Au courant mais sans nouvelles

29/01/2020
Image
 

Comme le rapporte Le Progrès, Claude Puel a évoqué la fin du mercato hier en conférence de presse.

"Le mercato se termine vendredi. Est-ce que le groupe va bouger ? Je n’ai aucune nouvelle. Il se dessine que l’on va garder le groupe pratiquement au complet à part une opportunité de dernière minute. Je suis au fait de ce qui passe mais je reste concentré sur mon groupe. Même des joueurs annoncés en partance il y a quelque temps ont joué ce match de Coupe contre Monaco."

Le mollet pour Abi, l'orteil pour Gaby

29/01/2020
Image Image
 

Selon la dernière édition du Progrès, Charles Abi n'était pas du déplacement à Monaco à cause d'une douleur à un mollet. Et c'est par précaution que Claude Puel a sorti à la mi-temps Gabriel Silva. "Il était gêné par sa blessure sous l'orteil, on n'a pas insisté" a déclaré l'entraîneur stéphanois.

M'Vila a envie d'aller au bout

29/01/2020
Image
 

Yann M'Vila, qui ne compte qu'une Coupe Gambardella à son palmarès (remportée avec Rennes sous la houlette de Laurent Huard en 2008), espère remporter un premier trophée en pro avec les Verts le 25 avril prochain au Stade de France, comme il l'a expliqué ce mardi soir sur Eurosport 2.

"La Coupe est un vrai objectif pour le club. Face à une belle équipe de Monaco, on a eu un bon état d'esprit. Il va falloir le garder jusqu'au bout pour essayer de remporter cette Coupe. On a quand même subi contre Monaco, on leur a laissé le ballon, on a procédé par contre. On a vu que ça a payé. Le plus important, c'est que l'équipe avance. Le turn over mis en place par le coach, la concurrence, peut-être que ça fait augmenter le niveau de chaque joueur, ça pousse à se surpasser pour gagner une place de titulaire. Il y a une concurrence très saine au sein du groupe. On s'entend tous bien. On aimerait bien faire mieux en championnat, remonter. En Coupe on veut essayer d'aller au bout.

Cela faisait six semaines que je n'avais pas été titulaire. Je suis content d'avoir pu rejouer 90 minutes. J'ai été indisponible car j'ai eu des problèmes de hanche et je suis aussi tombé malade longtemps. J'ai fait une bonne préparation physique avec le préparateur Seb [Sébastien Sangnier, ndp2] pour revenir et essayer d'enchaîner les matches. Plus d'un mois après ma dernière titularisation, c'était un peu difficile de jouer les 90 minutes. Mais j'ai serré les dents. A chaque fois qu'on fait appel à moi j'essaye de donner le maximum. C'est ce que je ferai jusqu'à la fin de saison. J'espère montrer mon vrai visage, j'ai besoin d'aider cette équipe de Saint-Etienne.

Quand on arrive en quart de finale, on commence bien sûr à y croire. A vrai dire dès le début de la compétition c'était un objectif. On a eu la malchance de tomber sur Paris en Coupe de la Ligue, j'espère qu'on va avoir un tirage favorable en Coupe de France. L'objectif cette année, c'est de remporter une Coupe. Il n'y a plus que la Coupe de France, on va tout faire pour rendre ce peuple vert heureux, fier de nous et du club. Tout le monde est revenu de blessure, on sait que le championnat est très serré. Le coach l'a dit, on fera les comptes en avril pour lancer un sprint final. On va prendre les matches un par un et on va essayer de prendre le maximum de points pour être le plus proche possible des trois premiers."

Sainté prend le quart !

28/01/2020
Image
 

Très solide défensivement à l'image du revenant et rayonnant William Saliba, Sainté s'est imposé 1-0 ce soir sur le Rocher en huitième de finale de Coupe de France.

Sur un centre parfait de Franck Honorat consécutif à un bon travail de Loïs Diony, Denis Bouanga a inscrit l'unique but de la rencontre à la 24e minute.

Le tirage au sort des quarts de finale aura lieu ce jeudi sur France 3 vers 20h45.

Les adversaires potentiels des Verts : Rennes, Dijon, Belfort, Pau ou le QSG, Epinal ou le LOSC, l'OM ou Strasbourg, Nice ou les vilains.

Sainté jouera son quart de finale le mercredi 12 ou le jeudi 13 février, entre ses deux déplacements à Montpellier et à Brest.

300 supporters Verts chez les Grenats

28/01/2020
Image
 

Pour motiver son arrêté du 24 janvier publié hier limitant à 300 le nombre de supporters stéphanois autorisés à Saint-Symphorien ce dimanche lors de la 22e journée de L1, le préfet de la Mosellle Didier Martin cite notamment un match de L2 qui s'est déroulé à Gabriel-Montpied il y a quatre ans.

