home

Petit poulet restera violet

17/08/2019

Convoité cet été, notre ancien petit poulet d'Abidjan Max Gradel s'est exprimé hier sur son avenir dans la ville rose lors d'une conférence de presse relayée par la Pravda :

"Je n'ai pas eu de propositions de grands clubs. Je ne vais pas vous mentir, sinon je ne serais pas là. J'aurais tout fait pour partir. J'ai eu des propositions d'Angleterre. Mais ce n'était pas des clubs qui font rêver. J'ai eu des propositions très intéressantes, en particulier financièrement. Mais le club a montré qu'il avait envie que je reste et ma famille se sent bien ici. Le club a mis les moyens en recrutant des joueurs de bon niveau. Je crois que ce sera une très belle année avec les joueurs qu'on a recrutés et les joueurs que nous avons déjà. Il y a un très très bon groupe."

Goncalves, supporter et adversaire des Verts

17/08/2019
Image

Ancien joueur de L2 (avec Clermont), le milieu de terrain d'Angoulême Cédric Goncalves s'est confié sur la chaîne youtube de Thierry Chatellier (journaliste de La Charente Libre) avant de recevoir la réserve de l'ASSE ce soir à 18h00 lors de la 2e journée de N2.

"Après nos débuts réussis à Nantes, il va falloir confirmer face à Saint-Etienne. On a fait un très bon match nul à Nantes, on a très bien défendu. On a un peu péché offensivement mais c'est de bon augure pour la suite. Ce match contre Saint-Etienne est un peu particulier pour moi car je suis supporter de Saint-Etienne. Mais je suis supporter des Verts en Ligue 1, pas en N2 ! Ce samedi je mets les Verts de côté et je donne tout pour l'ACFC ! Victoire obligatoire pour confirmer le bon résultat à Nantes. Il faudra prendre les trois points pour bien se lancer dans ce championnat. On connaît les réserves pros, ça joue très bien au ballon mais on sait que c'est parfois un peu laxiste défensivement. Ce sera à nous de bien utiliser leurs points faibles étudiés à la vidéo."

Hilton il peste

17/08/2019
Image

Buteur contre les Verts le 19 juillet dernier à Washington, le vétéran montpelliérain Vitorino Hilton a glissé hier un petit tacle aux médias, comme le rapporte le site Allez Paillade.

"L’objectif est de finir dans les 10 premiers. On le sait depuis le début de la préparation. Assurons dans un premier temps le maintien, et plus tard, on parlera de la suite. Même si on pensait à faire encore mieux, la presse française ne voit que Paris, Marseille, Lyon, Saint-Etienne… On s’adapte.”

Pour rappel, son entraîneur s'était déjà agacé de la sous-médiatisation de son équipe il y a trois mois lors de sa victoire à Saint-Etienne.

Josuha revient sur ses vertes années

17/08/2019
Image

Expulsé le week-end dernier en Coupe d'Allemagne, le capitaine de Wolfsbourg Josuha Guilavogui revient sur ses vertes années dans un long entretien publié aujourd'hui sur le site de So Foot. Extraits.

"J'ai joué mon premier match de L1 à Sochaux le 10 avril 2010 à 19 ans et demi. J’étais entré en jeu en Coupe de France l’année précédente contre Bordeaux où j’avais remplacé Bafé, mais je n’avais même pas touché le ballon. On ne m’a jamais rien donné, je me suis toujours battu pour parvenir à mes fins. Quand j’étais au centre de formation, j’étais capitaine et je faisais partie des meilleurs, mais on me disait qu’il y avait toujours un mec au même poste que moi avec un an de plus et on comptait sur lui. Depuis mes 17 ans, j’étais titulaire en équipe de France en partie grâce à mon coach à Saint-Étienne Abdel Bouhazama. Avec Brahimi, M’Vila... Eux s’entraînaient avec les pros alors que moi, j’étais toujours avec la CFA. Après, Saint-Étienne jouait le maintien et c’est forcément moins simple d’intégrer les jeunes. Et puis Christophe Galtier, peu après son arrivée, a décidé de me faire confiance et je ne suis plus sorti du groupe pro.

