home

Tefana avec les Stéphanois (24)

10/06/2019
Image

Comme le rapporte Tahiti Nui Télévision, les U13 de l’AS Tefana ont quitté leur île pour Saint-Etienne jeudi soir. Scolarisés pendant deux semaines au Collège Tézenas du Montcel, ils devront présenter un exposé sur la culture polynésienne au terme de leur séjour. Pour la sixième année consécutive, le club de Faa'a participera au tournoi des clubs partenaires de l'ASSE le week-end prochain. Dans le groupe A, il affrontera les Verts et l’ASM Clermont Auvergne (anciennement AS Montferrand).

C'est à nouveau le Côte Chaude Sportif qui organisera cette compétition, comme le rapporte son président Michel Giuccioli dans la dernière édition du Progrès. "Nous sommes fiers et honorés de la confiance que nous portent, pour la huitième année consécutive les dirigeants de l’ASSE. Samedi, 24 équipes U11 seront sur les terrains. Samedi soir, à 19 h 30, nous débuterons la compétition des U13 qui se poursuivra dimanche toute la journée avec douze équipes inscrites. Nous aurons près de 500 enfants sur les terrains ce week-end."

Ntep rugit face aux Chipolopolos

09/06/2019
Image

N'ayant pas joué le moindre match en club depuis son piètre passage à Sainté, l'attaquant de Wolfsbourg Paul-Georges Ntep, titularisé comme Carlos Kameni par Clarence Seedorf, a marqué ce soir dès la deuxième minute de jeu le premier but de la victoire 2-1 des Lions Indomptables contre la Zambie en match de préparation à la CAN qui débutera le 21 juin prochain en Egypte. Pour rappel, son dernier pion (le seul inscrit en 13 matches sous le maillot vert) remontait au 27 janvier 2018, dans le Chaudron contre Caen.

Les U17 finalistes malheureux du tournoi de FMP

09/06/2019

Les U17, coachés par Sylvain Gibert s'étaient qualifiés hier pour les demi-finales de la 25ème édition du tournoi de Football Mont-Pilat, demi-finales disputées ce matin.
Les Verts affrontaient Troyes et s'imposaient 2-0 (score acquis à la mi-temps, buts de Jordane Morel et Yvan Bonnemain) au terme d'un match de très bonne qualité, le plus abouti du tournoi.
En finale, ils rencontraient Amiens qui s'était imposé 1-0 face à Lille. Ce fut un match très intense, avec peu d'occasions de part et d'autre. Après une grosse entame des Picards, les Verts résistaient et, peu à peu, se défaisaient de la pression adverse pour ouvrir le score à la 15ème minute par Rossi Bozi, bien alerté par Victor Monteiro, d'une passe par-dessus la défense. La deuxième période était très cadenassée avec une grande débauche d'énergie, beaucoup de duels. On s'acheminait vers une victoire des Verts, quand, sur un corner concédé à deux minutes de la fin, Faël Ahmane, au premier poteau, dévissait son dégagement et trompait Nabil Ouennas. La séance de tirs au but qui suivait était fatale aux Verts qui manquaient la deuxième tentative, Nabil Ouennas manquant de peu de stopper le dernier tir amiénois. Malgré cette défaite, la saison se termine sur une note positive.

La composition de départ lors de la finale : Ouennas - E.Mouton, Bendriss, Ahmed Sidibé, Ahmane - Fethiddine, Monteiro, Morel - Bozi, Lhéry, Bonnemain.
Remplaçants : Moulineau, Yahiaoui, Fatah, Venus, Mukanya.

Jadot, Vert avant d'être écolo ! (2)

09/06/2019
Image

En mars 2017, Yannick Jadot avait expliqué à So Foot qu'il était "Vert avant d'être écolo". Deux semaines après son joli 13,5% aux élections européennes, ce supporter stéphanois de 51 ans fait un nouveau clin d'oeil à l'ASSE dans Le Parisien. "Quand j'étais gamin, j'étais déjà Vert de coeur. Sur les murs de ma chambre d’étudiant, il y avait une affiche de l’ONG Greenpeace à l’effigie d’une baleine. Elle était scotchée entre un poster de Rocheteau et un autre de Keegan."

Veretout chez Ghoulam et Malcuit ?

09/06/2019
Image

Venant d'enchaîner deux grosses saisons avec la Viola (75 matches, 15 buts), l'ancien Vert Jordan Veretout (26 ans) attise les convoitises selon la Pravda du jour. Extraits.

"Depuis plusieurs mois, Naples a engagé des discussions concrètes mais âpres avec la Fiorentina. Son club est vendeur, mais pas à n'importe quel prix. Le joueur, qui a échangé avec les dirigeants napolitains, est séduit par la perspective d'évoluer sous les couleurs du dauphin de la Juventus. Mais, attaché à Florence, le milieu, sous contrat jusqu'en 2021, ne partira pas à n'importe quelles conditions. Depuis la fin du Championnat, et si Naples reste en pole dans ce dossier, d'autres équipes se sont manifestées : Arsenal s'est ainsi renseigné auprès de la Fiorentina. Veretout, qui a évolué à Aston Villa, garde un bon souvenir de l'Angleterre. Parallèlement, l'AS Rome et le Séville FC ont approché ses nouveaux agents italiens pour estimer le coût de l'opération."

