Gasset emballé par Cabella

05/05/2019
bookmark bookmark
share share
Image

Impliqué sur le premier but stéphanois, buteur sur le deuxième, passeur décisif sur le troisième, Rémy Cabella a eu droit aux éloges de son entraîneur à l'issue de ce renversant succès en Principauté.

"On a été fébriles, sans notre maîtrise technique habituelle en première mi-temps. Monaco nous pressait et a eu des opportunités. On était contents de rentrer à 0-1 à la mi-temps. Parce qu'on jouait trop mal. Vouloir contrer et jouer avec deux attaquants excentrés n'a pas été le bon plan. On sortait le ballon trop mal. Il a fallu changer et revenir à un système plus académique. Peut-être, je me suis trompé de schéma d'entrée. Il faut qu'on ait le ballon. On l'a eu en deuxième mi-temps. On l'a bien utilisé sans se créer de grandes occasions. Mais on a fait peur.

À la mi-temps, j'ai dit : "On a la pression de quoi ? On vous demande de faire un match de football. Il y a pire". Il fallait ramener de la sérénité, de la confiance, que les joueurs expérimentés retrouvent leur lucidité. Et après, il fallait retrouver notre qualité de jeu. Il fallait être très calme dans le vestiaire. Parce que j'ai vu tout le monde papillonner et crier. Ce n'est pas nous. On avance, on progresse petit à petit, malgré les blessés ou les suspendus. On s'adapte à chaque situation. Ceux qui rentrent font le job. C'est l'état d'esprit de ce groupe, allergique à la défaite. À l'image de Cabella, qui est en train de faire une grande fin de saison après avoir été critiqué. Il a été irritant. Là, on voit du grand Cabella, surtout décisif. Lui, il veut y aller !

On a deux visages. Quand on n'a pas la maîtrise du jeu, on est moins bon. On vient de prendre 19 points en 7 matches, avec toujours des hauts et des bas. On perd parfois le fil techniquement. Aujourd'hui, on a très mal débuté, alors que la semaine dernière c'était l'inverse. On a encore des progrès à faire sur la longueur. Là, on a fait le travail, même si on a été intermittent. Après on regarde les écarts. On va garder la même humilité. On reçoit deux fois. On sait que notre public va nous pousser pour ces deux véritables finales à Geoffroy Guichard."

Potins
22/02 09:23
La réserve débarque à Bergerac (2)
22/02 09:06
Dupraz n'oublie pas le Chaudron
22/02 08:22
La réserve débarque à Bergerac
22/02 00:29
Ruffier écarté ! (2)
22/02 00:10
Stéphane n'est pas Stephan
21/02 23:01
Des grands-mères chez les Verts (5)
21/02 21:56
Diony mouille le maillot
21/02 21:26
L'agent de Ruffier démonte Puel (2)
21/02 17:36
Adao Carvalho à la Talau
21/02 16:50
L'agent de Ruffier démonte Puel
Articles
17/02/2020
Une mi-temps catastrophique
10/02/2020
Frustrés, mais pas abattus
06/02/2020
On regarde en bas
03/02/2020
Une pluie de centres
02/02/2020
Message aux attaquants : on veut des petits bijoux contre les Grenats !
01/02/2020
Robin : "Maçon est très intéressant"
26/01/2020
Une bonne demi-heure
25/01/2020
Gard aux petits ponts !
18/01/2020
Ne pas balancer le match à Paris !
15/01/2020
Stephen Vincent : "Charléty sera plutôt vert"

Partager