22 novembre 1981 : ASSE 5-1 Valenciennes  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Il s'accroche, le Mordacq !

13/11/2017

Image

 

Nouveau patron de de la division nationale de lutte contre le hooliganisme, Antoine Mordacq évoque les récents incidents du derby dans France Football à paraître demain.

 

"Dans les deux cas d’envahissement de terrain survenus cette saison, Lens et Saint-Etienne, il s’agit de supporters mécontents des résultats. Les deux clubs ont d’ailleurs un peu le même profil, avec un soutien populaire important, des stades toujours pleins. Il ne s’agit pas d’un manque de compétences car sus l’impulsion de la LFP, il y a eu une professionnalisation des clubs dans la sécurité, avec la création des DOS (directeur organisation sécurité) depuis les années 2000. Même dans les clubs qui ont encore une gestion à l’ancienne, la fonction sécurité est la première qui s’est professionnalisée pour une raison simple : la responsabilité, notamment juridique.

 

A Saint-Etienne, il y a des supporters remuants depuis quelques temps. Le club fait des efforts pour améliorer la sécurité et renouer avec les supporters. Il ne s’agit pas de montrer du doigt tel ou tel club. Depuis le début de saison, on essaie d’aller dans le sens de la loi du 10 mai 2016 qui vise à développer le dialogue et impose aux clubs de nommer des référents supporters, salariés du club, ne relevant pas de la sécurité mais en capacité de discuter avec les supporters, de préparer les rencontres, de connaître les animations. Mais ce doit être du donnant-donnant : les supporters obtiennent plus de chose, mais en échange, ils prennent des engagements et doivent les tenir.

 

Dans certains clubs, comme Saint-Etienne, c’est encore compliqué. C’est difficile de responsabiliser les supporters car la culture supporter originelle ne correspond pas à pas sur l’idée d’un fonctionnement avec des représentants. Beaucoup considèrent qu’ils sont des collectifs ne voulant pas être chapeautés, encadrés. Mais ça évolue. Beaucoup ont compris qu’ils avaient tout intérêt à être plus organisés pour être entendus. D’où les référents dans les clubs, d’où la création d’associations transversales comme l’ANS qui regroupent des groupes de différents clubs… sauf évidemment ceux qui refusent d’être représentés. A eux d’être suffisamment représentatifs et d’assumer le respect de leurs engagements. En Allemagne, cela fonctionne bien car les groupes de supporters sont très bien structurés.

 

Il n’y a pas une solution unique. Depuis l’instauration de l’état d’urgence, il y a eu des interdictions et des restrictions de déplacements pour, dans un certain nombre de cas, une question de disponibilité des forces de l’ordre. Depuis le début de saison, il n’y a eu que deux interdictions : Nice-Naples et OM-PSG. Cela doit rester exceptionnel car, de toute façon, il faut s’assurer que l’interdiction est respectée, donc monopoliser des forces de l’ordre, certes moins nombreuses. En revanche, il y a davantage d’encadrement de déplacements, des arrêtés fixant le nombre maximum de supporters visiteurs et indiquant les règles à suivre pour se rendre au stade.

 

Pour des matches particuliers comme Saint-Etienne – Lyon, cela me semble utile. On ne peut pas autoriser 2 000 supporters lyonnais à se déplacer. A Saint-Etienne, ils étaient 850, un nombre acceptable pour assurer la sécurité de la rencontre, et 500 policiers, ce qui paraîtra déjà exorbitant à ceux qui ne suivent pas le football. Il faut trouver le meilleur équilibre. Je ne sais pas si on est en retard par rapport à nos voisins. Peut-être sur le sujet des référents, appelés SLO (Supporter Liaison Officers), notamment en Allemagne, où le modèle est né. Il faut maintenant que la fonction s’intègre dans le paysage. Mais on n’est pas en retard sur la sécurité autour des stades ou sur les dispositifs de sécurité privée, qui fonctionnent très bien."

   


A venir

24/11/2017 20:45

ASSE - Strasbourg



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com