J’ai toujours fait partie des plus grands, donc j’ai toujours répondu présent dans les duels. Mais c’est vrai que j’étais peut-être plus joueur, plus un « 8 » avec une capacité de projection plus importante. C’est plus tard, lorsque je montais en pro à Sainté, qu’on m’a fait la réflexion en me disant : « Si tu veux jouer avec les professionnels, le coach ne va pas te juger sur ta capacité à tenir le ballon parce que tu n’es pas assez technique pour mettre une quinzaine de buts et une dizaine de passes décisives. On va te juger sur ta capacité à récupérer le ballon. » Tout au long de ma carrière, il y a toujours eu beaucoup de concurrence à mon poste. À Sainté, il y avait Perrin, Matuidi, Landrin... Du beau monde, en définitive. J’ai su tirer mon épingle du jeu dans un effectif où il y avait aussi Dimitri Payet, Laurent Batlles ou Florent Sinama-Pongolle par exemple. C’était une belle équipe.

Je suis parti de Saint-Étienne avec une Coupe de la Ligue sous le bras, c’était le départ rêvé. Je suis partie à 22 ou 23 ans, en ayant tout connu : jouer la relégation, gagner un derby, remporter un titre... Et même à la fin de ma carrière, ça restera une fierté d’avoir glané un trophée dans mon club formateur. Mon seul regret, ce serait de ne pas avoir disputé la Coupe d'Europe avec Saint-Étienne. Dans une carrière, il y a toujours des paliers. Il y a ceux qui entrent en centre, et n’en sortent pas. Ceux qui sortent du centre, mais qui tombent aux oubliettes rapidement. Ceux qui deviennent titulaires, ceux qui deviennent des légendes comme Loïc Perrin. Ensuite, tu as plusieurs autres étapes. Grâce à Dieu, j’ai quasiment tout coché avant mon départ pour Madrid.

Honnêtement, l’Atlético a été la période de ma vie la plus difficile. Ça a été une grosse désillusion. C’est là où j’ai manqué de maturité, car j’ai fait un transfert à un an de la Coupe du monde dans un contexte que je connaissais pas. Mes agents m’avaient poussé à y aller, et il n’y avait que Bafé Gomis qui m’avait dit : « Non, n’y va pas. Reste à Saint-Étienne où tu es en confiance, tu es titulaire indiscutable. Il y a la Coupe du monde qui arrive, tu auras peut-être une chance d’y être... » D’autant qu’à ce moment-là, il y avait déjà deux 6 en place. Dont Tiago, qui est certainement le meilleur joueur que j’ai vu à mon poste. Quand je suis arrivé, il avait 33 ans. Moi, j’y allais la fleur au fusil en me disant : « Il a 33 ans, je vais le manger. » En plus, je suis sûr que tu cours au moins aussi vite que lui tellement il était lent. En fin de compte, je me suis assis sur le banc et j’ai dit : « Bravo monsieur.  » C’était la grande classe.

Je suis retourné en prêt à Sainté en janvier 2014 et je me suis blessé trois mois plus tard contre Reims. A quelques semaines de la Coupe du Monde au Brésil, ca a été une grosse désillusion, mais c’était plus un ensemble. Comme je suis une personne très spirituelle, je me disais que je ne méritais pas mieux. Déjà, j’aurais dû mettre de l’ordre dans ma vie privée car cela ne se passait pas très bien avec ma compagne. J’aurais peut-être dû me rapprocher davantage de Dieu, et c’est pour cela que cela m’a fait énormément mal. Mais ça fait partie de l’apprentissage de la vie, peut-être que j’aurais dû être plus mature. Aujourd’hui, je n'en ai pas gros sur la patate. Mais c’est sûr qu’à l’époque, j’étais un jeune homme dévasté car j’avais mis du temps à tout avoir et tout s’était envolé en l’espace d’une saison. Aujourd’hui, je me dis que je faisais le con car je suis toujours avec ma femme. On a eu un deuxième enfant, et c’est la période la plus belle de ma vie."

France Bleu baisse le son

17/08/2019
Image

Dans son édition du 14 août, Le Progrès indiquait que les travaux d'amélioration de la sono du Chaudron avaient coûté 374 000 euros. France Bleu Saint-Etienne Loire assure aujourd'hui qu'ils ont coûté 37 500 euros.

