home

Dieu sur le podium

11/02/2019
Image

Comme nous le signale notre statisticien potonaute sam42, Loïc Perrin a disputé hier à Rennes son 350e match en L1 avec les Verts. Il rejoint Christian Lopez sur la troisième marche du podium derrière René Domingo (423) et Robert Herbin (383).

On LAURA cette coupe ?

11/02/2019

Alors que le match des Amazones a été reporté, une autre équipe féminine de l'ASSE jouait ce week-end ! En difficulté dans la poule B de R1 (6ème sur 10), l'équipe réserve affrontait hier l'équipe de l'AS Villettoise (dernier de la poule A en R2) pour le 1er tour de Coupe LAURAFOOT. Les finalistes de la saison dernière ont remporté une large victoire sur le score de 14 à 0. Lors du prochain tour (qui devrait se tenir le 23 - 24 février), l'équipe de Boualem Hamdi affrontera l'US Saint-Flour.

Merci à franck42 pour son suivi régulier des équipes féminines de Sainté !




Vous avez dit Brisard ? (6)

11/02/2019
Image

Alors que Ruddy Buquet aurait dû arbitrer ce match de la 23e journée de L1, c'est finalement Jérôme Brisard qui sera au sifflet ce mercredi à 19h00 pour la réception de Strasbourg. On aura noté que les Verts n'ont jamais connu la défaite avec ce Mayennais de 32 ans. Ils ont décroché deux nuls et vierges à l'extérieur (à Toulouse le 29 octobre 2017 et à Montpellier le 25 août dernier) et ont toujours gagné à GG : la saison dernière contre Amiens (3-0) et cette saison contre Monaco (2-0) et contre Nantes (3-0). Qu'ils soient sur la ligne de touche (Benjamin Pages, Stephan Luzi) ou à la vidéo (Eric Wattellier, Hamid Guenaoui), les arbitres assistants seront-ils plus réveillés qu'hier au Roazhon Park ?

Gasset, expulsé et agacé

11/02/2019
Image

Expulsé hier une demi-heure avant Romain Hamouma par le calamiteux Johan Hamel, Jean-Louis Gasset n'a pas caché son agacement hier en conférence de presse suite à la sévère mais injuste défaite de ses protégés à Rennes.

" On a vécu une après-midi catastrophique. On perd 3-0, on prend deux rouges et trois jaunes. Il y a eu des faits de jeu très litigieux. On a aussi manqué d'efficacité. Dans les situations que l’on a eues en première mi-temps, j’aurais bien aimé que Khazri soit là. En première mi-temps, la qualité de jeu était bonne malgré l'équipe expérimentale qu'on présentait. Après, on a eu quelques déchets techniques, mais le tournant du match arrive sur une action litigieuse, à partir de là on a dû prendre des risques. Il y a eu le penalty non sifflé sur Hamouma, et une minute après, il y a un corner de l'autre côté alors que c'est un Rennais qui sort le ballon. J'ai dit à l'arbitre : "vous cherchez quoi ?". J'avais l'impression qu'on ne pouvait pas gagner ce match. Ce n'est pas la première fois. Cela fait deux ou trois fois que j'ai ce sentiment d'injustice. Il faut que l’on retrouve notre calme, moi le premier. On a été nerveux dans certaines situations. On doit aussi retrouver notre jeu et notre efficacité. Contre les vents contraires, on va essayer de digérer, d’avoir un gros mental. Je compte sur le public de Geoffroy-Guichard, même si deux tribunes seront fermées, pour que l’on recolle aux bonnes places contre Strasbourg."

Selnaes chez les Chinois ! (11)

11/02/2019
Image

Le Progrès du jour confirme que les transferts d'Ole Selnaes et Cheikh Mbengue au FC Shenzhen ne sont pas encore finalisés.

"Pour l’ASSE il n’y a encore rien de fait. Ce qui ne veut pas dire que la transaction ne se fera pas. "Les discussions avancent bien. Mais c’est encore l’affaire d’une ou deux semaines" nous a précisé Frédéric Paquet avant la rencontre Rennes-ASSE alors que le mercato chinois ne sera clos que le 28 février. Les dirigeants stéphanois tiennent à faire les choses dans les règles, ce qui explique les délais de l’officialisation d’une opération qui devrait rapporter environ 10 millions d’euros au club ligérien."

Que se passe-t-il, Vada ?

11/02/2019
Image

Auteur de sa première apparition sous le maillot vert (il a remplacé Mathieu Debuchy à la 62e minute), Valentin Vada se pose comme tout le monde des questions sur l'arbitrage d'hier soir.

"C’était un match très difficile qui aurait pu tourner en notre faveur. Je pense qu’on a les occases pour revenir au score et en deuxième mi-temps, on n’a pas compris ce qu’a sifflé l’arbitre. Je pense qu’il faut lui demander" déclare le nouveau numéro 23 des Verts dans Le Progrès. "On prend deux buts à la fin qui tuent le match. La victoire de Rennes est large mais pas méritée. On a un match très important mercredi et il faut gagner. On était plus proche du 1-1 que du 2-0 pur Rennes. Mais c’est le football. Il faut accepter la défaite et se remettre au travail."