Lubo revient sur ses vertes années

09/06/2019
Image

Dirigeant au Plastica Nitra, club slovaque de sa ville natale et de ses débuts en pro, l'ancien meneur de jeu stéphanois Lubomir Moravcik revient aujourd'hui sur ses vertes années dans Le Progrès.

"Le plus beau souvenir de ma carrière, c’est d’avoir joué pendant six ans pour un club aussi mythique que l’AS Saint-Étienne. Mon idole, c’était Michel Platini, quand il jouait à l’ASSE avec le numéro 10. Et ce jour où je me suis retrouvé avec ce numéro sous le maillot vert, le temps d’un match, c’était un rêve de gamin. La première fois que je l’ai vu jouer en vrai, c’était en 1978, j’avais 13 ans, je m’en souviens comme si c’était hier. La France était venue jouer à Bratislava. J’étais au stade avec mon père. Et dix ans après, c’est moi qui jouais pour Saint-Étienne…

Le pire souvenir, c'est quand on est descendus en D2 avec les Verts. C’était triste. Je regrette vraiment de n’avoir rien gagné pendant ces six années. C’est un regret qu’au bout de trois ans, alors que l’on avait une équipe qui marchait bien, de ne pas avoir pu garder cette progression. Quelque chose s’est cassé. À cause notamment du départ du président André Laurent et de certaines mauvaises décisions de joueurs. Sylvain Kastendeuch était le plus professionnel, toujours très sérieux. Le capitaine, il ne rigolait pas. Quand en 1993, il a été mis de côté, ça m’a beaucoup touché. C’était une mauvaise décision pour le club de s’en séparer."

Les U17 en demi-finale du Tournoi de FMP

08/06/2019

Comme chaque année, le club partenaire de Football en Mont-Pilat organise, sur les sites de Maclas et Pelussin, son tournoi national U17 auquel participe évidemment l'ASSE.

Les huit équipes participantes étaient partagées en deux groupes : dans le groupe A figuraient Auxerre, Amiens, Toulouse et Troyes, et dans le groupe B, l'ASSE, Lille, Nîmes et Football en Mont-Pilat.

Sous la houlette de Sylvain Gibert, nos jeunes ont débuté hier par une victoire étriquée obtenue sur Nîmes (1-0 : but de Jordane Morel), sous un vent violent qui a gêné les vingt-deux acteurs.
Ce matin, les Verts se sont largement imposés face au club local (6-0 : doublé de Yanick Venus, buts de Victor Monteiro, Faël Ahmane et Yanis Lhéry). Le dernier match contre Lille (vainqueur lui aussi de Nîmes par 1 à 0 et de Football en Mont-Pilat par 1 à 0) allait déterminer la place de premier de groupe, place que les Verts obtenaient à l'issue d'un match nul sans relief (0-0).

Les Stéphanois vont donc affronter demain matin, à 11h30, en demi-finale, le second de l'autre groupe, à savoir Troyes, tandis que, dans l'autre demi-finale, Lille se mesurera à Amiens.

Bilal bat le Guatemala

08/06/2019
Image

Victorieuse 2-0 contre le Qatar dimanche puis écrasée 4-0 par le Brésil il y a trois jours, l'équipe de France U18 a battu le Guatemala 2-1 à Vitrolles cet après-midi. Comme face à la Seleção, Bilal Benkhedim a été titularisé au milieu de terrain avec le numéro 9. S'il a failli ouvrir le score à la 27e minute, le protégé de Razik Nedder a mangé une biscotte pour simulation à la 54e. Il a cédé sa place à la 62e, quatre minutes après l'égalisation de Guatémaltèques réduits à dix dès la 29e. Malgré ce succès, la France ne sera pas dans le dernier carré du tournoi, réservé aux premiers des trois groupes et au meilleur deuxième.

Papus Camara, plus qu'un caramade

08/06/2019
Image

Zoumana Camara, dont le possible retour à l'ASSE en tant que principal adjoint de Ghislain Printant a été évoqué avant-hier par le journaliste Alexis Bernard et hier par le consultant Gilles Favard, est évidemment à l'honneur dans l'autobiographie "Sans filet" de Jérémie Janot parue le 22 mai dernier aux éditions Marabout

"Au vestiaire comme dans la vie, j'entretiens une relation particulière avec Zoumana Camara, que je considère encore aujourd'hui comme mon frère. Lorsqu'il m'annonce être sur le point d'être transféré au PSG, en juin 2007, j'ai un vrai pincement au coeur, mais je sais qu'il en a besoin. C'est pour lui l'opportunité de se rapprocher de sa maman et de ses frères qui vivent en région parisienne, peu de temps après le décès de leur père.