Cette radio nous apprend par ailleurs que le parking des joueurs sera lui aussi rénové, "le club souhaitant faire de la place pour mettre en scène l'arrivée des joueurs comme le font d'autres clubs de Ligue 1."

Un triste habitude maison pour ouvrir la saison

17/08/2019

Image

"Après les réceptions de Montpellier (2016), Nice (2017) et Guingamp (2018), c’est la 4e saison consécutive où l’ASSE est sanctionné d’un huis clos partiel (un kop fermé ou les deux) pour son premier match à domicile de la saison" nous rappelle aujourd'hui Le Progrès. "Sur les deux dernières années, seulement, il faut deux mains pour compter les rencontres où Geoffroy-Guichard a été privé d’un de ses deux poumons : 3 en 2018-2019, 5 en 2017-2018. Les Verts ont joué à huis clos total contre Rennes le 23 avril 2017. Là où 250 supporters s’étaient invités."

Regrettant la fermeture du Kop Nord demain après-midi contre Brest, Ghislain Printant a donné son avis partagé sur les fumis hier en conférence de presse, comme le rapporte le quotidien régional. "C’est un long débat. C’est interdit donc il ne devrait pas y en avoir. Ça représente un danger mais ça fait partie du charme du football. Il y a un conflit entre les supporters et la LFP. Arriver à trouver le juste compromis serait une bonne chose. Voir un stade vide n’est pas bien pour l’image de marque alors qu’on cherche à développer la L1."

Le mercato n'est pas clos

17/08/2019

Image

Le retour de Kolo n'a sans doute pas clos le mercato estival stéphanois. "Vous croyez qu’un coach se satisfait toujours de ce qu’il a ? (sourires) J’ai une direction et je leur fais part de mes souhaits. David Wantier et sa cellule de recrutement travaillent en fonction de ça. Je souhaite encore peaufiner et améliorer l’effectif. Maintenant, on verra. Si on a une occasion et qu’on peut le faire, on saisira l’opportunité" déclare Ghislain Printant dans la dernière édition du Progrès.

Cohade toujours à fond

17/08/2019
Image

S'apprêtant à jouer contre Monaco son 506e match en pro (le 326e en L1), l'ancien Vert et actuel Grenat Renaud Cohade, qui fêtera bientôt ses 35 ans, a droit aux éloges de son entraîneur Vincent Hognon dans la dernière édition de la Pravda.

"On a souvent besoin de le couper à l'entraînement car il est toujours à fond ! C'est un joueur très important par sa maturité, qui a énormément pesé la saison dernière, pour réussir l'opération remontée immédiate. C'est un relais capital sur le terrain, où quand il faut effectuer des choix, l'expérience compte. Et la sienne compte beaucoup. C'est un véritable moteur, capable de tirer les autres vers le haut, en permanence, dans les efforts. Quand un gamin de dix-neuf ou vingt ans le voit en accomplir autant à son âge et aller harceler les adversaires sans relâche dès la perte de balle, il veut forcément le suivre. Il parle beaucoup et il est très écouté."

Vagner sauve Valette

16/08/2019
Image

D'un superbe coup franc direct excentré, Vagner a ouvert le score pour Nancy contre Le Mans dès la 9e minute de jeu ce soir lors de la 4e journée de L2. Mais les Sarthois ont égalisé à la 57e sur penalty, cinq minutes après l'expulsion de Baptiste Valette. Réduits à neuf suite à l'exclusion de leur capitaine à la 61e, les Lorrains ont arraché la victoire à la 94e grâce à péno transformé par Vagner vingt minutes après l'entrée en jeu de Kenny Rocha Santos, Makhtar Gueye étant resté sur le banc contrairement à Loris Néry (entré en jeu à la 64e) et à un Stephen Vincent, entré en jeu à la 77e et dépité d'avoir vu son équipe concéder sur le fil une quatrième défaite consécutive.

