home

Lacroix mis au ban(c), Alexandros a du boulot

07/10/2018

Week-end mitigé chez les prêtés stéphanois.

jorgi

En Bulgarie, Jorginho a retrouvé une place de titulaire pour la victoire du CSKA Sofia face aux voisins du Septemvri Sofia (0-3). Comme le montre les images du match, l'ailier de 23 ans a été sévèrement taclé en première période, heureusement sans conséquences. Il n'est pas impliqué sur les 3 buts de son équipe, mais aurait pu délivrer une passe décisive à la 69' si son coéquipier Ali Sowe avait remporté son face à face avec le gardien. Le CSKA reste dans le haut du classement (2ème derrière le Levski Sofia).




Nouvel adversaire, nouveau calvaire pour les belges du Royal Excel Mouscron et Alexandros Katranis, battus 3-1 sur la pelouse de St-Trond - club éphémère de notre bourreau de vendredi Jonathan Bamba . Rapidement réduits à 10 et menés, les Mouscronnois auraient pu tenir le point du nul. Katranis, entré en début de seconde période à (1-1) pour tenir le score et ses coéquipiers ont malheureusement concédés deux buts dans les 10 dernières minutes, finissant même la partie à 9. Le grec a manqué les deux seuls matchs sans défaite en championnat de son équipe depuis le début de saison, qui reste bonne dernière de Jupiler League avec 8 défaites au compteur.

En Ligue 2, Honorat a craqué vendredi en étant expulsé lors de la défaite du Clermont Foot (1-0). Habib Maiga, qui a joué en amical avec la réserve du FC Metz la semaine dernière face à Amneville, aurait pu postuler à une place dans le groupe qui se déplacera à Sochaux lundi, mais son coach Frederic Antonetti a révélé en conférence de presse qu'il avait ressenti une douleur à l'entrainement, et serait donc absent pour le ménager. Il faudra donc encore attendre un peu pour voir l'ivoirien sur un terrain de Ligue 2.

De retour de blessure, Oussama Tannane a joué les 9 dernières minutes de la victoire du FC Utrecht face à NAC Breda (2-1). Son coéquipier Jean Christophe Bahebeck, lui aussi revenu de blessure, est resté sur le banc. Utrecht remonte à la 11ème place d'Eredivisie.

Ayant perdu sa place au profit du jeune écossais Bates en défense centrale, Léo Lacroix a enchainé un troisième match sur le banc pour assister à la victoire du Hambourg SV face à Darmstadt (1-2). Le HSV est 2ème de 2. Bundesliga.

Retour sur le banc pour Alexis Guendouz, Ibrahim Koné lui étant préféré dans les buts. Le Pau FC s'est malgré tout incliné (2-0) sur la pelouse de Quevilly.




Rayan Souici était titulaire dans l'entrejeu de l'Entente Sannois St Gratien. L'ESSG qui a bien cru décrocher la victoire en fin de match mais s'est logiquement vu refuser un but hors jeu, et doit donc se contenter d'un point (1-1 face au SO Cholet de Romain Revelli et Alain Blachon).


Bamba, ça fait mal ! (2)

07/10/2018
Image

Ayant provisoirement rejoint Neymar en tête du classement des meilleurs buteurs de L1 (7 pions), Jonathan Bamba est à l'honneur dans la Pravda du jour après avoir fait très mal à son ancien club hier soir. Extraits.

"Il ne cachait pas sa satisfaction au coup de sifflet final. "C'était important pour moi de marquer contre mon club formateur et de montrer que j'ai beaucoup progressé." Parce qu'en plus de ses qualités de percussion et de finition, Bamba se révèle un joueur intelligent. Christophe Galtier confirme : "Il sait pourquoi il marque ce premier but et nous aussi. Il a vu et travaillé pour que le ballon aille où il doit aller. Parce que pour battre Stéphane, il faut le mettre au bon endroit." Comprenez dans le petit filet opposé.

Rien d'étonnant, donc, si son second but se veut la copie conforme du premier. Deux tirs enroulés du droit. Là encore, cela ne tient pas au hasard. Galtier est intervenu à la pause. "Je lui ai fait remarquer que ce n'est pas parce qu'il avait tiré et marqué une fois qu'il devait s'arrêter. Et dès son premier ballon, il est allé chercher le petit filet." Bamba sourit :  "L'entraîneur trouve que j'ai une bonne frappe et que je ne l'utilise pas assez. J'ai tiré et j'ai marqué. Il doit sûrement être content. J'ai aussi des partenaires qui me mettent en confiance et dans de bonnes conditions pour marquer."

Jonathan Bamba a inscrit sept buts dans l'élite cette saison sur seulement neuf tirs cadrés. Seuls Christian Stuani (Gérone) et Krzystof Piatek (Genoa, 8 chacun) ont incrit plus de buts que lui dans les cinq grands championnats européens cette saison. Cette statistique ne surprend pas José Fonte, son défenseur central. "Je parle avec lui. Et il écoute, travaille et veut s'améliorer. Et quand tu travailles comme il travaille défensivement, les bonnes choses viennent après les efforts pour l'équipe. Car ce n'est pas un magicien. C'est un travailleur qui croit qu'il peut marquer à tous les matches."