"A l'issue de la rencontre Clermont/Metz, un groupe de 15 ultras Magic Fans accompagnés de supporters Ultramarines avaient attaqué physquement des supporters du groupe Génération Grenat sur une aire d'autoroute lors du trajet retour. Cette action violente contre le minibus messin et ses 9 occupants par les Bordelais et Stéphanois, visages dissimulés par des capuches et cagoules, s'était conclue par un bilan de 3 blessés chez les supporters messins (avec ITT de 5 et 10 jours), la dégradation de leur véhicule, le vol de la bâche des supporters messins, ainsi que d'autres équipements. Cette dernière agression a ravivé les ressentiments entre les groupes ultras et leur volonté de s'affronter physiquement avec leurs opposants ou avec tout supporter de Saint-Etienne."

Un Monaco moins costaud

28/01/2020

Outre les absences déja connues de Augustin (parti à Leeds), Bakayoko (1,85m suspendu) et Slimani (1,88m blessé et/ou sur le départ), Robert Moreno n'a pas convoqué son habituel taulier en défense central Camil Glik (1,90m, 19 titularisations en championnat). Ce sont quelques centimètres en moins à gérer sur corners pour nos défenseurs.
En revanche Keita Baldé (1,84m), en verve ces dernières semaines (4 buts lors des deux premiers tours de Coupe) fait son retour après avoir purgé un match de suspension ce week end contre Strasbourg.
 

L'ASSE encore hackée (3)

28/01/2020
Image
 

La Pravda du jour revient sur le piratage dont l'ASSE a encore été victime.

"Il y a quelques jours, un prestataire de l'AS Saint-Étienne a été victime d'une cyberattaque tout comme plusieurs dizaines de sociétés, dont le club de football, travaillant avec lui. L'ASSE a ainsi vu son serveur bloqué pendant quelques heures. Les pirates proposaient de décrypter des documents contre une rançon. « Que ce soit le matériel ou les logiciels, on n'est pas à la pointe, reconnaît Xavier Thuilot, le directeur général du club. On a besoin de se mettre à niveau. » En attendant l'AS Saint-Étienne a déposé plainte pour cette deuxième attaque en un an.

Le football se penche depuis un certain temps sur cette problématique. Et comme souvent l'exemple vient d'Angleterre. Les clubs de Premier League ont en effet été des précurseurs en matière de cyberprotection, un marché occupé par les géants de l'informatique et du web (Amazon et Microsoft) mais aussi par quelques sociétés spécialisées comme Acronis, leader dans le domaine. Cette dernière, qui développe des logiciels de sauvegarde et de protection de données, a signé un partenariat avec Liverpool fin 2019. « Liverpool souhaitait améliorer son système de sauvegarde et de stockage de données sportives notamment, confie Samy Regueig, directeur France d'Acronis. Liverpool avait peur de perdre ses données et que certaines fuitent. »"

Bonnevay, heureux numéro deux (2)

28/01/2020
Image
 

Il l'avait dit au Courrier Picard le 27 octobre dernier, il le redit aujourd'hui dans Le Parisien : Jacky Bonnevay est un heureux numéro deux. Extraits.

"Je me sens épanoui dans mon travail. Pour cela, il me fallait tomber sur un coach principal acceptant de rendre sa noblesse au rôle d'assistant. Je n'ai pas l'impression d'être un porteur de plots. Je suis un des relais des joueurs avec le reste du staff. Le coach, c'est celui qui choisit les 11 titulaires. Ici, à l'ASSE, on a 30 joueurs. Cela signifie qu'une vingtaine d'entre eux ne débuteront pas et ne sont pas forcément heureux du choix. Ça, c'est la difficulté du numéro 1. Je suis heureux d'avoir accompagné Gernot Rohr, Vahid Halilhodzic et désormais Claude Puel. Pourtant, j'ai eu des propositions même encore récentes comme un club de D1 turque. J'ai refusé. Dans ma tête, je ne suis plus un numéro 1.

Si le Claude me demande mon avis, je lui donne. Sinon, je reste dans mon rôle et je le vis très bien. Mon vécu de numéro 1 m'a appris une chose : demander systématiquement l'avis de ses adjoints alors qu'on a des certitudes ne sert qu'à perturber. Donc je suis là pour appliquer, sans états d'âme, ses choix tout en échangeant au quotidien et en livrant mon ressenti. Il est inscrit dans mon contrat que si le coach est remercié, je pars avec lui. Comme ça, tout est clair. J'ai 58 ans et cela me convient très bien. Je n'ai aucun problème à vivre dans l'ombre d'un autre. C'est comme un couple.

Si on enlève Zidane et Deschamps, quel entraîneur français est au-dessus de Claude, sérieusement ? Je n'en vois pas un qui a un plus beau CV. Sa force est de développer les joueurs et les équipes. Lentement, il a mis ses idées en place à Leicester en faisant évoluer l'effectif. En plus, il a modifié le jeu. C'est aussi ce qu'il essaie de mettre en place à Saint-Etienne. Mais il faut du temps pour que ça marche. Il y a encore beaucoup de travail à l'ASSE, notamment dans le développement des jeunes et le maintien des anciens à leur meilleur niveau.

