home

Les vingt pour Bordeaux

04/12/2018

Le groupe de vingt joueurs prêts à déguster le Bordeaux n'est guère surprenant, hormis l'absence inattendue de Gabriel Silva, le latéral brésilien. Loïc Perrin, qui a repris la course et qui devrait retrouver l'entraînement collectif à partir de jeudi ne figure pas dans le groupe ainsi que Romain Hamouma, blessé à l'épaule lors d'un choc avec le Nantais Pallois. 

Comment Jean-Louis Gasset composera-t-il sa défense ? Fera-t-il confiance à Pierre-Yves Polomat à gauche pour laisser Timothée Kolodziejczak  aux côtés de Neven Subotic en défense centrale ? Choisira-t-il plutôt William Saliba pour faire la paire avec le Serbe et laisser Kolo sur le flanc gauche ? Réponse demain à 19 heures.

Le groupe : Ruffier, Moulin, Vermot - Debuchy, Polomat, Subotic, Saliba, Kolodziejczak - M'Vila, Selnaes, Diousse, Camara, Cabella, Khazri - Diony, Beric, Gueye, Nordin, Salibur, Monnet-Paquet. 

Khazri et Honorat sacrés par la bible

04/12/2018
Image Image

A l'instar de notre ancien petit poulet d'Abidjan, le numéro 10 des Verts est dans l'équipe type de la 15e journée de L1 selon la dernière édition de France Football :

Benitez (Nice) - Lala (Strasbourg), Briançon (Nîmes), Martinez (Starsbourg), Rebocho (Guingamp) - Ndombele (vilains), Karamo (Bordeaux), Capelle (Angers) - Traoré (vilains), Khazri (ASSE), Gradel (Toulouse).

L'autoproclamée "bible du football" a sacré un autre joueur sous contrat avec l'ASSE dans l'équipe type de la 16e journée de L2 :

Tchernik (Nancy) - Campanini (Gazelec), Castelleto (Brest), Weber (Brest), N'Simba (Clermont) - Giraudon (Troyes), Sissako (Châteauroux), Honorat (Clermont) - Fortune (Troyes), Touzghar (Troyes).

Un maximum de points avant la trêve !

04/12/2018

 

Après Ole Selnaes, c'est Jean-Louis Gasset qui s'est présenté en conférence de presse à la veille du déplacement à Bordeaux. Il est revenu sur le dernier match des verts en évoquant un "match référence" et a mis en avant le groupe :

"Je l’ai dit, les joueurs aussi : c’était le match référence car on l’a maitrisé. On l’a concrétisé un peu tard mais, avec notre jeu, qui use l’adversaire, peu importe. On a attendu les dernières minutes, les bonnes entrées des remplaçants… Le scénario des matches n’est jamais le même. Même avec 30 ans d’expérience, on ne sait pas ce qu’il va se passer."

"Concerner tout le monde, c’est ça avoir un groupe. Je le répète souvent aux joueurs : «donnez tout quand je vous offre du temps de jeu et l’équipe gagnera». C’est l’état d’esprit à avoir. Chaque match a sa vérité. Il faut sentir l’utilité d’un joueur dans un scénario très précis, et ce lors de chaque rencontre. Que les 6 ou 7 joueurs offensifs soient à l’affût du temps de jeu et de l’efficacité, bien sûr."

Bien évidemment le coach s'est exprimé sur la rencontre de demain et la fatigue qui pourrait se resentir du côté des girondins :

"C’est normal. Quand vous jouez en Europe le jeudi, vous êtes obligés de jouer en championnat le dimanche. Quand on nous a fait jouer contre Nantes le vendredi après la Coupe de la Ligue, je n’ai rien dit. Je me suis adapté à la situation et j’ai laissé quelques joueurs au repos. Il faut espérer que, demain, nous ayons plus de fraîcheur. Mais, Bordeaux a réussi contre les gros et ils se sont redonnés espoir en Ligue Europa. Ils vont être un peu fatigués mais psychologiquement très bien. Il faut oser aller chercher Paris comme ils l’ont fait. Ils restent sur deux résultats très positifs. Même si l’Europe pompe beaucoup d’énergie, Bordeaux a un effectif fourni, notamment devant avec deux triplettes."

Comme son milieu de terrain Norvégien, Jean-Louis Gasset est revenu sur la différence entre les matchs à domicile et ceux à l'extérieur :

"À domicile, on joue à 12. On ne veut pas décevoir ce public, qui nous porte même quand on est moins bons ou menés au score, comme contre Angers. Après, l’équipe manque un peu de constance, parfois un peu de personnalité, même. Même si, à Lyon, mis à part le premier quart d’heure de la deuxième mi-temps, j’avais senti que nous avions franchi un palier. Il n’avait manqué que l’efficacité. C’est là qu’il faut progresser. Il reste 4 matches avant la trêve, il faut les aborder avec la volonté de prendre le plus de points possibles, et notamment à l’extérieur."

 

Ole veut gagner à l'extérieur

04/12/2018

Lors de la conférence de presse du jour, Ole Selnaes est revenu sur la victoire des Verts contre les canaris :

"C’était un très bon match de notre part. Je ne sais pas si c’était le meilleur de notre saison mais nous avons su prendre le contrôle des choses dès le début de la rencontre. Ça nous a pris un peu de temps pour ouvrir le score mais j’avais confiance car on a eu rapidement des occasions en notre faveur. Finalement, on a réussi à marquer trois buts et gagner logiquement ce match."

