home

CFA : des battants pas battus magré Batta

02/05/2009
bookmark bookmark
share share

L'quipe rserve de l'ASSE a tenu en chec 2-2 le Gazlec d'Ajaccio cet aprs-midi en Corse lors de la 30me journe du championnat.

David Sauget a ouvert le score ds la 10me minute d'une reprise de vole des 18 mtres ras de terre. Le capitaine stphanois Lounis Lanseur a permis aux Verts de doubler la mise dix minutes plus tard. A la demi-heure de jeu, l'arbitre a relanc l'quipe locale en sifflant un pnalty imaginaire sur une faute inexistante de Josua Guilavogui. Revigor par la rduction du score, Ajaccio a profit d'un cafouillage conscutif un coup franc pour galis la 42me minute.

Combatifs et offensifs, les Verts ont domin le dbut de la deuxime mi-temps et se sont procurs deux belles occasions par Emmanuel Rivire (tir trop crois) et David Sauget (tte au-dessus).  Faouzi Ghoulam a ensuite t expuls pour une faute pourtant insignifiante la 68me minute. En infriorit numrique, les Verts ont souffert mais ils ont russi  tenir le rsultat nul, leur 13me de la saison !

La compo : Viviani - Nry, Lanseur, Guilavogui, Ghoulam - Paye, Sagna, Mansaly - Sauget, Rivire, Charmasson (Garric, 80').

La raction de Jean-Philippe Primard : "On a fait une bonne premire mi-temps. Mais alors qu'on menait logiquement 2-0, l'arbitre a cru bon de siffler un pnalty compltement imaginaire : un attaquant d'Ajaccio protge son ballon dans notre surface de rparation,  Josua Guilavogui est au marquage. Le mec tombe alors que Jo ne le touche absolument pas, il n'y a pas le moindre contact. Pno, bienvenue en Corse ! Cette dcision de Batta, le fils du directeur de l'arbitrage, est vraiment difficile avaler. Un pno inexistant, une expulsion plus que svre, on a encore connu un contexte particulier aujourd'hui. J'ai bien aim l'tat d'esprit de mes joueurs, ils se sont battus sans perdre leur sang froid. Le match s'est d'ailleurs droul dans un bon tat d'esprit, il n'y a eu aucun souci entre les deux quipes. Le souci ne venait pas des joueurs aujourd'hui... Je suis fier de mon quipe, elle s'est accroche jusqu'au bout. David Sauget a fait un match plein, et devant ce n'est plus la mme quipe quand Manu Rivire joue avec nous.  Avec lui, on pse beaucoup plus sur la dfense adverse. Une victoire nous aurait fait un bien fou mais ce match nul ne compromet pas dfinitivement nos chances. On a quatre points de retard sur Lyon Duchre et cinq sur Marignane. La semaine prochaine, on reoit justement Marignane. Si on les bat, on n'aura plus que deux points de retard combler lors des trois dernires journes. Il faut y croire jusqu'au bout, tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir !" 

Potins
17/11 05:41
Chedli toujours vert
17/11 05:16
Khazri pas verni en Alexandrie
17/11 04:29
Beric a failli battre Selnaes
16/11 15:12
Friday I'm in stress
16/11 12:24
Les Supporters au Musée ? (2)
16/11 11:12
Gasset s'active
16/11 10:43
Les Supporters au Musée ?
16/11 08:58
Non grata en banlieue
16/11 03:28
M'Vila, l'exception des interceptions
16/11 02:52
Abi et Saliba ont maté les Maltais (2)
Articles
12/11/2018
Parfait pour la confiance
10/11/2018
Faites-nous déboucher le champagne !
07/11/2018
Guion : "Le Chaudron, c'est mythique !"
05/11/2018
Un scénario fou
03/11/2018
Il faudra SCOrer
29/10/2018
Sanlaville donne son avis
28/10/2018
A moitié maîtrisé
27/10/2018
Horjak a dit...
26/10/2018
En faire des sacs à main
25/10/2018
Ponsard : "Comme si on lançait onze taureaux dans l'arène"

Partager