Mais le coach, Laurent Roussey, ne l'entend pas de cette oreille. Un soir, il rentre dans la chambre de Papus pendant le stage de préparation, sans savoir que je suis dans la salle de bain. La discussion entre les deux hommes devient houleuse, je n'ose pas sortir... Zoumana ne veut rien savoir, il est prêt à aller au conflit. Finalement, il quitte Saint-Etienne fin juillet, moyennant un transfert de six millions d'euros.

Je perds gros : mon jumeau, le premier véritable ami que je me suis fait à Saint-Etienne lorsque j'ai débarqué au centre de formation. On s'est installé dans la même chambre et on est devenu les meilleurs potes. Quand on dit que les opposés s'attirent, nous en sommes le meilleur exemple. Zoumana est un cartésien, un vrai maniaque. De mon côté, c'est un bordel sans nom, comme si une grenade vebait d'exploser près de mon lit.

Un jour, le responsable du centre, Georges Aubert, annonce que les plus matures pourront bientôt aller habiter dans un appartement en centre-ville. Avec Papus, bien sûr, on postule. Aubert nous fait venir dans son bureau : "Je sens que je commets une erreur avec vous deux... Alors, écoutez-moi bien, vous y allez mais, à la première incartade, vous rappliquez illico et c'est terminé." On a tenu une semaine.

Alors qu'on se balade dans la rue, deux gars interpellent Papus en jouant les gros bras : "c'est toi qui sors avec ma petite copine ?" Là, je me dis : "J'espère qu'il est solide, parce que je connais Zoumana, il paraît tranquille comme ça, mais si tu l'énerves..." Et voilà que Papus lui assène un coup de tête sur le nez. J'en profite alors pour mettre une droite à l'autre. Les deux gisent au sol. K.-O. technique.

En moins de temps qu'il ne faut pour le dire (ou le faire), la nouvelle parvient aux oreilles du directeur de l'établissement scolaire qui nous convoque, lequel prévient à son tour Georges Aubert... Lorsqu'on arrive au centre, il nous jette un regard noir en secouant la tête et nous lance : "Je le savais..." On ne peut pas s'empêcher de pouffer de rire.

Avec Papus, on joue ensemble en équipe de jeunes, lui est surclassé. Tous les clubs le veulent, il est au-dessus du lot. Un surdoué. On démarre en pro la même année. Nous sommes toujours restés en contact. Lorsqu'il est revenu à Sainté en 2004, il a passé trois mois à la maison. Il fait partie de la famille. Au quotidien, il est aussi zen que rugueux sur un terrain. Une vraie force de la nature.

A la fin de l'entraînement, je m'amusais parfois à essayer de le faire tomber, c'est impossible ! Tous s'y sont essayés : Yahia, Ilunga, Diawara, que des mecs costauds. Rien à faire. Papus est un roc. Il travaille aujourd'hui au sein du staff du PSG. J'aurais pu le rejoindre, il y a quelques années, lorsqu'il a été pressenti pour prendre l'équipe réserve. Mais un autre rôle lui a finalement été attribué au contact du groupe pro. Ce n'est que partie remise. Un jour, lui et moi, on se retrouvera, c'est sûr."

Super Télé

08/06/2019
Image

Quatrième au classement des droits télé divulgué aujourd'hui par France Football, l'ASSE gagne une place (au détriment de Monaco) et 1,7 M€ par rapport à la saison dernière. Sainté dépasse pour la première fois la barre des 40 M€ !

Le Top ten :

1. QSG : 59 861 058 €

2. Vilains : 48 238 879 €

3. OM : 46 662 615 €

4. ASSE : 40 438 083 €

5. LOSC : 38 376 383 €

6. Monaco : 32 415 798 €

7. Nice : 32 090 282 €

8. Montpellier : 29 591 475 €

9. Bordeaux : 28 592 135 €

10. Rennes : 28 019 575 €

Willy glisse un petit tacle

08/06/2019
Image

S'il a approuvé la promotion de Ghislain Printant, Willy Sagnol a un peu critiqué la politique sportive de l'ASSE hier sur RMC.

"La saison de l’ASSE est plus que réussie. Quand t’as le 7e budget et que tu finis 4e, forcément t’as réussi ta saison. En plus il y a eu une qualité de jeu certaine sur quasiment toute la saison. Wahbi Khazri a un peu moins bien fini la saison mais il l’a très bien débutée, Rémy Cabella a pris un peu le relais à la fin. Il y a eu aussi la renaissance de Yann M’Vila, pour moi il a été le meilleur joueur du club cette saison car il a été très régulier.