Le Norvégien a évoqué la difficulté rencontrée par l'équipe lors des matchs à l'extérieur et le déplacement à Bordeaux :

"L’équipe est en confiance. Nous avons fait de bons matches dernièrement, notamment chez nous."

"Je pense qu’il est toujours plus facile de jouer à la maison. Déjà parce qu’on a de supers supporters, beaucoup de soutien et on se sent en confiance sur notre terrain. Mais, nous avons assez de qualités pour gagner des matches à l’extérieur. Pour moi, avec l’équipe que l’on a, on peut même y être aussi bons qu’à domicile. Ce sera de toute façon indispensable si on veut être bien placés au classement. Gagner à la maison ne suffira pas."

"Avant le match de Nantes, nous avions également enchaîné rapidement suite à notre déplacement à Nîmes en Coupe de la Ligue. Ça ne s’était pourtant pas ressenti sur le terrain. Le match qu’ils ont fait contre Paris peut leur donner confiance. Ils joueront face à nous avec de bonnes sensations. Comme on l’a vu contre Nantes, le calendrier et les enchaînements de matches ne veulent parfois rien dire. Ils ont eu peut-être moins de repos que nous mais ils compenseront par de l’enthousiasme."

Les Verts amoindris en Gironde

04/12/2018

En attendant de dévoiler le groupe qui se déplacera à Bordeaux demain soir, Jean-Louis Gasset a indiqué lors de la conférence de presse du jour que Loic Perrin et Romain Hamouma n'en feront pas partie. En effet, le capitaine qui a repris la course n'a toujours pas réintégré le groupe à l'entrainement tandis que Romain Hamouma doit rencontrer le chirurgien pour envisager une intervention suite à sa blessure lors du match contre Nantes.

Qu'il était vert, mon Wallemme !

04/12/2018

 

 

Le site footdavant retrace la carrière de Jean-Guy Wallemme.

Ce dernier n'a fait trembler les filets qu'une fois pour les verts (contre Monaco le 13/05/2000), et son passage reste bien malgré lui lié à une page sombre de l'histoire du club. L’ancien défenseur (qui aurait bien vu Varane en ballon d’or), évoque la belle saison 1999/2000 et la descente aux enfers lors de l'exercice suivant.

À la suite d’une courte expérience de quelques mois à Coventry, Wallemme signe à Sochaux au mercato d'hiver 1998. Il a auparavant donné son accord à Sainté pour juin si le club remonte en D1.

Le comité d'accueil

"Comme tout gamin en France à l’époque, j’étais supporter des Verts. Lorsque je suis arrivé à l’aéroport, c’est Patrick Revelli et Georges Bereta qui sont venus me chercher. Je me suis retrouvé en direct avec mes anciennes idoles que je supportais à la télé."

1ère saison

"En 1999/2000, avec Robert Nouzaret, nous avons vécu une saison extraordinaire. Le coach avait vraiment la volonté de nous faire jouer vers l’avant. Saint-Étienne a fini la saison sixième. On s’est fait plaisir, on a fait plaisir au public."

2ème saison : Le joueur ...

"Puis ça s’est compliqué l’année suivante. En ayant atteint la sixième place, certaines personnes se sont crues sur une autre planète et ont commis des erreurs stratégiques. Pourtant tout avait bien commencé. Saint-Étienne a d’ailleurs été en tête à la mi-temps de la 5eme journée (...) Ensuite ça a toussé au niveau des résultats. Robert Nouzaret s’est fait évincer sans trop savoir pourquoi. Les joueurs n’ont pas été mis au courant. On s’est retrouvés au mois de décembre avec un effectif dans le doute et un entraîneur qui ne parle pas un mot de français et qui nous lâche juste avant de partir en stage."

... et l'entraineur

"Derrière, les dirigeants stéphanois me demandent de reprendre l’équipe tout en restant sur le terrain. Les trois premiers matchs de l’année 2001 se passent bien. On bat le PSG 1-0 dans un Stade Geoffroy-Guichard en ébullition. Je me rappelle d’une communion extraordinaire entre les joueurs et le public (...) Deux jours après, à mon arrivée à l’entraînement, on m’apprend que sept points nous ont été retirés pour des soi-disant faux passeports."

La nomination

"Un matin, à la fin du mois de décembre, je vois John Toshack partir de l’Etrat à bord de son 4x4 complètement plein avec des cartons et des costards accrochés. Là, je comprends qu’il va se barrer (...) Après ma première saison, les dirigeants de Saint-Étienne m’ont proposé un projet de reconversion car ils avaient aimé mon état d’esprit et mon investissement. Les joueurs voulaient aussi que je m’investisse. Ils avaient confiance en moi (...) J’ai été accompagné par Rudi Garcia dans cette mission (...) Il avait déjà beaucoup de connaissances par rapport à la préparation athlétique."

La fin de saison compliquée

"Avec sept points en moins, ce n’est plus du tout le même championnat. Ensuite, je me fais évincer avant la fin de la saison. J’ai eu une altercation, en tête à tête, avec le président Alain Bompard suite aux mauvais résultats. Je n’étais pas d’accord avec ce qu’il disait dans les journaux et dans le vestiaire. Les deux derniers mois, je suis au placard, je suis ni joueur ni entraîneur. Ça a été très difficile à digérer."

Les GA solidaires !

04/12/2018

 

Une fois n'est pas coutume, les groupes de supporters de Sainté savent faire preuve de solidarité ! Cette fois ci, c'est les Green Angels qui font un appel aux dons de vêtements pour les plus démunis. Cette collecte se fera devant le Kop Sud à l'occasion du match ASSE - Dijon du samedi 22 décembre.

