home

La Montagne honore Sagnol

15/08/2019
Image

La Montagne, qui fêtera ses 100 ans le 4 octobre prochain, a établi à cette occasion un classsement des 100 personnalités qui ont fait l'histoire du sport en Auvergne de 1919 à nos jours. Le quotidien met aujourd'hui à l'honneur Willy Sagnol, classé 56e.

"Bien qu'il soit né à Saint-Étienne le 18 mars 1977, Willy Sagnol débute le football dans la petite commune de Montfaucon-en-Velay. Dans cette municipalité d'environ 1.200 habitants, le Forézien va évoluer avec le club local jusqu'en 1990, où, à 13 ans, il est repéré par l'AS Saint-Étienne. Six ans plus tard, alors qu'il n'a pas encore dix-neuf ans, il joue son premier match sous les couleurs stéphanoises, en première division, lors de la saison 1995-1996. L'exercice, il réalise une année pleine, où il dispute 36 matchs en deuxième division, après la rélégation de l'ASSE à la fin 96.

Il s'envole vers l'AS Monaco. Au cours de la saison 1997-1998, il joue deux matchs en D1 et huit en Ligue des Champions, où les Monégasques sont éliminés en demi-finale. La même année, il est sélectionné en équipe de France U20. Après trois ans passés chez le prince Albert, et un titre de champion de France dans son sac, Willy Sanol plie bagages et signe au Byern Munich. Là-bas, il y fera les plus belles années de sa carrière. En huit saisons, il remporte cinq fois le championnat et quatre Coupes d'Allemagne. Mais son plus beau trophée, le plus prestigieux, la Ligue des Champions, il la remporte en 2001, face à Valence.

Entre-temps, celui qui a débuté à Montfaucon est sélectionné à 52 reprises avec l'équipe de France, de 2000 à 2008. Remportant deux coupes des Confédérations et échouant finale de coupe du monde contre l'Italie en 2006.
Alors qu'il est en concurrence avec Philip Lahm, il se blesse au tendon d'Achille en août 2008. Il ne se remettra jamais de celle-ci et prend sa retraite en 2009.

Il entame alors une reconversion dans le métier d'entraîneur. Une expérience avec les équipes de jeunes de l'équipe de France, Bordeaux ou encore le Bayern Munich en 2017 en tant qu'intérimaire, qui ne s'avéreront pas très concluantes. Depuis 2018, il est consultant pour RMC Sport, et a même son émission,  "Ici c'est Willy", tous les vendredis."

Arbitrage, visionnage, Desiage (2)

15/08/2019
Image

Après avoir présenté hier matin aux Verts les nouvelles règles au cours d'une séance vidéo à L'Etrat, l'arbitre stéphanois de l'élite Sébastien Desiage se confie aujourd'hui dans Le Progrès. Extraits.

"On a beaucoup parlé des mains avec les joueurs, qui avaient des interrogations à ce sujet. Ils étaient tous un peu perdus. Il y a un éclaircissement cette saison, une volonté de rendre plus lisible la gestion des mains de la part des arbitres. Ce qu’il faut retenir, c’est que toute main située au-dessus de l’épaule, en phase défensive, sera sanctionnée. Sauf si, par exemple, le joueur touche le ballon de la tête et celui-ci lui retombe sur la main.

Quand la main est au-dessus de l’épaule ou quand il y a une augmentation volontaire de la surface du corps, non. Quand on estime que la main n’est pas naturelle et que le joueur touche le ballon, certes accidentellement, mais que sa main n’aurait jamais dû se situer là, ça peut nous amener à siffler. Mais attention, il restera toujours dans la gestion des mains une part de subjectivité et d’interprétation liée à la décision d’un homme.

La VAR un formidable outil qui évite l’injustice. Parfois, on n’a pas vu et on peut être amené à prendre une décision alors qu’on n’a pas toute l’histoire. Et celle-ci peut faire basculer la rencontre. L’assistance vidéo ne réglera pas les différences d’interprétation. Derrière le sifflet, derrière l’écran, il y a un homme, une femme, qui est un être humain. Et laissons l’humain maître de tout ça. On ne doit pas réarbitrer les matchs, l’arbitre central est le leader et doit le rester."

Une recrue de marque pour Montmorillon

14/08/2019

Cacharel Kashale en mars 2015 lors de sa signature à l'ASSE

Sur son site facebook, l'Union Etoile Sportive Montmorillonnaise, club de R1 de la Vienne (département cher à Philippe Guillemet), nous apprend la signature de l'ancien pensionnaire du centre de formation de l'ASSE, Cacharel Kashale.

Né le 4 février 1997 à Londres, ce défenseur central était arrivé à l'ASSE en 2015, en provenance de l'AC Boulogne Billancourt, le club d'Allan Saint-Maximin, de Bryan Djile, et du futur Vert Darnell Bile. Auparavant, il avait joué au Stade rennais et au Cercle Paul Bert Brequigny.
En 2015-2016, Cacharel Kashale avait disputé trois rencontres avec les U19, et, en 2016-2017, il était entré en jeu à trois reprises (30 minutes de jeu) dans l'équipe CFA2.
Il avait alors quitté l'ASSE pour le FC Guichen, un club de N3 d'Ile et Vilaine, club où il est donc resté trois saisons.

N2 : Milla sans pitié pour les Stéphanois (3)

14/08/2019
Image

Auteur du but victorieux des Herbiers à Aimé-Jacquet samedi dernier, l'ancien capitaine de l'équipe réserve de l'ASSE Florian Milla revient pour nous sur ce match de la première journée de N2.

"C'était un match très particulier pour moi, ça fait toujours quelque chose de revenir à Saint-Etienne car c'est un peu là où j'ai grandi, où j'ai été formé. Dans la vie, Dieu nous fait des clins d'oeil, c'en était un de démarrer sous mes nouvelles couleurs à Saint-Etienne, j'en ai profité pour voir la famille quelques jours.

