29 juin 2001 : Dernière émission de Bouillon de Culture, présentée par Bernard Pivot    8°/11°
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

Sainté remporte un Oscar (7)

19/06/2017

Image

 

Le nouvel entraîneur stéphanois Oscar Garcia dévoile sa conception du football dans un article paru sur le site Footballski. Extraits.

 

"Je ne crois pas à la chance et à la malchance. Je crois en mon travail et en celui des joueurs. Pour gagner un match, il faut avoir les bons joueurs aux bons endroits aux bons moments. Un match peut être expliqué par la chance, mais pas que. Si quelqu’un pense qu’il est assez bon, ce n’est pas normal. Si ça arrive, cette personne ne fait plus de progrès. Pour moi, tous les joueurs devraient faire plus au quotidien avec l’objectif de devenir meilleur. Cela vaut aussi pour moi. Je veux faire des meilleurs entraînements pour former des meilleurs joueurs pour voir des meilleurs matchs. C’est cette mentalité que je veux de mes joueurs. 

 

 

Pour moi, la clé est de connaître chaque joueur individuellement pour évaluer leur caractère et leur permettre de progresser plus rapidement. Tout le monde réagit différemment à une situation. La première chose que je dis à tous mes joueurs quand j’arrive, c’est que je suis là pour les aider à atteindre leur but. Si vous voulez devenir meilleurs ou si vous avez un problème, ma porte est toujours ouverte. Trois, quatre, cinq ans pour un entraîneur dans le même club, c’est difficile. Soit vous changez 70% de l’équipe, soit vous changez d’entraîneur. Plus de trois ans dans le même club, c’est difficile et ce n’est pas bon.

 

Tout dépend des joueurs disponibles. La saison précédente, on a joué dans un système différent du 4-4-2 parce que je pensais que c’était celui qui nous donnerait le plus de chance de gagner des titres. Il n’y a pas un système qui gagne tous les matchs, sinon tout le monde l’utiliserait. Les bonnes équipes peuvent évoluer différemment dans la même rencontre. C’est plus facile de défendre quand le ballon n’arrive pas dans les environs de la surface de réparation. C’est logique de ne pas prendre beaucoup de buts quand on joue très longtemps dans la moitié de terrain adverse."

   


A venir

29/06/2017



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com