Désormais, il faut être bienveillant avec ses joueurs. Tu dois être tactile, empathique, à l'écoute et suggérer au lieu d'imposer. Regardez Deschamps, avant il serrait la main de ses joueurs, maintenant, il les embrasse. La nouvelle génération veut des preuves d'amour. Alors on leur en donne. Quand je fais des exercices vidéo, tout a changé. Il y a 15 ans, c'était : regarde, tu dois faire comme ça. Aujourd'hui c'est : tiens il y a une vidéo, regarde-la à ton rythme, si tu veux, et dis-moi ce que t'en penses. L'intelligence, c'est de s'adapter. Même à 58 ans, Claude et moi, on essaie de le faire. Et vous savez quoi ? Cela ne marche pas trop mal."

Khazri dans l'équipe type (2)

28/01/2020
Image
 

A l'instar de France Football, Le Parisien met aujourd'hui le numéro 10 des Verts dans son équipe type de la 21e journée de L1.

Oukidja (Metz) - Lala (Strasbourg), Kimpembe (QSG), Mitrovic (Strasbourg), Amavi (OM) - Verratti (QSG), Mollet (MHSC), Khazri (ASSE), Ferhat (Nîmes) - Cornet (vilains), Neymar (QSG).

Aguilar ne lâchera pas

28/01/2020
Image
 

Finaliste de la Coupe Gambardella avec Sainté en 2012, le défenseur monégasque Ruben Aguilar s'est confié à Nice-Matin avant sa très probable titularisation ce soir contre les Verts en 8e de finale de Coupe de France. Extraits.

"Depuis le début de saison, notre souci est défensif. Mettre des buts, on sait très bien le faire, ne pas en encaisser serait beaucoup mieux. On peut jouer à cinq derrière, à quatre également, ce n'est pas une question de système, c'est ce qu'on en fait.  Le plus important c'est d'avoir une structure défensive. On a pris du retard en championnat mais on peut vite redresser la barre en Coupe. Si on veut postuler aux places européennes, il faut tout gagner.

Je veux montrer que je peux apporter des choses à l'équipe. Toute ma carrière a été faite au mental, j'ai enchaîné des mauvaises choses, des suspensions [ndp2 : il avait notamment été expulsé le 3 novembre dernier à GG], un nouveau coach, je ne lâcherai pas. On a envie de gagner ce huitième de finale. Saint-Etienne c'est un gros match. On a réellement une carte à jouer en Coupe car plusieurs clubs de Ligue 1 s'affrontent, à nous de faire notre boulot."

Zouma se ramasse à l'appel

28/01/2020
Image
 

"Kurt Zouma, qui réclamait la requalification de son contrat de CDD en CDI au moment de son départ du club en 2014, avait déjà été débouté par le conseil des prud’hommes de Saint-Étienne en 2017. Cette fois, c’est la Cour d’appel de Lyon qui a jugé son action irrecevable si on en croit l’avocat Antoine Semeria qui ajoute que "le défenseur réclamait plus d’un million d’euros à son ancien employeur" rapporte Le Progrès du jour.

Reste à savoir si l'ancien défenseur des Verts va se pourvoir en cassation, comme l'envisageait son avocat Prosper Abega dès le 17 octobre 2017.

Saliba, de Monaco à Monaco

28/01/2020
Image
 

William Saliba, qui n'a plus joué depuis sa blessure au peid survenue contre Monaco le 3 novembre dernier, devrait être titulaire ce soir sur le Rocher selon la Pravda du jour.

"Étant donné qu'il s'agissait d'une fissure de fatigue, pas d'une fracture, le Dr Bertrand Sonnery-Cottet, que le joueur est allé consulter à Lyon, a estimé qu'une opération n'était pas nécessaire. Le staff médical d'Arsenal n'aurait pas partagé le diagnostic de ce chirurgien orthopédiste français pourtant réputé. Les Anglais auraient préféré que leur futur joueur se fasse opérer tout de suite. Conforté par l'expertise de Tarak Bouzaabia, le médecin des Verts depuis treize ans, Saliba, seul maître de la décision finale, s'est rangé derrière l'avis des spécialistes français.

S'il n'a plus rejoué depuis sa blessure, il refoule pourtant les pelouses d'entraînement de l'Étrat depuis le 19 décembre. Puel souhaitait le relancer dès le 16e de finale de Coupe de France contre le Paris FC. Il ne l'a finalement pas fait. En application de l'accord passé entre les deux clubs, Saliba avait dû retourner à Londres dans la semaine. Arsenal voulait lui faire passer de nouveaux examens cliniques et tests physiques. Après avoir déjà raté 25 matches cette saison, Saliba figurera ce soir sur la feuille de match et devrait figurer dans le onze de départ.

Le onze probable : Ruffier - Palencia, Saliba, Perrin, Silva - Cabaye, Aholou - Hamouma, Khazri, Bouanga - Diony."