Avant le match, j'avais pensé à la réaction que j'aurais si je marquais un but ici pour Les Herbiers. Quand c'est arrivé, je n'ai pas pu maîtriser la joie du buteur. On a battu Sainté mais je ne me fais pas vraiment de souci pour les Verts parce que c'est quand même une bonne équipe. Elle est très jeune, je ne sais pas si ce sera comme ça à tous les matches, mais il y a vraiment de bons joueurs.

On voit que cette équipe a vraiment la mentalité de son coach. Razik aime beaucoup faire jouer ses équipes, on s'en est encore rendu compte samedi. Il y avait beaucoup de jeu, de passes courtes, de la qualité technique. Les conditions de jeu nous ont été sans doute un peu favorables à cause de la chaleur. Les Stéphanois n'ont peut-être pas pu mettre tout le rythme qu'ils voulaient.

Ce qui me plaît dans cette équipe de Saint-Etienne, c'est qu'on sent qu'il y a déjà une identité qui se dégage. On sent déjà la patte de Razik Nedder alors que le championnat ne fait que débuter. Il a été l'adjoint d'Abdel Bouhazama, je pense qu'il a beaucoup appris à ses côtés. C'est un entraîneur qui a grimpé les échelons petit à petit. Partout où il passe, ses équipes réussissent.

Razik est quelqu'un de très perfectionniste. Il évolue désormais dans un championnat séniors, c'est différent de ce qu'il a connu avec toutes les équipes de jeunes mais il a côtoyé les pros, il a de l'expérience. Ce que Dieu fait au travers de Razik, c'est bien. Il fait progresser les joueurs et il a des résultats, on l'a vu bien sûr avec la victoire en Coupe Gambardella. Je ne peux dire que du bien de son travail.

Pour en revenir au match, certains joueurs stéphanois m'ont tapé dans l'oeil, à commencer par le jeune Aïmen Moueffek. Il a fait une grosse prestation dans l'entrejeu et s'est procuré la plus belle occase des Verts. Je l'avais un peu côtoyé, au centre de formation je me rappelle qu'il faisait partie des jeunes qui étaient en vue et dont on parlait déjà comme ayant un gros potentiel. Le petit Bilal Benkhedim a lui aussi montré des choses intéressantes.

Etienne Green aussi a fait une belle performance. J'étais content de le voir s'illustrer dans les cages. J'ai toujours trouvé que ce gardien avait beaucoup de potentiel, même s'il a été un peu au début dans l'ombre de Stefan Bajic. C'est un bon gardien, qui a fait des interventions décisives face à nous. Je citerai également Samy Baghdadi et Alexandre Valbon, de bons joueurs que j'étais content de voir.

Je pense que cette équipe stéphanoise n'aura pas de problème au niveau du jeu. Après - j'avais un peu connu ça quand je jouais en réserve avec Saint-Etienne - il arrive que les équipes des centres de formation jouent bien, dominent le match mais le perdent en prenant un ou deux buts. Le championnat de National 2 est compliqué, tu tombes souvent contre des équipes expérimentées qui vont te planter un but sur coup de pied arrêté.

Il faudra que cette équipe jeune murisse assez vite pour ne pas être frustrée de perdre face à des équipes qu'elle aura dominées. En National 2, je pense que Les Herbiers est l'une des rares équipes qui cherchent à jouer. Dans la plupart des équipes de ce championnat, ça joue beaucoup sur l'impact physique, les duels, etc. Mais ce qui reste le plus important, c'est Jésus. A la fin du match j'avais un maillot où il était écrit "le retour de Jésus est proche". Jésus aime le monde, aime l'homme, aime Saint-Etienne."

Sainté ne lâche pas Cabella

14/08/2019
Image

Comme le rapporte A Bola, l'ASSE fait partie des 16 clubs qui avaient envoyé un émissaire hier au stade du Dragon lors du 3e tour préliminaire retour de la Ligue des Champions pour assister à l'exploit du Krasnodar de Rémy Cabella, qui a éliminé le FC Porto. Reste à savoir quel(s) joueur(s) ont tapé dans l'oeil du recruteur stéphanois. 

On a eu Piquionne, on aura Pickeu ? (4)

14/08/2019
Image

Convoité par Sainté fin mai dernier pour succéder à Dominique Rocheteau au poste de directeur sportif de l'ASSE selon Canal Plus, Yahoo Sport et Le Courrier de l'Ouest, le manager général du SCO Olivier Pickeu est parti pour rester en Anjou selon cet extrait d'une interview parue cet après-midi sur le site de la Pravda.

"Je suis très concentré sur le projet du SCO. Les sollicitations, ça fait partie du métier dans lequel j'évolue. Ma concentration, mon travail, c'est que le SCO 2019-2020 soit en capacité à continuer à réussir son projet. Il n'y a qu'une obsession, c'est comment réussir avec le club dans lequel je travaille depuis quatorze ans. Je me projette pour continuer."

N2 : Milla sans pitié pour les Stéphanois (2)

14/08/2019
Image

Vendée Les Herbiers Football a posté avant-hier sur sa chaîne youtube le résumé vidéo de la défaite de la réserve, l'ancien Vert Florian Milla ayant inscrit l'unique but de la rencontre.

Malgré ce revers inaugural, Razik Nedder positive et nous donne quelques nouvelles des joueurs qui n'étaient pas sur la feuille de ce premier match de la saison de N2.

"Face à une belle petite équipe, on a fait à mon sens un match intéressant. On a fait une première mi-temps plutôt bonne dans la tenue du ballon. Dans la conservation, dans la capacité à sortir les ballons sous pression, je nous ai trouvés bons malgré le fait que c’était le premier match de la saison et que pour certains c’était la première fois ou presque qu’ils disputaient un match officiel avec la réserve, si on oublie les quelques minutes jouées la saison dernière.  Malgré la défaite, j’ai envie de retenir le positif de ce match. Il est encourageant.

