home

Khazri ne s'enflamme pas

24/09/2018
Image

S'il savoure le succès contre Caen, Wahbi Khazri refuse de s'enflammer dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"A la pause le coach a eu les mots justes. Il a été très positif, cela nous a fait énormément de bien. Il faut retenir notre bonne deuxième mi-temps. On mérite notre victoire. On n’est pas le PSG mais on a de bons joueurs capables de faire de belles choses lorsqu’on y met tous du sien, comme on l’a vu en deuxième mi-temps. On est allé chercher les Caennais un peu plus haut, on a mis plus de rythme pour les faire douter. e ne sais pas si ce match peut servir de déclic, on ne va pas s’enflammer mais on est content de notre réaction. Il faudra juste s’appuyer là-dessus lors des prochains matches. On a de grosses qualités et si on fait des efforts tous ensemble, on est capable de faire de belles choses."

Salibur se libère

24/09/2018
Image

Excellent avant-hier soir à Geoffroy-Guichard, Yannis Salibur commente la victoire contre Caen dans Le Progrès du jour. Extraits.

"Je commence à connaître les gars, c’est plus facile. Cela ira de mieux en mieux avec le temps. On a eu pas mal de déchets en première mi-temps. Le penalty nous libère, après nous avons déroulé. A la mi-temps, le coach nous a demandé de ne pas nous affoler si nous voulions l’emporter. Il nous a apporté de la sérénité. Il nous a dit que si on appuyait un peu plus nos actions, on pouvait non seulement égaliser mais gagner. J’ai hâte de marquer mon premier but avec le maillot stéphanois sur le dos. Cela aurait été bien de le faire devant le Kop. Les supporters ont joué leur rôle, ils nous ont poussés. C’est un plaisir de jouer devant autant de spectateurs. Ils nous ont soutenus jusqu’à la fin, ce qui nous a donné un peu plus de force. Cette victoire va nous faire beaucoup de bien pour la suite, pour la confiance."

 

 

Pas convaincant mais on vainc Caen

24/09/2018
Image

Robert Herbin revient sur la victoire des Verts contre Caen dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"Le résultat est positif mais ce ne fut pas un match enthousiasmant, rythmé. Durant la première mi-temps, cela ronronnait, je ne sais pas pour quelles raisons. J’ai toujours eu pour habitude de commencer les matches tambour battant pendant un quart d’heure avant de récupérer. Ce n’est pas ce qui se passe actuellement. Il me semble que cette équipe est encore à la recherche d’une certaine assurance. Pour l’instant, elle donne l’impression de se chercher. Les Verts ont eu une belle réaction en deuxième mi-temps avec, cependant, encore un peu de confusion. Le jeune Nordin a fait preuve d’audace, de détermination. C’est encourageant. Par contre, Hamouma ne m’a pas paru dans son assiette. On avait le sentiment qu’il était déconnecté du reste de l’équipe. Il n’était pas dans le coup du tout."

Kolo dans l'équipe type

24/09/2018
Image

Timothée Kolodziejczak (1 but, 1 tir, 1 cadré, 4 dégagements défensifs) fait partie de l'équipe type de la 6e journée selon la Pravda du jour.

Bernardoni - Meunier, Fonte, Denayer, Kolodziejczak - Ndombele, Verratti, Thiago Mendes - Traoré, Falcao, Kamano.

Pour rappel, la recrue défensive des Verts avait déjà été récompensée par le quotidien sportif après son match contre Guingamp.

Bakary courtisé

24/09/2018

 

Le contrat de Bakary Sako avec Crystal Palace a pris fin en juin dernier, mais l'ancien Stéphanois ne semble pas manquer de courtisans. On a évoqué Nottingham Forest et West Bromwich Albion.

Le site HTC évoque de nouveau l'intérêt des Baggies (West Bromwich Albion). Leur manager, Darren Moore, affirme même que Bakary Sako s'entraîne déjà dans son club. Mais, ce dernier a laissé un tel souvenir durant les trois années (2012-2015) passées à Wolverhampton que les Wolves verraient d'un très bon oeil le retour de l'international malien.

Ça stagne !

23/09/2018

La moyenne d'abonnés depuis la saison 2009-2010 (Source : Sportune.fr)

 

 

Décidément, la moyenne d'abonnés à Geoffroy Guichard a du mal à décoller, malgré la rénovation du stade et l'effet Coupe du monde. Comme nous vous le disions la semaine dernière, elle se situe à 14 010, soit légèrement moins que la saison passée. Sur le graphique du site sportune.fr, on constate que cette saison se situe dans la moyenne des dix dernières années, marquées par des chiffres bas durant la rénovation du stade (autour de 12 000), et par des chiffres plus hauts lors des années de campagne européenne (entre 17 000 et 18 000). Le cap espéré des 20 000 abonnés semble encore inaccessible. On constate même une chute constante depuis la saison 2014-2015 : plus que les campagnes de marketing, les résultats et la qualité du jeu pourront inverser ces tendance baissière !

