25 novembre 1951 : Naissance de Johnny Rep  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Lavilliers revient sur ses vertes années

22/10/2017

Image

 

Encore sur la route pour promouvoir son nouvel album "5 Minutes au paradis", Bernard Lavilliers 71 ans) s'est confié à la Pravda. Plus très jeune mais toujours aussi large d'épaules, le chanteur stéphanois évoque ses vertes années.

 

"J’étais batailleur… Fallait pas me dire un mot de travers, attention ! J’étais en colère et assez turbulent. Disons que je n’avais pas peur. Alors il y a eu des bagarres de rue... Pas de règles. A l'époque j’étais tout maigrelet et asthmatique parce que Saint-Étienne était très polluée. Mes parents, dans leur grande tendresse, m’ont emmené à la campagne, à dix kilomètres de là, et je me suis rebecté. Quand on est revenus en ville, mon père m’a fait prendre des cours de boxe pour apaiser ma colère. J’avais douze ans et ça m’a fait du bien. La boxe m’a calmé, m’a appris la discipline.

 

J’étais gardien de but en minimes. Ce que j’aimais à l’école de foot, c’est que vous étiez encadrés. Vous faisiez des progrès. Vous vous faisiez engueuler. J’adore le foot ! Avec mon père et mon frère, fin des années 1950, début 1960, on allait à Geoffroy-Guichard voir les frères Michel et Richard Tylinski, Rachid Mekhloufi, Robert Herbin qui jouait demi-centre, un seigneur qui distribuait le jeu. Après, pendant la grande époque, j’étais déjà loin, sur les routes."

 

   


A venir

26/11/2017 12:00

[U17] ASSE - Saint-Priest



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com