Sans Abi sur le Rocher

27/01/2020
Image
 

C'est sans Mahdi Camara ni Charles Abi mais avec Jean-Eudes Ahoulou et Loïs Diony que les les Verts iront défier Monaco sur le Rocher mardi soir à 20h55 en 8e de finale de Coupe de France.

Ruffier, Moulin, Bajic - Debuchy, Palencia, Saliba, Perrin, Fofana, Silva, Trauco - M'Vila, Aholou, Dioussé, Cabaye - Hamouma, Honorat, Nordin, Khazri, Diony, Edmilson, Bouanga.

Compan joue la prolongation

27/01/2020
Image
 

Comme le rapporte le site officiel de son club, Lilian Compan a prolongé vendredi dernier jusqu'en 2022 son contrat d'entraîneur avec le Hyères FC. En poste depuis 18 mois, l'ancien attaquant des Verts est actuellement 12e de son groupe en National 2. Restant sur deux lourdes défaites 3-0 (contre Annecy en Haute-Savoie et à la maison contre la réserve nîmoise), l'ex-entraîneur des U19 de l'ASSE n'a plus que deux points d'avance sur la zone rouge.

Puel se livre dans la bible

27/01/2020
Image
 

Claude Puel se livre dans l'autoproclamée "bible du football" à paraître demain. Extraits.

"J’ai commencé ma carrière de joueur il y a 40 ans. Clairement, il y avait beaucoup plus de qualités techniques qu’aujourd’hui en Ligue 1. On mettait le collectif en avant. Ce qui me frappe désormais, c’est ce manque de justesse et d’intelligence dans le jeu, de fluidité et de talent, de créativité mais aussi d’efficacité. A un moment, on s’est mis à rechercher des profils plus physiques, avec plus de vitesse, de la puissance et, petit à petit, on est arrivé là. Si Platini avait été un joueur physique, vous croyez qu’il aurait eu une telle dextérité ?  Ce qui me gêne, c’est que dans la plupart des centres de formation, on continue de privilégier l’aspect physique. On perd ainsi en route beaucoup de gamins intéressants. Des petits gabarits souvent, qui se développent physiquement plus tard et ne peuvent exister dans un football de duels et de combat, mais qui en revanche sont créatifs, savent prendre l’info, se démarquer combiner, proposer des solutions et qui voient tout avant les autres.

Au très haut niveau, la qualité technique fait toujours la différence. Je préférerai toujours un joueur moins rapide et puissant mais plus intelligent et plus technique. Quel type de jeu veut-on ? Avec quels profils, quelles qualités ? Qui fait le recrutement, les dirigeants, les entraîneurs, les recruteurs ? Je ne pense pas qu’il y ait toujours une vraie réflexion.  On ne peut pas prendre des joueurs à dominante physique, qui ont du mal à réussir un bon contrôle, une bonne passe, un bon décalage, une bonne frappe, ou simplement qui ne possèdent pas la bonne gestuelle devant le but ou les dans les vingt derniers mètres, et espérer développer du jeu. C’est une simple question de bons sens et de cohérence. On en revient toujours là : la technique, la créativité et l’intelligence de jeu n’ont pas de prix.

Lorsque que vous perdez vos quatre ou cinq meilleurs joueurs à la fin de saison, que vous ne pouvez pas les faire rester, renforcer l’équipe par deux ou trois éléments et la bonifier comme c’était le cas avant et comme je l’ai connu à Monaco, cela devient difficile de développer un vrai jeu collectif et même, tout simplement, de prendre le temps de développer un joueur, ce qui est encore plus dommageable. Il faut souvent aller au plus efficace. Si on a de bons joueurs, ça peut aller vite. Sinon, on balbutie et on recherche de nouveaux équilibres pendant la première moitié du championnat. Et surtout, on ne s’emmerde pas si un joueur ne fait pas l’affaire, de peur de se faire virer. Moi je n’arrive pas à m’y faire. Ce n’est ma conception du job, ni ma démarche : initier un projet, mettre une équipe et un club en ordre de match pour performer et aller titiller les meilleurs.

J’ai parfois l’impression qu’on veut toujours se sécuriser avec des grands gabarits. Mais pourquoi ? Ou, pire, former des joueurs non pour performer ou construire une équipe, mais simplement en prévision de faire une grosse plus-value sur le marché. « Tiens, en Premier League, ils aiment bien les joueurs physiques, rapides. » Si vous voulez développer une équipe et bien la faire jouer, vous ne pouvez pas vous permettre d’avoir deux ou trois joueurs qui ne correspondent pas à l’identité que vous souhaitez lui donner. Des joueurs en difficulté techniquement, qui perdent le ballon trop vite et qui, donc, mettent en péril à la fois tous les autres et le collectif.

