David contre Goliath (2)

07/12/2019
Image
 

Comme le rapporte Le Progrès, l'entraîneur rémois David Guion a évoqué hier la réception de l'ogre stéphanois. Extraits.

"L’ASSE est aujourd’hui une équipe du top 5. On le voit avec son budget qui dépasse les 100 M€. J’ai eu la chance de faire partie de ce club historique, populaire et d’y occuper des postes très différents. Mon expérience stéphanoise me sert encore aujourd’hui. Mon souvenir le plus fort, c'est le retour des Verts en coupe d’Europe après 26 ans de disette

Claude est un bâtisseur. Ce qui est paradoxal aujourd’hui c’est que lorsqu’on construit, on prend son temps et là, c’est une construction expresse. Depuis deux mois, l’ASSE a un gros appétit. C’est un juste retour des choses au regard de son budget et de la qualité de son effectif. Claude peut faire trois équipes.

Claude a réussi un bon mixte entre les cadres et des jeunes du centre qui se révèlent. Il peut du coup s’appuyer sur plein de ressorts. C’est une équipe imprévisible techniquement et tactiquement. Mais on va tout faire pour essayer de la battre. Mes joueurs aiment ce défi de se confronter aux cadors de la L1."

Ils l'ont prouvé en faisant chuter de nombreuses équipes de haut de tableau cette saison (QSG, OM, LOSC, MHSC, Stade Rennais). Les Verts sont prévenus !

Papy reprendrait bien une coupe !

06/12/2019
Image
 

Ouest-France a publié aujourd'hui une sympathique conversation à Larmor-Plage entre le capitaine lorientais Fabien Lemoine et le milieu pontivyen Damien Le Divenah avant le derby morbihannais qui les opposera demain en Coupe de France. Extraits.

Damien Le Divenah : J’ai 24 ans, mais cela fait cinq ou six ans que j’ai des cheveux blancs. Tout de suite, les copains m’ont surnommé « Fabien Lemoine » (rires), aussi parce que je suis milieu défensif. Depuis ce jour, je m’intéresse à ton parcours. Quand tu es arrivé à Lorient, il y a deux ans, je me suis dit qu’on pourrait s’affronter en Coupe de France. Et voilà, c’est le destin !

Fabien Lemoine : Tu as de la chance, moi, j’ai des cheveux blancs depuis mes 13 ans ! Maintenant, je cherche les noirs… (sourire). Quand j’étais à Rennes, j’avais fait une teinture. Mais une fois, le coiffeur avait mal dosé, et je m’étais retrouvé avec une couleur foncée, mais pas noir. Là, j’ai dit stop ! J’ai laissé la nature faire le boulot. Et dès que je suis arrivé à Saint-Étienne, on m’a surnommé « Papy ». Même le coach Galtier s’y est mis !

(...)

Fabien Lemoine : J’ai fait plusieurs finales au Stade de France : Guingamp - Rennes en 2009 , une ambiance de fou avec deux clubs bretons, mais un match que j’avais perdu. J’ai un superbe souvenir de 2013, où je bats mon ancien club, Rennes, avec Saint-Etienne. Le stade était aux trois quarts vert. Les extras, le lendemain, le défilé en ville, c’était top…

Damien Le Divenah : Après, vous avez joué la Coupe d’Europe. Je t’ai aussi découvert grâce à cela car un de mes copains étudiants, à Saint-Brieuc, où j’étais en licence, était fan des Verts. Du coup, on regardait ensemble les matches, le jeudi soir. C’était comment la Coupe d’Europe ?

Fabien Lemoine : On a joué Manchester, la Lazio, l’Inter Milan,… Franchement, c’est un palier au-dessus. L’arbitrage est top aussi. Du très haut niveau. Et puis, il y a beaucoup de respect.

David contre Goliath

06/12/2019
Image
 

Comme le rapporte France Bleu Champagne Ardenne, l'entraîneur rémois David Guion a évoqué aujourd'hui la réception de son ancien club programmée ce dimanche à 15h00. 

