home

Le massacre du Printant (5)

15/10/2019
Image

La Pravda du jour confirme que Roro a bien reçu Ghislain Printant.

"Démis de ses fonction d'entraîneur de l'ASSE le 4 octobre, Ghislain Printant a rencontré hier matin Roland Romeyer dans le cadre d'un entretien préalable qui doit conduire à son licenciement. "Je ne communique rien là-dessus" nous a déclaré l'ancien adjoint de Jean-Louis Gasset, qui avait été promu cet été entraîneur numéro 1 et avait signé un contrat de deux ans. L'ASSE n'a pas fait de commentaire sur ce face-à-face entre les deux hommes, ni sur la procédure en cours."

Ghislain soutient Kévin

14/10/2019
Image

Depuis qu'il a été destitué, Ghislain Printant ne s'était exprimé publiquement que sur son compte twitter pour saluer il y a une semaine la mémoire d'Eugène Saccomano. C'est sur le même réseau social que l'ancien entraîneur des Verts a tenu à afficher ce soir son soutien à Kévin Monnet-Paquet, qui s'est à nouveau rompu les ligaments du genou gauche avant-hier à l'entraînement. "Force à toi Kevin. Ne lâche rien et reviens plus fort !"

KMP, la rechute !

14/10/2019
Image
 

Sur son compte twitter, Mohamed Toubache-Ter a annoncé ce soir ce que redoutait le potonaute Yacine quand il a vu Kevin Monnet-Paquet se blesser avant-hier à l'entraînement. L'IRM a révélé que le numéro 22 des Verts souffre d'une ruptute des ligaments croisés du genou gauche, qui avaient déjà lâché le 17 février dernier contre le QSG.

Très proche du couteau suisse des Verts, Alaeddine Yahia nous a confirmé cette bien triste nouvelle, précisant que KMP va se faire opérer dans la banlieue par le professeur Sonnery Cottet.

"J'ai eu Kévin tout à l'heure au téléphone. Dès avant-hier, il avait senti que les croisés avaient pété, l'IRM n'a fait que le confirmer. Je lui ai dit qu'on pouvait se remettre de plusieurs opérations des croisés. Je me les suis fait à 32 ans, j'ai pu jouer jusqu'à 37. Cyril Jeunechamp s'était pété deux fois les croisés coup sur coup au même genou, a peu près au même âge que Kévin. Il a pu jouer encore au moins cinq ou six ans après ça ! Dimitri Cavaré, que j'ai connu à Lens et et qui a joué à Rennes, s'est pété trois fois les croisés du genou droit. Lui aussi s'en est remis et a joué depuis un paquet de matches à Barnsley. Kévin est dégoûté mais il reviendra !"

Fichaux et Garcia sont vilains !

14/10/2019

Claude Fichaux, 94 matchs en Vert en Ligue 2 entre 1996 et 1999 et Rudi Garcia, préparateur physique, puis adjoint du Nouz, puis brièvement entraineur des Verts entre 1999 et 2001, viennent de signer jusqu’en juin 2021 chez les Vilains.
Nous ne leur souhaitons aucune réussite dans leur nouvelle fonction.

Mouss reprendra une coupe !

14/10/2019

 

Pour son entrée en lice au 5ème tour de la Coupe de France, Bayal Sall était capitaine de La Duchère (National) contre le club de Saint Peray, Rhone Crussol 07 (club de National 3). Après avoir pris une petite biscotte, Mouss est sorti en fin de match en se réjouissant de continuer l’aventure (victoire 5-2 de la Duchère) : « On souhaitait faire un match de qualité et c’est ce qu’on a fait en abordant sérieusement cette rencontre. La coupe c’est différent du championnat et il peut y avoir des surprises. Le championnat est notre priorité, mais on ne négligera pas la coupe. »
Avec sans doute dans un coin de sa tête l’idée de recroiser des vieilles connaissances en 32ème de finale….

 

KMP et Kader devant Rachid

14/10/2019
Image

Sur son site, la Ligue qu'on adule a publié aujourd'hui la liste des joueurs africains de L1/D1 les plus capés de l'histoire. On aura noté que l'ASSE est le club le plus représenté (6 joueurs, dont 2 défendant actuellement les couleurs stéphanoises).