Aït Bennasser, ça va le faire !

11/02/2019
Image

Si la Pravda lui colle la deuxième plus mauvaise note (4/10), Youssef Aït Bennasser a été au contraire le meilleur Vert hier ex aequo avec KMP selon Le Progrès.

"Pour un premier match, il a fait ce que l’on a travaillé pendant deux séances. Il a bien orienté le jeu même s’il manquait un peu d’air sur la fin. Sur un plan personnel c’est encourageant" déclare Jean-Louis Gasset dans la dernière édition du quotidien régional. "Il est à l’aise et facile avec le ballon, il va s’adapter et nous faire du bien au milieu avec Yann" s’est réjoui Timothée Kolodziejczak. 

Selnaes chez les Chinois ! (10)

10/02/2019
Image

Si le FC Shenzhen a déjà officialisé l'arrivée d'Ole Selnaes et Cheikh Mbengue, ils sont toujours des joueurs stéphanois comme le rapporte ce soir la Pravda.

"Un contrat respectivement de trois et un an les attend, rien n'est encore signé. Les deux clubs sont tombés d'accord sur leurs transferts. Mais l'ASSE attend toujours de recevoir les documents écrits. Il en va de même concernant les garanties bancaires pour une indemnité globale qui devrait avoisiner moins de 10 M€. S'agissant d'un transfert international, survenant de surcroît au moment du nouvel an chinois, cela demande un peu de temps. De source interne aux Verts, cela ne remet toutefois pas en cause le principe du départ de ces deux joueurs. D'autant plus que le marché des transferts ne ferme que le 28 février en Chine. Il n'y a donc pas d'urgence et l'officialisation de leur transfert ne devrait pas intervenir avant mardi. Au mieux."

L'arbitrage nous met en rage !

10/02/2019
Image

Plombés par l'arbitrage et leur maladresse (pertes de balle coupables de Rémy Cabella, poteau de Loïs Diony et énorme raté de Neven Subotic), les Verts ont concédé une largé défaite (3-0) ce soir à Rennes.

 

 

Dès la 2e minute de jeu, Romain Hamouma aurait dû bénéficier d'un penalty pour avoir été déséqulibré au bras par Damien Da Silva.

Johan Hamel a encore oublié d'accorder un peno à notre gai Luron à la 55e ! Il  a préféré lui donner une biscotte à la 55e, avant de l'expulser dans le temps additionnel... Entre-temps, il a sanctionné d'un péno la main de Dieu grâce à une VAR curiseusement absente jusque-là...

En zone mixte, Frédéric Paquet a une nouvelle fois dénoncé l'utilisation partiale de la VAR.

"On ne comprend toujours pas comment elle est utilisée. Aujourd’hui, on ne fait même pas appel à la vidéo pour deux fautes sur Romain Hamouma, alors que de l’autre côté on l’utilise pour une main de Loïc Perrin. Cette incompréhension crée de la frustration et de la colère. Il faut harmoniser l’utilisation du VAR. On a conscience que ce n’est pas simple mais ce n’est pas une excuse. On a l’impression que l’arbitrage a joué un rôle prépondérant dans le résultat du match, or ce n’est pas son rôle."

Les U17R font le plein à Oullins

10/02/2019

Saidou Sow, auteur d'un triplé cet après-midi à Oullins

Pour les U17 régionaux de Sylvain Gibert, c'était la reprise, retardée par le report des matchs contre Valserine et Echirolles. Le déplacement au CASCOL Oullins, battu 5-0 à l'aller, devait permettre aux jeunes Verts de rester dans la roue du leader Echirolles. Contre toute attente, les Isérois ont concédé le nul (2-2) à domicile contre St Genis Laval (battu 6-0 à Saint-Etienne juste avant la trêve), ce qui fait, qu'à la faveur de leur très large victoire obtenue cet après-midi (0-7), les Stéphanois prennent le fauteuil de leader.