"Cela va faire cinq mois que le championnat a commencé. Je pense que c'est le moins bon moment pour affronter l'AS Saint-Etienne depuis cinq mois ! Ils sont en pleine bourre, en pleine réussite. Là, ils viennent de faire leur meilleur match depuis le début de la saison en en mettant quatre à Nice. Ils sont dans une super dynamique. L’équipe change de moitié chaque week-end et elle performe. Ils ont un effectif de quantité et de qualité avec des jeunes et des anciens. Claude en est à son 30e joueur utilisé, il peut faire trois équipes ! Mais à nous comme on a l'habitude de le faire face à ces équipes de renom, d'être à la hauteur."

Après avoir terrassé l'OM (le 10 août) et le QSG (le 25 septembre) mais aussi le LOSC (le 1er septembre) et le Stade Rennais (le 6 octobre), David tentera de battre un autre Goliath lors de cette 17e journée de L1.

Le Griezmann guinéen rêve de l'ASSE

06/12/2019
Image
 

Le Parisien a mis aujourd'hui à l'honneur l'attaquant Pascal Leno (22 ans), qui s'apprête à défier Evreux (N3) avec Linas-Montlhéry (R1) au 8e tour de Coupe de France. Extraits.

"Originaire de Kissidougou, au sud de la Guinée, Pascal Leno était surnommé "Griezmann" lorsqu'il s'est révélé à 17 ans en première division avec le Soumba FC de Dubréka, un club situé à une soixantaine de kilomètres de la capitale Conakry. " Les supporteurs m'ont appelé comme ça au début et ça m'est resté, sourit-il. Ils trouvaient qu'on avait des ressemblances dans le jeu. J'aime bien Griezmann, surtout que mon équipe préférée c'est le Barça mais je préfère Messi". En France, l'attaquant supporte Saint-Etienne car "Pascal Feindouno a joué là-bas. Et d'ajouter : "Mon rêve absolu serait de porter moi aussi un jour le maillot vert."

Bergessio forte tête

06/12/2019
Image
 

S'il n'aura claqué que 10 pions (dont 5 en L1) lors de ses 57 matches sous le maillot vert, Gonzalo Bergessio (35 ans) enfile les buts comme les perles dans le faible championnat uruguayen. L'ancien flop offensif stéphanois a marqué vendredi dernier de la tête son 23e but en 39 matches disputés cette année avec le Nacional Montevideo, victorieux 4-3 contre Rampla Juniors.

Des retours à la Puel

06/12/2019

 

Comme on peut le découvrir sur les images de l'entraînement proposées par le site off, Whabi Khazri et Yohan Cabaye se sont entraînés aujourd'hui, en marge du groupe.
Si on ne peut pas en conclure qu'ils seront aptes pour le déplacement à Reims dimanche (15h), il semble bien que leur retour soit imminent.
On notera également que Kolo, Nordin, Palencia ou encore Gabriel Silva non convoqués dans le groupe contre Nice, ont participé normalement à l'entraînement. On peut donc espérer que Claude Puel ait le choix pour constituer son groupe demain soir.

Stéphanie arbitrera les Stéphanois (3)

06/12/2019

C'est Stéphanie Frappart qui a été désignée pour siffler la confrontation entre les Verts et Reims le dimanche 8 décembre à 15h00 au stade Auguste Delaune. Elle sera assistée par Hicham Zakrani et Frédéric Hébrard tandis que Frank Schneider et Abdelali Chaoui seront dans ce putain de camion.

 

Toujours pas emballés (2)

06/12/2019

Les Verts s’apprêtent hélas à quitter l’Europe avant l’hiver, et ce pour la 2ème fois en 4 phases de poules de l’Europa League disputées lors des 6 dernières saisons.

Peu emballé le public de GG a néanmoins été plus présent que lors des deux dernières éditions. Ainsi avec 26 234 spectateurs en moyenne cette campagne est nettement au dessus de celle de 2016 (22 621), et légèrement supérieure à celle de 2015 (25 454).
En revanche, en 2014, le public pour les retrouvailles après six ans de disette, s'était déplacé en masse dans le chaudron avec une moyenne de 31 462 spectateurs.

Ironie du sort, les Verts ne sont pas sortis des poules lors des deux campagnes ayant attiré le plus de monde dans le Chaudron.