1. Souleymane Camara (Sénégal) : 413 matchs (AS Monaco, EA Guingamp, OGC Nice, Montpellier HSC)
2. Jérémy Morel (Madagascar) : 375 matchs (FC Lorient, OM, Vilains, Stade Rennais F.C.)
3. François M'Pelé (Congo) : 350 matchs (AC Ajaccio,  PSG, RC Lens)
4. Kader Ferhaoui (Algérie) : 343 matchs (Montpellier HSC, AS Cannes, AS Saint-Etienne)
4. Kévin Monnet-Paquet (Rwanda) : 343 matchs (RC Lens, FC Lorient, AS Saint-Etienne)
6. Rachid Mekhloufi (Algérie) : 341 matchs (AS Saint-Etienne, SC Bastia)
7. Souleymane Diawara (Sénégal) : 339 matchs (FC Sochaux-Montbéliard, Girondins de Bordeaux, OM, OGC Nice)
8. Merry Krimau (Maroc) : 337 matchs (SC Bastia, LOSC, FC Metz, RC Strasbourg Alsace, Tours FC, Havre AC, AS Saint-Etienne, Matra Racing)
9. David Jemmali (Tunisie) : 323 (AS Cannes, Girondins de Bordeaux, Grenoble Foot 38)
10. Joseph-Antoine Bell (Cameroun) : 314 (OM, SC Toulon, Girondins de Bordeaux, AS Saint-Etienne)
11. Ryad Boudebouz (Algérie) : 308 (FC Sochaux-Montbéliard, SC Bastia, Montpellier HSC, AS Saint-Etienne)

Debuchy intercepte

14/10/2019
Image

Comme le souligne Du Stade aux Stats grâce à Opta, Mathieu Debuchy (21) est deuxième au classement des interceptions de L1 cette saison derrière le Crocodile Pablo Martinez (22) mais devant le Toulousain Issiaga Sylla (20) le Strasbourgeois Alexander Djiku (19) et l'Angevin Baptiste Santamaria (18).

 

Crédit photo : La Provence

Blanc ou Garcia chez les vilains ? (2)

14/10/2019
Image

Selon la dernière édition de la Pravda, le staff jugé trop large de Laurent Blanc et le manque d'expérience européenne de Jocelyn Gourvennec placent en première ligne Rudi Garcia pour succéder à Sylvinho sur le banc des vilains. Extraits.

"L'ancien entraîneur de l'OM, qui a fait bonne impression dans les entretiens, semble avoir accepté toutes les exigences de l'OL : ne pas venir avec une armée mexicaine, accepter de travailler avec le staff actuel, avoir envie de collaborer avec Juninho. De son côté, Laurent Blanc a toujours travaillé en équipe et c'est en équipe qu'il souhaite arriver à Lyon, même si Jean-Louis Gasset, cette fois, et conformément à ce que l'on pouvait penser après son passage récent à Saint-Étienne, aurait renoncé à l'accompagner.

L'OL, de son côté, souhaiterait à la fois que Gasset vienne, et que Blanc travaille avec le staff actuel, plutôt qu'avec Franck Passi et son préparateur physique Philippe Lambert, notamment. Le club ne souhaite pas licencier ses adjoints Gérald Baticle et Claudio Caçapa, ni Antonin Da Fonseca, le préparateur physique. L'OL se donne un délai jusqu'à ce lundi pour tenter d'infléchir la position de l'ancien sélectionneur."

Le 100e derby gravé à vie

14/10/2019
Image

Jeune retraité, l'ancien adjoint de Galette Alain Blachon (67 ans) revient dans Le Progrès du jour sur l'inoubliable soirée du 25 septembre 2010.

"Avec Saint-Etienne qui est mon club de cœur, le derby qui reste gravé, c’est le 100e. C’est le plus mémorable, c’est celui qu’il fallait gagner, celui-là, personne ne peut nous l’enlever. Il est gravé à vie. Lyon avait une sacrée équipe, personne ne donnait cher de notre peau. Avec Christophe Galtier, le lien est très fort quand on évoque cette rencontre. C’est celle du baiser à la russe, il y en a même qui se sont interrogés sur notre relation (rires). Dans cette période, nous étions costauds, il y a eu de belles confrontations, de belles victoires, quelques raclées aussi. Ce sont des souvenirs inoubliables."

