17 janvier 1960: ASSE 1-1 Stade Français  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Ni vente, ni bail ? (3)

13/01/2018

Image

 

Président du Conseil de développement de Saint-Etienne Métropole, le directeur des relations extérieures de Casino Claude Risac (photo) évoque l'avenir de Geoffroy-Guichard dans la dernière édition de l'hebdomadaire L'Essor. Extraits.

 

"Sur le stade, on a été saisis au moment où l'ASSE avait renoncé à acheter l'équipement. Pour autant, Roland Romeyer avait raison de vouloir posséder son outil de travail. Nous en avons eu la conviction après l'audition de Madame Boy de la Tour, présidente de la Ligue de football professionnel qui nous a dit : "Aujourd'hui nous n'allons plus au match, nous allons au stade !" Autrement dit qu'il importe que le club soit en mesure d'offrir un ensemble de services dans un stade dont il dispose de la gestion et pour lequel il est évalué à travers une Licence club dont les points comptent dans l'attribution des droits télé. Un club moderne doit disposer de son outil de travail et le gérer globalement sous tous les aspects non seulement sportifs mais aussi de l'accueil, la restauration, l'animation. Notre deuxième conviction est que le stade reste un bien commun de la Métropole qui a consenti d'importants investissements et peut se réserver une capacité à l'utiliser, pour différents événements sportifs ou culturels. Une troisième grande idée qui nous a animés et milite contre le projet d'une cession, qui n'est pas réversible : la nécessité de se protéger contre l'aléa sportif, voire le changement d'actionnaire qui pourrait faire évoluer le projet sportif.

 

On écarte le vente de nos préconisations. Un bail emphytéotique également, c'est une formule assez proche de la vente qui ne nous paraît pas bonne. Nous pensons qu'il existe comme alternative suffisamment de possibilités d'occupation du domaine public de longue durée. La dernière idée venue à la fin de notre étude, très inspirée par Hervé Revelli, mais aussi par beaucoup d'autres, Noël le Graët, Madame Boy de la Tour. Tous nous ont dit : "Vous avez à Saint-Etienne la chance d'avoir un lien consubstantiel entre le club et la ville". Non seulement le stade Geoffroy-Guichard est l'un des rares quasiment situé en centre-ville, mais il existe un lien fort du club avec la population. L'idée nous est apparue pour refonder ce lien de concevoir ce que nous avons appelé une "nouvelle alliance" du club et de la ville, sous forme d'offres groupées, des packages, de compétitions, démonstrations, visites… Il s'agit aussi de profiter du flux de supporters venant ici. N'oublions pas qu'il y a à travers la France, 220 clubs de supporters associés qui fréquentent Saint-Etienne régulièrement."

   


A venir

18/01/2018 19:00

Metz - ASSE



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com