Les prêtés pas à la fête

23/09/2018
Image

Entré en jeu à trois minutes de la fin il y a cinq jours en match en retard de la 4e journée remporté 1-0 par le HSV sur le terrain de Dresde, Léo Lacroix a joué aujourd'hui à domicile toute la rencontre de la 6e journée Ligue 2 allemande qui opposait son club de Hambourg à Regensburg. Dans un match qui a tourné au désastre pour son équipe, battue 0-5, le défenseur suisse a légèrement dévié le ballon dans ses propres filets sur le deuxième but et a écopé d'un carton jaune après le quatrième. Cette défaite a sûrement rappelé, chez les plus anciens supporters, la douloureuse défaite, subie sur ce même score, il y a bientôt 38 ans, contre l'ASSE en Coupe de l'UEFA. Au classement, Hambourg reste 2ème derrière Cologne.


Alexandros Katranis a encore ciré le banc dans le match de Jupiter pro League qui a vu Mouscron prendre un nouveau point à Lokeren (match nul 0-0). Le Royal Exel Mouscron reste lanterne rouge.

Oussama Tannane, même s'il a joué tout le match, n'a sûrement pas la banane après la défaite de son club, le FC Utrecht, battu par Feyenoord Rotterdam (1-0, but de Robin Van Persie).

Jorginho, a eu, du banc de touche, le loisir de voir son équipe le CSKA Sofia s'imposer chez OFK Boteo Vratsa (0-2) et conforter ainsi son fauteuil de leader.

Dans le championnat de L2, Franck Honorat, titulaire, a obtenu un honorable match nul (0-0) avec Clermont Foot sur la pelouse du Lorient de l'ancien Vert, Fabien Lemoine. Le néo-Stéphanois s'est illustré à la 32ème par un très bon retour défensif sur une attaque lorientaise, à la 38ème, par un superbe travail sur l'aile droite, ponctué par un centre en retrait que Pereira Lage faillit convertir, à la 54ème par un excellent service pour Alassane N'Diaye, à la 68ème par un débordement suivi d'un centre en retrait. Les Clermontois occupent la 8ème place d'un classement toujours dominé par le FC Metz (Habib Maïga, en convalescence n'a pas pris part à la rencontre), qui a, toutefois subi sa première défaite à Charléty, contre le Paris FC de Dylan Saint-Louis.

Enfin, en championnat National, Alexis Guendouz, titularisé pour la troisième fois dans les cages, a permis à son club de Pau (16ème) de l'emporter sur le terrain du FC Tours (1-2). Auteur d'une parade décisive à 0-0, il n'a rien pu faire sur l'unique but marqué par les hommes de René Lobello.

Rayan Souici, qui a joué l'intégralité de la rencontre, n'a pas pu empêcher la défaite de l'Entente Sannois Saint-Gratien (12ème) sur le terrain du leader lavallois (2-0).

Amaury l'arbitre !

23/09/2018
Image

 

Amaury Delerue, qui avait arbitré la victoire de Sainté contre Guingamp lors de la première journée le 11 août dernier, sera encore au sifflet ce mardi à 21h00 au Stadium pour le match qui opposera les Violets aux Verts. Pour rappel, cet agrégé d'EPS âgé de 41 ans avait fait péter les plombs à Roro la saison dernière en expulsant Stéphane Ruffier contre Monaco.

U17R : pas de bol à Echirolles

23/09/2018

C'était le premier match pour Yanis Fethiddine (au centre), arrivé de Caen cet été.

C'était aujourd'hui le match au sommet de la poule B du championnat R2 entre les deux leaders. Le FC Echirolles, large vainqueur de l'Etrat (3-0) et de Viriat CS (5-1) recevait les jeunes de Kevin De Jesus qui l'avaient emporté sur St Genis-Laval (3-2) et sur Valserine FC (4-0). Les deux formations n'ont pu se départager et en sont restés sur un score nul et vierge. Elles restent donc au coude à coude, en tête du classement, avec l'AS Miserieux Trevoux.

Ce fut un match fermé, dominé dans l'ensemble par les Stéphanois, monopolisant le ballon en 1ère mi-temps, étalant un bon jeu collectif, mais stérile. En seconde période, ils se montraient plus conquérants, utilisant largement les côtés, mais les centres en retrait au sol ne trouvèrent pas preneurs. Ils ne furent que rarement mis en danger par l'équipe iséroise, si ce n'est sur un coup-franc en première mi-temps et sur quelques contres en deuxième.

La composition : Bourbia - Ahmane, Bendriss, Bouyadel (Yahiaoui 55ème) - E. Mouton, Fethiddine (Grillet 45ème), Monteiro, Morel, Diallo - Mukanya (Hilaire 50ème), Bozi.