Après une bonne entame de match, les Verts ouvraient la marque à la suite d'un bon mouvement collectif qui voyait Marwan Ouroui fixer en position axiale et décaler Yanick Venus dans la surface de réparation, lequel, d'un plat du pied, battait le gardien. (0-1, 20ème).
Les Verts monopolisaient le ballon, se créant plusieurs d'occasions de faire le break, mais, soit ils butaient sur un bon gardien adverse, soit ils faisaient un mauvais choix dans le dernier geste. C'est juste avant la mi-temps qu'ils prenaient le large : sur une attaque rapide, Lucas Calodat, décalé dans le couloir gauche, centrait en retrait pour Jordane Morel dont la frappe était repoussée mais Rossi Bozi s'y prenait à deux fois pour marquer. (0-2, 44ème).
Dès la reprise, les Verts se détachaient. Rossi Bozi décalait Esteban Mouton, excentré sur la droite de la surface, qui, d'une frappe croisée, faisait mouche. (0-3, 48ème).
Quelques minutes plus tard, Yassimi Moyo, fraîchement entré en jeu, venait presser le gardien, mais celui-ci, en voulant dégager, manquait le ballon mais pas la jambe de Yassimi Moyo qui était aussitôt évacué vers les urgences. Il avait toutefois obtenu un penalty que Saidou Sow s'empressait de convertir. (0-4, 51ème).
Sur une attaque rapide Faël Ahmane lançait Lucas Calodat dans son couloir qui centrait fort devant la cage et Yanick Venus concluait au second poteau. (0-5, 56ème).
C'est Saidou Sow qui allait clôturer la marque, tout d'abord sur un coup-franc excentré de Marwan Ouroui qu'il coupait au premier poteau (0-6, 77ème), puis sur un corner d'Esteban Mouton qu'il propulsait de la tête dans la lucarne opposée. (0-7, 88ème).

La composition : Moulineau -  Sow, Bendriss, Ahmane (Sarr-Camara 60ème),  - E. Mouton (Yahiaoui 60ème), Fethiddine, Morel (Ahmane 80ème), Marwan Ouroui, Calodat (E.Mouton 75ème) - Bozi (Moyo 50ème, Bozi 55ème), Venus.

La réaction de Sylvain Gibert : "Il était important pour nous de bien réattaquer après une longue trêve et avant une deuxième partie de championnat où notre objectif sera d'aller chercher la première place tout en attachant une grande importance à la progression des joueurs. Certes nous avons affronté l'équipe réserve du CASCOL, mais qui a tout de même Echirolles lors des matchs aller, ce qui prouve qu'elle est capable de bonnes performances. J'avais demandé aux joueurs d'être sérieux et appliqués car les conditions de jeu étaient difficiles à cause de l'état de la pelouse et du vent violent. Les joueurs ont répondu présents et ont fait un match plein, maîtrisant bien le jeu face au vent en première mi-temps. Ils se sont montrés très concernés lors de la perte du ballon, portant le danger dès qu'on le récupérait.En deuxième mi-temps, ils ont continué avec la même rigueur et ont inscrit rapidement le troisième but. Après tout était plus facile.j'ai apprécié la bonne implication de tous les joueurs, ce ceux notamment qui sont descendus du groupe U17 nationaux. Le seul bémol est la blessure de Yassimi Moyo dont on espère qu'elle ne sera pas trop grave."

Gradel régale

10/02/2019
Image

Le TFC a arraché le match nul face au Stade de Reims de David Guion cet après-midi grâce à un magnifique enchaînement (contrôle de la poitrine - volée du gauche) de Max Gradel, auteur de son 10e pion de la saison (le 8e en Ligue 1).

U17N : les Verts battent la lanterne rouge

10/02/2019
Image

Les U17 nationaux se sont logiquement imposés face à Pontarlier cet après-midi à l'Etrat (2-0). S'ils ont consolidé leur troisième place, les Verts restent toujours à quatre points des deux leaders, les vilains et le FC Lyon l'ayant également emporté sans trembler lors de cette 18e journée.

Dominateurs, les Verts ont ouvert le score sur un corner dévié par Naïs Vernet pour Marie-Gaël Mukanya à la demi-heure de jeu. Grâce à un exploit individuel de Mathys Saban, qui a dribblé deux joueurs avant d'ajuster le gardien, les Stéphanois ont fait le break cinq minutes plus tard. Contre le vent glacial et sous une pluie battante en seconde pérode, les Verts n'ont pas réussi à corser l'addition malgré des occasions de Yanis Lhery et Maxence Rivera.

La compo : Bourbia - Sidibé, Bakayoko (Koutri, 36'), Vernet, Djile - Mouton, Fakili (Bonnemain, 65'), Saban - Mongelli, Lhery (Rivera, 76'), Mukanya.

La réaction de Christophe Chaintreuil : "On a joué un match rendu compliqué par les conditions météorologiques : il y avait beaucoup de vent en première mi-temps, et en plus beaucoup de pluie après la pause. On est encore tombé sur une équipe bien regroupée derrière, qui défendait très bas, à l'énergie. Notre victoire est méritée mais on a quand même eu du déchet. On aurait dû et pu faire mieux. Les conditions de jeu très difficiles n'excusent pas tout."

FSP voit plus loin que la JSSP

10/02/2019
Image

Fraîche recrue de la Jeunesse sportive saint-pierroise, le club de ses débuts, l'ancien attaquant stéphanois Florent Sinama-Pongolle évoque ses projets de reconversion dans la dernière édition du Journal de l'Ile de la Réunion. Extraits.

"Le président a affirmé que ma venue ne lui a coûté que le prix d'un billet d'avion Réunion-Bangkok. Il a aussi mis une voiture mise à ma disposition pour bouger. On n'a encore rien évoqué sur le côté financier. Je sais où j'ai mis les pieds, je ne suis pas venu pour flamber. L'argent n'est pas ce qui a motivé mon retour. Je suis venu partager une expérience humaine auprès des miens.