De son côté Lamine Ghezali n'est pas entré en jeu lors de la nouvelle défaite de la Berrichonne, toujours avant-dernière avec un petit point suite à sa défaite à domicile face à l'AC Ajaccio d'Olivier Pantaloni

Laurent Batlles, qui restait sur trois défaites consécutives, a connu une nouvelle déception ce soir. S'il a ramené un point du stade des Alpes contre son ancien club en titularisant Dylan Chambost, le GF 38 a arraché l'égalisation à la 90e pour le plus grand bonheur d'Arsène Elogo, entré en jeu à la 77e et averti à la 94e.

Le SOC saque Revelli

16/08/2019
Image

Après Alain Blachon, qui a décidé de quitter le SO Cholet cet été, Romain Revelli est sur le départ. Suspendu en fin de saison dernière pour deux matches par les istances, il était censé retrouver le banc ce soir à Laval. Mais Ouest-France a annoncé qu'il a été démis de ses fonctions hier après-midi. "Des raisons sportives auraient été invoquées pour justifier cette décision" d'après le quotidien régional. L'ancien entraîneur d'Andrézieux avait pourtant prolongé de deux ans son contrat avec le SOC en avril dernier.

Perrin veut faire aussi bien (2)

16/08/2019

En conférence de presse du jour, Loïc Perrin s'est exprimé sur l'ambition du groupe avant la réception de Brest dimanche après-midi dans le chaudron :

"L’objectif est de faire six points sur les deux premiers matches donc on a fait la moitié du chemin. Et puis, c’est toujours important de gagner le premier match, notamment à l’extérieur. Le point positif contre Dijon, c’est l’entame de match et la bonne maîtrise. Ce qu’on doit améliorer, c’est notre régularité. Dans l’ensemble, ce match reste une satisfaction car les débuts de saison sont importants. C’est bien de se positionner tout de suite pour avoir un petit matelas en cas de période compliquée. Il faut aussi profiter de ces moments où on ne joue qu’une fois par semaine avant l’arrivée des matches de Coupe d’Europe.

On sera favoris mais il faudra le montrer sur le terrain et ce n’est jamais simple car tous les matches sont compliqués. Il faudra continuer à être sérieux et à se faire plaisir. Même si le kop Nord sera fermé pour ce match, j’espère que les nouveaux joueurs qui découvriront le Chaudron vivront un moment sympa."

 

Un dopé à GG

16/08/2019
Image

Olivier Dall'Oglio, qui avait perdu 3-0 son premier match à GG quand il jouait pour Alès, a terminé son aventure dijonnaise dans le même stade et sur le même score juste la saison passée juste avant les fêtes (il avait été viré neuf jours plus tard). Clin d'oeil du destin, c'est dans le Chaudron qu'il effectuera demain son premier déplacement en tant qu'entraîneur brestois (avec le même résultat, espérons-le !). Avant ce match de la troisième journée de L1, le nouveau coach de Kévin Mayi a évoqué ses retrouvailles avec Geoffroy-Guichard ce matin lors d'une conférence de presse remayée par Ouest-France.

"Est-ce que les joueurs peuvent être tendus avant de se déplacer dans un stade comme celui de Geoffroy-Guichard, à Saint-Etienne ? Ce sera vécu différemment par chaque joueur. Comme ils ont vécu différemment celui de Toulouse. Il faut en parler avec les joueurs, mais ce n’est pas impossible d’en voir certains contractés. On l’a vu contre Toulouse (1-1) sur le début du match, il y a un peu de tension qui peut arriver. Le Chaudron, c’est autre chose puisque c’est à l’extérieur. C’est aussi assez enthousiasmant d’aller dans ce stade. Les premières fois où j’y suis allé quand j’étais jeune joueur, j’étais presque dopé par cette ambiance. Mais je sais que certains joueurs peuvent être plus tendus."

Perrin veut faire aussi bien

16/08/2019
Image

Loïc Perrin s'est exprimé à la mi-journée lors d'une conférence de presse relayée par le site de la Pravda.