 

Poundjé a du punch

04/12/2018
Image

Passeur décisif avant-hier contre le QSG, la latéral gauche des Girondins Maxime Poundjé evoque la réception des Verts dans la dernière édition du quotidien Sud-Ouest.

"Jouer Saint-Etienne, c’est vraiment une bonne chose. C’est une grosse affiche, un bon match. C’est un facteur qui va peut-être nous aider. Enchaîner trois jours après avoir accroché Paris, cela a un côté excitant. On peut renouveler la prestation que nous avons produite contre le PSG. La fatigue, c’est dans les têtes, c’est psychologique. Les matches de Coupe d’Europe que nous avons  joués ont permis au groupe de gagner en maturité. Il va encore en acquérir. Cette saison est intéressante avec ses matches répétés tous les trois jours. Le groupe comprend de jeunes qui doivent progresser. C’est donc vraiment une bonne chose. On va rentrer sur le terrain pour gagner ce match. On a besoin de points pour basculer dans la première partie du tableau. Psychologiquement, il faudra être présent."

Loïc court, Yann marque

04/12/2018
Image

Le Progrès du jour revient très brièvement sur l'entraînement d'hier.

"Loïc Perrin continue de se rapprocher du groupe. Ce lundi, il a couru pendant que le reste de la troupe travaillait devant le but. Un exercice dans lequel le jeune Gueye doit encore travailler. Par contre M’Vila s’est attiré des applaudissements après une frappe dans la lucarne.

Le club communiquera demain sur le traitrement choisi après la blessure de Romain Hamouma, touché dans un choc avec le Nantais Pallois. Sorti parce qu’il ne pouvait plus bouger le bras, souffrant trop de la clavicule, il avait été remplacé par Yannis Salibur à la 40e minute."

Encore un Vert en bleu !

03/12/2018



Marvin Tshibuabua (debout, 3ème en partant de la gauche) lors de sa 1ère sélection, avec les U16.

Après Yanis Lhéry et Abdoulaye Sidibé convoqués respectivement dans les groupe des U16 et des U17, un autre Vert vient d'être appelé par le sélectionneur national des U17 : il s'agit de Marvin Tshibuabua. Il y a un an, le 21 décembre 2017, il avait connu sa première sélection avec les U16 à l'occasion d'un match amical remporté contre la Russie (5-2). 

Né le 8 janvier 2002, cet athlétique défenseur central a débuté le football au CAS Cheminots Oullins (de 2008 à 2011) avant de passer chez le vilain voisin (de 2011 à 2015) qui n'avait pas cru en lui et ne lui avait donc pas proposé de contrat. Il avait donc rejoint le FC Lyon au début de la saison 2015-2016, pour poursuivre son parcours au sein d'un bon club formateur qui dispose de nombreux talents . Surclassé en U15 élite, Marvin n'allait pas tarder à convaincre un club plus huppé. Courtisé par Metz et l’AS Saint-Étienne, il s’est donc laissé tenter par le challenge proposé par les Verts, avec qui il s’est engagé pour cinq saisons à partir de l'été 2016.

Durant la saison 2016-2017, il dispute 9 matchs avec les U15 de Gilles Rodriguez (4 buts) et 9 matchs avec les U17 régionaux de Razik Nedder (3 buts).

En 2017-2018, il dispute 23 matchs avec les U17 nationaux de Razik Nedder (2 buts) et 1 match avec les U19 de Lilian Compan. Il entre en jeu 5 minutes en 64èmes de la Coupe Gambardella (victoire des Verts chez les vilains par 3 à 2).

Enfin, cette saison 2018-2019, il en est à 9 matchs avec les U19 de Razik Nedder et 4 matchs avec la National 2 de Laurent Batlles.

Qui pour les Verts ?

03/12/2018

La FFF nous apprend que le tirage des 32èmes de finale de la Coupe de France, marqués par l'entrée en lice des vingt clubs de Ligue 1, se déroulera le lundi 10 décembre (20h30) au Salon Nework des Yachts de Paris (15ème arrondissement).

Ces 32èmes de finale auront lieu le samedi 5 janvier et le dimanche 6 janvier.

Turpin chez les Girondins

03/12/2018
Image

Clément Turpin sera au sifflet ce mercredi dès 19h00 pour le match de la 16e journée de L1 qui opposera Bordeaux à Sainté au Stade Matmut Atlantique. Le Bourguignon, qui avait déjà officié cette saison à GG lors du match nul contre Rennes, a déjà arbitré une rencontre entre les Girondins et les Verts il y a six ans à Chaban-Delmas. La rencontre s'était soldée par un score nul et vierge malgré quatre occasions nettes de l'ASSE en première période.

WohoScored ? Kolo !

03/12/2018
Image

A l'instar de son coéquipier norvégien et du petit poulet d'Abidjan, l'auteur du troisième but de la victoire des Verts contre les Canaris est dans l'équipe de la 15e journée de L1 concoctée par le site de statistiques footballistiques WhoScored :

Mendy (Reims ) - Sarr (OM), Martinez (Strasbourg), Kolodziejczak (ASSE), Maouassa (Nîmes) - Lala (Strasbourg), Thomasson (Strasbourg), Selnaes (ASSE), Gradel (TFC) - Rémy (LOSC), Laborde (MHSC).

Cartoche, de retour au pays ?

03/12/2018

Résultat de recherche d'images pour "patrice carteron rennes"

 

C'est le bruit qui enfle, et la Pravda s'en fait écho : le Stade Rennais réfléchirait à rapatrier Patrice Carteron pour prendre la tête d'une équipe en grande difficulté (14è du championnat, avec seulement 17 points au compteur).