C’était une très belle saison mais on sait aussi que le club a vécu un peu au-dessus de ses moyens pendant cette dernière année et demi et que la pérennité du club n’est pas assurée. Sainté vient de faire une très belle saison mais les difficultés risquent d’arriver rapidement. Ce serait quand même con, et même un très mauvais signe qu’enverrait le club s’il vendait Saliba aujourd’hui. On parle de le vendre et de la garder en prêt pendant un an. Ce n’est jamais bon ces choses-là.

Les tensions entre Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ? Ça fait tellement d’années qu’ils cohabitent… Comment est-ce que tu veux grandir dans le football ? Il faut plus de moyens. Soit tu vends le club, sois tu demandes à des investisseurs d’entrer. Mais aujourd’hui, tu vas demander à des mecs de venir, tu vas leur demander de mettre 30 millions et tu leur dis qu’ils ne décideront pas ? Comment développer des clubs de foot sans argent ?

Attention quand même à tous ceux qui pensent que parce qu’il y a une génération qui a gagné la Gambardella, c’est génial et l’avenir est assuré. Prenons l’exemple de Bordeaux. Les Girondins avaient gagné la Gambardella, c’était l’époque des Crivelli et Laborde. Il y avait toute une génération, pas mal ont joué. Mais qui vraiment assument un certain statut et soient « bankables » après. Il y a les deux joueurs que je viens de citer et c’est quasiment tout. Entre la Gambardella et les pros, il n’y pas 2 ou 3 étages mais 40.

Moi je dis qu’il faut faire attention. Saint-Etienne dit toujours former des joueurs, mais sur les six ou sept dernières années, mis à part Kurt Zouma, quel joueur formé par l’ASSE est super bankable ? On me parle du petit Arnaud Nordin mais il vient à peine d’arriver, doucement ! Il a été prêté, on n’en voulait plus. Il y avait Jonathan Bamba mais on ne l’a pas gardé.

Une politique sportive d’un club, ça ne consiste pas à simplement bien former un joueur, c’est tout ce que tu vas lui proposer, lui ouvrir la porte au bon moment, faire de la bonne post-formation, le vendre au bon moment. C’est tout ça une bonne politique sportive, et c’est ce qui a pu être défaillant et qui l’est encore un peu malheureusement.

Moi je dis que c’est une bonne idée d’avoir promu Ghislain Printant. Tu as un effectif qui va être quasiment le même l’année prochaine mais avec beaucoup plus de matches. Comment tu vas gérer ça ? Tu vas jouer la Coupe d’Europe, tu vas ajouter des jeunes issus du centre de formation. Je trouve que c’est une bonne idée de nommer un mec qui connaît déjà tout le monde, c’est un gain de temps par rapport à un mec qui serait arrivé de l’extérieur. C’est aussi un gain d’argent, un mec qui vient de l’extérieur débarque avec un nouveau staff et il faut balancer 7 ou 8 millions."

Joli Jolan ! (13)

08/06/2019
Image

Dans son autobiographie "Sans filet" parue le 22 mai dernier aux éditions MaraboutJérémie Janot rend hommage au potonaute Jolan42. 

"Sur la route nous menant au stade de Gerland pour le centième derby de l'histoire, Christophe Galtier nous passe une vidéo réalisée par un supporter, qui montre des images d'ecouragements et de liesse du peuple vert. Des messages rappelant aussi l'importance du derby et ses meilleurs moments. Le montage tourne en boucle dans le bus et on en ressort galvanisés, conditionnés. Ensuite, au terme d'un match durant lequel nous n'avons pas existé, nous réalisons le hold-up parfait grâce à un but de Dimitri Payet."

Fidèle à ses très bonnes habitudes, Jolan42 nous propose aujourd'hui de revivre en images la saison qui vient de s'écouler. Merci à lui !

On a un bon public et les seizièmes supporters ?!

08/06/2019
Image

La Ligue qu'on adule a publié le classement final du championnat des tribunes 2018-2019. Le RC Strasbourg (369 points) termine premier devant le Stade Rennais (357 points)... et les vilains (349 points). Sacrée lors des trois premières éditions (de 2007 à 2010) et progressant d'une place par rapport à la saison dernière, l'ASSE (169 points) termine 16e devant l'OM (163), le SCO (161), Monaco (142) et Toulouse (137 points).

Sainté (98 points) se classe quatrième sur le critère de l'ambiance valorisant "la capacité du public à jouer le rôle de 12e homme" derrière les banlieusards (106), Strasbourg (101) et Nantes (99). Modeste 11e sur le critère de l'engagement des supporters sur les réseaux sociaux, l'ASSE n'est que 15e sur le critère de la fidélité du fait du médiocre taux de fréquentation de GG.

Comme le QSG, l'OM et Amiens, Sainté affiche un zéro pointé sur le critère "animations des clubs et des supporters" censé "évaluer les animations organisées (hors tarification spéciale billetterie) par les clubs à destination des nouveaux publics ainsi que les animations organisées par les clubs et les supporters pour animer les tribunes à l’entrée des équipes sur la pelouse."