Je reviens à la JSSP pour préparer l'après football tout en continuant à jouer. Je me suis inscrit au BMF. On va entamer le cursus d'après les équivalences dont je bénéficie grâce à mon palmarès. Il y a le club, et après il y a la personne, la reconversion, les diplômes. On formalisera tout ça au moment voulu, probablement avec un contrat en tant qu'éducateur au club. Je dois prendre en charge une section en tant qu'adjoint, les U20 je crois. On va apprendre le métier.

Ma femme et moi avons envie de connaître la stabilité qu'on n'a jamais pu avoir en huit années que nous sommes ensemble. La volonté de se structurer est forte. J'ai les outils, on veut le faire avec de vrais bases. J'ai un vécu, un savoir-faire qui peuvent aider. On va travailler avec tout le monde autour : le club, la ville, la Ligue. Pourquoi pas conseiller les jeunes qui partent tenter leur chance pour qu'il y ait moins d'échec. Les préparer plus sur le plan mental pour savoir ce qu'il faut pour rester au plus haut niveau quand tu réussis.

Avec beaucoup d'humilité, mon idéal serait d'être un bon entraîneur de spécifique attaquants dans cinq ou dix ans. Apporter ma pierre à l'édifice dans un club. Néanmoins, je vais tout faire pour percer plus haut, être pourquoi pas le premier Réunionnais à entraîner des pros. Je reste ambitieux, tout en gardant les pieds sur terre. C'est un autre métier, je sais que c'est très difficile. On ne devient pas Mourinho ou Benitez du jour au lendemain. Ce n'est pas donné à tout le monde de faire de bonnes séances, la bonne causerie, le bon choix, tirer le meilleur individuellement pour avoir un collectif fort. Mais j'aime bien, je suis passionné par les gens.

Sur le terrain, il faut s'attendre à un "Flo" qui va vouloir gagner. Pas un "Flo" qui va vouloir se mettre en avant. Je sais que je serai ciblé par les médias, mais c'est le collectif qui compte, c'est en équipe qu'on atteindra les objectifs du club. À 34 ans, je suis bien physiquement, j'ai toujours envie. Après, que ce soit en pro ou amateur, il y a des jours avec et des jours sans. Comme je le dis toujours, l'homme peut exister sans le footballeur, mais le footballeur ne peut pas exister sans l'homme."

La réserve a battu Gières hier

10/02/2019

Image

Sous LSD, Laurent Lardière était hier à Gières. Il en a profité pour prendre en photo Edmilson, attaquant actuellement à l'essai avec la réserve de l'ASSE. Pour rappel, ce nouveau Cap-verdien âgé de 18 ans a été buteur puis passeur décisif.

Mevlut a égalisé à Rize

10/02/2019
Image

Auteur de son 6e but de la saison (le 4e en championnat turc), l'ancien attaquant stéphanois Mevlut Erding a égalisé hier pour Antalyaspor sur le terrain de Rizespor.

Strasbourg battu mais pas abattu

10/02/2019
ImageImageImage

Battu par Angers hier à la Meinau contre le cours du jeu, Strasbourg a raté une belle occasion de passer provisoirement devant Saint-Etienne. Mais les Alsaciens ont bon espoir de se rattraper mercredi soir dans le Chaudron, comme l'attestent ces propos recueillis par Les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Ibrahima Sissoko : "J’éprouve un sentiment de frustration. Les Angevins ont été plus efficaces que nous. Ils ont mis leur seule occase et ont refait le coup en deuxième période. On a fait un bon match dans l’ensemble. Ce match, on l’avait entre les mains. On ne va pas lâcher. On a une rencontre dès mercredi à Saint-Etienne. Perdre, ça fait toujours bizarre quand on n’en a plus l’habitude. Personne n’aime la défaite. On voulait absolument gagner devant notre public. On n’a pas réussi. J’espère qu’on le fera à Geoffroy-Guichard."

Samuel Grandsir : "Angers est une équipe très costaude, très athlétique. On perd ce match parce qu’on n’a pas été efficaces en première mi-temps. On aurait pu mener 1 ou 2-0. Malheureusement, on s’est réveillés un peu trop tard. Mais je trouve que globalement, on a fait un très bon match, on a répondu présent et bien joué au ballon. On a juste manqué d’efficacité. Maintenant, il faut se pencher sur le déplacement de mercredi à Saint-Etienne pour essayer d’y gagner. C’est un petit coup d’arrêt, mais il n’y a pas d’inquiétude."

Kenny Lala : "Le match a mal tourné pour nous, ça nous met un petit coup derrière la tête. Dans l’ensemble, ce n’était pas un mauvais match, mais ça n’a pas voulu tourner dans notre sens. C’est comme ça : on ne peut pas toujours gagner. A nous de passer à autre chose. Sur les derniers matches, on marquait beaucoup. Là, non. Mais on va se remettre au travail. On n’a pas le temps de se relâcher, car les matches vont s’enchaîner. On en a un important à Saint-Etienne mercredi et il va falloir se concentrer dessus."