 

L'ancien capitaine stéphanois n'a pour le moment coaché qu'une seule saison en L1 : c'était en 2011-12. Après avoir fait accéder à Dijon l'élite pour la première fois de son histoire, il n'avait pu empêcher au club à la Chouette de reprendre l'ascenseur dans la foulée. Depuis, Cartoche a promené ses guêtres en Afrique, au Moyen-Orient et même aux Etats-Unis.

Henry envie Sainté

03/12/2018

L'AS Monaco se trouve un peu dans la situation de l'ASSE la saison dernière, à savoir dans une spirale de défaites. Situation même pire pour l'équipe du Rocher classée 19ème avec 10 points à l'issue de la 15ème journée alors que l'ASSE, l'an dernier, pointait tout de même à la 11ème place avec 19 points. En tous cas, le mercato hivernal de l'ASSE, donne sûrement des idées à Thierry Henry, le coach monégasque : "J'essaye d'avancer, de penser à ceux qui sont là et à ce qu'on va devoir faire contre Amiens. Le match de mardi, c’est comme pour Caen. C’est un match à 6 points face à un adversaire direct. À nous de revenir avec le même résultat. Il y a énormément de joueurs sur cette liste des blessés, dont certains que je n'ai même pas encore vus à l'entraînement. On est tous au courant que le mercato peut parfois faire la différence, on l'a vu avec Saint-Étienne la saison dernière. (...) Ça fait un moment que j'essaye de trouver un équilibre. De maintenir des schémas et des habitudes. Mais il faut aussi gérer la récurrence des matchs et les absences."

Bedouet satisfait et inquiet

03/12/2018

A l'issue du match qui a vu les Bordelais contraindre le QSG au nul (2-2), le coach girondin, Eric Bedouet, disait sa satisfaction mais se projetait non sans inquiétude sur la réception des Verts ce mercredi : "C'était un très, très beau match. Je suis très content de mon équipe. On a très bien joué. Devant une équipe de ce niveau, la moindre erreur se paye cash. On est revenu deux fois. C'est très encourageant. Le fait de jouer ensemble, d'être proche, d'avoir été combatif, c'est bien. On n'a pas spécialement reculé, on s'est replacé, on a récupéré, on a essayé de ne pas être en danger. On est dans la continuité de ce qu'on a fait les matches précédents. Tous mes joueurs ont mis le curseur très haut. On a gagné en coupe d'Europe (contre le Slavia Prague, 2-0). Ça nous a donné confiance. Après, on a un jour de moins de récupération. Et ça compte. Il faut continuer dans ce sens. Quand on se dévoue pour les copains, c'est bien. Je le dis aussi, Paris n'est pas arbitré de la même façon que nous. J'ai entendu (Thomas Tuchel) se plaindre (et réclamer deux penalties). Il n'y a pas faute, c'est comme ça. Je pense que sur le premier but (du PSG), il y a hors-jeu (de Mbappé). Le match face à Saint-Etienne mercredi ? Saint-Étienne a joué quand ? Je le dis quand même... On joue en coupe d'Europe, ce n'est pas facile. On joue devant un public fantastique. Mais si on veut du spectacle il faut respecter le public."

Debuchy et Selnaes encore à l'honneur

03/12/2018

Mathieu Debuchy et Ole Selnaes sont à l'honneur dans le Figaro qui les inclut dans son équipe type confectionnée à partir des commentaires et des notes de ses journalistes. Les commentaires sur le duo vert sont évidemment flatteurs.

Pour Mathieu Debuchy : "Encore un match très propre pour l'international français. Jamais pris à défaut dans son couloir droit, Debuchy s'est montré très solide défensivement et a énormément apporté offensivement. A deux reprises, il aurait pu ouvrir le score, alors que l'ASSE n'avait pas encore fait la différence, mais il a buté sur Dupé dans un premier temps et a vu sa volée être contrée par… Beric."

Pour Ole Selnaes : "Le Norvégien prend de l'épaisseur cette saison. Il l'a encore confirmé face à Nantes, vendredi. Selnaes a été essentiel dans son rôle de récupérateur (11 ballons grattés) et impérial dans les duels (9 disputés et 100% gagnés). Premier relanceur de sa formation (91 ballons touchés), il forme un duo très complémentaire avec M'vila qui permet aux Verts de se positionner dans le haut du classement."

On trouve également dans cette équipe l'ancien Vert, Max-Alain Gradel, qui porte à bouts de bras le Toulouse FC, et le Bordelais Yann Karamoh, futur adversaire de l'ASSE ce mercredi.

Un nouveau Vert en bleu

03/12/2018

La sélection nationale U16 conclura son année 2018 par un stage au CNF de Clairefontaine, du lundi 10 au jeudi 13 décembre. Pour ce dernier rassemblement, le sélectionneur José Alcocer a convoqué une liste élargie de 30 éléments, liste parmi laquelle on trouve le nom de l'attaquant stéphanois Yanis Lhéry, auteur de 12 buts en 12 matchs avec les U17 nationaux de Christophe Chaintreuil

Arrivé cet été à l'ASSE en provenance du FC Montfermeil (club d'où sont également issus Abdoulaye Sidibé, Tierno Diallo et William Saliba), Yanis Lhery (2003) avait signé un ANS avec l'ASSE en juin 2015.