Sa réussite ne fait sans doute donc que commencer. Car, à en croire Galtier, il possède "comme Pépé, encore une marge de progression énorme, notamment sur la possession de balle". Jean-Louis Gasset partage cette analyse : "Tout le monde connaît l'affection que je porte à l'homme. J'ai la chance d'avoir travaillé six mois avec lui. Car Bamba, comme Pépé, c'est du très, très haut niveau. On va s'en rendre compte tout au long de la saison." Et de nouveau en équipe Espoirs, que Bamba rejoindra dès demain. En attendant mieux ? "Pour l'instant, les A, c'est loin, évacue-t-il. Pourquoi ne pas y aller ? Mais d'abord, le club et ses objectifs. Après, la sélection, c'est du bonus. On en est seulement à la 9e journée. Ce n'est que le début." Vivement la suite."

U15 : un point chez les San-Priods

06/10/2018

A l'issue de leur match à Saint-Priest qui s'est soldé par un match nul (1-1), les U15 de Jean-Philippe Primard pouvaient avoir quelques regrets : ne pas avoir "tué" le match d'entrée , et ne pas avoir réussi à l'emporter dans les derniers instants. Mais, finalement ce match nul reflète la prestation contrastée des jeunes Verts. 

L'entame des Stéphanois auraient pu leur permettre de prendre le large. Dès la 1ère minute, Beni Seda Mfukumoko se présente devant le gardien adverse qui détourne son tir. A la 4ème minute, c'est Keryann Merat qui part seul et se fait rattraper par le défenseur alors qu'il était prêt à fixer le gardien. Mais Saint-Priest prenait ensuite le jeu à son compte, remportant les duels. Les San-Priods allaient prendre l'avantage à la suite d'un centre mal dégagé de la tête par la défense stéphanoise, repris par un adversaire au 2ème poteau qui marquait au ras du sol après avoir fixé Eldin Lolic.(1-0, 15ème). C'était le score au repos, après une première période timide des Verts.

La deuxième mi-temps allait être tout à fait différente, mais la domination stéphanoise allait buter sur un gardien adverse en état de grâce. Noham Abdellaoui voyait son tir de la tête repoussé par la barre. Les Verts allaient toutefois trouver la faille : un coup-franc côté droit, tiré rentrant par Keryann Merat, était repris victorieusement par Noham  Abdellaoui, d'une tête décroisée qui touchait le poteau avant d'entrer dans les cages. (1-1, 80ème). Les Stéphanois jouaient leur va-tout pour l'emporter. Dans le temps additionnel, Beni Seda Mfukumoko débordait sur la droite, centrait pour Youssef N'Joya N'Gapout qui glissait malheureusement au moment de conclure.     

La composition : Lolic - Hospital, N'Gongar Christ (Fenkrouz 60ème), Abdellaoui, N'Gongar Alpha (Zarzour 30ème) - Vallet (Besson 50ème), Marmorat, Meddar - Seda Mfukumoko, Merat, N'Joya N'Gapout. 

La réaction de Jean-Philippe Primard : "Nous avons eu chacun notre mi-temps. Après une bonne entame qui aurait pu nous permettre de mener rapidement, nous avons été trop moyens au niveau de la performance individuelle. Nous avons eu très peu d'occasions, nous n'étions pas nous-mêmes, sans répondant face au défi physique qui nous était imposé. A la mi-temps, nous avons "remis les pendules à l'heure". Nous avons été conquérants, nous avons retrouvé notre jeu collectif, fait la différence sur les un contre un et égalisé. En conclusion, nous avons fait une mi-temps sur deux, cela ne suffit pas pour l'emporter. Il va falloir travailler là-dessus pour progresser, faire des matchs plus complets."    

 

N2 : Il faut savoir plier un match

06/10/2018

Vous avez pu suivre la rencontre en direct sur notre forum et sur Loire Football : l'équipe réserve a concédé un rageant match nul (3-3) contre les Herbiers en début de soirée.

Et pourtant, les Verts menaient 3-1 à un quart d'heure de la fin grâce à un Charles Abi for me formidable à une semaine de son départ en Arménie : après un csc provoqué à la 10e par le revenant Pierre-Yves Polomat, l'attaquant de l'équipe de France U19 a marqué le but du break. Une minute plus tôt, il avait provoqué un penalty manqué par Makhtar Gueye. Les Vendéens ont réduit le score juste avant la mi-temps un gros quart d'heure après la sortie sur blessure du capitaine stéphanois Dylan Chambost.

Charles Abi a redonné deux buts d'avance aux Stéphanois à la 67e sur une lumineuse ouverture de Cyril Martin-Pichon, hélas impliqué dans le come-back final des Herbiers. Par ailleurs auteur d'un bon match, le milieu de terrain a concédé un penalty (à la 77e) puis un coup franc (à la 93e) qui ont permis aux visiteurs d'arracher un nul inespéré et contesté en vain par le staff stéphanois, l'arbitre principal ayant validé l'égalisation alors que son assistant avait levé son drapeau.

