home

L'inspiration verte de La Duchère

03/06/2019
bookmark bookmark
share share

 

Recruté par les banlieusards de l'AS Lyon Duchère (5ème du championnat National en mai dernier), Laurent Roussey a accordé la semaine dernière une première interview au site de son nouveau club :

"Le Président m’a parlé du projet, de l’évolution qu’il souhaitait pour Lyon Duchère en faisant de ce dernier le club de la Métropole. Le fait que politiquement le projet soit accepté le rendait forcément très intéressant car ça donne les capacités d’atteindre cet objectif qui est de changer de dimension. Après, quand le Président m’a proposé d’être à l’initiative de ce projet ambitieux, je ne voyais plus Lyon Duchère pour ce qu’il était mais pour ce qu’il allait devenir. Ce n’était donc plus pour moi faire un pas en arrière mais ça devenait surtout la possibilité de faire trois pas en avant.
On veut écrire un nouveau chapitre de l’histoire du club, tout en gardant bien sûr l’histoire de Lyon Duchère. Participer à l’évolution de ce club-là, pour qu’il devienne le club populaire de toute l’agglomération lyonnaise c’est quelque chose de passionnant. Je suis issu d’un club populaire où j’ai d’ailleurs fait l’essentiel de ma carrière, ce sont donc des valeurs qui me correspondent totalement. Je partage cela avec le Président mais aussi la volonté de créer une contre vérité comme quoi il est impossible d’avoir deux clubs professionnels dans une même métropole. Quand on voit toutes les autres grandes métropoles en Europe, pourquoi en France cela serait différent ? Participez à ça, c’est forcément un challenge très intéressant.Ce sera difficile car la nouveauté fait forcément peur et la création de ce nouveau projet engendre forcément des réticences. À nous de le faire apprécier par les gens qui nous suivent. À mon niveau, sportivement, il faudra construire la meilleure équipe possible afin d’avoir les meilleurs résultats. Ce sont les résultats qui vous permettent de drainer un environnement, amener des supporters au stade, etc. Il faudra également capitaliser sur les valeurs du club pour que des gens qui y sont attachées nous rejoignent. Quand on voit que nous consacrons un tiers de notre budget à ces actions sociales, c’est quelque chose qui me parle et qui m’importe beaucoup et beaucoup de personnes doivent partager cela.
Quand on regarde toutes les équipes que j’ai entrainées, elles ont toujours terminé dans les meilleures défenses et les meilleures attaques. Ça ne changera pas. Par contre, je pense que l’on ne peut pas monter en prenant 40 buts dans la saison. Attention, ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas créer du jeu pour avoir l’ambition d’accéder à l’étage supérieur, mais je pars du principe que l’on peut très bien attaquer et être efficace tout en ayant une bonne assise défensive.
J’ai envie de dire que l’objectif de tout entraineur c’est de toujours faire mieux. On a un projet, le Président a donné deux saisons pour accéder à la Ligue 2. Mon objectif aujourd’hui c’est de travailler pour être le plus fort possible afin d’aller dans cette direction. Concernant la Coupe de France, jouer sur deux tableaux peut être nuisible, mais la coupe t’apporte aussi une certaine notoriété. Par rapport à nos ambitions, le championnat aura toujours la priorité car notre projet, c’est de monter en Ligue 2."


Son président, Mohamed Tria, explique les raisons du recrutement de l'homme au pull torsadé et n'hésite pas à afficher une belle ambition : "Aujourd’hui, nous voulons rayonner sur la Métropole lyonnaise. Chaque grande métropole d’Europe a deux clubs professionnels et c’est ce que nous voulons faire à Lyon en devenant le club populaire de la ville. On veut permettre aux Lyonnais, partageant nos fortes valeurs humaines, d’avoir un club qui les représente en leur offrant une offre alternative et/ou complémentaire à l’OL.Laurent nous a paru être le meilleur choix car il a les mêmes valeurs que nous. Des valeurs humaines et d’entraide qui correspondent totalement à l’image que nous voulons transmettre à nos supporters. De plus, c’est un entraineur avec une grande expérience du haut niveau par sa carrière de joueur, qui l’a mené jusqu’en Équipe de France, mais aussi sa carrière d’entraineur où il a connu l’Europe et de nombreux succès. Il correspondait donc totalement à l’image que l’on s’était faite du coach qui devait mener notre projet. Il est aujourd’hui la première pierre de celui-ci. Comme je l’ai dit, nous voulons devenir le second club professionnel de la métropole mais aussi être son club populaire ! Laurent vient du monde professionnel, qu’il connaît très bien, mais il a également fait la majeure partie de sa carrière dans un club qui a cette image de club populaire. Il a donc le profil parfait pour nous aider à bâtir ce nouveau projet. À court terme, nous nous donnons deux ans pour accéder à la Ligue 2. Sur le long terme, on souhaite accéder à la Ligue 1 d’ici cinq saisons. Comprenez bien que le but n’est pas de faire l’ascenseur entre le National et le monde professionnel mais vraiment de construire quelque chose de solide et sur du long terme." 

Potins
22/10 22:02
Gourna écrase Gibraltar
22/10 21:28
Ruffier, version 2.0 de Janot
22/10 14:37
Amaury l'arbitre !
22/10 14:07
Vagner récompensé !
22/10 11:11
Enfin entrer au Top 50
22/10 07:49
Aude rose est verte (1/3)
22/10 07:26
Ruffier nous a sauvés
22/10 07:18
Pour Bravo, y'a du boulot !
21/10 21:59
La bible sacre Saliba et Bouanga
21/10 20:57
Pablo, de quoi Costil ?
Articles
21/10/2019
Une nouvelle série
19/10/2019
Ne pas boire le calice à Bordeaux
10/10/2019
Dernis : "J'ai tiré Puel !"
08/10/2019
Beau comme un but à la 90e (2)
07/10/2019
Bauthéac : "Puel est un super coach !"
06/10/2019
Pignol : "Puel, un grand professionnel"
05/10/2019
Vendroux : "Laissez travailler Puel !"
04/10/2019
En confiance !
01/10/2019
Guillou : "C'est un match ouvert et tout vert"
30/09/2019
Clean sheet !

Partager