La réaction de Kevin De Jesus : "Ce match opposait des équipes qui avaient gagné leurs deux premiers matchs, et il était important pour elles, même si ce n'est que le début du championnat, de rester sur cette dynamique. Nous ne sommes pas parvenus à l'emporter mais je retiens des points positifs. Nous sommes tombés sur un adversaire valeureux, athlétiquement fort, et nous avons su répondre à ce défi physique, ce qui est une bonne chose. Nous avons eu une possession supérieure, mais nous n'avons pas su concrétiser nos occasions, notamment en deuxième mi-temps, face à cette équipe qui n'avait encaissé qu'un seul but jusqu'à présent."

 

Janko enquille

23/09/2018
Image

Alors que Kévin Malcuit reste scotché sur le banc depuis le début de saison du Napoli, un autre ancien latéral droit stéphanois a retrouvé du temps de jeu depuis huit jours. Poussé vers la sortie par Jean-Louis Gasset et n'entrant pas dans les plans de Sergio Conceiçao au FC Porto, Saidy Janko vient de jouer intégralement trois matches de Championship (L2 anglaise) avec Nottingham Forest : après avoir fait un bon nul à Swansea, le latéral suisse a enquillé deux victoires contre Sheffield Wesneday et Rotterham.

L'ancien numéro 15 des Verts s'est confié aujourd'hui dans le Nottingham Post. Extraits.

"J'étais un peu dans le pétrin à Porto, mais je suis heureux ici, je veux juste jouer mon football pour Nottingham Forest. Je crois que je n'avais plus joué depuis avril voire mars dernier [ndp2 : il avait joué les 5 dernières minutes de la victoire à la Meinau le 14 avril]. J'ai donc été surpris d'être titularisé à Swansea. Je m'étais maintenu en forme, mais rien ne remplace la compétition. Je viens d'enchaîner trois matches en une semaine, c'est fou ! Je suis prêté mais j'apprécierais de rester ici. Pour l'instant, je suis juste là pour amliorer l'équipe, prendre des points et viser une place pour les play-offs d'accession en Premiear League. On ambitionne de monter, je pense qu'on a les moyens d'y arriver car on a une équipe de qualité. On s'entraîne dur, les remplaçants veulent gagner leur place, les titulaires veut conserver la leur. On bataille mais il y a une super ambiance, on s'entraide."

U17N : Sainté balance son avance à Valence

23/09/2018
Image

Les U17 nationaux ont concédé un match nul décevant cet après-midi sur le terrain de l'Olympique de Valence, club partenaire de l'ASSE.

Médiocres, les Verts n'ont eu qu'une seule occasion avant la pause, par l'intermédiaire de Yanis Lhery. Suite à une grosse erreur de relance de la défense, Nabil Ouennas a permis aux Stéphanois de reganer les vestiaires sur un score nul et vierge à la pause. Yanis Lhery (photo) a ouvert le score à l'heure de jeu sur un penalty qu'il a lui même obtenu en se faisant ceinturer. Les Verts ont eu quatre balles de break mais les locaux ont été sauvé tantôt par le poteau (tir d'Abdoulaye Sidibé), les parades de leur gardien et la maladresse des attaquants stéphanois. Réduits à dix suite à l'expulsion très sévère de Naïl Vernet à la 79e, les Verts ont craqué à la 86e.

La compo : Ouennas - Djile, Sow, Vernet, Calodat - Gourna (Ahm. Sidibé, 61), Fakili (Mongelli, 70'), Bonnemain - Abd. Sidibé, Lhery, Rivera (Saban, 42').

La réaction de Christophe Chaintreuil : "On a été très moyens dans le jeu. On n'a pas été bons dans le jeu aujourd'hui. Individuellement, on a eu pas mal de situations intéressantes mais on a manqué d'efficacité."

U19 : posséder n'est pas gagner

23/09/2018

Azdine Bellackdar a égalisé en fin de première période.

 

Les U19 ont concédé le match nul aux Marseillais en début d'après-midi à l'Etrat malgré une grosse possession de balle.

Organisés en bloc bas dès le début de la rencontre, les Marseillais ont profité d'une mauvaise relance au pied d'Etienne Green pour ouvrir la marque (0-1, 13e). Les Verts se sont ensuite procurés quelques occasions de revenir au score notamment par Tyron Tormin et Bilal Benkhedim mais ont globalement éprouvé des difficultés à mettre réellement en danger les Olympiens. Malgré tout à la suite d'un coup-franc de Baptiste Gabard repoussé par le poteau, Azdine Bellakhdar a égalisé juste avant la pause (1-1, 43e).

En deuxième période la domination stéphanoise est demeurée sans partage. Les Verts ont tenté de plus passer par les côtés pour contourner le solide bloc marseillais. Ils y sont parfois parvenus, ont délivré quelques bons centres, mais ce ne fut pas suffisant pour emporter la décision.

 

La composition : Green - Leleux, Halaimia, Tshibuabua, Mezaber - Kiran (Roubat, 60e), Aymar, Gabard - Tormin (Seddiki, 70e), Benkhedim (Messili, 75e), Bellakhdar.