Le massacre du Printant (4)

14/10/2019
Image

Après l'avoir massacré en conférence de presse il y a dix jours, Roro avait présenté ses excuses à Ghislain Printant via une interview parue sur le site de la Pravda. Selon la dernière édition du quotidien sportif, il va le recevoir aujourd'hui pour un entretien préalable à la procédure de licenciement.

Beric perd contre l'Autriche

13/10/2019
Image

Défait 2-1 il y a trois jours en Macédoine, Robert Beric a encore perdu (1-0) ce soir à domicile contre l'Autriche. Comme à Skopje, l'avant-centre des Verts a démarré la rencontre sur le banc à Ljubljana. Entré en jeu à la 69e minute à la place de Benjamin Verbic (Dynamo Kiev), le numéro 27 de l'ASSE n'aura touché que 3 ballons difficilement exploitables. La Slovénie n'a quasiment plus aucune chance de se qualifier à l'Euro 2020 car elle compte désormais à 2 journées de la fin des éliminatoires 5 points de retard sur son adversaire du soir, lui-même devancé de 3 points par la Pologne.

U15 : ça a presque souri contre Chambéry

13/10/2019



Abderraouf Guechi, double buteur aujourd'hui (Photo de Thomas99)

Les U15 de Jean-Philippe Primard, forts de trois victoires et d'une défaite, recevaient aujourd'hui Chambéry Savoie Football, un club classé en milieu de tableau. A l'issue d'un match aux deux mi-temps contrastées, les deux équipes se sont quittées sur le score nul de 2 à 2.

Le match commençait de la pire des façons. Sur l'engagement, les Savoyards envoyaient une longue balle vers l'avant : un défenseur stéphanois tergiversait avec son gardien, ce dont profitait l'attaquant adverse qui s'emparait du ballon, dribblait Noah Raveyre pour aller marquer. (0-1, 1ère).
Pas mis en confiance par cette mauvaise entame, les Verts allaient néanmoins réagir. Sur un centre mal renvoyé dans l'axe par la défense visiteuse, de l'entrée de la surface de réparation, Abderraouf Guechi ajustait une magnifique demi-volée dans la lucarne. (1-1, 10ème).
Malgré leur domination dans le jeu, les Stéphanois manquaient de rythme et de vitesse dans leurs enchaînements et n'arrivaient pas à déstabiliser Chambéry, se créant des situations mais pas d'occasions réellement dangereuses. Au contraire, un ballon en retrait côté gauche était intercepté par un attaquant chambérien qui dribblait le dernier défenseur avant de marquer au sol. (1-2, 25ème).
Après le repos, les Verts prenaient le match en main, mettant enfin du rythme, gagnant les duels, monopolisant le ballon, variant leurs attaques, utilisant l'axe, les côtés et multipliant les occasions nettes (poteau. penalty non sifflé, ballon contré sur la ligne, face-à-face avec le gardien ...). L'égalisation allait survenir à l'heure de jeu : Louis Pama, décalé, frappait sur le gardien qui repoussait sur Abderraouf Guechi, lequel, de l'entrée de la surface de réparation, marquait d'un plat du pied. (2-2, 62ème).
Les Stéphanois continuaient leur domination et géraient bien les situations de contres face à la vitesse des attaquants visiteurs. Parfois maladroits, ils butaient sur un adversaire valeureux qui ne lâchait rien pour ne pas encaisser de but et préserver ce nul.
Au classement, les Verts se retrouvent à la 3ème place, à trois points des vilains leaders auxquels ils rendront visite après la longue trêve. Quant aux U14 de Frédéric Dugand, victorieux de Chambéry par 5 à 2, ils caracolent en tête (5 matchs, 5 victoires, 29 buts marqués, 4 encaissés), avec les inévitables vilains.   

La composition : Raveyre - Gay (Pama, 60ème), Ali Ahamada, Benramdane, Makhloufi - J.Mouton, Jetishi, Kies (Bouderbane, 60ème), Meyer (Bertrand, 50ème) - Pama (Chalabi, 30ème), Guechi.

