moindre Rennes et Bordeaux.

Nanard n'envisage pas de huis-clos en finale.

12/03/2020

nanard

Interrogé par France Bleu Saint-Etienne Loire, Bernard Caiazzo précise que pour l'heure, la finale de la coupe de France contre le QSG est maintenue à la date du 25 avril.

Il précise néanmoins : " J'ai parlé à Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football. Et je lui ai dit que jamais on ne jouera la finale de la Coupe de France à huis-clos. C'est impossible!

On jouera en mai ou en juin s'il le faut, au pire. Sachant qu'un report des compétitions européennes, et donc du championnat d'Europe sont très probables."

Pour rappel, c'est bien la FFF qui est chargée de gérer l'organisation de la coupe de France, au contraire du championnat de L1, géré par la LFP.

Saint Max, toujours en mouvement ?

12/03/2020

 

Buteur providentiel de Newcastle la semaine dernière à Southampton, après avoir été passeur le match précédent contre West Bromwich en coupe (victoire 3-2 de Newcastle), Allan Saint Maximin qui fête aujourd’hui ses 23 ans n’affole pourtant pas encore les compteurs (2 buts en 15 titularisations en Premier League, 1 but en Coupe), et son manque d’implication défensive lui a encore récemment valu quelques réserves de son coach, Steve Buce.
Sa meilleure saison reste la dernière (6 but en L1 avec Nice), mais sa vivacité continue d’attirer les convoitises : ainsi selon The Sun, Carlo Ancelotti aimerait le récupérer à Everton cet été. Son prix serait de 30M£.
Après Sainté, Monaco, Hanovre, Bastia, Nice et Newcastle, Saint Max découvrira-t-il un 7ème club cet été ??


Les comptes des Verts légèrement dans le vert

12/03/2020
Image
 
 
La DNCG (direction nationale du contrôle de gestion) a dévoilé hier son rapport financier des clubs de L1 pour l'exercice 2018-2019. Onzième club de l'élite, l'ASSE présente un léger bénéfice (536 000 euros).
 
1. QSG : +27,627 M€
2. TFC : +10,274 M€
3. Vilains : +7,278 M€
4. Nice : +6,724 M€
5. Strasbourg : +4,927 M€
6. Montpellier : +3,472 M€
7. Amiens : +3,323 M€
8. Nîmes : +3,206 M€
9. Dijon : +1,389 M€
10. Caen : +0,698 M€
11. ASSE : +0,536 M€
12. Nantes : +0,516 M€
13. Guingamp : +0,423 M€
14. Reims : +0,103 M€
15. Monaco : +0,003 M€
16. Rennes : -1,025 M€
17. Angers : -11,333 M€
18. Bordeaux : -25,702 M€
19. Lille : -66,587 M€
20. OM : -91,418 M€ 
 
 
Compte de résultat de l'ASSE
 
Droits audiovisuels : 42,186 M€
Sponsors - Publicité : 18,961 M€
Recettes matches : 6,275 M€
Autres Produits : 6,952 M€
 
TOTAL PRODUITS HORS MUTATION : 74,374 M€
 
Rémunération du personnel chargée : 53,626 M€
Amortissement des indemnités de mutations : 9,066 M€
Honoraires d'agents/intermédiaires : 2,369 M€
Autres charges : 23,837 M€
 
TOTAL CHARGES HORS MUTATION : 88,896 M€
 
RESULTAT DES OPERATIONS HORS MUTATION : - 14,522 M€
 
RESULTAT DES OPERATIONS DE MUTATION : 17,134 M€
 
Résultat financier : - 1,846 M€
Résultat exceptionnel : autres : - 0,040 M€
 
RESULTAT AVANT IMPOT : 0,726 M€
 
Impôt Société : -0,190 M€
 
RESULTAT NET : 0,536 M€

Un match à huis Kolo

11/03/2020
Image
 

On avait averti Kolo... Thomas Léonard aussi ! Pour avoir mangé une biscotte contre Bordeaux après celles dévorées contre Reims et en banlieue, le numéro 5 de l'ASSE ratera le prochain match à domicile que les Verts joueront à huis clos contre Strasbourg le dimanche 22 mars à 15h00. Expulsé contre les Girondins, Mahdi Camara sera suspendu ce dimanche sur le Rocher, comme nous le rappelle le potonaute ozzy dans son incontournable tableau des cartons.

