17 août 2001 : Grenoble 1-0 ASSE  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Noix de Coco fan de Cacahuète

04/06/2018

Image

 

Dans la dernière édition de L'Est Républicain, Arnaud Nordin parle de son ancien coéquipier Kylian Mbappé. Extraits.

 

"Je l'appelle "Cacahuète", un surnom datant de l’INF Clairefontaine. Cacahuète par rapport à la forme de la tête de Kylian. Moi, on me surnommait "Noix de Coco’" pour la même raison ! J'ai vu que les joueurs du PSG l’appellent Donatello parce que son visage ressemble un peu à une Tortue Ninja, c’est bien trouvé ! D’autant qu’on adorait les Tortues Ninja quand on était gamin !

 

A Clairefontaine, Kylian jouait le plus souvent ailier gauche et, moi, dans l’axe. Kylian était un peu trop maigre et un peu trop frêle pour évoluer dans l’axe à l’époque, il n’avait pas encore fait sa puberté. À 13 ans, j’étais en avance sur lui physiquement, mais les choses ont bien changé depuis ! On voyait bien que Kylian avait quelque chose de plus. Techniquement, il était au-dessus et il parvenait à tout réussir à grande vitesse

 

En 6 ou 7 mois, Kylian a rejoint une autre planète. Il a tout pour être l’un des meilleurs joueurs en Russie. Peu importe où il joue, Kylian est très performant. À Clairefontaine, les coaches nous ont appris à avoir de la polyvalence aux postes offensifs. Après, son talent et son jeu complet font le reste. Le sélectionneur Didier Deschamps a expliqué qu’il lui laissait beaucoup de liberté pour exprimer ses qualités. C’est ça le principal.

 

Je suis fier d’avoir été formé avec quelqu’un comme Kylian. C’est toujours le même plaisir de discuter avec Kylian ou de l’avoir par message. Si certaines personnes pensent qu’il cherche à se donner un genre en répondant aux questions de manière très posée, je peux assurer que ce n’est pas le cas. Kylian était déjà comme ça adolescent, il s’exprimait avec de belles phrases, ça vient de l’éducation donnée par ses parents

 

On était tous les deux fans de Thierry Henry. Kylian adorait aussi Cristiano Ronaldo qu’il a eu la chance de rencontrer à l’adolescence, quand le Real Madrid a essayé de le recruter. Je le revois me montrer sur son iPad les photos de son petit séjour au Real. Il était très content mais il en parlait avec beaucoup de simplicité, sans se prendre la tête. Cette force intérieure lui a permis de franchir les étapes avec une facilité déconcertante."

   


A venir

18/08/2018 18:00

[Nat2] ASSE - Trelissac



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com