"Ce qui est bien, c'est d'être parvenu à garder une certaines ossature et avoir faire venir de bons joueurs en devenir. Avec Ryad, on a trouvé un bon remplaçant à Rémy, qui était un joueur important dans le groupe. C'était important d'avoir une continuité après ces dix-huit mois très bons avec Jean-Louis. Cela nous permet de ne pas repartir de zéro. Même s'il y a eu beaucoup d'arrivées, on ne repart pas de rien. La volonté d'avoir le ballon, la philosophie du foot reste la même avec Ghislain. Il tient le même discours, il reste proche de ses joueurs et il veut les mettre en confiance. Comme la saison passée.

Le groupe vit-il mieux, comme l'a dit Yann M'vila samedi dernier ? Ouais, non. C'est pareil. On vit très bien ensemble, avec une très bonne ambiance. C'est la clé pour réussir une bonne saison. Ce serait quoi, réussir une bonne saison pour les Verts ? Gagner le titre, je pense (sourires). L'objectif, c'est de toujours faire aussi bien que la saison précédente, sachant qu'on a vraiment réussi une très belle saison en terminant quatrièmes. Là, on se rend compte qu'il y a vraiment de plus en plus de concurrence. Où il faut faire mieux, c'est dans les deux Coupes nationales."

Salib'a les adducteurs qui sifflent (2)

16/08/2019
Image

Sur son compte twitter, Didier Bigard confirme nos craintes d'avant-hier : William Saliba sera bien indisponible de longues semaines...

"Il a été opéré en accord avec Arsenal. Il sera indisponible un mois et demi mais le club prendra son temps, explique Printant."

Kolo enfin là !

16/08/2019
Image

Timothée Kolodziejczak est enfin de retour à l'ASSE, comme l'a confié aujourd'hui Ghislain Printant au Progrès.

"J’ai vu Kolo. Il est très heureux d’être ici. Il a beaucoup travaillé sur le plan athlétique mais n’a pas touché le ballon. Il démarrera en début de semaine avec le groupe de National 2 avant d’intégrer rapidement notre groupe."

Sans Fofana, Honorat ni Saliba

16/08/2019
Image

En conférence de presse, Ghislain Printant a annoncé à la mi-journée que trois joueurs seront indisponibles contre le Stade Brestois : Wesley Fofana (blessé au genou), Franck Honorat (touché à la mâchoire) et William Saliba (qui a les adducteurs qui sifflent).

Le peuple vert joue sur les corners

16/08/2019
Image

Dans une longue et intéressante interview parue sur le site Soccer Populaire, le journaliste Antoine Morin évoque le rôle de 12e homme du public stéphanois.

"Ce que j’attends de mon consultant est qu’il apporte une analyse sur un geste ou sur une action, des explications sur l’utilisation d’un geste plutôt qu’un autre. Je me souviens avoir fait un match à Saint-Étienne avec Alain Roche. Je ne sais plus l’adversaire du jour mais Saint-Étienne marque sur corner, avec un joueur absolument tout seul, sans marquage. Clairement on voit qu’il s’est passé un truc bizarre dans la défense… Et je dis dans mon commentaire « Ce n’est pas normal en ligue 1 qu’un joueur se retrouve tout seul sur corner ». Alain m’avait, non pas corrigé, mais complété en apportant un élément d’explication : « Quand t’es défenseur, tu défends à Geoffroy-Guichard, un stade où il y a énormément d’ambiance. Sur un corner par exemple, dans un moment chaud, où ça pousse encore plus. Clairement tu ne t’entends pas à un mètre. Et ce manque de communication entre le gardien et sa défense peut s’expliquer ». C’est un ressenti et un vécu de joueur qu’Alain Roche a, et que je ne peux pas avoir. C’est ce que j’aime chez le consultant."

C'est ballot pour Belaud !

16/08/2019
Image

Découvrant l'élite à bientôt 33 ans, l'ancien Tango Gaëtan Belaud se faisait une joie de découvrir Geoffroy. Mais le latéral brestois, touché aux adducteurs, sera forfait pour le match de ce dimanche après-midi comme l'a confié son entraîneur Olivier Dall'Oglio au Télégramme. Si le promu breton devra également se passer de son jeune milieu de terrain Hianga'a Mbock (touché au moyen fessier), il pourra compter sur ses fraîches recrues Paul Lasne et Irvin Cardona.