Détail des affluences des quatre campagnes :

2019
28 573 contre Oleksandria
24 815 contre Wolfsbourg
25 315 contre La Gantoise

2016
23 258 contre Anderlecht
22 855 contre Qabala
21 750 contre Mayence

2015
22 826 contre Rosenborg
24 582 contre Dniepro
28 954 contre Lazio

2014
29 769 contre Qarabag
36 411 contre l’Inter
28 207 contre Dniepro

WhoScored ? Bouanga et Fofana !

06/12/2019

WhoScored met deux des buteurs verts d'avant-hier mais aussi le latéral droit stéphanois dans l'équipe type de la 16e journée de L1.

Image
 

Loïc salue l'artiste

06/12/2019
Image
 

Dans la dernière édition du Progrès, le numéro 24 de l'ASSE rend hommage au numéro 21.

"Il est capable de faire basculer un match par ses prises de balle. C’est rare les joueurs comme lui. Un match se joue souvent sur un éclair, sur le talent. Romain, il l’a. Il a joué à un poste qui lui va bien, un peu électron libre. En meneur de jeu, il peut se promener et se projeter devant le but. Il a été décisif. C’est lui qui a fait le meilleur début de saison. Il a porté un peu l’équipe. C’est vraiment un joueur de talent. Un artiste."

Dans le même quotidien, notre gai Luron répond à son capitaine.

"Un artiste… peintre ? Plus sérieusement, je préfère que Loïc dise ça plutôt qu’il me traite de bourrin. A la base je suis un joueur excentré. Meneur de jeu ce n’est pas mon poste de prédilection mais j’essaie de faire du mieux que je peux. Je suis très content du match, d’avoir trouvé des automatismes, des relais. J’ai pris du plaisir avec les copains."

La 300e du capitaine

06/12/2019
Image
 

Comme l'ont relevé les potonautes BLOC42 et sam42 Loïc Perrin a porté pour la 300e fois en L1 le brassard de capitaine avant-hier contre Nice.

Roby fana de Hamouma et Fofana

06/12/2019
Image

Dans la dernière édition du Progrès, Robert Herbin met à l'honneur deux joueurs de l'ASSE et en encourage un troisième.

"Romain Hamouma avait envie de bien faire. C’est un joueur qui a de la qualité. Il est important pour l’équipe. Wesley Fofana a lui aussi été exemplaire. On peut presque dire que c’est déjà un monument. Est-ce qu’il peut être le futur Saliba ? Les joueurs ont leurs qualités personnelles. Faire des comparaisons, ce n’est pas ma tasse de thé. Beric a raté une occasion mais cela arrive à tout le monde. Il ne faut pas lui en vouloir. Il doit toujours être à l’affût. C’est un rôle assez ingrat. Il faut l’encourager."

Nanard cherche des dollars (9)

06/12/2019
Image
 

"Jim Ratcliffe réside à Monaco et la Côte d’Azur a sans doute pour lui, beaucoup plus d’attrait que Saint-Etienne. Nice a été vendu 120 millions d’euros ce qui nous a poussé à repenser la valeur de l’ASSE, que j’estime plutôt à 150 millions. Nous continuons à travailler sur le sujet. Il ne faut pas le faire dans l’urgence. Ce sera, pour 2021 ou 2022" déclare Bernard Caïazzo dans la dernière édition du Progrès.

Neal et Allan claquent et gagnent

05/12/2019
ImageImage

Auteur de son 5e pion de la saison en Premier League, Neal Maupay a inscrit ce soir à Londres le second but de la victoire (2-1) de Brighton contre Arsenal, Pierre-Emerick Aubameyang étant resté muet. Les Mouettes en profitent pour quitter la zone rouge et plonger un peu plus les Gunners dans la crise.

De son côté, Allan Saint-Maximin a enfin ouvert son compteur buts (de la tête !) avec Newcastle, victorieux 2-0 sur le terrain de Sheffield United.

Sainté faut mariner Neymar

05/12/2019
Image
 

Buteur contre Nantes hier soir, Neymar a marqué contre 19 des 20 clubs de L1 qu'il a affrontés. Comme le souligne la Pravda, l'ASSE est la seule équipe à lui avoir résisté. "Un exploit à relativiser, quand même, puisque le Brésilien n'a joué qu'1 match face à l'ASSE en Ligue 1, à ses débuts en France, en août 2017" précise le quotidien sportif. Pour rappel, le le numéro 10 du QSG est attendu à GG le 15 décembre prochain en match de clôture de la 18e journée.