Qu'est-ce qui m'intéresse ? Essayer de challenger les grosses équipes avec des moyens différents et avec certains profils, techniques, pas terminer au milieu du classement avec du jeu direct et un football de combat. Trouver les joueurs pour accompagner le développement du club et les amener à maturité, comme je l'ai fait à Lille et à Nice, et comme j'avais commencé à le faire aussi à Leicester en deux mercatos, le premier pour réduire l'effectif, le deuxième pour prendre des joueurs techniques à chaque poste. C'est la même idée et la même logique avec Saint-Etienne. Je ne m'arrête pas aux difficultés actuelles et je sais que le défi et l'exigence sont énormes. Mais j'aimerais bien que cette équipe joue la Ligue des champions dans cinq ans. Même si je ne suis plus là et que je n'en profite pas."

Khazri dans l'équipe type

27/01/2020

Image

Auteur d'un doublé victorieux contre Nîmes, le numéro 10 des Verts est dans l'équipe type de la 21e journée selon France Football à paraître demain.

Image

Sur le Rocher, ça va tourner !

27/01/2020

En conférence de presse en début d’après-midi, Claude Puel a annoncé qu’il allait faire tourner un peu demain en Coupe, et rappelé l’importance de ne pas avoir de nouveaux blessés :

« On sera face à une équipe qui a beaucoup d'arguments, offensifs notamment. Leur défaite samedi fait partie des aléas d'une équipe. Il y a des joueurs comme Baldé qui vont revenir.
Boudebouz est toujours indisponible, même chose pour Benkhedim qui s'est fait opérer des dents de sagesse. Zaydou Youssouf continue sa réathlétisation. On va voir pour Camara.
On a trois matchs dans la semaine à gérer, avec un groupe qui devient compétitif. Il faudra tenter d’avoir une équipe compétitive sur les deux matchs qu’il nous reste. Je ne pense pas que ce sera la même équipe que samedi. On a besoin de beaucoup de joueurs, de par les enchaînements de matchs, de par les blessures. Il n’y a pas de 11 type .On se doit de continuer à progresser. Il faut toujours être objectif et avoir la bonne analyse. Nous sommes dans cette situation à cause de notre mois de décembre. On a glissé au classement, et l’équipe doit continuer à réagir. Avant de se dire, on a tel objectif il faut être présent à chaque match. Surtout ne pas perdre de nouveaux joueurs, avoir tout le monde opérationnel pour remplir des objectifs.
Je voudrais qu’on soit placé au mois d’avril, pour pouvoir participer à un sprint. Ça dépend de nous, des résultats. On est dans la deuxième partie de tableau donc chaque chose en son temps. Les matchs, il faut les jouer. »

Pogba prêt à rebondir à Charlton ?

27/01/2020
Image
 

Non reconduit par Atlanta, Florentin Pogba (29 ans) n'aura pas l'occasion d'affronter son ancien coéquipier stéphanois Robert Beric en MLS. Comme le rapporte le Daily Mail, l'ancien défenseur stéphanois, qui s'est marié le 13 décembre dernier à Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne), souhaite rebondir en Europe et s'entraîne actuellement avec la réserve de Charlton, dont l'équipe première occupe une peu reluisante 20e place en Championship (L2 anglaise).

Moueffek futur Lion de l'Atlas ?

27/01/2020
Image
 

Comme le rapporte la dernière édition du quotidien Al Ahdath Al Maghribia, le DTN de la fédération marocaine de football Osian Robert a missionné Badou Zaki et Rachid Taoussi pour superviser Aimen Moueffek en vu de l'attirer dans la tanière des Lions de l'Atlas. Pour rappel, le prometteur mais fragile milieu de terrain stéphanois de 18 ans n'a joué que 5 matches avec l'équipe réserve cette saison.

Hognon ne s'enflamme pas

27/01/2020
Image
 

Si les Grenats se sont éloignés de la zone rouge suite à leurs victoires contre Strasbourg et à Reims, Vincent Hognon ne s'enflamme pas avant de recevoir son ancien club ce dimanche à 17h00.

"On est toujours vigilant ! Si on se relâche, on sera sanctionné. Il ne faut surtout pas s’enflammer mais, au contraire, faire preuve d’humilité, de discipline, de solidarité et jouer aussi, parce que par moments, nous avons démontré qu’on en était capable. Au niveau comptable, forcément, c’est bien. Mais il ne faut pas croire que c’est fini. D’autant que le prochain match, c’est Saint-Étienne et que ça va être très difficile" déclare l'ancien défenseur stéphanois dans la dernière édition du Républicain Lorrain.

L'entraîneur messin peut se réjouir d'avoir recruté Vincent Pajot au mercato hivernal. Associé à Habib Maïga avant-hier à Delaune, l'ex milieu-relayeur de l'ASSE figure dans l'équipe type de la 21e journée selon la Pravda.

Bajic statique

27/01/2020
Image
 

Dans la dernière édition de La Nouvelle République, le Blésois Benjamin Duvoux revient sur son coup franc victorieux d'avant-hier soir contre la réserve de l'ASSE.