 

La réaction de Razik Nedder : "On a eu la maîtrise du ballon, la maîtrise du jeu sans parvenir à l'emporter ce qui est dans la continuité de nos derniers matchs. On a fait face à un adervsaire organisé en bloc bas avec des joueurs dynamiques et athlétiques, et c'est difficile de trouver des solutions dans ces conditions. On a manqué de rythme dans les passes, on a été trop ronronnant dans la circulation de balle pour être très dangereux. Le but casquette qu'on prend a en plus renforcé les intentions marseillaises. Mais on ne peut pas demander à notre gardien d'être très joueur, de toucher beaucoup de ballons au pied et lui tomber dessus quand il fait une erreur. Je pense qu'on a battu des records en termes de possession aujourd'hui mais ce n'est pas un but en soi. Il faut qu'on apprenne à transformer ça en victoire. C'est frustrant mais formateur car ce que les Marseillais nous ont proposé aujourd'hui c'est le schéma le plus difficile à contourner en football."

Khazri a encore jauni

23/09/2018
Image

Les deux buteurs stéphanois ont pris un carton jaune hier soir à Geoffroy-Guichard. S'il s'agit de la première biscotte de la saison pour Timothée Kolodziejczak, c'est déjà la quatrième en six rencontres pour Wahbi Khazri, suspendu mardi à Toulouse. Dans son incontournable tableau des cartons, le potonaute ozzy nous rappelle que Neven Subotic et Ole Selanes restent sous la menace d'une suspension.


Image

Les Mbengue aiment se flinguer

23/09/2018
Image   Image

 

Il s'appelle Mbengue, est latéral et sénégalais. Mais contrairement à notre Cheikh, devenu lofteur pour avoir trop fait de boulettes, le prénommé Adama était titulaire hier soir dans la défense caennaise. Fautif sur le péno égalisateur obtenu par Salibur et responsable du corner très évitable qui a conduit Kolo à marquer le but victorieux le plus laid de l'histoire, le numéro 22 du Stade Malherbe est le principal artisan du succès des Verts selon Ouest-France, pas tendre avec le coéquipier de Paul Baysse.

 

"Le flop ? Adama Mbengue. Préféré à Emmanuel Imorou, il n'as pas marqué de points hier dans le Forez. D'ailleurs, son début de saison est globalement décevant. Côté gauche, il a trop écopé défensivement, et les Stéphanois semblaient l'avoir ciblé dès le départ. On se souvient que Fabien Mercadal aurait vu d'un très bon oeil le renfort d'un latéral gauche en fin de mercato. Pas sûr que la prestation de Mbengue l'ait rassuré hier pour la suite des évènements..."

Cabell'a de belles stats

23/09/2018
Image

S'il n'a pas été décisif hier soir, Rémy Cabella est selon Opta le joueur du match à Geoffroy-Guichard qui a réussi le plus de passes dans les 30 mètres adverses (27), le plus de passes ayant amené un tir (6). Le numéro 7 des Verts est aussi celui qui a récupéré le plus de ballons en attaque (3) et qui a réussi le plus de tacles (5). L'ancien marseillais est en outre deuxième au nombre de duels remportés (11).

Tout simplement dégueulasse !

23/09/2018
Image

Selon le sympathique gardien caennais Brice Samba, interrogé en zone mixte hier soir à Geoffroy-Guichard, le premier quart d'heure de la seconde période des Malherbistes a la même saveur que le ragoût mangé par Jean Yanne dans le fim de Claude Chabrol "Que la bête meure".

"Il a été tout simplement dégueulasse. On se met tous en-dedans. Franchement, on a réveillé cette équipe de Saint-Etienne. Par rapport à la première mi-temps qu'on a réalisée, c'est dommage. C'est du gâchis. On s'est plombé le match les quinze première minutes de la seconde période. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. L'entame a été dégueulasse, il faut le dire. C'est là qu'on prend ces deux buts-là. Il y a des faits de jeu qui ne nous avantagent pas, deux blessures au poste de défenseur central en première mi-temps. Mais ce n'est pas une excuse. On se doit de mieux engager la deuxième mi-temps. Le but victorieux des Verts ? C'est le bordel, tout simplement. Il y a Paul qui est couché sur le ballon, on ne voit pas le ballon. Mais ça ne part même pas de là, ça part du corner que l'on peut éviter."

De la réussite pour Loïc

23/09/2018
Image

Le capitaine des Verts commente la victoire d'hier soir dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"On prend un but un peu sur un coup du sort. On n’était pas spécialement en danger. On a fait une première mi-temps un peu timide où on a péché dans la dernière passe. On a plutôt bien maîtrisé la première mi-temps mais il a manqué ce dernier geste, un peu de présence. Il y a eu un peu de précipitation aussi. Mais l’état d’esprit était bon et on a eu la bonne réaction en deuxième mi-temps. On a montré qu’on voulait cette victoire et on est allé la chercher. En première mi-temps, on les a un peu usés avec des joueurs de couloir qui ont beaucoup défendu, le penalty vient d’un côté. En deuxième, on les a un peu étouffés. Il fallait de la réussite, on n’en avait pas eu beaucoup jusque-là. Elle a tourné. C’est bien."

