home

Compan s'éclate

21/03/2018
bookmark bookmark
share share
Image

 

Le site Actufoot a publié aujourd'hui une interview de l'entraîneur des U19 stéphanois Lilian Compan. Extraits.

 

"Je suis un entraîneur plutôt porté sur l’offensive, qui laisse beaucoup de liberté et d’expression à mes joueurs. J’ai l’habitude d’utiliser des schémas offensifs. Je m’adapte en fonction des joueurs. J’ai déjà évolué dans plusieurs systèmes : en 3-4-3, en 3-5-2, en 4-3-3. Mais celui que je préfère est le 4-2-3-1. C’est ma façon de voir les choses, je préfère marquer beaucoup de buts, quitte à en prendre, plutôt que l’inverse. Certains matchs m’ont malgré tout montré qu’il fallait que je revoie ce système par moment. Avec le recul, il faudrait que je sois moins attiré vers l’avant et que je ferme le jeu par moment. Néanmoins, nous sommes dans la formation. Et dans la formation, au-delà du résultat, qui est important, nous devons former des footballeurs, donc on accorde beaucoup d’importance au jeu. Peut-être qu’à l’avenir, au niveau supérieur, je changerai mon fusil d’épaule.

(...)

J’essaie d’inculquer l’état d’esprit qui était le mien quand j’étais joueur : cette envie de gagner, de refuser la défaite. C’était mon leitmotiv, je ne supportais pas de perdre. Le message que j’essaie de leur faire passer, c’est de tout donner du début à la fin. Je m’éclate dans ce que je fais. J’essaie d’apporter toute mon expérience et de bons conseils aux jeunes Je connais l'identité de l'ASSE, l’historique aussi. Ils aiment faire revenir des anciens de la maison. Le club m’est cher et m’a apporté énormément en tant que joueur. J’étais en relation constante avec les dirigeants du cub depuis la fin de ma carrière. C’était écrit que je devais réintégrer le club à court ou moyen terme. A un moment donné, une opportunité s’est présentée en tant que recruteur. J’ai accepté le poste et j’ai continué à passer les diplômes. Au bout d’un an, je suis devenu entraîneur des attaquants du centre et adjoint de Laurent Batlles en National 3. Et depuis cette saison, je m’occupe des U19.

(...)

Dans la poule Sud des U19 Nationaux, il y a énormément d’intensité et de rythme. Tout le monde peut battre tout le monde et l’impact athlétique est important. Ça permet de préparer au mieux les joueurs pour la National 3 puis pour l’équipe première. C’est la dernière étape avant le monde pro, mais à mes yeux, ce n’est pas la plus importante dans le formation. Selon moi, c’est entre les U15 et les U17 qu’ils apprennent le plus, où ils sont le plus à l’écoute. Mais surtout, c’est là où ils sont le plus modulables. Si un joueur a des lacunes à cet âge-là, on peut encore les gommer. En U19, c’est un peu tard. L'ADN de la formation stéphanoise ? On est basé sur l’aspect athlétique, c’est dans les mœurs et la mentalité du club, avec le fait d’avoir un état d’esprit irréprochable, donner le maximum sur le terrain. On est compact défensivement, et on met beaucoup de vitesse offensivement."

Potins
23/01 09:53
Les Verts solidaires !
23/01 09:42
Balmont arrive revanchard à Geoffroy-Guichard
23/01 08:02
Digbo costaud à Monaco
23/01 07:40
Duel d'anciens Verts
23/01 07:26
Bamba élimine les Verts
23/01 07:09
C'est là qu'on voit les hommes
23/01 05:01
Wahbi verra Sliti
22/01 23:01
Samuel Rustem, le couteau suisse
22/01 22:55
Brise en Champagne
22/01 22:30
Sami se qualifie
Articles
22/01/2019
On leur a laissé le pistolet
20/01/2019
Hantés, hantés ....
19/01/2019
En forme olympique ?
18/01/2019
On dit merci qui ?
16/01/2019
Nouzaret : "Les Verts peuvent le refaire"
16/01/2019
Fournier : "Le Chaudron va bouillir contre les Olympiques !"
15/01/2019
Olympique de Marseille ou Olympique de Marcel ?
13/01/2019
Dumas : "Khazri et Ruffier, c'est très fort !"
13/01/2019
Un brin de reussite
11/01/2019
En avant la victoire !

Partager