Maintenant, il est vrai qu’on a eu pas mal de difficultés dans le déséquilibre. Là, on a manqué de poids, de consistance. Les faits de jeu aussi nous ont fait du mal. La sortie sur blessure de Steven assez tôt dans le match m’a contraint à faire deux changements en un car Dylan Durivaux est rentré et Jordan Halaimia a glissé dans l’axe.  Franck Honorat s’est aussi blessé au milieu de la première mi-temps. En trébuchant, il s’est empalé dans un adversaire. Il avait un creux à la mâchoire, on a craint une fracture. Il s’est accroché au courage pour finir la mi-temps mais on l’a sorti à la pause. Au moment où on avait le pied sur le ballon et qu’on commençait à être plus dangereux dans le déséquilibre. On n’a pas pu faire du vrai coaching, on a plutôt été obligé de réagir à des faits de jeu.

On va jouer la saison avec des garçons un peu plus matures à certains postes. On a des jeunes qui restent de très bons joueurs mais il ne faut pas aller trop vite non plus avec eux. Il ne faut pas attendre de Maxence Rivera ou d’Abdoulaye Sidibé qui sont de très bons joueurs de nous faire gagner ou de faire d’énormes différences en réserve. Il faut qu’ils fassent gagner l’équipe des U19 et ils arriveront costauds avec l’équipe réserve. Les deux ou trois soucis d’effectif pas bien méchant nous ont amenés à nous adapter et à aller un peu plus vite qu’on ne souhaiterait.

Tous les joueurs de mon effectif ne sont pas encore disponibles. Lucas Llort avait une blessure de fatigue contractée en fin de saison dernière. Il pensait pouvoir réattaquer assez rapidement mais il reprend tout juste. Il sera bientôt opérationnel, d’ici deux semaines il pourrait avoir du temps de jeu. Tyrone Tormin s’est fait opérer début juillet d’une pubalgie, il faudra patienter plus longtemps pour le revoir sur les terrains. Mathis Mezaber est gêné depuis l’an passé, le staff médical s’en occupe. Papa Doumbia n’était pas qualifié mais normalement ça devrait être bon pour ce week-end. On va à Angoulême, une équipe qui sort d’un bon match nul contre une belle équipe de Nantes. C’est une équipe qui joue à cinq derrière, qui est bien en place."

Salif est toujours le calife

14/08/2019

Alors qu'on en a marre des histoires avec Neymar et qu'il serait bonnard qu'enfin il se barre, la foultitude de stats dont nous abreuve la presse concernant l'attaquant brésilien, permet de mettre une fois n'est pas coutume, un ancien Stéphanois à l'honneur.

Considéré par certains anciens comme le plus grand joueur ayant évolué sous le maillot Vert, Salif Keita possède toujours le meilleur ratio but par match parmi les joueurs ayant joué au moins 20 matches en D1/L1 comme le rappelle l'Equipe aujourd'hui. L'attaquant malien surnommé la Panthère Noire affiche en effet un ratio exceptionnel légèrement supérieur à 0,95 but par match. Il devance dans ce classement Zlatan Ibrahimovic (0,93) et Neymar (0,92).

Salib'a les adducteurs qui sifflent

14/08/2019
Image

Les adducteurs de William Saliba, qui avaient déjà privé l'international U20 de la Coupe du Monde en Pologne à la fin du printemps, préoccupent le staff médical de l'ASSE. Absent à Dijon alors qu'il avait joué une bonne heure à Newcastle une semaine plus tôt lors du dernier match de préparation, le numéro 4 des Verts souffre toujours et risque fort d'être indisponible de longues semaines.

Malgré les débuts convaincants de Harold Moukoudi et la prestation rassurante de Loïc Perrin à Gaston-Gérard, l'imminent retour de Timothée Kolodziejczak ne sera pas de trop dans un secteur de jeu où Wesley Fofana pourrait avoir aussi une carte à jouer en dépit de sa récente blessure au genou.

Arbitrage, visionnage, Desiage

14/08/2019
Image

Le Progrès nous apprend que l'arbitre stéphanois de l'élite Sébastien Desiage va présenter ce début de matinée aux Verts au cours d'une séance vidéo les nouvelles règles d'arbitrage récapitulées par le site de la Ligue qu'on adule :

Les mains involontaires dans la surface

Alors que les mains volontaires resteront bien évidemment sanctionnées, l’IFAB a décidé de donner une définition plus précise et plus détaillée pour les mains non intentionnelles ou accidentelles. L’arbitre devra désormais invalider tout but marqué de la main ou du bras, même involontaire. Il devra également siffler faute si un joueur récupère la possession ou le contrôle du ballon après l’avoir touché du bras ou de la main et marque un but ou crée une occasion de but. Il en sera de même lorsqu’un joueur touchera le ballon du bras ou de la main en ayant artificiellement augmenté la surface couverte par son corps ou que son bras ou sa main sera au-dessus du niveau de l’épaule.

En revanche, l’arbitre ne sanctionnera pas les mains ou bras d’un joueur réalisés juste après un contact du ballon avec une autre partie de son corps, ou de celui d’un autre joueur à proximité, ou encore si le bras ou la main est près du corps et n’en augmente pas artificiellement la surface. Enfin, un joueur qui touche le ballon de la main en tombant avec le bras positionné entre son corps et le sol pour amortir la chute ne sera pas sanctionné non plus.

L’attitude des gardiens sur pénalty

Les nouvelles lois du jeu prévoient également un changement concernant l’attitude des gardiens sur pénalty. Les portiers ne pourront désormais plus toucher leurs poteaux, leur barre transversale et leurs filets pour déstabiliser le tireur. En revanche, ils pourront n’avoir qu’un seul pied sur leur ligne au moment du tir et non plus obligatoirement les deux comme auparavant.

Les remplacements

Pour éviter tout gain de temps, un joueur remplacé devra désormais quitter rapidement la pelouse par le point des limites du terrain le plus proche de l’endroit où il se trouve. Il ne sera donc plus obligé de sortir au niveau de la ligne médiane et de venir au contact du joueur qui le remplace.

Les murs sur coup franc

Sur coup franc, les coéquipiers du tireur ne seront désormais plus autorisés à se mêler aux joueurs dans le mur pour gêner leurs adversaires puis ensuite laisser passer le ballon. Au moment de la constitution du mur, les joueurs de l’équipe qui attaque devront se tenir à au moins un mètre de ce dernier jusqu’à ce que le ballon soit en jeu. Tout empiètement sera sanctionné d’un coup franc indirect.