Les kops au top

23/09/2018

Dans sa dernière édition caennaise, Ouest-France met nos kops dans son top.

"Un stade avec des kops, c'est mieux. En ce moment, la mode est aux stades à moitié vide, ou aux matches à huis clos. Hier, on s'est rappelé que le foot, c'est plus sympa avec du monde dans les tribunes, et sans punition des instances. Le retour des kops stéphanois, qui revenaient de suspension et étaient au complet pour la première fois de la saison, ont offert des chants et de l'ambiance continue à Geoffroy-Guichard. On parie que les joueurs ont apprécié eux aussi."

Mention spéciale aux Magic Fans, qui ont réalisé un magnifique tifo pour fêter les 85 ans du club comme l'attestent ces clichés mis en ligne sur le site Furania Photos.

Image

Image

Image

Nordin prêt à jouer la prolongation

23/09/2018
Image

Alors qu'il avait dû se contenter de miettes en L1 depuis le début de saison (il était entré en jeu à la 91e contre Guingamp et à la 86e contre Montpellier), Arnaud Nordin a brillé hier soir dès son entrée en jeu à la 72e minute. S'il a remplacé le meilleur des 22 titulaires (Yannis Salibur), le numéro 18 des Verts a été percutant et brillant. "Arnaud est super bien rentré et il fait de grosses différences sur le côté droit" a souligné Wahbi Khazri en zone mixte. "Il faut des extérieurs qui dynamitent par du dribble ou qui arrivent de l'extérieur. Avec Nordin, ça laisse une solution supplémentaire vu la proximité des autres matches" s'est réjoui Jean-Louis Gasset.

Actuellement sous contrat avec l'ASSE jusqu'en 2019, l'intéressé commente son entrée et son avenir en vert dans la dernière édition du Progrès.

"J'ai avant tout écouté le coach qui m’a dit de faire ce que je savais faire : jouer avec mes qualités, ma vitesse, dribbler, provoquer. C’est ce que j’ai fait, cela a plutôt bien marché. Je suis content. Le plus important était de renouer avec la victoire, ce que l’on a fait. Lorsqu’on est sur le banc, on a tous envie d’amener sa pierre à l’édifice. On a envie de rentrer. Dans un tel match, l’apport des remplaçants est très important. Que ce soit Loïs, ou moi, je pense que l’on a tout donné. Je travaille beaucoup à l’entraînement, le coach me parle beaucoup, m’accorde sa confiance. J’espère lui avoir montré qu’il pouvait compter sur moi. Une titularisation mardi à Toulouse ? On verra, je me consacre sur le travail. Le coach prendra une décision, ce sera la bonne, quelle qu’elle soit. Pour quelles raisons suis-je resté ? J’avais envie de côtoyer de plus grands joueurs. Ils m’apportent beaucoup à l’entraînement, m’apportent beaucoup de choses. Ma prolongation de contrat ? On verra. On étudiera cela tranquillement. L’ASSE est mon club formateur, j’ai envie de prolonger, c’est normal."

Pour Mercadal, c'est normal

22/09/2018

 

Fabien Mercadal, l'entraîneur de Caen, même s'il considère que son équipe pouvait mieux faire, trouve néanmoins que la victoire stéphanoise est normale : "J'ai des regrets. Nous sommes déçus de ce que nous avons proposé. Il y avait moyen de faire mieux. Nous avons eu des vents contraires avec les deux blessures déplorées dans le même secteur de jeu avant la mi-temps. Nous n'avons pas proposé assez, même sur la première période. Nous menions à la mi-temps mais c'était heureux. Nous avons fait ce qu'il ne fallait pas faire en concédant ce penalty d'entrée de seconde période. (...) Nous avons eu quelques occasions d'égaliser à 2-2 sur la fin mais j'ai l'impression que les joueurs n'y croyaient pas. C'est là dessus que j'ai des regrets plus que de la frustration. Saint-Etienne mérite sa victoire. J'ai trouvé que nous étions approximatifs dans pas mal de domaines. Il faut se remobiliser pour nous améliorer tous."

Une belle soirée un peu gâchée pour Gasset

22/09/2018
Image

En conférence de presse, Jean-Louis Gasset s'est réjoui de voir son équipe renouer avec le succès devant son public. Mais l'entraîneur stéphanois déplore la nouvelle sortie sur blessure de son latéral droit.

"On a douté un petit peu car le jour où l'on fait des erreurs comme celle-là, ce qui est rarissime pour Ruff’, ça engage mal le match. L'équipe mettait de la bonne volonté, on cherchait à jouer, on s'est procuré des situations. Les joueurs n'ont pas été abattus, il fallait continuer à jouer et passer la vitesse supérieure. Nous avons frappé le poteau, marqué deux buts et en plus on a retrouvé notre public, c'est une belle soiréeRuffier ? C'est rien. Le nombre de fois où on lui a dit merci... Il a remercié ses partenaires à la fin d'avoir rattrapé une bourde comme celle-là. Pas besoin de lui remontrer les images, il sait.