"Avant de tirer, j'étais très concentré mais sans pression particulière. Très vite j'ai pris la décision de tirer par dessus le mur, du côté où le gardien ne se trouvait pas. Quand j'ai vu le ballon partir et que le gardien ne bougeait pas, je me suis dit que c'était bon (rires). On ressent beaucoup de joie intérieure. C'est une délivrance. Ils étaient revenus à 2-2 et avec ce but, c'était quasiment gagné car il ne restait plus beaucoup de temps. Depuis début janvier, je tire une vingtaine de coups francs avant chaque entraînement. J'en marque très peu ! (rires)"

Envoyé spécial à Blois, le potonaute Sosof a immortalisé ce coup franc sur son compte twitter.

 

En progrès selon Roby

27/01/2020
Image
 

Robert Herbin commente la victoire des Verts contre les Crocos dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

"Même si l’équipe n’est pas encore bien rodée, il y a cette volonté qui leur permet de faire quelques résultats positifs. J’ai retrouvé un Wahbi Khazri en forme. Charles Abi a, lui aussi, été intéressant. C’est un joueur qui mérite de progresser. Cette équipe est assez équilibrée. Même s’il y a encore du travail à faire, elle progresse. Sur ce que j’ai vu samedi contre Nîmes, la cohésion d’ensemble est meilleure. Il existe un lien intéressant entre les joueurs. On sent qu’ils sont mieux habitués les uns aux autres. Ceci est de bon augure."

Béquille pour Cabaye, nez cassé pour Camara ?

27/01/2020
Image
 

La Pravda du jour fait le point sur l'état des troupes stéphanoises avant le huitième de finale de Coupe de France programmé demain soir à Monaco. Extraits.

"Sorti à l'heure de jeu avant-hier soir contre Nîmes, Yohan Cabaye ne souffrirait que d'une béquille et devrait donc pouvoir être du voyage à Monaco. Cela risque de ne pas être le cas de Mahdi Camara. Victime d'un coup de coude dans le visage par Sidy Sarr, il a fini aux urgences et souffrirait d'une fracture du nez.

Sont absents certains Ryad Boudebouz (mollet), dont le retour n'est pas programmé avant la réception de l'OM (le 5 février) et Zaydou Youssouf, en reprise après son entorse du ligament interne du genou gauche. Une décision pourrait être prise dans la journée concernant la titularisation en Principauté de William Saliba, guéri de sa fissure du cinquième matétarsien d'un pied."

L'hommage à Sala, ça les a marqués

26/01/2020
Image
 

Dans la dernière édition du quotidien Ouest-France, trois joueurs stéphanois se remémorent le contexte très particulier du match qu'ils ont joué à Nantes il y a un an. Extraits.

Loïc Perrin : "Ce soir-là, on n'avait pas la tête à jouer et je ne m'imagine même pas ce que les joueurs nantais ont pu ressentir. Pour nous, c'était vraiment compliqué mais pour eux, ce devait être horrible. Lors de sa causerie, Jean-Louis Gasset, qui avait toujours les bons mots, avait profité du moment pour nous rappeler combien parfois on se prenait la tête pour des petites choses et que ça n'en valait pas la peine, que le foot était important mais qu'il y avait des choses bien plus graves dans la vie... C'est sûr que la mort d'Emiliano Sala, avec ses circonstances tellement particulières, ces jours d'attente, nous faisait hélas bien relativiser."

Arnaud Nordin : "Voir certains joueurs nantais en pleurs, des supporters aussi, et leur entraîneur vraiment ébranlé, forcément, ça nous touchait. Généralement en plus, l'ambiance est plutôt joyeuse et festive à La Beaujoire, alors que là, l'atmosphère était très pesante, lourde, avec énormément de tristesse. Rémy Cabella avait marqué mais m'avait avoué qu'il n'avait pas eu la force et l'envie de célébrer son but. À vrai dire, tous les joueurs avaient envie que ça se termine ! Cette soirée reste, jusqu'à aujourd'hui, la pire de ma jeune carrière sous le maillot des Verts. On peut être dégoûté de perdre un match mais là, ça allait bien au-delà..."

Wahbi Khazri : "Je me souviens d'un soir avec beaucoup d'émotions. Une tristesse partagée par tous, évidemment encore plus forte chez ceux qui avaient joué avec lui parce qu'Emi était un partenaire très apprécié pour ses valeurs humaines comme sportives. Pour l'avoir côtoyé aux Girondins de Bordeaux, je peux vous l'assurer, c'était toujours quelqu'un de bonne humeur et d'une belle générosité. Alors jouer ce match, forcément, c'était délicat, dur, mais on n'avait pas le choix. Lorsque le ballon sortait en touche ou en corner, que le match s'arrêtait et qu'on entendait toujours ce public nantais chantant pour Emi, on oubliait pendant quelques secondes le foot..."