Directeur de ce bon club formateur du 93, Abdel Kaddour nous présentait alors ce très jeune et prometteur buteur : "Yannis n'a que douze ans, il va encore rester trois saisons chez nous avant d'intégrer le centre de formation des Verts. Il est né en 2003 et joue avant-centre. Yanis nous a rejoint il y a un mois et demi, auparavant il jouait dans un autre club de Seine-Saint-Denis, le FC Livry-Gargan. C'est le scout francilien de l'ASSE Ludovic Paradinas qui l'a supervisé. Yanis a brillé au tournoi international U12 de Gif-sur-Yvette, je crois qu'il a claqué huit ou neuf pions. Du coup il a effectué la semaine suivante un stage à Saint-Etienne. Le soir même un contrat lui était proposée, ça a été une affaire rondement menée par l'ASSE, qui s'est montrée plus prompte que les autres clubs pros comme Bordeaux qui s'intéressaient à Yannis.

Comme Yanis est au-dessus du lot, on va déjà le surclasser en U14 régionaux la saison prochaine. Yannis a beaucoup de qualités : il est rapide, explosif, il se déplace très bien, c'est rare à cet âge-là de sentir le but aussi bien. Il n'attend pas les ballons pour marquer, c'est un attaquant qui dépense beaucoup d'énergie, qui court beaucoup et embête les défenseurs. Techniquement Yannis est très bon, il est çà l'aise des deux pieds. Yanis est percutant, il peut jouer aussi bien dans l'axe que sur les ailes. C'est un joueur complet, qui a le gabarit normal d'un garçon de douze ans. Il a vraiment une capacité d'accélération hors normes sur trois ou quatre mètres. On est content qu'il ait signé à l'ASSE, c'est un club qu'on apprécie." 

 

Le bonheur est dans le prêt ?

03/12/2018

- Ce week-end, Oussama Tannane a enchaîné sa sixième titularisation d'affilée. Très actif durant la rencontre, il a été remplacé à la 93ème minute. Menée 3-0 à la mi-temps face à ExcelsiorUtrecht est revenu à 3-3 en seconde période. Le club hollandais est 5ème de Eredivisie.

- Malgré quelques récentes titularisations, Léo Lacroix n'a pas pu enchaîner. En effet, il était remplaçant avec Hambourg. Il est rentré à la 90e minute pour participer à la victoire du leader de 2. Bundesliga contre Ingolstadt (1-2).

- Toujours blessé, Alexandros Katranis n'a pas participer à la défaite (1-0) de Mouscron qui se déplaçait à Courtrai en Jupiler Pro League.

- Titulaire dans le derby de Sofia, Jorginho a été remplacé à la 58ème minute alors que son équipe était déjà menée par le Slavia Sofia. Son club, le CSKA Sofia, s'est incliné 1-0 mais reste dauphin du leader Ludogorets en Parva Liga.

- Habib Maïga était de nouveau titulaire avec Metz contre Grenoble. Ce match comptant pour la 16ème journée de Ligue 2 s'est terminé sur le score de 1-1. A noter que le milieu Ivoirien a pris un carton jaune à la 90ème minute.

- Toujours en Ligue 2, Franck Honorat a joué toute la rencontre avec Clermont. Il a participé à la victoire de son équipe contre Béziers (2-0) en délivrant deux passes désicives à son coéquipier Mathias Pereira Lage (auteur d'un doublé). Franck Honorat totalise cinq passes décisives et deux buts à son compteur.

- Rayan Souici a joué l'intégralité de la rencontre de National 1 pour l'Entente Sannois Saint-Gratien qui s'est imposé 2-1 à Dunkerque.

- Alexis Guendouz n'a pas joué ce week-end en National 1 car le match Pau - Lyon Duchère a été reporté par l'arbitre de la rencontre (terrain impraticable).

Erin s'essaie au tango

03/12/2018

Le Capverdien, Erin Pinheiro (21 ans) était arrivé à l'ASSE en 2015. Ce joueur, sur lequel étaient fondés de gros espoirs, à d'emblée joué 5 matchs avec les pros  à l'automne 2015 : deux en L1 (contre le QSG et le SCO Angers), un en Coupe de la Ligue (contre le QSG) et un en Europa League (contre la Lazio). Il était ensuite revenu faire ses gammes à la formation, payant peut-être son étourderie d'avoir perdu son passeport lors des vacances de Noël 2015 : il était rentré en retard (le 18 février 2016 !) à Saint-Etienne lors de la reprise de janvier 2016. 

Il rentrera de nouveau en retard (le 13 juillet 2016) pour la reprise de la saison 2016-2017 prévue fin juin 2016.

Il sera prêté le 4 avril 2018 au club norvégien de FK Haugesund jusqu'au 31 décembre 2018, club où il a retrouvé son ancien coéquipier, Benkantie Karamoko qui avait rejoint ce club quelques semaines auparavant. Un mois plus tard, Haugesund rompt ce prêt : après avoir joué son seul match officiel en Coupe de Norvège contre Skjold (5ème division), il aurait refusé de jouer contre cette même équipe en championnat avec la réserve, ce qui aurait fini de précipiter son départ anticipé. Début août 2018, son contrat avec l'ASSE est rompu

Aujourd'hui, le site Foot national  nous apprend que le Stade Lavallois a mis à l'essai le milieu de terrain capverdien.  Il  va s'entraîner toute la semaine avec le groupe professionnel lavallois et participera au match amical prévu vendredi face à Lorient avec le club de National. 