 

Les entrées de Loïs Diony et Arnaud Nordin ont été très bonnes. Il faut des ailiers qui dynamitent le jeu. Loïs a failli marquer deux buts. Arnaud a tout réussi, il est en train de franchir un cap, c'est pour ça qu'il est resté avec nous. Le point noir d'aujourd'hui est la blessure de Mathieu Debuchy. Il a ressenti le même style de douleur qu'il a eu contre Amiens. ce n'est pas très grave mais c'est gênant,  c'est le poste où nous sommes le moins nombreux. On a quatre défenseurs pour quatres places, plus des jeunes. Cela va peut-être précipiter leur rentrée. Il était programmé de faire tourner Mathieu à Toulouse, pour qu'il puisse jouer contre Monaco. Mais c'est désormais incertain."

Corgnet s'est débloqué

22/09/2018
Image

A l'instar de l'ASSE, le RC Strasbourg s'est imposé ce soir à domicile après avoir été mené la pause, avoir égalisé à la 48e et pris l'avantage à la 65e ! Entré en jeu au retour des vestiaires, Benjamin Corgnet a permis à son équipe de prendre la tête... de la tête. L'ancien milieu de terrain stéphanois n'avait plus maqué avec les pros depuis le pion qu'il avait claqué à GG contre Nantes le 9 avril 2017.

 

U15 : veni, vidi, vici à Annecy

22/09/2018

 

C'était le premier déplacement pour les U15 de Jean-Philippe Primard. Après 2 rencontres à domicile (victoire contre Chambéry, nul contre Grenoble), ils ont pris aujourd'hui la route de la Haute-Savoie pour affronter la solide équipe du FC Annecy. Après un match engagé, ils sont restés invaincus, en ramenant une victoire acquise sur le score de 3 à 2.

Les Verts ont mis du temps à entrer dans la rencontre face à un adversaire qui a essayé de construire au départ, avant de jouer assez long ensuite, mettant de l'impact dans les duels. Malgré tout les Verts parvenaient à se créer des occasions en contres. C'est cependant Annecy qui ouvrait le score sur un corner direct, tiré du pied gauche, sa trajectoire rentrante lobant le gardien stéphanois. (1-0, 20ème).

Les Verts commençaient à réagir dans le dernier quart d'heure de la première période, entrant plus dans les duels. Cela allait se concrétiser par l'égalisation juste avant le repos. Youssef N'Joya N'Gapout, côté gauche, voyait Beni Seda Mfukumoko au 2ème poteau et le servait. Ce dernier faisait un crochet intérieur pied gauche et marquait au ras du poteau. (1-1, 40ème).

Après le repos, les Verts, à la demande de Jean-Philippe Primard prenaient le match à leur compte, gagnaient les duels, avaient la maîtrise du ballon. Ils allaient rapidement prendre l'avantage : Beni Seda Mfukumoko servait Keryann Merat dans l'intervalle : ce dernier s'avançait et s'en allait battre le gardien adverse d'un petit ballon au sol. (1-2, 50ème).

Annecy réagissait, poussait un peu plus fort, mettant les Verts sur le reculoir, des Verts qui concédaient quelques coups-francs que les Hauts-Savoyards tiraient dans la boîte. Mais les Verts résistaient et sortaient victorieux des duels aériens. Mieux même, ils parvenaient à faire le break par Gabin Besson,  d'un plat du pied à mi-hauteur, , sur un centre côté droit de Keryann Merat. (1-3, 70ème)

Malgré cela, Annecy ne lâchait pas, réinvestissait le camp stéphanois, et revenait dans le match sur penalty, suite à un cafouillage. (2-3, 80ème). Durant les cinq minutes de temps additionnel, les Stéphanois se défendaient bec et ongles pour garder le bénéfice de cette victoire. 

La composition : Petiot - Zarzour, Fenkrouz, N'Gongar Chris, N'Gongar Alpha (Hospital 60ème) - Marmorat, Besson, Gauthier  (Vallet 64ème) - Seda Mfukumoko, Merat (Randazzo 73ème), N'Joya N'Gapout.  

La réaction de Jean-Philippe Primard : "Ce fut une victoire très difficile face à une équipe qui nous a posé des problèmes, surtout dans les vingt-cinq premières minutes où nous n'étions pas dans les duels, n'avions que trop peu souvent le ballon. Nous avons réagi en fin de première mi-temps et cela s'est soldé par notre égalisation qui nous a remis dans le match. Je les ai un peu sermonnés à la mi-temps, leur demandant de continuer sur la lancée de cette fin de première période. C'est ce qu'ils ont fait en prenant l'avantage. Ensuite nous avons joué trop bas, ce qui nous a mis dans la difficulté pour ressortir proprement les ballons. Mais, sur les coups-francs concédés,  nous avons été présents dans les duels aériens. Et après le troisième but, nous avons su préserver la victoire. En conclusion, je suis satisfait de la réaction de mes joueurs : en effet, dans le football, il y a le jeu, la tactique, la technique, mais il y a aussi les duels, les impacts."     . 

