home

L'ASSE bientôt bon teint ? (5)

16/05/2018
bookmark bookmark
share share
Image

 

Indiquant que Jérôme de Bontin devrait prendre la préisdence de l'ASSE d'ici dix jours, la Pravda de ce mercredi brosse le portrait de l'ancien dirigeant monégasque. Extraits.

 

"Cet homme d'affaires de 60 ans, franco-américain né d'une mère suédoise et d'un père français, marié à une Autrichienne et père de trois enfants, est à l'origine du projet d'acquisition de l'ASSE par Peak6 et son patron Matt Hulsizer. Ce dernier envisage de le nommer futur président de Saint-Étienne. Jérôme de Bontin vit aux États-Unis depuis longtemps et notamment à Chicago, où est installé le siège du futur propriétaire des Verts.

 

De Bontin n'est pas un inconnu dans le football français et pas seulement parce qu'il a dirigé l'AS Monaco entre avril 2008 et février 2009, à la demande de son ami le prince Albert II, qu'il a rencontré lors de leurs études à l'Amherst College, près de Boston dans le Massachusetts. Depuis son départ de la Principauté, il n'a pas cessé de suivre de près ou de loin la vie du football en France ou aux USA.

 

Il a, un temps, tenté d'être président de la Fédération américaine de soccer, et occupé le poste de manager général des Red Bull de New York de 2012 à 2014. Il avait organisé, en 2010, la participation du PSG à la Chicago Sister Cities International Cup, un tournoi amical au cours duquel les Parisiens, entraînés alors par Antoine Kombouaré, avaient affronté le Chicago Fire et l'Étoile Rouge de Belgrade.

 

Ces dernières années, Jérôme de Bontin s'était intéressé, déjà avec des investisseurs outre-Atlantique, au rachat de l'AS Nancy-Lorraine et surtout de l'AJ Auxerre, avant l'arrivée du propriétaire chinois James Zhou, en raison de ses attaches bourguignonnes, une partie de sa famille étant originaire de l'Yonne.

 

À l'ASM, il avait notamment professionnalisé la préparation des joueurs en faisant appel à la société américaine Athletes Performance, devenue EXOS, qui travaillait avec Jürgen Klinsmann à la tête de la sélection états-unienne. Il avait aussi souhaité dynamiser les recettes du club, notamment le merchandising, la billetterie et le sponsoring à partir des méthodes en cours dans le sport américain. Cette expertise devrait aider les Verts, parfois surnommés le Liverpool français de l'autre côté de l'Atlantique, à se développer et prendre une nouvelle dimension en version américaine."

Potins
18/09 20:51
Lucas sera Bleu ! (2)
18/09 14:13
Dépenser plus pour gagner plus
18/09 13:32
Les Verts à l'honneur dans la presse anglaise
18/09 07:21
L'attaque tique ? Garande rapplique !
18/09 07:04
Un énorme Nordin balaye Romorantin (3)
18/09 06:54
Debuchy a bûché seul
17/09 23:47
Rivière coule Béziers
17/09 23:14
Bafé la panthère en Arabie Saoudie
17/09 22:44
Samedi, c'est Ruddy !
17/09 21:58
Garande croit en Gasset
Articles
16/09/2018
Un sentiment de déjà vu
14/09/2018
Sandjak a dit
13/09/2018
Paris Blues ?
13/09/2018
Bathenay : "Les poteaux carrés sont bien conservés"
11/09/2018
Mastres & Compagnie n°151 : Kishizo
05/09/2018
Un puzzle à résoudre
01/09/2018
Yannis vu par Idriss
01/09/2018
La Somme de toutes les peurs
30/08/2018
Douline : "Honorat ne passe pas inaperçu"
26/08/2018
Pas concluant

Partager