21 juin 1955 : Naissance de Michel Platini  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Peak6 trompe le monde (4)

27/05/2018

 

Dans sa dernière édition, le quotidien Les Echos revient sur l'échec des négociations entre l'ASSE et Peak6. Extraits.

 

"La colère de Bernard Caïazzo n'est pas retombée. "Peak6 a fait preuve de mauvaise foi. On va agir en justice car cela a un impact en termes d'image et crée un vrai préjudice. Avec Roland Romeyer, nous avions monté un programme d'obligations remboursables en actions, mis en sommeil à leur demande depuis quatre semaines. Il sera réactivé."

 

Si la valorisation du club autour de 50 millions ne semble pas en cause, le fondateur de Peak6, Matthew Hulsizer, aurait refusé de s'engager sur un montant d'investissement conséquent pour les années à venir, contrairement à son compatriote Frank McCourt qui a promis 200 millions à l'OM sur quatre ans. Un "revirement total incompréhensible", selon un proche du dossier, "un amateurisme étrange".

 

"La confiance a été entachée et on a repris notre liberté. S'il s'agit de faire des investissements à la hauteur de Nice, Bordeaux ou Rennes, avec Roland nous sommes capables de le faire. D'ailleurs nous sommes reconnus comme l'un des clubs les mieux gérés d'Europe, le seul français qui dégage un résultat d'exploitation positif depuis sept ans" affirme Bernard Caïazzo. "L'objectif pour nous est de franchir un cap. On veut un investisseur qui apporte à ce club, au potentiel considérable, les moyens de rentrer dans un Big five à la française et de participer à la Champions League."

 

Parallèlement à l'examen d'autres offres de reprise, à ce jour toutes d'origine étrangère, Bernard Caïazzo évoque "d'autres sources de financement" pour préparer la prochaine saison. Des Obligations Remboursables en Actions, de l'endettement bancaire ou le recours à un fonds de dette privée comme l'a fait l'été dernier l'ASSE auprès de la société londonienne 23 Capital pour un prêt de 10 millions garanti sur les droits audiovisuels"

   


A venir

29/06/2018 10:00

Reprise de l'entrainement



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com