Chaumet ne chôme pas (2)

16/08/2019
Image

Promu en N2 après 15 ans d'absence à ce niveau, Angoulême a démarré sa saison par un bon match nul et vierge contre Nantes à Marcel-Saupin grâce aux parades décisives du gardien stéphanois Julien Chaumet. Six mois après son interview accordée à la Charente Libre, ce supporter des Verts se confie aujourd'hui à Sud-Ouest avant d'accueillir demain à 18h00 son club de coeur. Extraits.

"Mes parents étaient abonnés, donc j’allais à Geoffroy-Guichard lors de chaque rencontre. Lorsqu’on habite à Saint-Étienne, c’est la base. Là-bas, il n’y a pas forcément grand-chose à faire. Tous les Stéphanois sont férus des Verts. Étant originaire de Saint-Étienne, j’ai été bercé au rythme du ballon rond. Je suis resté 15 ans dans le Forez avant de partir au Clermont Foot.

L’émotion sera surtout palpable lors du match retour quand nous évoluerons devant mes parents. Là, c’est un second match de championnat où nous devons bonifier ce point pris à Nantes. J’ai croisé la route de l’ASSE lorsque j’évoluais chez les jeunes. Notamment avec l’Olympique de Saint-Étienne, un club formateur qui alimente l’ASSE. À Clermont, j’ai aussi joué à plusieurs reprises contre eux tout comme à Moulins où nous avions chaque année la réserve de Saint-Étienne dans notre poule.

A Angoulême, généralement, on supporte l’OM ou le PSG. À l’intersaison, j’ai eu la bonne surprise de voir un autre supporter de Saint-Étienne arriver en la personne de Cédric Gonçalves. Dans le vestiaire, nous remportons le derby puisque seul Étienne Desroches est fan de l’OL. Cela faisait quatre ans que je n’avais pas fréquenté les pelouses de CFA-N2. Entre-temps, il y a eu une professionnalisation au niveau de l’organisation des matchs et de l’accueil. L’intensité dans les rencontres a aussi augmenté. C’est un niveau très intéressant où les matchs sont plus rythmés."

La Bûche reprendrait bien une Coupe

16/08/2019

Image

Dans Le Dauphiné Libéré, Mathieu Debuchy évoque les objectifs de la saison.

"On espère faire aussi bien en championnat que ce que nous avons connu la saison dernière même si on s’attend à ce que ce soit difficile. La Coupe d’Europe prend beaucoup de jus, pompe de l’énergie mais on s’est battu pour avoir cette qualification et c’est donc pour la jouer à fond. En voyant les ambiances que l’on a pu connaître la saison dernière en Ligue 1, je me dis qu’en Coupe d’Europe, ce doit être encore mieux. Vraiment, on a hâte de pouvoir disputer ce genre de matches dans notre stade. Ce qui serait bien pour le club comme pour les supporters, ce serait de ramener un trophée dans une des deux coupes nationales. Ce serait vraiment une bonne idée."

Neuf ans après son doublé lillois, le latéral droit des Verts va-t-il nous offrir une septième Coupe de France, 43 ans après la sixième ?


Image

Galette évoque sa charnière contre les Verts

16/08/2019
Image

"Forfaits le week-end dernier contre Nantes, Soumaoro et Gabriel seront encore indisponibles ce week-end à Amiens. Mais ils peuvent fonder des espoirs pour le match suivant contre l’ASSE" a déclaré hier Christophe Galtier en conférence de presse.

L'ancien entraîneur stéphanois, qui avait aligné le jeune Tiago Djalo (19 ans) aux cotés de son capitaine José Fonte (35 ans) face aux Canaris, aura plus de choix pour composer sa charnière face aux Verts. Pour rappel, ce match de la 3e journée a été décalé au mercredi 28 août à 19h00.

On a eu ASM, on aura ACM ? (5)

16/08/2019
Image

Le Télégramme revient aujourd'hui sur les convoitises dont fait l'objet le très prometteur joueur offensif des Merlus Alexis Claude-Maurice. Extraits.