Les six mètres

Autre nouveauté, les « coups de pied de but », plus communément appelés « six mètres », évoluent pour favoriser le jeu rapide. Le gardien (ou le tireur) pourra désormais passer le ballon à un coéquipier dans la surface alors qu’il devait obligatoirement se trouver en dehors des 16,50 mètres auparavant. Le ballon sera donc en jeu dès qu’il sera botté et aura clairement bougé. Les adversaires devront quant à eux se trouver en dehors de la surface de réparation jusqu’à ce que le ballon soit en jeu. Cette règle vaut également pour un coup franc défensif dans la surface.
Les contestations du staff technique

Désormais, les membres du staff se comportant de manière non appropriée sur le banc de touche ou dans la zone technique pourront être sanctionnés d’un carton jaune ou rouge. Si le fautif ne peut être identifié, c’est l’entraîneur principal qui recevra le carton.

Le toss

Alors que l’équipe qui gagnait auparavant le toss ne pouvait choisir que le côté du terrain, laissant le coup d’envoi à l’adversaire, elle aura désormais le choix entre le terrain ou le coup d’envoi.

Les célébrations « illicites »

Si un joueur reçoit un carton jaune pour avoir célébré un but de manière « illicite », l’avertissement sera maintenu même si le but est finalement annulé.

Plus de balles à terre

Lorsque l’arbitre arrêtera le jeu, il rendra désormais le ballon à l’équipe qui en avait la possession au moment de son coup de sifflet. Il ne réalisera donc plus de balle à terre entre deux adversaires. Le ballon sera donné au gardien de l’équipe en défense s’il était dans sa surface au moment où le jeu a été arrêté, ou, ailleurs, à un joueur de l’équipe qui a touché le ballon en dernier, à l’endroit où il a été touché. Tous les autres joueurs (des deux équipes) devront se trouver au moins à quatre mètres du ballon.

Enfin un billard à Geoffroy-Guichard ?

14/08/2019
Image

Comme il l'avait annoncé dans le même quotidien régional le 29 juin dernier, Roland Goujon (vice-président de Saint-Etienne Métropole en charge des sports) souligne dans Le Progrès du jour que la pelouse du Chaudron a été changée cet été contre un chèque de 300 000 euros. Elle sera testée à huis clos demain par les Verts trois jours avant d'être inaugurée en match lors de la réception de Brest.

"À cause de ce mauvais classement au championnat des pelouses [ndp2 : l'ASSE a fini 16e], nous avons fait faire un diagnostic. 500 nouvelles tonnes de substrat air-Fibr, une technologie de pelouse hybride, ont été malaxées à celui existant. Celui-ci a été amendé par de la matière organique et des engrais. La pelouse a été ensemencée début juin avec un mélange de graines. Des semis successifs ont été réalisés pour permettre une bonne homogénéité du tapis végétal, avec des variétés différentes comme du trois ray-grass et du pâturin des prés. On s’est fait accompagner pour un suivi agronomique de quatre mois. Pour une meilleure irrigation du terrain, le système installé en 2014 a été changé au profit d’un arrosage à buse pour une meilleure homogénéité du dispositif. Un dispositif d’enregistrement des données concernant l’ensoleillement a été mis en place pour optimiser la luminothérapie."

Le quotidien régional nous rappelle par ailleurs que Saint-Etienne Métropole a missionné une entreprise pour améliorer la sono du Chaudron. "Il a été décidé de dissocier la sonorisation d'ambiance (speaker, musiques, etc) de celle destinée à la sécurité de l'enceinte et utilisée en cas de problème. Pour refaire la sonorisation, 374 000 euros ont été nécessaires."

Caïazzo fan de Leonardo

14/08/2019
Image

Comme il l'avait fait il y a deux mois dans Paris-Match, Nanard affiche son soutien à Leonardo dans la Pravda de ce mercredi.

"Leonardo sait ce qu'il fait et il est capable de construire un PSG finaliste de la Ligue des Champions. Le vrai sujet, ce n'est pas Neymar mais le retour de Leonardo. Il est le plus important dans le dispositif. Avec Neymar, il y a une force marketing et économique derrière lui, c'est incontestable. Mais pour qu'elle soit durable, il faut qu'elle s'accompagne de performances de très haut niveau. Vous pouvez avoir quatre Neymar : tant que le PSG ne sera pas dans le dernier carré de la Ligue des Champions, cela ne pourra pas évoluer.

Je n'ai pas vu des montants colossaux de droits internationaux venus du Brésil se déverser sur notre championnat depuis l'arrivée de Neymar. Pour les droits internationaux, on a une sacrée remontée à faire. Cela représente quatre ou cinq ans de travail, donc l'influence de Neymar par rapport à ça... Si vous voulez booster l'international, il faudrait a minima une demi-finale de Ligue des champions disputée par le PSG. C'est plus important que les stars."

Makhtar égaye la Coupe de la Ligue

13/08/2019
Image

Un Nancy très vert (et jaune) a éliminé Caen de la Coupe de la Ligue ce soir à D'Ornano. Titularisé comme Baptiste Valette (impérial et décisif), Loris Néry, Kenny et Vagner, Makhtar Gueye a profité d'une passe de ce dernier pour inscrire l'unique but de la victoire d'un bel enchaînement contrôle frappe.

Comme en championnat, la Berri de Lamine Ghezali a encore pris trois but à Niort. Auteur d'une prestation correcte, l'attaquant stéphanois s'est vu refuser un but en première période et a été remplacé à la 68e.

Auteur de son premier match au Paris FC, Anthony Maisonnial a éliminé le FC Sochaux de Papou Paye (titulaire) 2-1 à Charléty.

Au Stade des Alpes, Arsène Elogo a marqué d'une panenka le tir au but de la qualif du GF38 aux dépens de Rodez juste après le raté de Nassim Ouammou, fatal à la formation de Nathanaël Dieng (qui a réussi sa tentative) et David Douline (qui n'a pas tiré).

Tandis que l'AC Ajaccio d'Olivier Pantaloni a facilement sorti (4-1) le VAFC de Jérémie Janot, le Clermont Foot de Josué Albert (titulaire) a eu besoin des tirs au but pour éliminer le HAC.