Il faut savoir plier un match, mais nous on n'a pas su, Adrien Fleury et Makhtar Gueye ayant manqué des occasions de 4-1...

La compo : Bajic - Durivaux (Sagun, 88'), Pétrot, Fofana, Polomat - Martin-Pichon, Camara, Chambost (Fleury, 24') - Rocha-Santos, Gueye, Abi (Ghezali, 74').

La réaction de Laurent Batlles, expulsé à dix secondes du coup de sifflet final : "Comptablement, je suis très déçu du résultat. On fait un bon match, on a des balles de 4-1 et on se fait rejoindre sur le fil. C'est frustrant. Il y a eu des faits de jeu contre nous. Des tacles pas derrière non sanctionnés, des coups de pied arrêtés litigieux. Je suis vraiment déçu pour les joueurs car ils ont quand même fait un match très costaud contre une équipe des Herbiers qui vient de descendre de National et a encore de très bons joueurs. On n'a pas su tenir le score. J'ai des craintes car à chaque match on prend beaucoup de buts. On ne peut pas prétendre gagner des matches en prenant trois buts. J'avais dit avant le match que l'objectif était de ne pas prendre de but. Il va falloir énormément travailler là-dessus. On fait trop de fautes qu'on paye cash. On aurait du prendre au moins quatre points sur ces deux derniers matches contre Colomiers et Les Herbiers, on n'en a pris qu'un seul. Je crains que ces points perdus coûtent vraiment cher en fin de saison."

Bamba, ça fait mal !

06/10/2018
Image

Auteur d'un doublé et d'une passe décisive, Jonathan Bamba a été le grand artisan de la victoire (3-1) du LOSC contre l'ASSE, qui avait égalisé avant la mi-temps grâce à un penalty obtenu par Wahbi Khazri et transformé par Rémy Cabella.

Maupay'nalty

06/10/2018
Image

En match d'ouverture de la 12e journée de Championship, le leader Leeds entraîné par Marcelo Bielsa a été tenu en échec à domicile cet après-midi par Brentford. Ayant ouvert le score sur penalty, Neal Maupay a claqué son 10e pion de la saison. L'ancien attaquant stéphanois a ainsi conforté son statut de meilleur buteur de L2 anglaise.

Papy fan de Galette

06/10/2018
Image

Taclé par Christophe Galtier il y a un an, le milieu de terrain lorientais Fabien Lemoine reste fan de son ancien entraîneur stéphanois, comme l'atteste cet extrait d'une interview parue aujourd'hui dans Ouest-France.

"Il y avait une ambiance dingue. On était un vrai groupe, une vraie bande de copains. On se voyait souvent en dehors de l’entraînement. C’est clair, il avait eu son mot à dire sur les hommes qu’il voulait. C’était un vrai meneur d’hommes. Il savait motiver un groupe. Il était toujours disponible pour les joueurs, parfois il jouait même aux cartes avec nous. Et son bureau était toujours ouvert. À cette époque on arrivait tous à l’Étrat avec la banane. Sa réputation d'entraîneur défensif ? On a quand même fini deux fois avec 69 points et des différences de buts de + 20. C’est vrai qu’on n’était pas des tendres, on pressait fort, on aimait être un peu charognard même… Je souhaite qu'il réussisse à Lille. Quand j’ai vu le LOSC contre l’OM dimanche dernier, j’ai été impressionné. Les mecs étaient à bloc, ils couraient dans tous les sens, ils pressaient à fond, se replaçaient super vite… ce sont ses marques de fabrique. L’an dernier, il a sauvé les meubles, cette saison, il a pris des joueurs qu’il voulait. Il a monté une équipe de warriors."

Jonathan nous attend (2)

06/10/2018
Image

Avant de recevoir son ancien club ce samedi à 17h00, Jonathan Bamba est aujourd'hui à l'honneur dans La Voix du Nord. Extraits.

"Michaël N'Cho, son agent : "Luis Campos a été très malin dans ce dossier. Il suivait Jonathan depuis longtemps et on s’est rapidement projetés avec le projet lillois. Il y avait aussi les retrouvailles avec Christophe Galtier, le coach qui l’a lancé en pro, et Nicolas Pépé, son meilleur ami. Tout était réuni." L’intérêt de Campos remonte au début de l’année 2016 quand le natif d’Alfortville avait été prêté par les Verts au Paris FC. Le Portugais est séduit par sa vitesse et la qualité de son dribble. Il pensait déjà à lui pour Monaco et a toujours l’idée en tête au moment de rejoindre le LOSC. Quand Christophe Galtier signe à Lille, Campos ne tarde pas à lui glisser le nom de Bamba à l’oreille. « On était en accord total », raconte l’entraîneur nordiste.