Hamouma prêt à jouer la prolongation ?

05/12/2019
Image
 

En fin de contrat en juin 2021, Romain Hamouma (32 ans et demi), qui a claqué hier son 52e pion en 263 matches disputés sous le maillot vert, a été questionné ce soir par RMC sur une éventuelle prolongation et sur son association avec Denis Bouanga.

"Je n'ai pas d'idée sur ce que je veux faire. On a changé de coach, on a changé de directeur général, je ne sais pas du tout pour l'instant comment ça se passera. Moi de mon côté je vais travailler pour que le club se positionne dans la meilleure des positions à la fin de la saison. Après on verra ce qui se passe. S'il y a une prolongation, il y aura une prolongation. S'il n'y en a pas, on verra ce qui se passera par la suite.

Denis Bouanga est un vrai joueur de foot, on le sent, en plus il est disponible, il est en pleine bourre, en pleine confiance. C'est simple de jouer avec lui comme c'est simple de jouer avec beaucoup d'autres joueurs. Je pense aussi à Franck Honorat, Robert Beric, Wahbi Khazri... On a une ligne offensive assez performante. C'est toujours intéressant d'être associé à des joueurs qui ont des qualités techniques et de vitesse pour se projeter. Je prends du plaisir avec tous ces joueurs actuellement."

Guarin bat Cruzeiro 1-0

05/12/2019
Image

Lors de la 36e journée de Série A (L1 brésilienne), Vasco de Gama a battu avant-hier Cruzeiro 1-0 grâce à une frappe croisée à rase de terre de l'ancien milieu offensif stéphanois Fredy Guarin (33 ans), auteur de son 3e pion de le saison sous les couleurs du carioca.

Romao, perdu dans le brouillard

05/12/2019


L'habituel capitaine rémois Alaixys Romao (14 matchs cette saison) qui était suspendu pour le match Amiens-Reims annulé hier pour cause de brouillard, ne sera donc pas présent pour la réception des Verts (dimanche 15h).
Dans le groupe Rémois convoqué hier, les deux autres absents de longue date pour blessure sont les milieux Mbemba et Zenelli.

Hamouma fait son entrée au 4, 40 !

05/12/2019

Hier Romain Hamouma a marqué son 4ème but de la saison.
4 c'est aussi le nombre de pions plantés la saison dernière.
Au total, à 32 ans, pour sa 8ème saison au club, Romain en est désormais à 40 buts en championnat. Il conforte ainsi sa place de n°1 des buteurs Verts en Ligue 1 au 21ème siècle devant Gomis (38 buts), Aubameyang (37), Feindouno (34) et Gradel (31).
Sa meilleure saison chez nous est la deuxième, en 2013/14, avec 9 buts en championnat.

Un 4-4-2 victorieux

05/12/2019
Image
 

En conférence de presse, Claude Puel a expliqué pourquoi il a opté pour un 4-4-2 hier soir.

"Un système avec quatre défenseurs permet d'avoir un joueur supplémentaire en attaque et d'être en capacité de produire plus de jeu. Quand on joue avec des pistons, le risque est de les voir devenir uniquement des latéraux qui défendent trop bas. Ce qui a été le cas à Rennes avec la fatigue. Du coup, on a subi et je n'aime pas subir. Ce système à trois défenseurs centraux me convient lorsqu’on a des joueurs frais. Il faut trouver un équilibre match après match en fonction de la fraîcheur et des profils des joueurs. Tous les joueurs ne peuvent pas évoluer dans une défense à quatre. Mathieu Debuchy, lui, le peut."

Malang se délite, sa langue se délie

05/12/2019
Image
 

A la ramasse hier soir à Geoffroy-Guichard, Malang Sarr s'exprime sur la déroute de son équipe dans la dernière édition de Nice-Matin.