 

Robert dans son jardin

03/12/2018

 

Malgré une seule titularisation cette saison (contre Rennes), Bob Beric a claqué son premier but, à domicile.
Vendredi soir, Robert Beric a consolidé son image de buteur réaliste dans le Chaudron. Il a en effet claqué son 17ème but en Ligue 1 en 38 titulatisations (soit le ratio respectable de 0,45 but par titularisation).
Autre spectaculaire statistique, 15 de ses 17 buts en Ligue 1 ont été plantés à GG !
Seules exceptions : son très apprécié pion au Parc il y a 2 saisons, et son gaguesque but à Angers la saison dernière. On peut imaginer que les prochaines absences pour suspension ou blessure de Cabella, Khazri et Hamouma lui permettent de grapiller encore un peu de temps de jeu. En espérant que cela donne envie aux dirigeants d'essayer de le prolonger ?

Les Amazones chutent en Alsace

03/12/2018

Toute série ayant une fin, celle des Amazones s'est terminée hier après-midi lors de la 12ème journée de division 2. En effet, les féminines se sont inclinées 2 à 1 contre les Alsaciennes de Vendenheim. Tout avait bien démarré pour les filles de Jérôme Bonnet qui ouvraient le score à la 43ème minute grâce à un but de l'inévitable Kelly Gago (0-1). Ce but (le 15ème de la saison pour Kelly Gago, photo ci-dessus) concrétisait la domination Stéphanoise ! A 10 minutes de la fin du match, les Alsaciennes égalisaient (1-1) ; Elles enfonçaient le clou dans le temps additionnel (2-1). Les Amazones s'inclinaient pour la seconde fois de la saison et se faisaient dépassées au classement par leur adversaire du jour. Les coéquipières de Charlotte Gauvin se retrouvent donc 4ème, avec 26 points. Elles sont devancées par Vendenheim (3ème, 26 points), Marseille (2ème, 27 points) et Yzeure (1er, 30 points). Lors de la prochaine journée de championnat l'équipe féminine recevra l'Olympique de Marseille.

La compo :
Mallory Geurts – Charlotte Gauvin (cap), Ninon Blanchard, Julie Marichaud, Morgane Martins - Aude Moreau, Candice Gherbi - Malaury Craff (Fleurestine Jaffrelot 85e), Marion Blanc-Gonnet (Laura Condon 63e), Kelly Gago - Audrey Chaumette.

Merci au fidèle potonaute franck42 pour ses nombreuses informations.

Galtier va jouer la prolongation

03/12/2018
Image

"J’ai rencontré le président et la direction sportive en milieu de semaine. Nous sommes d’accord sur le principe de continuer ensemble. Je suis très heureux qu’ils veuillent que je continue à développer ce projet. Nous discutons des détails du contrat" a déclaré Christophe Galtier à l'issue de son match nul contre les vilains. Selon La Voix du Nord, "la prolongation portera au minimum sur deux saisons, soit jusqu’en 2021. Il n’est pas exclu qu’une troisième saison soit inclue en bonus et liée aux résultats sportifs."

Honorat en progrès

03/12/2018
Image

Deuxième meilleur passeur de L2 cette saison avec 5 caviars (un de moins que le Brestois Gaëtan Charbonnier), Franck Honorat se confie dans Le Progrès du jour. Extraits.

"Tous les recruteurs et le staff de l’ASSE m’appellent régulièrement. C’est important. On ne m’a pas fait signer pour ensuite me lâcher du jour au lendemain. C’est la preuve qu’ils comptent sur moi. De mon côté, je leur téléphone pour leur dire ce que je ressens en match, ce que je devrais améliorer. On parle de tout cela pour continuer à progresser. Je dois d’abord faire une grosse saison à Clermont pour démarrer du mieux possible l’été prochain. J’ai envie de donner le meilleur de moi-même pour pouvoir arriver à Saint-Etienne en étant bien mentalement et physiquement, faire ainsi une bonne préparation et pourquoi pas commencer titulaire, on ne sait jamais.

Quand on signe dans un club comme l’ASSE, ça fait plaisir. C’est vrai que pendant au moins deux semaines, j’étais dans ma bulle, dans les nuages. Mais après on revient vite à la réalité. Clermont, c’est un groupe vraiment familial. J’y ai fait de belles rencontres, j’y ai des amis maintenant. C’est facile, on joue les uns pour les autres. J’aimerais figurer dans l’équipe type de la Ligue 2 et finir meilleur passeur du championnat. Si je reviens bien physiquement, ça devrait le faire. Comme je joue sur un côté, je percute beaucoup. J’aime bien adresser des centres forts à mon attaquant pour qu’il marque. Une passe décisive me fait autant plaisir qu’un but.

Avant, je ne les regardais pas trop les matches de l'ASSE. Maintenant, oui, je les regarde. Franchement, ça joue bien. Il y a vraiment une bonne équipe. C’est un club mythique et ambitieux. Je suis jeune. J’aurai 22 ans quand je vais arriver à Saint-Etienne. J’ai tout à gagner. L’un de mes objectifs était de retrouver la Ligue 1. J’ai déjà fait 19 matchs dans ce championnat avec Nice mais c’était quand il y avait des suspendus ou des blessés. Je faisais un peu le bouche-trou. Cette fois, pour mon retour en L1, j’espère que ce sera différent. Comparé à l’époque où j’avais 16 ans, j’ai mûri. Je pratique un autre jeu."

Debuchy et Salibur à l'honneur

03/12/2018
Image Image

Récompensés pour leur bon match contre Nantes, Mathieu Debuchy (14 duels disputés, 3 fautes subies, 0 commise) et Yannis Salibur (2 passes décisives, 2 fautes subies) figurent dans l'équipe-type de la 15e journée dévoilée par la Pravda.