Les U18 continuent sur leur lancée

26/01/2020



Marwan Nzuzi, auteur du 2ème but (photo de Thomas99)

Les U18 de Sylvain Gibert, récents vainqueurs du leader Villefranche, entamaient la phase retour en recevant le Groupement football de l'Albanais 74, club issu de la fusion du FCS Rumilly et de l'ES Vallières. Ils s'étaient imposés au match aller (2-0), mais l'optimisme béat n'était néanmoins pas de mise car les nombreux blessés impactaient la composition de l'équipe. Heureusement, Jean-Luc Dogon, jouant la solidarité, n'a pas utilisé ses remplaçants dans le match des U19 contre Toulouse (victoire 3-0), remplaçants qui ont donc pu participer à la victoire des U18 sur les Hauts-Savoyards (3-1).

Les visiteurs, faisant une très bonne entame, ouvraient très rapidement le score : sur un ballon dans le dos de la défense, leur attaquant remportait son duel épaule contre épaule avec Kaïs Bendriss, entrait dans la surface et terminait son action d'une belle frappe sous la barre. (0-1, 5ème).
Jusqu'à la demi-heure, les Verts étaient bougés par l'adversaire. Ils réagissaient alors et se créaient quelques belles situations. Sur un corner, la reprise de la tête de Yanick Venus, au second poteau, s'écrasait sur la barre. Peu après, sur un ballon récupéré en milieu de terrain, Yanis Fetheddine éliminait son vis-à-vis, lançait Mohamed Moueffek, lequel s'échappait avant de centrer en retrait pour Yanick Venus qui ouvrait son pied pour égaliser. (1-1, 40ème).
Quelques minutes plus tard, Kaïs Bendriss, d'un bon ballon par-dessus la défense adverse, alertait Marwan Nzuzi qui devançait la sortie du gardien pour terminer dans le but vide. (2-1, 43ème).
Après le repos, les Verts, sermonnés à la mi-temps, allaient continuer sur cette dynamique mais manquaient souvent d'efficacité pour concrétiser leurs actions. A la 55ème, un coup-franc excentré était repris, dans un angle fermé, au second poteau, par Kaïs Bendriss qui trouvait la transversale du but adverse. A la 70ème, toujours sur coup de pied arrêté, le gardien haut-savoyard réussissait un double-arrêt sur une tête de Noham Abdellaoui et une reprise de Yassimi Moyo. Cependant, les visiteurs faisaient parler leur puissance physique pour inquiéter Yanis Bourbia qui veillait au grain et remportait son face-à-face à la 75ème. La délivrance allait arriver en toute fin de match : Mohamed Moueffek fixait la défense et, d'une petite louche, servait Rossi Bozi qui glissait le ballon sur le côté du gardien. (3-1, 90ème).  

La composition : Bourbia - Monteiro (Moyo, 23ème), Abdellaoui, Bendriss, Alpha N'Gongar - N'Gongolo (Fetheddine, 75ème), Ali Diadie (Fetheddine, 30ème, Ali Diadie, 46ème), M.Moueffek - Nzuzi, Venus (Bozi, 75ème), Bozi (Fatah, 60ème).


La réaction de Sylvain Gibert : "Il était important d'enchaîner, et après avoir rivalisé avec les deux premiers de la poule, de pouvoir gagner contre des équipes que nous précédons. La préparation a été un peu particulière à cause des effectifs limités ce week-end, ce qui fait que la composition de l'équipe a été connue au dernier moment, mais la solidarité qui règne dans le Centre de Formation a bien facilité les choses. Notre adversaire, malgré son classement, est une équipe bien organisée défensivement, très solidaire. Il est très bien entré dans le match et a ouvert rapidement le score, nous pressant très haut, remportant les duels. Heureusement, à la demi-heure, nous avons réagi pour égaliser puis prendre l'avantage juste avant la mi-temps. Malgré cela, j'ai fait comprendre à mes joueurs que c'était un score flatteur et qu'il fallait se montrer plus concerné. J'attendais plus dans l'intensité, plus dans la maîtrise car nous avions eu trop de déchet technique en première période. La deuxième mi-temps sera plus aboutie au niveau du contenu, même si je regrette que nous n'ayons pas réussi à concrétiser nos actions sur nos temps forts. Nous avons du attendre la toute fin du match pour nous mettre véritablement à l'abri." 

Rossé, Moreno !

26/01/2020
Image
 

Si son équipe a finalement sauvé l'honneur en fin de match grâce à Stevan Jovetic, Robert Moreno a pris une petite gifle à domicile hier face à la bande à Thierry Laurey (1-3). Dans la dernière édition de Nice-Matin, l'entraîneur espagnol de l'AS Monaco ne fuit pas ses reponsabilités et attend une réaction après-demain contre les Verts.

"Mon sentiment ? Horrible. Après le premier but, ça a été un désastre. Le deuxième but a été catastrophique pour nous. On doit continuer de travailler car nous avons un match mardi contre Saint-Etienne en Coupe de France. On doit faire un bon match. Contre Strasbourg, il a manqué de la qualité pour faire de bonnes passes. Il a manqué de la qualité à l'entraîneur pour voir où sont les espaces. Tout ce qu'il se passe sur le terrain, c'est de ma responsabilité et je dois en faire plus. Il faut que j'analyse bien ce match et que je regarde toutes les situations pour corriger ça."