Saint-Étienne n’a pas digéré son départ. Jean-Louis Gasset le reconnaît : "Bamba a été mon feuilleton de l’été, j’ai été en relation quotidienne avec lui. Je pensais pouvoir arriver à le faire rester un an de plus ici". Frédéric Paquet, n’a pas chargé le joueur, mais plutôt son entourage. "Il ne nous a jamais reçus depuis qu’il est arrivé, en janvier", rétorque N’Cho. Galtier réplique aussi : "Contrairement à ce que j’ai pu lire, je connais très bien Bamba. Je l’ai lancé en pro et, à l’époque, j’ai estimé que ce serait mieux pour lui qu’il s’aguerrisse ailleurs. J’avais Gradel, Hamouma, Monnet-Paquet, et Jonathan aurait eu peu de temps de jeu. Avec le recul, je pense que c’était la meilleure option. Après, qu’il se retrouve en fin de contrat, on ne va pas me le reprocher…"

Car, dans ce dossier, on glisse inévitablement sur le terrain des finances, puisqu’un futur transfert remplira les caisses lilloises et non stéphanoises. Cette semaine, l’Observatoire du football CIES a mis à jour ses statistiques sur la valeur des joueurs dans le top 5 européen. Il évalue déjà Jonathan Bamba à 17,1 millions d’euros. "On n’en est pas là et Jonathan s’épanouit dans le projet lillois. Si on avait privilégié l’aspect financier, il serait parti à l’étranger", insiste N’Cho, qui disposait d’offres concrètes venant de tous les grands championnats européens. Bamba tenait donc au projet nordiste. Et le LOSC tient désormais à sa pépite…"

Défaits à Colomiers, vainqueurs contre les Herbiers ?

06/10/2018
Image

Avant de recevoir à 18h00 les finalistes de la dernière Coupe de France lors de la 8e journée de National 2, Laurent Batlles s'est confié au Progrès. Extraits.

"Il nous tarde de jouer après quinze jours sans match. Ce repos nous a fait du bien pour recharger les batteries, mais cela représente aussi une perte de rythme. Toutes les équipes ont pu jouer en Coupe de France sauf les réserves. Le début de match va donc être très important, et il ne faudra pas se faire surprendre. Je n’ai pas été négatif après notre défaite à Colomiers. Nous avons la meilleure attaque du championnat, mais nous ne pouvons pas gagner des matchs en prenant trois buts. Je veux que mon équipe soit capable de faire front collectivement aux offensives adverses. 

Nous devons retrouver du rythme, mais surtout prendre des points pour se relancer. En face, nous aurons une équipe similaire à celle de Colomiers avec beaucoup d’expérience. J’ai vu quelques matchs de leur part, il y a eu de nombreux changements à l’intersaison, et il est logique que ce soit dur de repartir après cette finale de Coupe de France. Cependant, les automatismes semblent se mettre en place petit à petit, et nous allons devoir nous montrer solides défensivement dans un match que j’attends ouvert."

2,2, v'là Bamba !

06/10/2018
Image

Comme le souligne la Pravda de ce samedi, Jonathan Bamba (22 ans) a marqué une fois tous les 2,2 tirs cette saison. Personne ne fait mieux dans les 5 grands championnats européens chez les joueurs ayant frappé au moins 10 fois. Le quotidien sportif souligne par ailleurs que l'ancien numéro 22 du SCO est de loin l'ailier de L1 qui a réussi le plus d'interceptions (13) : il devance un quintette boqué à 8 : Dossevi (Toulouse), Capelle (Angers), Evangelista (Nantes), Oudin (Reims) et Ferney Otero (Amiens) 

Honorat craque, Le Tallec claque

05/10/2018

 

Franck Honorat, le futur Stéphanois (actuellement en prêt à Clermont) a vu rouge ce soir, à Grenoble, au Stade des Alpes. L'arbitre principal, M Mokhtari l'a exclu directement à la 56ème minute suite à une grosse semelle sur Chergui. Les Auvergnats se sont inclinés (1-0) après une série de 4 matchs sans défaite (2 victoires, 2 nuls)'

Quant à l'ancien Vert, Anthony Le Tallec, il a ouvert le score, d'une frappe du pied droit,  pour l'US Orléans  qui l'a emporté (0-2) en Corse, face au GFC Ajaccio. C'est la 4ème victoire consécutive du club du Loiret. 

19 pour museler les Dogues

05/10/2018

 

Jean-Louis Gasset a communiqué un groupe sans surprise, compte tenu des absences de Mathieu Debuchy et Gabriel Silva, tous deux blessés. Wahbi Khazi, un moment incertain, sera bien présent. Le groupe pour affronter le LOSC, demain à 17 heures, sera donc composé de :
Gardiens : Ruffier, Moulin, Vermot
Défenseurs : Saliba, Panos, Kolodziejczak, Perrin, Subotic
Milieux : M'Vila, Selnaes, Diousse, Cabella, Khazri
Attaquants : Nordin, Diony, Monnet-Paquet, Hamouma, Beric, Salibur

Côté Lillois, il y aura également des absents. Suspendu face à Marseille, le défenseur central Adama Soumaoro est de retour pour la réception de Saint-Étienne et retrouvera sa place de titulaire au sein d'une équipe lilloise à nouveau privée de son attaquant Rui Fonte. Victime d'une lésion musculaire, le Portugais devrait encore être absent deux semaines. Ennuyé par une gêne musculaire depuis son arrivée, Jérémy Pied est toujours absent. Soumaré n'est pas là non plus.