Benitez (Nice) - Debuchy (ASSE), Hilton (MHSC), Martinez (Strasbourg), Ballo-Touré (LOSC) - Ndombele (vilains), J.Martin (Starsbourg), Salibur (ASSE), Bouanga (Nîmes)- Rémy (LOSC), Delort (MHSC).

Les U15 ont croqué Lyon

02/12/2018



Noah Raveyre, le gardien, auteur d'une excellente prestation

Pour les U15 de Jean-Philippe Primard, la réception du FC Lyon était l'occasion de confirmer la belle victoire de la semaine dernière à Vénissieux (0-4). C'est ce qu'ils ont fait, malgré une belle opposition d'un adversaire de qualité, sur le petit score de 2 à 1.

Les Verts ont ouvert la marque dès la 15ème minute sur un corner direct, dans la lucarne opposée, de Mathéo Marmorat. Par la suite, le FC Lyon allait se créer plusieurs situations dangereuses enrayées par un excellent Noah Raveyre.
Le second acte allait s'avérer difficle pour les Verts qui n'arrivaient pas à récupérer le ballon très haut et procédaient, de ce fait, en contres. Le FC Lyon allait égaliser dès la reprise : sur un centre repris de la tête, Noah Raveyre faisait une petite faute de main fatale, seule erreur de sa part dans un match où il a été souvent déterminant. Les Stéphanois allaient puiser dans leurs ressources devant les attaques adverses mais trouvaient néanmoins le moyen de placer quelques contres. Sur l'un d'eux, Gabin Besson lançait Jibril Othman, côté droit, qui concluait d'une superbe frappe sous la barre (70ème). Les Verts se créaient encore deux superbes occasions par Beni Seda Mfukumoko, décalé à droite, dont la frappe était sortie par le gardien, et par Jibril Othman, contré au dernier moment alors que le but était grand ouvert, déserté par le gardien  monté sur un corner. 

La composition : Raveyre - Hospital, N'Gongar Christ, Abdellaoui, N'Gongar Alpha - Besson, Marmorat (Vallet 60ème), Gauthier (Herek 62ème) - Seda Mfukumoko, Merat (N'Joya N'Gapout 50ème), N'Joya N'Gapout (Othman 42ème).  

La réaction de Jean-Philippe Primard : "La victoire a été difficile à obtenir sur une valeureuse équipe qui a démontré une belle maîtrise collective, maîtrise collective que nous, nous avons du mal à afficher car le FC Lyon nous pressait bien. Nos enchaînements étaient plus difficiles que d'habitude. Nous avons ouvert la marque assez rapidement, mais ensuite notre adversaire s'est procuré quelques occasions sur lesquelles Noah Raveyre a dû s'employer. Nous arrivons avec ce petit avantage à la mi-temps mais j'avais le sentiment que la deuxième période serait difficile. Cela a été le cas, d'autant plus que nous concédons l'égalisation dès la reprise. Nous avons résisté et placé quelques contre-attaques dont l'une d'elles a été conclue victorieusement. Nous n'avons pas pu faire ce que nous faisons d'habitude, à savoir récupérer les ballons haut. Par contre, nous avons eu un bon bloc médian et montré un super état d'esprit dans l'aspect défensif face aux attaques d'un adversaire de qualité." 

Les U17R prennent le pas sur Viriat

02/12/2018


Jordan Morel, auteur de la passe décisive sur le premier but

Après la difficile victoire de la semaine dernière sur l'Etrat, les joueurs de Sylvain Gibert recevaient, sur le synthétique Georges Bereta du centre de formation, le club de Viriat CS, club des faubourgs de Bourg en Bresse. Malgré l'étroitesse de leur victoire (2-1) les Verts se sont quelque peu rassurés après une rencontre qu'ils ont assez largement dominée.

Les Stéphanois ont attaqué le match avec un bloc haut, mais Viriat déjouait cette étreinte, et, suite à une perte de balle et un mauvais repli défensif, ouvrait le score dès la 10ème minute.
Les jeunes de Sylvain Gibert reprenaient le match en mains et utilisaient les côtés, notamment le droit, pour s'ouvrir des espaces et se créer des opportunités. Malheureusement, des maladresses dans le dernier geste retardaient l'égalisation qui survenait toutefois vers la 15ème minute : sur un corner de Jordan Morel (photo), Kaïs Bendriss coupait la trajectoire au premier poteau pour inscrire le but. Par la suite, les Verts prenaient clairement le dessus mais se montraient impatients et abusaient du jeu long face à un adversaire jouant bas.
Dès la reprise, à la suite d'un beau mouvement collectif et d'un dédoublement sur le couloir gauche, un centre de Tierno Diallo trouvait la tête de Yassimi Moyo qui donnait l'avantage aux siens (47ème). Les Verts baissaient ensuite de rythme, perdant quelques ballons mais n'étaient pas mis en danger par un adversaire, hormis sur quelques coups de pied lointains. La fin de match aurait même pu permettre aux Stéphanois de se mettre plus largement à l'abri sur plusieurs attaques rapides non conclues.

La composition : Jammes - Yahiaoui, Bouyadel (Ahmane 46ème), Bendriss (cap), Diallo - Sarr-Camara, Monteiro (Mouad Ouroui 63ème), Morel - Hilaire, Moyo, Marwan Ouroui (Ressicaud 46ème).