Guion, maître yoga

10/02/2019
Image

Auteur d'une très bonne saison à la tête du promu rémois (8e avant son match à Toulouse de cet après-midi), David Guion s'est confié à la Pravda. Extraits.

"J'ai obtenu un diplôme en préparation mentale à l'université de Dijon, pour des raisons professionnelles et personnelles. Dans le vestiaire de Saint-Étienne, avec une équipe composée de très bons joueurs et remplie d'ego, je me suis vite aperçu que la dimension mentale était indispensable à la performance, autant que la dimension tactique et athlétique. Je suis donc allé chercher quelques billes pour me nourrir, être en capacité d'apporter quelque chose à des joueurs de très haut niveau, fantastiques, comme Payet, Matuidi, Feindouno, mais qui avaient besoin d'affection. Un joueur est un cas unique avec lequel il faut entrer en communication tout en lui faisant comprendre qu'il fait partie d'un projet collectif.

La connaissance du vestiaire est déterminante. Le passé de joueur peut aider mais il faut aussi se cultiver et vraiment se connaître. Cela permet d'être tranquille quand on s'adresse à un groupe. Un entraîneur sait évaluer les pieds mais il faut apprendre à s'adresser au coeur du joueur. Car on ne les trompe pas. Le foot, c'est de l'orfèvrerie. La vraie valeur ajoutée du coach, c'est comment il va sublimer son équipe, lui apporter de la confiance, être en capacité de lui donner de la détermination. La différence se fait à ce niveau. J'ai connu des coaches qui utilisaient des joueurs, tenaient des discours différents devant ou derrière le joueur. Alors on perd un joueur, deux, puis le groupe. Dans ces cas-là, les joueurs ont une capacité à vite vous décortiquer, ce sont des "animaux", avec une intelligence instinctive.

Je suis très vigilant à tous les messages à mettre en place, au langage corporel. Les joueurs doivent sentir quand on va les rassurer, les sublimer, les sortir de leur routine. Nos postures sont déterminantes. Quand j'avais fait mon stage d'observation de DEPF à l'AS Rome, Claudio Ranieri m'avait donné un seul conseil : "Être soi-même." Ce qui implique d'afficher ses faiblesses. Les joueurs sentent quand j'ai des moments plus difficiles. La pratique du yoga m'aide dans ces moments-là. Je le fais dans l'idée de me connaître, d'être face à moi-même, voir mes faiblesses, mes forces, jusqu'où on peut aller, si c'est le bon moment... J'en avais déjà fait à Saint-Étienne, on avait des cours avec les joueurs mais, depuis cinq ans, je pratique régulièrement avec un professeur car je ne suis pas encore en autonomie."

Stéphan attend les Stéphanois (2)

10/02/2019
Image

Comme il l'avait fait il y a trois jours sur RMC, l'entraîneur rennais Julien Stéphane évoque dans la dernière édition du quotidien Ouest-France la réception des Verts programmée ce dimanche à 17h00.

"Le match de jeudi prochain contre le Betis Séville en Europe League ? Il n'y a que Saint-Etienne qui nous intéresse et c'est assez naturel de par l'adversaire qu'on rencontre. Un adversaire qui fait une première partie de championnat très bonne, qui est un gros morceau. Naturellement, la concentration et l'investissement seront là face aux Verts. Il n'y aura pas de péraparation mentale particulière. Il est clair qu'il y aura une rotation dans les matches qui arrivent, c'est une certitude. A moi de bien choisir le bon moment et le bon dosage."

Selnaes chez les Chinois ! (9)

10/02/2019
Image

Si le FC Shenzhen a annoncé hier les arrivées d'Ole Selnaes et Cheikh M'Bengue, ces deux transferts n'ont pas encore été officialisés par l'ASSE, "dans l'attente de garanties financières" selon Le Progrès du jour.

Les Rennais sans André (2)

10/02/2019
Image

Comme le craignait Le Télégramme avant-hier, Benjamin André a dû déclarer forfait pour la réception des Verts. Le capitaine rennais rejoint à l'infirmerie trois autres milieux de terrain (Jakob Johansson, James Léa-Siliki, Rafik Guitane) mais aussi le gardien Abdoulaye Diallo ainsi que les défenseurs Romain Danzé, Raby Bensebaini et Ludovic Baal.

Le onze probable selon la Pravda : Koubek - Traoré, Da Silva, Mexer, Zeffane - Grenier, Ben Arfa, Bourigeaud - Sarr, Siebatcheu, Niang.

Wantier a de quoi se vanter ?

10/02/2019
Image

Responsable du recrutement des Verts, David Wantier est à l'honneur dans la Pravda du jour. Extraits.