"Du côté de la Ligue 1, Lyon, Monaco, Saint-Etienne, Lille, Nantes et Rennes lui ont fait les yeux doux mais l'offre faite par le Stade Rennais (12,5 M€) n'a pas satisfait le FC Lorient. "Des clubs français ont lâché par rapport au marché anglais, qui est très spécifique et a le pouvoir de l'argent" soulève le papa du joueur. Nice porte un intérêt pour le joueur et pourrait être sa prochaine destination. Norwich, promu en Premier League, s'est positionné en faisant une offre à 16,5 M€, ce qui convenait aux Merlus, mais le joueur n'a pas souhaité partir en Angleterre. "La France ou l'Allemagne le tentent davantage, explique son père. Il a l'ambition de jouer un jour en Angleterre, mais pas dans l'immédiat. Il a des étapes à passer, veut justement les passer et ne pas se précipiter."

Courage Ricky !

15/08/2019
Image

Comme le rapporte le compte twitter du FC Bâle, l'ancien attaquant stéphanois Ricky van Wolfswinkel a été victime d’une commotion cérébrale lors de sa défaite à domicile contre Linz au 3e tour préliminaire aller de la Ligue des Champions il y a huit jours. "Une opération aura lieu dans les prochains jours à Bâle. Sa période de convalescence est estimée entre 6 mois et un an."

Trauco trop content ! (7)

15/08/2019
Image

Comme le rapporte photo à l'appui le compte twitter de la sélection péruvienne de football, Miguel Trauco a reçu aujourd'hui à Saint-Etienne la visite de son sélectionneur Ricardo Gareca et de son adjoint Sergio Santin. 

Les trois hommes ont très probablement évoqué les deux matches amicaux que la Bicolor jouera aux Etats-Unis lors de la prochaine trêve internationale, la nuit du 5 au 6 septembre contre l'Equateur et la nuit du 10 au 11 septembre contre le Brésil.

Selon le site Depor, il n'est pas impossible que le nouveau numéro 13 des Verts reste dans le Forez à ces dates-là pour poursuivre son adaptation à son nouveau club.

Allan Moore n'a pas transformé l'essai

15/08/2019
Image

Ancien ailier de St Johnstone et actuel coach du Clyde FC (D3 écossaise), Allan Moore (54 ans) a révélé dans un entretien publié aujourd'hui par le Daily Record qu'il avait passé un essai infructueux à l'ASSE avant de quitter Dumbarton pour Heart of Midlothian.

Mayi reconnaissant

15/08/2019
Image

Victime d'une pubalgie puis d'une blessure à la cheville lors de sa première saison brestoise, touché à la cuisse la saison passée, Kévin Mayi est sorti indemne des 20 secondes qu'il disputées le week-end dernier à Francis Le Blé contre Toulouse. Avant de faire son retour dans le Chaudron dimanche à 15h00, l'ancien finaliste de la Coupe Gambardella 2012 s'est brièvement confié au Progrès.

"Les blessures à répétition qui cassent la dynamique me saoulaient. On ne peut pas faire son métier, ça fait un peu chier. C’est toujours une sensation spéciale de revenir à Saint-Etienne. J’aurais une pensée pour mes anciens éducateurs et partenaires. L’ASSE a fait de moi un joueur professionnel et m’a mis en lumière. J’en suis reconnaissant. Je serai content de revoir Loïc Perrin, un super mec qui m’a mis dans le bain. Le coach Galtier m’avait dit que j’allais avoir ma chance en patientant, le club jouait l’Europe il y aurait des opportunités. J’étais pressé d’en découdre et j’ai voulu partir en prêt. Il y avait une belle génération. Ce n’était pas facile de s’imposer même si j’en avais les capacités."

Ole passe, Augusto claque

15/08/2019
Image

Privé de son maître à jouer Cheikh Mbengue, le Shenzhen FC a quand même mis fin hier à une inquiétante série de 13 matches sans succès (9 défaites, 4 nuls) grâce à son écrasante victoire (4-0) contre Guangzhou R&F, Ole Selnaes ayant délivré une passe décisive d'un joli corner fouetté du gauche dans le temps additionnel.

L'ancien milieu de terrain norvégien des Verts reste avant-dernier à cause de la mauvaise différence de buts de son équipe, mais il compte désormais six points d'avance sur la lanterne rouge Beijing Renhe, qui a concédé sa 17e defaite de la saison malgré l'ouverture du score de l'ex-numéro 5 de l'ASSE Augusto Fernandez.