"On encaisse deux buts sur coups de pied arrêtés, ça change le match. On sait que c'est un aspect important dans le foot, on n'a pas été rigoureux. Il faut dire qu'on est tombé sur une belle équipe de Saint-Etienne, on n'a pas été à la hauteur. Les défenseurs sont les premiers visés quand le score est aussi lourd, on assume nos responsabilités. On n'a pas été assez solide, on n'a pas respecté les consignes du coach. Il y avait de la déception dans le vestiaire, c'était un match sans."

Nice au supplice

05/12/2019
Image
 

En conférence de presse, Patrick Vieira n'a pas mâché ses mots après le lourd revers des Aiglons dans le Chaudron.

"Défensivement, nous avons manqué de concentration et de justesse au niveau du placement, de nos prises de décisions. Nous avons été catastrophiques défensivement, individuellement et collectivement. C'est une grosse déception. Je reproche au groupe d'avoir failli individuellement. Si nous étions restés un oeu plus longtemps dans le match, il y avait la place pour prendre quelque chose.

Défensivement nous avons affiché nos limites. Il y a des joueurs qui sont passés à travers leur match, d'autres n'avaient pas joué depuis longtemps. Pour les quatre de derrière c'était difficile mais j'attendais plus. Nous n'avons pas été à la hauteur, c'est une énorme déception. Il faut faire face à ce non-match et aux critiques pour nous remobiliser en vue de la prochaine rencontre."

Changement radical, on se régale !

05/12/2019
Image
 

Comme le rapporte Le Progrès, Claude Puel a savouré hier la large victoire de ses protégés face à Nice. Extraits.

"A Rennes on n’avait pas maîtrisé grand-chose, on avait jeté les ballons. Je ne veux pas que l’on subisse. J’avais exigé et espéré contre Nice plus de justesse technique dans l’utilisation du ballon, une meilleure assise et une plus grande maîtrise globale. On peut dire que j’ai été entendu. Il faut dire que l’adversaire nous a aidés dans ce sens, car c’est une formation qui ne ferme pas le jeu, qui est joueuse et avec notre système, on s’est régalé.

Il y a eu du mieux, presque un changement radical. Cela s’est opéré par quelques aménagements au niveau de l’équipe, par une prise de conscience et une remise en question collective. Tout n’est pas parfait, loin s’en faut, et il ne faut pas s’enflammer. La vérité d’un match n’est pas forcément celle du suivant mais il faut tendre à davantage de cohésion, de justesse technique, de fluidité dans le jeu."

La Pravda fana de Fofana, Bouanga et Hamouma

05/12/2019
Image
 

Trois joueurs stéphanois figurent dans l'équipe type de la 16e journée de L1 : Wesley (1 but, 3 tacles, 3 dégagements défensifs), Denis (2 buts, 1 passe décisive, 8 ballons récupérés) et Romain (1 but, 1 passe décisive, 16 duels disputés, 5 fautes subies).

Mendy (Rennes) - Sakai (OM), Fofana (ASSE), Caleta-Car (OM), Sabaly (Bordeaux) - Otavio (Bordeaux), Battocchio (Brest), Sanches (LOSC), Bouanga (ASSE) - Maja (Bordeaux), Hamouma (ASSE).

Les Verts ont volé dans les plumes des Aiglons

05/12/2019
Image
 

Il y a quatre ans, Claude Puel s'était imposé 4-1 dans le Chaudron avec les Aiglons. C'est sur le même score et dans le même stade qu'il s'est imposé ce mercredi soir avec Sainté contre son son ancien club.

Après intervention de la VAR suite à une main de Youcef Atal, Denis Bouanga a ouvert le score sur penalty dès la 9e minute de jeu. Si Kasper Dolberg a profité d'un coup franc de Wylan Cyprien repoussé par Stéphane Ruffier pour égaliser au quart d'heure de jeu, Romain Hamouma a redonné l'avantage à Sainté à la 38e grâce à une belle ouverture de Franck Honorat. Sur un corner obtenu par Miguel Trauco et parfaitement tiré par Denis Bouanga, Wesley Fofana a inscrit de la tête le but du break à la 40e. C'est sur un autre coup de boule imparable de Denis Bouanga consécutif à un coup franc de Romain Hamouma que les Verts ont corsé l'addition peu avant l'heure de jeu.