 

Pour remonter, Sako est remonté !

05/10/2018

 

Venant de signer à West Brom, actuel 4ème de Championship à 1pt du leader, Leeds, Bakary Sako a confié les raisons de sa venue et sa motivation au site des Baggies.

« Oui, je suis très excité et motive par le challenge. Quand il y a de la concurrence dans l’équipe, chacun donne le meilleur de lui. Tous les joueurs veulent jouer et se donnent à fond pour être dans l’équipe. Je suis un joueur très direct. J’ai un pied gauche puissant. J’ai marqué et fait des passes décisives, j’espère ainsi aider l’équipe. Toute ma vie j’ai joué sur le côté, mais l’an dernier j’ai joué attaquant et j’ai vraiment aimé. J’ai marqué quelques buts, créé des occasions, donc maintenant les deux rôles me vont. J’apprécie beaucoup le club. Les joueurs, les infrastructures, le staff technique et médical. Je suis très impressionné. Darren Moore (ndp² : le coach de West Brom) a joué un grand rôle, beaucoup de clubs de Premier League me voulaient, mais dès que j’ai su que Darren voulait me voir, je suis aussitôt venu. La connection a fonctionné immédiatement entre nous. La façon dont il gère les joueurs, la façon dont il parle. Il est passionné et j’adore ça, c’est pour ça que je suis venu. Je suis là depuis deux semaines, j’apprends à connaître les joueurs, le staff, et je me refais une santé. Ca s’est vraiment bien passé et je suis prêt. Nous devons être cohérents, nous avons besoin de gagner nos matchs à la maison, besoin de garder de la fraîcheur pour le match d’après, parce qu’il y a beaucoup, beaucoup de matchs dans ce championnat. Nous devons juste continuer et maintenir notre forme du moment. L’équipe a les moyens de monter. C’est la raison de ma venue, revenir en Premier League et aider l’équipe à cela. Je pense qu’on va le faire. C’est mon objectif principal et je donnerai tout pour. »

Galette répond à Gasset

05/10/2018

Jean-Louis Gasset disait qu'il n'avait pas maîtrisé pas un élément, l'argent, pour retenir Jonathan Bamba
Christophe Galtier n'a pas tardé à lui répondre : "Jonathan, je le connais très bien. Même si des gens pensent le contraire. Je sais quel genre de garçon et de joueur il est. Le club a profité d'une situation contractuelle, mais c'est souvent le cas. J’ai lu que l'aspect financier avait fait la différence entre Saint-Étienne et Lille. En étant très honnête, je ne pense pas. C'était peut-être aussi le meilleur moment pour partir. Et le meilleur projet était sûrement celui qu'on lui proposait ici"



Madianga a mis le temps à Hamilton

05/10/2018
Image

Karl Madianga (23 ans) a marqué samedi dernier à la 93e minute le second but de la victoire (2-0) du Dundee FC sur le terrain de Hamilton lors de la 7e journée du championnat écossais.

Pour rappel, l'ancien milieu de terrain stéphanois avait déjà scoré le 25 juillet dernier en Coupe de la Ligue contre Peterhead (D4)

Jean-Louis et les gazouillis

05/10/2018
Image

Le Progrès du jour rapporte des propos tenus hier par Jean-Louis Gasset en conférence de presse. Extraits.

"J'ai trouvé les joueurs relâchés cette semaine à l'entraînement. C'est ce que je j'appréhende. Est-ce de la confiance ou est-ce qu'on se la raconte parce qu'on a gagné trois matches en une semaine ? C'est le danger qui nous guette quand on les voit gazouiller comme ça, on se dit qu'il ne faudrait pas penser que c'est arrivé. On a encore beaucoup de travail. Contre Monaco, on a dit qu'on avait fait une grande première mi-temps. OK. Mais on a concédé beaucoup d'occasions et Ruffier nous a sauvés. Monaco nous a fait mal.

J'essaie de mettre en garde les joueurs. Il va falloir se remobiliser car ce match à Lille est très dangereux. Plus on s'approche du match et plus on va serrer la vis. On va rappeler que la semaine a été un peu "thalasso" et qu'il faut resserrer les boulons. Tous les matches sont des examens. Il faut réussir l'examen de Lille. La thalasso, c'est "si j'ai un petit boulot, je fais du vélo". Mais on ne fait pas le Tour de France."

Paquet ne perd pas le Nord

05/10/2018
Image

DG de l'ASSE depuis janvier dernier après avoir exercé les mêmes fonctions au LOSC de 2009 à 2015, Frédéric Paquet s'est confié à La Voix du Nord avant de faire son retour demain après-midi au Stade Pierre-Mauroy. Extraits.