Sagnol, ça peut l'intéresser ? (2)

08/06/2019
Image

Dans une interview accordée à France Bleu Saint-Etienne Loire, Patrick Guillou avait déclaré il y a deux semaines que le poste de directeur sportif de l'ASSE pouvait intéresser Willy Sagnol. Ce dernier réagit  dans la dernière édition du Progrès.

"Patrick parle en son nom, je n’ai pas grand-chose à dire là-dessus. Je suis toujours en contact avec les dirigeants stéphanois depuis de nombreuses années. Ils ont validé l’entraîneur. C’est difficile de faire venir un directeur sportif dans un club, on est déjà mi-juin. Est-ce que ce poste me plairait Je ne peux pas vous dire oui ou non. Tout le monde sait les liens qui m’attachent à ce club. Un jour, peut-être que ça se fera. Je ne sais pas sous quelle forme mais c’est toujours un club qui compte. On n’oublie jamais d’où l’on vient."

Nanard contre un championnat à 16

08/06/2019
Image

Comme le rapporte la Pravda du jour, Nanard s'est opposé aux présidents de la Juve et du Barça hier et avant-hier à Malte.

"La plupart des grands clubs européens ont confirmé à Malte qu'ils ne comptaient pas abandonner leur idée de Ligue fermée, quitte à resserrer les Championnats nationaux. Président de l'Association européenne des clubs (ECA), Andrea Agnelli a laissé entendre que 20 voire 16 clubs seulement pourraient être qualifiés directement pour la Ligue des Champions d'une année sur l'autre, au lieu de 24 dans la première mouture de la réforme. Mais, en contrepartie, il a demandé aux Ligues des cinq grands Championnats (Angleterre, Allemagne, Espagne Italie et France) de passer à... 16 clubs. Ce qui permettrait d'éviter une surcharge du calendrier, malgré l'augmentation du nombre de matches de C 1. Cette idée de Championnats à seize équipes a aussi été relayée par Josep Maria Bartomeu, le patron du Barça. Ce qui lui a valu un échange pour le moins cocasse avec Bernard Caïazzo. « Je lui ai dit qu'il y avait autant de chances que nos championnats passent à seize équipes que lui joue la finale de Roland-Garros dimanche », raconte le président du conseil de surveillance de l'AS Saint-Étienne. C'est dingue ce qu'il se passe."

Beric perd en Autriche

07/06/2019
Image

La Slovénie a perdu 1-0 ce soir en Autriche lors de la 3e journée des éliminatoires de l'Euro 2020. Encore abonné au banc mais entré en jeu à la 78e à la place du milieu de Lugano Domen Crnigoj quatre minutes après l'ouverture du score de l'attaquant de Schalke 04 Guido Burgstaller, Robert Beric a raté une grosse occasion d'égaliser sur son premier ballon. S'il n'a pas malheureusement pas réussi à cadrer sa tête, l'avant-centre stéphanois a montré ensuite beaucoup d'énergie. Pour créer le danger, il n'a pas hésité à s'excentrer côté droit puis côté gauche et a obtenu deux coups francs. Sa sélection, qui n'a plus gagné le moindre match depuis un an, est désormais avant-dernière de son groupe.

Khazri claque contre l'Irak

07/06/2019
Image

En match de préparation à la CAN qui débutera dans deux semaines en Egypte, la Tunisie a battu l'Irak 2-0 ce soir à Radès. Titularisé en pointe par Alain Giresse, Wahbi Khazri, qui a joué l'intégralité de le rencontre, a ouvert le score dès la 4e minute de jeu.

On se marre en Smart !

07/06/2019
Image

Dans son autobiographie "Sans filet" parue le 22 mai dernier aux éditions MaraboutJérémie Janot se remémore l'époque où il prenait le centre de l'Etrat pour un circuit. 

"Je ne compte plus le nombre d'âneries qu'on a pu faire, en riant comme des gamins attardés. Bien sûr, je n'étais pas le dernier à prendre des initiatives. Il me revient en tête, par exemple, cette matinée enneigée durant laquelle la moitié du groupe est montée dans la benne de mon pick-up, bâche fermée. Je me suis amusé à faire des freins à main sur le parking du centre de l'Etrat. Derrière, j'entendais crier : "On va mourir !" Si jamais le véhicule s'était renversé, j'aurais blessé la moitié de l'équipe.

Quand Roland Romeyer l'a su, je me suis pris une sacrée soufflante. Et que dire de la Smart de Fousseni Diawara ! "Tu crois qu'elle rentre dans le couloir des vestiaires, ta bagnole ?" lui dis-je. "Il n'y a qu'une seule façon de le savoir." Et nous voilà partis à aller et venir dans le couloir, à cinq ou six dans la voiture, entrant et sortant par les deux portes de chaque côté du bâtiment ! Il règne une telle entente à l'époque dans ce groupe qu'elle ne peut que se répercuter sur le terrain."

