23 novembre 2002 : Aurillac 3-1 ASSE - 7e tour de Coupe de France  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Bosquier tacle Rocher

30/06/2015

Dans la dernière édition de la Pravda, Bernard Bosquier tacle Roger Rocher

 

"Quand il a su que j'allais rejoindre l'OM à l'été 1971, j'ai été mis à l'écart en fin de saison avec Georges Carnus suite à une défaite à Bordeaux. C'est scandaleux. Il est même allé voir mon directeur aux Beaux-Arts, où je suivais les cours du soir, et m'a fait virer, alors que j'étais à 15 jours d'avoir mon diplôme de maître d'oeuvre. Je devais être embauché à la Sacma, où bossait Romeyer. J'allais au cinéma, on me sifflait. J'ai même dû retirer ma fille de l'école car la maîtresse lui demandait si j'avais trouvé un appartement à Marseille. Je souhaitais rester à Sainté, j'avais demandé à être prolongé pour quatre ans. Mais Monsieur Rocher m'avait alors comparé à un fonctionnaire et fait signer pour seulement deux ans. Je n'avais pas apprécié. En 1971, j'étais donc libre. Et 37 clubs me voulaient ! Reims me proposait même le triple de Marseille, mais j'avais donné ma parole à Monsieur Leclerc. Sept ans plus tard, Monsieur Rocher m'a proposé un chèque en blanc pour que je revienne. "Tu sais où tu peux te le mettre" lui ai-je répondu."

   


A venir

24/11/2017 20:45

ASSE - Strasbourg



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com