La réaction de Jean-Philippe Primard : "A l'inverse de la semaine dernière, nous n'avons pas fait une bonne première mi-temps face à une équipe de Chambéry qui avait des qualités offensives avec des joueurs rapides et qui a fourni une bonne opposition. Nous avons manqué de tranchant et de rythme dans nos passes. Nous leur donnons deux buts sur des erreurs individuelles, un peu trop récurrentes à mon goût. Après l'ouverture de score par nos adversaires sur l'engagement, nous avons rapidement réagi pour égaliser. Mais notre jeu manquait de vitesse d'enchaînement et nous ne nous sommes pas procuré beaucoup d'occasions. C'est une nouvelle erreur individuelle qui va donner l'avantage à Chambéry. Heureusement, après le repos nous avons réagi et mis de l'impact dans les duels. Notre deuxième mi-temps a été excellente et cela a ressemblé à une attaque-défense. Nous avons varié nos phases offensives et avons multiplié les occasions. L'égalisation est largement méritée. Nous avons ensuite continué à attaquer, et avons su contenir les rapides contres de Chambéry. Finalement, ce score n'est pas illogique, car nous n'avons joué qu'une mi-temps, même si, au vu des occasions, nous aurions dû l'emporter."      

Les U18 n'ont pas ronronné à Chaponnay

13/10/2019

Mohamed Moueffek, le buteur (Photo de Thomas99)

Les U18 de Sylvain Gibert, toujours invaincus (deux victoires, un nul) dans ce championnat R2 se déplaçaient aujourd'hui en terre rhodanienne pour affronter le FC Chaponnay Marennes, une équipe qui n'avait concédé que des défaites par un but d'écart. Cela a été encore le cas cet après-midi puisque les Verts se sont imposés sur le score de 1 à 0.

Les Stéphanois entraient bien dans la partie, et, dès la 10ème minute, une frappe de vingt-cinq mètres de Marwan Ouroui flirtait avec le poteau gauche. Ce même Marwan Ouroui, de l'entrée des six mètres, à la réception d'un centre de Marwann N'Zuzi, tirait au-dessus. A la demi-heure, une tête de Rossi Bozi inquiétait la défense locale. La mi-temps survenait sur ce score nul et vierge.
Lors du deuxième acte, les Stéphanois étalaient toujours la même domination. Vers l'heure de jeu, une double action de Rossi Bozi et Marwann N'Zuzi échouait de peu. Faisant preuve de patience, et ne baissant pas d'intensité les Verts se voyaient récompensés en toute fin de rencontre. Mohamed Moueffek tirait un coup-franc excentré qui provoquait un cafouillage dans la surface. Nail Vernet reprenait une première fois, sa frappe était repoussée, et finalement, le ballon revenait sur Mohamed Moueffek, qui avait bien suivi, et, qui, au milieu d'une marée de jambes, frappait en force pour inscrire l'unique but de la partie. (0-1, 86ème)
Au classement, les Verts sont 4èmes à deux points des leaders Roannais Foot et Villefranche FC.

La réaction de Sylvain Gibert : "Nous avons fait un match très appliqué sur un un petit terrain synthétique assez dur. Nous avons fait une bonne entame mais nous n'avons pas converti nos occasions qui nous auraient rendus plus sereins. Nous avons manqué d'efficacité et de justesse dans le dernier geste. J'ai demandé aux joueurs de continuer avec les mêmes intentions. Lors de la deuxième mi-temps, nous avons eu une grosse possession de balle et rarement été mis en danger. Nous avons eu encore de belles occasions et avons su être patients pour l'emporter finalement en fin de match."  

La composition : Bourbia - Monteiro (Alpha N'Gongar, 80ème), Vernet (cap), Abdellaoui, Alpha N'Gongar (Gonnet, 55ème) - Bouyadel, Marwan Ouroui (Ngongolo, 80ème) , Ngongolo (M.Moueffek, 60ème) - N'Zuzi, Bozi (Merat, 55ème), N'Joya N'Gapout. 

U19 : chanceux et victorieux

13/10/2019

Les U19 ont difficilement dominé le Sporting Club de Toulon cet après-midi à l'Etrat.