"Depuis que son père lui a inoculé le virus, David Wantier ne vit que pour les Verts. À chaque match, le stress lui vaut des crises d'eczéma. Une passion encore plus prenante depuis avril 2015 quand Stéphane Tessier, alors directeur général de l'AS Saint-Étienne, lui a proposé d'abandonner son métier d'agent de joueurs (Da Silva, Hamouma, les Napolitains Koulibaly et Malcuit notamment) pour une mission de consulting. Puis d'intégrer le club comme directeur de la cellule de recrutement, dix-sept mois plus tard.

Les débuts de Wantier à ce poste ont été compliqués. La défiance à son égard a été entretenue par une succession de recrutements ratés (Bahebeck, M'Bengue, Katranis, Söderlund, Tannane...). Il a refusé de démissionner, endossé sa part de responsabilité et saisi le mercato de janvier 2018 comme celui de sa dernière chance. Ce fut une réussite. Pour zéro euro de transfert, Debuchy, M'Vila, Subotic et Ntep ont renforcé l'équipe et sauvé la seconde partie de saison du club.

Avec l'arrêt de la politique du salary cap et grâce aux nouveaux moyens financiers du club (deux emprunts contractés à l'étranger), Wantier a pu réaliser les souhaits de Jean-Louis Gasset. "David m'a été d'un grand secours, confirmait le technicien, l'été dernier. On s'était mis d'accord pour prendre des joueurs expérimentés. O.K., je les connaissais. Encore fallait-il trouver la bonne forme de contrat pour les faire venir. Lui a rendu possibles toutes mes idées. Il est très compétent et possède également un réseau international" En résumé, Gasset les a séduits, Wantier a conclu.

Si la relation entre Wantier et Gasset est bonne, celle avec son prédécesseur, Christophe Galtier, avait débuté dans la concorde pour se terminer dans la discorde. Comme Wantier, Galtier a refusé de s'exprimer à ce sujet. Le point de rupture se situe au moment du recrutement d'Anthony Mounier, un ancien Lyonnais, retoqué par les supporters, le 30 janvier 2017. Chacun en interne se rejetant la responsabilité de ce fiasco. À défaut de Delort, d'Alessandrini et de Mounier, donc, Galtier avait vu arriver Jorginho, qui n'avait pas le niveau.

Durant le dernier mercato d'hiver, le rôle de Wantier a de nouveau été déterminant.  "Loser" hier, Wantier serait-il devenu soudain un as ? Plutôt un recruteur disposant, enfin, de davantage de moyens. Mais toujours pas de la confiance de Bernard Caïazzo, proche de Vincent Labrune, l'ancien dirigeant de l'OM qui aime conseiller ses amis présidents en termes de transferts. Frédéric Paquet, le directeur général des Verts, vient, lui, de confier à Jean-Michel Vandamme, l'ancien boss du recrutement au LOSC (2011-février 2019), une mission de consulting extérieur sur la détection des jeunes."

Bafé bat Al Batin à la fin

09/02/2019
Image
 
Bafé Gomis a inscrit hier à la 93e minute le but du succès (3-2) du leader Al Hilal sur le terrain d'Al Batin lors de la 19e journée de l'élite saoudienne. Vaidé par la VAR, le 15e pion claqué cette saison en championnat par l'ancien attaquant stéphanois lui permet de conforter son statut de meilleur buteur.
 

Victor Monteiro dans la Seleçao (5)

09/02/2019
Image

Après avoir fait ses débuts en sélection portugaise U16 avant-hier contre l'Argentine à Vila Real de Santo António (près de Faro), Victor Monteiro Soto Maior a fêté aujourd'hui au même endroit sa première titularisation par une victoire 1-0 contre les Pays-Bas. Ayant à nouveau occupé le poste de latéral droit, le milieu de terrain stéphanois a été remplacé deux minutes après l'unique but du succès de la Seleçao, qui clôturera son tournoi du développement UEFA après-demain contre l'Allemagne.

Les U15 font boire la tasse à Thonon Evian

09/02/2019



Beni Seda Mfukumoko et Youssef N'Joya N'Gapout : 2 buts, 3 passes décisives à eux deux

Après quasiment 2 mois de trêve, trêve allongée par le report des matchs contre Grenoble et Annecy, les U15 de Jean-Philippe Primard retrouvaient la compétition avec un lointain déplacement chez la lanterne rouge, le FC Thonon Evian, une équipe qu'ils avaient battu 4-1 à l'aller. Ils se sont imposés facilement sur le score de 5 à 0, ce qui leur permet de s'installer à la 2ème place du classement.

