24 octobre 1968 : Naissance de Giovanni Bia  24 octobre 1966 : Naissance de Christophe Lagrange  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Le Roux tourne (la page)

11/10/2017


Dans une interview accordée au Républicain Lorrain, Nolan Roux, qui s'apprête à faire son retour dans le Chaudron (samedi à 20h) revient sur ses récents déboires à Nantes et sur ses retrouvailles, sans esprit de revanche, avec Sainté :


« Je n’avais plus manqué un penalty depuis 2011. Sur ce fait de jeu, l’arbitre nous prive clairement d’un point qu’on méritait. D’autant que s’il avait fait preuve de bon sens, il aurait dû refaire tirer le deuxième aussi. J’aurais dû aller le voir après le match. Je ne l’ai pas fait… J’étais vraiment dégoûté ! Pendant les deux jours qui ont suivi, je n’étais vraiment pas bien. La première nuit, le sommeil a été très difficile. La suivante aussi d’ailleurs… On a beau se dire que ce n’est que du foot, quand on est pro et consciencieux, ça reste dans un coin de ta tête. D’autant que tout le monde me reparle de ce penalty. Mais, bien entendu, ça va au-delà de mon cas personnel : je le répète, on méritait de prendre ce point. C’est ça qui est le plus dur à digérer.


Quand tu es dernier, les joueurs et l’entraîneur sont forcément remis en cause, c’est normal. Après, en interne, on ne commente absolument pas ce qui se dit ou ce qui se fait à propos du coach. On est juste focalisé sur notre travail. Pour enfin sortir de cette spirale. Franchement, on ne mérite pas d’être là au regard de la plupart de nos prestations. Et personne dans le vestiaire n’accepte ce qui nous arrive. Il n’est pas question de se cacher derrière de fausses excuses, mais il y a quand même beaucoup de choses qui ne tournent pas en notre faveur. Je ne veux pas faire une fixation sur l’histoire du penalty à Nantes, mais je suis passé par Lille et Saint-Étienne, et j’ai beaucoup de mal à croire qu’un arbitre aurait pris une telle décision contre ces deux équipes. Et là, il faut que ça tombe sur nous (...).

(St Etienne) C’est un déplacement délicat, c’est vrai. Un match difficile nous attend, mais certainement pas impossible. Troyes n’était pas bien avant de venir chez nous. On connaît la suite… À Saint-Étienne, ce n’est évident pour aucune équipe, je suis bien placé pour le savoir. Mais il n’est pas question d’y aller avec la peur au ventre. Au contraire, on ira pour faire un résultat et provoquer cette réussite qui nous fuit. Ce sera sympa de revoir d’anciens collègues, mais on aura avant tout un match de foot à jouer et un résultat à obtenir. J’y ai passé une bonne première année avec une qualification en Ligue Europa à la clé. L’année suivante, c’était beaucoup moins bien puisqu’en deuxième partie de saison, je ne pouvais plus m’entraîner avec le groupe pro. Mais il ne sera pas, pour autant, question d’une quelconque revanche."

   


A venir

25/10/2017 21:00

Strasbourg - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com