Une boulette et des tripes

22/09/2018
Image

 

Menés à la pause suite à une grosse boulette de Stéphane Ruffier, les Verts renversants ont étripé Caen en deuxième-mi-temps. Sur un pénalty obtenu par un Yannis Salibur très en jambes malgré son but refusé pour un hors jeu discutable à la 40e, Wahbi Khazri a égalisé trois minutes après la pause. Timothée Kolodziejczak a profité d'un énorme cafouillage pour inscrire à la 65e le but le plus moche du début de saison de L1 mais sans nul doute le plus important pour des Verts reboostés par le retour des kops. Cette convaincante seconde période, qui permet à l'ASSE de remonter à la 7e place, a été marquée par l'excellente entrée en jeu d'Arnaud Nordin et par la nouvelle sortie sur blessure de Mathieu Debuchy, Yann M'Vila ayant tiré sur le poteau et Wahbi Khazri s'étant vu refuser à juste titre un but pour hors jeu.

 

 

 

Défaite à Colomiers : rageant mais encourageant !

22/09/2018
Image

Réduits à dix dès la 18e minute de jeu, les Verts ont perdu sur le fil ce soir à Colomiers lors de ce match de haut de tableau de National 2.

Après un gros quart d'heure de jeu, Clément Cabaton s'est fait expulser en tant que dernier défenseur pour avoir tenté de récupérer un ballon perdu par Wesley Fofana au milieu. Mais Cyril Martin-Pichon (photo) a réussi à ouvrir le score d'une frappe du gauche sur un coup franc renvoyé. Les Columérins ont profité d'un mauvais placement du bloc stéphanois pour égaliser trois minutes plus tard. Sur une belle combinaison avec Lamine Ghezali et Vagner, Dylan Chambost a hérité d'un centre en retrait du numéro 9 capverdien pour redonner l'avantage aux Verts. Mais les locaux ont recollé à la 38e. Légèrement dominés en seconde période sans être acculés les Stéphanois ont été sauvés à deux reprises par les parades de Nathan Crémillieux. Mais Colomiers a arraché la victoire à la 88e minute de jeu d'une frappe enroulée aux vingt mètres en pleine lucarne.

La compo : Crémillieux - Panos, Cabaton, Fofana, Pétrot - Camara, Martin-Pichon, Chambost (Benkhedim, 62') - Ghezali (Fleury, 79'), Vagner (Valbon, 79'), Abi.

La réaction de Laurent Batlles : "C'est dommage car on a vraiment fait un gros match. Les garçons ont été valeureux, ont montré beaucoup d'envie, beaucoup d'abnégation. Mais on a payé cash les rares erreurs qu'on a faites. On a joué une grande partie du match en infériorité numérique mais on n'a pas subi tant que ça en deuxième mi-temps. C'est vrai que Nathan Crémillieux a fait deux ou trois arrêts importants après la pause, mais on était quand même assez costaud, on est arrivé à contrarier cette bonne équipe de Colomiers. C'est dommage de prendre ce but à la fin. Le résultat est un peu rageant mais le contenu est encourageant. Les deux buts marqués depuis notre surface de réparation en première mi-temps étaient évitables. Sur le troisième par contre, on ne peut rien faire, c'est un but d'anthologie."

Ricky n'a laissé aucune chance à Echallens

22/09/2018
Image

Eliminé sans gloire par l'Apollon Limassol en Europa League et largué en Super League (déjà 9 points de retard sur les jeunes garçons de Berne après 6 journées), le FC Bâle a écrasé 7-2 Echallens samedi dernier en Coupe de Suisse. Auteur du 3e but de son équipe, Ricky Van Wolfswinkel n'a laissé aucune chance à ses modestes adversaires évoluant en 4e division.

Bafé a battu Al Batin

22/09/2018
Image

Grâce à un doublé de Bafé Gomis, Al Hilal a battu Al Batin 3-1 avant-hier lors la 3e journée du championnat de D1 d'Arabie Saoudite.

Mercadal et les Verts (3)

22/09/2018
Image

En conférence de presse, l'entraîneur caennais Fabien Mercadal a donné son avis sur les Verts. Extraits.

"Je pense beaucoup de bien du club, de ce qu'il représente. Je pense beaucoup de bien du coach, avec qui j'ai eu la chance d'échanger. Et je pense beaucoup de bien de cette équipe. Elle a un gros pouvoir offensif, qu'elle n'a pas pu exprimer jusque-là pour diverses raisons. On sent que c'est une équipe qui est encore en train de se chercher mais ils ont recruté des joueurs, ils ont récupéré Salibur... Il faut s'adapter à ces profils-là. Je pense que ce sera une équipe qui sera en haut du classement à la fin de saison.

Cette équipe a un coach expréimenté. Il sait ce qu'il fait, ça se voit. On identifie ce qu'ils veulent faire, on voit qu'il y a du travail. J'aime bien cette équipe mais on va tout faire pour gêner les Verts. Ce sera un beau challenge pour nous. On cherche à gagner. Après, il faut garder l'équilibre, surtout contre une équipe comme Saint-Etienne, qui est performante dans la transition. On essaie de mettre les meilleurs éléments adaptés aux forces et aux faiblesses de l'adversaire.