Les Verts ouvraient la marque suite à un débordement de Keyann Merat, côté gauche, conclu par un centre que Jibrill Othman convertissait dans le but vide avec une petite complicité du gardien qui avait anticipé sur une frappe de Keryann Merat. (0-1, 30ème).
Dès la reprise, les Verts faisaient le break par Beni Seda Mfukumoko à la réception au deuxième poteau d'un nouveau centre de Keryann Merat. (0-2, 47ème).
Les Stéphanois gardaient la maîtrise du jeu, mais les Hauts Savoyards ne lâchaient rien, se créant quelques situations par des coups de pied arrêtés et quelques centres sur lesquels la défense se montrait vigilante. Les locaux allaient s'incliner à deux reprises, la première fois sur un corner de Youssef N'Joya N'Gapout converti de la tête par Djibril Fenkrouz. (0-3, 67ème), la deuxième fois sur un coup-franc de Youssef N'Joya N'Gapout repris du pied par Beni Seda Mfukumoko. (0-4, 72ème).
En toute fin de match, Beni Seda Mfukumoko déviait de la tête un long ballon pour Keryann Merat qui, parti à la limite du hors-jeu, s'en allait fixer le gardien pour inscrire le 5ème but. (0-5, 80ème).

La composition : Jammes - Zarzour (Hospital 63ème), Abdellaoui (N'Gongar Christ 69ème) , Fenkrouz, Herek - Besson, Jetishi, N'Joya N'Gapout (Meddar 57ème) - Seda Mfukumoko, Othman (Merat 76ème), Merat (N'Joya N'Gapout 65ème)

La réaction de Jean-Philippe Primard : "C'était un match de reprise d'autant plus que nous avons eu 2 matchs reportés. Il fallait se remettre dans le rythme. En première mi-temps, ce n'était pas trop mal, mais notre jeu manquait un peu de fluidité. Nos enchaînements étaient un peu lents et la spontanéité faisait défaut. Nous avons eu la maîtrise du jeu, mais avons manqué de justesse. Nous nous sommes retrouvés trop souvent hors-jeu sur des ballons par dessus la défense, par manque de timing dans la transmission. A la mi-temps, j'ai demandé un jeu plus rapide, avec plus de spontanéité, ce que les jeunes ont fait. En conclusion, c'est un bon match de reprise avec une belle efficacité après le repos."

La réserve a battu Gières aujourd'hui

09/02/2019

amical

La réserve stéphanoise jouait aujourd'hui un match amical contre l'équipe de Gières, qui évolue en Régional 2 (dans la banlieue de Grenoble).

Ce match était organisé dans le cadre d'une œuvre de bienfaisance pour l'association Leucémie espoir Julien 38, dont Laurent Battles est le parrain. A cette occasion, un chèque de 10 000 euros a été remis au profit de la recherche pour lutter contre cette maladie.

Privés de derby en National 2 le week-end dernier à cause de la neige à Andrézieux, les Verts ont gagné 3-1. Attaquant à l'essai, Edmilson a exploité une mésentente entre le gardien et son défenseur pour ouvrir le score dans le premier quart d'heure. Sans faire exprès, sur un centre de Lamine Ghezali, il a ensuite délivré une passe décisive à Dylan Chambost à la demi-heure de jeu. Sur un centre de Jordan Halaimia, Léo Pétrot a profité d'une frappe du revenant Augustin Bangoura (remis de ses deux opérations au genou) pour corser l'addition à la 80e avant que les locaux ne sauvent l'honneur en fin de match.

Le onze de départ : Le Roy (Crémillieux) – Panos (Halaimia), Vogt, Nadé, Pétrot (Mezaber) – Fleury, Martin-Pichon, Valbon (Bangoura), Chambost (Gabard) – Ghezali (Bellakhdar), Edmilson.

Avec les recrues à Rennes

09/02/2019

ait bennasser

C'est un groupe de 19 joueurs que Jean-Louis Gasset a convoqué pour aller croquer les galettes saucisses dimanche à 17h à Rennes.

Les 2 recrues du mercato seront bien présentes au milieu, et il le fallait bien car avec la suspension de Yann M'Vila et le départ de Selnaes, le secteur se retrouve assez démuni.

Vermot, Ruffier, Moulin - Polomat, Kolodziejczak, G. Silva, Lo. Perrin, Debuchy, Subotic - Cabella, Aït-Bennasser, Vada, Rocha Santos - Diony, Nordin, Salibur, Hamouma, Monnet-Paquet, Beric.

Selnaes chez les Chinois ! (8)

09/02/2019

Image

Promu en L1 chinoise, le FC Shenzhen a officialisé cet après-midi sur son site internet les signatures d'Ole Selnaes mais aussi de Cheikh Mbengue, présenté comme un joueur "fort et rapide, à la fois offensif et défensif."

U19 : Sainté freiné par l'avant-dernier

09/02/2019
Image

Vous avez pu suivre la rencontre en direct video sur le compte twitter marseillais Chronos : les Verts ont arraché le nul (2-2) sur le terrain des avant-derniers phocéens cet après-midi lors de la 17e journée du championnat des U19 nationaux.