L'Estac de Laurent Batlles a perdu son troisième match consécutif à la maison (1-2), malgré la titularisation de Dylan Chambost, qui a tiré le corner à l'origine de l'ouverture du score des Troyens face aux Sang et Or.

Malgré la réduction du score de Nolan Roux, l'EAG de Jérémy Mellot (titualire) a été balayé 4-1 par l'US Orléans de Jérémy Vachoux (resté sur le banc) et Anthony Le Tallec (absent).

C'est sans Stephen Vincent (blessé) que Le Mans s'est imposé au Moustoir face à des Merlus privés de Fabien Lemoine (ménagé).

Soderlund trop fort pour Maribor (2)

13/08/2019

Déjà auteur de 4 buts depuis le début de la campagne européenne de son équipe, dont deux au match aller, Alexander Söderlund a encore scoré ce soir pour ramener Rosenborg à 1-1 contre Maribor à la 53ème minute. Finalement vainqueur 3-1, le club norvégien se qualifie pour le tour de barrage de la Ligue des Champions où il affrontera le Dinamo Zagreb de Théophile-Catherine, resté sur la banc pour la victoire 4-0 des siens chez Ferencvaros.

 

 

Par ailleurs, Remy Cabella et Krasnodar ont, dans le même temps, éliminé Porto en s'imposant 3-2 sur la pelouse des Dragões. Titulaire mais impliqué dans aucun des trois buts marqué par son équipe, l'ancien numéro 7 des Verts a été remplacé à la 80e.

Cui, cui, cui les Canaris sont cuits !

13/08/2019

Pour son deuxième match amical de la saison (le premier s'étant soldé par une défaite 4 buts à 2 contre Rodez), les Amazones ont facilement battu le FC Nantes (promu en D2F) sur le score de 5 à 0 grâce à un triplé de Lalia Storti et un doublé pour Audrey Chaumette.

Kolo sera là ? (8)

13/08/2019

Sur son compte twitter, Manu Lonjon (journaliste foot "Yahoo Sport") confirme la fin des longues négociations pour le retour de Timothée Kolodziejczak : "Deal pour Kolo à Sainté ! Il devrait arriver demain."

On a eu Sanchez, on aura Sánchez ?

13/08/2019

Après Christophe Sanchez, l'ancien Montpelliérain et Bordelais qui a porté le maillot vert durant la triste saison 2000-2001, un autre Sanchez va-t-il rejoindre l'ASSE ? C'est, en tous cas, ce qu'affirment la presse colombienne et Le Progrès : le jeune milieu offensif colombien Luis Francisco Sánchez Mosquera, du CD America Cali né le 18 septembre 2000 à Cúcuta, viendrait avant tout pour jouer avec l'équipe de National 2. Il devrait arriver demain et commencer par des tests médicaux (à cause d'une blessure, il n'a pu jouer la Coupe du monde U20 en juin dernier) avant de prendre part aux entraînements. 

C'est reparti pour les U16

13/08/2019



Darling Bladi, un des nouveaux de cette équipe (Photo de Thomas99)

Depuis le 22 juillet, les U16 de Sylvain Gibert ont repris le chemin de l'entraînement. Des U16 qui disputeront en fait le championnat U18 régional 2. En effet, suite à la refonte des championnats régionaux, la catégorie U17 régionale n'existe plus. Ces U16 auraient pu être inscrits en U16 ou U18. Le choix fait par l'ASSE a été celui de la catégorie U18, car cela permettra de faire jouer des garçons nés en 2004, 2003 et 2002, c'est à dire des U16, mais aussi des U17 et des U18, non choisis dans les groupes U17 nationaux ou U19 nationaux, ainsi que des joueurs de retour après blessure. De plus, cela tirera vers le haut ce groupe U16. Le choix de la catégorie U16 aurait été beaucoup plus restrictif. 

Le groupe coaché par Sylvain Gibert comprend 2 gardiens et 17 joueurs de champ, essentiellement des joueurs issus des U15 de l'an dernier, mais aussi 7 joueurs arrivés à l'ASSE cette année, en provenance pour la plupart d'entre eux de l'énorme vivier francilien.
Voici sa composition :
Gardiens : Eldin Lolic et Alexandre Jammes
Défenseurs : Alpha N'Gongar, Christ N'Gongar, Noham Abdellaoui, Yanis Zarzour, Damien Gonnet, Israël Kinunga Mbala, Albion Jetishi (un U15 qui ne pourra cependant jouer en U18 à cause des 3 catégories d'écart)
Milieux : Antoine Gauthier, Beni Seda Mfukumoko, Halifa Ngongolo, Mohamed Ali Diadie, Kylian Watel.
Attaquants : Jibril Othman, Darling Bladi, Keryann Merat, Youssef N'Joya N'Gapout, Marwann N'Zuzi

D'où viennent les joueurs arrivés cet été ?
Damien Gonnet : Bussy St Georges / PE Reims
Israël Kinunga Mbala : Red Star
Halifa Ngongolo : AAS Sarcelles
Mohamed Ali Diadie : SFC Neuilly sur Marne
Kylian Watel : Mougins
Darling Bladi : CFF Paris
Marwann N'Zuzi : US Torcy / INF Clairefontaine

Deux matchs amicaux ont déjà été disputés par cette équipe :
- le 3 août :  victoire (3-1) contre Aubenas Sud Ardèche : buts de Gauthier, Othman, Bouyadel
- le 10 août : match nul (2-2) contre Clermont Foot : buts de Bladi et Gauthier
Ce vendredi 16 août, au Pouzin, match contre l'OM.