Les Verts se sont très rapidement créés une belle occasion de but avant de commencer à bafouiller leur football. Une percussion balle au pied de Lucas Calodat dans la surface de réparation toulonnaise a néanmoins permis aux Stéphanois d'obtenir un penalty transformé par Saidou Sow (photo) (1-0, 75e). Les Verts ont ensuite été mis en difficulté par la pression varoise mais ont tenu ce résultat comme ils ont pu.

Grâce à cette victoire peu convaincante, ils offrent la première place du Groupe D comme cadeau d'anniversaire à leur coach Jean-Luc Dogon.

 

La composition : Bariol - Durivaux, Leleu, Sow, Roubat (Bakayoko, 20e) - Saban, Mouton, Calodat - Urie (Vénus, 75e), Messili (Bonnemain, 65e), Sidibé.

 

La réaction de Jean-Luc Dogon : "Après une belle situation à la première minute, notre jeu s'est effrité. Ce n'était vraiment pas bon, ils ont frappé la barre, on aurait pu prendre des buts. Ce n'était vraiment pas suffisant. On n'a pas mérité de gagner."

 

Crédit photo : asse.fr

Ce Christophe lui en rappelle un autre

13/10/2019
Image

Après avoir fait monter Amiens (en L1) et Luzenac (en National puis en L2 avant que le club ariégeois se fasse injustement démolir par les instances), l'ancien supporter des Verts Christophe Pélissier a bon espoir de faire remonter dans l'élite le FC Lorient, leader de L2 après 10 journées avec 3 points d'avance sur le RC Lens de Philippe Montanier et 6 sur le FC Sochaux de Papou Paye.

Elevé au Get27, le natif de Revel est très apprécié par les Merlus, à commencer par leur capitaine Fabien Lemoine, qui s'est confié au quotidien Ouest-France.

"Dès le début, Christophe Pélissier a accentué sur la mentalité, l'état d'esprit du groupe et pas forcément sur l'aspect technico-tactique. Tout le monde dans le vestiaire adhère et est sur la même longueur d'onde. Ce n'est pas évident et pas donné à tout le monde d'avoir un discours d'avant-match qui transcende ton vestiaire. Mais le coach nous donne beaucoup de confiance. On a envie d'aller au front par rapport à ce qu'il nous transmet.

Il y a le fait d'entraîner, de faire des choix tactiques, mais il y a humainement ce qu'il apporte : c'est très bon. Cela donne de l'énergie hyper positive dans la préparation de la rencontre. C'est rare les débuts de match où l'on ronronne, souvent, il y a beaucoup de gaz. Je me souviens de discours de Christophe Galtier avant les derbies, c'était quelque chose. Tout le temps il trouvait des mots différents qui te titillaient au plus profond. Avec Christophe Pelissier, il y a des choses un peu similaires qui te donnent envie d'aller jouer."

 

Crédit photo : L'Equipe

U17 : les Verts tenus en échec par la lanterne rouge

13/10/2019
Image

Antépénultièmes, les U17 ont fait un inquiétant match nul et vierge sur le terrain de la lanterne rouge Montluçon, qui n'avait pris qu'un petit point cette saison.

Dominateurs mais terriblement inefficaces, les Stéphanois n'ont pas réussi à scorer face à la plus mauvaise défense du groupe (24 pions encaissés).

Alors que les vilains leaders ont remporté tous leurs matches depuis le début de saison, les Stéphanois ne comptent que sept petits points après huit journées.

La compo : Jammes (photo) - Hilaire, Boli, Kinunga, Ahmane - Gourna, Gauthier (Morel, 59'), Watel - Lhery, Seda Mfukumoko (Othman, 74'), Mukanya.

La réaction de Patrick Moreau : "On n'a pas été mis en danger mais on a manqué de réalisme offensif. On a eu quatre ou cinq occasions par mi-temps mais hélas on n'a pas réussi à en convertir une seule..."

Vagner et Kenny font banquette contre Payet

13/10/2019
Image

Buteur (et titulaire à l'instar de Kenny) il y a trois jours contre le Togo, Vagner est resté comme son coéquipier nancéien sur le banc ce dimanche lors du match nul 1-1 du Cap-Vert contre l'OM. Comme le rapporte le site officiel des Requins Bleus, c'est Dimitri Payet qui a égalisé sur péno lors de cette rencontre disputée à huis clos à La Commanderie.