Forts de ce net succès, les Verts remontent à la 5e place, à égalité de points avec le 4e (Lille) à une petite longueur du 3e (Bordeaux).

Fin de série

04/12/2019

 

A quelques heures d'affronter Nice à GG, les Verts n'ont probablement qu'une idée en tête : en finir avec les mauvaises habitudes maison.

En effet, après 7 matchs de championnat dans le Chaudron, les Verts ne comptent que 2 victoires, pour quatre nuls et une défaite, soit le 16ème bilan en Ligue 1. Seuls Amiens, Metz, Toulouse et Nîmes font pire.
Si on inclue le bilan européen, on arrive à 2 petites victoires et seulement 9 buts marqués en 10 matchs (mais sept nuls !).

Le nul est il une fatalité ? Pas forcément. En effet, de leur côté les Aiglons ne partagent pas en déplacement. Soit ils s'inclinent (cinq fois), soit ils s'imposent (deux fois).

C'est donc la garantie qu'une série prendra fin ce soir vers 21h.

Glaciales retrouvailles

04/12/2019
Image
 

Dans sa dernière édition, Nice-Matin annonce explique pourquoi "ce soir à Geoffroy-Guichard la poignée de mains - s'il y en a une - risque d'être glaciale entre Claude Puel et le duo Rivère- Fournier." Extraits.

"A Nice, sa relation avec la direction s'était tendue au fil des mois. A la fin de la saison 2015-2016, elle était même devenue impossible, conduisant à sa non prolongation et à l'arrivée de Lucien Favre. Claude Puel n'a jamais accepté le licenciement de Grégoire, son fils aîné, à l'été 2015, ni la mise à l'écart de Paulin, son fils cadet, après son départ. Trois ans plus tard, il n'a rien oublié.

L'actuel entraîneur des Verts ne pense plus beaucoup de bien de Julien Fournier et Jean-Pierre Rivère, qu'il surnommait "Bébel". Invité pour l'inauguration du centre d'entraînement en octobre 2017, dossier sur lequel il s'était beaucoup investi, Claude Puel avait passé son tour. Ce n'est qu'au printemps dernier qu'il est venu visiter les nouveaux locaux. Le duo Rivère-Fournier n'était plus là."

Bouanga rapporte gros

04/12/2019
Image
 

Si on ignore encore le montant de la belle plus-value que réalisera l'ASSE en vendant Denis Bouanga, on sait déjà que le numéro 20 des Verts est précieux comptablement au classement.

Comme le souligne l'agence de statistiques sportives Opta, les 5 buts marqués par l'international gabonais ont offert 8 points à Sainté en Ligue 1 cette saison.

Aucun joueur n’a rapporté plus de points à son équipe grâce à ses buts dans l’élite en 2019-20 !

Youpi, Dolberg !

04/12/2019
Image
 

Dans la dernière édition du Progrès, Harold Moukouki se réjouit de défier Kasper Dolberg, loin d'être fantomatique à la pointe de l'attaque niçoise (4 pions et 1 passe décisive en 9 titularisations).

"La Ligue 1 est faite de très bons attaquants. Chacun a sa particularité, ses forces. Je les observe avant de jouer contre eux. Cela fait partie de mes rituels. J’aime bien regarder l’attaquant que je vais avoir en face de moi. Dolberg est un joueur de talent avec beaucoup de potentiel. On l’a vu sur ses buts. Il est toujours bien placé au bon endroit. Techniquement, c’est aussi très propre."

Diony n'est plus honni (5)

04/12/2019
Image
 

Selon la dernière édition du Progrès, l'unique buteur des Verts à Rennes va enchaîner une troisième titularisation ce soir contre Nice. Le quotidien régional annonce par ailleurs que notre gai Luron va jouer ailier gauche pour son retour.

Ruffier - Moukoudi, Perrin, Fofana - Debuchy, Aholou, M'Vila, Trauco - Honorat, Diony, Hamouma.

De son côté la Pravda titularise les numéros 7 et 8 de l'ASSE et met sur le banc les numéros 9, 14 et 17.

Ruffier - Moukoudi, Perrin, Fofana - Debuchy, Camara, M'Vila, Trauco - Boudebouz - Hamouma, Bouanga.

Partager