Les Vertes tenues en échec par la lanterne rouge

26/01/2020
ImageImage
 

Les Vertes ont été tenues en échec 2-2 à Salif-Keita (Etivallière) par la lanterne rouge Racing Saint-Denis, qui n'avait pris qu'un seul petit point depuis le début de saison. Les protégées de Jérôme Bonnet ont mené deux fois au score grâce à Kelly Gago et Pilar Khoury, mais les visiteuses ont arraché le nul grâce à deux pénaltys (le second litigieux). Les Havraises ayant gagné 2-1 à Yzeure, les Amazones conservent la tête du classement seulement à la faveur du goal-average.

Lacroix prêt à se casser au Kansas ?

26/01/2020
Image
 

Après Robert Beric, un autre joueur pourrait quitter Sainté pour les Etats-Unis ce mercato hivernal. Selon le site Goal, le Sporting de Kansas City vient de formuler une offre pour s’attacher les services de Léo Lacroix. Actuellement sous contrat avec l'ASSE jusqu'en juin 2020, le défenseur suisse n'a plus joué en équipe première stéphanoise depuis deux ans (défaite 1-0 à Nice). Prêté la saison dernière à Hambourg, le numéro 3 des Verts n'a joué que 3 petits matches de National 2 cette saison.

U19 : avec Sainté, t'es fessé !

26/01/2020

 

Vous avez pu suivre la rencontre sur le forum grâce à notre envoyé spécial gissiou, les U19 ont remporté un large succès 3-0 ce midi face au Téfécé, une des grosses écuries du groupe.

Alors que les Toulousains s'étaient procuré la première occasion de la rencontre mais que fort heureusement, Corentin Bariol avait stoppé une tentative à mi-hauteur, les Verts ont ouvert la marque sur pénalty par Saïdou Sow (1-0, 15e). Le Téfécé s'est ensuite offert une double occasion d'égaliser mais Yvann Bonnemain (Photo) a permis aux Stéphanois de faire le break sur corner (2-0, 36e). Grâce à une nouvelle parade de Corentin Bariol, c'est forts de cet avantage que les Verts ont rejoint les vestiaires.

Moins en danger après la pause, les Ligériens ont enfoncé le clou par Mathys Saban (3-0, 79e).

En attendant les résultats du jour, les Verts rejoignent provisoirement Monaco à la première place du Groupe D.

La composition : Bariol - Djile, Bagayoko, Sow, Calodat - Bonnemain, Ah. Sidibé, Morel, Saban - Urie, Llery.

La réaction de Jean-Luc Dogon : "On aurait pu se mettre définitivement à l'abri plus vite, avec un face-à-face juste avant la pause. Eux-aussi ont eu des opportunités mais globalement on s'impose logiquement. En deuxième période c'était plus brouillon, on a joué plus bas, plus en contre mais on a manqué de rythme, de physique peut-être un peu aussi. C'était la seule équipe à nous avoir battus, les joueurs n'avaient pas envie de perdre deux fois contre la même équipe. On va essayer de faire le plein jusqu'aux vacances."

 

crédit photo : asse.fr

Hold-up des U17 à Clermont !

26/01/2020
Image
 

Vous avez pu suivre cette rencontre de la 17e journée du championnat des U17 nationaux en direct sur notre forum grâce au potonaute thomas99, envoyé spécial à Gabriel-Montpied : malmenés dans le jeu, les Verts ont arraché la victoire dans le temps additionnel cet après-midi à Clermont.

Face à des Stéphanois trop peu dangereux en première période, les locaux ont concrétisé leur domination à la 53e, deux minutes après avoir trouvé la barre transversale d'Eldin Lolic. Mais les Verts ont eu le mérite de revenir au score. Cinq minutes après un tir de Youssef Njoya qui a frôlé le cadre, Jibril Othman a débordé et son centre a été détourné par un défenseur bougnat dans ses propres filets sous la pression de Keryann Merat à la 69e. Sur une frappe à bout portant décochée à la 78e minute, Eldin Lolic (photo) a empêché les Clermontois de reprendre l'avantage. Lancé en profondeur par Keryann Merat, Kylian Watel a donné la victoire aux Verts dans le temps additionnel. Poursuivant leur remontée, les Verts sont cinquièmes et reviennent à trois petits points du podium.

La compo :  Lolic - Hilaire, Ahmane, Christ Ngongar, Yahiaoui (Kinunga, 68') - Bouyadel, Watel, Gauthier (Merat, 56') - Ouroui (Jetishi, 88'), Othman, Njoya Ngapout.

La réaction de Patrick Moreau : "On a fait un match moyen mais on s'est accroché et les garçons ont été récompensés à la fin. On est tombé sur une bonne équipe de Clermont, agressive dans les duels. On a eu du mal à ressortir le ballon, on a été mené mais on a su concrétiser les opportunités qu'on a eues."

Partager