Le numéro 10 phocéen, qui a pris 4 matches de suspension pour avoir insulté Amaury Delerue dans le temps additionnel de son match nul contre Montpellier, devrait retrouver la compétition le 27 octobre prochain contre le QSG au Parc des Princes.

KMP, la rechute ? (2)

13/10/2019

Blessé au genou gauche hier matin lors d'une opposition à l'entraînement, Kévin Monnet-Paquet va passer des examens lundi ou mardi selon France Bleu Loire.

Crédit photo : ASSE.

Les Amazones sont renversantes

13/10/2019
Image

Vous avez pu suivre la rencontre en direct sur notre forum grâce au potonaute ForeverGreen (envoyé spécial à La Licorne) et à son minutieux relais Nemo42 : poursuivant leur parcours sans faute, les Amazones se sont imposées 2-1 contre l'antépénultième Amiens et conservent leur première place.

Contre le cours du jeu, les Vertes ont encaissé sur penalty leur premier pion de la saison à la 24e minute de jeu. Mais les Picardes n'ont pas été fatales aux Stéphanoises. Après le but égalisateur inscrit de la tête par Pilar Khoury sur un centre de Ninon Blanchard peu avant l'heure de jeu, Lalia Storti a raté à la 71e un penalty obtenu par Kelly Gago. Cette dernière a obtenu un nouveau peno dix minutes plus tard, cette fois transformé sans trembler par Ninon Blanchard (photo).

Verot aime les Verts

13/10/2019
Image

Arrière petit-fils du fondateur Jean, petit-fils de l'illustre Pierre (sacré Meilleur Ouvrier de France en 1976) et fils de Gilles, qui a transféré cette vénérable charcuterie d'exception à Paris, Nicolas Verot (26 ans) perpétue la tradition familiale sans oublier ses racines stéphanoises, comme il l'explique aujourd'hui dans Le Progrès. Extraits.

"J’aurais vraiment aimé pouvoir connaître le magasin qui se situait en face des Arcades. C’était la plus grande charcuterie de Saint-Étienne et la plus grande cave de Rhône-Alpes. Ce magasin, c’était juste incroyable avec une profusion de beaux et bons produits. C’était plus qu’un commerce, c’était une institution. Ma grand-mère m'en a beaucoup parlé, c’est elle qui me transmet cette mémoire.

Ce n’est pas parce que nous sommes à Paris que nous avons tourné la page. Je retourne souvent à Saint-Étienne. Mon frère et moi sommes stéphanois de cœur. Ce n'est pas d'actualité, mais pouvoir proposer de la charcuterie Verot à Saint-Étienne, ce serait un clin d’œil. J’aimerais bien rendre à cette ville ce qu’elle a nous a donné.

Dans ma vie, j’ai deux passions, le foot et la gastronomie, deux choses qui me rapprochent de Saint-Étienne. Les Verts, c’est important pour moi, et les produits de la maison Verot s’appuient sur le pâté en croûte et le saucisson sec qui sont un héritage de la maison de la rue du Président-Wilson. À Paris, le saucisson sec, ce n’est pas aussi important qu’à Saint-Étienne. Je ne sais pas trop comment l’expliquer."

La Coupe est pleine de buts pour nos ex

13/10/2019
Image
 

Six joueurs formés à l'ASSE ont marqué hier lors lors du 5e tour de la Coupe de France.

Auteur d'un doublé, Rayan Ech Chergui a permis à Saint-Chamond (R2) de battre 4-3 une équipe de Thiers évoluant deux divisions au-dessus (N3) malgré la réduction du score de Benjamin Aulagnier

Victor Dutreive a également claqué deux pions lors de l'écrasante victoire (6-3) de Limonest (N3) sur le terrain de l'US Davézieux Vidalon (District).

De la tête, Jessim Mahaya a marqué le premier but du large succès (4-0) de Saint-Priest (N2) sur le terrain de Rhône Vallées (R1). Son ancien coéquipier stéphanois Elian Tack a inscrit à la 95e le but de la victoire (3-2) de Bourgoin-Jallieu (N3) contre Echirolles (R1).

A la 90e minute, Akim Orinel a scellé le succès (2-0) de Fréjus Saint-Raphaël (N2) contre Villefranche-Saint-Jean-Beaulieu (N3).