Voici le calendrier de ce long championnat (26 journées):
J 1: dimanche 8 septembre 2019 : Groupement Football de l'Albanais 74 - ASSE
J 2 : dimanche 15 septembre 2019 : ASSE - Limonest FC
J 3 : dimanche 29 septembre 2019 : Rhône Crussol Foot 07 - ASSE
J 4 : dimanche 13 octobre 2019 : FC Chaponnay Marennes - ASSE
J 5 : dimanche 20 octobre 2019 : ASSE - Ain Sud Foot
J 6 : dimanche 3 novembre 2019 : Lyon Croix Rousse Foot - ASSE
J 7 : dimanche 10 novembre 2019 : ASSE - Roannais Foot 42
J 8 : samedi 16 novembre 2019 : Domtac FC - ASSE
J 9 : dimanche 24 novembre 2019 : ASSE - St Chamond
J 10 : dimanche 1er décembre 2019 : Davezieux US - ASSE
J 11 : dimanche 8 décembre 2019 : ASSE - L'Etrat La Tour
J 12 : dimanche 15 décembre 2019 : O St Genis Laval - ASSE
J 13 : dimanche 19 janvier 2020 : ASSE - Villefranche FC
J 14 : dimanche 26 janvier 2020 : ASSE - Groupement Football de l'Albanais 74
J 15 : dimanche 2 février 2020 : Limonest FC - ASSE
J 16 : dimanche 9 février 2020 : ASSE - Rhône Crussol Foot 07
J 17 : dimanche 16 février 2020 : ASSE - FC Chaponnay Marennes
J 18 : dimanche 8 mars 2020 : Ain Sud Foot - ASSE
J 19 :dimanche 15 mars 2020 : ASSE - Lyon Croix Rousse Foot
J 20 : dimanche 29 mars 2020 : Roannais Foot 42 - ASSE
J 21 : dimanche 5 avril 2020 : ASSE - Domtac FC
J 22 : dimanche 19 avril 2020 : St Chamond - ASSE
J 23 : dimanche 3 mai 2020 : ASSE - Davezieux US
J 24 : dimanche 10 mai 2020 : L'Etrat La Tour - ASSE
J 25 : dimanche 17 mai : ASSE - O St Genis Laval
J 26 : dimanche 24 mai : Villefranche FC - ASSE

Gourna avec Zouma

13/08/2019
Image

A l'instar du défenseur des Aiglons Guylian Zouma (petit frère de Kurt), le milieu de terrain stéphanois Lucas Gourna Douath (photo) fait partie des 36 joueurs retenus en équipe de France U17 pour un stage de quatre jours à Clairefontaine. Comme le souligne le site de la FFF, les petits Bleus prépareront notamment le premier tour de l'Euro UEFA 2020. Dans le groupe 5, la France affrontera la Slovaquie, Chypre (hôte de ce mini-tournoi) et Gibraltar. Les matches se disputeront du 22 au 28 octobre 2019.

1 stagram, 788 kilos

13/08/2019
Image

Dans sa dernière édition, Le Progrès s'est amusé à classer les joueurs stéphanois au nombre de leur suiveurs sur Instagram. Trop connecté, Trauco écrase la concurrence : à lui tout seul, il pèse beaucoup plus que ses neuf poursuivants réunis !

1. Trauco : 788k

2. Khazri : 140k

3. Saliba : 129k

4. M'Vila : 102k

5. Palencia : 68,7k

6. Bouanga : 38,2k

7. Perrin : 34,8k

8. Moulin : 29,9k

9. Nordin : 25,4k

10. Diony : 24,8k

Le quotidien régional en profite pour rappeler que l'ASSE se classe 6e sur les réseaux sociaux avec 1,850M d'abonnés cumulés (846k sur Facebook, 787,5k  sur Twitter et 217k sur Instagram), loin derrière le QSG (68,2M), l'OM (9,6M), Monaco (8,8M) et les vilains (6,2M) mais sur les talons du LOSC (1,859M).

De la Breizh dans le Chaudron

13/08/2019
Image

Sur France Bleu Saint-Etienne Loire, Olivier Dall'Oglio est revenu hier sur le match nul concédé sur le fil par Brest contre la bande à Gradel avant de se projeter sur le match à Sainté programmé ce dimanche à 15h00.

"Je suis un peu frusté par le résultat contre Toulouse mais j'ai apprécié l'état d'esprit de l'équipe, forgé la saison dernière en deuxième division avec Jean-Marc Furlan. On a des jeunes joueurs talentueux, avec de l'enthousiasme. On a besoin par contre de maturité car on se montre parfois impatients et désorganisés. A Geoffroy-Guichard, ma difficulté va être de rassurer les joueurs, toujours impressionnés par ce contexte. Il faut arriver à s'en débarrasser, et à se servir de l'énergie du stade qui porte les couleurs vertes et non rouges bien sûr. Mais il faut arriver à se servir de cela."

La dernière fois que l'actuel entraîneur brestois est venu à GG, son équipe (Dijon) en a pris trois et il s'est fait virer. Ne s'étant jamais imposés dans ce stade, les Finistériens restent sur six défaites dans l'enfer vert, la dernière s'étant soldée par un cinglant 4-0. L'effet Chaudron peut être impitoyable !

Debuchy dans le onze type

13/08/2019
Image

Taclé par Le Sphinx, qui lui a collé un sévère 4/10 dans Le Progrès, le latéral droit des Verts est dans l'équipe type de la première journée selon Onze Mondial :

Reynet (Toulouse) - Debuchy (Saint-Etienne), Dante (Nice), Morel (Rennes), Kamara (Reims) - Tousart (vilains), Verratti (QSG), Romao (Reims). Mbappé (QSG), Reine-Adélaïde (Angers), Osimhen (Lille).

Gilbert amer (2)

13/08/2019
Image

Il l'avait dit il y a deux ans au Progrès, il en remet une couche aujourd'hui dans le même quotidien : l'actuel entraîneur des gardiens de Feurs n'a toujours pas digéré son départ de l'ASSE en 2013. Extraits.

"On m’a manqué de respect. Tant que les dirigeants actuels seront en place, on ne m’y reverra pas. Je suis arrivé au club en 1980 à 17 ans. J’y ai été formé, j’y ai joué et puis j’ai été éducateur. Ne plus avoir de lien aujourd’hui me peine. La plaie n’est pas refermée mais ça ne m’empêche pas de dormir. L’ASSE était revenue me chercher et c’est ma plus grande fierté. J’espère qu’il y aura une 4e fois, mais pas dans dix ans, hein ! Je suis sur le marché même si à Feurs je suis à fond. Les structures sont d’un niveau bien supérieur à celui où évolue le club (R1). L’année dernière, c’était opération maintien. Cette saison, on va essayer de viser la montée."