La réaction de Sylvain Gibert : "Cette victoire a été acquise plus facilement que celle de la semaine dernière. L'objectif était de confirmer évidemment cette victoire, mais en y mettant la manière. Nous voulions produire du jeu. Nous avions l'intention d'attaquer avec un bloc haut pour obliger nos adversaires à sortir. Notre plan a été contrecarré par l'ouverture rapide du score par notre adversaire. Malgré ce coup du sort, nous avons repris la maîtrise du ballon, posé le jeu en utilisant largement les côtés pour se créer des espaces, et nous avons égalisé assez rapidement. Il a fallu ensuite se montrer patient, insister sur la circulation du ballon pour obliger l'adversaire à sortir. Nous avons pris l'avantage dès la reprise à la suite d'un beau mouvement collectif et nous avons pu conserver cet avantage sans être réellement mis en danger. Je regrette quelques maladresses dans la finition sans lesquelles le score aurait pu être plus large."  

Gradel évite la lose à Toulouse

02/12/2018
Image

En infériorité numérique dès la 5e minute de jeu et mené de deux buts par Dijon à la 70e le TFC a arraché le nul au Stadium grâce à son capitaine Max Gradel. Après avoir réduit le score d'une somptueuse bicyclette, l'ancien attaquant stéphanois a délivré un caviar sur l'égalisation des Violets.

Ogier élogieux

02/12/2018
Image Image

Sur le site MaLigue2, le défenseur clermontois Florent Ogier ne tarit pas d'éloges sur son coéquipier Franck Honorat.

"Chez les Lionceaux, il était venu prendre du temps de jeu, étoffer son jeu et progresser au haut niveau. Et je pense que cette année à Sochaux lui a bien servi sur ces points-là. Il était très jeune. A Nice, c’était une bonne période pour eux et peut-être qu’il n’était pas encore prêt. Il fallait prendre le bon côté des choses en redescendant en Ligue 2. Il l’avait bien compris et il avait choisi Sochaux parce que ça restait un club d’un bon standing. Ensuite il est allé à Clermont parce qu’il savait que le jeu produit ici allait lui convenir.

Déjà en ayant joué contre lui l’année dernière et par ses stats, on voyait très bien sa progression. Mais aujourd’hui en étant avec lui au quotidien, ce n’est plus le même Franck Honorat. Il s’est beaucoup amélioré dans la variation de son jeu. Avant c’était un peu scolaire par rapport à ce qu’on apprend en centre de formation. Maintenant, il a vraiment étoffé son jeu. Il arrive à varier entre la profondeur, jouer dans les pieds, combiner dans les petits espaces… Il est plus imprévisible qu’avant. C’est pour ça aussi qu’il est devenu meilleur. Ses bonnes stats découlent de ses progrès là-dessus.

Le fait d’avoir enchainé beaucoup de matchs depuis deux ans, c’est devenu un joueur complètement différent et prêt pour le haut niveau. La saison dernière, il avait explosé sur la deuxième partie. Cette année, il est en train de confirmer, ce qui est souvent le plus dur. Il va pouvoir faire une saison complète et sans doute meilleure. Il sait que les saisons précédentes lui ont servi et que celle-là doit encore lui servir pour aller à Saint-Etienne.

Il a hâte de redécouvrir la Ligue 1 mais il est vraiment investi à Clermont pour que l’équipe aille le plus haut possible cette saison avant de partir l’esprit tranquille. Sur ce qu’il montre avec nous actuellement, je pense qu’en Ligue 1 il va pouvoir faire mal à ses adversaires. La Ligue 2 l’a renforcé et il trouvera la Ligue 1 beaucoup plus abordable qu’il y a trois ans. Il peut vraiment apporter un plus avec ses qualités, que Saint-Etienne n’a peut-être pas ou peu aujourd’hui dans son effectif."

U19 : les Verts font vivre un cauchemar aux Nissards

02/12/2018

Les U19 ont largement dominé l'OGC Nice en fin de matinée à l'Etrat.

Face à un club référence dans cette catégorie, les Verts ont étalé une large domination durant toute la rencontre. Sur un service d'Abdoulaye Sidibé c'est Baptiste Gabard (photo) qui a ouvert la marque (1-0, 26e). Tyrone Tormin a ensuite doublé la mise d'un délicieux ballon piqué juste avant la pause (2-0, 45e).

Les Stéphanois ont conservé la maîtrise de la rencontre après la pause et ont donné plus d'ampleur au score grâce à Abdoulaye Sidibé à la suite d'un coup-franc de Bilal Benkhedim repoussé par le gardien azuréen (3-0, 52e) avant que Bilal Benkhedim ne clotûre le score d'une frappe imparable dans la lucarne (4-0, 79e).

Les Verts montent sur le podium du Groupe D avec 26 points en 13 matches, à une longueur du Téfécé et à 7 points de l'intouchable leader montpelliérain qu'ils défieront dans l'Hérault samedi 8 décembre à 14h30.

 

La composition : Crémillieux - Urie, Tshibuabua, Leleux, Bernocolo - Mersel, Petit (Gago, 60e), Gabard - Tormin (Bengueddoudj, 75e), Benkhedim, Sidibé (Messili, 50e).

 

La réaction de Razik Nedder : "C'est une équipe contre laquelle on a habituellement rarement le ballon mais aujourd'hui on a eu la maîtrise du début à la fin. On savait qu'il ne fallait pas les laisser s'installer dans leur jeu donc on a joué avec un bloc compact et haut pour aller les chercher. Sur le plan défensif on a fait une très bonne performance. Offensivement on a sorti les ballons proprement, on a rarement sauté les lignes. On a été bons même sous pression. C'est une grosse performance aujourd'hui, avec un groupe jeune en outre. Les garçons qui jouent moins répondent présent quand on fait appel à eux. Le groupe de travail est homogène et doté d'un excellent état d'esprit."

Partager