Blaise, un bonheur pour un entraîneur

13/10/2019
Image

Leader de la Série A avec la Juventus de Turin, l'ancien milieu de terrain stéphanois Blaise Matuidi (32 ans), qui a fêté avant-hier sa 83e sélection en équipe de France par une courte mais préciseuse victoire en Islande, a droit aux éloges de ses anciens entraîneurs dans la Pravda du jour. Extraits.

Christophe Galtier :

"Il peut jouer à trois postes : milieu, latéral gauche et même défenseur central. A Saint-Etienne, c'était un jeune très robuste, capable d'absorber des charges de travail incroyables et de s'adapter très vite au poste qu'on lui demandait d'occuper. C'est un bonheur pour un entraîneur. Il a su conserver ce qui était son point fort : gratter des ballons. Avec lui, le mot gratter prend justement tout son sens. Il a aussi cette capacité à répéter les sprints longs. En revanche, il lui manque toujours le jeu long, selon moi, le renversement du pied gauche. Je me souviens d'une discussion que j'avais eue avec Laurent Blanc en 2009, alors qu'il entraînait Bordeaux et moi Saint-Étienne. Il m'avait dit, à l'époque : ''Le premier joueur que je prends chez toi, c'est Matuidi.'' Quand Blaise a été transféré à Paris, il n'y a pas une seule personne dans mon staff qui m'ait dit qu'il ne jouerait pas. Il imprime tellement vite..."

Laurent Blanc :

"Blaise fait partie de ces indispensables dans une équipe et dans un effectif, pas seulement parce que c'est un bon garçon, mais parce qu'il a de vraies qualités footballistiques. Il a d'abord une force mentale que peu de joueurs ont, et une incroyable force de travail. Il est capable de répéter les efforts à haute intensité comme pas grand monde. C'est vrai qu'au début à Paris, il n'avait pas la technicité des autres. Mais à force d'évoluer aux côtés de joueurs comme Thiago Motta, Marco Verratti, Zlatan Ibrahimovic, il a énormément progressé. Vous savez, les toros, ça ne paraît pas grand-chose comme ça. Mais quand vous passez votre temps au milieu à courir après le ballon, vous faites attention à ne plus trop y retourner ensuite. Quand je vois que Sarri le compare à Ronaldo, aujourd'hui, dans l'importance que Blaise a à la Juve, je me dis qu'avec l'âge, ce garçon se bonifie."

 

Crédit photo : foot365

Le Petit Poulet et le Sultan

12/10/2019

Tiesco Le Sultan Rebel, artiste chanteur, auteur-compositeur, animateur Dj producteur et promoteur de spectacle franco-ivoirien nous apprend, sur un réseau social qu'il est poursuivi sur le terrain judiciaire par Max-Alain Gradel
L’affaire dont on ignore les prémices, serait née suite à une vidéo publiée par Tiesco Le Sultan Rebel et dont la teneur n’aurait pas plu à l'ancien Vert. Le Conseil Juridique du footballeur professionnel ivoirien s'en est donc saisi. Les avocats du footballeur ont porté plainte contre le chanteur, lui aussi ivoirien, pour les chefs d'accusation suivants : injures publiques, diffamation, chantage et tentative d'extorsion de fonds.

 

 

Un Maïga peut en cacher un autre

12/10/2019
Image

Petit frère de l'ancien Vert et actuel Grenat Habib Maïga, Abdul Abass Maïga (18 ans) a annoncé aujourd'hui sur son compte Instagram sa signature à l'ASSE. Né en 2001, ce milieu de terrain un peu plus offensif que l'actuel messin compte plusieurs sélections avec les Eléphanteaux. Si son contrat ne devrait pas être homologué avant la fin de l'année, le joueur de l'USC Bassam a fait l'objet d'un reportage diffusé par Le Kpakpato Sportif en mai 2018.

Merci au potonaute thomas99 pour l'info

Z bat la Suède

12/10/2019
Image

Un an et demi après sa dernière apparition en équipe de France U20, Zaydou Youssouf a battu la Suède 1-0 en début de soirée lors d'un match amical à Marbella (Espagne).