Image
 
.... le tableau complet des suspensions (depuis le début de saison) .... ici

quelques petites explications:
- en jaune avec un J, les cartons qui comptent toujours dans la période de 10 rencontres de compétition officielle pour une éventuelle suspension
- en jaune seulement, les cartons qui ne comptent plus
- en gris avec un S, la journée où le joueur purge sa suspension
- le S+ correspond à un match ferme assorti d'un match avec sursis
- en pointillé, les journées où le joueur est sous la menace d'une suspension en cas de carton jaune
- en gris, la journée où le joueur serait suspendu en cas de carton jaune lors du prochain match
- les joueurs libellés en rouge sont insuffisamment prêts ou indisponibles pour blessure

Le massacre du Printant (14)

11/03/2020
Image
 

Comme le rapporte Le Figaro via l'AFP, "la procédure de conciliation engagée mercredi entre l'ASSE et Ghislain Printant devant le Conseil des prud'hommes de Saint-Etienne, à la suite de son licenciement pour faute grave, a échoué. La juridiction prud'homale a fixé au 9 septembre prochain l'audience de mise en état des pièces du dossier entre les parties.

Ghislain Printant "conteste les motifs avancés de son licenciement pour faute grave, des propos qu'il aurait tenus à l'égard de joueurs", a déclaré à l'AFP un de ses avocats. L'ancien adjoint de Jean-Louis Gasset, qui avait signé un contrat de deux ans (jusqu'en juin 2021) réclame le versement d'une vingtaine de mois de salaire restant à courir. "Avec les indemnités de réparation de son préjudice moral, le montant réclamé par Ghislain Printant dépasse 1,6 million d'euros», précise la même source."

Bouanga avec Aubame et Mayi contre Janko

11/03/2020
Image
 

A l'instar du Gunner Pierre-Emerick Aubameyang et du Brestois Kévin Mayi, Denis Bouanga fait partie des 23 Panthères du Gabon qui affronteront le 26 mars (à Franceville) et le 30 mars (à Bakau) les Scorpions de Gambie (dont Saidy Janko) lors des éliminatoires de la CAN 2021. Les deux sélections sont actuellement coleaders du groupe D avec 4 points devant la République Démocratique du Congo (2 points) et l'Angola (0 point).

Guilavogui grince du genou

11/03/2020

Interviewé la semaine dernière par le site allemand Sportbuzzer, le capitaine de Wolfsbourg s’est exprimé rapidement sur sa situation sportive … et citoyenne.

N’ayant pas joué depuis près d’un mois, Guil’ souffre de son genou déjà blessé la saison dernière. Malgré quelques tentatives de retour à l’entraînement la douleur est toujours présente et il ne pense pas pouvoir faire son retour sur le terrain avant début avril, après la trêve internationale :
« Parfois, j'ai le sentiment que tout va bien à l'entraînement aujourd'hui. Et le lendemain, je souffre à nouveau, c'est ça le problème ».
Il reste néanmoins optimiste en particulier sur les chances de Wolfsbourg (qualifié pour les 1/8èmes de finale contre le Shaktar Donetsk) de se qualifier encore à l’issue de cette saison : « Il nous sera difficile d'atteindre le top 5 de la ligue. Nous nous battrons pour la sixième place. »

Pendant sa convalescence, notre Jos’ garde un œil sur les perfs de Sainté, comme en attestent ses tweets de félicitations pour notre qualif en finale de la Coupe. Il a également le temps de penser aux prochaines municipales pour lesquelles il a affiché son soutien au maire de Toulon Hubert Falco : « Quand je serai en vacances, je le rencontrerai, peut-être que nous sortirons pour manger. Ou je l'accompagnerai à un rendez-vous. Je veux soutenir cet homme parce qu'il a fait beaucoup pour les gens de cette ville. ».

En position non éligible, il a rassuré ses supporters sur son futur à court terme : si son genou le laisse tranquille, il sera en short, plutôt qu'en costard.

Partager