Le Vélodrome, ça ne vaut pas le Chaudron !

Le Vélodrome, ça ne vaut pas le Chaudron !

Image

 

Ancien défenseur central de l'ASSE et de l'OM et actuel coach en fitness à Nice, Jean-Pierre Cyprien replonge dans ses vertes années dans le bimestriel Journal du Sport. Extraits.

 

"L'ASSE, c'est de loin mon club de coeur, par rapport aux supporters et à la ville notamment. C'est dans ce club que j'ai fait mes plus grands matches. J'ai vraiment tout connu à Saint-Etienne : ma plus grosse blessure, une sélection en équipe de France, la naissance de ma fille. Cette ville reste dans mon coeur. Les gens sont tellement gentils qu'on peut en oublier que Saint-Etienne peut être, au premier abord, une ville un peu moins belle que d'autres. Mais quand tu y es, tu y es tellement bien que tu n'y penses pas. J'ai joué à Marseille, en Italie mais le Chaudron c'était différent. C'est plus chaud que le Vélodrome. On sentait que le public stéphanois parvenait à mettre une pression vraiment incroyable aux adversaires. Ils se disaient pour la plupart que le premier quart d'heure allait être chaud bouillant. J'en ai même parlé avec des Marseillais comme Basile Boli. J'ai connu cela nulle part ailleurs.

 

J'ai été de suite impressionné quand j'ai vu le stade Geoffroy-Guichard et l'amour des gens pour ce club. Ils ne vivent que pour ça. Quand tu es entouré d'un Sylvain Kastendeuch, d'un Joseph-Antoine Bell, avec un Lubomir Moravcik devant toi, tu ne peux que te sentir hyper bien. J'ai appris à leur contact. A un moment, on avait même la meilleure défense du championnat. Mon plus mauvais souvenir, c'est quand on perd la demi-finale de Coupe de France à domicile contre Nantes. C'était horrible, j'étais écoeuré ! Mon meilleur souvenir, c'est qu'on a battu l'OM 1-0. On avait dû finalement rejouer ce match car Jean-Pierre Papin avait pris une canette sur la tête. Le stade était noir de monde, il y avait une intensité de dingue. Je me souviens aussi des derbys. J'en ai gagné et j'en ai perdu. C'est tellement beau ! Je souhaite à n'importe quel joueur de disputer des matches comme ceux-là."

plus de potins