Lionel Vaillant ponot

12/08/2019



Lionel Vaillant (au centre) avec à sa droite Christophe Mourier à qui il succède, et, à sa gauche, Roland Vieira, entraîneur de l'équipe première (National)

Lionel Vaillant, entraîneur à la préformation puis au centre de formation de l'ASSE de 2009 à 2016, sera, pour la saison 2019-2020 le coach de l'équipe réserve du Puy qui opère en National 3.

Lionel Vaillant a remarquablement marqué son passage à l'ASSE, tout d'abord à la préformation avec les U13.
2009-2010 : vainqueur du tournoi de Cahors, 3ème du mondial pupilles de Plomelin, champion de France à Capbreton,
2010-2011 : :4ème à la Danone Cup , finaliste du tournoi de Cahors, champion de France à Capbreton
En 2011, Lionel Vaillant passe à la tête des U17 Nationaux en compagnie de Gilles Rodriguez
2011-2012 : finaliste du tournoi de Montaigu
2012-2013 : Champion de France U17 face à Guingamp
2014-2015 : demi-finaliste du championnat de France U17 battu par Lorient
2015-2016 : finaliste du Championnat de France battu par Paris SG

Lionel Vaillant redevient donc altiligérien ainsi que le confirme le site officiel du Puy Foot 43, "Malgré de nombreux CV arrivés sur son bureau, le "prez" a très vite porté son choix sur Lionel Vaillant, qui s'est déjà mis au travail et a d'ailleurs assisté au deuxième match amical de sa nouvelle équipe, samedi dernier."

Trauco trop content ! (6)

12/08/2019
Image

Miguel Trauco s'est confié à Fox Sports Radio Peru après ses débuts victorieux sous le maillot vert. Merci au potonaute meta_42 pour la retranscription et la traduction !

Fox Sports Radio Peru : Bonjour Miguel, peux-tu nous livrer tes premières impressions après ton premier match en Ligue1 contre Dijon ?

Miguel Trauco : Je crois que ce fut une bonne première prestation. Je me suis senti à l'aise avec l'ensemble de mes coéquipiers mais aussi et particulièrement avec l’entraîneur, qui depuis mon arrivée, m'a ouvert les bras et cela fut très important.

FSRP : C'est vrai ! Peu d’entraînements, peu de jours en France, dans ton nouveau club et tu débutes le samedi ! Que t'a dit ton entraîneur pendant ces premiers jours précédant ce match ?

MT : Oui, comme je viens de le mentionner, sa confiance est un élément important. Depuis mon premier jour ici, il m'a expliqué que je devenais le titulaire à ce poste. Cela fut forcément, comme je l'expliquais à mon agent (José Chacon), un sentiment de mise en valeur positif qui me rassure dans mon travail.

FSRP : Oui forcément, la confiance que t'accorde ton entraîneur est un élément important, un élément fondamental pour que tu puisses montrer le meilleur de toi-même ?

MT : Oui, l’entraîneur ne voulait initialement pas que je participe aux entraînements pour me faire participer directement au match de samedi (repos, décalage horaire...) mais j'ai insisté pour pouvoir y participer, afin de rapidement connaitre mes coéquipiers, avoir quelques contacts avec eux, tu vois ? Et il se trouve que j'ai ressenti une douleur aux ischios, et que j'avais même des doutes quant à ma participation...Finalement, ce n'était rien de bien grave. Le plus important reste que l'équipe ait remporté ce premier match.

FSRP : Je crois effectivement que tu as fait un très bon premier match, peut-être plus en seconde période, ou nous t'avons vu plus offensif. Est-ce lié au fait que ton équipe menait au score, que tu as pris plus de liberté pour jouer dans le camp adverse ?

MT : Oui, comme je n'ai encore que peu de repères avec mes coéquipiers ou avec la langue, et qu'il est donc difficile de s'accorder sur des plans, j'ai décidé de me concentrer sur ce que je sais faire de mieux. Malheureusement, je n'ai pas pu délivrer de passes décisives cette fois, mais le plus important reste que je puisse apporter ma pierre à l'édifice pour aider au mieux le groupe.

FSRP : Ton évolution a été constante, de la "U" (Universidad) à Flamengo, de Flamengo en France. Est-ce que tu vis un rêve ?

MT : Oui, c'est clair, c'est un autre monde ! Je vais essayer d'en profiter au maximum !

FSRP : Tu prends aussi la dimension du club que tu as rejoint ? Son histoire ? Le plus titré de France ?

MT : Oui, les supporters me l'ont bien rappelé ! Tous les jours je reçois des messages de soutien de la part des supporters, je suis très content d’être ici et j'espère pouvoir donner beaucoup de joie à ce club.

FSRP : Avec un seul match, vois-tu dès à présent les différences entre les championnats du Brésil et celui de France ?

MT : C'est un peu prématuré pour le dire, mais mes premières conclusions sont que le jeu ici est beaucoup plus physique ! On le voit bien, tous les joueurs font deux mètres ! Du coup, il faut que je travaille pour me hisser à ce niveau.

FSRP : Il va y'avoir des matchs intéressants à venir, tu as déjà côtoyé M'Bappé lors du mondial, penses-tu déjà au match contre le PSG par exemple ?

MT : Oui, bien sûr et ce sera difficile, c'est pour cela que je dois continuer à travailler.

FSRP : Comment on joue face à un joueur de ce calibre (M'Bappé) ?

MT : (rires) Le marquage sur lui... c'est forcément difficile ! Mais une fois sur le terrain je ferai au mieux et parfois les circonstances d'un match vont dans le bon sens.

FSRP : Premier match au stade de Saint-Etienne ? A quoi t'attends-tu pour ce match contre Brest ?

MT : Oui, pour le prochain match nous recevons Brest. Nous avons hâte avec mes coéquipiers, en plus nous débuterons après une première victoire, alors sans aucun doute cela sera un super moment !"