"En décembre 2017, c’est Michel Seydoux qui m’a appelé pour me dire que Roland Romeyer souhaitait me rencontrer. J’ai fait l’aller-retour, et après l’entretien avec Roland que je connaissais et pour qui j’ai beaucoup d’affection, on s’est mis d’accord rapidement. Ce qui m'a donné envie de replonger ? Le club qui est à part, l’homme, Roland avec qui je partage des valeurs et le projet d’amener un développement. C’est une mission similaire à celle que j’avais au LOSC. Le football ne me manquait pas particulièrement quand j’ai arrêté, j’étais même arrivé à saturation. Mais dès que je me suis plongé dans le projet, tout cela m’a paru naturel.

L’ASSE a failli être rachetée par des investisseurs américains. Où en est-on aujourd’hui  ? C’est avant tout une question pour les actionnaires. C’était proche d’aboutir mais ça n’a pas été le cas. Et à partir de là, Bernard Caiazzo s’est exprimé en disant qu’il n’était plus vendeur. Très tôt, les actionnaires ont voulu continuer sur l’ambition affichée en janvier. On met tout cela en place, le début de saison est plutôt bon même si c’est encore trop tôt. On a été clair, en disant que quatre équipes étaient au dessus et qu’on allait se battre derrière avec d’autres, comme le LOSC par exemple...

Mon constat c’est qu’il y a à Lille une direction qui gère différemment mais sur un projet qui n’est pas si différent de celui qu’on avait, c’est-à-dire amener des jeunes joueurs vers le haut niveau. La grosse différence, ce sont les moyens qu’ils se sont donnés. L’année dernière a été très compliquée mais c’est désormais bien plus cohérent  : ils ont un vrai entraîneur, une équipe plus équilibrée. Ils ont apporté les bonnes corrections. L’aventure au LOSC restera comme une part importante de ma vie. Mais c’est passé, je vais aller dans l’autre vestiaire et je suis à fond dans ma nouvelle aventure avec Saint-Etienne."

Payet claque, KTC craque

04/10/2018
Image

Buteur puis passeur décisif, Dimitri Payet a permis à l'OM de mener 2-0 ce soir sur le terrain de l'Apollon Limassol. Mais les Phocéens ont concédé le nul à la 90e minute lors de la 2e journée de la phase de groupes de l'Europa League.

Titulaire dans la charnière centrale du Dinamo Zagreb, Kévin Théophile-Catherine s'est imposé (2-0) sur le terrain d'Anderlecht, comme il l'avait fait (3-2) le 8 décembre 2016 avec les Verts. Mais l'ancien latéral stéphanois a été expulsé à la 93e.

Grâce à un but de Matheus Cunha, pisté en vain par Sainté l'été dernier, Leipzig s'est imposé 3-1 en Norvège contre le Rosenborg d'Alexander Soderlund, qui a joué l'intégralité de la rencontre.

Alors que Gelson Fernandes a assisté depuis le banc de l'Eintracht Francfort au large succès de son équipe conte la Lazio (4-1), Hernani n'était pas dans le groupe du Zenith Saint-Petersbourg qui s'est imposé 1-0 contre le Slavia Prague.

Malade, Pierre-Emerick Aubameyang a dû déclarer forfait pour le déplacement victorieux d'Arsenal à Qarabag (3-0).

Gasset n'a pas d'argent

04/10/2018

 

A la question, "Et Jo Bamba ?", Jean-Louis Gasset a répondu aujourd'hui en conférence de presse (rapporte Activ Radio) : "Jo Bamba a été mon feuilleton de l'été, j'ai tenté de le convaincre de rester avec moi une année de plus mais il y a un élément qui n'est pas de mon ressort : l'argent".

C'est ce qui s'appelle remettre une pièce dans la machine !

Pajot au digeo

04/10/2018

 

Allez, la programmation télé de la 12è journée est connue : l'ASSE recevra les Angevins de Vincent Pajot le dimanche 4 novembre à 17h, juste pour clore le repas de famille traditionnel dominical, avec on l'espère de bons Verts bien charpentés.

Zouma dans la liste

04/10/2018

Le message de soutien de Matuidi à Zouma

 

Après plus d'un an d'absence, Kurt Zouma fera peut-être son retour sous le maillot de l'équipe de France contre l'Islande le 11 octobre, ou contre l'Allemagne le 16. Dans sa liste de 23 joueurs, Didier Deschamps n'a pas oublié Blaise Matuidi.

Galette prône l'humilité

04/10/2018

 

 

Avant la réception de l’ASSE, samedi à 17h au Stade Pierre-Mauroy, Christophe Galtier souhaite de l’humilité et de la concentration : "Il faudra beaucoup de concentration, d’humilité, pour pouvoir battre Saint-Étienne samedi."

En bon vieux renard, il a essayé de mettre la pression sur les Verts : "Les ambitieux, c’est l’AS Saint-Etienne. Ils sont dans la continuité de ce qui a été fait depuis décembre/janvier. L’ambition est affichée dans leur recrutement, dans ce qu’ils ont pu investir. Ils ont acheté des joueurs, non en devenir, mais des joueurs expérimentés.".