Confiant pour M'Vila, content pour Palencia

15/08/2019
Image

Mathieu Debuchy évoque le mercato stéphanois dans une interview accordée au Dauphiné Libéré. Extraits.

"Concernant Rémy, j’ai été un peu surpris. J’ai été un peu déçu de le voir quitter le club parce qu’il faisait partie des joueurs importants de l’équipe, des joueurs cadres, décisifs. Une équipe a toujours besoin de joueurs comme lui. Après, c’est le football. Il y a des choix qui sont faits et nous ne pouvons que lui souhaiter le meilleur pour le futur. Le club a bien réagi en faisant signer Boudebouz parce que, lui aussi, peut être décisif. Il est à l’aise techniquement et peut décanter un match. Je pense que c’est une bonne recrue. Quant à Yann M’Vila, je ne crois pas qu’il partira.

Le recrutement de Sergi Palencia, c'est très bien ! C’est un joueur avec un bon esprit qui s’est très vite fondu dans le cadre. Il bosse beaucoup et, comme pour Boudebouz, je pense que c’est une bonne recrue pour le club aussi. Cette saison, avec la Ligue Europa, nous allons régulièrement jouer tous les trois jours. En plus, on risque d’être attendu. Donc, on a besoin d’avoir des joueurs complémentaires, de doubler les postes… La saison va être longue et il est nécessaire d’avoir un effectif plus étoffé qu’il ne l’était la saison dernière."

L'ASSE en chasse à Chasse

15/08/2019
Image

Comme le rapporte la dernière édition du Dauphiné Libéré, l'ASSE organise aujourd'hui dans le cadre de son partenariat avec le GS Chasse Football une grande journée de détection au centre sportif de Moleye. "Elle se déroule sous la direction de techniciens et dirigeants de l’ASSE et avec la participation des équipes U10 et U11 des Verts. Des oppositions seront proposées à d’autres clubs présents et des évaluations seront réalisées en fin de journée."

Arbitrage, visionnage, Desiage (3)

15/08/2019
Image

Le Parisien revient à son tour sur le visionnage des nouvelles règles d'arbitrage auquel ont eu droit les Verts. Extraits.

"Hier matin, l’arbitre de Ligue 1 Sébastien Desiage échangeait avec l’effectif de Saint-Etienne pour expliquer les nouvelles lois du jeu en vigueur depuis la 1re journée. Une démarche réalisée dans tous les clubs du championnat en début de saison. Une façon d’éviter au maximum le sentiment d’injustice éprouvé par les premières victimes du règlement. Pour Joël Quiniou, "les joueurs sont voués à s’adapter. Ceux qui n’assimileront pas ces nouveaux principes de jeu pénaliseront leur équipe."

Olivier Dall’Oglio, entraîneur de Brest et prochain adversaire des Verts, l’a bien compris. "Dans la surface de réparation, l’attitude devra être différente. En règle générale, il est difficile de défendre les bras dans le dos. Les défenseurs ont l’habitude d’avoir les bras écartés pour rester au contact des attaquants."  Mais changer ses postures dans la surface demande de l’entraînement, selon le coach des Bretons. "Avec les nouvelles règles, il faudra être plus proche de son vis-à-vis, les bras seront plus près du corps, au risque de s’exposer. Les joueurs connaissent désormais les règles. Ce n’est pas une révolution mais ça change grandement la donne."

Les nouvelles règles de l’International Board sont claires. Les mains, même "accidentelles", seront sanctionnées en cas d’agrandissement "non naturel" de la surface du corps. Le Board a statué au sujet d’une autre situation litigieuse : les mains situées au-dessus des épaules. Un soir de Coupe d’Europe, l’arbitre choisissait de sanctionner Presnel Kimpembe pour une main en l’air, qualifiant Manchester United face au PSG. Ces mains seront désormais systématiquement sifflées. "On simplifie le travail des arbitres, estime Joël Quiniou. Désormais, la seule question à se poser pour l’arbitre est la suivante : est-ce que le joueur avait la possibilité d’avoir le bras collé au corps ?"

Partager