home

Les U15 avec brio contre les San-Priots

11/03/2018
bookmark bookmark
share share

Après s'être rassurés à Valence la semaine dernière, les U15 Elite de Jean-Philippe Primard recevaient hier, sur le terrain Bereta de l'Etrat, leur suivant immédiat, l'AS Saint-Priest. C'était donc l'occasion de se jauger face à un adversaire qui les avait tenus en échec au match aller. La victoire (3-1) acquise, non sans mal, valide toutefois la progression de cette équipe qui avait le handicap de jouer avec une attaque décimée par plusieurs absences, dont celles de Ermiaz Hilaire (blessé) et de Marie-Gaël Mukanya (appelé avec les U17 régionaux).

 

Après un bon démarrage, les Verts allaient se faire surprendre sur un coup-franc à l'entrée de la surface de réparation côté gauche : la défense était insuffisamment vigilante au marquage et Saint-Priest ouvrait la marque. (0-1, 15ème).

Loin de se décourager, les Stéphanois repartaient à l'attaque, produisant un jeu séduisant : cela allait payer, à la 35ème minute, lorsque Jordan Morel pénétrait en dribblant dans la surface adverse et se faisait faucher. L'arbitre désignait le point de penalty mais la frappe de Jordan Morel trouvait le poteau. Un fait de jeu se produisait avant la mi-temps et il allait avoir de lourdes conséquences pour les visiteurs : en effet, un joueur san-priot écopait d'un 2ème carton jaune pour une faute sur Jordan Morel et était donc invité à rejoindre prématurément les vestiaires.

A la mi-temps, Jean-Philippe Primard remobilisait son équipe en la persuadant que rien n'était encore perdu, qu'il fallait insister et ne pas abdiquer. Son discours porta ses fruits puisque, dès la reprise Yassimi Moyo égalisait en reprenant un ballon relâché par le gardien adverse à la suite d'un centre stéphanois. (1-1, 41ème).

Quelques minutes plus tard, Raphaël Ressicaud (photo), déjà à l'origine du but de la semaine dernière à Valence, faisait parler sa vitesse, débordait côté droit et était déséquilibré dans la surface. Cette fois, Fael Ahmane inscrivait le penalty qui donnait l'avantage aux siens. (2-1, 44ème).

Malgré cette entame désastreuse, Saint-Priest ne se résignait pas, mais les Verts maintenaient la pression et se mettaient à l'abri lorsque Raphaël Ressicaud, encore lui, débordait une nouvelle fois, côté droit, et adressait un centre au sol, au 1er poteau, que Zakaria Nadrani convertissait en but. (3-1, 75ème).

 

La composition : Moulineau - Yahiaoui, Fenkrous (U14), Ahmane, E.Mouton - Camara, Morel, Lamrabtine (Nadrani U14, 60ème) - Ressicaud, Othman U14 (N'Joya U14, 30ème) (Moueffek, 65ème), Moyo (Othman U14, 70ème).

 

La réaction de Jean-Philippe Primard"Cela a été un vrai bon match. Nous avons bien démarré, nous étions dans le jeu, avec un bon état d'esprit et des intentions. L'ouverture rapide du score par Saint-Priest aurait pu nous faire douter, mais les joueurs ne se sont pas démontés, ont continué à produire du jeu, utilisant bien la largeur du terrain. A la mi-temps, je leur ai bien fait remarquer que rien n'était perdu, qu'il fallait continuer à aller de l'avant, imposer notre collectif. Ils ont mis tous les ingrédients pour renverser le score et y sont parvenus. Mais au-delà de la victoire je retiendrai la bonne progression du groupe et des individualités, et, en temps que formateur, c'est ce qui m'intéresse."

Potins
09/12 23:24
U15 : trois points à Bourgoin
09/12 22:35
Les U17R se sortent des griffes de Montchat
09/12 21:51
Mirallas à l'arrache
09/12 21:18
Milla et Mayi n'ont pas failli
09/12 16:25
U17N : Lhery sauve le derby !
09/12 14:34
Subotic, c'est bon pour Dijon ?
09/12 11:21
L'admirable Nelson
09/12 10:08
Aleksic et Sebaihi claquent en Turquie
09/12 10:05
Les Amazones grillent les sardines
09/12 09:32
Bosquier regrette Brandao
Articles
08/12/2018
Cauchemardesque
06/12/2018
VARum ?
04/12/2018
Après avoir bouffé du Canari, buvons du Bordeaux !
03/12/2018
Tholot : "Mon coeur sera marine et vert"
02/12/2018
La référence ?
30/11/2018
A défaut de Lyon, bouffons du Canari !
29/11/2018
Garande : "Sainté-Nantes, c'était bouillant !"
29/11/2018
Tintin, si proche si loin
28/11/2018
Ils ont perdu gros
26/11/2018
Chavériat : "Nimes, un petit Saint-Etienne"

Partager