Saliba chez PEA ? (5)

07/06/2019

Alors que The Sun évoquait une offre d'Arsenal pour William Saliba, Manu Lonjon (Yahoo Sport) a démenti cette information sur son compte Twitter : "L'offre de 25M de livres d'Arsenal pour Saliba n'existe pas... Il existe cependant de vrais intérêts en Angleterre (et ailleurs) le concernant."

Jérémy prêt à se rapprocher de Sainté

07/06/2019

Jérémy Clément est en fin de contrat avec l’AS Nancy Lorraine et est donc libre de s’engager où il le veut. Le Dauphiné Libéré nous apprend que le milieu défensif formé chez les vilains voisins et passé par les Glasgow Rangers, le PSG et l’ASSE ne cache pas son envie de revenir dans le Forez.

"Il est en contacts avancés avec le club d’Andrézieux (National 2) qui possède un projet de développement intéressant et qui est désormais présidé par l’ancien international François Clerc.

Le club de la Loire permettrait à l’ancien Parisien d’apporter son expérience de joueur dans le vestiaire tout en préparant son BEF (Brevet d’entraîneur de football). Originaire de Rives, (commune de l'isère, NDP2) Jérémy Clément intéresse également le FC Bourgoin-Jallieu (National 3) qui a pris des renseignements. Une approche a également eu lieu du côté de GF38 (Ligue 2) avec lequel il aurait pu partager son vécu. Mais le manager du club grenoblois, Max Marty, n’a pas souhaité donner suite. C’est donc vraisemblablement vers Andrézieux que se dessine désormais l’avenir du milieu de terrain isérois."

Le coeur de Roro

07/06/2019

On savait que Roro était très sensible aux valeurs humaines. Il vient de le prouver une nouvelle fois en remettant un maillot de l'ASSE au jeune Marwan qui s'est illustré, il y a quelques jours, par un geste de bravoure peu ordinaire, ainsi que le relate France 3 Auvergne Rhône Alpes.

"Le 31 mai dernier, le jeune Marwan, élève de 5e du collège Jean-Dasté de Saint-Etienne était en voyage scolaire avec sa classe et ses professeurs. Un séjour qui a conduit les collégiens en région parisienne et au deuxième jour, la classe se trouvait au château de Versailles. 

Alors que Marwan et ses copains se promenaient dans les jardins, il a soudain entendu une mère crier. C'est un tout jeune enfant qui vient de tomber dans le grand bassin du parc. Sans hésitation, le collégien Stéphanois a immédiatement sauté dans l'eau pour porter secours au petit garçon âgé de 4 ans. Comment explique-t-il son geste ?

"J'ai vu ma petite soeur dans l'eau, en fait, à la place du petit..." explique le collégien,"j'ai pas réfléchi, j'ai sauté. Un des professeurs m'a aidé aussi".

Alors que l'enfant se débattait dans l'eau, l'adolescent l'a attrapé de justesse. Attaqué par des cygnes, Marwan tient l'enfant à bout de bras pour le sauver. Le collégien stéphanois a réussi à sauver l'enfant de la noyade. Tout est allé très vite et l'adolescent ne réalise pas encore tout à fait la portée de son acte.

Ce mercredi 4 juin, il a été honoré par le département de la Loire. En présence de ses camarades, le président du conseil départemental, Georges Ziegler a remis au collégien la médaille du département gravée à son nom.

Le patron des pompiers de la Loire était également présent pour saluer son courage et lui remettre une médaille rarement attribuée : la médaille d'honneur du corps départemental des sapeurs pompiers. Enfin, le président de l'ASSE Roland Romeyer était présent et a remis le maillot numéro 42 au jeune sauveteur. Marwan ne s'attendait pas à un tel hommage. Un acte de bravoure qui a peut-être déclenché une future vocation. "

Comme on s'retrouve ! (2)

07/06/2019

Sur la liste des engagés de l’Europa League 2020, on compte pas moins de 14 clubs que nous avons affrontés dans notre longue histoire.
L’occasion de s’offrir un petit feuilleton en 14 épisodes, en forme de flash back.

Le deuxième épisode nous emmène en Croatie, à Split, classé 4ème du dernier championnat Croate, et qualifié, à ce titre, pour le premier tour qualificatif de l’Europa League, qui se déroulera les 11 et 18 juillet prochains.

Split, ça rime avec Kiev. C’est un des mots majeurs du champ lexical de l’épopée. Entre octobre et novembre 1974, nous sommes au début de la légende, la double confrontation contre l’Hadjuk Split en sera la première magnifique page.
Les Verts affrontent le n°1 du football yougoslave des années soixante-dix (4 titres de champion dans cette décennie, une demi-finale de Coupe des Coupes en 1973) et dans un football européen non encore entré dans l’ère Bosman, ce huitième de finale de Coupe des Champions 1975 a tout du sommet.
Si, comme lors de notre premier épisode Moldave, ce deuxième épisode se finit bien, il s’en est fallu d’un rien. A l’aller, les Verts sont mangés et rentrent en France les valises pleines défaite 1-4 (Hervé Révelli avait égalisé avant qu’on sombre). Et le retour, faut-il encore le conter, fut mythique avec la première remontadASSE de l’histoire, une victoire 5-1 après prolongations (Larqué, Bathenay, Bereta et le fameux doublé de Tintin Triantafilos).

