home

Sélectionnez la date de l'éphéméride à consulter:

21 octobre 2000 : ASSE 2-0 Metz

LE SPHINX 21/10/2017
bookmark bookmark
share share

Une histoire de coups de barre lors d'une saison gueule de bois...


La feuille de match
Samedi 21 octobre 2000 - Championnat de France de D1 - Stade Geoffroy-Guichard
12e journée: ASSE 2-0 Metz
Spectateurs: 25.014 - Arbitre: M. Vileo

Buteurs: Mettomo (52e) et Alex (77e)

ASSE: Levytzky, Carteron, Wallemme, Kvarme, Mettomo, Sarr (Sablé 56e), Potillon, Huard, Pédron (Fellahi 89e), Sanchez, Alex (Luiz Alberto 85e). Entraîneur: John Toshack
Metz: Mondragon, Toyes, Kastendeuch, Pierre, Schemmel, Skachenko, Leca (Espartero 47e), Meyrieu, Boffin, Baticle, Hassli. Entraîneur: Joël Muller




Les faits du match
Le contexte du match n’est guère favorable à la maison verte. La saison 2000-01 est la saison maudite des faux passeports. Sportivement parlant, l’ASSE n’est déjà pas au mieux en ce mois d'octobre. En effet, après sept matches sans victoire, dont trois défaites d’affilée avant cette rencontre, les Verts sont reléguables au coup d’envoi. Robert Nouzaret a fait les frais de ce mauvais début de saison et a été remplacé par un Gallois amateur de Mercedes: John Toshak. Ce dernier, pour son premier match, a essuyé une défaite la semaine précédente à Sedan. De son côté, Metz reste sur deux défaites et un nul lors de ses trois derniers déplacements. Ambiance...



Un GG déchaîné pour ne pas changer


Le début de match est engagé, avec un gros pressing stéphanois et les hommes de Joël Muller opèrent par contres. A la 7e minute, Schemmel centre pour Skachenko. Levytsky ne peut qu’effleurer le ballon, qui termine sa course sur la transversale. Les Verts réagissent par Carteron, avec une frappe que Mondragon détourne sur sa transversale également (24e), puis par Pedron la minute suivante, qui loupe le cadre de peu. Cette bonne période verte se poursuit avec un centre de ce même Pedron, six minutes plus tard, dévié par Toyes et qui manque de tromper son propre gardien.



Première à Geoffroy-Guichard pour John Toshack


Metz poursuit ses contres meurtriers. Suite à un corner, Meyrieu expédie un missile sur la barre de Levytsky. C'est déjà le 3e montant de la partie et on en est qu'à la première demi-heure de jeu. Deux minutes plus tard, le gardien greco-ukrainien est encore mis à contribution lorsque, sorti de façon hasardeuse, il perd le ballon. Meyrieu le récupère, centre pour Baticle, dont la tête est sauvée par Captain Jean-Guy sur sa ligne. A l’ultime minute de la mi-temps, Levytsky sort cette fois efficacement devant Skachenko.



Mettomo débloque la situation dès la reprise


La seconde mi-temps repart sur le même rythme endiablé. A la 52e minute, suite à un corner, Lucien Mettomo se jette au milieu de la défense lorraine et s’y prend à deux fois pour ouvrir le score. Mondragon croit voir une main de l’international camerounais, mais l'arbitrage Viléo est formel et valide le but. Saint-Étienne poursuit son pressing et sur un nouveau corner de Pedron, Alex, aux 20 mètres, tente une reprise de volée qui va s’écraser sur… la barre transversale, véritable héroïne de cette soirée mouvementée.
Hassli, par un tir aérien, réagit la minute suivante et à la 65e minute, Alex, d’une nouvelle reprise accrobatique, inquiète encore Mondragon.



Alex, très remuant devant la défense messine


La rencontre se durcit. Laurent Huard blesse Danny Bofin sur un tacle à retardement et sur l’action qui suit, Christophe Sanchez adresse un lob malicieux à Pedron, lequel file seul au but. Le Stéphanois a tout son temps pour ajuster Mondragon mais il tergiverse et le gardien colombien se couche parfaitement (72e).

La partie devient crispante car chacune des deux équipes peut craquer d'un moment à l'autre. Heureusement, cinq minutes après ce loupé, Alex Dias sort de sa boîte. Sur une remise de la tête, il enchaîne contrôle et frappe du pied droit croisée en pleine surface, qui laissent la défense messine pantoise. Les Verts mènent 2-0. Sur la touche, Toshack applaudit.
Des tirs de Meyrieux (85e) et Skachenko (89e) ne changeront rien à l’affaire. A l’issue de ce match enlevé, les Verts ont tiré 14 fois au but, avec 7 tirs cadrés !!
Ils remportent leur troisième succès à domicile. C’est aussi le premier succès de John Toshack comme entraîneur des Verts.