Partir avec l'idée de faire un nul, c'est déjà perdre. Il faut partir avec l'intention de gagner, quelle que soit l'équipe qu'on a en face. Il faut essayer de lui poser des problèmes. Après, on se rend compte parfois pendant le match qu'un nul est bien payé et qu'il faut s'en contenter. Mais au départ, il faut partir avec l'intention de faire mieux. C'est comme ça comme va aborder ce match à Saint-Etienne. On ne s'interdit pas de faire un gros, gros résultat dans le Chaudron. On a envie de faire un gros coup, on s'est préparé pour ça."

Un mec super, Baysse !

22/09/2018
Image

Le défenseur caennais Paul Baysse s'est confié à Ouest-France avant de retrouver ce soir le Chaudron. Extraits.

"A Bordeaux, Jocelyn Gourvennec m'a recruté lors du dernier mercato d'hiver, une semaine après il se fait licencier et je sors de l'équipe avec Gustavo Poyet. Cet été, je décide de partir à Caen, le lendemain Poyet se fait licencier. Et l'entraîneur qui vient d'arriver à Bordeaux, Ricardo, c'est lui qui m'a fait signer pro ! Cela fait partie du foot. Je ne suis pas quelqu'un qui vit sur les regrets, et je me dis que si les choses devaient se faire comme ça, c'est qu'il y a une bonne raison. Rien n'arrive par hasard. Caen est mon 7e club, j'ai fait paquet de déménagements, on connaît du monde partout. Cette adrénaline, cette vie à 100 à l'heure, c'est ce qui me manquera après ma carrière.

Tout a été mis en place pour que je me sente bien à Caen, et c'est plus facile car il y a de bons mecs, de vraies valeurs. Ce groupe a aussi été construit sur l'humain, avec des bosseurs, car on sait que ça nous servira quand on aura la tête un peu sous l'eau. Je retrouve un peu ici la mentalité, l'atmosphère que j'avaies connues à Brest. J'y avais vécu des années formidables. Je suis prêté par Bordeaux sans option d'achat mais je suis Caennais à 100% et super content d'être là, mes enfants et ma femme aussi.

J'ai grandi, emmagasiné des matches, voyagé, vécu des expériences positives, négatives, des blessures... Je suis passé par beaucoup d'états en fait. Aujourd'hui, je suis encore différent par rapport à Malaga ou Bordeaux. Je suis un mélange d'un peu tous les Baysse d'avant, avec un peu plus de maturité. Un gars surtout bien dans sa peau, content d'aller à l'entraînement, qui a la banane. Et ça, c'est le principal !

Je m'étais rompu les ligaments coisées du genou gauche le 2 janvier 2013 avec Brest. On descend en L2, je termine ma rééducation avec mon nouveau club Saint-Etienne, puis dès mon deuxième match de préparation, je me fais les ligaments croisés du genou droit... Je suis resté 19 mois sans jouer en L1. Cette période m'a appris à prendre pas mal de recul sur le foot. Je m'en suis servi pour mieux me connaître, voir les choses différemment. Cela a été comme un déclic. Sans ces blessures, je en sais pas si j'en serais là aujourd'hui ! Sainté, ça reste un très bon souvenir quand même. Un club mythique, un public incroyable... Et mon deuxième enfant est né là-bas !"

M'Vila ? Peut mieux faire !

22/09/2018
Image

Dans Le Progrès du jour, Jean-Louis Gasset évoque le cas de Yann M'Vila.

"On sait qu’il est capable de casser des lignes en faisant des passes. Mais il faut qu’il se dise que ce n’est pas suffisant. Il est comme quatre, cinq autres éléments qui ont du mal à rentrer dans cette saison. Quand on est en manque de résultats, ce sont les joueurs majeurs qui doivent prendre le taureau par les cornes. Et il en fait partie. On va essayer de changer de système dans la sortie de la balle. Avant, Yann tombait sur le côté gauche pour le faire. Là, on va tenter d’avoir plusieurs sources pour démarrer les actions et contrarier l’adversaire qui nous a bien étudié."

Contrarié par un petit problème à la cheville, le numéro 6 des Verts s'est exprimé avant-hier en conférence de presse.

"J'ai conscience de devoir en faire un peu plus. Je ne suis pas à 100% mais je me sens de mieux en mieux. Quand je décroche pour prendre le ballon, il y a toujours quelqu’un sur moi. On me fait un “marquage individuel”. Il va falloir se sortir de cela. Dès les premiers matches avec Ole, ça s’est bien passé. On se comprend même si on ne se parle pas beaucoup. Mais dans le football, on n’a pas besoin de langage particulier. Au niveau de la détermination, il va falloir être au même niveau que Caen si on ne veut pas se faire avoir. À nous d’être forts mentalement et de jouer notre football."

Partager