19 juin 1984 : France 3-2 Yougoslavie - Premier tour de l'Euro  
Oui, je désire m'abonner à
L'éphéméride poteaux-carrés
Je recevrais chaque jour dans ma boite mail l'éphéméride
La newsletter poteaux-carrés
Je recevrais dans ma boite mail les newsletter poteaux-carrés quand elles seront envoyées
Pour vous désabonner, décocher l'élément que vous ne voulez plus recevoir et cliquez sur OK

L'aller ? Ouste !

23/02/2018

Image

 

En conférence de presse d'avant-derby, le capitaine des Verts et son entraîneur ont tenté d'esquiver les questions pesantes et insistantes sur l'humiliation du match aller. Extraits.

 

Loïc Perrin : "C'est vous qui parlez de revanche. Nous, on va essayer de faire l'exploit, créer la surprise à Lyon, qui reste le favori. Le match aller ? On a disputé le derby il n'y a pas si longtemps mais beaucoup de choses ont changé depuis. Tout ce qui en a découlé depuis, avec notamment le changement d'entraîneur et l'arrivée d'autres joueurs, fait que cette sale soirée est passée. Il faut passer à autre chose. Il faut justement ne pas en parler en interne. On a des joueurs d'expérience, qui ont connu le haut niveau et des derbies dans d'autres pays. Ça ne peut que nous apporter un plus. Ce n'est peut-être pas plus mal que ces nouveaux joueurs n'aient pas vécu cette désillusion, ce traumatisme. Nos supporters se retrouvent interdits de déplacement, c'est regrettable pour eux. On essaiera de les rendre fiers devant leur écran et de partager un bon moment à notre retour."

 

Jean-Louis Gasset : "J'ai demandé aux joueurs dans toutes leurs interviews, d'être humbles et de parler le moins possible parce qu'on a on match à préparer. Ca ne sert à rien de parler avant. Après, oui. A l'aller, il s'est passé ce qu'il s'est passé. Je n'en ai d'ailleurs même pas parlé avec Loïc (...). La bonne nouvelle de la semaine, c'est que les supporters, qui sont venus nombreux nous voir, ont retrouvé un peu d'espoir alors qu'à mon arrivée, il y a trois mois, tout le monde était au fond du sac. Tout le monde pense à dimanche (...). En cas de succès, ce ne serait pas pareil. Une victoire nous ouvrirait d'autres perspectives. Mais rien ne sera fait. Notre victoire heureuse à Angers a montré que tout cela restait fragile. Mais personne ne peut dire qu'on ne va pas faire un exploit à Lyon. Personne."

   


A venir

29/06/2018 10:00

Reprise de l'entrainement



Pas de panitrombi

cette semaine

forum boutique services palmares médias jelenivo archives version mobile
Pour nous contacter : contact@poteaux-carres.com
Pour contacter la rédaction : redaction@poteaux-carres.com