Moukoudi tient en échec la Tunisie

12/10/2019
Image

Harod Moukoudi a fait sa première apparition avec les Lions Indomptables ce soir en amical à Radès lors d'un match nul et vierge contre des Aigles de Carthage encore privés de Wahbi Khazri, qui a marqué un but de quarante mètres en fin de matinée lors d'une opposition à L'Etrat.

Le défenseur central camerounais des Verts est entré en jeu à la 66e à la place du joueur de La Gantoise Michael Ngadeu Ngadjui. Il a joué aux côtés d'un certain Paul-Georges Ntep, rappelé en sélection malgré son piètre début de saison (3 matches, 0 but) avec la lanterne rouge du championnat turc Kayserispor.

Holà Elie !

12/10/2019
Image

Selon Sud Radio, Elie Baup (64 ans) a fait le forcing pour essayer de succéder à Ghislain Printant sur le banc stéphanois. Entraîneur des Verts de 1994 à février 1996 puis de 2004 à 2006, il tente désormais un autre come back à Toulouse même si Antoine Kombouaré et Jocelyn Gourvennec semblent mieux placés pour succéder à Alain Casanova. Pour rappel, le natif de Saint-Gaudens n'a plus entraîné depuis qu'il s'est fait virer de l'OM en décembre 2013. Il officie depuis en tant que consultant sur beIN Sports.

L'ASSE remet Aulas à sa place

12/10/2019
Image

"On se retrouve dans une situation juridique particulière et on ne se débrouille pas trop mal sur les ruptures de contrat. On ne veut pas faire comme notre voisin stéphanois et s'en mordre les doigts. Car ça peut coûter cher en transaction..." avait déclaré le président des vilains avant-hier soir sur la chaîne de la Pravda.

Dans un comnuniqué publié en fin de matinée, l'ASSE a répondu au ramenard banlieusard.

"L’AS Saint-Etienne s’étonne des propos inadmissibles tenus récemment dans les médias par Jean-Michel Aulas concernant les décisions qu’elle a pu prendre avant le derby. Le club l’invite à se concentrer uniquement sur la gestion de ses problèmes, notamment la mise à l’écart de son entraîneur à l’issue de la dernière défaite de Lyon."

 

Crédit photo : Ouest France

KMP, la rechute ?

12/10/2019
Image
 
Alors qu'il était sur le banc dimanche dernier après plus de sept mois d'indisponibilité, Kévin Monnet-Paquet s'est blessé au genou gauche ce matin lors d'une opposition à l'entraînement. "Et ça a l'air sérieux" commente le potonaute Yacine, qui a assisté pétrifié à la scène à L'Etrat... Pour rappel, c'est à ce même genou que le numéro 22 des Verts s'était fait les croisés le 17 février dernier à la fin du match contre le QSG.

Curko soutient Roro

12/10/2019
Image

Dans une interview à écouter sur le site Dessous de Verts, Ivan Curkovic affiche son soutien à Roland Romeyer.

"Roland Romeyer, c'est quelqu'un que j'apprécié énormément. Avec sa politique très sage, une politique de club adaptée, mesurée, Saint-Etienne fait le maximum. Des clubs ont des budgets avec des centaines de millions d'euros, des budgets bien plus importants que Saint-Etienne. Mais les Verts ont toujours leurs places dans les trois, quatre ou cinq premiers pour jouer la Coupe d'Europe. A Saint-Etienne il n'y a pas de folie, c'est un club guidé très sagement, ce que j'apprécie énormément. Saint-Etienne actuellement est très bien conduit, très bien guidé par l'homme qui est à la tête de ce club.

Par rapport à l'époque où je jouais, le football a changé. Il a toujours été un sport très commercial, maintenant c'est multiplié par je ne sais pas combien... Je me pose des questions, où ça va s'arrêter ? L'argent est envahissant, est-ce que ça va dans le mauvais sens ? Les transferts de plusieurs centaines de millions d'euros, la Chine qui s'est ouverte... L'aspect financier du football m'inquiète un petit peu. C'est pour ça que j'apprécie beaucoup ce que font les dirigeants de l'ASSE. Les deux présidents gèrent ce club avec beaucoup de sagesse, avec beaucoup d'attention pour ne pas aller dans un sens où on ne peut pas revenir."

 

Crédit photo : ASSE

Partager