Des nouveaux chez les U14

12/08/2019

Les U14 de Frédéric Dugand disputeront le championnat régional 1 niveau A. Comme les U15 de Jean-Philippe Primard, ils ont repris l'entraînement depuis une semaine. Le groupe a vu l'arrivée de cinq nouveaux joueurs, tous issus évidemment de clubs de la région. 

Le gardien Théo Marcon arrive de l'U Saint Galmier Chamboeuf. Les milieux Amine Chouchani et Illan Ramirez viennent respectivement  du FCO Firminy Insersport et de Roannais Foot 42, club d'où est issu l'attaquant Maxime Pérard. Quant au défenseur Oissim Ali Ahamada (photo) qui a signé le 14 mars dernier, il est issu de l'Académie Mehamha. "C'est un joueur puissant, athlétique, très fort au duel et il possède un bon jeu de tête", indique Saïd Mehamha, le président-fondateur de cette académie. Cet ancien joueur de l'OL n'est guère surpris de voir Oissim franchir un tel cap. "Par rapport à son style de jeu, il me fait penser à Raphaël Varane. C'est un gros travailleur, je suis content pour lui, car il est récompensé de ses efforts", ajoute Saïd Mehamha qui tient à remercier particulièrement Roland Romeyer, le président du directoire du club stéphanois.

Larqué n'oublie pas le Chaudron

12/08/2019
Image

Dans Sud-Ouest à paraître demain, Jean-Michel Larqué fait un clin d'oeil à l'ASSE à l'occasion de son portrait chinois.

 

Si vous étiez un plat ? Une garbure béarnaise.

Si vous étiez un lieu ? Le stade Geoffroy-Guichard.

Si vous étiez un héros ou une héroïne ? Le général de Gaulle.

Si vous étiez un livre ? « Ou tu porteras mon deuil », de Lapierre et Collins.

Si vous étiez un animal ? Un chien.

Si vous étiez une boisson ? Un bon jurançon moëlleux.

Si vous étiez un arbre ? Un olivier.

Si vous étiez une série télévisée ? La dernière que j’ai regardée, c’est « Chapeau melon et bottes de cuir ».

Si vous étiez un monument historique ? Notre-Dame de Paris.

Si vous étiez une couleur ? Le bleu.

Si vous étiez un acteur ou une actrice de cinéma ? Fernandel.

Si vous étiez un juron ? Hilh de pute !

Si vous étiez un morceau de musique ? « Adeste Fideles » chanté par Luciano Pavarotti.

Île de Ré ou bassin d’Arcachon ? Béarn et Pays basque.

Rosé-barbecue ou fruits de mer-vin blanc sec ? Fruits de mer-vin blanc.

Pastis ou sauternes ? Pastis.

Pruneau d’Agen ou cerise d’Itxassou ? Cerise.

Carte postale ou MMS ? Carte postale.

Plage ou montagne ? Montagne.

Vélo ou randonnée ? J’ai fait beaucoup de vélo dans ma jeunesse, alors je reste vélo.

Votre premier geste de la journée ? Avant mon opération des yeux, je mettais mes lunettes. Maintenant, ma robe de chambre.

Votre dernier geste de la journée ? J’embrasse ma femme.

Pour quelles fautes avez-vous le plus d’indulgence ? L’échec pour ceux qui tentent.

Votre définition des vacances ? Beaucoup d’activités.

Kaboré valide le choix de Cabella

12/08/2019
Image

Recruté cet été par le Dinamo Moscou après avoir évolué plusieurs saisons à Krasnodar, Charles Kaboré valide le choix de Rémy Cabella dans une interview parue ce soir sur Foot Mercato. Extraits.

"Il ne m'a pas consulté avant de faire son choix, je pense qu’il a eu d’autres amis au téléphone. Ils lui ont dit comment étaient la Russie et Krasnodar. Mais ce n’est pas compliqué de connaître ce club. Il suffit de regarder sur les quatre dernières années la progression qu’ils ont eue. S’ils ont atteint le tour préliminaire de la Ligue des Champions, c’est que c’est une équipe constante et qui a de l’ambition. Saint-Étienne était une belle équipe avec un beau projet, mais l’opportunité de bien gagner sa vie à Krasnodar et de jouer le titre est une bonne chose.

Je pense qu’il a fait un bon choix. Peut-il rapidement s’adapter au championnat ? Dans le championnat russe, le plus difficile c’est quand tu arrives et que tu dis que tu es déjà grand. Il ne faut pas sous-estimer le championnat et se mettre au niveau. Quand tu penses que la Ligue 1 est au-dessus du championnat, tu te relâches un peu. Les joueurs sont athlétiques, ils courent et ne lâchent rien. Les équipes de bas de tableau battent les premiers. C’est un championnat où tout le monde peut battre tout le monde. Il n’y a pas de petites équipes."

Souici chez Geiger !

12/08/2019
Image

Le Servette de Genève a officialisé en fin d'après-midi l'arrivée de Rayan Souici annoncée quelques heures plus tôt par la Pravda. Après ses 18 mois passés en National 1 à l'Entente Sannois-Saint-Gratien, le milieu de terrain de 21 ans sous contrat avec l'ASSE jusqu'en juin 2021 est à nouveau prêté. Il évoluera sous les ordres de l'ancien Vert Alain Geiger chez le promu grenat, classé actuellement 5e de Super League (L1 suisse) après 4 journées.

On a eu ASM, on aura ACM ? (4)

12/08/2019
Image

Qualifié de "top joueur" par Fabien Lemoine et suivi par l'ASSE selon le quotidien Ouest-France du 19 juin et la Pravda du 10 juillet, Alexis-Claude Maurice était pressenti pour rejoindre la Premier League. Mais le mercato estival anglais est clos et selon France Football à paraître demain, le très prometteur offensif de 21 ans ne désire plus partir à l'étranger et privilégie la L1. L'hebdomadaire précise que Nice pourrait rapidement passer à l'action, Patrick Vieira ayant coché dans sa short list le nom de celui qui a égalisé pour les Merlus vendredi dernier à Nancy.

Partager