La Yougoslavie n’est plus depuis longtemps, et si la Croatie brille avec son équipe nationale, Split traîne son spleen de club condamné à former pour les autres. La saison dernière, qualifié directement pour le 3ème tour qualificatif de l’Europa League, il avait été sorti par le Steaua Bucarest.
Comme Milsami, il devra cravacher et passer 4 tours pour espérer nous retrouver en poule. Mais tomber sur l’Hadjuk aurait un charme aussi fou que désuet.

Demain, pour le troisième épisode de notre feuilleton, nous mettrons le cap au Nord, et relirons une nouvelle page sérieusement jaunie de notre histoire européenne.

L'avocat de Moukoudi en a beaucoup dit

07/06/2019
Image

Ancien joueur banlieusard resté supporter des vilains mais fan de Platoche et avocat de Harold Moukoudi, Thierry Granturco évoque la cas du nouveau défenseur central stéphanois dans un intéressant entretien paru aujourd'hui sur le site du potonaute SP42 Soccer Populaire. Extraits.

"Il a fait l’objet d’un transfert sans indemnité de transfert, puisqu’il était en fin de contrat. Cette situation devrait être simple à gérer. En pratique elle ne l’est pas, car les clubs ont du mal à accepter la décision d’un joueur de ne pas prolonger pour partir libre. On l’a vu aussi avec le cas Rabiot au PSG. Et pourtant, aller au bout d’un CDD n’est rien d’autre qu’une interprétation stricte et correcte de la loi. Certains clubs n’hésitent pas à mettre un joueur au placard suite à des désaccords de prolongations ou des conflits internes. J’ai vécu cela cette année en défendant Harold Moukoudi, qui voulait quitter le HAC libre en fin de contrat. Nous n’avons rien lâché et il est parti libre à Saint-Etienne.

Quand vous signez, par exemple, 3 ans, vous le faites en connaissance de cause. Vous vous engagez pour 3 ans, pas pour 4 ou 5. Donc quand le club essaye de prolonger le joueur mais que celui-ci, pour une raison ou une autre, souhaite partir en fin de contrat, pourquoi diable voulez-vous qu’il prolonge, puisqu’il veut partir ? Pour que le club récupère une indemnité de transfert ? Pourquoi pas, mais il ne faut pas être dupe. Si le joueur, libre, pouvait recevoir – disons – 10 propositions en fin de contrat, justement parce qu’il était libre, il ne va plus en recevoir que 2 ou 3 s’il prolonge comme le lui demande son club.

A partir du moment où le joueur va au bout de son contrat, qu’il respecte sa parole, il n’a pas de raison de prolonger. Et son club qui le met au placard prend une décision que j’estime inacceptable mais aussi illégale. Ecarter un joueur ou ne pas l’écarter mais ne plus le faire jouer, ce qui revient au même, c’est prendre une sanction disciplinaire pour un comportement qui ne devrait pas donner lieu à la moindre sanction. Ecarter un joueur pour des raisons disciplinaires, c'est bien sûr légal. Ne pas faire jouer un joueur sous prétexte qu’il ne veut pas prolonger son contrat, alors qu’il n’a aucune obligation de le faire, n’a rien à voir avec la discipline et c’est donc illégal."

My name is Geoffroy-Guichard (3)

07/06/2019
Image

Maire de Sainté et Président de Saint-Etienne Métropole, Gaël Perdriau a rappelé ce matin sur sa page facebook que le naming évoqué hier par Le Progrès n'avait pas lieu d'être.

"À Saint-Etienne, l’argent n’achète pas tout. Geoffroy-Guichard restera Geoffroy-Guichard, par mémoire, par respect, parce que l’ASSE a une histoire et une étoile. Ce n’est pas n’importe quel club, Ce n’est pas n’importe quelle ville. C’est ce que nous avons décidé d’un commun accord avec Roland Romeyer lorsque nous avons signé la convention de mise à disposition du stade par la métropole à l’ASSE, parce que nous partageons ces mêmes convictions."

Les Canaris sont verts !

07/06/2019
Image

Le FC Nantes a dévoilé hier le maillot vert que ses joueurs porteront à l'extérrieur la saison prochaine. Sur le compte twitter du club, de nombreux supporters ont fait part de leur mécontentement. Morceaux choisis.

"Je ne suis pas supporter de l'ASSE."

"Merci pour le maillot de Saint-Etienne. On peut voir le nôtre maintenant ?"

"FC menthe ?"

"Joli le maillot de Saint-Etienne !"

"Il ne suffit pas de ressembler à Cetelem, pour faire du Cetelem."