 

 

Fonte forfait

04/10/2018
Image

Christophe Galtier a annoncé à la mi-journée en conférence de presse le forfait de son numéro 10 portugais Rui fonte, qu'il avait titularisé trois fois cette saison (contre Amiens, Nantes et Bordeaux). Pisté en vain par Galette en 2016 mais évoluant désormais sous ses ordres, Jérémy Pied est quant à lui incertain pour ce match de la 9e journée de L1 qui opposera le LOSC à l'ASSE demain à 17h00 au stade Pierre-Mauroy.

Gasset et Printant sont allés voir les filles

04/10/2018

 

Jean-Louis Gasset et son adjoint Ghislain Printant, sont venus encourager l'Équipe de France avant son match France-Australie, programmé vendredi au stade Geoffroy-Guichard (21h00, en direct sur W9). Ils ont dit leur satisfaction d'accueillir à Saint-Etienne l'équipe de France féminine. "Saint-Etienne est une grande terre de football avec un grand stade et de merveilleux supporters." s'est empressé d'ajouter Ghislain Printant. 

 

Ole ne sait pas tirer !

04/10/2018

 

En conférence de presse ce midi, l'excellent Ole Selnaes s'est confié sur sa forme actuelle, son association avec M'Vila et ses retrouvailles avec Galette. Extraits rapportés du site off :


"C'est vrai je suis épanoui. On a une bonne équipe, je me sens à l'aise dans ma position, au sein du système dans lequel on évolue. C'est une bonne période pour moi, mais également pour l'équipe. J'essaye de travailler dur tous les jours pour m'améliorer. Je ne suis plus si jeune que ça désormais mais j'ai acquis de l'expérience au fil des matches. Il est plus facile de bien jouer lorsque l'on a des coéquipiers comme ceux que j'ai. Je suis très heureux. Je suis bien dans ma vie, hors du football mais c'est le cas depuis mon arrivée. Plus je joue, plus je me sens bien. Il est évident que je peux encore progresser. J'espère que ce n'est que le début, pour moi, comme pour l'équipe.
Yann MVila est un top-player, il est très intelligent sur le terrain, il rend la vie facile à ses coéquipiers. On se comprend bien mais c'est facile de jouer à ses côtés.
Dans le système actuel, j'ai plus de liberté que quand j'évoluais seul devant la défense. Je peux désormais être plus près du but adverse. C'est plus facile de faire une passe décisive ou de marquer, même si j'ai toujours une frappe de balle aussi mauvaise.
Lille-ASSE est un top-match. Lille est une très bonne équipe qui vient de signer un très bon début de saison. Ce match sera excitant, j'ai hâte de jouer. Montpellier et Monaco étaient des rencontres similaires. Christophe Galtier a été important pour moi, il a cru en moi, il m'a fait venir ici, à Saint-Etienne. J'ai toujours eu une bonne relation avec lui. Je lui en suis reconnaissant. On est amis, mais samedi on sera ennemis durant deux heures.
Rester en haut, c'est ce que nous voulons tous. Il est encore tôt dans la saison mais l'objectif, est de retrouver une place européenne. Nous avons beaucoup de qualités, une très bonne équipe. En travaillant comme nous le faisons, on pourra être à la lutte.
Je ne pense pas à mon contrat, seulement au terrain. Je suis encore lié à l'ASSE pour près de deux ans. On en parlera peut-être l'été prochain, aujourd'hui je suis concentré sur comment aider l'équipe au maximum.
Je pense avant tout à faire mon boulot au milieu de terrain, pas à marquer ou à délivrer des passes décisives. On me demande avant tout d'aider l'équipe au cœur du jeu. Bien sûr ça fait longtemps que je n'ai pas marqué, mais je n'en suis pas obsédé."

Saliba arrière droit ?

04/10/2018
Image

S'il a remplacé Gabriel Silva vendredi dernier contre Monaco, Mickaël Panos n'est pas sûr d'être reconduit au poste d'arrière droit samedi face à Jonathan Bamba. Comme le souligne aujourd'hui Le Progrès, c'est William Saliba qui a occupé ce poste hier matin lors d'une opposition à L'Etrat tandis que Léo Pétrot était associé à Neven Subotic en défense centrale en l'absence de Loïc Perrin.

Sans Wahbi samedi ?

04/10/2018
Image

Selon la dernière édition du Progrès, Mathieu Debuchy et Gabriel Silva ne seront pas opérationnels pour museler les Dogues après-demain. Le latéral droit, qui a repris la course, sera apte pour la réception de Rennes après la trêve internationale. Victime d'un problème musculaire (ischio-jambier), le latéral gauche sera indisponible six semaines. Le quotidien régional ajoute que Wahbi Khazri a passé une IRM rassurante. "Il a couru hier matin mais reste incertain pour samedi. Il est clair que le staff ne prendra aucun risque à son sujet." Loïc Perrin, Yann M'Vila et Rémy Cabella n'ont pas participé à l'opposition d'hier mais ils seront en principe du déplacement dans le Nord.

