Blabla'quart

Blabla'quart

Image

 

Ancien directeur du centre de formation de l'ASSE, François Blaquart va quitter son poste de Directeur Technique National à la fin du mois. Dans France Football à paraître demain, cet ex-adjoint de Jacques Santini conduit les clubs pros à faire moins de blabla et plus d'actions en matière de formation. Extraits.

 

"Une stat en dit long sur l’intérêt économique de la formation en France : en 2016-17, un joueur de moins de 21 ans formé au club touche un salaire deux fois inférieur à celui d’une recrue avec un temps de jeu équivalent. Lors des réunions à la FFF, je martèle aux présidents : "Faites de la formation, et faites-la bien !" Je leur recommande de ne pas dépasser 45 jeunes et de privilégier le recrutement de jeunes de la région. Il est plus judicieux d’investir sur les structures et sur de bons éducateurs que de miser sur l’immédiateté.

 

Sur le coup, les dirigeants semblent convaincus mais oublient vite et se préoccupent surtout du prochain mercato. Si j’étais à la tête d’un club, je mettrais le paquet sur la formation. À commencer par les très jeunes. Une étude de la DTN montre que, en L1, un quart des moins de vingt et un ans ayant les plus gros temps de jeu de l’ effectif est passé par l’ école de foot. Cette saison, deux U18, Malang Sarr (Nice) et Alban Lafont (Toulouse), sont titulaires dans leur club formateur. Une première depuis six ans.

 

Avec 250 000 € par an consacrés aux U13, il y a moyen de préparer l’avenir. Les succès de nos sélections de jeunes (Euro U19 en 2010 et 2016, Mondial U20 en 2013, Euro U17 en 2015) sont les récompenses de la politique de formation lancée par la DTN. Regardez Hugo Lloris, Paul Pogba, Samuel Umtiti... Ils ont appris à gagner jeunes et confirment que la France est un grand pays exportateur de joueurs bien formés."

plus de potins