home

Les U17R ont été renversants

15/10/2017
bookmark bookmark
share share

 

Pour les U17 Honneur Ligue de Gilles Rodriguez, c'était le derby. Comme leurs camarades U17 Nationaux de Razik Nedder, ils ont largement rempli leur contrat en tenant la dragée haute aux vilains au terme d'un match à rebondissements terminé sur le score de 4-4, match qu'ils ont globalement dominé mais qu'ils auraient pu perdre, l'égalisation survenant à la dernière minute.

 

Gilles Rodriguez avait particulièrement insisté sur l'entame de match qui ne lui avait pas donné satisfaction la semaine dernière contre Nivolet. Les Verts, privés au dernier moment d'Eros Mongelli, blessé, étaient d'entrée dans le match, jouant avec un bloc plutôt bas pour ne pas laisser d'espace aux vilains. Effectivement, ils étaient rarement mis en danger, se créant des occasions. A force d'insister, ils trouvaient la faille par Abdoulaye Sidibé qui frappait au ras du poteau à la suite d'un décalage d'Yvan Bonnemain. (1-0, 36ème)

Maxence Rivera enfonçait le clou peu après sur coup-franc direct, comme la semaine dernière. (2-0, 40ème). C'était le score au repos et il était largement mérité.  

Les vilains revenaient dans le match à la suite d'un lointain coup-franc, repris de la tête. (2-1, 48ème).

Mais les Verts réagissaient et repartaient à l'offensive. Une vilaine main était sanctionnée d'un pénalty que Saidou Sow ne se privait pas de transformer. (3-1, 62ème)

Ce même Saidou Sow voyait rouge à la 70ème : après avoir perdu un ballon, il faisait une grossière faute pour le récupérer, et laissait donc ses coéquipiers terminer le match à 10.

Les  vilains  réduisaient l'écart, encore à la suite d'un coup-franc, tiré plein axe dans la boîte. (3-2, 76ème).

Ils se voyaient accorder un pénalty sévère pour égaliser (3-3, 82ème), avant de prendre l'avantage, toujours à la suite d'un coup-franc, excentré, repris au 2ème poteau. (3-4, 86ème).

Les Verts jetaient alors toutes leurs forces dans la bataille et obtenaient un corner dans le temps additionnel : Maxence Rivera le tirait, les vilains n'arrivaient pas à dégager le ballon, et le gardien Yanis Bourbia (photo), monté aux avant-postes, en héritait : il se retournait et sa frappe victorieuse libérait toute une équipe. (4-4, 90ème + 4)

 

La composition : Bourbia - Trevez, Khoutri, Sow, Calodat (Rivera 87ème) - L.Mouton, Saban, Rivera (Fakili 80ème) - Raymond (Fatah 46ème), Bonnemain, Sidibé.

 

La réaction de Gilles Rodriguez : "Je suis partagé entre deux sentiments : frustration quand je me demande comment ce match a pu nous échapper, mais aussi évidemment satisfaction d'avoir trouvé les ressources pour revenir au score. Notre entame a été bonne, j'y avais particulièrement veillé : j'avais opté pour un bloc assez bas pour ne pas laisser d'espace à notre adversaire. Nous nous sommes créés des occasions et n'avons pas été mis en danger, si ce n'est sur les balles arrêtées. Mais l'exclusion de Saidou Sow, que je ne conteste pas, et le pénalty, sévère, ont relancé le match. Nous avons manqué de métier : cela caractérise souvent les matchs de 1ères années." 

 

Potins
20/09 10:13
Josuha toujours le moral !
20/09 08:36
KTC s'éclate chez les Croates
20/09 07:50
Loïc profite
20/09 07:26
14 010
19/09 23:12
Capel victime des Kiwis en demi
19/09 20:44
Amende à lire
19/09 20:29
Khazri ne jouera pas mardi
19/09 07:55
Des Caennais presque au complet ?
19/09 07:35
Maupay, la tête haute
19/09 07:21
Au complet contre les Caennais ?
Articles
16/09/2018
Un sentiment de déjà vu
14/09/2018
Sandjak a dit
13/09/2018
Paris Blues ?
13/09/2018
Bathenay : "Les poteaux carrés sont bien conservés"
11/09/2018
Mastres & Compagnie n°151 : Kishizo
05/09/2018
Un puzzle à résoudre
01/09/2018
Yannis vu par Idriss
01/09/2018
La Somme de toutes les peurs
30/08/2018
Douline : "Honorat ne passe pas inaperçu"
26/08/2018
Pas concluant

Partager