Plus de deux mois à scruter les tours préliminaires, à évaluer les différentes hypothèses, à comparer les chapeaux et à pronostiquer nos futures virées européennes.
Alea jacta est. Et l’alea semble sportivement abordable, à défaut d’être émotionnellement tripant.
Petite présentation de nos trois prochains adversaires.


Wolfsbourg
L’actuel co-leader de la Bundesliga (après deux matchs, pas d’emballement excessif) est avant tout pour nous le club du grand Josuha Guilavogui. Il y entame sa sixième saison et en est devenu par son talent et son exemplarité le capitaine.
Club relativement jeune d’une ville jeune et moyenne (120 000 habitants) de Basse-Saxe, Wolfsbourg est pensionnaire de Bundesliga depuis 1997.  Il joue dans l’Arena qui porte le nom de la voiture du peuple (aisé, le peuple, vu son prix) qui comporte 30 000 places dont on imagine qu’elles seront remplies pour voir les Verts défier les Verts et les panthères terrasser les loups.
La dernière décennie est la plus belle du club avec un titre de champion d’Allemagne en 2009, et une Coupe d’Allemagne en 2015.  Guil et ses amis ont néanmoins frôlé la catastrophe en 2018 avec une 16ème place qui leur valut de terminer la saison par un match de barrages victorieux contre Kiel. La saison dernière marque un renouveau, avec une 6e place finale en championnat, et donc une qualification directe pour les poules d’Europa League.
Outre notre bon vieux Guil’, le défenseur international hollandais Bruma, l’ex-montpelliérain Roussillon, ou encore le buteur hollandais Weghorst (17 pions en Bundesliga l’an dernier) défendent les couleurs du club. 

La Gantoise
Aller voir les Verts chercher la qualification pour les 1/16èmes de finale puis fêter ça dans une boîte à Gand. Voilà une perspective qui aurait de la gueule.
Il faudra pour cela d’abord passer sur le corps des Buffalo’s dans leur stade moderne (livré en 2013, 20 000 places). Ca ne sera pas simple car La Gantoise vit une période faste, depuis quelques années, avec son premier titre de champion de Belgique en 2015, suivi d’un huitième de finale de Ligue des Champions après avoir piétiné joliment les Vilains en poule.
Depuis le club s’est installé au sommet du foot belge en finissant 3ème en 2016, 3ème encore en 2017 et 4ème en 2018.
5ème du dernier championnat belge, La Gantoise a dû se coltiner les tours préliminaires pour avoir l’honneur de découvrir le Chaudron cet automne. Après avoir tapé les Roumains du Viitorul Constanța (défaite 1-2 en Roumanie, mais premier set 6-3 en Belgique !) puis les Chypriotes de l’AEK Larnaca (1-1 à Chypre, 3-0 à la Gantoise) ils se sont défaits hier non sans mal des Croates de Rijeka (2-1 à l’aller en Belgique, 1-1 au retour).
L’équipe, très cosmopolite (8 nationalités différentes lors de son dernier match de championnat), réalise, outre son parcours européen, un début de saison correct en Jupiler (hips) League (2 victoires, 1 nul, 1 défaite).
On retrouve dans l'effectif quelques connaissances éphémères de la Ligue 1 comme l'ancien Amiénois Dompé et l'ex-vilain Owusu. Mais les joueurs les plus en vu sont à trouver dans le secteur offensif avec les jeunes Géorgien et Canadien, Chakvetadze et David. Ils sont encadrés par des joueurs plus expérimentés comme l'avant-centre et éphémère international belge Depoître et le latéral droit international suèdois Lustig.

Oleksandria
Oleksiak ? Non. Oleg Blokhine ? Non. Oleksandria.
Qualifié directement grâce à sa 3ème place du dernier championnat ukrainien (derrière les deux gros que sont le Shaktar Donetsk et le Dynamo Kiev), ce jeune club méconnu représente la petite ville (83 000 habitants selon wikimachin) d’Oleksandria.
Promu en 2015 en D1 ukrainienne, il évolue dans un petit stade (7 000 places) qui ne l’empêche pas de connaître une belle progression sportive : Il participe ainsi à sa troisième campagne européenne, les deux premières s’étant arrêtées avant les poules à l’été 2016 et 2017 face à Hadjuk Split et le Bate Borisov.
Cette saison, l’équipe, composée dans son immense majorité de joueurs locaux, certains internationaux espoirs, a démarré moyennement le championnat, avec 2 victoires pour 3 défaites.