Les Verts 4èmes en 2018

03/10/2018

 

Le potonaute Sam42, spécialiste des statistiques, nous livre le classement établi sur l'année 2018. Les Verts y occupent une belle 4ème place, comme celles qu'ils occupent actuellement dans le championnat. Voici ce classement : 

1 : PSG 67
2 : Marseille 52
3 : Lyon 51
4 : ASSE 50
5 : Bordeaux 46
6 : Monaco 45
7 : Rennes 41
8 : Montpellier 40
9 : Nice 37
10 : Lille 35
11 : Dijon 34
12 : Angers 33
13 : Amiens 31
14 : Toulouse 30
15 : Strasbourg 25
16 : Nantes 25
17 : Guingamp 25
18 : Caen 24
19 : Metz 15 (21 sur une projection de 27 matchs)
20 : Troyes 12 (17 sur une projection de 27 matchs)
21 : Nîmes 9 (30 sur une projection de 27 matchs)
22 : Reims 9 (30 sur une projection de 27 matchs)

Hamidou a mis le temps

03/10/2018
Image

Hamidou Keyta (23 ans) avait marqué son premier but en pro le 8 janvier 2017 en 32e de finale de Coupe de France contre l'Iris Club de Croix. L'ancien attaquant stéphanois, qui évolue désormais à Dunarea Calarasi, a enfin inscrit le second (sur penalty) avant-hier contre Concordia lors de la 10e journée du championnat de D1 roumaine. Pour rappel, l'ex-buteur de Trélissac était resté muet la saison dernière en National 1 en 16 matches disputés avec Chambly.

Vert c'est vert, il n'y a plus d'espoir

03/10/2018

Infographie des Cahiers du football

 

Comme le titrent les Cahiers du football, le vert est-il la couleur du désespoir ? On pourrait le penser au vu de la très fine analyse que propose Jérôme Latta sur la couleur verte dans le football. Extraits.

"En tant que couleur de maillot de football, le vert est plutôt rare. Du moins, plus rare que les couleurs primaires, et moins rare que les couleurs très distinctives que sont l'orange ou le violet. Rolland Courbis – qui trouve qu'elle avantage, comme camouflage, les équipes qui la portent – s'étonnerait peut-être de ce caractère marginal "

Alors que 47% des nations ont du vert sur leur drapeau, seulement 18 % jouent un maillot vert : c'est ce que montre l'infographie ci-dessus publiée par les Cahiers du football. Dans la plupart des championnats européens, le maillot vert est largement minoritaire. 

En Italie : "Ils ne sont adoptés que par de très rares formations de l'élite, comme Sassuolo en Serie A – mais à égalité avec le noir. La Serie B en proposait à peine plus, la saison dernière, avec Avellino et Ternana (vert-noir), et quelques traces à Venise ou Cesena."

En Angleterre : "Les trois clubs les plus titrés évoluent en rouge, aucune équipe verte n'a jamais remporté le titre national."

En Espagne : "Seul le Real Betis Séville, avec ses rayures verticales vertes et blanches adoptées en 1913, figure dans la liste des clubs champions (une fois, en 1935)....Mais c'est seulement chez des seconds couteaux que le maillot principal en comporte, toujours associé au blanc: Elche, Cordoue, Santander."

En Allemagne : "Le choix est beaucoup plus fréquent : la Bundesliga compte dans ses rangs le Werder Brême, le VfL Wolfsbourg (vert et blanc) et le Borussia Mönchengladbach (qui joue plutôt en blanc mais s'identifie au vert) – trois clubs totalisant dix titres de champion national"

En France : "Dix titres, c'est le record détenu en France par l'AS Saint-Étienne, à laquelle "les Verts" sont immédiatement associés. Même la Ville a adopté la couleur dans son identité visuelle. On ne pense ensuite qu'à Sedan et au Red Star parmi les clubs historiques – et encore l'ont-ils associé au rouge –, voire au FC Nantes, pour lequel il est une couleur secondaire (étonnamment utilisée en déplacement, cette saison, dans la même teinte foncée que l'ASSE depuis deux ans)."

Dans d'autres pays: "Ferencvaros, Rapid Vienne, Panathinaikos, Sporting: ailleurs aussi, les équipes vertes se reconnaissent, et donnent l'impression qu'il y en a une importante par championnat… mais rarement une équipe majeure. Toutefois, le club champion du football en vert est sans doute le Celtic Glasgow, avec ses 49 titres nationaux et, surtout, son statut de seul vainqueur vert de la C1, en 1967."

Les Verts sont des loosers si l'on analyse également les résultats dans les autres Coupes européennes :  "On observe la même rareté au palmarès de la Coupe de l'UEFA (Ferencváros 1965, Borussia Mönchengladbach 1975 et 1979) et de la Coupe des coupes (Sporting Portugal 1964, Werder Brême 1992). Les verts ont perdu 12 finales européennes sur 17. 70% de défaites…"

Partager