home

M le maudit

16/04/2018
bookmark bookmark
share share
Image

 

Dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace, le défenseur central strasbourgeois Pablo Martinez revient aujourd'hui sur la victoire des Verts à la Meinau.

 

"Malheureusement, notre seule petite erreur coûte cher. Ça fait chier parce qu’on a mis en difficulté cette équipe de Saint-Etienne qui avait déséquilibré le PSG la semaine dernière et était sur dix matches sans défaite avant de venir gagner ici. Stéphane Ruffier a arrêté ma frappe de mule aux 20 mètres puis mon ciseau retourné. Je suis maudit, je ne marquerai pas en Ligue 1 ! Je manque de réussite. Mais à choisir, je préfère ne pas marquer si nous, on n’en prend pas. Un clean sheet, ça m’irait bien ! On n’était pas loin de réaliser le match parfait, dit l’ancien du Gazélec Ajaccio. Mais à cause d’une faille défensive, on prend zéro point. Sur l'action du but stéphanois, je me jette devant Hamouma, la balle est contrée et finit dans les pieds de Debuchy... On est tombé sur un très grand Stéphane Ruffier qui nous a tout sorti. Je pense en particulier à la frappe de Dimitri Liénard. Je suis derrière lui. Elle va en pleine lucarne. Je me demande encore comment il la détourne… Ça ne va pas être le cas tous les week-ends. On mérite de rester dans cette Ligue 1, on va en tout cas tout faire pour."

Potins
20/11 11:05
Comme une finale pour Kolo
20/11 09:09
L'arrêté doit être réexaminé !
20/11 02:52
Paga gentil avec les vilains
20/11 02:24
Debuchy fait le bonheur de Gégé
20/11 00:55
Brockers victime d'un vilain tacle (3)
19/11 23:37
Ole premier, Robert dernier
19/11 17:46
Non grata en banlieue (2)
19/11 14:36
Anthony, on remet ça ?
19/11 13:08
U19 : Sainté et Monaco dos à dos
19/11 03:25
Lebo retour d'ascenseur de Galtier à Laurey
Articles
12/11/2018
Parfait pour la confiance
10/11/2018
Faites-nous déboucher le champagne !
07/11/2018
Guion : "Le Chaudron, c'est mythique !"
05/11/2018
Un scénario fou
03/11/2018
Il faudra SCOrer
29/10/2018
Sanlaville donne son avis
28/10/2018
A moitié maîtrisé
27/10/2018
Horjak a dit...
26/10/2018
En faire des sacs à main
25/10/2018
Ponsard : "Comme si on lançait onze taureaux dans l'arène"

Partager