Bien aidé par le portier de l'OM, Victor Petit (photo)a ouvert le score dès la première minute sur un corner direct que n'aurait pas renié Jacques Zimako. Bilal Benkhedim a failli doubler la mise à la 5e mais sa frappe enroulée a été sortie d'une claquette. Faute d'avoir su tuer le match dès le premier quart d'heure, les Stéphanois ont concédé l'égalisation à la 17e sur un centre où Etienne Green et Steven Leleux ont été un poil trop courts. Marseille a pris l'avantage huit minutes plus tard suite à un nouveau centre côté droit repris par Marley Ake, auteur d'un doublé.

Si les locaux ont eu trois balles de break en seconde période dont une sauvée par Etienne Green, les Verts ont poussé les 25 dernières minutes. Auteur de parades décisives face à Charles Abi (65"), Zakaria Bengueddoudj (77') et Bilal Benkhedim (81'), le gardien marseillais a été sauvé par sa barre transversale sur un missile de Josué Gago (87'). Mais il a dû s'incliner à l'entame du temps additionnel sur un coup franc excentré côté tiré par Bilal Benkhedim (photo) et repris de la tête par Wesley Fofana.

L'ASSE, qui a évité de concéder sa deuxième défaite de la saison, revient provisoirement à trois points du leader montpelliérain, qui tentera de faire le trou demain lors de son derby face aux Crocodiles à Nîmes.

La compo : Green - Fofana, Leleux, Roubat - Urie, Petit (Gago, 59'), Kiran (Bengueddoudj, 46'), Mersel (Messili, 79'), Benkhedim - Abi, Sidibé.

La réaction de Razik Nedder : "On ouvre le score très vite, on peut enfoncer le clou et on ne le fait pas. Après le premier quart d'heure, on n'a rien fait. Notre première mi-temps est catastrophique. Je suis embêté et gêné du football qu'on a produit. Il ne fait pas incriminer les garçons, ce serait trop facile de leur taper dessus. Certains manquaient un peu de temps de jeu. Mais collectivement, techniquement, on a été d'une tristesse qu'on a du mal à accepter. Le groupe a trop de qualités pour faire une prestation comme celle-là. Je suis un peu remonté après ce que j'ai vu. On a quand même fait une meilleure deuxième mi-temps, avec davantage de maîtrise. On a eu le ballon, on a eu pas mal d'occases, on doit être plus efficace. De manière générale, je suis très remonté par notre prestation. On n'a pas joué un bon football, au milieu de terrain on a été dépassé, on n'a pas été bon. Or le milieu de terrain c'est la clé, c'est notre force depuis le début de saison. Souvent on arrive à prendre le dessus sur nos adversaires dans ce secteur de jeu, on arrive à tenir le balon, à gagner nos duels. Aujourd'hui on n'y était pas, et quand le moteur n'est pas là, ça devient difficile. Certes on a eu le mérite d'égaliser mais on ne peut pas se contenter de ça. OK on va dire qu'on s'est bien battu, qu'on n'a rien lâché, quel 'équipe a du caractère, mais ça ne m'intéresse pas plus que ça. OK c'est important mais ça ne suffit pas. Quand il n'y a que le mental mais qu'il n'y a pas le football, c'est embêtant. Le mental ne suffit pas pour faire des joueurs professionnels. Comme le talent seul ne permet pas de faire de bons joueurs professionnels du reste. OK, on a eu la niaque sur la fin et on a réussi à égaliser, super, mais je suis très agacé. On n'avait jamais joué au football comme lors de cette première mi-temps."

Le quart d'heure armoricain

09/02/2019
Image

Comme le souligne Opta, l'ASSE est la seule équipe à ne pas encore avoir encaissé le moindre but dans le premier quart d’heure en Ligue 1 cette saison. Attention quand même, c'est lors des 15 premières minutes que le Stade Rennais a claqué le plus de pions (9) cette saison, seul le QSG (11) ayant fait mieux !

L'agence de statistiques sportives nous rappelle par ailleurs que 8 des 10 dernières rencontres entre Rennes et Sainté ont débouché sur un match nul. Lors des autres confrontations, en 2016, chaque équipe avait gagné un match à la maison.

Gare à Ismaïla Sarr ! S'il reste sur 8 matches sans avoir marqué en L1 (sa plus longue disette depuis ses 19 premiers matches sous les couleurs messines), l'attaquant sénégalais est l'auteur des deux derniers buts des Rennais contre les Verts !

Vagner ? Peut mieux faire !

09/02/2019
Image

L'ASNL est à nouveau lanterne rouge de L2 après avoir concédé hier face à Châteauroux sa 15e défaite de la saison. Titularisé pour la 5e fois par Alain Perrin alors que Jérémy Clément puis Papou Paye sont entrés en jeu, Vagner a livré une prestation qui a laissé L'Est Républicain sur sa faim.

"Note : 10/20. Le Cap-Verdien a alterné le bon et le moins bon. Certes, il a provoqué beaucoup et multiplié les initiatives, mais avec pas mal de gaspillage. Sa tendance à se recentrer systématiquement nuit à son efficacité et l’empêche d’exploiter ce qui fait sa force : sa vitesse, bien sûr. Un raid presque gagnant en fin de match, mais Pillot s’interpose."

Partager