"Ils sont sympas les maillots de Sainté cette année."

"Ce maillot va cartonner à Geoffroy-Guichard !"

"J'ignorais que le FCN avait fusionné avec l'ASSE."

"Après la rumeur Gorgelin dans les buts, le nouveau maillot de Saint-Étienne. C'est trop pour moi !"

"Quelle laideur. Ils ont réussi à faire pire que le domicile. La bonne nouvelle : on ne le verra pas à Geoffroy Guichard."

"Honteux de ressembler aux Steph !"

"Sympa le maillot de l'ASSE dîtes moi. Vous êtres vraiment des quiches !"

"Le logo de la Juve, le maillot de Sainté, c’est quoi la prochaine étape ? Les tarifs du PSG ?"

"Tiens, Fabio et Moutou ont signé à St Etienne ?"

 
Pour rappel, c'est le 3 juillet que l'ASSE dévoilera les nouveaux maillots verts... ou jaunes ?
Equipée également par le Coq Sportif, l'Estac a divulgué hier les tuniques que porteront les joueurs troyens.
 
ImageImage

My name is Geoffroy-Guichard (2)

07/06/2019
Image

Pour meubler l'intersaison, Le Progrès avait évoqué dans son édition d'hier un possible naming du Stade Geoffroy-Guichard en rappelant que le club cherchait comment générér de nouvelles recettes. A la très probable demande de Gaël Perdriau et Roro, le quotidien régional publie aujourd'hui la précision suivante : "la convention signée il y a un an entre l’ASSE et Saint-Etienne Métropole, qui court jusqu’au 1er juin 2030, interdit qu’un autre nom que stade Geoffroy-Guichard soit donné au stade. Dont acte." Pour rappel, le maire de Sainté s'était montré défavorable au naming il y a dix ans sans l'écarter définitivement.

Juju restera numéro trois ?

07/06/2019
Image

Selon la Pravda de ce vendredi, Juju restera dans le staff des pros avec le même statut de numéro trois qu'actuellement malgré la promotion de l'ancien second de Jean-Louis Gasset au poste de numéro un.

"Si Julien Sablé devrait bien figurer dans son staff, le nouvel entraîneur stéphanois Ghislain Printant doit encore boucler l'arrivée de son principal adjoint. Plusieurs pistes sont encore en discussions et aucune décision ne devrait tomber officiellement avant une période d'une semaine à dix jours."

Janot n'aurait pas dit non au Japon

06/06/2019
Image

Dans son autobiographie "Sans filet" parue le 22 mai dernier aux éditions MaraboutJérémie Janot révèle qu'il a failli partir jouer au pays de Daisuke Matsui il y a 12 ans.

"En coulisse, il se dit dès le mois de mars 2007 que Laurent Roussey, adjoint d'Ivan Hasek, va passer numéro un. L'ambiance n'est pas bonne. Les non-dits règnent. Personnellement, je m'entends bien avec le technicien tchèque, qui me témoigne sa confiance. Outre le fait d'être tricheurs patentés au tennis-ballon, lui et moi avons un autre point commun : l'amour du Japon. J'avais adoré mes vacances là-bas. Vers la fin de la saison, alors qu'il sait pertinemment que ses jours à l'ASSE sont comptés, il est sollicité par les Yokohama F. Mariners et vient m'en parler : "Jérémie, si j'y vais, tu veux venir avec moi ?" Je lui demande un délai de réflexion. C'est plus que tentant. Je vais sur mes trente ans et je peux le dire aujourd'hui en toute sincérité, je m'apprête à accepter... sauf qu'on lui propose un pont d'or dans une des écuries du pays du Golfe, qu'il ne peut pas refuser. L'idée d'un éventuel départ s'évapore, mais je ne suis pas à plaindre."

Valette en Lorraine ?

06/06/2019

Alors qu'il avait prolongé son contrat l'été dernier après s'être imposé dans la cage des Crocos, Nîmes a accepté de libérer Baptiste Valette (26 ans) selon France FootballLe Sétois devrait s'engager la semaine prochaine avec Nancy pour une durée de trois ans.

Champagne pour Kevin !

06/06/2019

Alors que le futur Vert Mathys Amougou (US Torcy) avait été retenu pour entrer à l'INF de Clairefontaine, Kevin Pedro (Ris Orangis) figurait sur la liste complémentaire. Mais, à l’issue du concours d’entrée organisé durant le week-end des 25 et 26 mai derniers, ayant regroupé 31 joueurs de Champagne-Ardenne, de l’Aisne et d’Ile-de-France, l’équipe technique du Pôle Espoirs Grand Est de Reims a retenu 15 joueurs pour intégrer la structure à la rentrée prochaine, parmi lesquels ... le défenseur central Kevin Pedro, futur Stéphanois.

Jonathan Bamba était passé par ce pôle de 2009 à 2011, ainsi que Guevin Tormin (AS Monaco), le frère de Tyrone Tormin le Stéphanois.

 

Partager