Ils ont dit

Alain Bompard: "J'ai un sentiment d'immense bonheur. Je n'avais pas connu cela depuis la saison dernière avec notre victoire sur Montpellier. Cette victoire arrive à point nommé. Tout le monde a commis beaucoup d'erreurs mais Mettomo et Alex sont dans l'effectif et ces deux joueurs ont marqué. Il n'y a que cela qui compte. Avec sept rencontres sans victoires, même les meilleures équipes peuvent douter. On avait oublié le bruit des filets qui tremblent et des vivas de la foule"

Stéphane Pédron: "Je suis soulagé. La manière, on s'en fiche. Il y a eu beaucoup de volonté et ce sont trois points qui font du bien. La volonté, la "gnaque" nous manquaient un petit peu. J'espère surtout que cette victoire va nous redonner cette confiance qui nous faisait défaut depuis quelques matches"

John Toshack: "L'équipe a mieux joué en deuxième mi temps. Ce fut très dur mais je crois que cette victoire est méritée. Maintenant, nous avons peu plus de temps et de confiance"



Alex et Mettomo, les deux héros de la soirée


Le Saviez vous ?
- Si cette victoire avait suffi aux Verts pour se maintenir, ca se saurait ! L'ASSE terminera à une triste 17e place, synonyme de relégation tandis que le FC Metz échouera à la 12e place.

- Les Lorrains se vengeront lors d'un match retour encore plus décisif pour le maintien. Malheureusement, cette fois Metz s'imposera 3-0 et Mondragon sera le héros de cette soirée en enchaînant un arrêt sur penalty et une passe décisive pour le break messin en fin de match.

- 2-0 est un score classique dans cette confrontation ASSE-Metz: depuis 1987, l'ASSE s'est imposée 7 fois sur ce score de 2-0 face aux Lorrains (en 1987, en 1991, en 1993, en 1999, en 2000, en 2005 et en 2007).

- Plus tard dans la saison, les deux gardiens de ce match seront touchés de plein fouet par l’affaire des faux passeports. Mais si le Stéphanois disparaîtra de l'effectif à la mi-saison, le Messin jouera un rôle décisif dans le maintien du FC Metz en D1. Le malheureux Levytsky évoluera ensuite dans les doux clubs de Tchernomorets Novorossiysk, Spartak Moscou, Dynamo Moscou, Sibir Novossibirsk, Terek Grozny, FK Rostov et le Torpedo Moscou où il achèvera sa carrière en 2009.

- John Toshack, avant d’entraîner l’ASSE pour 12 matches seulement, avait déjà croisé les Verts comme joueur de la mythique équipe de Liverpool en mars 1977. Lors de ce fameux match retour, il avait été remplacé à la 74e minute par… David Fairclough, futur bourreau des illusions vertes.

- Sylvain Kastendeuch, capitaine messin durant cette rencontre, avait disputé 105 matches de première division avec les Verts pour 13 buts marqués de 1990 à 1993. Il finira sa carrière à l'issue de la saison, à Metz où il avait fait ses débuts le 24 septembre 1982 contre… Saint Etienne, avec au compteur 9 sélections en équipe de France, aucune néanmoins pendant sa période verte.

Potins
21/10 00:15
Loïc a de moins bonnes statistiques
20/10 22:43
Thibault joueur
20/10 22:27
Les stats prédisent le nul
20/10 22:15
Janvier un an après
20/10 21:29
U17N : défaite frustrante à Dijon
20/10 21:00
Oh y a Polo !
20/10 19:52
N2 : Les Verts ont vu rouge à Sète
20/10 19:32
U19 : les Verts passent la quatrième
20/10 15:15
Happy Neal
20/10 09:34
Subotic répond aux critiques
Articles
20/10/2018
Pour prendre les Rennes...
08/10/2018
Un adversaire en grande forme
06/10/2018
Pignol : "Un peu de sang vert dans la famille"
05/10/2018
Lille au trésor
29/09/2018
Une semaine complète
27/09/2018
Comme un ouragan
26/09/2018
Pierre-Gabriel : "Je ne pourrai jamais oublier l'ASSE"
26/09/2018
Tactique et réussite
25/09/2018
Ici, si tu cognes, tu gagnes
24/09/2018
Yahia : "Arnaud a fait l'amour à Mbengue"

Partager